Aller au contenu


Photo

Education de nos enfants


  • Veuillez vous connecter pour répondre
51 réponses à ce sujet

#41 naturel

naturel

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2616 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 01 novembre 2020 - 14:23

Je vais même dire que quelque part.... le monde est "diabolique".....toute les vidéos qui encourage à porter un masque et même à la maison (folie complète) son mise en ligne

 

Et les vidéos des gens qui conteste les masques ou sont t'elle? ceux qui ont des problèmes respiratoire,ou? ceux qui se sont évanouie,ou?

 

Vous pensez qu'il y à pas de problème avec les masques?

 

Et même la folie encore plus folle quand des personnes ont à vraiment un problème avec un masque certains cites (payés?) vont vous dirent mais non sait fake,le masque protège super,aucun problèmes..

 

Dans la rue...qui n'est pas un espace fermé,"pleins" de gens mettent le masque SOUS le nez et sait vital,alors un enfant à qui ont apprend à obéir ,qu'ont met un masque pendant plusieurs heure en intérieur....


Modifié par naturel, 01 novembre 2020 - 14:32 .


#42 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 4145 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 01 novembre 2020 - 14:29

Suggestion du jour : Cesser de s'abreuver (et surtout de linker) de toutes ces conneries sans nom vidéos. A la place aller prendre l'air, jardiner, élever des chèvres ou n'importe quoi d'autre.


  • DzC, Edica et pierga aiment ceci

#43 Brigitte_

Brigitte_
  • Genre: Femme

Posté 01 novembre 2020 - 20:47

Je vais même dire que quelque part.... le monde est "diabolique".....toute les vidéos qui encourage à porter un masque et même à la maison (folie complète) son mise en ligne

 

D'accord avec vous. Je n'en porte plus. il y a un mois une femme m'a agressée verbalement, j'ai compris qu'elle avait vraiment peur, mais maintenant ça passe, je me le mets sur une oreille au supermarché au cas où... et je vois beaucoup de gens le porter sous le menton.

Les gens comprennent que le gouv dit n'importe quoi, et le Prof Raoult inspire davantage confiance que tous ces guignols et il n'est pas alarmiste. On sait que les tests ne sont pas faits pour être utilisés comme ça et qu'ils donnent beaucoup de faux positifs, et que tous ces "cas" ne signifient rien. Le nombre de morts n'a pas augmenté par rapport à l'an dernier donc il n'y a pas d'épidémie.

Je fais campagne à ma façon pour encourager les gens à ne plus porter de masque. Inutile d'avoir peur de l'amende. Macron a voulu nous faire peur avec le montant exorbitant de 135€ et l'annonce que 12.000 flics n'avaient rien d'autre à faire que nous verbaliser. C'était des bobards pour qu'on obéisse par peur, car il nous traite comme des gamins.

Plus il y aura de gens qui sortiront sans masque, plus vite cela fera boule de neige et bientôt plus personne n'en portera et ce cauchemar ne sera plus qu'un mauvais souvenir.

Si Macron voit qu'il ne peut plus nous mener par le bout du nez il sera obligé de respecter un peu plus les Français. 



#44 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 6199 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 02 novembre 2020 - 08:35

Attention hors sujet...

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Futur simple :

 

Persuadés que l’école a un rôle à jouer pour relever le grand défi environnemental, Bérénice et Adrien entreprennent de rencontrer des professeur·e·s, entrepreneur·e·s et chercheur·e·s en éducation. Mus par l’envie de faire découvrir d’autres façons d’apprendre, ils montent le projet d’exploration pédagogique School Trotters. En 2018, ils partent à la rencontre d’enseignant·e·s dans des pays où le rapport à soi, à l’autre et à la nature est complètement différent du nôtre. C’est de ces rencontres qu’est né le film.

 

https://futursimple-...ropos-le-projet

https://www.revuesil...t-adrien-zemour



#45 laurely

laurely
  • Genre: Femme
  • Localisation:france à la campagne
  • Intérêts:apprentis-sages...
    instruction hors école
    et le reste aussi

Posté 02 novembre 2020 - 23:08

Sur le lien de DzC ci-dessus on trouve cette citation : 
"Quand le citoyen-écologiste prétend poser la question la plus dérangeante en demandant : "Quel monde allons-nous laisser à nos enfants ?", il évite de poser cette autre question, réellement inquiétante : à quels enfants allons-nous laisser le monde ?"
Jaime Semprun, L’abîme se repeuple, 1997
 
Effectivement, cette question est essentielle, ici et maintenant. Avant de sauver nos écoles, l'éducation, l'écologie ou je ne sais quoi d'autre, sauvons nos enfants ! sans quoi cela n'a pas de sens... 
 
Pour compléter mon précédent post, et parce que j'ai eu aujourd'hui, au travail, beaucoup de pensées pour les enfants sco, et constaté le désarroi de parents d'enfants faisant leur rentrée masqués, voici quelques liens à propos du masque obligatoire à partir de 6 ans. 
 
Le port obligatoire du masque pour les enfants, c’est de la maltraitance ! 
 
réaction19 web tv : nous allons nous battre pour nos enfants 
 
Bas les masques ?! Touchez pas à nos mômes et un scandale de plus...
 
sur lequel on trouve des liens pertinents
et cette tribune :

 

Alors que nous vivons le deuxième opus de ce confinement, et que le gouvernement semble avoir pris en compte l’importance du maintien de l’ouverture des écoles, nous, psychologues, spécialistes de l’enfance, nous interrogeons sur l’apparition de nouvelles mesures telles que l’obligation du port du masque à partir de six ans.

 

Un enfant de six ans, rappelons-le, n’a pas atteint l’âge de raison, c’est-à-dire qu’il n’a pas encore atteint la maturité cérébrale nécessaire pour penser de manière abstraite. Il navigue encore entre un imaginaire puissant, et une réflexion capable de prendre en compte la réalité. Inhiber des comportements impulsifs reste encore complexe, bien que les règles sociales soient en voie d’acceptation. Les besoins d’expression d’un enfant de six ans, encore considéré comme jeune enfant, sont multiples : sur le plan affectif, langagier, émotionnel, corporel. Toute entrave à cette communication spontanée, naturelle et nécessaire, si elle n’est pas porteuse de sens, est susceptible de laisser des traces à long terme.
 
En tant qu’adultes, nous avons appris à travailler quotidiennement avec le masque, à faire nos courses avec, à le porter lorsque nous parlons à nos aînés, nos collègues, nos amis, nos connaissances, à le supporter pour tenter d’endiguer la propagation d’un virus qui ne semble pourtant pas s’arrêter. Nous prenons sur nous pour accepter ce qui nous semblait autrefois inacceptable, en espérant que nos efforts porterons un jour leurs fruits. Nous quittons pour cela la logique immédiate et utilisons constamment notre pensée abstraite pour inhiber nos comportements impulsifs.
 
Mais tous les jours nous touchons à ce masque encore trop grand qui nous tombe sous le nez, nous l’enlevons chaque fois que nous avons l’opportunité de nous retrouver seuls, nous supportons les maux de tête, les sensations de vertige et de manque d’oxygène. Nous le changeons lorsqu’il est trop humide, notamment quand nous avons parlé longtemps avec. Nous souffrons de ne plus voir le sourire de l’autre, et adaptons en permanence notre communication pour être mieux compris, parlons plus fort, précisons fréquemment l’état et les nuances de nos émotions.
 
Un enfant de six ans est toute la journée en collectivité. De 8h30 à 16h30 a minima, il ne peut se dérober au groupe. On lui demande d’apprendre à lire et à compter avec 15, 20, 30 de ses congénères. Il s’agirait donc de porter ce masque en permanence, sauf au moment du repas, sans le manipuler ou l’utiliser de manière inadéquate, ce que nous nous permettons de douter. Les enfants tenteront sans aucun doute de nous écouter, de s’adapter à cette nouvelle norme que nous leur imposons, de se conformer. Mais est-ce réellement dans leur intérêt, et à quel prix ? Nous parlons là de coût psychique, bien entendu.
 
Ces derniers mois, les Sociétés de pédiatrie n’ont eu de cesse de nous rappeler l’importance de mesures assouplies et raisonnables entre enfants et en particulier en milieu scolaire, y compris concernant le port du masque. (1)
 
Pour protéger qui cette nouvelle décision est-elle actée ? Les enfants entre eux ? Leurs parents ? Leurs grands-parents avec lesquels ils ne seront de toutes façons plus en contact les prochaines semaines ?
 
S’il s’agit des enseignants, ceux que nous rencontrons nous racontent leur lassitude de porter eux-mêmes un masque pour transmettre, pour se faire entendre, pour se faire comprendre. Ils évoquent leur épuisement à rattraper les effets du premier confinement sur des enfants qui réapprennent peu à peu à être élèves, à se concentrer, à utiliser du matériel collectif, à jouer au ballon sans se sentir menaçant ou menacé.
 
Nous ne pouvons nous résoudre à attendre plusieurs mois voire plusieurs années d’enquêtes sur les conséquences psychologiques de nos décisions en temps de Covid alors même que nous disposons d’un siècle d’observations, d’écrits, de recherches, de connaissances sur la psychologie de l’enfant menés par nos confrères et consoeurs psychologues, pédiatres, pédopsychiatres, psychanalystes, développementalistes, neuropsychologues, psycholinguistes, psychopédagogues…Ces savoirs- là, nous les avons.
 
Si cette guerre sanitaire aura probablement des répercussions psychologiques inévitables, peut-être même sur plusieurs générations, nous avons le devoir de nous interroger sur les effets iatrogènes potentiels des armes que nous utilisons.
 
Un enfant de six ans auquel nous imposons des règles continues, contraignantes, qui n’ont pas de sens pour lui et qu’il n’est pas en capacité de respecter, au mieux, pose des questions auxquelles nous tentons de répondre, si tant est que l’on puisse l’entendre…Au pire, il s’inhibe, il s’agite, il somatise. Si nous n’y prenons garde, il entame son estime de lui-même, devient anxieux, voire déprime, comme nombre d’enfants, d’adultes et adolescents que nous entendons et accompagnons quotidiennement depuis sept mois dans nos cabinets et consultations, pétris d’angoisses de mort et de sensations de privations de lien social.
 
Soyons raisonnables, nous qui avons atteint depuis longtemps l’âge de raison. Ne cédons pas à toutes les peurs, et ne sous-estimons pas le coût de la perte de l’insouciance et de la liberté d’une qualité d’expression orale, notamment à l’âge de six ans.
La question des masques à partir de six ans est une des parties immergées de l’iceberg. Elle montre bien la difficulté à penser l’enfant dans sa globalité et la prévention de troubles psychiques en état d’urgence, d’autant plus lorsque cette urgence dure et s’installe.
 
A cette crise aux répercussions sanitaires, économiques et psychologiques majeures, nous souhaiterions des réponses préventives qui ne prennent pas seulement en compte l’avis et le conseil de spécialistes en sciences dures et de syndicats, mais d’experts en psychologie notamment infantile, des professionnels spécialisés en sciences humaines et personnes quotidiennement au contact d’enfants."
 
Alexandra Flouris psychologue hospitalière, Pédiatrie, GHU site Bicêtre, APHP ,
Emmanuelle Lacaze psychologue spécialisée en neuropsychologie, Service de Neuropédiatrie, Hôpital Trousseau, APHP ,
Stéphanie de Bournonville neuropsychologue, Pédopsychiatrie, Fondation Vallée et psychologue pour enfants-adolescents en libéral,
Christelle Landais psychologue clinicienne, psychanalyste, en Institut Médico-Educatif et en libéral ,
Marine Schmoll psychologue clinicienne en établissements d’accueil de jeunes enfants et en libéral

 

Voilà voilà... 



#46 laurely

laurely
  • Genre: Femme
  • Localisation:france à la campagne
  • Intérêts:apprentis-sages...
    instruction hors école
    et le reste aussi

Posté 03 novembre 2020 - 17:06

 

Et, pour revenir au sujet de départ

éviter le psy ce n'est peut-être pas garanti, mais ça me semble être de bonnes bases de conduite en éducation...

 

à+


Modifié par laurely, 03 novembre 2020 - 17:07 .


#47 noir

noir
  • Genre: Homme

Posté 08 novembre 2020 - 09:28

"Pour mes phrases que tu cites, oui je m'exprime de façon radicale. Cela heurtera peut-être des adultes responsables de leurs actes et de leurs émotions, mais penses-tu à la manière dont les enfants sont actuellement heurtés par les comportements des adultes et les mesures prises dans la grande supercherie de notre société ? Aux conséquences que cela a et aura sur eux ? 

 

On peut repeindre les murs d'une prison bergerie et y mettre de gentils matons bergers emplis de bonne volonté, et même qui utilisent des méthodes sympas, cela reste une prison bergerie."

 

Et pourtant mes élèves en redemandent...J'ai un planning pour les APC qui ont lieu le soir après l'école et je n'arrive pas à fournir, sur 25 élèves, les 25 se sont inscrits de leurs propres chefs aux activités proposées...C'est quand même que ce qui est proposé leur plaît. Drôle de "prison" donc..

Je redis que l'ont ne peut pas mettre tout le monde dans la même boîte et qu'au lieu de critiquer en masse, il faudrait soutenir les initiatives qui vous conviennent...

 

"Mon fils sort d'une formation de Master MEEF (qui forme les futurs enseignants), il dit :

* ce milieu est fait pour fabriquer des moules à enfants. On peut discuter tant qu'on veut de la qualité du moule, reste que le conditionnement des enfants est bien réel. Le pire dans cette histoire c'est que les enseignants sont persuadés de bien faire, maintenant à vous de me dire si faire porter un masque toute la journée à un enfant (exemple pris au hasard parmi d'autres) c'est "bien faire"."

Et pourtant... Je vois des élèves s'épanouir, reprendre confiance en eux, voir qu'il est possible de faire autrement...Je leur apprend à sortir du moule..Ton fils peut aussi prendre ce chemin

Le masque est un sujet qui me dépasse, je ne suis pas capable (n'ayant pas de compétences médicales sur le sujet) si l'histoire donnera tort ou raison à son usage...

 

"Un "bon prof" ne participe pas à cette mascarade d'éducation, il ne travaille pas dans l'éducation nationale."

et on en revient aux propos qui pour moi sont insultants... J'enseigne dans le public pour faire bénéficier au plus large public possible (et pas seulement aux élites) de l'enseignement qu'ils méritent. Un enseignement coopératif où nous travaillons ensemble dans leur intérêt et l'intérêt de tous...

 

Il travaille où le "bon prof"?

 

Et pour Franck Lepage, j'ai travaillé avec Le Pavé et plusieurs des formateurs et nous sommes bien eux et moi d'accord sur le sujet.


  • Tis, flanar l'ancien et DzC aiment ceci

#48 Panthera Pardhus

Panthera Pardhus
  • Genre: Femme
  • Localisation:entre un jardin et une rivière

Posté 10 novembre 2020 - 19:22

https://reporterre.n...tions-legitimes



#49 naturel

naturel

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2616 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 19 janvier 2021 - 13:34

Ne faite pas le test antigénique à l'école http://www.cielvoile...-a-l-ecole.html


Modifié par naturel, 19 janvier 2021 - 13:34 .


#50 naturel

naturel

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2616 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 26 janvier 2021 - 10:14

Un system de jeton pour respirer dans les ecoles https://enfance-libe...-pour-respirer/

 

 

 

 

En Suisse les tout petits n ont plus le droit de chanter dans la  creche 

 

https://www.franceso...anter-la-creche


Modifié par naturel, 26 janvier 2021 - 10:21 .


#51 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 6199 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 26 janvier 2021 - 13:39

Pareil que pour le topic vaccin. Tu as pas des infos ou des temoignages de ton vecu sur une education alternative à tout ce que tu dénonces ?

 

ça serait pas un peu la fascination du lapin pour le serpent tout ça ???


  • FLOYD aime ceci

#52 thisisus-20

thisisus-20

Posté 23 fvrier 2021 - 09:45

oui en effet ça me semble bizarre...