Aller au contenu


la retraite vu par un philosophe


  • Veuillez vous connecter pour répondre
28 réponses à ce sujet

#1 _Le Bihan_

_Le Bihan_

Posté 21 octobre 2010 - 08:52

....La croyance en la retraite est le mythe survivant aux deux désenchantements majeurs des derniers siècles. Les représentations collectives viennent, en cent cinquante ans, de connaître deux grandes pertes : le paradis transcendant, post mortem, promis par les religions en échange de la vertu, et le paradis immanent qui s'est, l'espace d'une centaine d'années, substitué à lui, promis par le marxisme.

L'agonie d'une croyance est toujours convulsive, nécessitant des rites. La réalité contraint le peuple français, sur certaines de ses croyances, à un travail de démythologisation. Paradoxalement, et à son insu, le mouvement social de cet automne accomplit ce travail.

Ainsi, les imposantes manifestations de ces derniers temps sont-elles, malgré les couleurs vives des banderoles, la gaieté des chants et des rythmes musicaux, des cortèges funèbres : ils portent à sa dernière demeure, le grenier de l'histoire, un mythe social bien français, la retraite.
Robert Redeker, philosophe


article lu dans le monde, la retraite un mythe ?

#2 _Le Bihan_

_Le Bihan_

Posté 07 janvier 2011 - 13:58

le montant brut mensuel de ma retraite est de 101.57 euros ...à 60 ans. Et de 242,65 euros à 65 ans ...juste pour information, pour ceux qui y croit encore ?

#3 riesling

riesling
  • Localisation:France

Posté 07 janvier 2011 - 17:34

:horreur_grosyeux: :sourire: :biglol:
tu es un ancien commerçant ou artisan ?
Remarque, mon RSA actuellement est à 93 euros par mois...

#4 ghp

ghp

Posté 07 janvier 2011 - 22:07

....La croyance en la retraite est le mythe survivant aux deux désenchantements majeurs des derniers siècles. Les représentations collectives viennent, en cent cinquante ans, de connaître deux grandes pertes : le paradis transcendant, post mortem, promis par les religions en échange de la vertu, et le paradis immanent qui s'est, l'espace d'une centaine d'années, substitué à lui, promis par le marxisme.

L'agonie d'une croyance est toujours convulsive, nécessitant des rites. La réalité contraint le peuple français, sur certaines de ses croyances, à un travail de démythologisation. Paradoxalement, et à son insu, le mouvement social de cet automne accomplit ce travail.

Ainsi, les imposantes manifestations de ces derniers temps sont-elles, malgré les couleurs vives des banderoles, la gaieté des chants et des rythmes musicaux, des cortèges funèbres : ils portent à sa dernière demeure, le grenier de l'histoire, un mythe social bien français, la retraite.
Robert Redeker, philosophe


article lu dans le monde, la retraite un mythe ?

Mouais. Encore un intello qui aligne des mots.
Si la retraite c'est une question de pognon, la france n'ayant jamais été aussi riche, la seule question qui se pose est celle de la répartition.
Mais est-ce le sujet de ce forum ?

#5 Bastringue

Bastringue
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne

Posté 07 janvier 2011 - 23:09

ghp

la France n'ayant jamais été aussi riche


C'est un truc qu'on raconte mais je pense que c'est des salades. Riche de quoi? La dette publique c'est 28804 euros par tete de pipe (enfin ce soir, demain ça aura augmenté), 28804 euros en même pas 40 ans pour essayer de maintenir un système qui tient pas debout sans qu'elle continue à grimper.
Et je suis même pas sur que les dettes des communes, des départements et des régions soient dedans.
Rajoute à ça les dettes des particuliers.

Elle est où la richesse?

#6 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15 152 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 07 janvier 2011 - 23:25

Vivre à crédit, c'est à dire avec des dettes, n'empêche pas de profiter des biens d'équipements et des infrastructures mises en place.

La richesse est là et dans la formation donnée aux générations qui devront se débrouiller avec ce que les retraités philosophes leurs laisseront.

Curieusement les collectivités n'ont pas à présenter le même genre de bilan qu'une entreprise.
Si une commune pouvait valoriser ses patrimoines foncier, bâti, immatériel, on se rendrait compte d'une autre réalité.

L'étrange manque de lucidité des dirigeants, c'est quand ils se mettent à vendre, entreprises publiques, services, patrimoines pour combler provisoirement un déficit chronique lié au service de la dette.

#7 _Le Bihan_

_Le Bihan_

Posté 08 janvier 2011 - 11:38

:horreur_grosyeux: :sourire: :biglol:
tu es un ancien commerçant ou artisan ?

je suis simplement un ancien voyageur qui a fait bq de choses ici et ailleurs. Et il ne me reste plus qu'à philosopher sur la retraite qui est un mirage pour moi : pour un homme libre ( pas un esclave du boulot organisé) le mot retraite n'existe pas ? :euh:

#8 ghp

ghp

Posté 08 janvier 2011 - 13:30

La richesse selon les économistes, c'est le PIB. C-à-d le pognon produit à l'intérieur d'un Etat.

Image IPB

Comme la seule efficacité du système capitaliste c'est de produire du pognon, on peut constater son efficacité, de ce point de vue seulement.

Mais je ne cherche pas à polémiquer (sinon je parlerai du fait que depuis 2008, le PIB français diminue, ce qui n'est jamais arrivé depuis des décennies). Bref, reste la seule question qui vaille si on aborde le système du kapital : la répartition.

Modifié par ghp, 08 janvier 2011 - 13:32 .


#9 riesling

riesling
  • Localisation:France

Posté 08 janvier 2011 - 14:24

pour produire du pognon, les états peuvent aussi faire marcher la planche à billet (et créer de l'inflation par la même occasion).
Non, ce n'est pas de pognon mais de richesses qu'il s'agit (valeur marchande des matières1ères et des biens manufacturés, biens meubles et immeubles, valorisation du travail, etc)

#10 _chaudron_

_chaudron_

Posté 08 janvier 2011 - 16:55

Vivre à crédit, c'est à dire avec des dettes, n'empêche pas de profiter des biens d'équipements et des infrastructures mises en place.

La richesse est là et dans la formation donnée aux générations qui devront se débrouiller avec ce que les retraités philosophes leurs laisseront.

Curieusement les collectivités n'ont pas à présenter le même genre de bilan qu'une entreprise.
Si une commune pouvait valoriser ses patrimoines foncier, bâti, immatériel, on se rendrait compte d'une autre réalité.

L'étrange manque de lucidité des dirigeants, c'est quand ils se mettent à vendre, entreprises publiques, services, patrimoines pour combler provisoirement un déficit chronique lié au service de la dette.

euuuuuh même notre cadre de vie c'est pas franchement une richesse honnettement, une richesse c'est par exemple une grande zone préservé avec des animaux et des plantes qui peuvent vivre sans devoir être effrayé par tout et n'importe quoi, sans être sujet à exploitation, juste vivre.


les infrastructures c'est pas une richesse, c'est notre prison.

#11 riesling

riesling
  • Localisation:France

Posté 08 janvier 2011 - 19:31

notre cadre de vie c'est pas franchement une richesse honnettement, une richesse c'est par exemple une grande zone préservé avec des animaux et des plantes qui peuvent vivre sans devoir être effrayé par tout et n'importe quoi, sans être sujet à exploitation, juste vivre.

les infrastructures c'est pas une richesse, c'est notre prison.

je suis d'accord, mais d'un point de vue comptable, c'est le béton qui est valorisé, par les espaces vierges.
Il y a la richesse matérielle quantifiable (celle qui justifie toutes les saloperies) et la vraie richesse qui n'est pas monnayable (intérieure, naturelle, etc)
C'est de la première dont on parle au sujet du financement des retraites

#12 _chaudron_

_chaudron_

Posté 08 janvier 2011 - 20:37

mais les retraites c du vent, c'est un baton au quel on a accroché l'hologramme d'une carrotte pour nous nourrir en placébo

ça sert à assoir l'esclavage, les esclaves vont pas continuer à travailer si on leur fait pas croire à la retraite, c'est un de pilier de notre système moderne, il est bien fou de s'y prendre d'ailleurs le père sarkozy car on s'en prend pas au aquis :horreur_grosyeux: , mais en même temps il a raison car on et plus à ça pret ^^ la retraite à servi à accepter le système, on la met relativement tot pour appater alors on entre dans la danse de la cotisation, de dédier notre énergie pour une prétendu retraite, et une fois que c'est aquis hop tu réduis jusqu'à faire disparaitre la carotte car l'autre est tellement débile qu'il s'y est identifié, ils font la même chose sur tout le reste, avant les trucs étaient public pour que ça passe mieux, que ça soit un aquis, pour permettre au système capitaliste de s'instaurer puis quand on a fini par s'y attacher totalement on privatise


c'est juste le système qui s'affirme, j'vois pas où est le problème, enfin à part qu'on continu à s'attacher à ce système complètement fou!

ça m'avait fait rire une fois, mon grand père m'avait fait la morale pour que je travail parcequ'il était important de cautiser pour quand on sera à la retraite tout ça.... mais il était en rien crédible à mes yeux, il s'est tué au travail toute sa vie, et une fois arrivé à la retraite et qu'il a commencé à profiter un peu il s'est retrouvé à aller à l'hopital pour des problèmes de crampes à une jambe et il y a attrapé un stafilococ doré qui lui a rongé la moel épinière dans le coup, donc pour resituer dans le contexte il me me conseillait de faire comme lui, donner mon âme à quelque chose qui me dépasse et prendre le risque de pas pouvoir vivre après. Je préfère vivre maintenant ^^ Je n'ai que faire de vivre jusqu'à 100ans ou moins si je ne suis pas heureux, je préfères vivre peu mais en accord avec moi, en étant heureux, en faisant ce à quoi j'aspire, en me libérant au lieu de m'enfermer.

#13 riesling

riesling
  • Localisation:France

Posté 09 janvier 2011 - 09:44

je n'y crois pas non plus.
Il me reste trop d'années à cotiser (et en plus je ne travaille pas) pour espérer toucher quelque chose, donc je m'organise pour faire sans. car je ne doute pas que même le "minimum vieillesse" finira pas être supprimé.
Si tes enfants ou tes biens immobiliers ne suffisent pas à financer tes vieux jours, crève !

#14 _Le Bihan_

_Le Bihan_

Posté 09 janvier 2011 - 10:07

mais les retraites c du vent, c'est un baton au quel on a accroché l'hologramme d'une carrotte pour nous nourrir en placébo

ça sert à assoir l'esclavage, les esclaves vont pas continuer à travailer si on leur fait pas croire à la retraite, ...........

tout à fait d'accord avec toi, chaudron... :oops:
on peut vivre jusqu'à sa mort sans penser forcément "retraite" ? mais tu l'as dit mieu que moi ... :oops:

#15 Bastringue

Bastringue
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne

Posté 09 janvier 2011 - 11:58

Pige pas trop le problème. Vous voulez pas de la retraite, ben la prenez pas c'est tout...Personne n'est obligé, et c'est pareil pour la sécu et tous les systèmes de solidarité mis en place.

Pour info Le Bihan le minimum vieillesse à partir de 65 ans est de plus de 700 euros par mois.

#16 riesling

riesling
  • Localisation:France

Posté 09 janvier 2011 - 17:58

ah parce que toi, tu as le choix de cotiser ou pas à la retraite, la sécu, le chomage et le veuvage quand tu travailles ?
Du grand n'importe quoi...

#17 Bastringue

Bastringue
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne

Posté 09 janvier 2011 - 20:41

Ben t'as qu'à pas travailler ou alors au black comme ça tu cotises pas.

Modifié par Bastringue, 09 janvier 2011 - 20:44 .


#18 _chaudron_

_chaudron_

Posté 10 janvier 2011 - 04:22

chui pas ok avec ce que tu dis sur la retraite bastringue dans la mesure où le système est dominant et ne laisse pas vraiment de place aux alternative, comme par exemple se suffir de l'environnement, avoir une nature vivante comme faisait des million de gens avant qu'on nous indique une façon civilisé de vivre.

donc je suis ok moi la retraite je m'en contrebalance et j'assume de pas en avoir et de pas cotiser, mais je trouve pas ça normal car donc d'un côté y'a le système qui prend toute la place et moi j'ai pas le choix que de soi vivre comme un zombie soi souffrir en constatant les dégats, par exemple j'étais allé chez le psy, pour régler la souffrance il a simplement chercher à m'intégrer, car effectivement la source de notre souffrance c'est le fait de pas réussir à être intégré dans cette belle entreprise :oops:

arf non moi ce qui me fait souffrir c'est que je dois pas regarder mon environnement.

après c'est vrai dans l'absolu je ressens pas vraiment comme une souffrance mais comme un message, et je préfère le regarder plutôt que le repousser. Je suis très loin même d'être malheureux, car j'ai compris qu'on était notre propre solution, notre propre flambeau, on est le seul maître de notre libération, seul maître de notre bien être, malheureusement on s'est retrouvé dans un monde pas facile à vivre, mais c'est un monde bourré d'enseignement, et je recent que l'humanité arrive à un carrefour, qu'on arrive à un moment décisif qui pourrait nous faire monter très haut ou bien terminer notre chut et finir d'achever.

je trouve ça dur de s'exprimer sur ce qui se passe, car ça se trouve ils font ça uniquement pour nous faire réagir, ou alors ils savent qu'on est tellement habitué à plus réagir du tout, tellement endormis et attaché à notre confort (c'est pas nécessairement un lit confortable du confort, c'est également le confort mental de pas avoir à réfléchir à notre condition, des trucs comme ça).

#19 riesling

riesling
  • Localisation:France

Posté 10 janvier 2011 - 08:34

Ben t'as qu'à pas travailler ou alors au black comme ça tu cotises pas.

oui, là, je comprends.
Mais quand tu disais "la prenez pas", ce n'est pas un choix pour ceux qui touchent un salaire.
Je ne travaille pas, et lorsque j'ai parfois un peu d'intérim, j'aimerais beaucoup pouvoir choisir de ne pas payer 20 % de cotisations (et doc de toucher 20 % de plus), au risque de ne pas être couvert pour les 4 risques cités (sachant que de toute façon, ces 4 risques ne seront bientôt plus couverts que par les assurances privées, puisque la Sécu va être liquidée, c'est un objectif des crapules qui nous gouvernent)

#20 _Le Bihan_

_Le Bihan_

Posté 10 janvier 2011 - 08:58

Pour info Le Bihan le minimum vieillesse à partir de 65 ans est de plus de 700 euros par mois.

donc que tu cotises ou que tu cotises pas,on peut toucher 700 euros ? c'est à vérifier, et il y a surement un tas d'autres contreparties?

une personne au smic pendant 40 ans, combien touche-t-elle à sa retraite, à taux plein ?