Aller au contenu


Photo

Comment travailler sans argent ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
60 réponses à ce sujet

#21 _Laurence!_

_Laurence!_

Posté 01 mars 2011 - 09:31

J'ai effectué des tâches sans demander d'argent pour rester libre de la manière dont je voulais les faire.
Par exemple, libre du jour, ou de la durée que j'allais y consacrée ; libre de refuser à tout moment si la demande initiale déviait trop de ce qu'elle était au départ ; libre d'échanger sur le pourquoi du comment du problème, sans être astreint à un "objectif de résultat".


Il m'est arrivé aussi plusieurs fois de travailler "bénévolement", pour rendre service, aider des gens que j'apprécie.
Mais curieusement, contrairement à toi, je me mets alors une pression incroyable. Je m'impose un objectif de résultat, mais aussi de qualité, de délai... C'est pire encore que dans une relation avec un employeur.
Il s'agissait chaque fois d'un travail relevant de mon métier, pas d'une autre compétence. Alors peut être était-ce par besoin d'être reconnue dans ce que je sais faire? Peut être parce que je ne me définis que par rapport à mon travail?

Si c'est ça, j'ai encore un long boulot à faire pour me libérer de ces contraintes que je m'impose. Et c'est paradoxal: je ne supporte pas les gens qui, lorsque tu les rencontres pour la première fois, te demandent très vite "tu fais quoi dans la vie?". Comme si ce qu'on "faisait" définissait ce qu'on "était". Ca m'agace au plus haut point et je le fais toujours remarquer...

Toujours est-il que je trouve plus simple de travailler pour les autres en échange d'argent (et pas de reconnaissance, de gratitude ou je ne sais quoi qui me met mal à l'aise...).

#22 _G.Lecolo_

_G.Lecolo_

Posté 01 mars 2011 - 16:15

je me mets alors une pression incroyable. Je m'impose un objectif de résultat, mais aussi de qualité, de délai... C'est pire encore que dans une relation avec un employeur.
Il s'agissait chaque fois d'un travail relevant de mon métier, pas d'une autre compétence. Alors peut être était-ce par besoin d'être reconnue dans ce que je sais faire? Peut être parce que je ne me définis que par rapport à mon travail?

Salut Laurence, c'est intéressant ce que tu dis.
Un moyen de ne pas te mettre la pression toute seule, c'est peut-être de te dire (et de le penser) que tu ne fais pas la même activité dans les deux cas de figure.
Le cadre est totalement différent, apparemment, même si la tâche peut sembler identique.
Dans mon cas, par exemple concernant l'activité (où j'ai une formation qualifiante), on me demande "t'es jardinier, paysagiste ou un truc comme ça?", je répond "ouais , un truc comme ça!" ; Si on me demande "t'es paysagiste, comme untel?", je répond qqchose comme "non, on fait pas le même métier" ou "non, on se fait pas concurrence; on fait pas la même chose".
Je veux dire par là qu'il est intéressant de ne pas se laisser enfermé dans "l'image" que les autres se font de nos activités). On peut apporter un plus, une petite"marque"(je parle pas des mésanges 8)) personnelle... ;)

PS : c'est pas pour des personnes que j'apprécie ou que je connais bien. (enfin , avant!)
rePS : au début, je ne faisais que penser que je ne faisais pas le même métier, maintenant je le dis.
rerePS : je pense qu'on est aussi souvent très formaté par la différence "travail rémunéré" et "travail non rémunéré" (don, échange, loisir,charitié (pitié:malice:) bénévolat?) ; je pense que il y a une multitude de possibilités entre les deux; à chacun d'en inventer celui qui lui convient

Modifié par G.Lecolo, 01 mars 2011 - 16:48 .


#23 _strychnine_

_strychnine_

Posté 01 mars 2011 - 17:13

J'aime bien rendre service, faire des boulots gratuitement.
Par contre, je me rends compte, comme le mentionne Laurence, que les personnes à qui j'ai pu rendre des services sont souvent mal à l'aise après, spécialement les amis.
D'une façon assez curieuse, c'est particulièrement accentué quand on me demande d'agir dans ma vraie spécialité. J'ai d'ailleurs arrêté de donner des renseignements ou conseils trop précis, car soit ils n'étaient pas suivis à la lettre ( quand on retire un ou deux paragraphes, en droit, ça change des démonstrations ) et on me disait que ça n'avait pas marché, soit les amis étaient gênés et ne savaient pas comment me rendre la pareille. Et Du coup, on finissait par avoir des relations moins naturelles :cpasmafaute:
Les coups de main "physiques", ou dans des domaines qui relèvent pour moi du hobby ou du plaisir ( dépanner un ordinateur, restaurer un meuble ou une leçon de cuisine ) sont beaucoup mieux acceptés.
Moi non plus je n'aime pas être enfermée dans une case, un métier, une spécialité... ;-)

#24 Bastringue

Bastringue
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne

Posté 01 mars 2011 - 19:16

J'aime pas trop qu'on vienne m'aider, sauf quand c'est des amis surs, et encore ça dépend pourquoi, des bricoles ça passe, quand c'est du lourd je préfère pas. C'est cette histoire là de don/contre don, et comme je manque de temps, que j'ai 36000 trucs à faire, je me sens en dette d'un truc que je ne sais pas forcément comment rendre. Ou alors il faut que les choses soient calées avant, tu m'fais ça, j'te fais ça.

En fait je préfère quand c'est moi qui vais donner un coup de main, je sais que si je le fais c'est que ça me fait plaisir et que j'en attends rien en échange. Dans ce sens là c'est plus cool.

#25 _strychnine_

_strychnine_

Posté 01 mars 2011 - 19:19

Moi c'est pareil, je le fais au départ parce que ça me fait plaisir, mais c'est difficile de faire comprendre ça à l'autre, finalement.
C'est pour ça que je me suis empêchée de faire certaines choses.
Quelquefois, c'est juste jouissif de rendre un service. Le fait de rendre le service est presque accessoire, c'est à moi-même que je fais vraiment plaisir, en relevant un challenge, intellectuel, ou physique.

#26 _"Ophildelo"_

_"Ophildelo"_

Posté 03 mai 2011 - 10:17

Topic combiné avec topic existant

 

Bonjour,
J'avoue que je suis assez stupéfait sur un forum comme celui ci, des réactions sytématiques de certains, quand on évoque la possibilité de vivre quasiment sans travail ou sans argent .
Et la télé , et l'ordi , et la voiture ...tu fais comment, c'est du bleuf, tu vis au crochet de la société, tu te fais entretenir , etc , etc ....

Il y a d'abord tout ce dont on peut se passer, tout ce dont on s'enrichit en ne l'ayant pas, c'est le cas de la télé, qui vous appauvrit d'abord spirituellement, qui vous prend votre temps . On peut aussi dans beaucoup de cas se passer de la voiture .
Je suis surpris de constater que certains n'arrivent pas à concevoir que l'on puisse avoir un ordi sans argent ... alors qu'avec la course au dernier modéle que font certains, il y en a des tas qui fonctionnent très bien et que l'on peut facilement troquer contre autre chose ou un service ... pour ceux que çà intéressent , je n'en ai pas un mais trois .
Et l'accés internet ??? Hé bien çà aussi çà peut se faire si on a des voisins qui vous le permettent .
J'ai des voisins agés, et pour eux, m'accorder l'accés Wifi, contre la sécurité (il l'aurait sans çà), qu'il y a prés de chez eux quelqu'un sur qui ils peuvent compter à tout moment, est un échange gagnant (nous sommes ici à la campagne).

Le but de ce topic n'est pas de fustiger ceux qui font le choix du travail et de l'argent, mais d'exposer des idées pour s'en passer, pour obtenir des biens et des services .
Je précise que j'entend par "travail" , toute activités que l'on fait en compensation d'un salaire en argent . Je ne mets pas dans ce cas les activités que l'on fait en compensation d'un bien ou d'un service ...cela et le troc . Et dans mon cas , si je suis allergique au travail, je ne passe pas pour autant mes journées à ne rien faire.

Depuis l'enfance je fonctionne de cette façon, et j'ai obtenu des choses invraisemblable sans argent . Mes premiers jouets , premiére radio, premier vélo, premièr cyclomoteur (peugeot 101), premiére voiture (une aronde), premier mobilier, première gazinière , première machine à laver (là j'ai même reçu de l'argent avec) , etc, etc ...
Hier encore j'ai récupéré une tronçonneuse et un assortiment d'outil de jardin .

Vous allez me dire on peut tout troquer (même le mariage n'est souvent qu'un troc) ... alors dites nous les choses les plus invraisemblables que vous avez troquer .


Modifié par Shivaya, 23 septembre 2014 - 09:56 .


#27 Ted

Ted
  • Localisation:Montpellier et le Vigan
  • Intérêts:nature, animaux, lecture, vie en communauté

Posté 04 mai 2011 - 09:51

Salut

Je croins que j'ai rien troqué qui puisse être mémorable.
Par contre ça me rappelle l'histoire (exagérée?) d'un type qui via un site de troc avait obtenu à force de plusieurs échanges une maison contre un trombonne...

Sinon ton histoire m'intéresse, j'ai 20 ans et pas envie de bosser.
Tu fais comment pour vivre? Tu vis où (pas la localité hein) ? tu paies un loyer?
Tu fais quoi de tes journées?

#28 _"Ophildelo"_

_"Ophildelo"_

Posté 04 mai 2011 - 12:48

Salut

Je croins que j'ai rien troqué qui puisse être mémorable.
Par contre ça me rappelle l'histoire (exagérée?) d'un type qui via un site de troc avait obtenu à force de plusieurs échanges une maison contre un trombonne...

Sinon ton histoire m'intéresse, j'ai 20 ans et pas envie de bosser.
Tu fais comment pour vivre? Tu vis où (pas la localité hein) ? tu paies un loyer?
Tu fais quoi de tes journées?


L'exemple dont tu parles est tout à fait dans l'esprit du "Système" ...c'est du profit . Ce n'est pas exactement de cela dont je parle à propos du troc ... qui doit être équitable, et pas une forme déguisé de vol ou de profit.
Si je ne travaille plus , mes journées sont cependant bien chargées en activités ... et peut être plus que certaines personnes qui travaillent.
Mon but n'est pas de profiter , de trouver des solutions pour faire prendre en charge mes besoins par les autres, mais d'être libre, autonome et souverain , autant que faire ce peut .

#29 _chaudron_

_chaudron_

Posté 04 mai 2011 - 12:55

nous sommes des citoyens aliénés ^^ on a peur de vivre du coup on sacrifie notre vie pour la sécurité et le confort procuré par le travail et le système, puis à force ça devient normal, ça devient notre vie, à côté de ça on sacrifie notre vie et on peut sentir plus ou moins la souffrance

je pense que vivre sans travail n'est pas compliqué, c'est le plus simple en fait, c'est de s'enfermer, de se couper de ce qu'on ressent au fond de soi que je trouve vraiment très compliqué voir impossible, je pense qu'une chose invraisemblable qu'on ai troqué c'est notre âme

puis on a remplacé tout ça par les "lois humaines"

sinon je vis sur le même principe, sans travail ce qui ne m'empêche pas de pouvoir avoir des journées fort bien remplie parfois, mais je n'arrive pas à enfermer ma vie, j'ai beau essayé mais j'y arrive pas. J'ai buggé au lycée, j'avais des rêves, envie de simplicité, puis ce monde que je me forçais à suivre et qui me déprimait et qu'on me rabachait que c'était le chemin à suivre pour pas finir malheureux sous un pont, mais à un moment j'étais tellement mal que ça a lancé un processus de survie en moi pour retrouver le bien être, j'ai commencé à me nettoyer de tout ce qui me plombait puis à trouver ma propre voie, celle qui m'appelait.

C'est pour ça que pour moi c'est plus simple, d'un côté faut cogiter à mort et passer de plomberie en plomberie, et de l'autre suffit de se laisser porter... après on s'enferme par peur de la mort, on l'assume pas mais on veut la placer le plus loin possible pour se créer une existence rassurante avec notre petite famille, nos enfants, notre foyer, en fait on reproduit inlassablement un même schéma, et en contre partie on continue à nous sacrifier interieurement, en éloignant la mort, on a également éloigné la vie.

#30 _chaudron_

_chaudron_

Posté 04 mai 2011 - 13:16

Sinon ton histoire m'intéresse, j'ai 20 ans et pas envie de bosser.
Tu fais comment pour vivre? Tu vis où (pas la localité hein) ? tu paies un loyer?
Tu fais quoi de tes journées?


tu peux trouver une astuce pour être pris en charge socialement (moyennant quelques contraintes qu'il faut être prêt à accepter)

tu peux également totalement repenser ta vie actuel, tes besoins, etc, car dans le fond on a en priorité besoin d'un abris de pouvoir se chauffer un peu, se nourrir, et le travail permet certe de combler ces besoins vitaux mais en contre partie faut se "vendre"

après y'a pas que le materiel qui se troque, par exemple y'a tout un tas de trucs qui demande à être réparer mais vu qu'on est dans l'air du jetable... enfin j'dis ça car partout où j'vais y'a toujours un truc à faire, j'ai jamais vu d'endroit à jour où tout fonctionne parfaitement, y'a toujours des truc à réparer qui dépanne plus ou moins ^^ après comme j'bricole bein parfois on me demande service et du coup parfois on me paye à bouffer ou on me donne un peu de sous ou on me troque un autre truc ça dépend des gens, enfin là j'ai mis le frein car je passais tout mon temps à rendre des services et à côté de ça je me laisse de côté

un autre truc, quand je me sépare pas de moi ça me remplie et j'ai moins besoin de compenser le vide en moi, ça économise beaucoup d'argent

je pense que le plus simple pour avancer c'est de le faire au fur et à mesure un pas après l'autre, les pieds sur terre, la tête dans les étoiles ^^

#31 _"Ophildelo"_

_"Ophildelo"_

Posté 04 mai 2011 - 14:27

un autre truc, quand je me sépare pas de moi ça me remplie et j'ai moins besoin de compenser le vide en moi, ça économise beaucoup d'argent

je pense que le plus simple pour avancer c'est de le faire au fur et à mesure un pas après l'autre, les pieds sur terre, la tête dans les étoiles ^^


Vendre son âme contre une illusion de sécurité et de moralité , c'est vraiment le deal le plus perdant que l'on puisse imaginer.
Je vois des gens malades partout autour de moi, qui vivent sous assistance médicale et dans la peur ... qui sont pour certains handicapés à 55 ans et d'autres qui meurrent dans la force de l'âge.

Essayer de rester proche de soi , comme le dit si bien Chaudron, et la plus grande source de bonheur, et la meilleure façon d'être en santé.
Faire dans la vie , comme un marcheur sur le chemin , un pas après l'autre , c'est la meilleur façon de progresser, car vouloir tout changer d'un coup , ou rester l'esprit fixé sur le but nous fait prendre le risque à chaque pas, de butter sur une pierre ou de tomber dans un trou .
Quand on laisse faire on s'aperçoit bien vite que la vie suscite à chaque instant ce dont nous avons réellement besoin .
http://petithous.fre...ophiques_20.php

#32 Ted

Ted
  • Localisation:Montpellier et le Vigan
  • Intérêts:nature, animaux, lecture, vie en communauté

Posté 05 mai 2011 - 12:52

L'exemple dont tu parles est tout à fait dans l'esprit du "Système" ...c'est du profit . Ce n'est pas exactement de cela dont je parle à propos du troc ... qui doit être équitable, et pas une forme déguisé de vol ou de profit.
Si je ne travaille plus , mes journées sont cependant bien chargées en activités ... et peut être plus que certaines personnes qui travaillent.
Mon but n'est pas de profiter , de trouver des solutions pour faire prendre en charge mes besoins par les autres, mais d'être libre, autonome et souverain , autant que faire ce peut .


c'est un oubli ou tu ne tiens pas à répondre à mes questions?
pas grave, mais ça m'aurait interessé (notemment le logement).

si je me lançais j'aurais peur que ça capotte ce projet.
c'est un peu kamikaze de se lancer là dedans quand on ne connaît pas grand monde et que de surcroît on est timide, non?

tu peux trouver une astuce pour être pris en charge socialement (moyennant quelques contraintes qu'il faut être prêt à accepter)


tu penses à quoi par exemple?
Mais à priori c'est pas être pris en charge qui m'interesse.

Modifié par Ted, 05 mai 2011 - 12:53 .


#33 _"Ophildelo"_

_"Ophildelo"_

Posté 05 mai 2011 - 13:33

Non , je n'esquive pas . J'ai 60 ans , et je ne les ai pas eu du jour au lendemain.
Il faut faire des choix dans l'instant, c'est plus important que les projets.
La vraie démarche qui t'approche le plus de l'indépendance , consiste à toujours se dire , avant d'avoir recours à l'argent : <<Est ce que je peux faire autremant , est ce que je peux m'en passer ?>>
Il est important de ne pas se laisser culpabiliser par ceux qui critiquent le système avec des mots , des discours et des raisonnements et le nourissent de leurs actes ....puisque le "système" s'octroie le droit de te demander des comptes, et de te taxer alors que tu ne lui appartiens pas et que tu es un être souverain , puisque le "système" occupe tout l'espace et se considére comme propriétaire et maitre de tout (sans aucune légitimité), alors toi tu as le droit d'utiliser les mêmes armes.
Avec le RMI tu ne vis pas au crochet de la société, tu te défends de son emprise.
Le RMI n'est pas une allocation de solidarité,c'est juste une mesure visant à préserver la paix sociale...et ceux qui nourrissent le "système" , pérénisent sa tyranie , ne sont pas en droit de faire des leçons de morale à ceux qui refusent de se soumettre.
Perso je perçois l'ASS , et je le percevrais jusqu'à 65 ans , sans aucune obligation de recherche d'emploi.
Je touche donc 450 euros par mois, et je n'en utilise que 300 .
Pour le logement, j'ai donné ma maison à ma fille qui m'héberge à titre gracieux. Si c'était moi qui hébergeais ma fille je perdrais l'ASS.
Surtout ne pas tenir compte des discours de ceux qui disent :<< Si tu veux sortir du "Système" , alors tu t'en vas nu comme un ver te nourrir de l'air du temps!>> Ceux là voudraient simplement te voir crever, mais ils n'osent pas le dire , et même pas le penser ... parce que tu les révéles à eux même , comme des enfants de la peur et des hypocrites .

Modifié par Ophildelo, 05 mai 2011 - 13:40 .


#34 _chaudron_

_chaudron_

Posté 05 mai 2011 - 15:44

tu penses à quoi par exemple?
Mais à priori c'est pas être pris en charge qui m'interesse.


des trucs genre rmi, bourse, assedic, enfin j'y connais pas grand chose j'y ai jamais eu recours sauf à la caf une fois quand j'avais un appart, ce que je sais c'est que y'a différentes contrainte pour les avoirs.

j'avais lus une fois que les aides pour les gens qui bossent pas c'est pour maintenir les foules, parce que sinon tous les pauvres ils seraient bien obligé de trouver un système parallèle pour se nourrir et ça ça les arrange pas car ça fait des perte de profit, sauf que maintenant c'est plus chiant pour y avoir droit par exemple moi si je voulais le rmi ou truc équivalent je crois qui faut aller s'inscrire à l'anpe ou des trucs comme ça, et après être demandeur d'emploi ou avoir des comptes à rendre ça m'intéresse pas, après ça se trouve je spécule j'y connais rien du tout en tous ces trucs d'aide en franchement je m'en fou un peu en fait, moi concrètement je me fais des sous en rendant des services ça me suffit largement parceque ma façon de vivre ne me demande pas d'entrée d'argent permanente, si j'ai 0 euros pendant plusieurs mois ça me pose pas problème j'ai toujours l'eau, l'électricité et puis tout ce dont j'ai besoin pour vivre par des petits trocs et ce que je trouve, j'ai pas peur en ma faculté de me débrouiller ^^

#35 Niko57

Niko57
  • Genre: Femme
  • Localisation:Dans les vosges chez soi !
  • Intérêts:Chevaux, permaculture, jardin expérimentaux, autonomie...

Posté 05 mai 2011 - 18:45

Je suis d'accord avec Ophildelo, crier au loup contre ceux qui profite du RMI c'est du certainement manière défendre se système, pourquoi ne pas profiter pour avoir la paix ? Pour se retenir de prendre quelques choses qu'on nous donne sans conditions ? alors que partout ailleurs nous prends tout et on nous appose pleins de conditions, le temps de travail, nos salaires, nos loyer, la couleur forme de tes sous-vêtements !
Si je pouvais toucher le RMI alors je le ferai, et vivrait penard à l'écart dans ma maison écolo et ferai mon jardin et tout ce qu'il faut pour dépenser le moins, en faite les RMIstes sont les plus intelligents du lot car eux, arrive très vite à sortir du système.

Aujourd'hui si je suis coincé dans le systeme c'est parce que sans travail j'ai pas d'argent, et je n'ai pas de bien comme un terrain ou une maison alors je trime pour y arriver et économiser quelques centimes chaque moi et espèrer construire ma baraque pour zero euro …

Je ne suis pas jalouse de Ophildelo et de son RMI, mais j'en veux plutôt à la société, et j'ai l'impression que tout les gens qui crient après les rmistes, c'est une forme de jalousies inavoué au fond d'eux !

#36 _"Ophildelo"_

_"Ophildelo"_

Posté 05 mai 2011 - 19:37

En effet , que le "Système" ne me demande rien , et je ne lui demanderais rien . Qu'il rende à la disponibilité de chacun ce qu'il a volé, comme la terre, l'eau, la nature ....toutes ces choses qui sont le bien commun et qui ne devraient appartenir à personne et ne jamais pouvoir se vendre ou être acquise par l'argent

Modifié par Ophildelo, 06 mai 2011 - 13:10 .


#37 crepidule

crepidule
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:centre bretagne

Posté 06 mai 2011 - 12:01

Bonjour,

Ted a 20 ans, donc à moins d'avoir déja travaillé un certain temps il n'a pas droit au RSA (le RMI n'existe plus).

#38 _chaudron_

_chaudron_

Posté 06 mai 2011 - 12:58

Je suis d'accord avec Ophildelo, crier au loup contre ceux qui profite du RMI c'est du certainement manière défendre se système, pourquoi ne pas profiter pour avoir la paix ? Pour se retenir de prendre quelques choses qu'on nous donne sans conditions ? alors que partout ailleurs nous prends tout et on nous appose pleins de conditions, le temps de travail, nos salaires, nos loyer, la couleur forme de tes sous-vêtements !


en même temps, en profiter pour avoir la paix c'est également jouer le jeu du système, car ça les arrange bien vu que en attendant on reste calme dans un coin et on laisse le monde se dérouler

faut pas croire que ton cas est isolé, c'est pour tout le monde la même galère, le système qui est venu s'intercaller entre nous et la vie. Je crois pas que prendre les petits sous de l'état nous aide réellement à nous indépendantiser de lui, ça nous aide à être dépendant d'une petite entrée d'argent mensuel.

Je crois pas que le fait d'accuser l'état de voler et souilller notre terre arrrange quoi que ce soit, car pour moi le système n'existe pas, c'est une illusion au quel on continue à donner de l'importance.

Si je pouvais toucher le RMI alors je le ferai, et vivrait penard à l'écart dans ma maison écolo et ferai mon jardin et tout ce qu'il faut pour dépenser le moins, en faite les RMIstes sont les plus intelligents du lot car eux, arrive très vite à sortir du système.


mais jusqu'à présent tu as fais quoi concrêtement pour ta maison? Je pars personnellement du principe que je peux pas tout avoir tout de suite, j'ai ressenti le besoin d'avoir une maison, mon petit espace à moi bein j'ai fais à mon niveau, j'ai essayé de trouver quelque chose... en l'occurence un petit camion. Je m'en fou de l'essence et de tout ça, ça me revient de toutes façons moins cher que n'importe quelle location. Mais partout où je me pose c'est formellement interdit. alors comme solution j'ai cherche un petit lopin de terre où je puisse légalement me poser. J'ai trouvé des petits trucs pas cher, il est possible d'acheter du terrain à etre 10 et 20cents le mètre carré, mais légalement on a plus rien le droit de faire, juste le droit de se taire et consommer.

Donc pour pouvoir se poser légalement dans son petit truc et être en paix faut soit être bien isolé, soi avoir suffisament de tune pour allimenter le projet qui sera légal, soi faire la révolution à son niveau. Parceque concretement aujourd'hui on nous a coupé de la nature, de notre terre, de notre nature. et nous on continue à se comporter en mouton docile. on accepte de se laisser plier au nom de l'illusion.

Si tu reportes toujours le problème à l'exterieur de toi, tu vas devoir attendre des trucs de l'exterieur pour pouvoir avancer, c'est en oublier que la solution est avant tout en toi.

Aujourd'hui si je suis coincé dans le systeme c'est parce que sans travail j'ai pas d'argent, et je n'ai pas de bien comme un terrain ou une maison alors je trime pour y arriver et économiser quelques centimes chaque moi et espèrer construire ma baraque pour zero euro …


en réalité c'est toi et toi seul qui te coince dans le système, les raisons c'est juste pour te rassurer, mais malheureusement on peut pas atteindre l'objectif rêver d'un coup, on peut je crois, que avancer pas après pas

Tu vois déjà tu dois avoir déjà sans doute plein de fuite d'argent, je suis sûr que tu ne vies pas entièrement sans argent, tu peux remettre en question ta façon de vivre au lieu d'accuser le système de ne pas te prendre suffisament en charge jusqu'au point de meme te fournir le bien être, lui il est là justement pour mettre du vide à la place du bien être.

Je ne suis pas jalouse de Ophildelo et de son RMI, mais j'en veux plutôt à la société, et j'ai l'impression que tout les gens qui crient après les rmistes, c'est une forme de jalousies inavoué au fond d'eux !


Non, ça c'est une généralisation et pour se rassurer je crois, parceque franchement je vois personnellement être jaloux de quelqu'un dépendant de son petit bout de pain fournit par le système, Même si celui ci est venu nous couper de notre pain, bein ça me fait pas bander car ça me fait lui donner de l'importance, et puis ça me plombe alors que j'ai juste besoin de me sentir bien pour me sentir bien. Pourtant je trime, j'ai pas un rond et je suis interdit de vivre nul part, mais je m'en fou, c'est pas parcequ'on me force à me plier, à me coller à terre que je me forcerais à quoi que ce soit, je fais ce que bon me semble (comme venir te dire ce que je pense très sincèrement, même si je me trompe).

Modifié par chaudron, 06 mai 2011 - 13:01 .


#39 Niko57

Niko57
  • Genre: Femme
  • Localisation:Dans les vosges chez soi !
  • Intérêts:Chevaux, permaculture, jardin expérimentaux, autonomie...

Posté 06 mai 2011 - 21:12

en même temps, en profiter pour avoir la paix c'est également jouer le jeu du système, car ça les arrange bien vu que en attendant on reste calme dans un coin et on laisse le monde se dérouler

faut pas croire que ton cas est isolé, c'est pour tout le monde la même galère, le système qui est venu s'intercaller entre nous et la vie. Je crois pas que prendre les petits sous de l'état nous aide réellement à nous indépendantiser de lui, ça nous aide à être dépendant d'une petite entrée d'argent mensuel.

Je crois pas que le fait d'accuser l'état de voler et souilller notre terre arrrange quoi que ce soit, car pour moi le système n'existe pas, c'est une illusion au quel on continue à donner de l'importance.


Je pars personnellement du principe que je peux pas tout avoir tout de suite, j'ai ressenti le besoin d'avoir une maison, mon petit espace à moi bein j'ai fais à mon niveau, j'ai essayé de trouver quelque chose... en l'occurence un petit camion. Je m'en fou de l'essence et de tout ça, ça me revient de toutes façons moins cher que n'importe quelle location. Mais partout où je me pose c'est formellement interdit. alors comme solution j'ai cherche un petit lopin de terre où je puisse légalement me poser. J'ai trouvé des petits trucs pas cher, il est possible d'acheter du terrain à etre 10 et 20cents le mètre carré, mais légalement on a plus rien le droit de faire, juste le droit de se taire et consommer.

Donc pour pouvoir se poser légalement dans son petit truc et être en paix faut soit être bien isolé, soi avoir suffisament de tune pour allimenter le projet qui sera légal, soi faire la révolution à son niveau. Parceque concretement aujourd'hui on nous a coupé de la nature, de notre terre, de notre nature. et nous on continue à se comporter en mouton docile. on accepte de se laisser plier au nom de l'illusion.

Si tu reportes toujours le problème à l'exterieur de toi, tu vas devoir attendre des trucs de l'exterieur pour pouvoir avancer, c'est en oublier que la solution est avant tout en toi.


en réalité c'est toi et toi seul qui te coince dans le système, les raisons c'est juste pour te rassurer, mais malheureusement on peut pas atteindre l'objectif rêver d'un coup, on peut je crois, que avancer pas après pas

Tu vois déjà tu dois avoir déjà sans doute plein de fuite d'argent, je suis sûr que tu ne vies pas entièrement sans argent, tu peux remettre en question ta façon de vivre au lieu d'accuser le système de ne pas te prendre suffisament en charge jusqu'au point de meme te fournir le bien être, lui il est là justement pour mettre du vide à la place du bien être.



Non, ça c'est une généralisation et pour se rassurer je crois, parceque franchement je vois personnellement être jaloux de quelqu'un dépendant de son petit bout de pain fournit par le système, Même si celui ci est venu nous couper de notre pain, bein ça me fait pas bander car ça me fait lui donner de l'importance, et puis ça me plombe alors que j'ai juste besoin de me sentir bien pour me sentir bien. Pourtant je trime, j'ai pas un rond et je suis interdit de vivre nul part, mais je m'en fou, c'est pas parcequ'on me force à me plier, à me coller à terre que je me forcerais à quoi que ce soit, je fais ce que bon me semble (comme venir te dire ce que je pense très sincèrement, même si je me trompe).




Pour ma part il ne s'agit pas d'une dépendance, car j'ai pas le RMI, mais j'ai de la famille loin et si un jour je veux retourner les voir à pied, c'est peu envisageable je dois donc pouvoir avoir la possibilité de prendre l'avion, donc par exemple avoir de l'argent, car il y a des choses qu'on ne peux pas faire sans argent dans notre mon de même en cherchant bien .

mais jusqu'à présent tu as fais quoi concrêtement pour ta maison? pour ma maison j'ai fais bcps, enormement même, j'ai 3 projet en cours, mais sans terrain tu ne peux pas construire, et sans argent tu n'as pas de terrain donc tu peux dire ce que tu veux, et bien tu peux est oubligé de passer par la case argent avant de sortir du systeme, ma maison je nous la construirons nous même, en torchis, pierre, et toiture chaume, le coup de celle-ci est élévé à 6000 €, et on cherche tout les jours à baisser le prix et gagner par ci par la dans le service ou l'échange !


Je pense que j'ai très peu de fuite d'argent, car tout ce que je peux faire je le fais moi-meme, je ne consomme pas de gel douche, mais je fais du savon maison, j'achète quasiment plus en supermarché, mais j'échange ma nourriture et cultive mon jardin, mon compagnon répare la voiture (oui car pour travailler il faut une voiture ^^), je fais mes confiture, mon pain, mes sirop, mes huiles essentielle, mais crème de soin ou divers mixture pour se soigner à base de plante, je troc les livres dans des grandes bourses, et quand je n'arrive pas à trouver ce que je veux en troc, je fais les broc(peu cher et super sympa), je travaille dans une ferme et j'ai du lait en échange et j'en fais du fromage, j'ai des ruches chez un copain, etc… etc.. et bientôt nous avons l'intention de vivre dans notre caravane que nous sommes entrain d'aménager !

Mais au final j'aurais beau réussir à trocquer tout ce que j'ai besoin, ou bien à faire ce que je peux faire, personne ne me trocquera un terrain, ou une maison ! alors je dois donc accumuler de l'argent pour arriver à cela ! donc je ne peux sortir de ce systeme sans argent . SAuf si demain quelqu'un m'offre un bout de terrain ou vivre !

Et l'histoire du RMI, est bien si je l'avais celui-ci je pourrais tranquillement me consacrer à ma terre et à l'échange pour ne plus rien dépenser, et le rmi me permettrai en faite d'économiser pour acheter un terrain voilà l'idée, car en attendant je suis juste à 40% d'économie alors que je pourrais largement faire plus, mais j'ai un travail qui me prend 80% de mon temps pour gagner quelques cacahuètes :).


Finalement, si je lis ce que j'écris et ce que tu écris et bien nous faisons presque pareil, et pourtant tu permets presque de me corriger comme une enfant gâtée, je suis un peu blessée je t'avoue (mon coté sensible), je ne me prend pour personne, mais j'essaye de faire vivre ma personne, sans être un mouton et sans marcher à reculons, en harmonie avec la terre et un but bien définit faire un grand pas en arrière dans mon mode de vie !

Modifié par Niko57, 06 mai 2011 - 21:20 .


#40 _"Ophildelo"_

_"Ophildelo"_

Posté 07 mai 2011 - 08:57

Finalement, si je lis ce que j'écris et ce que tu écris et bien nous faisons presque pareil, et pourtant tu permets presque de me corriger comme une enfant gâtée, je suis un peu blessée je t'avoue (mon coté sensible), je ne me prend pour personne, mais j'essaye de faire vivre ma personne, sans être un mouton et sans marcher à reculons, en harmonie avec la terre et un but bien définit faire un grand pas en arrière dans mon mode de vie !


Tu sais , je ne pense pas que Chaudron ai de tels intentions, il dit sans détours ce qu'il ressent voilà tout .

Dans mon cas c'est un peu la même chose . Pour moi, chacun fait ce qu'il peut faute de faire ce qu'il veut ...hormis les hypocrites qui sont quand même la grande majorité .

Concernant les distances, il y a peu d'endroit que l'on ne puisse atteindre à pied , en vélo ou en bateau ...donc c'est souvent possible . Après si l'on a besoin de voir sa famille toutes les semaines , le mieux c'est quand même de vivre à proximité.
Travaillant pour les services enfance et famille de l'ancienne DDASS, j'ai vu des mères divorcées ayant la garde de leurs enfants aller habiter à l'autre bout de la france . Et dans ce cas il y a deux sortes de pères : Ceux qui disent c'est trop loin pour exercer le droit de visite , et ceux qui trouvent un travail près de leurs enfants et qui déménagent pour se rapprocher géographiquement...il faut savoir placer ses priorités . Il faut savoir choisir .L'argent a un pouvoir extraordinaire en ce qu'il nous laisse croire que l'on peut vivre nos contradictions sans avoir à faire de choix ... mais on le paie au prix fort, toujours .
Mais en travaillant au black on peut aussi récolter les quelques euros qui te permettent de prendre l'avion ...c'est ce qu'a fait ma fille l'an dernier en faisant le tour de l'europe . On trouve sur le net des billets à quelques euros .
Perso , je suis aussi passé par le système de l'argent, pour élever les enfants ...faire des enfants est un autre piége du "Système".
On n'est pas une tare parce qu'on passe par le système de l'argent, mais il vaut mieux ne pas s'y attarder ...c'est un choix .
C'est qui me parait autrement grave, c'est de glorifier l'esclavage détourné qu'est le travail , et cet outil de pouvoir et d'oppression qu'est l'argent .... mais encore une fois , chacun fait les choix qu'il veut (pour lui même).

Modifié par Ophildelo, 07 mai 2011 - 09:07 .