Aller au contenu


Photo

Cultures de tomates


  • Veuillez vous connecter pour répondre
33 réponses à ce sujet

#1 gaetan le breton

gaetan le breton
  • Genre: Homme
  • Localisation:morbihan
  • Intérêts:nature lecture musique ...

Posté 06 aot 2009 - 21:27

Tiens ça parle d'économie d'eau en ce moment , peut être ne connaissez vous pas la technique suivante :

Il s'agit non pas d'une découverte de la culture biologique moderne mais d'une très vieille méthode pratiquée dans ma région ( le Gard , l'Ardèche ) depuis fort longtemps et transmise de génération en génération . Mais il faut dire qu'elle à dû être oubliée , car je ne connais pas beaucoup de monde qui la pratique. Et pourtant , elle est d'une grande efficacité .

Au moment de planter , il faut faire une tranchée profonde de 30 ou 40 cm. Laisser la terre sur le côté . Mettre le compost ou le fumier au fond et mélanger à la terre. Planter les tuteurs à l'écartement voulu.Planter la tomate droite si la tige est forte , mais , si elle est longue et fine incliner la tige et l'enterrer sur une bonne longueur , de façon que chaque noeud fasse des racines, ainsi la plante sera plus vigoureuse et résistera mieux à la sécheresse. En plantant le tuteur avant , on évite d'affaiblir la plante en lui coupant les racines au moment où on enfonce le piquet .

Attacher si nécessaire et arroser comme pour chaque plantation. Dès que la plante dépasse de vingt centimètres le niveau du sol , faucher de l'herbe verte et la disposer entre les pieds de tomates. Ensuite, arroser abondamment , noyer complètement la tranchée si possible, et ça vaut la peine car ce sera certainement la dernière fois que l'on arrosera. Recouvrir de terre pour finir et laisser pousser... En procédant ainsi , on aura fini d'arroser pour l'été. Méthode vraiment précieuse pour qui ne dispose pas d'eau à volonté , ou qui n'a pas beaucoup de temps à consacrer à son jardin .

Peut aussi se pratiquer pour d'autres légumes , aubergines par exemple , mais en faisan,t une tranchée beaucoup moins profonde. Dans ce cas-là, on évitera pas tout les arrosages mais on limitera quand même leur nombre .

Denis Huguet

Texte issu du " catalogue des ressources " , je le répète encore ce bouquin de 1975 est formidable , il regroupe plein de petit extrait de livre ,sur beaucoup de sujet très intéressant , nourriture , vêtements , transport , habitat .

Pour pouvoir se le procurer , plus de détails en fin de page 5 des livres indispensables .

Modifié par gaetan le breton, 06 aot 2009 - 21:29 .


#2 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1 548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 06 aot 2009 - 22:13

Merci de me rappeler notre livre de chevet des années 75... ça ne nous rajeuni pas mais ça fait plaisir de voir l'intérét que tu y portes.

Je te conseille aussi "la maison autonome" dont j'ai un exemplaire un peu rabougri. C'est une mine.

#3 Dud

Dud

Posté 06 aot 2009 - 23:34

vous connaissez pas Pascal POOT? Pas de tuteurage, pas de coupe de gourmands et pas d'arrosages en dehors de la plantation !!!

http://lecolporteur....te-pascal-poot/

#4 gaetan le breton

gaetan le breton
  • Genre: Homme
  • Localisation:morbihan
  • Intérêts:nature lecture musique ...

Posté 07 aot 2009 - 00:07

Merci Dude, j'ai passé un bon moment à écouter parler ce type , c'est très intéressant . J'avais déjà entendu un mec qui fait de la permaculture dire qu'il ne coupais pas les "gourmands " comme on dit , et quelles en étaient plus fortes , plus résistantes aux maladies , et également qu'il ne leur donnait aucun traitement , par exemple pas de bouillie bordelaise car elle tue les mauvais champignons mais également tout les bons .

C'est comme nous avec tout ces vaccins et ces médocs à la con .

A la longue de transmission génétique en transmission génétique , que ce soit hommes , plantes ou animaux , ça donne des individus de plus en plus faibles , c'est bien pour cela que j'ai décidé de ne plus faire aucun vaccin ( bien que je ne m'y connais pas bien à ce sujet , mais je pense qu'il nya pas besoin de bla bla scientifique pour déduire que ce qui n'est pas naturel n'est pas bon )et si je suis malade maintenant je ne prends absolument aucune assistance pas même HE ni quoi que ce soit .Forcément ça renforce .

Modifié par gaetan le breton, 07 aot 2009 - 00:08 .


#5 gaetan le breton

gaetan le breton
  • Genre: Homme
  • Localisation:morbihan
  • Intérêts:nature lecture musique ...

Posté 07 aot 2009 - 00:16

Oui Christian j'adore ce vieux bouquin en noir et blanc , ces vieilles photos , ces croquis grotesques , ce franc parlé , tout ces extraits de bouquin , cette contre culture . Je le trouve vraiment super , faut dire que je me vois beaucoup mieux à cette époque que maintenant , j'en suis nostalgique sans l'avoir connu !

De nos jours le charme s'est complètement dilué dans la recherche du toujours mieux , toujours plus , toujours plus parfait .

#6 _ophildelo_

_ophildelo_

Posté 07 aot 2009 - 08:42

De nos jours le charme s'est complètement dilué dans la recherche du toujours mieux , toujours plus , toujours plus parfait .

C'est parce que le "Système" ne sait prendre en compte que ce qui se quantifie....la diversité , l'originalité c'est quelque chose qui ressort de la liberté et de l'insaisissable ....çà s'oppose à sa finalité de contrôle .

Je cultive aussi des tomates sans taille ....le problème c'est que çà produit tellement que je ne sais pas toujours quoi en faire.

La photo prise ce matin n'est pas trés nette , mais ....

Image IPB

Je pose juste sur le sol un treillis soudé plié en forme de tente pour les tomates grimpent dedans .

#7 jaimecroire

jaimecroire
  • Genre: Femme
  • Localisation:Rhône-Alpes

Posté 07 aot 2009 - 09:06

Je plante toujours mes tomates le plus enterrées possible car les racines se développent tout au long de la tige : donc plus costaud (ref mon père et vérifié par moi ces dernières années).

Je mets un piquet par pied mais ne les attachent qu'au besoin. En ce moment, un des pieds est énorme, a développé 5 tiges vigoureuses en corolle et se moque bien du piquet en son centre qu'il n'effleure même pas.

Je ne taille pas les tomates mais coupe les branches flétries ou abimées au fur et à mesure de la saison et les dépose comme paillage ainsi que l'herbe autours. Malgré tout, arrosage hebdomadaire et je suis plus haut que le Gard et l'Ardèche (Ain).

#8 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1 548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 07 aot 2009 - 22:26

Gaetan,

Je comprends que tu sois nostalgique en lisant le catalogue des ressources.

Mais sans vouloir casser ton enthousiasme, je dois bien reconnaitre que ceux avec qui nous avons partagé les rêves de l'époque ne sont plus là depuis bien longtemps.

Certains sont simplement morts, d'autres ont repris le chemin de la "normalité", d'autres sont devenus de braves bobos.

Rares sont les couples qui ont résisté au questionnement incessant.

Rares sont ceux qui ont réussi à rester dans cet équilibre instable, avec un petit boulot salarié et une vie remplie d'activités autonomes.

Rares sont ceux qui ont réussi l'exploit de se regrouper en collectifs bien vivants et joyeux depuis plus de 30 ans. L'expérience la plus importante à mes yeux aujourd'hui.

Pour en revenir aux tomates...

Il y a des variétés qui nécessitent une taille rigoureuse et d'autres non.

Autant il serait inutile et même trés néfaste de tailler une vraie "roma" ou "cerise" autant une "saint pierre", ou une "marmande" ou une "noire de crimée" sera plus productive et plus saine en supprimant tous les gourmants et en étant méthodiquement attachée sur un solide tuteur. Car avec 5 bouquets d'un à deux kg chacun, il ne faut pas se louper.

Dans tous les cas, bien enfoncer la tige, en coupant les premières feuilles , ça marche trés bien.

Tailler ou ne pas tailler ???

Sans vouloir faire un HS je voudrais dire que dés 1600 Olivier de Serres (qui ne connaissait encore ni la tomate ni la pomme de terre qui étaient encore des spécialités locale d'amérique du sud) pratiquait la taille des melons d'une manière tout aussi rigoureuse que ce que les meilleurs jardiniers préconisent aujourd'hui.

Taille que je pratique moi même et qui donne d'excellents résultats, tant du point de vue de la précocité que de la qualité des melons. Mais c'est assez exigeant.

On ne peut pas soupçonner Olivier de Serres de céder à des pratiques modernes de toujours plus, toujours mieux, toujours plus parfait comme tu le déplores, gaétan.

Le paradoxe, c'est que ce sont des recherches modernes bien pointues qui ont permis d'obtenir aujourd'hui un melon qui ne se taille pas.
Il a l'air bien sauvage comme ça, et d'avoir envie qu'on lui foute la paix pendant qu'il se bronze, mais faut-il se fier aux apparences....

#9 gaetan le breton

gaetan le breton
  • Genre: Homme
  • Localisation:morbihan
  • Intérêts:nature lecture musique ...

Posté 08 aot 2009 - 10:32

Oh oui je ne suis pas du genre à me voiler la face , j'ai un pote qui a la même mentalité que moi , et on sait très bien le chemin que vont prendre les autres autour de nous .

Chacun a ses barrières , mais chacun est libre de les renverser , par exemple mon pote là , il s'écouterait , il partirai comme ça sur les routes et il verrait bien ce qu'il se passe , mais il ne le fait pas pour faire plaisir à ses parents , moi à ce niveau là j'ai clairement prévenu comment je vois les choses , nous sommes des animaux , on a qu'une vie et je ne vais pas ne pas m'épanouir par rapport aux peurs des gens de mon entourage .

En tout cas c'est en faisant ce qui nous correspond que rencontres et opportunités se présentent .

Comme disait Nicole le pire dans la vie c'est des regrets , parce qu'on ne s'est pas écouter ,qu'on a eu peur de se mouiller , de prendre des risques , mais pour moi ce ne sont pas des risques car je ne conçois pas la vie comme une recherche de sécurité la plus absolu possible , je la voie comme une aventure et pas comme la fadeur d'un plan prédéfini .


Pour revenir aux tomates , c'est comme pour beaucoup de choses , à chacun de faire ses expériences et de voir e que ça donne .

Modifié par gaetan le breton, 08 aot 2009 - 10:33 .


#10 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 11 608 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 08 aot 2009 - 11:11

J'adore ce parallélisme entre les modes de culture des tomates et les façons des uns et des autres de vivre sa vie.

Comme l'a dit Voltaire: il faut cultiver son jardin.

#11 _ophildelo_

_ophildelo_

Posté 08 aot 2009 - 11:31

Comme disait Nicole le pire dans la vie c'est des regrets

J'adhère à celà à 100% , car enfants je me disais déjà :<<Que penserais de la manière dont j'ai conduit ma vie , au moment de la quitter?>>

La question finale ressemblera pour chacun à celle ci :
<<Qu'as tu fait de tes talents ?>>
Toutes les choses que l'on n'aura pas faites , juste par peur , nous apparaitrons alors comme le sommum du ridicule !

Finalement mon cher Floyd , de "tomate" à "Thomas", il n'y a qu'un "euh" d'hésitation .

Modifié par ophildelo, 08 aot 2009 - 11:31 .


#12 nicole sa tribu et sa ménagerie

nicole sa tribu et sa ménagerie

    deux mains gauches

  • Membres
  • 1 408 messages

Posté 08 aot 2009 - 11:31

On dévore des tomates cerise de toutes les formes. les grosses tomates prennent leur temps pour mûrir.

Je ne voulais pas toucher au feuillage mais...
Deux de mes cochons d'inde adorent en manger et ils se mettent à hurler dès que je frôle un plant.

Les tortues en liberté dans le jardin potager se régalent aussi.

N'oubliez pas lorsque vous enlevez des gourmands, de les bouturer immédiatement en terre ou dans l'eau si l'automne est doux vous aurez une deuxième récolte.


N'oubliez pas: le plus joli plant de tomates qu'il m'a été donné de voir, avait poussé dans une fissure dans l'asphalte sur un trottoir.

Essayez de ne pas vous occuper d'un pied (chez moi pied de tomates cerise), ni arrosage ni effeuillage et observez.

Modifié par nicole sa tribu et sa ménagerie, 08 aot 2009 - 11:40 .


#13 ezza

ezza

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 641 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Les Vans

Posté 08 aot 2009 - 13:49

tomates cerise ...... :aureole7:
photo du 7 aout
http://esari.club.fr...tes-7-8-09.jpeg
http://esari.club.fr...C/tomate01.jpeg

le debut
http://www.onpeutlef...ic.php?p=149484

sans taille ....et une partie au sol et l'autre grimpante

#14 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1 548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 08 aot 2009 - 15:38

Gaetan,

Désolé du ton un peu austère et apparemment défaitiste de mon dernier message.

Le but était de te dire ce que tu dis toi même si simplement, il faut faire ses propres expériences dans la vie.

Et tu as l'air d'avoir la tête sur les épaules et c'est une tête de breton.... J'ai essayé il y a bien longtemps de taper sur celle d'un ami de Plougastel daoulas (ça existe ?), je me suis fait trés mal....

Taille ta route mon gars. Et tu dois bien savoir tirer des bords si le vent n'est pas toujours favorable....

Pour les tomates, on a vécu bien longtemps sans elles... Mais c'est quand même bien bon, et le plaisir de les consommer est d'autant plus grand qu'entre le semis et la récolte il faut être patient et méthodique.

Moi j'aime bien les grosses pour me les farcire. Je veux dire les grosses tomates, genre saint pierre, pour les farcire. J'ai essayé avec des tomates cerise.... pas simple.

Modifié par christian ardèche, 08 aot 2009 - 20:57 .


#15 nicole sa tribu et sa ménagerie

nicole sa tribu et sa ménagerie

    deux mains gauches

  • Membres
  • 1 408 messages

Posté 09 aot 2009 - 07:18

Je n'y comprends rien, mes soeurs qui cultivent des tomates en moyenne montagne ont des tomates (grosses) plus rapidement que moi qui suis à côté de Nîmes avec un ensoleillement et des températures plus grandes.
J'ai essayé de comprendre pourquoi.

Parce qu'en montagne elles sont arrosées par inondation des raies et moi avec très peu d'eau (sur brf) à l'arrosoir.

En montagne elles sont plantées plus tard (ben non j'en ai planté de février à juin)

Chez moi la chaleur nuit à la fécondation des fleurs (vrai je dois me transformer en abeille avec un pinceau dans la main),

Mais alors pourquoi ce satané plant dans l'asphalte en plein "cagnard" était si beau.

La qualité des semences est-elle importante?

Il doit me manquer un truc...

Le sol: mes tomates ont un feuillage luxuriant (comme mes courges d'ailleurs) au détriment des fruits, sur brf, sur butte en terre, même combat, des feuilles, des feuilles, des feuilles...

La qualité de l'eau: chez moi c'est souvent des eaux grises récupérées et filtrées (plantes aquatiques et plantes), c'est une eau calcaire +++++++. Est-ce que cela peut bloquer la fructification?

Rassurez-vous ce n'est pas une lutte fratricide pour la plus belle tomate dans la fratrie, mais j'ai l'impression qu'il manque un truc à mes tomates ou que je m'y prends mal.

Comment avec un climat plus clément les résultats sont décevants pour les grosses tomates (les petites sont par contre une vraie bénédiction, et sans entretien, le seul travail étant la récolte...Elles sont vautrées au sol sur la paille ou le brf.
Cette année les grosses sont des russes...
Je devrais peut-être essayer de croiser pour l'an prochain la grosse tomate avec la mini-tomate (hi,hi il va falloir éviter de sélectionner celles qui donnent les défauts des deux).

Autre chose en montagne, elles poussent dans une terre remplie de cailloux, ma terre n'en a pas, alors j'en récupère.

Je suis persuadée aussi que les nuits ne sont pas assez fraîches et que la différence de température est importante...L'année de la canicule, c'était une explication pour l'absence de fruits, si je leur mets le soir un linge humide au pied, cela pourrait les refroidir?

Bon, hier il a plu a seaux, cela a du leur faire du bien.

Modifié par nicole sa tribu et sa ménagerie, 09 aot 2009 - 07:51 .


#16 _strychnine_

_strychnine_

Posté 09 aot 2009 - 07:27

Pareil...
Du feuillage,ça va, j'en ai ... Sur ma belle butte, les pieds se sont éclatés, une forêt vierge, mais les tomates restent petites. Il faut dire qu'il fait sec,vraiment très sec. Le feuillage devrait jaunir, mais non... Du coup, elles sont très goûteuses, bien plus que celles des voisins qui sont grosses. Je vais en sécher une partie, pour voir, les olivettes.

Modifié par strychnine, 09 aot 2009 - 07:34 .


#17 _ophildelo_

_ophildelo_

Posté 09 aot 2009 - 07:42

Peut être simplement que le sol est trop riche .
Les tomates poussent chez moi dans un sol de misère .
La photo que j'ai mise plus haut ne rend pas bien , car en fait les plants sont couverts de fruits . J'en ai 4 pieds et j'en distribue les 3/4 aux voisins et aux amis .
Je suppose que pour les tomates c'est la même chose que pour les arbres fruitiers , ils ne font pas que le pied soit trop fort si on veut une bonne mise à fruit . Pour les arbres trop vigoureux on conseille parfois de leur couper quelques racines .
Les courges ont besoin d'une "assistance" pour fructifier , mais les tomates semblent pouvoir s'en passer sans trop de dommage .

Modifié par ophildelo, 09 aot 2009 - 07:43 .


#18 nicole sa tribu et sa ménagerie

nicole sa tribu et sa ménagerie

    deux mains gauches

  • Membres
  • 1 408 messages

Posté 09 aot 2009 - 07:55

Bien vu Ophildelo, en montagne c'est une terre de misère.

#19 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 11 608 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 09 aot 2009 - 08:59

La température est le facteur le plus déterminant dans la production de la tomate. Celle-ci réagit énormément aux variations thermiques.

Les basses températures (<10°C) ralentissent la croissance et le développement des plantes, entraînant un raccourcissement des entre-noeuds et la formation d'un feuillage abondant au détriment de la production. Une température basse peut entraîner aussi des ramifications des bouquets, difficultés de nouaison et formation des fleurs fasciées. Au dessous de 17°C, le pollen germe mal, surtout si l'humidité est faible.

Par contre, les températures élevées favorisent la croissance de la plante au détriment de l'inflorescence qui peut avorter. La persistance d'un temps chaud et sec (chergui) peut entraîner un allongement anormal du pistil, rendant ainsi une auto-pollinisation difficile.

Au dessus de 30°C, le lycopène, pigment responsable de la couleur rouge de fruit ne se forme plus. C'est le pigment b carotène qui se forme donnant ainsi une coloration jaune-orange au fruit. Les températures optimales sont:

  Températures diurnes:      20-25°C
  Températures nocturnes: 13-17°C
  Température du sol:          14-18°C

http://www.vulgarisation.net/bul57.htm

Voici une page très complète sur les besoins physiologiques de la tomate.

Une température nocturne modérée doit être le facteur limitant qui fait la différence entre les tomates de la fratrie de Nicole.

Installer une ombrière pour limiter l'accumulation de chaleur dans le sol… et réaliser un bassinage fin et léger en fin de journée.

#20 bonobo

bonobo

    Décroissant 100 beurre & 100 reproche

  • Membres
  • 132 messages
  • Localisation:rhône-alpes

Posté 09 aot 2009 - 10:15

Je n'y comprends rien, mes sœurs qui cultivent des tomates en moyenne montagne ont des tomates (grosses) plus rapidement que moi.......................Il doit me manquer un truc...


En montagne la pression atmosphérique est moindre, donc le fruit peut se dilater plus rapidement,
Et puis étant donné l'altitude, l'atraction lunaire se fait plus forte.
Il faudrait aussi essayer avec du fumier de marmottes qui est bien plus adapté aux St Pierre!...




Bon, je plaisante, mais J'avais terriblement envie :aureole7: Excusez-moi