Accueil » Infos pratiques » L'habitat

L'étude énergétique d'une maison

Notre premier gisement énergétique sont les économies réalisées sur les pertes en énergie, dont le plus gros poste est l'habitat. Des pays beaucoup plus froids que le nôtre consomment presque deux fois moins d'énergie que nous pour chauffer leurs bâtiments. En améliorant considérablement l'isolation de nos habitats il est possible, sans problèmes techniques, de diminuer rapidement notre consommation : n'oublions pas que nous chauffons non seulement parce qu'il fait froid, mais également pour compenser les pertes en chaleur. Une maison hyper-isolée, sans perte de chaleur, reste à température constante, même sans chauffage et par grand froid. Un essai d'une maison dotée de 45 cm d'isolant donnait une demande en chauffage de 1 Kw/h, énergie qui est fournie par ses habitants (chacun dégage 100 Watts/h), les ampoules, les appareils ménagers et le soleil qui, même par temps couvert, est suffisant.
Dans les constructions classiques, de nombreux travaux d'isolation ont été bâclés, car ils sont cachés dans les murs et les combles, et donc difficiles à vérifier. Le gâchis en énergie est donc considérable.
Bien orienter les maisons : selon son orientation, une même maison peut consommer plus de 30 % d'énergie en plus par rapport à l'orientation idéale. Le simple «bon sens» permet de comprendre que l'on ne met pas des baies vitrées face au nord, qu'il faut mettre le garage et les débarras au nord pour isoler la maison du froid, etc.
En approfondissant l'étude énergétique des maisons, avec des aménagements simples, nous pouvons réduire de plus de 50% les besoins en chauffage.