Aller au contenu


Photo

Comment travailler sans argent ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
60 réponses à ce sujet

#1 changer

changer
  • Localisation:Donzère en Drôme

Posté 06 novembre 2010 - 08:28

Bonjour Toutes Tous,

Comment faire pour ne pas gagner de l'argent en travaillant ?

Sur google nous voyons souvent : comment gagner de l'argent sans travailler...mais a-t-on pensé travailler sans argent ? Vous allez penser au bénévolat. Je vais plus loin : travailler réellement comme vous travaillez maintenant sous condition d'être payé, mais sans être payé, sans qu'il y ait de l'argent. Comprenez-vous ?

J'imagine qu'il va y avoir des détracteurs...ou non

à plus

Modifié par changer, 06 novembre 2010 - 08:30 .


#2 _chaudron_

_chaudron_

Posté 06 novembre 2010 - 14:13

je comprends pas où tu veux en venir, si tu veux travailler sans argent tu peux pas travailler directement faire des trucs et rien attendre en retour?

mais si t'enlèves l'argent du travail, c'est enlevé la carotte qui fait avancer l'âne. casi tout le monde bosse pour gagner de la tune pour pouvoir vivre.

sinon faut retourner plus en arrière au temps des chaines et des coups de fouet ça remplace l'argent mais il faut user de bonnes stratégie pour pas que les travailleurs se rebellent, d'ailleurs l'argent en a été une bonne stratégie c'est dommage de vouloir l'enlever.

sinon y'a le woof (couché) c'est un peu entre les deux, la chaine et l'argent, on a de la main d'oeuvre gratuite qu'on a juste besoin d'hébergé et de maintenir en vie (comme avec les esclaves), mais avec une carotte invisible qui fait que y'a pas besoin de chaines ils viennent d'eux même (c'est le même principe que la pêche en petit bassin où on bouche toutes les issues et où l'on met un filet sur la seule issus dispo pour vider le bassin comme ça on attrape les poissons sans ligne ni hameçon ni appas), c'est un bon compromis pour ce que tu cherches peut être.


Ah ou sinon tu peux intégrer une communauté, comme ça tu pourras travailler en son sein avoir une vrai utilité et pas être payé, limite tu pourrais même donner ton argent.

Modifié par chaudron, 06 novembre 2010 - 14:17 .


#3 changer

changer
  • Localisation:Donzère en Drôme

Posté 06 novembre 2010 - 19:43

Merci pour la réponse

Pour arriver à être de plus en plus clair, voici 2 questions :

Est-ce que tout le monde arrivera un jour à travailler au présent sans demander de l'argent ?
Est-ce que monsieur, madame ou le jeune peut travailler tout en s'occupant pour lui ou pour les autres sans vivre d'argent, sans demander l'argent ?

Sera-t-on plus solidaire sans argent ?

Modifié par changer, 06 novembre 2010 - 19:49 .


#4 alixia

alixia
  • Localisation:toulouse

Posté 06 novembre 2010 - 21:39

euhhh!!! ya 3 questions en fait.

ben sinon, sais pas, je touche pas beaucoup, mais j'en ai quand même besoin.

zai des amiEs qui sont hors système, du moins pas totalement car ils ont quand même besoin de 200€ par mois pour payer les impots foncier, l'assurance de la voiture, l'essence, l'entretien et le tél portable et 150kg de blé.
ils m'ont dit récemment que même si ils n'avaient pas la voiture il leurs faudrait quand même trouvé 100€ par mois.

hormi être sdf, vois pas trop comment on peut vivre sans argent.

un peu utopique comme truc.

#5 _chaudron_

_chaudron_

Posté 06 novembre 2010 - 21:48

ça dépend des circonstances, du cadre de vie...

ça dépend de notre dépendance au système, si on se nourrit de la nature il y'a beaucoup moins besoin d'argent, mais le système actuelle est assez global et étouffe violemment les alternatives, donc dans les circonstances actuelles en habitant en france difficile de pas toucher à l'argent. Après on est pas obligé de le laisser diriger notre vie, on vie pour gagner de l'argent pour vivre, au lieu de faire directement les choses on passe par de l'argent, alors si on veut on peut déjà enlever plein d'intermédiaire.

#6 changer

changer
  • Localisation:Donzère en Drôme

Posté 07 novembre 2010 - 07:20

Les 2 premières questions sont les mêmes

Utopique serait de ne pas le voir se réaliser

C'est vrai ce que tu dis Chaudron. On peut passer par l'argent pour réaliser nos rêves sans qu'il dirige notre vie

merci à vous

#7 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 07 novembre 2010 - 07:23

sinon y'a le woof (couché) c'est un peu entre les deux, la chaine et l'argent, on a de la main d'oeuvre gratuite qu'on a juste besoin d'hébergé et de maintenir en vie (comme avec les esclaves), mais avec une carotte invisible qui fait que y'a pas besoin de chaines ils viennent d'eux même (c'est le même principe que la pêche en petit bassin où on bouche toutes les issues et où l'on met un filet sur la seule issus dispo pour vider le bassin comme ça on attrape les poissons sans ligne ni hameçon ni appas), c'est un bon compromis pour ce que tu cherches peut être.


As-tu des expériences de wwoofing dans ce genre Chaudron ?

Changer, ta question n'est pas sans intérêt. Les "avantages en nature" permettent de retirer quelque chose de son travail sans argent. Dans un petit collectif (communauté, tribu, village) on pourrait imaginer cette solution si tout y est produit et redistribué. Mais notre monde moderne et vaste ne le permet probablement pas.

#8 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 07 novembre 2010 - 08:38

Salut Changer,
Merci de ta réponse en mp.
L'argent est d'un usage difficile quand on en a. Je le crois encore plus dangereux quand c'est celui des autres… celui d'une banque en particulier.

J'ai aperçu en action chez des amis un système d'échange local (SEL), système souvent proposé comme alternative à la monnaie. Il m'a déjà paru complexe à mettre en place et à gérer. S'il devait prendre de l'extension on assisterait rapidement à la création d'emplois de spécialistes du truc et cela retomberait dans les probables mêmes défauts.

#9 _chaudron_

_chaudron_

Posté 07 novembre 2010 - 15:12


sinon y'a le woof (couché) c'est un peu entre les deux, la chaine et l'argent, on a de la main d'oeuvre gratuite qu'on a juste besoin d'hébergé et de maintenir en vie (comme avec les esclaves), mais avec une carotte invisible qui fait que y'a pas besoin de chaines ils viennent d'eux même (c'est le même principe que la pêche en petit bassin où on bouche toutes les issues et où l'on met un filet sur la seule issus dispo pour vider le bassin comme ça on attrape les poissons sans ligne ni hameçon ni appas), c'est un bon compromis pour ce que tu cherches peut être.


As-tu des expériences de wwoofing dans ce genre Chaudron ?

Changer, ta question n'est pas sans intérêt. Les "avantages en nature" permettent de retirer quelque chose de son travail sans argent. Dans un petit collectif (communauté, tribu, village) on pourrait imaginer cette solution si tout y est produit et redistribué. Mais notre monde moderne et vaste ne le permet probablement pas.

du fait qu'on a niqué toutes les alternatives, que pour atteindre la terre c'est super compliqué pour énormément de gens par exemple de la ville et qui veulent retourner à la terre il y'a comme très faible choix par exemple aller faire du woofing


le woofing c'est quoi en 2 mots? tu travailles pour quelqu'un qui a des terre ou des batiments, on te fait croire que c'est par exemple pour apprendre un savoir faire, et en échange t'es pas payé, t'es nourris et loger. Exactement comme un esclave on va pas le laisser creuver de faim sinon après il sera plus très productif. dans le fond c'est comme l'esclavage, mais dans la forme on met ça dans le même truc que les formations, transit de savoir faire.

Par contre j'ai aucune experience dans le woofing, si il y'a bien un truc qui me répulse c'est ça et sa formalité. Principe du travail et tout je lui vomis au visage. Je préfère le partage simple et réel entres humains hors des cadres et des règles qui me dérange pas tant qu'on me les impose pas, heureusement que y'a pas que le woofing pour partager. Pour moicc'est adapté pour ceux qui arrivent pas à se détacher des cadres bien défini comme l'éducation, l'emploi, etc, ceux qui sont pas capable de vivre par eux même. Oui ça peut peut être bien correspondre aux gens du système qui cherchent à retrouver un peu la terre et des choses naturelles qui ont besoin des cadres sans pouvoir rester entre 4 murs.

#10 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 07 novembre 2010 - 16:37

Chaudron, ton analyse critique du wwoofing n'est pas inutile. De fait, il y a un risque pour le wwoofeur de se faire exploiter. Mais il y a aussi le risque pour l'accueillant de loger, nourrir, blanchir, expliquer, et je passe les détails... sans que le partage de son activité, quelle quelle soit, ne soit efficace. Car il s'agit bien, dans le principe, de partager l'activité quotidienne et la vie quotidienne qui contient l'activité. Dans mon cas d'ailleurs, l'activité c'est uniquement la vie quotidienne.
Des gens souhaitent donc venir partager ce quotidien dans l'espoir d'en retirer des informations ou des connaissances qui leur permettront d'y voir plus clair sur leur désir d'un certain mode de vie. Ce que tu appelles je crois "le retour à la terre".
Moi j'accueille ces gens dans l'espoir de partager des moments d'activité commune, de collaboration dans mon quotidien. Mais aussi dans l'espoir d'obtenir des informations sur leur monde et leur vécu qui m'intéresse même si, parfois, j'ai conscience d'en être un peu loin. Et puis j'attends aussi de la présence de ces gens qu'ils m'apportent des connaissances dont je ne dispose pas. Par exemple en ce moment j'accueille une wwoofeuse de 22 ans qui a souhaité faire une pose dans sa formation en biologie à Normal Sup. Après l'obtention de sa licence elle se posait beaucoup de question et les réponses ne sont pas simples..
Elle m'accompagne dans toutes les taches quotidiennes. Les chèvres, les fromages, le bois (je lui confie la tronçonneuse...),le jardin, mais aussi le ménage et la cuisine, la vaisselle et même garder mon petit fils. Si elle n'était pas là je ferais la même chose, mais seul. Le gain de temps nous le consacrons à parler et ce n'est pas le moins fatigant. Ces derniers jours j'ai même eu le privilège d'un cours d'informatique, ce n'était pas du luxe....
Chaque wwoofeur attend quelque chose de l'accueil qui lui est proposé et propose quelque chose en échange. Bien sûr entre ce qu'on imagine et la réalité il y a toujours des différences, mais parfois aussi en mieux...
Il est clairement convenu de part et d'autre que si ce n'est pas satisfaisant, on le dit et c'est terminé.
La seule formalité c'est l'adhésion à l'association "Woof France" qui regroupe les offres et les met à la disposition des demandeurs moyennant le paiement d'une cotisation de 20 euros environ, de part et d'autre.
Je crois bien que j'ai détourné le sujet initial de Changer, qui portait sur le travail, même si la réflexion porte bien sur les possibilités d'être actif, voire utile, sans échange d'argent.

Modifié par christian ardèche, 07 novembre 2010 - 16:38 .


#11 changer

changer
  • Localisation:Donzère en Drôme

Posté 10 novembre 2010 - 14:01

En tout cas mon compte s'amenuise et je n'ai pas peur de la suite... Je suis prêt à ne pas vouloir alimenter mon compte en banque

#12 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 13 novembre 2010 - 09:35

Si tu n'as pas peur de ce qui pourrait arriver, c'est toujours une bonne chose, Changer.
J'ai tendance à penser que ne pas alimenter son compte en banque est une sage résolution, mais il est préférable alors de ne plus l'utiliser. Comment faire ?

#13 _chaudron_

_chaudron_

Posté 13 novembre 2010 - 18:21

Bah c'est drôlement facile la réponse à ta question mon garçon! En ne l'utilisant plus pardis! Regarde prend exemple sur moi (yoda), je garde l'intégralité de ma fortune sur moi. Je met pas un rond (ni un rectangle) à la banque. Ma fortune s'élève à 10 cents et une pièce avec des écritures bizare et un phoenix ainsi qu'une licorne que j'avais trouvé un jour et comme je la trouvais rigolote à côté de tous ces logo pourri sur les pièces qui pu alors je l'ai gardé dans mon coffre fort que je garde toujours sur moi où je range ma fortune ;). Comme ça en plus c'est vachement plus simple et rapide pour disposer de mon argent et à part du beurre et des conneries de temps en temps j'ai rien à acheter alors qu'est ce que je vais aller m'embêter avec un intermédiaire qui sert à rien :biglol: La carte banquaire c'est comme la 3ème main qu'on a installé sur les humains bons consommateurs qui font tourner ce monde qui est basé sur l'économie. J'ai que faire de cette 3ème main j'ai déjà un pénis!

#14 _G.Lecolo_

_G.Lecolo_

Posté 27 fvrier 2011 - 12:06

Est-ce que tout le monde arrivera un jour à travailler au présent sans demander de l'argent ?
Est-ce que monsieur, madame ou le jeune peut travailler tout en s'occupant pour lui ou pour les autres sans vivre d'argent, sans demander l'argent ?

Sera-t-on plus solidaire sans argent ?


Je remonte ce topic qui m'intéresse particulièrement.

Une autre question pourrait être : "est-ce que Monsieur-tout-le-monde accepterait qu'on effectue un travail pour lui sans payer?" :o

J'ai 4 exemples assez récents qui me permettent d'en douter.
Pour éviter la question du "travail" (dont Chaudron parle très bien), j'utiliserais pour ma part " une activité" (service ou échange ou don de temps ou occupation..., enfin "faire quelquechose")

Je ne suis pas allé chercher des personnes pour leur rendre service contre quelquechose ; elles sont venues vers moi avec un besoin. (c'est pas des amis non plus)
Vu que c'est des activités qui m'intéressent, je réponds que "je peux voir ce que je peux faire" en précisant que je ne demande pas d'argent. Une fois le service rendu, la personne soulagée ne peut s'empêcher de vouloir me glisser un ou deux billets.
"tout travail mérite salaire", "t'as passé du temps", "ça me serait venu à cher si j'étais passé par quelqu'un d'autre", "..."

J'ai effectué des tâches sans demander d'argent pour rester libre de la manière dont je voulais les faire.
Par exemple, libre du jour, ou de la durée que j'allais y consacrée ; libre de refuser à tout moment si la demande initiale déviait trop de ce qu'elle était au départ ; libre d'échanger sur le pourquoi du comment du problème, sans être astreint à un "objectif de résultat". (je veux dire par là libre à moi de dire à la personne que si elle a un problème c'est bien le sien et souvent elle en est la cause ; c'est pas moi qui dans la relation a un besoin (d'argent par exemple, ou de notoriété ou autre))
Je cherche souvent dans ce type de relation à ce que la personne comprenne SON problème, pas le résoudre en soi.(ou en tout cas que ça ne m'oblige pas à faire de concession).

PS : j'ajoute qu'en disant "je ne demande pas d'argent", je ne dis pas que je le refuse...

#15 adok38

adok38
  • Localisation:est lyonnais
  • Intérêts:bois métal jardin train miniature

Posté 27 fvrier 2011 - 13:30

pour en revenir à la question initiale, le plus radical est d' entrer dans une secte ...

#16 _strychnine_

_strychnine_

Posté 27 fvrier 2011 - 13:45

Dans une secte ou une communauté religieuse estampillée.
Ou bien travailleur humanitaire aussi. Eux proposent assez rarement des postes payés. Des organismes internationaux.
C'est souvent intéressant en plus. C'est du bénévolat, en fait.
http://www.actualite...ssiers/dos3.htm

#17 forlu45

forlu45

    Bricoleur

  • Bannis
  • 754 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:haute savoie
  • Intérêts:moteur HHO

Posté 27 fvrier 2011 - 13:56

pour moi , ça n'a posé aucun problème . j'ai fait l'electricité dans une maison en construction pour un collègue
il a acheté les materiaux et j'ai, avec son aide, posé le tout ...
en retour , de temps en temps un petit casse croute à 10 h du mat' .comme il travaillait "à temps perdu " ça a duré un an
ailleurs ,en d'autres temps , j'ai refais des egouts dans un chalet d'alpage pendant mes vacances , c'etait dans les années 70 tout ça pour le plaisir ...
ou encore 35 ans de volontariat chez les sapeurspompiers ...
maintenant , je bosse pour moi , ... pourvu que ça dure encore longtemps

#18 _Oregon_

_Oregon_

Posté 28 fvrier 2011 - 06:14

Artiste.

Un métier qui coute cher et qui souvent ne rapporte rien. Que du bonheur.

#19 Boréale

Boréale
  • Genre: Femme
  • Localisation:France
  • Intérêts:La Vie, l'aventure, la Nature...

Posté 01 mars 2011 - 02:16

Sans doute "travaillera t'on sans argent" lorsque nous aurons de l'argent sans travailler ;-)

Modifié par Boréale, 01 mars 2011 - 02:17 .


#20 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7524 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 01 mars 2011 - 09:11

J'ai effectué des tâches sans demander d'argent pour rester libre de la manière dont je voulais les faire.
Par exemple, libre du jour, ou de la durée que j'allais y consacrée ; libre de refuser à tout moment si la demande initiale déviait trop de ce qu'elle était au départ ; libre d'échanger sur le pourquoi du comment du problème, sans être astreint à un "objectif de résultat". (je veux dire par là libre à moi de dire à la personne que si elle a un problème c'est bien le sien et souvent elle en est la cause ; c'est pas moi qui dans la relation a un besoin (d'argent par exemple, ou de notoriété ou autre))
Je cherche souvent dans ce type de relation à ce que la personne comprenne SON problème, pas le résoudre en soi.(ou en tout cas que ça ne m'oblige pas à faire de concession).


J'aime beaucoup ta manière de procéder en respectant la liberté de chacun G.Lécolo ! :D