Aller au contenu


Photo

TPE maison passive


  • Veuillez vous connecter pour répondre
11 réponses à ce sujet

#1 Admille

Admille
  • Localisation:64
  • Intérêts:la maison passive et le rugby

Posté 15 octobre 2010 - 09:02

Elèves de Première S, nous avons choisi de prendre pour thème de Tpe ( Travaux Personnel Encadré)
la Maison passive.
Notre problématique est : "La Maison passive est-elle une réelle solution pour l'avenir ?".
Nous avons déjà pris contact avec des professionnels.
Cependant nous aimerions avoir l'avis d'un public plus large.
Pour répondre à notre problématique, nous avons besoins de parler des avantages et des inconvénients ( ou difficultés de réalisation, d'utilisation ) qu'une telle maison peut avoir.
Les avantages sont très simples à trouver, nous en avons déjà quelques uns...
En revanche il est plus dur de trouver des inconvénients ou des incompatibilités avec l'évolution de la société.
Pouvez-vous nous aider ??? :(

#2 Corpse Grinder 666

Corpse Grinder 666

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2317 messages
  • Genre: Homme

Posté 15 octobre 2010 - 09:31

avantages :
tous ceux que vous connaissez déja .

inconvénients :
cela ne donnera pas un abri aux SDF qui est un plus grand probleme (car une maison doit être occupé et ne pas servir d'habitat spéculatif ou secondaire) .
le prix ... :(
Ne résous pas la qualité des maisons déjà construites donc construire de nouvelles maisons même passif a un impact supplémentaire sur la terre .


inconvénients qui touchent les maisons :
voir toujours plus gros cette même idée qui dure depuis des decennie : être aussi important que le riche donc toujours plus gros lus puissant : une plus grosse maison , une plus grosse et puissante voiture ...etc .... :
regarder seulement la consommation au m² et non la consommation par habitant et c'est être toujours dans cette logique : vouloir une grosse maison et la conscience tranquille par le biais de la consommation ....
exemple : 50 Kw/m² pour une maison de 100 m² cela fait 5000 Kw/maison si 2 personnes vivent dedans cela représente : 2500 Kw/personne ; 4 personnes cela représente : 1250 Kw/personne
ensuite pour une maison de 50 m² consommant 100 kw/m² donc 5000 Kw total/an pour 2 personnes cela représente 2500 Kw/personne (donc identique à la maison à 100 m²) ; bien agencé 2 chambres peuvent exister dans 50 m² donc pour 3 personnes = 1666 Kw/personnes .

donc avec cette exemple tu peux voir que les indivdus peuvent être économe avec peu de surface tout en ayant une consommation au m² supérieur .
L'avantage de regarder la consommation par personne cela permet de mettre les individus sur leur responsabilité et non pas sur un choix d'achat .

De plus comme Floyd ci dessous si l'on calcule l'energie grise (donc consommé par les habitant de la maison) celle ci est plus intéressant pour une petite maison .
Et si a cela se rajoute la renovation ou restauration des anciens batit alors nous gagnons en energie grise , mais aussi en économie d'argent (ce qui est important car tous les proprios n'ont pas forcément 2 maisons) .


la vraie solution avant la maison passive ou plutôt la réflexion qui vient après une recherche sur l'habitat économe en énergie :
de petites maisons si elles peuvent être passive ce sera un + .
Mais toucher du doigt le thème immobilier/écologie/social c'est s'apercevoir que c'est surtout un business (les lois sont pour la spéculation donc exit le problème des sans abris , de ceux qui on peu de moyen et du vrai probleme de l'ecologie) bien calculé .
Donc voir l'écologie par les maisons c'est aboutir au constat encore une fois : revoir ce système et surtout d'avoir un autre rapport avec autrui que celui que l'on a aujourd'hui, qui est dominant/dominé et argent .
Ne regarder que l'écologie en changeant de produit (comme pour les voitures => les voitures écologique n'existant pas) et entr'autre la maison c'est oublié que l'écologie et l'humain sont un tout et que l'ecologie seul n'a pas de sens.
La maison/abri est aussi un nécessaire tout comme la nourriture et l'eau mais qui n'est pas considéré aujourd'hui

Modifié par Corpse Grinder 666, 15 octobre 2010 - 11:42 .


#3 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15385 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 15 octobre 2010 - 11:05

Bonjour Admille et ceux du TPE,

En première S tu peux avoir entendu de la loi des accroissements moins que proportionnels…
La maison passive n'échappe pas à cette règle; si les premiers watt sont économisés facilement et à moindre frais, rechercher une certaine perfection coûte rapidement et de plus en plus cher.
Pour parler comme un comptable, le retour sur investissement devient alors illusoire.

Tu auras remarqué que les produits et les technologies les plus performantes sont particulièrement coûteuses. Hélas c'est vrai à tout point de vue; le prix mais aussi l'énergie grise et les difficultés de recyclage.

Pour avoir visité plusieurs chantiers de maison passive, j'ai constaté que la maison contient une véritable usine gouvernée par des ordinateurs. Les installations occupent une place non négligeable. La mise au point et les réglages demandent les compétences de spécialistes très pointus. L'ensemble exige une maintenance et un entretien suivi.

Faudra-t-il avoir un bac scientifique (et plus) pour gérer sa maison passive?

#4 Corpse Grinder 666

Corpse Grinder 666

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2317 messages
  • Genre: Homme

Posté 15 octobre 2010 - 11:18

[...] j'ai constaté que la maison contient une véritable usine gouvernée par des ordinateurs. Les installations occupent une place non négligeable. La mise au point et les réglages demandent les compétences de spécialistes très pointus. L'ensemble exige une maintenance et un entretien suivi.

Faudra-t-il avoir un bac scientifique (et plus)  pour gérer sa maison passive?

bien vu :D
j'en oubliais ce petit détail qui est loin d'être petit :sourire:

EDIT : j'ai édité mon 1 er message car je me suis aperçu que j'avais du mal à me comprendre :( et je l'ai un peu plus "étayé" :D :cogite:

Modifié par Corpse Grinder 666, 15 octobre 2010 - 11:40 .


#5 ezza

ezza

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2955 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Sud

Posté 15 octobre 2010 - 15:56

bizzzzzzzzbb

http://fr.ekopedia.org/Maison_passive]http://fr.ekopedia.org/Maison_passive

Modifié par ezza, 16 octobre 2010 - 11:01 .


#6 Dud

Dud

Posté 15 octobre 2010 - 18:06

"La Maison passive est-elle une réelle solution pour l'avenir[I] ?".
"l'évolution de la société[I]"

Bonsoir,

Alors je vois des bouts de phrases ici qui ne sont en aucun cas définis, solution pour l'avenir de qui? De l'Homme? Evolution de la société? Humaine?
Une maison passive ou non d'ailleurs aujourd'hui quand elle n'est pas pensée dans sa globalité, échange, habitat groupé, emprise réduite sur le sol (petit habitat), mutualisation, est un inconvénient.

Pour répondre à Floyd, une maison passive n'est pas forcément très technique, sans gestion par ordinateurs http://www.baronnies...ille-de-lavande :(

Modifié par Dud, 15 octobre 2010 - 18:09 .


#7 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15385 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 15 octobre 2010 - 18:26

Sur le forum déjà quelques longs débats à relire.
Noter la participation de notre architecte préférée, Adeline, auteur d'un ouvrage de référence.
http://www.onpeutlef...?showtopic=3843

OUi Dud, passive et simple serait deux qualités à associer plus systématiquement. Cependant dès que l'on évoque une ventilation mécanique, des échangeurs thermiques, des capteurs, des volets… et une réactivité rapide de ces systèmes on s'éloigne très vite d'un idéal de simplicité.

C'est la quête des derniers kilowatts à économiser ou à capter qui coûtent cher. Ce peut être une motivation pour que les premiers soient vite et simplement gagnés par des choix judicieux, architecture, intégration, matériaux.

Mais on sait qu'en France les professions de l'architecture et du paysage sont sinistrées. Crise de confiance et mode de rémunération inadapté éloignent définitivement concepteurs et clients.

Les bureaux d'études de thermique ont dès lors beau jeu de proposer des trucs mécaniques pour combler les lacunes du projet trop vite bâti par le premier maçon qui passe.

(excusez-moi, dure journée…)

#8 Admille

Admille
  • Localisation:64
  • Intérêts:la maison passive et le rugby

Posté 22 octobre 2010 - 08:04

Merci à Tous pour vos réponses.


je vois des bouts de phrases ici qui ne sont en aucun cas définis, solution pour l'avenir de qui? De l'Homme? Evolution de la société? Humaine?


Cher Dud,

Nous allons essayer de définir nos "bouts de phrases"
-> Solutions pour l'avenir de la planète (point de vue écologique) , donc sauvegarde la planète et par conséquent sauvegarde de l'espèce humaine. Solutions aussi pour l'économie.
-> L'évolution de la société concerne l'évolution de la manière de vivre. Comme par ex, les contraintes liées à l'utilisation de ce type d'habitat. Merci d'avance... :nuts:

#9 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7533 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 22 octobre 2010 - 08:35

Je plussoies pour que la maison passive soit simple et d'une surface raisonnable par rapport au nombre de ses habitants. J'ajoute qu'elle ne me semble être "une réelle solution pour l'avenir" que si elle est saine, respirante et donc construite avec des matériaux naturels les moins transformés possible. Ce qui ne plait guère aux industriels du bâtiment.

#10 ezza

ezza

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2955 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Sud

Posté 22 octobre 2010 - 15:17

+42 avec Tis
( http://fr.wikipedia.org/wiki/%2B1 )

"La Maison passive ........" . ;) une maison qui consomme "Zéro" énergie en chauffage "est-elle une réelle solution pour l'avenir ?" ..... du Zéro €uro et Zéro Co2 :D

Okai pour le chauffage, mais pour l'eau et c rejet l'éclairage .... :o reste plus qu'a passer a la maison active 8)

"Ce qui ne plait guère aux industriels du bâtiment" c vrais Tis que le kit ... le pr'fabriquer .... du rapide, le moins de temps humain sur le chantier c le top pour eux, terminer les plâtrier qui mobilisait le chantier pendant 2sem. maintenant c du placo et rail métal :roll:

et puis "Maison Passive" c un peux trompeur
il y a tout un travail de régulation/control pour éviter les envolés ou chute de temp/hydr et certaine conception en passif non aucune inertie, et puis le test d'étanchéité a l'air avec c rustine démontre un bug dans une certaine manière de bâtir

mouais vas falloir remettre au gout du jour le terme Maison BioClimatique et " point de vue écologique"

...." solution pour l'avenir" .. des capsules spatial ou des chaumières :nuts:

un pt'i re-edit pour info
"Les Maisons passives se situent encore majoritairement dans les pays nord de l'Europe,
la part du solaire passif est souvent plus faible dans leur conception que dans une maison passive de nos climats plus doux et ensoleillés.
Ces maisons passives nordiques jouent avant tout sur une isolation extrême et non sur la capacité de rétention du solaire passif qu'offre l'inertie thermique.
Elles sont donc parfaitement adaptées à leurs climats, ou les nuits prolongées rendent toute utilisation du solaire hivernal impossible et le masque végétal estival inutile, alors que la recherche d'inertie thermique est finalement plus logique dans des latitudes moyennes. "
http://fr.wikipedia....e_bioclimatique

Modifié par ezza, 22 octobre 2010 - 15:27 .


#11 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7533 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 23 octobre 2010 - 07:55

Oui et d'ailleurs plusieurs maisons passives et bioclimatiques en paille sont en cours de construction ou de test :
http://alysse.org/~t...premier_cochon/
http://www.ecologie-...-maison-passive

#12 riesling

riesling
  • Localisation:France

Posté 20 novembre 2010 - 16:16

Le prix (et la rareté) des énergies sera certainement un problème majeur d'ici peu.
La maison passive est une excellente réponse. Il n'est pas nécessaire pour la construire d'utiliser des matériaux rares et chers ou consommateurs de ressources. Une maison passive peut être biologique.
C'est encore très peu développé en France, mais la Suède, par exemple, nous montre la voie