Aller au contenu


Photo

Analyse critique ou médisance ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
48 réponses à ce sujet

#1 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1 548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 14 mai 2010 - 10:19

Bonjour,
Peut-on fixer la limite entre l'analyse critique et la médisance ?

Je donne un exemple.

Le domaine des amanins à été orienté vers l'accueil du public pour y découvrir (en gros) les principes de l'agroécologie et de la sobriété heureuse, selon Pierre Rabhi.

Mais, tout comme pour le hameau des buis il a fallu trouver 3 à 4 millions d'euros pour pouvoir commencer à expérimenter la sobriété.

Cette situation me trouble. Sans parler de supercherie, il me semblerait bon de regarder de prés des projets de ce genre pour voir s'il n'y a pas quelque chose qui cloche.

Mais, le simple fait d'envisager d'analyser ce que dit et fait Pierre Rabhi peut-être considéré comme de la médisance. Mais lui même, lorsqu'il dénonce notre civilisation et tous ses travers, que fait-il ??Alors, où est la limite ???

#2 _Le Bihan_

_Le Bihan_

Posté 14 mai 2010 - 10:46

Il ne faut pas jeter le bébé et l'eau du bain. Même, si l'eau du bain parait bien sale, ce qui importe c'est le bébé Rabhi.

#3 Bastringue

Bastringue
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne

Posté 14 mai 2010 - 10:54

christian ardèche

il a fallu trouver 3 ou 4 millions d'euro pour commencer à expérimenter la sobriété


Ils viennent d'où les 3 ou 4 millions? Et c'est pourquoi faire?

De toute façon c'est toujours la même histoire, si tu veux vivre en autarcie sur un terrain, la plupart du temps il te faudra acheter ce terrain et donc accumuler du fric dans le but de ne plus en avoir besoin plus tard. Un peu compliqué tout ça....

#4 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1 548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 14 mai 2010 - 12:00

Il ne faut pas jeter le bébé et l'eau du bain. Même, si l'eau du bain parait bien sale, ce qui importe c'est le bébé Rabhi.

Que veux-tu dire exactement, Le Bihan ?

Bastringue, les millions d'euros viennent en grande partie de MV finance. C'est à dire les sous de Michel Valentin, un industriel en ayant accumulé pas mal et qui désire se reconvertir. Rien à redire à ce changement de source de revenu, après tout Monsieur Bernard Tapi en son temps avait bien acheté la vie claire... Voilà, ça frôle la médisance, non?

#5 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15 152 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 14 mai 2010 - 12:15

Les premières réactions déclenchées par le simple exemple proposé par Christian ardèche, montrent combien le sujet qu'il vient d'ouvrir est pertinent.
Le débat, me semble-t-il, doit être plus "théorique" sinon je sens la vrille venir à grands tourbillons.

La formule est bien connue; "la critique est facile, l'art est difficile".
Le critique fait métier d'analyser et d'évaluer l'œuvre d'un autre. Il n'a pas nécessairement le talent ou la compétence de l'artiste ou de l'homme de métier. Il aurait donc la tâche la plus simple. L'audience que reçoivent ses propos ou ses écrits les rend redoutables.
S'il est de bonne foi, sa critique sera constructive. Mais elle peut dans le cas contraire devenir pire qu'une arme.
Elle devient médisance, calomnie, vengeance…

Comme toute activité intellectuelle, l'analyse critique suppose une méthode sérieuse et éprouvée pour produire un avis faisant autorité. L'art de la critique n'est donc pas si facile.

#6 _Le Bihan_

_Le Bihan_

Posté 14 mai 2010 - 12:15

Peu importe les moyens employés, seule la fin légitime les actes. Cette position a vallu et vaut encore à son auteur une considération négative de ses contemporains puis plus tard des lecteurs. Elle a pourtant le mérite de l'honnêté vis à vis du genre humain et dans de nombreuses situations eût été moins pernicieuse que certaines idéologies artificieuses

Machiavel

on peut tjrs critiquer les moyens mis en oeuvre pour faire fonctionner un centre (?): origine de l'argent; mais l'important est la finalité : sobriété heureuse, agroécologie.

#7 néothé

néothé
  • Genre: Femme
  • Localisation:environ montelimar

Posté 15 mai 2010 - 03:01

les amanins sont mes presque voisins...

une amie y travaillais il y à encore très peu, j'y suis moi même passée en visiteuse àla journée opour un atelier phytoépuration et plus largement connaitre leurs réalisations (école , bâtiment...)

un des atout à mon sens de ce site est l'ouverture d'une école primaire, avec un franc succès puisque il y à environ 30 élèves...dont une part d'élèves qui ont des soucis d'intégration dans le moule étroit de l'éducation nationale...ce qui permet d'avoir dans le coin une alternative non religieuse dans le privé, avec un super outils pour les enfants et une cantine bio...

dès le lancement du projet, j'ai senti la difficulté d'un entrepreneur privé qui finançait entièrement le site, avec une association dont le conseil d'administration se résumait à 3 personnes avec droity de véto, le financeur, sa femme(instit qui s'occupe de l'école) et pierre rabhi, en caution moral...

mais je comprends aussi la protection du projet par celui qui finance... :D

le lieu tournait bien tant qu'il y avait des construction à faire, car les stages où les personnes apprennent en réalisant marche bien, mais maintenant que les bâtiments sont finis, difficile de maintenir les salariés...et le volet tourisme ne peut être "rentable" à l'année...

en gros, cette structure permet de faire vivre 2 à 3 familles...mais audelà c'est difficile...et encore, ça n'a été possible que par l'achat de la ferme et de ses terrains, et du financement des matériaux...

c'est un projet personnel intéressant, mais qui n'est pas comparable à un projet type communautaire...

pour ce faire il aurait fallu que le terrain et les travaux soient finançé pour une coopérative par ex..

il s'y passe des choses intéressantes, on y teste grandeur nature jardin bio, phyto, école "à la ferme" (la fille de pierre rabhi s'occupe d'une école aussi dans le sud de l'ardèche) mais pour moi ça reste le projet d'un couple de particulier...même s'il y a une procédure ou l'association devrait pouvoir racheter le lieu...chose difficvile quand on connait le monde associatif et la difficulté à y gagner 3 sous...


sans partir en vrille, je m'appuie quand même sur le concret, mais cela démontre bien qu'il n'est pas évident de monter de tel projet, avec toute les bonnes intentions du monde, lorsqu'une personne finance entièrement un truc, difficile qu'elle ne soit pas le maitre des lieux...donc en quelque sorte un patron, confronté aux même problèmes du système actuel...

pierre rabhi à fait quelque chose d'approchant à Aubenas, aux amanins il soutient, mais ce n'est pas lui qui pilote, il cautionne...

néo

#8 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1 548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 15 mai 2010 - 08:50

Ok, le bihan, qui veut la fin veut les moyens.
J'ai pris au plus prés des exemples que je connais en partie. Il y en aurait beaucoup d'autres sans doute.

Mais pour suivre ton raisonnement qui veut que les moyens mis en oeuvre ne soient pas critiquables si la finalité est louable, on peut quand même voir ça de plus prés si tu veux bien.

Comment peut-on associer la mise en oeuvre de la sobriété avec des investissements très lourds qui semblent finalement devenir la condition indispensable à la création des conditions de cette sobriété ?
Comment peut-on imaginer qu'il soit nécessaire de disposer de millions d'euros pour mettre en place ce qui permettra de montrer qu'on peut vivre avec peu (et heureux en plus).
Sincèrement je vois ça comme un non sens.
Même chose pour le hameau des buis où l'on a investi dans les 2.5 à 3 millions d'euros pour loger une trentaine de personnes qui doivent pouvoir investir à hauteur de 125 500 euros pour occuper un T3, 95 500 pour un T2, et 75 500 pour un T1. Puis payez un loyer de 442 euros par mois pour un T3, 376 pour un T2, 222 pour un T1. En sachant aussi que la construction de ces habitations a été réalisée en grande partie par des bénévoles. Essayez donc de reproduire ça si vous n'êtes pas un homme d'affaire averti....

Floyd, tu parles de critique et aussi un peu d'analyse critique. C'est cette dernière démarche que je retiens, une analyse méthodique, chiffrée si possible, longue, chiante si nécessaire, contradictoire de préférence. Mais je me vois assez mal personnellement passer toujours à coté de la médisance, même s'il n'est pas question de calomnie ou de vengeance.

Néothé, Pierre Rabhi est à l'origine du hameau des buis qui se situe sur La blachère. Le principal investisseur dans cette réalisation, c'est également, après pas mal de péripéties, MV finances.

#9 _Le Bihan_

_Le Bihan_

Posté 21 mai 2010 - 13:27

Toi, seul, christian, est capable de dire si ce que tu rapportes est ou n'est pas de la médisance ?
Le fait que tu poses la question, est par lui-même révélateur de cette ambiguité entre critique et médisance.
Tout est criticable, mais le but de la critique diverge selon chacun.
As-tu besoin de médire sur pierre Rabhi ?

#10 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1 548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 27 octobre 2010 - 21:06

Le Bihan, ce que je rapporte tout le monde peut vérifier que c'est la réalité en ce qui concerne le hameau des buis. On peut d'ailleurs lire une analyse beaucoup plus critique que la mienne à ce sujet dans le numéro 103 de l'écho des cévennes, un petit journal basé à Joyeuse, prés du fief de la famille Rabhi.
Je lis: " Un projet douteux: le hameau des buis."......" Le hameau des buis- La ferme des enfants est l'illustration la plus parfaite du rabhinisme triomphant......En consultant, sur internet, le montage financier et juridique, on est frappé par le militantisme, l'altruisme et l'abnégation demandés aux candidats à la résidence !!!....Tout ça est donc très rabhiniste et new age en diable : tout le monde bosse bénévolement pour l'idée, on ne demande rien aux pouvoirs publics, comme dans le domaine scolaire, on ne rend aucun compte non plus, personne ne possède quelque chose et on ne crache pas sur l'argent du privé. Le système est très libéral et très américain, là où il est de bon ton de soutenir, par exemple, son église par le sacrifice et l'abnégation......."
La conclusion enfin : "le hameau des buis, un hameau HQE.... Haute Qualité D'entubage."

Mon analyse n'était pas aussi aussi critique et dure je crois.

S'agissant de la ferme des Amanins dont il a été question également, j'ai découvert dans la revue "Soleil levant" d'octobre, dans la rubrique écologie, en page 20, un article ayant pour titre : Les forums "Ecologie et coopération des Amanins...." on parle ensuite de " Penser et agir pour la métamorphose". Pierre Rabhi intervient très souvent dans ces stages de projets écologiques où bien sûr il vient proposer une idée à laquelle j'adhère très fort personnellement, la sobriété heureuse. Mais il faut débourser 580 euros pour un stage de 5 petites journées. Il me semble que celui qui a vraiment choisi la sobriété, ou la décroissance ou la simplicité volontaire, ou mieux, celui qui n'a pas choisi de bosser au smic mais qui ne peut pas faire autrement, ou encore celui qui n'a pas de boulot et même plus d'indemnité, ceux là vont sans doute se réjouir de savoir qu'ils vont pouvoir aller écouter Pierre leur dire que ça va pas et qu'il faut que ça change, le tout pour 580 euros.
Je ne critique ni la ferme des amanins dont Michel Valentin le propriétaire veut assurer la rentabilité, ni Pierre Rabhi qui veut continuer à diffuser ses bonnes idées, mais je crois que ce genre d'opération devient du business et uniquement ça aujourd'hui et c'est réservé à des personnes qui ont assez de fric pour se payer des vacances qui donnent bonne conscience.

Et puis maintenant que je suis chaud, je retourne à la page 12 de l'écho des cévennes et je lis
: " Simplicité volontaire pour les autres....En Normandie, des paysans de la confédération paysanne décident d'inviter Rabhi pour une conférence. Chez les camarades, on ne roule pas sur l'or et on a des valeurs simples, aussi Pierre Rabhi est-il invité à séjourner dans une famille de paysans.
Que croyez vous qu'il fit cet homme simple, ce saint homme ? Il déclina évidemment l'offre et exigea d'être logé à l'hotel.
La simplicité volontaire ? Oui mais jamais pour les gourous."
Et c'est signé André Manali.

Je n'ai donc pas vraiment besoin de médire de Pierre Rabhi, d'autres s'en charge pour moi.
Moi j'ai juste envie d'y voir plus clair sur les actions et les réalisations qui dans un premier temps me semblent porteuses de sens et d'espoir. Je sais que je ne suis pas le seul et je ne voudrais pas qu'on se fasse entuber trop souvent pour reprendre la formule du journal.

Modifié par christian ardèche, 27 octobre 2010 - 21:09 .


#11 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15 152 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 27 octobre 2010 - 21:37

Salut Christian ardèche,
Ayant acquis une notoriété rare sont les personnalités qui échappent à toute critique.
On trouvera facilement des portraits sans complaisance de Pasteur, ( :biglol: ), de l'abbé Pierre, de Zizou, de D. Guillet, du petit facteur, du barbu anti-ogm… et la liste est sans fin.

Ont-ils démérité, ont-ils trahi, ont-ils confondu engagement et tiroir-caisse?
Allez-savoir!

Mais l'air de la calomnie résonne allègrement, le mal est fait, la confiance perdue…
Qui tire profit de cet effondrement?

#12 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1 548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 27 octobre 2010 - 21:53

Dommage, Floyd, il ne serait plus possible d'envisager une analyse critique. C'est pourtant ce que je souhaite.
Accepter de ne pas réfléchir ou refuser de regarder les faits et les chiffres en face est sans doute moins perturbant, mais ça ne fait rien avancer. Si des erreurs ou des tromperies sont derrière certaines belles réalisations, il ne me semble pas que ce soit calomnier que de chercher à y voir un peu plus clair. Et tant mieux si une confiance mal placée se perd. L'effondrement de l'image trompeuse de certaines actions et réalisations coûteuse peut profiter à ceux dont la réflexion se poursuivra au delà de ces "systèmes" qui enferment et ne laissent plus de place à l'analyse critique précisément. Et puis si ce qui est dit n'est pas justifié il suffit de poursuivre par un débat contradictoire. Possible non ? Ou bien est-ce un sacrilège lorsqu'on touche à certaines icônes?

#13 Bastringue

Bastringue
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne

Posté 27 octobre 2010 - 23:08

Je ne vois pas pourquoi on pourrait pas critiquer.

Les Amanins c'est juste un disneyland de l'écologie pour des gens pétés de tune prêts à débourser 225 euros pour 4 nuits dans un camping repas compris. Du commerce quoi...

Pour moi ça ressemble à rien. Un zoo peut être?

#14 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1 548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 28 octobre 2010 - 07:00

Bastringue, je disais analyse critique car j'espère toujours que l'analyse pourrait éviter d'aboutir à une critique aussi radicale que celle que nous faisons ici au sujet des amanins.
Ce que je propose donc c'est de faire maintenant l'analyse.
Qui est Michel Valentin, le propriétaire des Amanins ?
C'est quoi M.V. Finance??
D'où vient le fric qui a permis d'amorcer la pompe des amanins? Et si on stop l'apport de fric, la pompe se désamorce-t-elle et que deviennent les amanins ?
Quelle est l'implication de M.V. finance dans le hameau des buis ?
Qui a financé terre et humanisme au cours de son histoire ?
Pourrait-on accepter que de l'argent gagné massivement en bourse par exemple soit à l'occasion investi dans des actions comme celles de Pierre Rabhi entre autre ?

Le but n'est pas vraiment de taper sur telle ou telle personne, mais de chercher à comprendre les tenants et les aboutissants de réalisations spectaculaires et qu'on voudrait salutaires, mais qui pourraient éventuellement bouffer l'imagination et l'énergie de ceux qui n'auront jamais de fric pour se lancer dans de telles aventures.
Le but c'est de chercher à vérifier si des fois la sobriété pourrait être vraiment sobre et heureuse. Sur le terrain, c'est pas gagné....

#15 alixia

alixia
  • Localisation:toulouse

Posté 28 octobre 2010 - 07:01

la ou ya du fric a se faire avec une ou des idées, yauras toujours des opportunistes pour entrer dans la brèche.
ici, j'ai l'exemple d'une assoc dite " solidaire" qui l'année dernière demandait 10€ de cotisation et qui maintenant en demande 45€.
on utilise le mot " solidaire" a toute les sauces, mais il ne veut plus dire grand chose.

#16 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15 152 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 28 octobre 2010 - 08:44

Un mécène, une clientèle, des associés, un investisseur, une collectivité publique, de toutes les façons qu'on prenne le problème il faut équilibrer les comptes.
La pérennité d'une structure ne s'improvise pas.

Pour revenir aux questions posées par christian ardèche, elles s'apparentent à du contrôle de gestion ou du contrôle fiscal. Ces chiffres sont parfois accessibles auprès du greffe du tribunal, non?

#17 Bastringue

Bastringue
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne

Posté 28 octobre 2010 - 19:39

christian ardèche

pourrait éviter une critique aussi radicale que celle que nous faisons ici au sujet des amanins


Critique radicale, critique radicale, je vois pas où. Les amanins c'est un bizness au même titre que Center Parc ou je ne sais pas quoi, ça tient que par la clientèle, et ça c'est pas une critique, c'est un constat.

C'est une nouvelle offre de loisir, et il n'y a pas de mal à ça, juste que perso c'est pas du tout mon truc.

#18 alixia

alixia
  • Localisation:toulouse

Posté 28 octobre 2010 - 20:32

christian ardèche

pourrait éviter une critique aussi radicale que celle que nous faisons ici au sujet des amanins


Critique radicale, critique radicale, je vois pas où. Les amanins c'est un bizness au même titre que Center Parc ou je ne sais pas quoi, ça tient que par la clientèle, et ça c'est pas une critique, c'est un constat.

C'est une nouvelle offre de loisir, et il n'y a pas de mal à ça, juste que perso c'est pas du tout mon truc.

ça c'est clair qu'ils se font de la pub, on les voient un peu partout, faut que le fric rentre, que cela soit rentable.

c'est dégeu.

#19 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1 548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 28 octobre 2010 - 21:09

de toutes les façons qu'on prenne le problème il faut équilibrer les comptes

Tu as raison, Floyd, il faut équilibrer les comptes. Mais alors dans la pub des amanins, on pourrait peut-être dire : "venez équilibrer les comptes". Finalement on parle plus efficacement de forum "écologie et coopération" et "penser et agir pour la métamorphose". Les comptes, la coopération, la métamorphose, les 5 jours à 580 euros, ça me laisse un arriére goût de pas très clair.

#20 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15 152 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 28 octobre 2010 - 22:23

Même si les amanins sont régis par des statuts "loi de 1901" et que le but lucratif soit exclu… cela veut simplement dire que les membres n'ont pas vocation à s'enrichir à partir des produits de l'assos.
Cela ne veut pas non plus dire qu'il est exclu que l'assos facture des prestations à des clients, simples clients ou membres.

C'est même devenu le "sport national" dans tout le monde associatif. Pour maintenir des emplois salariés, il est maintenant habituel que le dit salarié ait à générer un chiffre d'affaires suffisant en facturant des prestations à des clients…

J'ajoute que les prix parfois très modérés qui sont pratiqués par les assos, cassent les prix du marché professionnel… Je ne trouve ça pas drôle du tout…