Aller au contenu


Photo

Se chauffer mieux, sans dépenser plus.


  • Veuillez vous connecter pour répondre
34 réponses à ce sujet

#21 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 11 876 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 10 dcembre 2009 - 22:51

Les "isolants minces" à 5, 7, 11, 15 couches semblent au point et répondre à ce soucis de réfléchir le rayonnement vers la pièce chaude.
Je crois me souvenir qu'il est difficile de les comparer à un matériaux isolant épais. Dans le catalogue pas de valeur de R, ni classement au feu…

Les plus complexes, ceux à 15 couches, valent au m2 deux fois plus cher qu'une laine de verre en 240 mm.
Reste que ni les uns ni les autres ne sont écologiquement très corrects.

#22 OPF 46

OPF 46
  • Localisation:12
  • Intérêts:bricolage

Posté 11 dcembre 2009 - 03:07

bonjour : les "isolants" minces ne sont pas reconnus comme isolants par le CSTB qui les qualifie de complément d'isolation. De plus, il y a risque de condensation et de dégradation.

C'est très cher, et ça ne tient pas ses promesses. Des gens ont isolé ainsi une chambre pour ne pas perdre de la place, et une autre chambre avec de la LV de 5 CM, et c'est la nuit et le jour. Lorsqu'on entre dans la chambre isolée avec l'isolant mince, elle est nettement plus froide que l'autre.

Donc, la couverture de survie, c'est du dépannage, ça ne tient pas de place, mais ça ne vaut pas une bonne couette ou une bonne couverture de laine.
C'est fou ce que c'est chaud une couverture de laine, il ne faut l'utiliser que lorsqu'il fait très froid, sinon on crève de chaleur.

Et la laine de mouton comme isolant, ce serait pas mal, mais il y a le problème des mites...... dur dur d'être écolo...

#23 forlu45

forlu45

    Bricoleur

  • Bannis
  • 754 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:haute savoie
  • Intérêts:moteur HHO

Posté 11 dcembre 2009 - 08:57

d'accord avec toi , mais
la couverture de laine ou de mouton n'a rien a voir avec l'isolation
la laine de verre est faite pour isoler les murs , les plafonds ;mais pas pour isoler une fenetre , il faut bien recadrer l'utilisation de chaque materiaux

#24 OPF 46

OPF 46
  • Localisation:12
  • Intérêts:bricolage

Posté 15 dcembre 2009 - 12:47

bonjour : Et, mais il faudrait se tenir au courant, ça existe les isolations en laine de verre : on voit même un exemple avec des photos sur le forum.

Mais bien sûr c'est super écolo et pas très répendu, et il y a le problème des mites.

#25 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 11 876 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 15 dcembre 2009 - 13:26

Distinguons les isolants d'origine:
- minérale (laine de verre, de roche, thermo-pierre, brique G, mica…)
- pétro-chimique (film, mousse, expansé, tissus polaire…)
- végétale (ouate de coton, de cellulose, bois, paille, chanvre…)
- animale ( laine, plume, poil…)
- recyclage (textile, papier, sciure…)

Pas facile de dresser un bilan complet en terme de durabilité, de santé, de coût économique et environnemental… qui puisse permettre de conclure à l'existence du produit miraculeusement bon partout et pour tout.

#26 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 6 337 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 16 dcembre 2009 - 09:36

Que chacun puisse choisir ce qu'il préfère en fonction de ses propres critères me semble une bonne chose.

Un élément de comparaison basé sur l'énergie grise :

Pour une épaisseur de vingt centimètres d’isolation, il faudra trente-six ans avant que la laine de verre (lambda 0,035), dont les qualités isolantes sont meilleures mais dont le contenu en énergie passive est plus élevé, ait égalé énergétiquement les prestations de la cellulose (lambda 0,040). (Nature & Progrès)



PS : OPF 46, il me semble que tu voulais évoquer la laine de mouton et non la laine de verre dans ton dernier message.

#27 pitibonom

pitibonom

    Apprenti décroisseur.

  • Membres
  • 376 messages
  • Genre: Homme

Posté 16 dcembre 2009 - 13:21

Coucou a tous !

Perso j'envisage de faire l'essai d'isoler avec du copeau de bois.

Je ne connais pas le LAMBDA du copeau, et j'avoue que ca ne m"intéresse guère.
Mais autoconstruisant une maison en bois massif, le copeau de bois (qu'on
récupère en TRES grand quantité ) me semble tout à fait désigné pour remplir
l'office de l'isolant.
Le bois est un résineux: Douglas ou pin d'orégon.
Ca fait un petit moment que l'idée me trotte dans la tete, et le simple fait
de voir aujourd'hui la neige qui tient sur un petit tas de copeaux dehors, alors
qu'elle fond sur le sol, me fait penser que coté isolation, le copeau n'est pas
débile.

Qu'en pensent les experts et autres critiqueurs constructifs ?

Au pire, si ca ne donne pas le résultat escompté, il sera toujours possible de
remplacer les copeaux par du chanvre ou de la laine.


Bonnes routes à tous !

Modifié par pitibonom, 16 dcembre 2009 - 13:22 .


#28 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 11 876 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 16 dcembre 2009 - 13:35

ouate de cellulose
Le bilan en énergie grise de la ouate de cellulose varie selon son conditionnement : 50 kWh.m3 lorsqu’elle est soufflée, 98 kWh/m3 lorsqu’elle est injectée et jusqu’à 158 kWh/m3 en panneaux, qui nécessite un processus de fabrication plus long. Ses chiffres restent néanmoins corrects, en comparaison d’autres isolants synthétiques ou minéraux.

Prix de la ouate de cellulose: environ de 20€/m² pour 100 mm d’épaisseur.


laine de verre
Bilan en énergie grise est assez élevé en moyenne. Il va de 242 kWh/m3 pour un conditionnement en rouleaux de 18kg/m3, à 1344 kWh/m3 pour 100kg/m3. Cependant, le matériau peut être mis au rebus sans danger pour l’environnement, voire recyclé. En outre, du verre recyclé peut-être employé pour sa fabrication, ce qui équilibre son impact.

Prix de la laine de verre:  3 à 8€/m² en 100 mm.


source isolation.comprendrechoisir.com

Sans savoir ce que valent ces chiffres, on remarque un écart de 1 à 5 pour l'énergie grise ( 50/242) en faveur de la ouate et de 1 à 6,6 (3/20) pour le prix /m2 en faveur de la laine de verre.

Ne me demandez pas une explication, je trouve le constat plutôt troublant!


Salut pitibonom,
Pour le clin d'œil, mon papa m'interpellait souvent par un gentil "petit bonhomme en bois des galeries Barbès"… Tiens faudra que je lui demande pourquoi!

Ceci dit, à quoi ressemblent les copeaux que tu comptes utiliser?

Modifié par FLOYD, 16 dcembre 2009 - 13:41 .


#29 pitibonom

pitibonom

    Apprenti décroisseur.

  • Membres
  • 376 messages
  • Genre: Homme

Posté 16 dcembre 2009 - 13:48

C'est du copeau, pas de la sciure.... Assez similaire a ce que les
amateurs de rongeurs emprisonnés mettent dans les cages....

3 a 4mm de large pour 1 a 2cm de long et 0,2mm d'épaisseur environ.

Disons que c'est du copeau modeste, sorti d'un rabot stationnaire.

Bonnes routes à tous !

Modifié par pitibonom, 16 dcembre 2009 - 13:49 .


#30 forlu45

forlu45

    Bricoleur

  • Bannis
  • 754 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:haute savoie
  • Intérêts:moteur HHO

Posté 21 dcembre 2009 - 16:00

pour des renseignements sur l'isolation voir le site ci-dessous
la fichier pdf peut etre telechargé



www.ademe.fr/particuliers/fiches/.../rub3.htm

#31 OPF 46

OPF 46
  • Localisation:12
  • Intérêts:bricolage

Posté 21 octobre 2011 - 21:01

bonjour : lorsqu'on travaille à l'ordinateur, on peut prendre une couverture classique, et la mettre sur les épaules comme une cape. La chaleur du corps est ainsi arrêtée, et on a chaud, sans chauffage. Le chauffage vient du corps qui est un peu comparable à un chauffage central, le sang circule comme l'eau dans les radiateurs.

Et aussi, on peut faire chauffer de l'eau dans une cocotte minute, mais l'arrêter avant que la moindre vapeur sorte. On a une masse très chaude, et on la met sous la table, soit directement sur le carrelage, soit sur une grosse épaisseur de journal si on a un sol qui craint.

Et aussi, si on travaille assis, avoir un sèche cheveux branché à portée de main. De temps en temps, faire chauffer sous le pull devant et ensuite dans le dos. On chauffe le corps au lieu de chauffer la pièce, et vu la faible durée, le coût est insignifiant.

Et encore la bouteille plastique de boisson gazeuse même de 50 cl qui servira de bouillotte, sur les genoux, et aux pieds lorsqu'on est au lit.

#32 Yamabushi

Yamabushi
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne(29)
  • Intérêts:Vivre sainement, l'élevage d'oiseaux, l'habitat bioclimatique autonome, l'autarcie mais pas reclus, ... et plein d'autres choses.

Posté 22 octobre 2011 - 12:54

Concernant les isolant minces, le CSTB avait par un moment émis un avis de dangeorosité de ces produits qui a été ensuite retiré suite aux pressions des lobys qui les fabrique pour ne devenir qu'une précaution d'emploi.
La réalité de la chose est simplement que c'est un matériaux étanche et donc qui ne permet pas d'avoir des murs ou toiture perspirant(qui laisse passer le vapeur d'eau dans un sens et dans l'autre).

Donc les toitures (ou tout autres éléments) qui se retrouvaient enfermée entre un pare vapeur et ce produit se dégradait très vite avec l'action des champignons.
Mais les charpentes métalliques se dégradaient aussi car cela favorisait la corrosion.

C'est un produit a éviter et surtout à banir car en plus c'est un matériaux 100% synthétique qui recrache toute sa vie des composés volatil nocif.

Pour en venir au copeaux de bois, c'est un très bon isolant car il permet comme bien d'autres isolant performant de stabiliser l'air qui est autour de lui et donc d'avoir un très bon isolant. La performance des isolants tient surtout dans leur capacité a stabiliser l'air qui à ce moment là devient un très bon isolant. Dès que l'air à plus de 13mm de maneuvre, il se met en convection et donc fait l'inverse de ce qu'on attend de lui en faisant passer les chaud vers le froid.

En lorraine, on isolait les maison contre le froid en remplissant les vides des murs entre les parements de pierres de feuilles morte bien seche.
Le matériau, finalement, qui est utilisé pour faire une isolation n'est pas l'isolant mais sa capacité à emprisonner de l'air et à le stabiliser est la base de toute bonne isolation.

Modifié par Yamabushi, 22 octobre 2011 - 12:55 .


#33 OPF 46

OPF 46
  • Localisation:12
  • Intérêts:bricolage

Posté 10 juin 2012 - 22:42

Que chacun puisse choisir ce qu'il préfère en fonction de ses propres critères me semble une bonne chose.

Un élément de comparaison basé sur l'énergie grise :

Pour une épaisseur de vingt centimètres d'isolation, il faudra trente-six ans avant que la laine de verre (lambda 0,035), dont les qualités isolantes sont meilleures mais dont le contenu en énergie passive est plus élevé, ait égalé énergétiquement les prestations de la cellulose (lambda 0,040). (Nature & Progrès)


PS : OPF 46, il me semble que tu voulais évoquer la laine de mouton et non la laine de verre dans ton dernier message.



#34 OPF 46

OPF 46
  • Localisation:12
  • Intérêts:bricolage

Posté 10 juin 2012 - 22:42

oui, je voulais parler de la laine de mouton.

#35 OPF 46

OPF 46
  • Localisation:12
  • Intérêts:bricolage

Posté 10 aot 2012 - 02:40

bonjour, Si vous êtes dans un studio qu'un convecteur électrique a bien du mal à chauffer, mettez par exemple une table avec plateau en verre ou en marbre (on en trouve de pas très chère dans les magasins genre Confo, ou parfois à Emmaüs) de façon à ce qu'elle soit au dessus du radiateur, il doit y avoir au moins 20 cm afin que l'air chaud puisse sortir aisément (indispensable).

ainsi la chaleur, au lieu d'aller directement au plafond (là où on s'en fout qu'il fasse chaud) elle sera rabattue vers le milieu de la pièce, de plus, le verre ou le marbre chauffera un peu et constituera un stockage de chaleur sur une bonne surface ce qui stabilisera la chaleur. Et si vous êtes assis à table, vous aurez chaud, avant même que la pièce soit chaude, car vous vous chaufferez avant de chauffer la pièce.... Pour la table, évidemment, ne pas mettre de nappe ni toile cirée, ça va de soi.

Vous pouvez aussi mettre des équerres support avec dessus, une plaque en verre par exemple, ça aura le même effet, mais avec une surface moindre. On peut même mettre deux plaques en verre une au dessus de l'autre : plus de stockage. Et bien sûr sans oublier d'avoir suffisamment d'espace pour que l'air chaud sorte librement.