Aller au contenu


Photo

biodiversité


  • Veuillez vous connecter pour répondre
222 réponses à ce sujet

#21 ezza

ezza

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 641 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:l'Ardèche

Posté 29 septembre 2010 - 17:26

bon on en est z'ou sur la BioCitéPlanétaire :aureole7:
( suis resté sur le fais qu'un écosystème (la Nature/Forets) sans humains ne peux plus se débrouiller seul )

des "seed bombs" pour les forets (les balles de graines de Masanobu Fukuola)
http://jardinpotager....wordpress.com/

"n’est-on pas en train de « changer pour ne rien changer » " http://www.fne.asso....try&EntryID=229

des info en fichiers Pdf sur la Forêt Wallonne
http://www.foretwallonne.be/021.html
  • Alliepymn aime ceci

#22 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 300 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 29 septembre 2010 - 19:04

Avec les liens que tu nous proposes, ezza, il est clair que des personnes se regroupent et se mobilisent pour réfléchir et pour agir. N'est-on pas en train de le faire ici?

Un écosystème naturel comme peut l'être une forêt cultivée, peut être délaissée, elle évoluera et produira bien autre chose que la ressource en bois d'œuvre et de chauffage qui a pu être la vocation décidée par des générations de forestiers et de sylviculteurs… (Colbert et ses bois de marines…)
On a déjà débattu de ces questions, et heureusement…

Je connais aussi la position de la FNE. A l'invitation de l'ONU, 2011 sera l'année de la forêt. Ici en Sarthe avec SNE on réfléchit pour monter des actions de sensibilisation du grand public.
Je comptais en faire un nouveau topic, le voilà annoncé!


JardinPotagerUrbain, c'est génial comme blog. Mais oplf n'est pas à la traine sur tous les sujets qui y sont abordés…

Pour filer la métaphore jardinesque, d'accord avec Loulie, il faut cultiver son jardin coin par coin en veillant aux problèmes avant qu'ils n'arrivent.

Au delà de son enclos, il faut aussi comprendre ce que les institutions cogitent et risquent de mettre en œuvre. Il est bon dans ce but de les connaitre et de se faire connaitre des acteurs locaux et régionaux. FNE déclenche parfois des procédures judiciaires, gagne souvent l'euro symbolique (et+) lorsque forte de la loi elle fait valoir le Droit de l'Environnement et les droits des citoyens.

#23 _loulie_

_loulie_

Posté 30 septembre 2010 - 16:04

Salut floyd

quand je disais jardin, je pensais à toutes les échelles de jardin... disons que je ne pourrai jamais veiller aux ''problèmes'' causés par le vent dans le boisé, par exemple ( ni toi à moins que tu aies des connexions qu'on ignore encore ?)

La biodiversité ayant besoin de tout à tous les stades, je devrai donc contourner le sapin géant qui est tombé au beau milieu du sentier, vu que je m'interdis l'usage de scie mécanique à cet endroit, et que je suis pas assez costaud pour scioter '' a mano'' un arbre de 1,20 m de diamètre et de25m de long
... donc, c'est à moi de m'adapter...
le résultat est que le déracinement en profondeur a mis à jour du gravier et est devenu un terrier idéal pour une longue lignée de mammifère, que des mousses t champignons rares ont pu se développer sur les racines mises au jour, qu'insectes, oiseaux, petits rongeurs etc etc etc ont trouvé une nouvelle niche écologique pour plusieurs décennies... et moi, ben, j'ai dévié un peu le sentier

La réaction ''normale'' d'un proporiétaire terrien est de se précipiter avec son outil et de tout remettre en place comme si rien ne s'était passé ! selon sa volonté... c'est là que la mentalité ''gardien'' agit à l'opposé...
le proprétaire bûcheron se demande ''comment puis-je exploiter cet arbre tombé''... la gardienne du Lieu se dit simplement ''tiens, je devrai faire le tour, passer un peu plus bas et remonter par ici''

La biodiversité n'a pas besoin des humains ... elle se débrouille beaucoup mieux toute seule

Ce sont les humains qui ont besoin d'elle... les humains doivent pratiquer le respect envers les mystères et les secrets qu'elle contient en la laissant vivre sa vie partout où c'est possible de le faire... de plus en plus de sites protégés interdits de circulation et d'intervention en sont un exemple

Dans le ''métier'' de jardinier, réside un aspect qui s'occupe de la beauté, de l'harmonie, de la poésie naturelles du Lieu selon les lois et les règles intrinsèques à ce Lieu ... pas selon des objectifs humains

De ce point de vue, j'ai une préférence pour les parcs et jardins anglais ancestraux et aussi actuels qui ont su harmoniser les désirs et rêves humains - la présence subtile d'un jardinier, d'une intention de ''participer'' visuellement par un banc, un treillis, une tonnelle - à l'évolution naturelle du règne végétal et animal du Lieu

La survie biodiversifiée de la nature est à ce prix... l'être humain doit payer d'une bonne part de ses envies d'intervention et laisser vivre ... en se contraignant ( puisque son mental est programmé bien profond !) à la patience, au lâcher-prise, à la confiance ...

À mon sens. cette année de la biodiversité est une opération ''ratée'' ... on aurait dû voir dans chacun des programmes projets plans une part dédiée à la biodiversité, ou à tout le moins une amorce de réflexion pour chaque bâtiemnt construit, chaque pont ou barrage érigé

... ça ressemble bcp plus à une opération de ''mise en décharge'' sociale et individuelle... les gouvernements - du moins c'est le constat obligé à faire en amérique du nord de plus en plus ''à droite'' - se sont accaparé encore plus le contrôle sur les environnements naturels et vont exploiter encore et toujours plus les ressources énergétiques en prétextant avoir pensé à tout... vu que ''il apparaît'' que l'Année de la biodiversité les a informés !!

Mieux ! dans le débat et la crise écologique qui secoue actuellement le québec concernant l'exploitation des gaz de schiste, on a entendu un ingénieur venir nous dire ''bah ! de toute manière, la contamination des nappes phréatiques peut aussi survenir de manière naturelle...'' :biglol:



pas lâché
loulie

Modifié par loulie, 30 septembre 2010 - 16:08 .


#24 ezza

ezza

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 641 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:l'Ardèche

Posté 30 septembre 2010 - 16:38

" .... le ''métier'' de jardinier " c un peux comme la composition florale :biglol:

un exemple de jardinier d'appartement http://www.leventdfl...om/images/2.jpg

mois je préfère les Potagistes :D ( potager quoi :biglol: )

:roll:

#25 _loulie_

_loulie_

Posté 30 septembre 2010 - 17:06

" .... le ''métier'' de jardinier "  c un peux comme la composition florale :roll:

un exemple de jardinier d'appartement http://www.leventdfl...om/images/2.jpg

mois je préfère les Potagistes  :o  ( potager quoi  :biglol:  )

:D


:biglol: mon dieu que c'est laid !!!!

ezza... tu n'aurais pas l'idée de saboter-saborder ce sujet par hasard ?
:o

saboter... de sabot... en forme de petits et répétés coups assénés là où on pense ?
aussi de sabord comme dans saborder les vaisseaux ... hm ??

un potager a une ''vocation'' de fruits et de légumes ... l'humain qui s'en occupe est en fait un maraîcher

un jardin c'est autre chose ... un jardin peut n,avoir aucune vocation imposée par intention humaine ! juste exister par et pour lui-même et nous inspirer de ses beautés, des ses bienfaits...
l'humain qui s,en occupe est un jardinier et ses intervenrtions peuvent se limiter à ramasser les branches mortes dans un sentier, guérir un arbre malade, récolter des fruits sauvages, préserver des massifs de fougères de l,envahissement des framboisiers, un jardin peut inclure un potager, un espace pour les simples, pour les fleurs à vocation de bouquets ...

le jardin-paysagé est encore autre chose ... c'est planifié, mesuré, plantes issues de l'industrie horticoles pour la majorité, sarclé, arraché, maintenu dans la strcite observance du plan initial ... l'humain qui s'en occupe est un paysagiste ...

l'innommable arrangement ''floral'' qur tu nous proposes est pour moi la quintessence de la domination culturelle de l'homo sapiens sur une nature qu'il interprète comme étant de la matière plastique sans vie qu'il peut ',cultiver '' à SA guise ( j'ose à peine appeller encore ces êtres torturés des fleurs !! argh !! ) ... cet homo sapiens s'appelle un inculte !! :D excusez la !


... disons que, en général, l'homme est devenu agriculteur, il y a seulement quelques 15000 ans... il aurait mieux fait de devenir jardinier

Modifié par loulie, 30 septembre 2010 - 17:19 .


#26 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 300 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 30 septembre 2010 - 17:40

Salut Loulie,
Cela parait incroyable mais il y a une biodiversité dans chacun des lieux de notre planète:
- Qu'il soit potager, classique et géométrique, naturel et recomposé, tondu ou en "mouvement" pas un jardin sans sa biodiversité.
- Pas une forêt balayée par une tempête, pas une carrière ouverte, pas une infrastructure construite qui n'aient contribué à révéler l'existence d'espèces méconnues.

Ici en Sarthe l'autoroute A28 a induit des études sur un insecte rare appelé pique-prune. Cette découverte a profondément modifié l'approche de ces questions d'environnement, tant au niveau des élus, des riverains, des techniciens. Sans doute à contre-cœur, mais le tracé de l'A28 a du respecter des zones d'habitat du pique-prune.

Oui bien sûr, une année de ceci, une année de cela, ça parait vain et presque futile. Mais c'est 365 fois plus que la journée de la femme … ou le jour de la nuit, non?

Dans les années 70/80, époque de ma formation… Il était devenu de bon ton de faire des études paysagères au sein des DDE. Une nouvelle discipline "le paysagisme d'aménagement" porta la réflexion sur des territoires de plus en plus larges. Aujourd'hui pas un département qui ne soit couvert par un "atlas des paysages". L'outil, peu connu du grand public, aide décideurs et planificateurs à gérer l'aménagement des territoires. (par exemple pour le développement de l'éolien…)

Dans les années 2000, on forme des ingénieurs écologues en même temps que se constitue "l'approche environnementale". Une science, des techniques, des praticiens parfois utilisés de manière abusive. Le cas est fréquent, mais rien de nouveau…

Pour toutes ces raisons, il faut soutenir les jeunes en formation, les spécialistes, les conférenciers, les associations militantes pour être en mesure de rétorquer à l'imprudent technocrate lorsqu'il parle sans réfléchir.

Joli bouquet, ezza, à la façon de l'ikeban du Japon mais sans subtilité aucune. Des règles appliquées de manière voyante, des concepts stéréotypés, une volonté de faire le spectacle… bref, non!

#27 ezza

ezza

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 641 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:l'Ardèche

Posté 30 septembre 2010 - 17:57

" tu n'aurais pas l'idée de" chat botté " ce sujet par hasard ?" ...... moi !!!! :biglol:

"une volonté de faire le spectacle… bref, non!" ... on est bien d'accord floyd (une histoire de gout/mode)
, et bien le jardinier c une peux pareille ( il suis ou crée la mode)

sais pas pourquoi mais d'un seul coups j'aime plus les Jardiniers ( il y a un docteur ??)
un jardineur comme ça a la rigueur http://nsm01.casimag...41462647476.jpg

Modifié par ezza, 30 septembre 2010 - 17:58 .


#28 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 300 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 30 septembre 2010 - 18:03

Les enjeux de la préservation de la biodiversité semblent lasser… non?
Ne me lancez pas sur le paysagisme, le jardinisme et le patrimoine culturel végétal, ce sera pire! :biglol:

#29 _loulie_

_loulie_

Posté 30 septembre 2010 - 18:14

le pire ça serait de discuter de la couleur des copeaux de cèdre à mettre par-dessus le tapis qui va par-dessus la terre dans la rocaille ... rose ou bleu ?

floyd cher... j,espère bien que tu n'as pas cru comprendre que je niais l,existence de la ''biodiversité'' partout et en tout lieu toujours avec amour ?

... me dis pas que tu ne vois qu'une seule ''voie de salut'' pour s'opposer aux technocrates ? combattre le mal par le mal ?
sur ce point on n'est pas sur la même planète ! ou plutôt nos visions et nos perceptions n'ont pas les mêmes sources, ni la même expérience

:biglol: :biglol:

#30 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 300 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 30 septembre 2010 - 18:32

Combattre le mal par le mal? Je crois que j'ai peur de ne pas comprendre…… :biglol:
Je vois arriver le temps où les associations seront plus qualifiées, compétentes, motivées que le désespérant technocrate.

Depuis 1975, de stages en écoles, de service national en premiers jobs salariés, de jardinage en bricolages maison, par mon implication dans le monde associatif local, par mon activité libérale, par la fréquentation de la ferme et du château, je peux témoigner que j'ai vu, perçu et expérimenté pas mal de choses…

J'espère pouvoir te raconter ça en détail, Loulie, un jour prochain et sur mon terrain!

#31 ezza

ezza

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 641 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:l'Ardèche

Posté 30 septembre 2010 - 20:40

" Les enjeux de la préservation de la biodiversité semblent lasser… non?" ..... non non ...encore Oncle Floyd
c vrais que le rapport avec le jardinier peut paraitre lointain, c seulement une histoire d'échelle sylviculture/jardinier :biglol:

#32 Tiewma

Tiewma
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ardeche
  • Intérêts:Auto-organisation locale.
    Autonomie paysanne

Posté 30 septembre 2010 - 22:37

un jardin c'est autre chose ... un jardin peut n,avoir aucune vocation imposée par intention humaine ! juste exister par et pour lui-même et nous inspirer de ses beautés, des ses bienfaits...

Salut,
Un jardin sans intervention humaine deviendrai une forêt et aurai donc moins de biodiversité..
Les agriculteurs et autres paysagiste, ont maintenu les milieux ouverts.
Par chez moi le milieu naturel d'un point de vue végétal c'est la hêtraie sapinière, heureusement que les agriculteurs et paysagistes sont la pour maintenir les prairies, les châtaigniers, les pinèdes et les landes, sinon ça serait plutôt triste et mornes au niveau de la biodiversité.

D'un autre coté faire de la place pour tout le monde dans sont jardin n'a pas vraiment de sens non plus, vue que sans intervention beaucoup ne serait pas là. Par exemple vouloir maintenir un saule des lapons dans une hêtraie (qui n'est pas sa place) alors qu'il aurait sa place a quelque centaine de mètres au abord d'une zone humides*.


Plus haut, j'ai lu que certain ne considère pas les espèces domestiquées comme de la biodiversité. Alors quel est le but de certaine association tel que kokopelli ?
c'est de maintenir le plus grand nombre d'espèces et donc de gènes, car se sont bien eux qui permette de s'adapter au milieux et a ses changements, tous n'auront pas les même reflexes.
Quand aux abeilles quelle soient domestiques ou pas participent a un nombres incalculables de fécondations; de reproduction et donc de mélanges de gènes.. ce qui représente la biodiversité.


*bien que dans cet exemple le danger pour cette espèce c'est l'éparpillement de son milieu, avec la disparition des zones humides en montagne.

#33 _loulie_

_loulie_

Posté 01 octobre 2010 - 02:00

une forêt livrée à elle-même aurait moins de biodiversité !!
faux quant à ma connaissance et ma relation avec les forêt de l,amérique !

Primo, la biodiversité c,est pas tant de ceci et tant de cela, c,est un équilibre changeant entre des espèces à l'intérieur d'une noche écologique donnée ... ça peut n'avoir que 20 p. carré ou 8 hectares, ou 200 km carré, cette niche naturelle abrite les espèces qui sont en nombre et en qualité changeantes aussi selon les années et les saisons, et les périodes...

la forêt qui est derrière chez moi est plus biodiversifiée que celles de mes voisins qui pourtant ne cessent d'intervenir... j'habite au québec où les zones climatiques et géographiques sont très diversifiées ... naturellement

j'ai effectué une coupe de 1/2 hectare sur 8 il y a 10 ans et je n'ai plus touché à rien depuis, sauf dans mon potager où je laisse travailler les plantes cultivées et les plantes indigènes en mélnage

Au sein du paradis terrestre, il se fait aussi des clairières naturelles, il y a des marais, des décharges de lac , des rivières de printemps, des zones érodées jusqu'au roc ou au sable, des ravages d'orignal, des zones de st-michel, des dépots caillouteux et sabloneux de débâcle, des zones asséchées par les castors, des bandes d'épinettes détruites par la tordeuse d'épinette qui permettent la regénération, des couloirs arrachés par le vent et les feux, et ces conditions végétales abritenet autant de diversité animale que possible...

d'où tu tiens cette idée tiewna ? que la nature ne saurait pas être équilibrée sans l'intervention des humains ? comment ont fait les hommes alors pendant des millions d'années ? et les nomades indigènes de l,amérique qui vievent encore uniquement du produit de la chasse, de la pèche et de la cueillette sauvage ?

excluons la délicate question de ''oui mais comment nourrir les 8 milliards de tatas dans le monde sans l'Agriculture''...
je questionne simplement ton affirmation sur la ''qualité'' de la biodiversité d'une forêt libre et sauvage

merci de préciser
lou

#34 Tiewma

Tiewma
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ardeche
  • Intérêts:Auto-organisation locale.
    Autonomie paysanne

Posté 01 octobre 2010 - 09:42

Bonjour,
Je n'ai pas dit que la nature ne sait pas s'équilibrer. Et je ne dit pas que l'homme intervient dans se sens là, mais ces action notamment chez nous en Europe, on participer pendant plusieurs milliers d'années aux maintien de la bio.
Et je maintien qu'en milieux tempérée, il y a plus d'espèces en milieux ouverts qu'en forêt.
(Prend un hectare de forêt et un hectare de prairie et landes et compte le nombre d'espèces qui s'y trouve dessus). d'ailleurs tu en convient avec ton paragraphe très joliment dit sur les clairière naturelle. En France difficile de trouver des clairières naturelles significative, nous avons pas les même taille de forêts.

#35 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 300 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 01 octobre 2010 - 10:15

Salut Tiewma,
Sympa de donner ton avis et de rappeler que nos pays sont œuvre humaine, tant pour les prairies et les champs "milieux ouverts" par défrichement et que pour les bois et forêts soumis à diverses pratiques de la sylviculture.
La dynamique de ces biotopes est telle que ce qui était ouvert peut se refermer en seulement l'espace d'une génération humaine.
L'endroit le plus "riche" est souvent la lisière, entre forêt et prairie, le bocage ou la ripisylve le long d'un ruisseau. D'où l'idée de trame verte et bleue (TVB, dans le jargon…)

Lorsque l'on évoquait le "génie écologique" avec Anax, il s'agissait bien de rechercher comment éviter d'artificialiser à l'excès, certains lieux et de nuire à la biodiversité.
http://www.onpeutlef...?showtopic=9231

Encore un paradoxe, on peut faire des dégâts en collectionnant et acclimatant des espèces rapportées de loin; à titre d'exemple, la capacité des saules à s'hybrider entre eux, conduit à "polluer" les espèces autochtones.

Les semenciers, acclimatent, multiplient et hybrident toutes sortes de légumes de tous les continents pour les introduire dans nos jardins. Ce n'est pas sans risque, faut-il rappeler que la pomme de terre vient d'Amérique du Sud et que le doryphore est venu avec, mais sans les hyper-parasites qui régulent les populations de ce ravageur…

Même le plus riche des catalogues de semences n'est rien en comparaison de la diversité des espèces et des patrimoines génétiques. YMA donnait des chiffres sidérants, sur le nombre des espèces qui sont encore à découvrir. On sait l'évaluer. On sait aussi dénombrer les 98% des espèces qui se sont éteintes bien avant le développement de l'humain sur terre.

#36 ezza

ezza

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 641 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:l'Ardèche

Posté 01 octobre 2010 - 17:48

" il y a plus d'espèces en milieux ouverts qu'en forêt." .... cella n'a aucune valeur, c du quantifiable, cella ne représente pas la valeur
de l'écosystème (cycles carbone)
et puis la foret des landes ne représente pas la biodiversité par excellence

pour faire coure ....... la valeur de la biodiversité ne représente pas sont facteur de survie/stabilité ...... je dit peut etre des konneries :biglol:
( dans le wiki il parle du déclin des papillons comme indice de mesure de la biodiversité, et pas seulement la diversité génétique)

#37 _loulie_

_loulie_

Posté 01 octobre 2010 - 18:24

Bonjour,
Je n'ai pas dit que la nature ne sait pas s'équilibrer. Et je ne dit pas que l'homme intervient dans se sens là, mais ces action notamment chez nous en Europe, on participer pendant plusieurs milliers d'années aux maintien de la bio.
Et je maintien qu'en milieux tempérée, il y a plus d'espèces en milieux ouverts qu'en forêt.
(Prend un hectare de forêt et un hectare de prairie et landes et compte le nombre d'espèces qui s'y trouve dessus). d'ailleurs tu en convient avec ton paragraphe très joliment dit sur les clairière naturelle. En France difficile de trouver des clairières naturelles significative, nous avons pas les même taille de forêts.

ben non !
entre un hectare de forêt et de prairie dans les régions que je connais je te jure que c'est l'équivalent entre la tête d'un chauve et la tignasse à jojo lessard ( célèbre astrologue québécoise)

les forêts d'europe sont pour la plupart civilisées depuis des milliers d'années, pas ici, la forêt primitive est à quelques pas !

dans le petit boisé derrière chez moi, tu veux que je te fasse la liste versus la ''prairie'' du voisin juste à côté ?
faudra ouvrir un forum juste pour ça :biglol:

tiens, un exemple, juste aux mangeoires, en plein hiver, oiseaux habituels des bois environnants, je compte entre 35 et 40 ''races '' de zoizeaux

ça ne compte pas ceux qui ne fréquentent pas les mangeoires qui sont une centaine ... je parle juste des oiseaux qui passent l'hiver ici... t'imagine l'été ?

je ne vois pas du tout quelles sont les forêts qui te servent de référence... je vis dans un pays qui a 4 saisons bien distinctes et classé tempéré

:biglol:

#38 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 300 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 01 octobre 2010 - 19:46

On se laisse facilement prendre au jeu… qui consiste à classer selon le degrés de richesse biologique tel ou tel biotope.
Ce qui ne sert à rien!

Par contre des inventaires menés régulièrement peuvent permettre de déceler une évolution rapide. Il est même plus simple de trouver des plantes ou des insectes qui serviront d'indicateurs.

Les papillons sont faciles à voir et à compter… mais le pique-prune sert également comme insecte "parapluie".
Sa présence indique un milieu propice et donc préservé.

Après quelques décennies où la sylviculture tendait à la monoculture de sujets du même âge, régime de futaie régulière comme saurait dire Néothé… les pratiques évoluent. Les forestiers de tout bois prennent en compte la biodiversité même si les contraintes économiques de rentabilité imposent des cycles raccourcis.

Modifié par FLOYD, 01 octobre 2010 - 21:06 .


#39 _loulie_

_loulie_

Posté 02 octobre 2010 - 15:41

et ça ''sert'' à quoi ? ou plutôt à qui de compter les papillons ?

à force de compter les papillons , le malheur pour la Nature, c'est que les admirateurs, les poètes et les contemplateurs diminuent toujours de plus en plus, et ceux qui restent ne sont plus écoutés ... les plus grands protecteurs de la Nature n'ont pas besoin de la compter pour l'aimer...

À la limite on pourrai même dire que la science exclus l'écologie véritable, à portée de tous ! en en faisant une ',science'' justement
l'écologie étant la ''relation'' entre les êtres vivants... une relation comporte plusieurs dimensions, et la dimension personnelle et spirituelle, affective, voire organique est complètement occulté par le comptage, le mesurage et le calculage !!

de ce point de vue, des robots pourraient aussi bien être placés dans les forêts et les prairies pour en faire rapport !

Comment les enfants entrent en relation avec la nature ?
par l'émerveillement, par la tendresse ( oui, je sais y'en a aussi qui aiment à torturer les grenouilles...) vous voyez très bien ce que je veux dire... le système adulte humain institutionnel ramène rapidement cette faculté à un cadre bien strict et bien froid... les naturalistes ''expliquent'' la nature aux enfants en la définissant en ''biodiversité''...

Les sylviculteurs prennent en compte la biodiversité ( je préfèrerais que l'expression consacrée soit ''respecte la biodiversité'' ) ... est-ce que ça signifie que dans chaque boisé se trouve une zone interdite d'intervention ?


c'est comme l'histoire des réserves dévouée pour une espèce donnée et tout d'un coup les naturalistes qui réalisent que oups cette espèce est disparue... c'est pas à cause d'une perception erronée des choses à la base ?
croire sérieusement qu'une espèce vivante, un milieu vivant va se conformer aux murs et aux lignes tracées par la volonté humaine ?

oui, je sais, je suis une indécrottable critique de la mentalité civilisée moderne, voire sociale, voire humaine...

:biglol:

#40 ezza

ezza

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 641 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:l'Ardèche

Posté 02 octobre 2010 - 16:03

" les plus grands protecteurs de la Nature n'ont pas besoin de la compter pour l'aimer..." ...... il ne suffi pas d'aimer mais de fournir des armes pour la défendre
( une système qui ne comprend que les chiffres ....... répondons avec des chiffres )
et puis spiritualité et nature c le titre d'un autre Post :biglol: