Aller au contenu


Photo

créer une activité de maraichage en Afrique


  • Veuillez vous connecter pour répondre
47 réponses à ce sujet

#1 ZEAC

ZEAC
  • Localisation:GABON

Posté 22 novembre 2010 - 19:04

Bonjour,
Je vis en Afrique équatoriale dans un pays où l'eau abonde (et les petites bébettes aussi :???: lolll).
Je suis français, cadre dans le BTP depuis 4 ans ici, mais je suis né en Afrique non loin d'ici.
J'en ai marre de ce que je fais, marre de ces grosses boîtes même si çà me permet de gagner très bien ma vie depuis pas mal d'années; j'étais il y a 4 ans artisan en France mais le besoin de revenir en Afrique m'a obligé à reprendre le cursus des grosses boîtes...

j'ai beaucoup de plaisir, comme beaucoup de gens dans ma famille, à faire pousser mes propres légumes et j'aime jardiner en général seulement c'est pas mon métier, et je n'ai pas beaucoup de connaissances....
Du coup il y a 1 an, j'ai acheté avec un ami un terrain de 5 Ha mais je n'ai plus mener mon projet à bien car on m'a muté à l'autre bout du pays :cpasmafaute:

J'avoue qu'aujourd'hui je serai prêt à tout plaquer pour me lancer à fond dans ce projet, et croyez moi, très lucratif, car ici personne le fait (et oui très bizarre je vous l'accorde, on peut trouver des milliers d'hectares non cultivés, pour ainsi dir 99% de la surface du pays, et celui-ci s'auto suffit à peine à hauteur de 5%!!!!) et comme tout est importé, les légumes et fruits sont très cher!!!!

L'idéale, pour moi, serait de trouver un farfelu dans mon genre, mais avec beaucoup plus de connaissances que moi, pour se lancer dans ce projet!!!! celui-ci pourraît être soit, formé dans le maraîchage mais avec des envies nouvelles et d'aventures, où, un retraité qui ai envi de voyager un peu et de mettre un projet de ce genre debout.

En espérant avoir des réponses fructueuses, je vous souhaite à tous, une très bonne soirée (fraîche certainement pour vous :biglol: !!!

A bientôt de vous lire,

ZEAC

#2 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 22 novembre 2010 - 23:01

Salut Zeac, bienvenu sur le forum.
Sympa de nous dépayser avec ton message venu du Gabon.
Message un peu étonnant car les chiffres de l'auto-suffisance alimentaire donnés sont très alarmants.

N'y a-t-il plus de maraicher, de jardinier, de société d'horticulture qui puissent te transmettre les bases de ce noble métier?
Sur le forum, l'ami 'L'Etoile de Mer' au Cameroun je crois, avais un projet de production de légumes.

et que penser de cet article de 2006:
http://www.infosplus...?id_article=516

#3 ZEAC

ZEAC
  • Localisation:GABON

Posté 23 novembre 2010 - 12:05

Bien joué pour avoir localiser le Gabon!! :cpasmafaute:

Il y a effectivement à plusieurs enroit dans la ville, 2 à ma connaissance à libreville, des terrains de l'IGAD qui met à disposition des parcelles et une aide technique à des petits locaux pour apprendre et produire.

Je les ai appellé pour venir me conseiller sur mon terrain mais vu les réponses, et l'intérêt porté, je pense que je derrangé plus qu'autre chose....

L'autre problème au Gabon, il est culturel, le gabonnais est un chasseur, un cueilleur, mais pas un agriculteur....toutes les parcelles que j'ai vu à l'IGAD tenues par des gabonais était dans un triste état...

Ce sont les west africains qui sont de bons agriculteurs et aussi les camerounais, d'où tout est importé d'ailleurs....

Je suis moi même né à Douala au Cameroun, donc je connais bien le problème;..

Des gens ici qui puissent t'aider (horticulteurs ou autres) il n'y en a pas, et le jour où on s'apercevra que çà marche et que c'est un filon, on s'empressera de le faire sans toi, le sous marrin est mieu dans ce cas si je peu m'exprmer comme çà...

Les techniques sont d'un ancien temps (le brulis!!) et la culture, pour ce que font les locaux, est plus le vivrier comme le manioc, bananes,....

Par contre ta piste d'une personne au Cameroun qui avait le même projet est interressante.

#4 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 23 novembre 2010 - 12:47

Salut Zeac,

j'ai beaucoup de plaisir, comme beaucoup de gens dans ma famille, à faire pousser mes propres légumes et j'aime jardiner en général seulement c'est pas mon métier, et je n'ai pas beaucoup de connaissances....
Du coup il y a 1 an, j'ai acheté avec un ami un terrain de 5 Ha mais je n'ai pu mener mon projet à bien car on m'a muté à l'autre bout du pays 


Je relève ces deux points très positifs… le plaisir de jardiner, la surface acquise.
5 ha sont déjà une surface très importante en maraichage, sont-ils en état d'être immédiatement cultivés? Sont-ils cloturés et faciles à surveiller?

A l'autre bout de la démarche, comment vois-tu la commercialisation des légumes? en gros, au détail, transformés…

#5 ZEAC

ZEAC
  • Localisation:GABON

Posté 23 novembre 2010 - 14:37

Salut Floyd,

Tout d'abord j'enlève mon "c'est bien joué pour la localisation" car j'avais pas vu que c'était marqué!!! lolll :cpasmafaute:
En tout cas merci pour l'intérêt que tu portes à mon histoire.

Non ce n'est pas encore clôturé pour l'instant, le cadastre doit passé dans très peu de temps pour borné et à partir de là, je comptais dans un premier temps mettre un grillage de 1,30 ml de haut uniquement, surtout pour les biches, hérissons, ..... pour les hérissons, reste le pastis, ils en sont friand et le boivent à en tomber par terre et ici, çà se mange :???:
Sinon il y aura un gardien comme dans toutes les maisons et entreprises ici, et je comptais surtout avoir des chiens.

Pour le terrain en lui même je l'ai déforesté au Bull en début d'année, un simple coup de rotavator, qu'un ami a, suffira à le rendre correcte.

J'ai un ruisseau qui ne tarit jamais même en saison sèche, donc pour l'eau nikel.

Le sol n'est pas de très très bonne qualité, le problème c'est que les fortes pluies lave le sol de ses oligo éléments, donc c'st en général pauvre. mais de nombreux engrais, même naturels type fiante de poules et autre, peu suffir à enrichir le sol je pense.
Mais malheureusement il faudra travailler sous serre, au moins protéger le dessus, non pas pour le gel comme en France mais pour la violence des pluies.

Il faudra aussi un peu lui ajouter de la chaux pour remonter un peu le ph, de la sciure de bois pour l'alléger ou des cendres.....

Sur au moins, 2,5Ha au début, je veux planter de la banane plantin, çà se vend très bien et çà pousse seul, le régime se vend en moyenne à 7,5€/u donc très bien vendu.

Pour la vente, je pense qu'avec les amis restaurateur, quelques supérette, peuvent suffir, voir un petit resto à moi qui nous permettrait de vendre nos produits en directe, voir un magasin de légumes frais.
Mais avec toutes les mamies que l'on voit sur les bords de routes, je pensse que c'est déjà bon.
En tout cas je ne pense pas que ce soit un gros problème.

A+

#6 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7524 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 23 novembre 2010 - 15:58

Beurk ! :cpasmafaute:

Et tu t'étonnes que le sol ne soit pas de bonne qualité après un "déboisage" au Bull ?

Les chiens c'est pour qu'ils t'aident à labourer ?

#7 ZEAC

ZEAC
  • Localisation:GABON

Posté 23 novembre 2010 - 16:14

je n'ai pas dis que j'avais décapper le sol mais déboiser!!! le sol en place je l'ai laissé avec toutn humus!!
pour les racines j'ai passé le scarificateur du bull c'est tout!!
Les chiens, c'est pour garder, n'est ce pas une de ses vocations premières???

#8 ZEAC

ZEAC
  • Localisation:GABON

Posté 23 novembre 2010 - 16:16

Le bois on a commencé à le débiter pour en faire des poteaux de clôture grillagée en attendant de pouvoir faire mieu.

#9 _chaudron_

_chaudron_

Posté 23 novembre 2010 - 16:29

J'avoue qu'aujourd'hui je serai prêt à tout plaquer pour me lancer à fond dans ce projet, et croyez moi, très lucratif, car ici personne le fait (et oui très bizarre je vous l'accorde, on peut trouver des milliers d'hectares non cultivés, pour ainsi dir 99% de la surface du pays, et celui-ci s'auto suffit à peine à hauteur de 5%!!!!) et comme tout est importé, les légumes et fruits sont très cher!!!!



tu n'as apparemment pas conscience de la chance que vous avez d'avoir 99% du pays préservé !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! tu te rends pas compte je crois!!! bien plus important de réussir à subsister sans tout détruire comme tu viens de le faire ! Si trop de gens viennent faire comme toi prendre 5ha et le raser au bull pas bientôt vous aurez un chouette pays comme nous en france !!!!!!! allez quitte ton taff de merde mais va pas niquer la nature stp!

#10 ZEAC

ZEAC
  • Localisation:GABON

Posté 23 novembre 2010 - 16:53

Je ne comprend pas trop votre mauvais esprit...très certainement parceque vous ne connaissez pas les attenants et les aboutissants.... soit je vais essayer de prendre la peine de répondre aux questions que vous auriez du poser avant ces réflexions....

1. Le pays ne compte que 1,2 millions d'habitants pour le 1/4 de la surface française, donc il n'y a aucun besoin d'en arrivé là!!!

2. A l'heure actuelle, c'est un balais incessant de camions venant du pays voisins et de bateaux provenant d'europe qui pallient à ces besoins!!!

3. Le but de cet activité est, certe d'en vivre mais s'insrit également dans le durable!!
Ne croyez vous pas qu'il est plus normal qu'un pays s'autossuffise plutôt que de voir autant de camions sur les routes et de bateaux sur les mers, sachant les saloperies que celà occasionne!!! nous ne sommes pas en france ici mes amis, le contrôle technique n'existe pas et vu l'odeur de l'eau de l'estuaire, croyez moi que les dégazages sont loin d'être une pratique oubliée!!!

4. Une grande partie du pays à été classé parcs nationaux, donc il est impossible à l'heure actuelle d'en arrivé à des proportions comme vous les décrivez!!! et surtout çà ne servirait à rien puisque la petite population que nous sommes n'en ont pas besoin!!!!

Les bâtiments que je prévois de construire sont en terre battu, toiture en paille et chaume ,c comme savent très bien le faire les africains, mais contrairement à ce qu'il se fait actuellement ici, alors qu'on est en Afrique!!!!

Je veux me servir de la petite rivière pour produire une partie de l'énergie nécessaire à mon habitation et à l'exploitation!!

Après ces quelques explications, qui ne sont qu'une goutte dans l'océan, vous percevez un peu mieu ma démarche???

#11 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 23 novembre 2010 - 18:31

Désolé Zeac, quelques clichés ont la vie dure. Merci de tes réponses et de ne pas tenir rigueur.

Bien envie de me lancer dans la banane-plantin… :cpasmafaute:
C'est donc une culture qui reste en place quelques années et tient le sol couvert.

Protéger le sol contre les effets des fortes pluies et contre le lessivage.
Une page qui donne les infos sur le climat… La saison des pluies commence, non?
http://athaia.org/ga...-climat-fr.html

Apporter des fertilisants et des amendements oui. Ce sol est-il plutôt argileux ou sableux?
- Un peu de chaux pour remonter un peu le pH si le besoin est réel. De petites doses toujours. Quelles sont les chaux disponibles?
- De la sciure de bois pour alléger; avec précaution pour ne pas piéger l'azote du sol trop sévèrement. Toutes les essences de bois se valent-elles?
- Des cendres, pour reconstituer le stock de potasse et de chaux, en veillant à compléter en phosphore.
- Des fientes; riches en azote soluble, doses très faibles et fréquentes selon le besoin et les espèces cultivées type légume-feuille.

Pour supprimer le lessivage du sol:
- Maintenir un abondant paillage de feuilles, de brf, de compost, de sciures, d'écorces…
- Employer des engrais vert couvre-sol.

Travailler sous serre? Une idée qui me surprend. Peux-tu expliquer?

#12 ZEAC

ZEAC
  • Localisation:GABON

Posté 24 novembre 2010 - 09:05

Salut Floyd,

Pas de soucis j'avais compris.....

oui comme tu dis!! faut pas négliger la banane!! :cpasmafaute:

sinon là nous sommes en saison des pluies depuis mi septembre, petite acalmie dans une quinzaine de jours, et çà va reprendre fortement de fevrier à début juin.

Pour la nature du sol, j'ai deux types en fait, une grosse partie est argileuse et une plus petite et un peu plus sableuse et perméable.

Pour la chaux, je peux trouver de la chaux éteinte (ou morte) que j'ai essayé ici en traitement de sol (pour descendre l'indice de plasticité de mes routes), c'est produit dans la cimenterie voisine.

Si toutes les essences de bois se vallent? la tu me pose une colle..... je pensse oui....

Je pensais que les fientes étaient, certe plus riche en azote, mais qu'elle suffisait pour la potasse et le phosphore aussi, de même que je pensais que la cendre était plus riche en phosphore qu'en potasse....

Que conseilles tu pour le phosphore sinon??

Sinon pour la potasse, ne toujours pas négliger la banane!! :???: la peau de banane est très riche en potasse, je la coupe en émincé et l'ajoute à mon composte chez moi.

Je viens d'apprendre ce qu'était le BRF je t'avoue....je me coucherai moins C....N ce soir comme on dit! :roi2: surtout que je viens de lire que là où çà fonctionnait le mieu c'était dans nos régions tropicalles et équatorialles!! les nématodes sont un fléo ici, et le manque de connaissance et d'utilisation font que les gens utilisent encore, je ne connais plus son nom, les produits interdits en France maintenant pour tous tuer et soit disant "assainir" avant !!! :biglol:

Pour parler des serres, c'est plus des protections que des serres, on ne couvre que le dessus, c'est ouvert sur les côtés.
En fait c'est pour protéger les fruits de la violence des pluies, et en plus maîtriser l'arrosage et le lessivage encore une fois...
mais plus pour les légumes à fruits, moins ou pas pour les légumes feuille.

#13 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7524 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 27 novembre 2010 - 11:33

Zeac, ton projet présente des idées intéressantes mais, même si cela ne te plaît pas, tu ne m'empêcheras pas de penser que déboiser un terrain avant même de savoir exactement ce que l'on veut planter est inepte. Quant à le faire au bulldozer c'est une méthode de bourrin.

Si tu avais procédé de façon plus réfléchie et plus douce tu aurais pu cultiver ton terrain avec les méthodes de l'agroforesterie et tes plantes maraichères auraient été protégées de la pluie par les arbres, sans avoir besoin de serres ou de parapluies.

#14 ZEAC

ZEAC
  • Localisation:GABON

Posté 27 novembre 2010 - 13:43

Mon cher TIS,

Tout d'abord je te rectifie en te demandant, OU AS TU LU QUE JE NE SAVAIS PAS CE QUE JE VOULAIS CULTIVER AVANT DE NETTOYER LE TERRAIN!!!! J'AVAIS UN AVANT PROJET ET UNE ETUDE FAITE AVANT MEME DE TROUVER LE TERRAIN!!!!!!

encore une fois, si tu savais de quoi tu parlais, tu saurais que la 2e plus grosse forêt du monde est une région très hostile, et que le climat équatorial, où il pleut et où la foudre tape 220 jours par an, ne se pratique pas de la même façon que le buisson de ta région!!

Si je n'avais pas travaillé au bull, il m'aurait fallu 2 ans pour m'en sortir, le bull, face à une forêt comme celle-ci, est le moyen le plus approprié, et si tu voyais encore comme il fait grise mine, tout bulldozer qu'il est, devant cette densité, tu dirais pas çà!!!

Lorsque je suis arrivé sur le terrain, il m'a fallu 1/2 journée pour le traverser (500m mètres!!!) en faisant des layons à la machette!!!

Les limaces, les insectes, nématode, rats palmistes,........animaux en tout genres, et autres bestioles que l'on peut renconter dans ces zones dépassent ton imagination!!!!

Dans ces forêts, ce n'est pas uniquement des chevreuilles qu'on n'y trouve mais des gorilles, des éléphants, des buffles, et j'en passe!!!!! conserver des cultures dans un endroit comme çà sort du domaine de l'inimaginable!!!! et de l'inconscience!!!!
Alors tes histoires d'agroforesterie, garde les pour tes buissons!!!

Les grands arbres qui y sont attirent la foudre et souvent perdent une branche qui ressemble à un arbre de chez toi!!! je sais pas si tu imagines ce que çà peut représenter si çà tombe sur ta culture à terme!!!

Le taux d'ensoleillement, contrairement à ce que tu peux encore croire, n'est pas très bon dans cette région de la planète, donc cacher la lumière avec des arbres réduit encore tes chances de réussite de moitié voir totalement!!!!!

J'ai gardé volontairement les arbres sur 20% de la parcelle pour y essayer des cultures qui y sont à l'aise type cacao ou café qui n'aime pas le soleil, et je te défit, toi le grand connaisseur Mr TIS, de venir faire pousser des tomates en pleine forêt du bassin du congo!!!

S'il te plaît, si tu n'as pas des choses interressantes à apporter à mon sujet et à mon projet, à part des critiques et aneries infondées dû à l'ignorance des complexités de réaliser un tel projet à cet endroit, évites de participer à cette conversation. Merci

En espérant que tous ces arguments te feront, de temps en temps, sortir de ton idéalisme que j'apprécie à première abord sachant que j'en suis un également, et qu'il te feront prendre conscience qu'il n'est pas possible de réaliser toute chose de la même manière partout sur terre!!!

#15 crepidule

crepidule
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:centre bretagne

Posté 27 novembre 2010 - 14:19

S'énerver ne sert à rien!

Tis n'a pas tord au sujet de l'agroforesterie. Il ne s'agit pas de garder tout les arbres mais de les sélectionner. C'est une culture particulièrement bien adapté au climat tropical, celle qui donne les meilleurs résultats (Tu le reconnais toi même au sujet du cacao, du café mais de bien d'autres encore comme la vanille...). Après j'ai des doutes sur l'utilité de dézinguer une parcelle ou vivent des animaux déja bien malmenés...

Bon soit, tu a défriché.

Maintenant ta difficulté va être de conserver l'humus, ce qui reste le plus difficile en terre tropicale. Le BRF est une très bonne solution mais cela reste énergivore et demande de gros engins, ce qui ne semble pas être un problème pour toi.

L'idée d'ombrières et non de serre comme tu le disait est excellente. Elles peuvent se faire avec des arceau de tunnels et des voiles spéciaux. Il faut je pense les faire venir d'Europe. Ici tu t'en tirerai à environ 15 euros du m2. ATTENTION! Ils est extrêmement important de particulièrement bien soigner la pose des tunnels. Le climat tropical est difficile et met vraiment à l'épreuve du matériel confectionné pour des climats tempérés. A cela tu doit tout même penser à l'irrigation. Pompe, filtres (extrêmement important) et tout les tuyaux, buses... Environ 20 euros du m2 ici. Il ne faut pas lésiner sur la qualité (et donc les prix), il en va de la pérennité de l'entreprise, d'autant plus que tu n'aura pas le technicien du vendeur sur place et que tu devra faire la maintenance toi même.

Pour ce qui est des techniques culturales, je proposerais la traction animale avec une Kassine de chez Prommata. Cette technique a été mise au point pour les pays du sud. c'est un matériel simple et robuste fait pour pouvoir être réparé sur place. De plus, la culture sur billon est parfaite en climat tropical, elle était d'ailleurs une culture traditionnelle de certains pays ayant ce climat.

Je me suis permis d'intervenir car j'ai fais une formation en montage de tunnels (et en ai monté pas mal) avec quelqu'un qui en a monté sur tout la planète (ou presque) et qui insistait beaucoup sur les climats particuliers. Pour la Kassine, je l'utilise régulièrement ce qui fait que je la connait bien. En fait si je n'avais une vie bien remplie, je serait venu volontiers te prêter main forte.

Bien à toi.

#16 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 27 novembre 2010 - 14:35

Zeac,

Pourquoi les gens ne font-ils pas de jardin dans ton coin?

Modifié par christian ardèche, 27 novembre 2010 - 14:36 .


#17 lynia

lynia
  • Localisation:banlieue parisienne

Posté 27 novembre 2010 - 14:41

Tu parles de protéger les fruits de la violence des pluies, mais il doit bien y avoir des fruits et des légumes qui se sont développés dans cette forêt et qui sont parfaitement adaptés à ce climat? Pourrais tu nous décrire les cultures que tu as l'intention de faire?

Bien sûr les remarques sur un milieu que beaucoup d'entre nous ne connaissons pas peuvent te sembler "idéaliste" mais je reste dubitative sur certaines de tes remarques qui me semblent sous-entendre que tu considères ce milieu comme véritablement hostile, alors que s'il y a certes beaucoup de "prédateurs" de cultures et une végétation très abondante, cela signifie aussi que c'est un milieu très riche qui te permettra de faire bien plus de récoltes que dans les pays où on est astreint à une seule récolte par an, et donc une partie détruite est donc véritablement une catastrophe.

Mais ce milieu très riche peut s'appauvrir aussi d'un coup, c'est le propre des milieux tropicaux. Notamment avec la destruction des arbres. La terre perd en à peine quelques années tout son potentiel. Certains membres de ce forum notamment Tis (de qui on attend avec impatience les nouvelles trouvailles du net sur des expériences de cultures dans le monde entier) ont une grande connaissance des cultures à travers les témoignages de précurseurs, qui peuvent donc te sembler "juger" alors qu'ils s'effraient simplement d'une erreur qu'ils savent que d'autres ont fait mais qu'ils oublient que tu n'a pas forcément les mêmes connaissances qu'eux. L'agroforesterie est véritablement la solution même pour les milieux tropicaux, la "machette" est la clé, elle permet d'ouvrir le milieu au bon moment pour la lumière et au contraire de renfermer le milieu quand il le faut. Les déchets sont laissés au sol et nourrissent la terre. C'est particulièrement vrai si tu plantes des cacaoyers et des caféiers qui ont un cycle tropical où à des périodes de croissance ils préfèrent le couvert de la forêt et ensuite un peu plus de lumière, il y a l'exemple en Amérique du sud rapporté par l'université de laval mais je ne sais plus du tout où il est dans le forum.

Maintenant que tu as tout enlevé d'un coup (il est vrai que cela aurait pu être difficile tout seul de faire dans la dentelle), il faut replanter des arbres fruitiers ou ayant une valeur de bois ou qui prélèvent de l'azote à l'air, c'est le seul moyen de protéger la terre de l'érosion et de garder la fertilité du sol, les feuilles abondantes coupés à coup de machette seront la clé de la fertilité sans faire appel à des apports extérieurs. Les plantes qui s'installeront spontanément sur ton terrain sont celles qui conviennent à la terre, les couper et les rendre à la terre permettra de rééquilibrer le terrain pour tes plantations nourricières

Au niveau "business", ton idée de cultiver la terre au lieu d'être dépendant des importations est véritablement une vrai démarche citoyenne et responsable, malheureusement les importations resteront souvent beaucoup moins chères que les cultures locales, notamment dans les villes-capitales où se concentrent la majorité de la population facilement atteignable. Estimes-tu que tu pourras vivre de ta récolte si les prix de l'alimentation importée baissent?

Modifié par lynia, 27 novembre 2010 - 14:42 .


#18 lynia

lynia
  • Localisation:banlieue parisienne

Posté 27 novembre 2010 - 14:43

bon on a tous répondu en même temps du coup mon message fait un peu redondant!!! :roi2:

#19 _chaudron_

_chaudron_

Posté 27 novembre 2010 - 18:36

désolé zaec que tu sois au congo ou ailleurs déforester pour cultiver est une mauvaise idée sur le long terme même si ça peut sembler séduisant ou indispensable, il faut s'adapter à l'environnement, pas l'inverse, c'est la clé de la richesse. De toutes façons si tu veux faire une belle plantation semi industriel tu peux peut être faire ça ailleurs que dans une grande forêt primaire totalement vivante. C'est sûr en france on peut pas trop parler on a déjà tout détruit et il ya' plus aucune biodiversité et par exemple dans ma forêt je rencontre rien à part des chevreuils et des souris par milliers. idéalement t'as cas aller faire ta culture ailleurs que dans cette grande forêt.

#20 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 27 novembre 2010 - 23:37

Notre chère amie Tis, aura donc mangé du lion pour exprimer de manière abrupte ses commentaires. Ce qui n'est pas dans ses habitudes. Le mot "bulldozer" aura suffit sans doute.

Donc ce n'est pas à la lumière de nos pratiques hexagonales, de nos échecs guyanais et de nos incompétences équatoriales que l'on peut de but en blanc réfléchir et proposer utilement pour aider Zeac.

Reprenons-nous, reprenons…

Donc une parcelle défrichées dans une forêt équatoriale humide, aux abords d'une cité dépendante pour son approvisionnement en légumes d'importations coûteuses, pour une société fortement imprégnée d'une tradition de chasseurs-cueilleur.

Une parcelle que devra être fortement clôturée et dont le sol pour partie sableux et pour partie argileux doit être protégé des effets d'une forte pluviométrie saisonnière.

Le choix des légumes cultivés dépend de la demande forte et des prix élevés de la banane-plantin en particulier.
Un choix difficilement contournable puisqu'il assure le chiffre d'affaires permettant le développement de l'entreprise et l'amortissement des premiers travaux.

Le choix d'une culture sous serre, surprend. Il ne s'agit pas d'ombrière mais de "parapluie transparent".
Peut-on réfléchir à la forme à donner à ces structures? A propos de construction de tunnel avec arceaux, l'expérience relatée par crépidule est bonne à entendre.

Le choix d'une méthode d'irrigation semble s'imposer… On se souvient que Richard-Marsac réfléchissait à la manière d'irriguer par une méthode gravitaire aussi sobre que possible en technologie. Là encore nous pouvons solliciter son expertise.

Le choix d'un paillage… là dessus nous sommes tous d'accord. Reste à sélectionner les ressources et les moyens pour constituer cette indispensable protection. Zeac évoquait une ressource en sciure de bois. Avec quelle autre matière l'associer pour la valoriser?

Le choix d'un outillage. La traction animale conviendrait peut-être. Reste à savoir quel animal de trait traditionnel local adopter pour cela. Accessoirement n'oublions pas que la culture sous mulch vise précisément à supprimer tout travail du sol.

Zeac si tu pouvais nous passer une photo de la parcelle et de ses abords pour mieux nous mettre dans l'ambiance?