Aller au contenu


Photo

les vaccins sont inefficaces et dangereux


  • Veuillez vous connecter pour répondre
2152 réponses à ce sujet

#2101 tonino108

tonino108
  • Genre: Homme
  • Localisation:FRANCE

Posté 15 octobre 2018 - 17:26

https://healingoracl...8PqmsoExDt5epEA

 

Anti-Vaccine Japan Has World’s Lowest Child Death Rate & Highest Life Expectancy

 

Antin Vaccination : Le Japon a le plus bas taux de mortalite infantile au monde et la plus haute esperance de vie


Modifié par tonino108, 15 octobre 2018 - 17:27 .


#2102 Livy-Dagore

Livy-Dagore
  • Genre: Homme
  • Localisation:France
  • Intérêts:L'écologie,les écovillage,la permaculture,la spiritualité,Le Yoga,et les alternatives éducatives.

Posté 17 octobre 2018 - 14:10

Eh bien ce témoignage,cela prouve que les vaccins sont inutiles.



#2103 joseck

joseck
  • Genre: Homme
  • Localisation:Sospel
  • Intérêts:Spagyrie et Aromathérapie

Posté 01 novembre 2018 - 08:43

Vacciner les enfants sous anesthésie générale : la nouvelle proposition criminelle des idéologues de la vaccination… [Vidéo]

 

En juin dernier, à l’occasion de la Conférence Nationale sur la Vaccination à Adelaïde, en Australie, Julie Leask, Professeure associée à l’Université de Sidney, a fait une déclaration dérangeante, annonçant que certains enfants « dont le cas est médicalement complexe » pourront nécessiter une sédation ou même une anesthésie générale afin de leur faire un rattrapage des vaccinations. Et, comme si cela n’était pas encore assez choquant, elle a aussi annoncé que les parents qui refuseront seront privés d’allocations familiales.

 

https://aphadolie.com/2018/11/01/vacciner-les-enfants-sous-anesthesie-generale-la-nouvelle-proposition-criminelle-des-ideologues-de-la-vaccination-video/



#2104 joseck

joseck
  • Genre: Homme
  • Localisation:Sospel
  • Intérêts:Spagyrie et Aromathérapie

Posté 07 novembre 2018 - 15:29

Un nourrisson de 14 semaines en bonne santé reçoit 8 vaccins et meurt en moins de 24 heures

 

http://www.fawkes-ne...s-en-bonne.html



#2105 Livy-Dagore

Livy-Dagore
  • Genre: Homme
  • Localisation:France
  • Intérêts:L'écologie,les écovillage,la permaculture,la spiritualité,Le Yoga,et les alternatives éducatives.

Posté 07 novembre 2018 - 15:37

Merci joseck de dénoncer le totalitarisme de la médecine conventionnelle.



#2106 Livy-Dagore

Livy-Dagore
  • Genre: Homme
  • Localisation:France
  • Intérêts:L'écologie,les écovillage,la permaculture,la spiritualité,Le Yoga,et les alternatives éducatives.

Posté 14 novembre 2018 - 15:48

J'ai appris qu'en 1969 au Mans un bébé de 10 mois est devenu lourdement handicapé après avoir rçu le vaccin obligation contre la variole.C'est à que moi j'ai du avoir beaucoup de chance,car moi aussi je l'ai reçu.



#2107 tonino108

tonino108
  • Genre: Homme
  • Localisation:FRANCE

Posté 15 novembre 2018 - 21:20

 

"L'école de la vie, une génération pour tout changer"


Modifié par tonino108, 15 novembre 2018 - 21:21 .


#2108 tonino108

tonino108
  • Genre: Homme
  • Localisation:FRANCE

Posté 21 novembre 2018 - 18:51

http://lesmoutonsreb...sante-publique/

 

Brandy Vaugham est une ancienne représentante de ventes pour le fabricant de vaccins Merck & Co.

Elle explique en détails comment les fabricants de vaccins se servent précisément des vaccins pour réaliser d’énormes profits et non pour la Santé publique. Brandy a effectué des recherches sur la sécurité des vaccins. Elle a trouvé que, non seulement les vaccins contenaient des produits toxiques connus qui pouvaient provoquer des dégâts neurologiques, mais aussi que les fabricants de vaccins ne réalisaient pas les mêmes études de sécurité pour les vaccins comme ils le font pour les autres médicaments.

Ce manque de recherches sur la sécurité des vaccins ajouté aux effets secondaires de la vaccination a contribué à faire prendre à Brandy la décision de ne jamais faire vacciner son enfant. Brandy déclare qu’administrer des vaccins à nos enfants, c’est comme jouer à la roulette russe avec eux. Elle ajoute que la vaccination obligatoire est simplement un moyen pour les fabricants de vaccins de faire de plus amples bénéfices encore sur le dos de nos enfants. S’il vous plaît, ne soyez pas dupes : nous n’avons aucun besoin de vaccination obligatoire.



#2109 tonino108

tonino108
  • Genre: Homme
  • Localisation:FRANCE

Posté 22 novembre 2018 - 14:25

https://www.sante-nu...n62cXHG_urpghBE

 

Un médecin prend l’engagement de ne plus vacciner : « Je ne veux plus participer à ce génocide »

 

Quand, rarement, la réalité se heurte à des croyances de longue date, il arrive que seuls quelques rares individus soient épargnés d’un apprentissage très douloureux.

 

Ces réveils ne sont nulle part plus dramatiques que quand ils se produisent au sein d’une communauté médicale contrainte de modifier ses croyances invétérées. Les Etats-Unis et le reste du monde sont en train de vivre une évolution rapide qui les éveille à la dure réalité que les produits pharmaceutiques peuvent mettre la santé en péril, et à la prise de conscience que les vaccins ne sont pas efficaces, ni sans danger.



#2110 tonino108

tonino108
  • Genre: Homme
  • Localisation:FRANCE

Posté 26 novembre 2018 - 15:08

 

Peu de sujets de santé publique sont aussi polémiques que la vaccination. Elle a d’abord été encensée pour avoir éradiqué des maladies et sauvée des millions de vies, mais fait aujourd’hui face à de nombreuses critiques



#2111 Livy-Dagore

Livy-Dagore
  • Genre: Homme
  • Localisation:France
  • Intérêts:L'écologie,les écovillage,la permaculture,la spiritualité,Le Yoga,et les alternatives éducatives.

Posté 27 novembre 2018 - 15:28

Eh bien félicitation pour le médecin qui ne veux plus participer au génocide.



#2112 tonino108

tonino108
  • Genre: Homme
  • Localisation:FRANCE

Posté 29 novembre 2018 - 13:47

https://www.sante-nu...mjl3xxZ8wGDHbZU

 

Alerte : le Conseil National de Recherche d’Italie découvre que les vaccins sont contaminés par des nanoparticules toxiques

 

DES COMPOSANTS MÉTALLIQUES NANOMÉTRIQUES TOXIQUES DANS LES VACCINS :

Une étude visant à rechercher des nano-particules dans les vaccins a été réalisée par les docteurs Antonietta M Gatti et Stefano Montanari pour le Conseil National de Recherche d’Italie. Les résultats de leurs nano-diagnostics ont été publiés dans l’International Journal of Vaccines le 23 Janvier 2017.

44 types de vaccins venant de France et d’Italie ont été analysés afin d’approfondir les études sur leurs effets secondaires. Pour ce faire, une méthode d’investigation par microscopie électronique à balayage avec microsonde à rayons X a été appliquée.


Modifié par tonino108, 29 novembre 2018 - 13:47 .


#2113 tonino108

tonino108
  • Genre: Homme
  • Localisation:FRANCE

Posté 29 novembre 2018 - 18:17

https://aphadolie.co...evnSeqkrheBwTIQ Gardasil : accélérateur de l’apparition de cancers du col utérin chez les jeunes femmes

 

Période pré-vaccinale et dépistage par frottis : diminution nette du nombre de cancers du col – Dans tous les pays qui ont pratiqué le dépistage par frottis, la période pré vaccinale de 1989 à 2007 a été marquée par une diminution très significative du taux standardisé d’incidence du cancer du col de l’utérus, avec un taux moyen de décroissance de 2.5 % entre 1989 et 2000 et un ralentissement de cette baisse à 1% (mais toujours significative) entre 2000 et 2007.

 

Période pré-vaccinale et dépistage par frottis : diminution nette du nombre de cancers du col – Dans tous les pays qui ont pratiqué le dépistage par frottis, la période pré vaccinale de 1989 à 2007 a été marquée par une diminution très significative du taux standardisé d’incidence du cancer du col de l’utérus, avec un taux moyen de décroissance de 2.5 % entre 1989 et 2000 et un ralentissement de cette baisse à 1% (mais toujours significative) entre 2000 et 2007.

 

Période post-vaccinale : inversion de la tendance : depuis la vaccination, on observe, dans les pays qui ont mis en œuvre un programme de vaccination, un retournement de tendance avec augmentation significative de la fréquence des cancers invasifs dans les groupes les plus vaccinés.

 

 

Taux de vaccination élevé corrélé statistiquement à l’augmentation rapide du nombre de femmes atteintes de cancer du col

Ainsi dans tous les pays qui ont atteint un taux de couverture vaccinale anti HPV élevée, les registres officiels du cancer révèlent une augmentation de l’incidence des cancers invasifs du col de l’utérus, qui apparaît 3 à 5 ans après le début de la campagne de vaccination et qui affecte exclusivement les groupes d’âge qui ont été les plus vaccinés. 

 

 

Objectif du vaccin

Le vaccin anti HPV a été mis sur le marché en 2006 dans le but affiché de diminuer le risque de cancer de l’utérus. Il a été commercialisé sur la foi d’une étude pivot qui montrait que la vaccination était efficace pour diminuer les infections liées aux souches ciblées par le vaccin et sur des anomalies cytologiques (dysplasies de haut grade), mais sans démontrer d’efficacité pour prévenir le cancer invasif [1], ainsi que l’ont souligné d’emblée de nombreux auteurs [2] [3] [4] et que l’a rappelé la Haute Autorité de Santé en 2012 [5] pour le Gardasil 4 et en 2017 pour le Gardasil 9 [6]. Cet avis négatif de la HAS en 2017 devrait à lui seul dissuader les députés de voter une obligation, comme un amendement récent le propose.

 

Les partisans de la vaccination prétendaient alors que l’efficacité préventive sur le taux de cancers « serait démontrée » 15 à 20 ans après le début de la vaccination [7]. En effet, compte tenu du faible risque de cancer invasif (même en cas d’infection persistante à HPV), et de la lenteur de son apparition naturelle, démontrer une éventuelle efficacité dans la prévention du cancer invasif aurait été très long et l’estimation se basait donc sur l’histoire naturelle de ce cancer.

 

Et, compte tenu du taux de guérison élevé de ce cancer avec les traitements modernes, affirmer que la vaccination aurait pu sauver des vies eût été encore plus long. En attendant les preuves d’utilité du vaccin, les laboratoires ont tenté d’imposer la vaccination à la population de la terre entière. Leur propagande et leur lobbying au plus haut niveau administratif [8] et politique [9] leur a déjà permis de vendre pour près de 100 milliards de dollars de ce vaccin expérimental, puisque son efficacité sur son indication officielle n’a pas été démontrée.

 

 

Syndrome du Titanic

Or s’il est vrai qu’il faut attendre longtemps pour affirmer qu’une action préventive protège réellement, l’échec de cette même protection peut parfois être rapidement démontré. Démontrer que le Titanic fût réellement insubmersible aurait demandé des dizaines d’années de navigation sans naufrage sur toutes les mers du monde. Démontrer qu’il ne l’était pas n’a pris que quelques heures…

 

Ce « syndrome du Titanic » est tristement illustré par le Gardasil. La démonstration que la vaccination augmente le risque peut être rapide, si le surrisque lié à la vaccination est important et si le vaccin modifie l’histoire naturelle du cancer en l’accélérant.

 

L’analyse des évolutions de l’incidence des cancers invasifs du col publiées dans les statistiques officielles des pays, les premiers et les plus complètement vaccinés (l’Australie, la Grande Bretagne, la Suède et la Norvège) montrent que c’est malheureusement le cas des vaccins anti HPV.

 

En Australie, premier pays à organiser la vaccination pour les filles (dès 2007) puis pour les garçons (2013), d’après l’Australian Institute of Health and Welfare, l’incidence standardisée dans la population globale n’a plus diminué depuis la vaccination [13].

 

etc;;;;;


Modifié par tonino108, 29 novembre 2018 - 18:28 .


#2114 tonino108

tonino108
  • Genre: Homme
  • Localisation:FRANCE

Posté 12 dcembre 2018 - 17:46

https://www.nouvelob...PpAoQGCwlOAOENs

 

Dengue : Sanofi au cœur d'une affaire de vaccin mortel aux Philippines

Le laboratoire français est accusé d’homicide involontaire. Selon le bureau du procureur, une centaine d’enfants sont décédés à la suite de l’inoculation du virus, plusieurs milliers sont malades



#2115 tonino108

tonino108
  • Genre: Homme
  • Localisation:FRANCE

Posté 15 dcembre 2018 - 13:54

https://www.20minute...3vCi2dh2T4DWC_s  

 

Toulouse: Un médecin relance le débat sur le vaccin contre le papillomavirus

 

SANTÉ L’ex-député Gérard Bapt demande une mise à jour des données scientifiques sur le vaccin contre le papillomavirus préconisé chez les jeunes filles pour prévenir le cancer du col de l’utérus…

 

Connu pour son combat contre le Mediator, Gérard Bapt, ex-député socialiste de la Haute-Garonne, a désormais un autre produit pharmaceutique dans son collimateur : le vaccin contre le papillomavirus, préconisé en France pour les jeunes filles en prévention du cancer du col de l’utérus. En France, le taux de vaccination est encore inférieur à 20 %. Et le cardiologue n’a pas envie de le voir grimper. Il vient d’écrire au directeur général de la Santé en lui demandant d’organiser une « conférence de consensus », une mise à plat des connaissances scientifiques en quelque sorte, sur le sujet.


Modifié par tonino108, 15 dcembre 2018 - 13:55 .


#2116 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 15 dcembre 2018 - 17:32

https://www.20minute...3vCi2dh2T4DWC_s

 

Toulouse: Un médecin relance le débat sur le vaccin contre le papillomavirus

 

SANTÉ L’ex-député Gérard Bapt demande une mise à jour des données scientifiques sur le vaccin contre le papillomavirus préconisé chez les jeunes filles pour prévenir le cancer du col de l’utérus…

 

Connu pour son combat contre le Mediator, Gérard Bapt, ex-député socialiste de la Haute-Garonne, a désormais un autre produit pharmaceutique dans son collimateur : le vaccin contre le papillomavirus, préconisé en France pour les jeunes filles en prévention du cancer du col de l’utérus. En France, le taux de vaccination est encore inférieur à 20 %. Et le cardiologue n’a pas envie de le voir grimper. Il vient d’écrire au directeur général de la Santé en lui demandant d’organiser une « conférence de consensus », une mise à plat des connaissances scientifiques en quelque sorte, sur le sujet.

 

 

Déjà posté là : http://www.onpeutlef...pv/#entry273931



#2117 joseck

joseck
  • Genre: Homme
  • Localisation:Sospel
  • Intérêts:Spagyrie et Aromathérapie

Posté 19 dcembre 2018 - 16:45

L’hypocrisie des médecins confrontés aux obligations vaccinales

 

RÉSUMÉ – On s’interroge sur la bizarre obstination des médecins qui se présentent comme raisonnablement critiques à l’endroit des vaccinations à ne pas aborder de front la question des obligations et à noyer le poisson de leur élargissement récent dans des considérations vagues centrées sur « la bonne information » (dont ils se portent tout naturellement garants), alors qu’il suffit de vaquer sur le présent site pour constater qu’en pareille matière, ils n’en savent guère plus que le blaireau de base. Il n’est pas difficile de montrer que, pour parfaitement injustifiée qu’elle soit, cette arrogance renvoie à une très inquiétante collusion des professionnels de santé avec les détenteurs du pouvoir politique et financier, laquelle rend compte, en dernière analyse, de leur docilité et de leur veulerie à l’endroit des forces de l’argent qui leur garantissent une subsistance excessivement confortable.

 

http://www.rolandsim....php?article431


Modifié par joseck, 19 dcembre 2018 - 16:45 .


#2118 tonino108

tonino108
  • Genre: Homme
  • Localisation:FRANCE

Posté 29 dcembre 2018 - 12:32

https://www.alternat...talien-explosif

 

Un rapport officiel d’une Commission d’enquête parlementaire fait  scandale en Italie

 

Au moment où la Commission à l’Environnement, la Santé publique et la Sécurité alimentaire du Parlement européen s’apprête à soumettre au vote une résolution sur « les réticences à la vaccination et la baisse du taux de vaccination en Europe », un pavé tombe dans la mare des certitudes vaccinolâtres.

Ce pavé, c’est le rapport officiel d’une Commission d’enquête parlementaire italienne rendu public le 7 février 2018. L’objet du rapport : comprendre les raisons de milliers de décès et de maladies graves chez les personnels militaires italiens affectés à des missions à l’étranger. Les experts ont pris en compte tous les facteurs de risques auxquels ils ont été exposés, au premier rang desquels l’uranium appauvri présent dans les bombes et d’autres agents liés à l’armement. Mais ils ont également analysé d’autres facteurs de risque, notamment pour les soldats jamais partis en mission, et l’un d’entre eux retiendra en particulier notre attention en ce moment : les vaccins.

Après 18 années d’enquête pour déterminer les causes de milliers de décès, cette Commission parlementaire a identifié un risque significatif de développer des cancers et des maladies auto-immunes après l’administration de vaccins combinés et multi-doses, tels que recommandés dans le calendrier de prévention militaire (p. 156 du rapport). Rappelons ici que les vaccins pour les militaires sont identiques aux vaccins pour les enfants (pp. 156-157).

Les résultats de l’examen de la Commission – dont les intérêts ne sont ni en faveur, ni opposés aux vaccins et qui ne peut être considérée comme « appartenant à des mouvements réticents à la vaccination », – sont un sérieux signal d’alarme dans le contexte actuel de l’extension des obligations vaccinales en Europe. Les éléments qui suivent devraient donc faire réfléchir à deux fois les autorités européennes :

La Commission n’a pas pu trouver une seule étude démontrant la sûreté des vaccins combinés (p. 154).

• La Commission a estimé que « la quantité cumulée des différents composants des vaccins dépasse les quantités autorisées pour les autorisations de mise sur le marché des vaccins monovalents » . Cela signifie que dans les vaccins combinés, la somme des adjuvants (par exemple, aluminium ou mercure), conservants et contaminants biologiques – virus, bactéries, mycoplasmes et mycobactéries, ainsi que l’ADN fœtal humain ou d’ADN animal, provenant des tissus organiques de culture pour la fabrication des vaccins – n’a pas été testée.


Modifié par tonino108, 29 dcembre 2018 - 12:42 .


#2119 tonino108

tonino108
  • Genre: Homme
  • Localisation:FRANCE

Posté 31 dcembre 2018 - 01:12

https://changera.blo...SlakZUe57d9JLQg

 

Italie : Fraude sur les Vaccins découverte !

Vaccingate : les Italiens découvrent une fraude liée aux vaccins !

 

L'association pour la liberté de vaccination, Corvelva, fondée en 1993 et composée de scientifiques et de juristes, a annoncé avoir reçu un don de 10.000 euros de l'Ordre national des biologistes italiens le 26 octobre 2018 afin de tester la sécurité et l'efficacité des vaccins couramment utilisés pour la vaccination des enfants.
Le premier vaccin qu'ils ont testé de manière approfondie avec ce don est Infanrix Hexa, un vaccin six en un fabriqué par GlaxoSmithKline (GSK) qui est supposé contenir les antigènes suivants : toxoïdes du tétanos, de la diphtérie et de la coqueluche; souches virales 1-2-3 inactivées de la poliomyélite et antigène de surface de l'hépatite B.
Corvelva n'a trouvé AUCUN de ces antigènes dans le vaccin, ce qui signifie qu'aucun anticorps ne serait créé contre les antigènes prévus.
Non seulement aucun antigènes vaccinaux n'ont été détectés, mais ils ont trouvé ce qui suit :
- des traces de 65 contaminants chimiques dont 35% seulement sont connus, issus du processus de fabrication ou de contamination croisée avec d'autres chaînes de fabrication;
- toxines chimiques;
- toxines peptidiques bactériennes, des allergènes potentiels capables d'induire des réactions auto-immunes;
- macromolécule insoluble et non digestible qui réagit au dosage des protéines, mais qui ne peut être reconnue par aucune base de données de protéines. 

 

Vous pouvez trouver le résumé des premières analyses du vaccin Infanrix Hexa du groupe Corvelva sur leur site :
https://www.corvelva...omposition.html

Ici le rapport des premiers résultats détaillés :
https://drive.google...l5GIKyfWrC/view

Le 24 décembre 2018, sur leur site, Corvelva a publié une mise à jour concernant les résultats d'analyses, débutées il y a quelques mois, du vaccin Priorix Tetra (rougeole-rubéole-oreillons-varicelle) fabriqué par GlaxoSmithKline (GSK). 

Les analyses précédentes montraient des problèmes au niveau des mutations dans le génome des virus et au niveau des quantités absurdes d’ADN.
L'extension des analyses chimiques/protéines révèlent la présence de traces de composés de contaminants résiduels, dont des traces du médicament Vigabatrin et Gabapentine (antiépileptiques), d'un médicament expérimental anti-VIH, d'antibiotiques, d'herbicides, d'acaricides (insecticides), de métabolites de la morphine, de Viagra, à vos souhaits !
Mais ce n'est pas tout...
La présence d'ADN fœtal en grande quantité a été confirmée (1,7 µg dans le premier lot et 3,7 µg dans le deuxième lot), soit environ 325 fois la limite maximale fixée à 10 nanogrammes et 325 000 fois supérieur à la limite minimale de 10 picogrammes. 

Les cellules issues de bébés avortés font partie de la composition des vaccins, c'est connu et utilisé depuis les années 60 !
https://www.corvelva...tep-update.html

 

 

Liens complémentaires
Une nouvelle étude scientifique publiée dans les archives de l'Académie nationale des sciences (PNAS) révèle que les personnes vaccinées contre la grippe émettent 630% plus de particules virales dans l'air que les individus non vaccinés
https://conscience-d...ue-publiee.html


Modifié par tonino108, 31 dcembre 2018 - 01:14 .


#2120 tonino108

tonino108
  • Genre: Homme
  • Localisation:FRANCE

Posté 10 janvier 2019 - 20:53

https://www.nexus.fr...qTcxZZoQvgecDb8   Les non vaccinés ne présentent aucun risque pour la collectivité 24 novembre 2017

L’immunologiste Tetyana Obukhanych explique pourquoi les enfants non vaccinés ne présentent aucun risque pour le grand public. Elle démontre que la discrimination à leur égard est totalement injustifiée. Et que la vaccination elle-même n’est pas exempte de dangers.

Le Dr Tetyana Obukhanych[1], titulaire d’un doctorat en immunologie (Rockefeller University de New York) publie un courrier en ligne (8 nov. 2017) expliquant pourquoi les enfants non vaccinés ne présentent aucun risque pour le grand public. Nous en donnons la traduction ci-dessous.

Son prochain ouvrage[2], à paraître en janvier 2018, décrira pourquoi les vaccins affaiblissent le système immunitaire naturel. Un sujet que l’immunologiste a également développé dans la vidéo « Natural Immunity and Vaccination » diffusée en 2013, et que nous mettons en lien sur cette page.

Traduction de « Harvard Immunologist: Unvaccinated Children Pose Zero Risk to Anyone and Here’s Why » :

Une discrimination non justifiée

« On dit souvent que ceux qui choisissent de ne pas vacciner leurs enfants pour des raisons de conscience mettent en danger le reste du public, ce qui justifie la plupart des lois visant à mettre fin aux exemptions de vaccins actuellement envisagées par les législateurs fédéraux et étatiques. Vous devez être conscient que la nature de la protection offerte par de nombreux vaccins modernes – et qui inclut la plupart des vaccins recommandés par les CDC (Centers for Disease Control and Prevention)[3] pour les enfants – n’est pas compatible avec une telle déclaration. J’ai décrit ci-dessous les vaccins recommandés qui ne peuvent empêcher la transmission de la maladie soit parce qu’ils ne sont pas conçus pour prévenir la transmission de l’infection (ils visent plutôt à prévenir les symptômes), soit parce qu’ils sont destinés à des maladies non transmissibles. Les personnes qui n’ont pas reçu les vaccins mentionnés ci-dessous ne constituent pas une menace plus importante pour le grand public que celles qui en ont, ce qui implique que la discrimination contre les enfants non vaccinés dans une école publique peut ne pas être justifiée.

Poliovirus : le vaccin n’empêche pas sa transmission

Le VPI (vaccin antipoliomyélitique inactivé) ne peut empêcher la transmission du poliovirus. Le poliovirus sauvage est inexistant aux États-Unis depuis au moins deux décennies. Même si le poliovirus sauvage devait être réimporté par un voyage, la vaccination contre la polio avec le VPI ne garantit pas la sécurité des espaces publics. Veuillez noter que l’éradication du poliovirus sauvage est attribuée à l’utilisation d’un vaccin différent, le VPO ou le vaccin antipoliomyélitique oral. Bien qu’il soit capable de prévenir la transmission du poliovirus sauvage, l’utilisation du VPO a été éliminée il y a longtemps aux Etats-Unis et a été remplacée par le VPI pour des raisons de sécurité.

Tétanos et diphtérie : les vaccins protègent la personne, pas le public

Le tétanos n’est pas une maladie contagieuse, mais plutôt acquise à partir de plaies de ponction profonde contaminées par des spores de C. tetani. La vaccination contre le tétanos (via le vaccin combiné DCaT) ne contribue pas à la sécurité des espaces publics ; elle est destinée à protéger uniquement les personnes.

Bien que destiné à prévenir les effets pathogènes de la toxine diphtérique, le vaccin antitétanique diphtérique (également contenu dans le vaccin DTaP) n’est pas conçu pour prévenir la colonisation et la transmission de C. diphtheriae. Vacciner contre la diphtérie n’a pas d’impact positif sur la sécurité des espaces publics ; le vaccin est également destiné à la protection personnelle seulement.

La coqueluche : les personnes les plus à jour de leur vaccin sont les plus visées

Le vaccin anticoquelucheux acellulaire (PA) (dernier élément du vaccin combiné DTCa), actuellement utilisé aux États-Unis, a remplacé le vaccin anticoquelucheux à cellules entières à la fin des années 1990, suivi d’une résurgence sans précédent de la coqueluche. Une expérience d’infection délibérée de la coqueluche chez les primates a révélé que le vaccin antipneumococcique n’est pas capable d’empêcher la colonisation et la transmission de B. pertussis. La FDA a émis un avertissement concernant cette découverte cruciale.

En outre, la réunion de 2013 du Conseil des conseillers scientifiques du CDC a révélé des données alarmantes supplémentaires selon lesquelles les variantes de la coqueluche (souches PRN-négatives) circulant actuellement aux États-Unis vont infecter de façon sélective ceux qui sont à jour pour leurs boosters DCaP, ce qui signifie que les personnes les plus à jour sont plus susceptibles d’être infectées, et donc contagieuses, que les personnes qui ne sont pas vaccinées.

H. influenzae : une population encore plus vulnérable après la vaccination

Parmi les nombreux types de H. influenzae, le vaccin Hib ne couvre que le type b. Malgré sa seule intention de réduire le portage du Hib symptomatique et asymptomatique (sans maladie), l’introduction du vaccin anti-Hib a déplacé par inadvertance la dominance des souches vers d’autres types de H. influenzae (types a à f). Ces types ont été à l’origine d’une maladie invasive de haute gravité, avec une incidence croissante chez les adultes à l’ère de la vaccination Hib des enfants. La population générale est maintenant plus vulnérable à la maladie invasive qu’elle ne l’était avant le début de la campagne de vaccination contre le Hib. La discrimination à l’encontre des enfants qui ne sont pas vaccinés contre Hib n’a aucun sens scientifique à l’ère de la maladie de H. influenzae de type b non-b.

 

..../...


Modifié par tonino108, 10 janvier 2019 - 20:55 .