Aller au contenu


Ecoles alternatives


  • Veuillez vous connecter pour répondre
148 réponses à ce sujet

#21 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 357 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 20 mai 2010 - 10:51

Kerryn, j'y avais pensé mais je me demande s'il est possible pour un ado d'intégrer un des collèges Diwan sans parler breton au préalable ? Et l'effort à fournir ne risque-t-il pas d'être trop important ?

En pratique, l'enseignement en maternelle et en cours préparatoire se fait uniquement en breton, dès l'âge de deux ans. Par la suite, le français est progressivement introduit, du CE1 au CM2, l'enseignement étant principalement dispensé en breton. Au collège et au lycée, deux tiers de l'enseignement se fait en breton, un tiers en français, et l'anglais devient, à partir de la quatrième, la langue d'enseignement des sciences naturelles, selon les modalités des classes européennes[


Si l'un d'entre eux est proche de chez toi Yesaïa cela peut en effet être intéressant de les rencontrer :

Les collèges se trouvent au Relecq-Kerhuon, à Guissény, à Plésidy, Plogastel-Saint-Germain, Vannes et Saint-Herblain. Le lycée est situé à Carhaix.


Source de ces infos : http://fr.wikipedia....iki/École_Diwan

#22 kerryn

kerryn
  • Localisation:rp

Posté 20 mai 2010 - 11:55

Diwan :
au début il était possible de prendre breton débutant ... je ne sais pas quel est la difficulté du breton je suis née en Bretagne gallaise!

dans l'hitoire on ne sait toujours pas ce qui bloque : l'apprentissage ou la structure d'un gros college, la maturité ...
De plus pas loin mais Brest Rennes ou Nantes sont toujours Terre de bretagne.

je suis encore capable de ressentir l'angoisse de l'entrée au college de 950 eleves en ville avec peu d'espace extérieur et l'interdiction de rester dans les batiments pendant les récréations apres l'ecole du village attenante au terrain de foot ou on été libre de jouer au foot alors qu' à l'époque (début des années 80) c'etait calme en général.

j'essaie juste de donner les pistes que je connais.

#23 Voltaire

Voltaire
  • Genre: Homme
  • Localisation:Lit_et_Mixe(Landes)
  • Intérêts:Tout

Posté 04 dcembre 2010 - 12:26

Avez-vous eu vent que dans les manuels scolaires sont devenus des revues publicitaires?
Avez vous eu vent que la grammaire à l'ecole s'apprend avec les slogans publicitaire? Style trouver le mot et ecriver le : Avec .............., je positive.
Avez vous eu vent qu'en 2011 : L'histoire de Napoleon et de louis XIV ne se fera plus? Pour faire du communautarisme......

Avez-vous une analyse serieuse sur la degradation pédagogique année par année depuis 20-30ans dans lEducation Nationale?

Autre exemple d'initiative à connaitre aussi. Il me parait interessant sur le plan économique car la plupart du temps c'est l'arget qui fait defaut. : les amanins de Pierre Rabhi : http://www.lesamanins.com/

Puis http://creer-son-ecole.com/ : Tout est dans le titre.

#24 riesling

riesling
  • Localisation:France

Posté 04 dcembre 2010 - 16:29

l'école publique est devenue une fabrique à crétins. Et c'est volontaire. Faire des générations futures des moutons, des esclaves dociles, qui ne réflechissent plus, qui ne sont que des consommateurs.

Panem et circenses...

#25 Calypso

Calypso
  • Genre: Femme
  • Localisation:IDF (dép78)
  • Intérêts:médecines douces, musique classique, écologie, végétarisme, mathematiques, éducation, maman

Posté 04 dcembre 2010 - 18:44

"l'école publique est devenue une fabrique à crétins. Et c'est volontaire. Faire des générations futures des moutons, des esclaves dociles, qui ne réflechissent plus, qui ne sont que des consommateurs. "

c'est exact!
et je ne les supporte plus; mais que peut-on faire?

#26 riesling

riesling
  • Localisation:France

Posté 04 dcembre 2010 - 19:07

instruire soi-même ses enfants, ceux des voisins, du quartier, etc.
C'est possible mais c'est bien sûr très controlé (par crainte de l'endoctrinement sectaire).

#27 _chaudron_

_chaudron_

Posté 04 dcembre 2010 - 21:41

instruire soi même ses enfants ne protège pas de l'endoctrinement, parceque cet endoctrinement à lieu partout autour de nous, c'est tout notre environnement, la famille, notre milieu, l'école c'est juste une finalité, une résultante, c'est pas du tout la source de l'endoctrinement.

donc je pense que c'est pas en instruisant soi même ses enfants, car les enfants peuvent s'instruire, peuvent choisir d'apprendre ce qu'ils ressent le besoin, je pense qu'on les libère de l'endoctrinement en s'en libérant soi même et en ne le endoctrinant pas. au lieu qu'on les considère comme ignar à qui on doit donner l'instruction, on peut simplement les considérer etc, perso j'ai pas spécialement envie d'être instruit, jen rssens pas le besoin uniquement au fur et à mesure, je suis pas d'instruction particulière mais je m'instruit en chaque instant,, en étannt confronté à la vie, aux autres humains, à tout ce qui m'entoure, en m'ouvrant et en étant à l'écoute. Je prends pas les informations pour vérité, c'est pas parceque quelqu'un va dire c'est comme ci, ou c'est comme ça, que je vais boire ses paroles et éteindre mon cerveau vu qu'il aura pensé à ma place, je pense par moi même, je réfléchi par moi même.

#28 riesling

riesling
  • Localisation:France

Posté 05 dcembre 2010 - 10:35

quand je parle d'endoctrinement, je ne fais qu'utiliser le mot qu'ont employés les services sociaux quand une amie a voulu retirer sa fille de 10 ans de l'école du village pour faire son éducation elle-même à la maison.
Cette mère en a largement la capacité (diplome d'études supérieures, chomeuse mais ex-profession intellectuelle), il n'empêche que cela a été un vrai parcours du combattant pour obtenir le feu vert (mais elle l'a eu). L'administration craint que les enfant déscolarisés et instruits en famille soient endoctrinés par des sectes. Peu importe que l'éducation nationale les endoctrine avec d'autres principes et mensonges, ce qui compte, c'est que les enfants soient modelés dans un moule acceptable aux yeux du système...

#29 naturel

naturel

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 262 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 30 dcembre 2010 - 09:17

Ils y a beaucoup à dire sur l'éducation....et l'éducation peut-être très subtil...

cours de méditation,plaisir de soi,imagination création,le vrais le faux,etc...
supprimer tous les cours de religions...les rapports qui crée la peur,créer un espace serein, calme pour le bien de tous..

déjàs les profs ne sont pas formé pour l'éducation,je pense que sait à l'école que serait le mieux l'éducation de nos enfants et pas les parents (dans l'idéal)

#30 ghp

ghp

Posté 30 dcembre 2010 - 20:42

Bonjour

Auriez-vous des pistes sur le Nord de la France ?
Il y a une école montessori à Mons en Baroeul je pense, mais ce ne doit pas être le seul établissement un peu "alternatif".

Cordialement

#31 riesling

riesling
  • Localisation:France

Posté 31 dcembre 2010 - 09:28

tout est là
http://ecolesdifferentes.free.fr/

mais pour les adresses, faut avoir le livre en mains

#32 naturel

naturel

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 262 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 10 janvier 2011 - 12:18

Juste une question.....

Si des habitants d'un petit village veulent créer leur PROPRE école,à leur manière,en totale liberté,sans contrôle d'état ou régionaux ou autre sais possible d'après vous?

Autre chose,je trouve que les cours art dramatique sont pas mal pour les enfants ,jouer avec tout surtout avec le sérieux..

#33 riesling

riesling
  • Localisation:France

Posté 10 janvier 2011 - 14:11

crééer une école est possible, mais il est nécesaire d'obtenir un agrément (locaux, sécurité, aptitude des enseignants). Donc la solution sans aucun controle de l'état, c'est la méthode sectaire, là où l'on vit retranchés à la campagne et on ne déclare pas les naissances à l'état civil. Sinon, passage obligatoire par la case flicage

#34 _strychnine_

_strychnine_

Posté 30 janvier 2011 - 11:02

Mes filles ont suivi le CNED pendant un an, à leur arrivée en Hongrie. Elles suivaient parallèlement les deux écoles, hongroises et françaises. C'était possible parce que l'école hongroise finit à 13H, repas compris. Pour la petite, qui était en CE1, j'ai trouvé les cours assez nazes. Heureusement, la première partie de l'année, elle a eu un enseignant vraiment génial, qui faisait de longs rapports sur ses devoirs, très abordable. Pour présenter notre fille, nous lui avions envoyé un CDRom avec des photos d'elle, ses dessins, une petite video où elle lui disait bonjour, des photos qu'elle avait prises de l'école hongroise, du village. Cela avait instauré un bon climat, presque en visuel. Il avait envoyé une photo de lui, dit qu'il avait des enfants... Il y avait tous les deux envois une cassette à renvoyer avec la lecture, la musique, l'anglais, et il répondait très longuement à son travail. C'était marrant parce qu'elle s'allongeait avec le casque sur les oreilles et écoutait religieusement ce qu'il lui racontait... Vraiment une bonne expérience humaine. Ça s'est gâté ensuite car il était dépressif et il s'est suicidé et les deux remplaçantes manquaient de la psychologie la plus élémentaire.
Pour l'aînée, le programme de 6ème était vraiment très bien fait avec des professeurs vraiment très compétents. Je dois avouer que ça s'est bien passé aussi parce que mon aînée est très bonne élève au départ, adore lire, et que le programme portait en histoire sur l'antiquité... Ça a aidé...
Nous n'avons pas poursuivi l'expérience parce que l'école hongroise nous satisfaisait complètement et que nous trouvions bien qu'elles puissent avoir leurs après-midis libres pour la musique, et surtout le jeu...
Franchement, c'est ce qui pèche le plus dans les écoles françaises, cette obsession de foutre les gosses au boulot, à pointer de 8H30 à 16H30, et ce, dès 3 ans...

#35 lilibliss

lilibliss
  • Genre: Femme
  • Localisation:31

Posté 30 septembre 2011 - 19:47

Edit modo : Débat combiné avec celui pré-existant.

 

=====

 

Bonjour a tous

je cherche une école alternative près de Saint Girons (09)
est ce que vous auriez des infos, adresses ?

des écoles dans le privé ? ou bien des écoles style montessori - freynet ?
voire des écoles normales ou les profs sont open ?

sinon que pensez vous de l'école a la maison ?

si vous avez des expériences au sujet de toutes les alternatives a l'école (positives ou non), ou bien expériences sur la scolarité des enfants plus généralement, je suis preneuse

merci de vos idées et suggestions ;)



#36 naturel

naturel

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 262 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 01 octobre 2011 - 11:02

lilibliss

Ici j'ai vue une école Rudolf Steiner sur Saint Girons en Ariège

Est-ce cher?? est-ce beaucoup mieux?? je ne connais pas la philosophie de rudolf steigner..

Mon lien
Mon lien

Modifié par naturel, 01 octobre 2011 - 11:35 .


#37 modl

modl
  • Localisation:poitou

Posté 01 octobre 2011 - 15:53

Je ne vais pas faire l'apologie de l'école en France, elle a des défauts.
Maintenant, il faut aussi toute raison garder. L'école de 8h30 à 16h30, c'est du pointage ??? Mais décalle les horaires, pour le bien des petits, et les parents vont monter aux créneaux (on peut pas les amener plus tôt/tard..., vous DEVEZ vous en occuper...). Et ça, je l'ai vu dans ma petite école de village. Du coup, elle est une des rares qui a classe le mercredi matin : les parents ne pouvaient pas gérer, il n'y a pas de places de CLSH dans la commune, tout le monde n'a pas papi ou mamie pour les garder, et tout le monde n'a pas les moyens d'arrêter de travailler pour s'en occuper.
Cette école n'a que 2 instits : une qui a de petite section à CP, l'autre CE1 à CM2. Du coup, les gamins sont à 5/6 par niveau, avec un vrai suivi, une vraie pédagogie différenciée, des moments d'autonomie... Et ça marche très bien !!! Et c'est du public !!! Certes, il n'y a pas de méditation, théâtre et autres joyeusetés, mais pourquoi les parents n'apporteraient pas eux-mêmes ces activités à l'école ?
Les classes des villages d'à côté tournent à 29/30 par niveau. Là, si le gamin ne suit pas, les instits en ont 28 autres à gérer... Ils en font quoi pendant ce temps des 28 ???
Il est possible en France d'éduquer ses enfants soi-même. Et oui, il faut que les enfants suivent un programme, lequel est vérifié par un inspecteur, juste pour savoir si le travail éducatif est fait correctement. L'aspect sectaire ou religieu passe après.
Les systèmes scolaires étrangers (principalement, école le matin) ont des avantages certains, mais faut pas rêver, les petites communes n'auront jamais les moyens de financer les activités culturelles ou artistiques l'après-midi. Là aussi, une expérience à eu lieu pas très loin de chez moi. Le budget "activités" pour l'après-midi s'élevait à 5000€ pour l'année !!! Ils ont atteint la somme fatidique fin octobre... Et ensuite, on en fait quoi des momes ???
Dans les pays qui pratiquent de cette façon, il n'y a pas de club sportif (ce n'est qu'un exemple) comme en France pour encadrer. C'est à l'école qu'on pratique les activités annexes, pas en dehors.
Une dernière chose, en passant. Une enquête a montré que 50% des gamins qui n'ont pas classe le mercredi ne voit personne de la journée... qu'ils passent devant la télé ou un ordi. Il est où là l'aspect éducatif ?
Je ne veux pas critiquer le fait que certains veulent sortir leurs enfants de l'EN, pour des raisons qui sont les leurs, mais n'oubliez pas qu'un immense majorité n'a tout simplement pas le choix, et doit utiliser l'école "classique".

#38 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 357 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 02 octobre 2011 - 16:08

Peut-être ne faudrait-il pas mettre tous les parents dans le même panier ?

Certains s'impliquent par exemple pour créer un collège (qui ne peut pour l'instant accueillir que de 10 à 19 enfants) dans un village de 142 habitants :

UN COLLÈGE ASSOCIATIF PROCHE DE NOUS
Un nouveau collège à ouvert ses portes à la rentrée 2011, à St-Martin-Château, dans le sud de la Creuse. C'est un petit projet ouvert à toutes et tous les jeunes de 10 à 15 ans qui voudraient découvrir une autre manière de voir l'éducation, de vivre les apprentissages.
Ce projet de collège associatif est porté par une quinzaine de parents et autres personnes intéressées par la pédagogie. Nous voulons qu'il soit accessible à toutes et tous les jeunes intéressé-e-s, qu'il n'y ait pas de barrière ni pour des raisons financières, ni pour d'autres raisons.

UN LIEU VIVANT ET OUVERT
Nous aborderons les apprentissages de manière vivante et active : en lien avec le concret, avec autant d'activités pratiques que théoriques ou créatives, en s'appuyant autant que possible sur l'envie des jeunes de découvrir et d'expérimenter.
Ce que nous trouvons important à amener à cet âge-là est très varié : apprentissages de savoirs, mais aussi de savoir-faire, découvertes, rencontres et activités à l'extérieur, réalisation de projets seul-e-s ou à plusieurs, ... Nous trouvons aussi important de respecter le rythme des jeunes en ne surchargeant pas les journées.
Parmi l'ensemble des activités et projets qui seront mis en place, les jeunes pourront faire certains choix sur ce qu'ils et elles veulent découvrir, approfondir personnellement. Ensemble, ils participeront avec les adultes à la mise en place du programme des activités et à l'organisation de la vie du groupe. De manière générale, plutôt que d'appliquer uniformément la même recette à tous-tes, nous voulons être attentif à chacun-e, à ce qui l'intéresse, sa personnalité, sa place dans le groupe, son cheminement dans les apprentissages et dans la vie.

Pour en savoir plus : http://defilenreseau...chemateriel.pdf

#39 flanar l'ancien

flanar l'ancien

    promeneur égaré

  • Membres
  • 2 768 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ariège
  • Intérêts:8% Minimum.
    Éventuellement, on en discute.

Posté 03 octobre 2011 - 20:07

Une intéressante interview de Christian Laval
'
extrait: Les oppositions actuelles entre partis de gauche ou entre syndicats sur la question du « socle de compétences » relève d'une grande confusion. Le problème stratégique d'aujourd'hui est de retrouver le grand élan de l'école démocratique qui a été trahi et détourné par la réforme néolibérale telle qu'elle est promue aujourd'hui par l'OCDE et l'UE. Cette confusion est liée, me semble-t-il, à une méconnaissance du fait qu'à partir des années 80 et 90, la réforme néolibérale devient l'objectif central de l'Union. Il suffit de lire la littérature européenne sur la formation et l'éducation pour se rendre compte que le projet d'harmonisation scolaire et universitaire à l'échelle européenne n'a strictement rien à voir avec ce qu'on entendait avant par réforme démocratique. Elle n'a d'autre but que de mettre l'école en phase avec le nouveau capitalisme. Dès 2000, l'argumentaire de la stratégie de Lisbonne, qui veut faire de l'Europe "l'économie de la connaissance la plus compétitive du monde", déploie ce programme de transformation des systèmes éducatifs, faisant de la connaissance un facteur exclusivement économique au détriment des dimensions et motivations morales, culturelles, politiques de la transmission des savoirs. Les « compétences » y sont considérés comme des habiletés professionnelles négociables sur le marché, des "marketable skills" pour reprendre la traduction anglaise complète qui équivaut à nos "compétences" et non plus des connaissances requises pour comprendre le monde, penser ce que l'on est et ce que l'on fait. Ces nouvelles orientations économicistes et utilitaristes de l'école attaquent au plus profond les fondements humanistes sur lesquels sont construits les systèmes éducatifs européens. Il s'agit là, et je pèse mes mots, d'une véritable autodestruction de l'héritage européen. Le capitalisme colonise l'école par le biais de politiques publiques qui, au fond, introduisent dans l'école la norme capitaliste.



#40 flanar l'ancien

flanar l'ancien

    promeneur égaré

  • Membres
  • 2 768 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ariège
  • Intérêts:8% Minimum.
    Éventuellement, on en discute.

Posté 07 octobre 2011 - 18:14

L'école française a-t-elle tué le plaisir d'apprendre? , une réflexion intéressante par rapport à la discussion ici engagée & aux différences de regard et de ressenti de chacun(e).