Fiche technique - Les techniques vertes des "Douze Artisans"


Le site De Twaalf Ambachten dont sont extraites les informations suivantes, regorge d'astuces et de concepts alternatifs. N'hésitez pas à aller y jeter un oeil. Si vous êtes particulièrement intéressé par une des techniques, faites nous le savoir afin que nous puissions envisager une traduction (et si pouvez faire les traductions manquantes directement du néerlandais au français n'hésitez pas à nous les envoyer :) )

Liste des techniques vertes abordées sur cette page :

Présentation

Qu'est ce que "De Twaalf Ambachten" ?
"Les douze artisans" (en néerlandais, De Twaalf Ambachten) est une organisation basée en Hollande, investie dans le développement et l'information de solutions alternatives techniques et écologiques pour la vie moderne.
En 1978 nous avons commencé à expérimenter avec des principes écologiques développés au profit des personnes, des animaux et l'environnement. Notre approche utilise des compétences de base ; nous faisons tout avec les moyens les plus simples possibles. Tout ce que nous visons à créer ou à développer doit être facile à réaliser. La technologie moderne est assez compliquée. Les gens viennent chez nous pour des solutions alternatives plus simples.
"Les douze artisans" est une organisation indépendante soutenue par environ 2.000 donateurs. Notre mission finale est de créer une manière de vivre qui permette à chacun de dépendre le moins possible des systèmes technologiques modernes, et à des individus de résoudre leurs problèmes techniques eux-mêmes, devenant ainsi de plus en plus auto-suffisant et écologiquement responsable dans leur manière de vivre. Nous espérons que notre organisation en encouragera d'autres à établir des entreprises de petite taille et des ateliers basés sur les idées, les systèmes et les produits que nous développons.

De Twaalf Ambachten : Ecological Technology Center

Séchoir alimentaire solaire

Notre séchoir alimentaire solaire a subi une révision complète après 10 ans d'utilisation. La raison de cette révision n'est pas du à un disfonctionnement, mais vient en fait de l'armature en bois qui était très usée à certains endroits. Heureusement, beaucoup de travail a été économisé en utilisant des pièces plus résistantes, ce qui a impliqué l'utilisation de morceaux de bois couverts de couche de polyuréthane. Pendant que nous étions occupés à donner une nouvelle jeunesse à notre séchoir, nous avons reçu un appel téléphonique d'un ami activiste en Afrique équatoriale : "Ils veulent faire des séchoirs alimentaires solaires ici. Avez-vous une conception appropriée ?" a-t-il demandé. Nous avons immédiatement élaboré une conception adaptée, et voici ce que nous avons monté :

Le montage ci-dessus a été prévu pour la chaleur solaire de notre région (Europe du Nord). Nous avons pris en considération un angle de 58º, que nous avons déterminé en étudiant la position moyenne du soleil au printemps, en été et début automne. Le séchoir alimentaire solaire est fait de telle manière que les rayons du soleil ne puissent pas atteindre directement son contenu - les légumes -, afin qu'ils ne perdent pas leurs qualités, ce qui est particulièrement important avec les champignons.
Dans notre séchoir solaire, il y a aussi bien un courant d'air chaud de convection, qu'une chaleur radiante, cette dernière résultant des plaques noires (peintes) en métal (nous utilisons une ancienne plaque offset en aluminium (taille A1)), positionnée derrière le verre, et qui sert aussi de support pour les claies. La plaque est placée de sorte qu'il reste une ouverture en haut de la boîte (d'environ 10 centimètres), permettant à l'air chaud de rentrer dans la boîte.
À l'intérieur de la boîte, sur la paroi du fond (opposée à la vitre) se trouve une cloison avec une ouverture (de 10 cm environ) qui s'ouvre sous le support de séchage inférieur. Par l'intermédiaire de cette ouverture, l'air (humide et frais) est aspiré hors de la boîte, grâce à la conduite de cheminée située en haut de la boîte. Nous utilisons une conduite de cheminée courte d'approximativement 1 mètre de longueur, qui fonctionne très bien dans la pratique. Le tube de Plexiglass est isolé du tube noir interne.
La boîte est faite en "concret-plex" (multiplex en plastique), et elle est montée sur une table mobile. À l'intérieur, il y a cinq supports de séchage, couverts d'un filet de protection. Le plus grand support situé en bas fait 100 x 110 centimètres. Le plus petit support, sur le dessus, est beaucoup plus petit : 55 x 110 centimètres.




Notre séchoir alimentaire équatorial est rectangulaire et a cinq supports de séchage de taille égale d'approximativement 100 x 100 centimètres. Il a un toît à deux pentes qui lui permette de récupérer efficacement les rayons du soleil tout au long de la journée, notament en fin d'après-midi lorsque le soleil décline fortement. Le conduit de cheminée est placé sur le coté, sous un angle du toît. Nous recommandons un angle de 45º à 50º. Le reste de la construction et de l'utilisation est identique au modèle présenté plus haut, en dehors du fait que ce séchoir n'a pas besoin d'être pivotant.

Chauffage solaire passif

Pour utiliser l'énergie solaire, vous pouvez employer toutes sortes de systèmes "actifs" compliqués, impliquant pompes, canalisations, collecteurs et chaudières pleines d'eau. Mais vous pouvez également obtenir les mêmes résultats "passivement" dans toutes les maisons qui ont des murs orientés au sud (plus ou moins). Dans le meilleur des cas, vous devriez prendre ceci en considération en construisant votre maison, en orientant au sud les pièces de vie principales de votre maison, et de ce fait en créant plus de possibilités pour récupérer le soleil, particulièrement durant la période hivernale. Les illustrations suivantes parlent d'elles-mêmes.

Qu'importe que le soleil soit essentiel pour nous, nous essayons d'éviter la lumière du soleil dans nos maisons pendant les jours chauds d'été, et ceci peut être fait facilement avec un grand surplomb de toit, qui nous protégera du "haut" soleil d'été, mais laissera passer le "bas" soleil d'hiver.





Nous sommes alors confrontés à deux possibilités : nous pouvons laisser la radiation infrarouge chauffante être absorbée par le plancher, lequel est fait de dalles de couleurs foncées ou gris foncée/noire et est isolé par en dessous, ou bien nous pouvons laisser la pièce être chauffés d'une autre manière, en utilisant un mur fait des mêmes matériaux et couvert par des plaques verre. C'est qu'on appelle un "mur Trombe". Un tel mur est idéal pour des maisons situées dans les secteurs où il y a souvent du vent fort et dans les maisons qui ont beaucoup de baies vitrées ou une véranda.



Dans notre région, une maison est idéalement placée face au sud. Il devrait y avoir un bon nombre de fenêtres du côté méridional de la maison, de façon à laisser entrer autant de rayons du soleil que possible. Une rose des vents indiquera la perte d'efficacité selon le degré avec lequel une maison est déviée par rapport au sud.





Une serre (ou une véranda) située du côté ensoleillé de la maison récupère beaucoup de chaleur en automne et en hiver et les distribue au reste de la maison. En été, le toît particulièrement, mais également les murs de la serre/véranda, doivent être occultés (idéalement sur l'extérieur, en utilisant un écran de toile) pour empêcher l'intérieur de devenir trop chaud. Un arbre peut être planté du côté méridional, l'ombre de l'arbre aidant à refroidir l'intérieur en été. Mais choisissez une espèce d'arbre qui perd ses feuilles tôt en automne, de sorte que vous puissiez récupérer le bénéfice du soleil.



Double vitrage économique

Chaque année, des centaines de tonnes de fenêtres sont jetées, parce que le double vitrage (double vitrage industriel habituellement) remplace les fenêtres en simple vitrage. Le vitrage secondaire est rarement, voire jamais, demandé, parce que les gens pensent que le verre industriel, tel que le verre thermique, est meilleur parce qu'il ne s'embue pas et que les saletés ne peuvent pas venir se loger entre les vitres scellées hermétiques. En conséquence, des sommes énormes sont gaspillées pour des fenêtres qui sont souvent faites en verre de miroir épais, et vous, votre maison et portefeuille n'avez pas fait la meilleure affaire.
Les gens ont apprécié les économies énormes (parfois des milliers d'euros) et ont souvent obtenus de meilleurs résultats grâce à la vitre secondaire faite soi même.
Pour installer le vitrage secondaire, vous avez besoin d'un joint standard à lamelles et d'isolant en bande. Avant de commencer, assurez-vous que le côté du verre qui sera inaccessible après l'installation est soigneusement nettoyé, afin d'être exempt de poussière et de traces.



Le secret de fabrication de nos vitrages secondaires peu coûteux et parfaitement isolés, réside dans l'utilisation d'un ballon (ou l'équivalent d'un réservoir comprimable et extensible), que nous remplissons de grains séchés de gel de silicate. Vous pouvez trouver ces grains (ou billes) dans les magasins de peinture, de vitres ou de matériaux, mais vous pouvez également les récupérer dans les emballages des marchandises électroniques, des appareils photo et d'autres produits. Cette méthode peut vous faire économiser des milliers d'euros, particulièrement si vous rénovez de grandes et anciennes bâtisses. Dès que notre économie ralentira et que les gens cesseront d'avoir de l'argent à gaspiller, notre système de ballon deviendra sûrement plus populaire.



Les illustrations montrent comment il est installé. Le tube électrique est très utile pour relier l'espace entre le verre à l'espace où le ballon (ou bien le boyau ou la chambre à air de bicyclette ou de voiture) rempli de grains de gel de silicate est stocké. Si le montant de la fenêtre est trop petit ou trop mince pour cet "endroit de stockage", vous pouvez attacher une boîte externe.



Deux ballons sont suffisants pour une fenêtre assez grande de 4 mètres carrés environ. Pour de plus petites fenêtre, un seul réservoir élastique rempli de gel de silicate est suffisant. Nos vitres secondaires ont fonctionné parfaitement pendant 10 ans, sans s'encrasser !


Si vous voulez réagir à ces fiches techniques, cliquez sur ce lien





Sources
Site original : De Twaalf Ambachten
Traduction par Shivaya


Cette page a été affichée fois depuis le 23/04/04
Onpeutlefaire.com · Sauf mentions contraires, les articles de ce site sont sous licence Creative Commons