Accueil » Infos pratiques » Agir au quotidien

Déchets ménagers : introduction

«La France produit annuellement 20 millions de tonnes de déchets, dont 6 millions proviennent d'emballages alimentaires jetables.»
Les Réalités de l'Ecologie, Juillet 95

En Ile-de-France aujourd'hui seulement 6% des ordures font l'objet de tri-compostage, 54% sont incinérées et 40% sont mises en décharges. Depuis 1975, la quantité d'ordures ménagères par habitant a doublé pour atteindre aujourd'hui 450 kg par an. Ce doublement, principalement dû à la multiplication des emballages, fait qu'il y a presque autant de déchets qui finissent en décharges qu'en 1975.
Chaque Français produit de 360 à 400 kg d'ordures domestiques par an (avec une croissance de 2% par an), et chaque Américain deux fois plus que lui. Les rejets industriels représentent des quantités plus importantes que les déchets domestiques. Collectés séparément chez le particulier ou dans l'entreprise, certaines ordures peuvent être recyclées. Le dépôt en vrac, imposant un tri préalable, les rend plus difficiles et plus coûteuses à traiter.
Devant les difficultés du traitement, les professionnels de l'industrie des déchets ont organisés des transport de ces matériaux encombrant vers les pays pauvres. Le verre, le papier, le carton, les matières organiques sont facilement recyclables s'ils sont placés directement dans des poubelles distinctes. Les autres produits sont plus difficilement recyclables (comme les plastiques mélangés), poussant les collectivités locales à avoir recours à l'incinération pour les faire disparaître. 13 milliards de sacs représentant 65 000 tonnes de plastiques sont consommés chaque année en France.

En écologie, nous préconisons la diminution des déchets par l'utilisation d'emballages réutilisables et consignés, par le rapprochement des consommateurs et des producteurs pour éviter les circuits industriels gros producteurs d'emballages, par la consommation de produits naturels (dans l'alimentation, l'habitat, l'habillement...), par l'achat de produits durables...
Nous choisirons d'abord les produits non emballés, les emballages réutilisables et recyclables, les produits compostables et récupérables et nous refuseront les produits au recyclage difficile.