Accueil » Infos pratiques » L'habitat

La composition du bois

Si l'aubier est distinct du duramen, le bois résiste mieux aux parasites. Le duramen ne comporte plus de cellules vivantes.

Le bois est composé de trois parties, de l'extérieur à l'intérieur : l'écorce, l'aubier et le bois parfait ou duramen. Selon les essences, aubier et duramen sont ou non de couleur différente et, dans ce cas, nettement distincts.

Le bois fini issu d'essences peu sensibles aux insectes xylophages et aux champignons devra être à l'abri de la pluie et ne pas être exposé à une humidité constante. En extérieur, même pour ces essences, la protection contre les champignons est indispensable si l'on veut les préserver longtemps.

Si l'aubier n'est pas distinct du duramen, le bois est très sensible aux parasites. Un traitement préventif et curatif est parfois indispensable dans ce cas.
  • Bois indigènes ne nécessitant pas un traitement contre les insectes xylophages (sauf termites) : chêne, châtaignier, mélèze, douglas, cèdre (peu utilisé), sous réserve que l'aubier ait été correctement enlevé.
  • Bois indigènes nécessitant un traitement contre les insectes xylophages : toutes les essences qui ne sont pas nommés ci-dessus, notamment, pin, sapin, épicéa, fruitiers, hêtre, érable, frêne...

Source :

  • Les clés de la maison écologique, Oikos, Terre Vivante