Aller au contenu


Photo

créer une activité de maraichage en Afrique


  • Veuillez vous connecter pour répondre
47 réponses à ce sujet

#21 ZEAC

ZEAC
  • Localisation:GABON

Posté 29 novembre 2010 - 18:12

S'énerver ne sert à rien!

Tis n'a pas tord au sujet de l'agroforesterie. Il ne s'agit pas de garder tout les arbres mais de les sélectionner. C'est une culture particulièrement bien adapté au climat tropical, celle qui donne les meilleurs résultats (Tu le reconnais toi même au sujet du cacao, du café mais de bien d'autres encore comme la vanille...). Après j'ai des doutes sur l'utilité de dézinguer une parcelle ou vivent des animaux déja bien malmenés...

Bon soit, tu a défriché.

Maintenant ta difficulté va être de conserver l'humus, ce qui reste le plus difficile en terre tropicale. Le BRF est une très bonne solution mais cela reste énergivore et demande de gros engins, ce qui ne semble pas être un problème pour toi.

L'idée d'ombrières et non de serre comme tu le disait est excellente. Elles peuvent se faire avec des arceau de tunnels et des voiles spéciaux. Il faut je pense les faire venir d'Europe. Ici tu t'en tirerai à environ 15 euros du m2. ATTENTION! Ils est extrêmement important de particulièrement bien soigner la pose des tunnels. Le climat tropical est difficile et met vraiment à l'épreuve du matériel confectionné pour des climats tempérés. A cela tu doit tout même penser à l'irrigation. Pompe, filtres (extrêmement important) et tout les tuyaux, buses... Environ 20 euros du m2 ici. Il ne faut pas lésiner sur la qualité (et donc les prix), il en va de la pérennité de l'entreprise, d'autant plus que tu n'aura pas le technicien du vendeur sur place et que tu devra faire la maintenance toi même.

Pour ce qui est des techniques culturales, je proposerais la traction animale avec une Kassine de chez Prommata. Cette technique a été mise au point pour les pays du sud. c'est un matériel simple et robuste fait pour pouvoir être réparé sur place. De plus, la culture sur billon est parfaite en climat tropical, elle était d'ailleurs une culture traditionnelle de certains pays ayant ce climat.

Je me suis permis d'intervenir car j'ai fais une formation en montage de tunnels (et en ai monté pas mal) avec quelqu'un qui en a monté sur tout la planète (ou presque) et qui insistait beaucoup sur les climats particuliers. Pour la Kassine, je l'utilise régulièrement ce qui fait que je la connait bien. En fait si je n'avais une vie bien remplie, je serait venu volontiers te prêter main forte.

Bien à toi.

Tout dabord, merci à tous pour vos réponses.

"Après j'ai des doutes sur l'utilité de dézinguer une parcelle ou vivent des animaux déja bien malmenés..."
Il ne sagit pas de malmener qui que ce soit, ni de dézinguer quoi que ce soit, je répète qu'il n'est pas question de produire plus que les besoins, on ne parle pas d'exportation, mais seulement d'autosuffisance. Le 1/4 de la france en superficie pour 1,2 millions d'habitants encore une fois.....
Après il y a des choix à faire, importation ou autossufisance, çà implique forcément de casser quelques oeufs pour faire l'omelette...

Personne n'a relevé et utilisé ce que j'ai dit à propos du taux d'ensoleillement....??
Mon projet, pour répondre à la question que beaucoup ont posé, c'est du maraîchage pure, tomates, salades, piment, aubergines,...........et à long terme des fruits: toutes ces variétés ont besoin de soleil, de lumière, et je doute fortement que l'agroforesterie puisse marcher avec ces variétés .

Le principe de protection est effectivement du type tunnel mais j'ai tenté une ossature bois (30000€/Ha soit 3€/m2) avec une simple couverture en bâche de 180 micron anti UV sur le dessus, et çà marche pas mal, çà tient en tout cas....

Quand je parle de protéger les fruits, je parle des tomates par exemple, c'est sûr que des fruits type mangue ou papaille, fruits de la passion subsistent eux à ces intempéries, mais les légumes type tomates non....les pluies violentes ne sont pas comme la grelle quand même mais font souffrir les fruits....et les plantes aussi d'ailleurs.....

si j'avais voulu faire que du cacao ou du café, il est clair que j'aurai gardé les arbres car c'est comme çà que ces cultures se plaisent mais encore une fois, pour des tomates eu autres légumes du type, je doute fort que çà marche....

"aller faire ma culture ailleurs que dans cette grande forêt", je suis d'accord si c'était possible, 85% du pays est cette forêt et à proximité de la ville qui regroupe 75% de la population, il y a que cette forêt....les régions qui s'y prêtent bien contrainderai au fret, au mieu ferroviaire, et pour le reste, galère en voiture dans un pays où les routes sont aussi rare que des icebergs....
Du coup, même après de grosses galères et énormités (comme ajouter du fret à ce projet qui à la base est de produire des légumes à proximité), économiquement ce n'est plus viable.....

"Le BRF necessite de grosses machines". pourquoi???? ne peut on pas l'épendre manuellement? certe çà serai long mais c'est jouable non? et puis au pire, un tracteur avec un épendeur ira, et c'est pas des machines énormes....

Pour l'irrigation, j'ai creusé (au bull encore excusez moi :o ) une réserve d'environ 700 m3 au point le plus haut de la parcelle, et j'ai une petite rivière (ou ruisseau plus tôt) sur le point bas, qui ne tarit jamais même en saison sèche... donc par graviter pour le plus gros et par pompage pour le reste......je pense que çà tient comme çà....

quand je parle de milieu "hostile" lynia, c'est que je pense que ce type de culture, nécessite de l'espace et de repousser nos amis les animaux, petits prédateurs et autre, un peu plus loin qu'au milieu de ma culture, me semble essentiel.... j'ai quelques bananiers sur le site à la base..... bin même nettoyé les biches (bambi) viennent me bouffer les feuilles..... je vous assure, c'est FLOYD qui a raison lorsqu'il parle de très bonne clôture....c'est inévitable.... et croyais moi aussi, que le nettoyage de la parcelle été inévitable....mais j'ai pas tout razé quand même, j'en ai gardé!!
Certe tous ces arbres révèle une bonne qualité du sol, mais encore une fois je pense qu'il ne sont pas compatible avec ces cultures...
Replanter des fruitiers est une exélente idée et c'est le but à terme....
Pour le lessivage et l'erosion, les tunnels qui protègent les fruits et légumes protègent également le sol du lessivage et de l'érosion.....

Christian, comme je le disais précédemment, les gabonnais (pigmés d'origine, il y en a plein d'ailleurs) ne sont pas, culturellement parlant, des agriculteurs: ils se nourrissent de ce que la fôret leur donne, et chasse.
Ce n'est pas du tout le cas du pays voisin (cameroun) qui lui exèle dans la pratique.

Pour le paillage FLOYD, moi je pensais simplement à la tonte des herbes qui se fait sans interruption ici, car tu penses bien qu'avec une telle hydrométrie, le gazon pousse à vu d'oeil.
Qu'estce que tu en dis? çà peut convenir?

Très honnêtement, le travail avec un animal type boeuf, je n'y avais pas pensé..... j'étais rester sur la l'utilisation d'un tracteur à vrai dire... :roi2: mais pourquoi pas, c'est une très bonne idée.

Oui lynia je pense que vivre de cette culture est plus que possible, quand tu vois les prix des légumes ici, 1,5€ pour 5 tomates, 5€ le kilo de melon voir 15e s'il est français, 6 à 9€ pour une frisée!!!! on ne peut en douter....

Merci beaucoup pour ton soutient crépidule, et dommage que tu sois aussi sollicité!!!! ;) Par contre j'ai pas bien compris ce qu'etait une Kassine????

Bien à vous .........TOUS!!!!!! même toi TIS!!! :roi2: sans rancune....

#22 crepidule

crepidule
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:centre bretagne

Posté 29 novembre 2010 - 19:34

S'énerver ne sert à rien!

Tis n'a pas tord au sujet de l'agroforesterie. Il ne s'agit pas de garder tout les arbres mais de les sélectionner. C'est une culture particulièrement bien adapté au climat tropical, celle qui donne les meilleurs résultats (Tu le reconnais toi même au sujet du cacao, du café mais de bien d'autres encore comme la vanille...). Après j'ai des doutes sur l'utilité de dézinguer une parcelle ou vivent des animaux déja bien malmenés...

Bon soit, tu a défriché.

Maintenant ta difficulté va être de conserver l'humus, ce qui reste le plus difficile en terre tropicale. Le BRF est une très bonne solution mais cela reste énergivore et demande de gros engins, ce qui ne semble pas être un problème pour toi.

L'idée d'ombrières et non de serre comme tu le disait est excellente. Elles peuvent se faire avec des arceau de tunnels et des voiles spéciaux. Il faut je pense les faire venir d'Europe. Ici tu t'en tirerai à environ 15 euros du m2. ATTENTION! Ils est extrêmement important de particulièrement bien soigner la pose des tunnels. Le climat tropical est difficile et met vraiment à l'épreuve du matériel confectionné pour des climats tempérés. A cela tu doit tout même penser à l'irrigation. Pompe, filtres (extrêmement important) et tout les tuyaux, buses... Environ 20 euros du m2 ici. Il ne faut pas lésiner sur la qualité (et donc les prix), il en va de la pérennité de l'entreprise, d'autant plus que tu n'aura pas le technicien du vendeur sur place et que tu devra faire la maintenance toi même.

Pour ce qui est des techniques culturales, je proposerais la traction animale avec une Kassine de chez Prommata. Cette technique a été mise au point pour les pays du sud. c'est un matériel simple et robuste fait pour pouvoir être réparé sur place. De plus, la culture sur billon est parfaite en climat tropical, elle était d'ailleurs une culture traditionnelle de certains pays ayant ce climat.

Je me suis permis d'intervenir car j'ai fais une formation en montage de tunnels (et en ai monté pas mal) avec quelqu'un qui en a monté sur tout la planète (ou presque) et qui insistait beaucoup sur les climats particuliers. Pour la Kassine, je l'utilise régulièrement ce qui fait que je la connait bien. En fait si je n'avais une vie bien remplie, je serait venu volontiers te prêter main forte.

Bien à toi.

Tout dabord, merci à tous pour vos réponses.

"Après j'ai des doutes sur l'utilité de dézinguer une parcelle ou vivent des animaux déja bien malmenés..."
Il ne sagit pas de malmener qui que ce soit, ni de dézinguer quoi que ce soit, je répète qu'il n'est pas question de produire plus que les besoins, on ne parle pas d'exportation, mais seulement d'autosuffisance. Le 1/4 de la france en superficie pour 1,2 millions d'habitants encore une fois.....
Après il y a des choix à faire, importation ou autossufisance, çà implique forcément de casser quelques oeufs pour faire l'omelette...

Personne n'a relevé et utilisé ce que j'ai dit à propos du taux d'ensoleillement....??
Mon projet, pour répondre à la question que beaucoup ont posé, c'est du maraîchage pure, tomates, salades, piment, aubergines,...........et à long terme des fruits: toutes ces variétés ont besoin de soleil, de lumière, et je doute fortement que l'agroforesterie puisse marcher avec ces variétés .

Le principe de protection est effectivement du type tunnel mais j'ai tenté une ossature bois (30000€/Ha soit 3€/m2) avec une simple couverture en bâche de 180 micron anti UV sur le dessus, et çà marche pas mal, çà tient en tout cas....

Quand je parle de protéger les fruits, je parle des tomates par exemple, c'est sûr que des fruits type mangue ou papaille, fruits de la passion subsistent eux à ces intempéries, mais les légumes type tomates non....les pluies violentes ne sont pas comme la grelle quand même mais font souffrir les fruits....et les plantes aussi d'ailleurs.....

si j'avais voulu faire que du cacao ou du café, il est clair que j'aurai gardé les arbres car c'est comme çà que ces cultures se plaisent mais encore une fois, pour des tomates eu autres légumes du type, je doute fort que çà marche....

"aller faire ma culture ailleurs que dans cette grande forêt", je suis d'accord si c'était possible, 85% du pays est cette forêt et à proximité de la ville qui regroupe 75% de la population, il y a que cette forêt....les régions qui s'y prêtent bien contrainderai au fret, au mieu ferroviaire, et pour le reste, galère en voiture dans un pays où les routes sont aussi rare que des icebergs....
Du coup, même après de grosses galères et énormités (comme ajouter du fret à ce projet qui à la base est de produire des légumes à proximité), économiquement ce n'est plus viable.....

"Le BRF necessite de grosses machines". pourquoi???? ne peut on pas l'épendre manuellement? certe çà serai long mais c'est jouable non? et puis au pire, un tracteur avec un épendeur ira, et c'est pas des machines énormes....

Pour l'irrigation, j'ai creusé (au bull encore excusez moi :o ) une réserve d'environ 700 m3 au point le plus haut de la parcelle, et j'ai une petite rivière (ou ruisseau plus tôt) sur le point bas, qui ne tarit jamais même en saison sèche... donc par graviter pour le plus gros et par pompage pour le reste......je pense que çà tient comme çà....

quand je parle de milieu "hostile" lynia, c'est que je pense que ce type de culture, nécessite de l'espace et de repousser nos amis les animaux, petits prédateurs et autre, un peu plus loin qu'au milieu de ma culture, me semble essentiel.... j'ai quelques bananiers sur le site à la base..... bin même nettoyé les biches (bambi) viennent me bouffer les feuilles..... je vous assure, c'est FLOYD qui a raison lorsqu'il parle de très bonne clôture....c'est inévitable.... et croyais moi aussi, que le nettoyage de la parcelle été inévitable....mais j'ai pas tout razé quand même, j'en ai gardé!!
Certe tous ces arbres révèle une bonne qualité du sol, mais encore une fois je pense qu'il ne sont pas compatible avec ces cultures...
Replanter des fruitiers est une exélente idée et c'est le but à terme....
Pour le lessivage et l'erosion, les tunnels qui protègent les fruits et légumes protègent également le sol du lessivage et de l'érosion.....

Christian, comme je le disais précédemment, les gabonnais (pigmés d'origine, il y en a plein d'ailleurs) ne sont pas, culturellement parlant, des agriculteurs: ils se nourrissent de ce que la fôret leur donne, et chasse.
Ce n'est pas du tout le cas du pays voisin (cameroun) qui lui exèle dans la pratique.

Pour le paillage FLOYD, moi je pensais simplement à la tonte des herbes qui se fait sans interruption ici, car tu penses bien qu'avec une telle hydrométrie, le gazon pousse à vu d'oeil.
Qu'estce que tu en dis? çà peut convenir?

Très honnêtement, le travail avec un animal type boeuf, je n'y avais pas pensé..... j'étais rester sur la l'utilisation d'un tracteur à vrai dire... :roi2: mais pourquoi pas, c'est une très bonne idée.

Oui lynia je pense que vivre de cette culture est plus que possible, quand tu vois les prix des légumes ici, 1,5€ pour 5 tomates, 5€ le kilo de melon voir 15e s'il est français, 6 à 9€ pour une frisée!!!! on ne peut en douter....

Merci beaucoup pour ton soutient crépidule, et dommage que tu sois aussi sollicité!!!! ;) Par contre j'ai pas bien compris ce qu'etait une Kassine????

Bien à vous .........TOUS!!!!!! même toi TIS!!! :roi2: sans rancune....

Le BRF, c'est pour broyer que ça demande de la machinerie et de l'NRJ, pas pour l'épendre. La Kassine: http://www.prommata....rtfiche.php?p=1

Perso, je doute que des bâches de serre en plastique ne résistent. Non ancrées dans le sol, puisque juste en parapluie elles feront prise au vent (ce sont les bâches qui tiennent les tunnels, pas la structure!). De plus ici elles sont vendues pour une durée de vie de 5 ans, alors sous les tropiques ce sera bien moindre, c'est ce qui coute cher dans un tunnel et en + ça fait des déchets à gérer. Perso je mettrai soit des ombrières qui n'ombrent pas tant que ça, soit des filets anti grêle, plus résistants et laissant passer la lumière...

#23 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 29 novembre 2010 - 23:02

Bon je vois que ça quote à tout va… tant que ça quote y a de la vie!
Ne pas en abuser toutefois!

Une bâche en polyane, avec protection anti UV, tiendra assez longtemps pour être correctement ammortie.
La question de la structure est importante, il faut que la hauteur et l'espace disponible permettent le travail d'un attelage.
Je crois savoir qu'il faut habituer l'animal à cette ambiance particulière… l'effet tunnel ne plait pas à tous.

Entre les tunnels maraichers, comment gérer les caniveaux qui vont collecter les grosses averses?


Le mulch en tonte de gazon; Denis Pépin le spécialiste breton du mulch et du compostage de surface indique que les coupes de gazon doivent être épandues sèches. Si j'ai bien compris ce n'est pas gagné au Gabon! (en Bretagne c'est possible du 14 juillet au 15 Aout, non?) :roi2:

#24 ZEAC

ZEAC
  • Localisation:GABON

Posté 30 novembre 2010 - 10:58

exusez moi pour le quote, c'était la première fois quee je l'utilisais et je n'avais pas compris comment çà marchait, je refaisait un copier/coller après........ :roi2:

Pour l'instant je n'ai jamais pensé à l'attelage, car je n'avais pas considéré un animal pour labourer le sol mais à un petit motoculteur....

Sur les abords des tunnels ou "serres ouvertes" plutôt, ce sont des fossés qui descendent jusqu'en bas, où se créer ou plutôt ou commence la petite rivière sur mon terrain.

Pour répondre à ta question FLOYD, je n'ai pas de photos du terrain ici, mais il est en V et la rivière se crée au milieu en fait.
Donc le passage d'eau créé des fossés qui achemine l'eau en bas.
Sur les serres, j'ai prévu une latte de bois aux abouts qui vont servir de cheneaux et vont orienter l'eau pour remplir des fûts, 2 fûts, pour l'arrosage ou autre besoins.

La saison sèche dure 4 mois voir 5, ce n'est malheureusement pas là que le gazon est le plus dense mais en tout cas, à cette période, on peut l'épandre sec.

Crépidule, je sais que c'est la bâche qui tient la structure, je te rappel que je suis dans le bâtiment, et je sais aussi que la prise au vent est mortelle....mais bizarrement nous n'avons pas de vent ici, les gens qui font du kyte surf ici ont des voiles de 20 m2 pour 9,5 m2 en France.... sur mon prototype en bois, j'avais tirer des fils d'attache en renfort en dessous et au dessus, mais il avait fallut les traîter pour la corrosion, c'est pénible.....mais je suis d'accord avec toi, c'est beaucoup de risque et au prix que çà coûte, je ne peux pas me permettre.....
Le prototype en tunnel, je l'avais fait en aciers de construction, HA10, mais c'est beaucoup trop souple, çà tangué dans tout les sens....

Par contre ton idée de filets anti grêle me plaît beaucoup, çà peut suffir à casser la force des pluies.....mais du coup on retombe dans le lessivage du sol, et pire, les champignon....plus la plante prend l'eau dans un pays à 100% d'humidité, et plus tu traite....
Les protéger de l'eau les protège également beaucoup plus contre ls maladies....malheureusement....
Chez moi, j'avais fait une protection en branche de cocotier, pas mal mais pas suffisant ...mais quand je fais le + et le - de toutes nos conversations, je pense que tu as raison et je l'ombrière ou le filet semble être la meilleure solution....

A bientôt, et encore pardon pour mes quote non maîtrisé!

A +

Pour reparler du BRF, j'ai vu des broyeuses qui n'étaient pas si grosses que çà....mais effectivement çà ne doit pas convenir pour une activité agricole mais plus pour un particulier...

#25 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 30 novembre 2010 - 13:08

Salut zeac,
Pas de soucis avec les quotes…

L'acier HA 10, du fer à béton dans le langage courrant, est effectivement une solution trop souple s'il n'y a pas de "triangulation". Les tunnels maraichers sont eux constitués de tubes galavanisés. Ils sont reliés entre eux et fixés dans le sol par une sorte d'ancre.
Une page d'info sur ces armatures pour béton armé.
http://www.estigc.fr.../armatures.html

5 mois de saison sèche… donc l'épandage de tontes de gazons est une bonne idée.

Pour le broyeur à brf, version pro, j'en avais parlé ici
L'ensemble du topic est très intéressant.

La configuration des lieux, vallon en "V", peut sans doute permettre de créer une retenue d'eau collinaire.

Pour les filets anti-grêle ou mieux paragrêle, le site d'un fabricant:
http://www.carrettat...m/paragrele.htm

#26 ZEAC

ZEAC
  • Localisation:GABON

Posté 30 novembre 2010 - 14:58

ok merci Floyd,

Concernant le lessivage du sol, je pensait mettre des hiacyntes d'eau, elle sont très gourmande et prolifèrent à une vitesse folle.
En les recompostant, je peux peut être récupérer mes pertes....

Les aciers je les avais fixés au sol par des bornes béton auquel j'avais intégré un crocher en bétonnant et les armatures de la serre passées dans ce crochet, après je recouler 1 pelle de béton pour prendre les 2: pour çà çà aller bien...
Mais l'erreur qui avait été faites et que le maillage doit être fait comme un treillis soudé de dalle, et sur un sol droit et plat, pour que en callant un côté ( en l'emboitant), on forme la serre en poussant pour recaller l'autre côté sur la borne béton une fois la forme de voute obtenue.
Nous on y avait été 1 par un, et c'était çà l'erreure, car après il suffit que la forme ne soit pas exactement pareille partout pour poser problème.

#27 ZEAC

ZEAC
  • Localisation:GABON

Posté 30 novembre 2010 - 14:59

dans le ruisseau bien sûr les hyacintes d'eau. :roi2:

#28 crepidule

crepidule
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:centre bretagne

Posté 30 novembre 2010 - 16:08

Si tu travailles sur billon, les écoulements se font entre ceux-ci et drainent le terrain, de plus en sous solant régulièrement tu agrandis le pouvoir d'absorption de ta terre (d'où l'idée de travailler avec une kassine ou tout autre outil ne tassant pas la terre et permettant de "billoner"). Si tu maintiens ton sol bien vivant (compost, fumier...) il aura ainsi un pouvoir absorbant bien meilleur.

L'avantage des filets anti grèle et qu'ils prennent peu de lumière et permettent une excellente ventilation, évitant les champignons. De plus ils sont aussi en partie efficaces contre les oiseaux. Alors qu'avec des bâches tu confinera l'air et aura forcément à gérer ce problème.

J'ai eu l'occasion d'aller sous les tropiques. Ils cultivent ainsi les légumes et aussi en plein air, ils pratiquent aussi l'agroforesterie de façon traditionnelle. Me promenant dans la forêt tropicale, je suis tombé sur des clairières où poussaient des agrumes et des légumes racines (patates douces, taro, igname ainsi que zinzibéracées...) ainsi que des fruitiers comme les ramboutans et les litchis. Penses-y car plus tu variera tes plantations en ne serrant pas trop les rangs, plus tu gagnera en qualité et facilité.

La jacinthe d'eau est un excellent fertilisant mais pour ma part je la composterai avant de l'épandre.

#29 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 30 novembre 2010 - 17:19

Tropical ou équatorial, est-ce le même climat, la même flore?

La jacinthe d'eau:
En l'absence de ses consommateurs naturels (lamantin par exemple), cette plante se montre volontiers invasive. Sa croissance rapide et les modifications des écosystèmes qu'elle induit (diminution de la vie aquatique, faute de lumière), sont problématiques.

source wiki

L'usage de la Kassine pour sous-soler peut se comprendre dans la partie argileuse de la parcelle, moins sur la partie sableuse.
Un peu plus grand, le polynol:
http://www.prommata....rtfiche.php?p=2

L'idée de constituer des billons a des avantages… du moins les racines sont à l'abri de l'excès d'eau lors des fortes averses. Par contre durant la saison sèche, l'irrigation n'est pas simple. Un goutte à goutte s'impose alors.

Il me semble… que les billons pourrait être tracés "presque" selon les courbes de niveaux afin de limiter l'érosion.
L'eau doit être guidée vers une retenue importante, en surface pour la jacinthe, en volume pour l'utilisation en irrigation.

#30 ZEAC

ZEAC
  • Localisation:GABON

Posté 30 novembre 2010 - 18:18

Floyd, en te répondant je vais répondre à crepidule en même temps.

Non, équatorial et tropical ne sont pas les mêmes climats.
Le climat tropical (rio de janeiro par exemple) peut avoir des températures beaucoup plus basses vers le mois de juin, la neige est déjà tombé à RIO, et en général, c'est moins humide, et pour finir, c'est très souvent plus ensoleillé, d'où mon taux d'ensoleillement qui n'est pas terrible...

En équatorial, à une altitude inférieur à 200 ml, la fourchette de température va de 22 à 35°, ni plus ni moins.
La saison des pluies, c'est gros soleil et grosses pluie en alternance.
La saison sèche, c'est plus frais et surtout, très très peu enoleillé, le plafond est bas vulgairement...
Par contre, la lumière reste 12h/j et çà toute l'année (du 6h/6h quasi)

En ce moment je suis muté à 600 m d'altitude, avec des grandes prairies, dans une des régions plus propices à l'agriculture dont je vous parlez quelques messages avant.
Ici çà peut tomber à 16-17° en saison sèche la nuit, très bon pour les légumes qui aiment une variation de T° entre le jours et la nuit (je suis sûr qu'on peut faire des fraises ici....). Par contre on est à l'autre bout du pays (frontière Congo) et donc nécessité de Fret comme je vous disez, sinon, si vous verriez çà, c'est le paradis de tous les agriculteurs je pense!!!

La jacintes d'eau, on la trouve dans les rivière dégueu de la capitale, elle se nourrit de toutes les pollution de la rivière, idéale pour purifier les eaux.
Mais c'est parcequ'elle est invasive qu'elle est interressante, la quantité pour le compost est importante, en tout cas c'est ce qui ma plût également...

Le billon c'est vrai que c'est pas mal, mais comme dit Floyd, j'ai une partie du terrain très drainante, et j'ai peur que le billon accentue l'assèchement, non? Ici les gens travail en "planche", des surfaces de 2 x 5 m ou plus surélevées de 10 à 15 cm par rapport au sol, genre de billon surfacique....c'est comme çà que l'IGAD (institut d'aide au développement) leur apprend à travailler...

Sinon, pour chez moi, à fin d'utiliser l'eau et amoidrir la pénébilité de l'arrosage, je perce le bouchon d'une bouteille plastique et je l'enfonce dans la terre, je coupe le fond comme si on en faisait un entonnoir, et je la rempli.
J'ai déjà tenu plus de 2j avec une bouteille de 1,5 litres, et la terre n'était jamais détrempé mais toujours humidifiée... j'ai trouvé çà pas mal....qu'en pensez-vous?

Un de mes gros soucis (casse tête) c'est les nématode....il paraît que la cendre aide mais est-ce vrai? j'ai vu des terres tellement infesté que les gars y ont jeté du LANDAN (je ne sais pas si c'est comme çà que çà s'écrit)!!!!!!!! c'est atroce!!!!! c'est encore autorisé ici!!!!!

#31 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 30 novembre 2010 - 19:05

Un produit nématicide est une substance active ou une préparation ayant la propriété de tuer les nématodes.
Les nématicides relèvent de 3 familles : les carbamates, les hydrocarbures halogénés et les organophosphorés. De nombreuses substances sont donc à la fois insecticide et nématicide, bien que les insectes et les nématodes soient fort éloignés d'un point de vue taxonomique. Les produits spécifiquement nématicides ont deux particularités : ils sont gazeux ou facilement volatilisables et leurs vapeurs ont une densité élevée, ce qui leur permet de diffuser facilement dans les sols pour atteindre les nématodes. Exemples : isocyanate de méthyle, chloropicrine, bromométhane, aldicarbe, dazomet, metham sodium.

source wapedia

A quelques lettres près, on peut craindre l'emploi de "lindane" un insecticide puissant et interdit pour l' agriculture en France à partir de 1998.
Pas trouvé de documents qui affirment qu'il soit efficace contre les nématodes…

Ceci dit, il faut effectivement trouver et mettre en place une lutte non chimiques contre les nématodes. Pas facile. Un des gros problème partout dans le monde…

La bouteille d'eau comme réserve pour l'irrigation est une bonne astuce. Le remplissage oblige à passer avec un tuyau ou avec une citerne.
Se méfier également que ces petits réservoirs n'hébergent pas des larves de moutiques.

Le "billon surfacique" jolie formule… pour évoquer les planches de cultures des plus classiques en zones maraichères par ici. Les passe-pieds sont tout simplement les ornières laissées par les gros pneus du tracteur.

#32 ZEAC

ZEAC
  • Localisation:GABON

Posté 01 dcembre 2010 - 10:49

non Floyd, pas de tracteurs ici et ils coffrent avec une planche, mettent leur terre puis décoffrent... effectivement pour faire la même chose que nos planches en France mais celà n'est pas du à l'orniérage d'un engin mécannique. et celà marque bien les sentiers entre planches..

Pour les nématodes, on m'a dit que la cendre aide un peu, et d'après les documents que tu m'a fais suivre sur le BRF, il semblerait que çà aid aussi non?

#33 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 01 dcembre 2010 - 13:45

Autant pour moi, le par ici de mon dernier post, concernait le maraichage nantais ou sarthois.

A propos de coffrages, et si disposait de planches de bois genre 20x150 par exemple, tu peux délimiter avec tes planches de cultures avec leur aide.
Puis, tout simplement remplir de compost, de brf, de paillage cette hauteur qui va maintenir sans soucis cette matière organique.

C'est la technique pratiquée avec succès en bretagne par quelques formateurs en maraichage Bio. (jardin rocambole)
http://www.jardinsrocambole.fr/
Image IPB

A propos d'amendement, quel est le pH des sols défrichés de ta parcelle?
… et quel est le pH convenable pour les cultures envisagées?

#34 ZEAC

ZEAC
  • Localisation:GABON

Posté 01 dcembre 2010 - 15:11

Bin en fait je comptais, soit faire avec les planches ou soit en pleine terre: je m'explique.

Si je fais des planches, je calle non pas avec des planches mais avec des pierres en nettoyant au fur et à mesure le terrain car malgrès être dans un pays exportateur de bois, il est cher, et en plus si on peut éviter de consommer du bois qui de toute façon, non traîté, pourrira, ....

Si je plantes en pleine terre, je creuse à l'endroit où va le pied et je fais mon amendement. d'une année à l'autre, si je fais glisser mes zones de plantation de quelques centimètres à chaque fois, je devrais pouvoir avoir un terrain pas mal en quelques temps sachant que je peux, normalement, espérer 3 floraisons par an je pense...j'espère!!

Les ph sont plutôt acide, au environ de 6.

Je comptais mettre de la chaux morte pour toutes les variétés qui nécessite un Ph neutre ou basic, et le laissé comme çà pour les pastèques ou autres variétés qui préfère les ph légèrement acide.

#35 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 01 dcembre 2010 - 17:43

… si on peut éviter de consommer du bois qui de toute façon, non traîté, pourrira, ....

Voilà qui est à peine croyable! Mais puisque tu le dis.

Un amendement calcaire à la chaux agricole éteinte à raison de 500 kg par hectare, juste 10 sacs… mais à répartir très régulièrement sur l'ensemble de la parcelle. Je ne crois pas à l'intérêt d'une petite poignée jetée dans le trous de plantation avec les risques de sur-dosage. Suivre l'évolution du pH de 6 vers 6,5 voire 6,8. pas facile sans labo…


De nombreuses plantes (crotalaires, margousier ou neem, oeillets d'Inde)sont traditonnellement utilisées en Afrique, en Asie et au Brésil pour éliminer les nématodes phytophages. Elles ont utilisées en cultures intercalaires ou sous forme de broyats incorporés au sol.



A propos de serre, ou de structure genre "serre canarienne" l'exemple marocain:
http://www.cifroc.co...nts/serres.html

Modifié par FLOYD, 01 dcembre 2010 - 18:22 .


#36 ZEAC

ZEAC
  • Localisation:GABON

Posté 01 dcembre 2010 - 18:28

tu deviens moqueur Floyd...... :roi2:

Je ne reprend pas sur le fait que pour moi, il est impossible de faire ce que vous pensez être possible et sur le fait que c'est nécessaire pour essayer de faire avancer l'autossuffisance d'un pays de seulement 1,2M d'habitants pour le 1/4 de la france, que le bois va servir en grande partie à clôturer,........je suis fatigué....... cf postesssss précédents....

Pour l'épandage oui tu as raison c'est mieu de le faire à l'Ha, et puis une fois que c'est fait c'est fait. par contre pour le reste, planches par planches çà devrait le faire...... je connaissais les dosages et s'il le faut, je peux disposer d'un épandeur.

Ma mère met des oeillets d'inde en bas de chaqun de ces pieds de tomates et je comptais aussi le faire, mais je ne savais pas que çà aider aussi pour les nématodes, plus pour les insectes et autres... par contre je savais pas qu'on pouvait la broyer et l'incorporer au sol....merci du conseil en tout cas.... tu as pas mal de très bonnes sources...merci d'en faire profiter.

#37 ZEAC

ZEAC
  • Localisation:GABON

Posté 02 dcembre 2010 - 15:46

j'ai regardé les serres mais c'est du professionnel, et certainement hors de prix pour un début....je vois quelque chose de bien plus artisanal...du moins au début surtout...

En relisant des postes précédent, crépidule dit qu'il a été dans les tropiques et qu'en se promenant, il a vu des clairières où poussé des légumes.... des clairières, par définition, sont des zones non arborées dans la fôret non?? n'est pas ce que j'ai fait???
car petite précision, mais la moitié de mon terrain était déjà dans ce genre...
Puis il dit, varié ma culture, en faisant du vivrier, type tubercules, igname, manioc, .... mais çà c'est déjà pas mal fait, ce qui manque surtout ces les légumes, raison pour la quelle je dit que l'arboforesterie, que vous me conseillez, ne peut fonctionner qu'avec ce type de plantation, mais pas avec des légumes....

#38 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 02 dcembre 2010 - 15:57

Image IPB
source delta-irrigation-sn.com
Pro, sans doute, mais rien n'empêche de s'inspirer de ces structures tendues.

A propos du bois, ce n'est pas de la moquerie.
Je m'étonnais juste que tu fasses une critique sévère des bois équatoriaux, une des richesses du Gabon.
Et quand bien même, le bois par définition est une matière biodégradable et/ou recyclable qu'on peut préférer au plastique.

Je vois parfois en France des ateliers de charpentier-bois construits en métal… Je suis saisi d'un doute sur leurs motivations.

#39 ZEAC

ZEAC
  • Localisation:GABON

Posté 02 dcembre 2010 - 17:25

Ah mais dis donc la çà change tout, c'est pas le lien que tu m'a donné avant, le lien d'avant c'était au maroc avec des structures "treillis" (triangulée pour ceux qui ne connaissent pas) galva, c'est pas le même prix de revient à mon avis que cette structure câbles.

C'est pas mal du tout çà, mais les bâches, c'est plus mon 180 micron, là c'est du costaud...car les appuis sont moindre que précédemment donc la bâche doit pouvoir reprendre beaucoup plus d'efforts... elle est très opac, le climat du sénégal et différent, beaucoup plus ensoleillé, plus chaud qu' ici, mais on peut déjà y voir apparaître 4 saisons, dont une où les températures avoisines les 12°, donc aussi beaucoup plus froid...
Donc trouver la bâche costaud, durable, et translucide....pas facile... à voir :roi2:

Mais j'aime beaucoup cette idée, plus facile à réaliser aussi....

#40 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 02 dcembre 2010 - 18:28

Oui zeac, il s'agit là de ce qu'ils appellent des serres canariennes. (Iles des canaries)

Structure légère pour supporter des toiles tissées brise-vent ou paragrèle. Dans les pays à vent sec et chaud c'est ainsi que sont développées les cultures de légumes.
On voit que le maraichage marocain est passé maître dans ce domaine, le sénégal dispose également d'un savoir-faire remarquable.

Pour le climat du Gabon, ce type de structure devrait convenir pour cultiver durant la saison sèche. Pour la saison humide quand il faut plus de lumière et de ventilation, à ce moment là les pans de cotés seront relevés.

Je remarque que les grandes tentes des cirques du Nord étaient montées sur le même système de mats, de cables et de toiles.

Les grands bambous poussent-ils au Gabon?