Aller au contenu


Photo

Recyclage bouteilles plastique en Afrique


  • Veuillez vous connecter pour répondre
41 réponses à ce sujet

#21 ambre

ambre

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 343 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Cévennes
  • Intérêts:nature, simplicité, création, spiritualité....

Posté 29 juillet 2012 - 14:22

Oui mais une rue en plastique avec une grosse chaleur ça dégage pas des gaz toxiques???

#22 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 807 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 29 juillet 2012 - 17:03

Ce n'est pas une réponse satisfaisante, mais tu te doutes, Ambre, que les fortes odeurs du goudron fraîchement épandu à chaud sur les petites et moyennes routes de nos campagnes, ne sont pas tout à fait inoffensives.

Pour les matières plastiques, les articles cités mettent en cause des métaux lourds comme le cadmium et les pigments ajoutés pour coloration dans la masse.

Pour une stabilité un peu durable et contre les effets des rayonnements ultra-violet, sont ajoutés d'autres adjuvants selon une chimie très spécialisée. On veut croire que ces pavés auront une bonne résistance, mais combien de temps, 10 ans?, 25 ans? quand une brique de terre ou un pavé de grès durent des siècles…

#23 ambre

ambre

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 343 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Cévennes
  • Intérêts:nature, simplicité, création, spiritualité....

Posté 29 juillet 2012 - 17:15

Et qu'est ce qu'ils en feront dans dix ans de ces pavés????Tu crois qu'ils vont prendre la peine de les enlever, en Afrique en plus?

Modifié par ambre, 29 juillet 2012 - 17:15 .


#24 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 807 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 29 juillet 2012 - 17:55

En Afrique comme ailleurs, et même ici, quand on tient une solution et qu'elle améliore sensiblement l'environnement on l'adopte.
Dans 10 années, faisons le pari qu'une autre solution aura émergé… Ne pas sous-estimer l'Afrique. ;)

A propos de pierres dures, la Chine et l'Inde exportent des pierres tombales en granit y compris pour chien de compagnie… On est loin de la décroissance ou des soucis de voirie et de pollution… non?

#25 ambre

ambre

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 343 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Cévennes
  • Intérêts:nature, simplicité, création, spiritualité....

Posté 29 juillet 2012 - 18:11

C'est pas moi qui sous estime l'Afrique..C'est l'Europe et il me semble la France est pas mal placée.....

Modifié par ambre, 29 juillet 2012 - 18:12 .


#26 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 307 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 01 aot 2012 - 12:38

Ambre, ces pavés étant souvent protégés par du sable apporté par le vent, et la T° moindre, ce risque me semble beaucoup plus minime que lors de la cuisson.

Et tout ce qui permet de récupérer et de recycler en les compactant les plastiques divers éparpillés dans la nature me semble bon à mettre en oeuvre.
A condition bien sûr que cela n'engendre pas une autre pollution moins voyante mais plus toxique comme les dioxines par exemple.
Et tant qu'à faire si le recyclage peut améliorer un produit existant c'est encore mieux.
C'est pourquoi leur incorporation dans le bitume me semble vraiment intéressante.

Une étude algérienne précise quelques points techniques sur leur ajout (à 6% environ) lors du recyclage des enrobés (bitumes) des routes. Compte-tenu du climat de l'Algérie, cela peut probablement être applicable dans d'autres pays chauds :

L’additif utilisé est un produit de PR Industrie; qui recycle des produits plastiques (films plastiques, profilés de fenêtre, Polyéthylène haute densité (emballages de produits ménagers), matériaux chimiques contenant du carbone et de l'hydrogène, etc. Ce polymère (plastomère à 95%) est d’une granulométrie de 4 mm. Il est dénommé PR PLAST S et offre, au niveau de l’enrobé, un triple effet de renforcement. Un effet de liant offrant notamment un abaissement de la pénétrabilité, une augmentation de la température bille et anneau, un abaissement de la susceptibilité thermique. Un effet d’armature initié par des fibres plastiques présentes en créant des ponts à l’intérieur du squelette granulométrique. Un effet bloquant dû aux particules ramollies lors de la mise en oeuvre et qui seront ainsi thermoformées lors du compactage en remplissant les vides du squelette granulométrique.
L’ensemble de ces trois effets permet à l’enrobé ainsi amélioré d’obtenir une amélioration importante des performances des chaussées et de leur durée de service. Les caractéristiques principales du PRPLAST sont : la densité variant de 0,910 à 0,965 et le point de fusion de 140 à 150 °C.


L'article complet : http://www.ummto.dz/...mmunication.pdf

#27 ambre

ambre

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 343 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Cévennes
  • Intérêts:nature, simplicité, création, spiritualité....

Posté 01 aot 2012 - 17:41

Ah tu me rassure Tis, mais pas complètement.......

#28 nathaliedika

nathaliedika

Posté 19 mars 2015 - 08:58

Bonjour,

J'aimerais savoir comment faire pour transformer les déchets de bouteilles plastiques en granulés.



#29 Panthera Pardhus

Panthera Pardhus
  • Genre: Femme
  • Localisation:entre un jardin et une rivière

Posté 19 mars 2015 - 10:37

enlever les étiquettes des bouteilles, les découper en petites lamelles (paillettes) qui seront ensuite fondues directement pour les bouteilles transparentes et transformées en granulés pour les bouteilles opaques.



#30 nathaliedika

nathaliedika

Posté 19 mars 2015 - 16:00

Oui ça c'est grosso-modo mais quand on rentre dans le process j'aimerais savoir quelles sont les machine qui rentrent dans la chaine de production.



#31 l'ombre

l'ombre

    Summum jus, summa injuria.

  • Membres
  • 1 946 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Summum jus, summa injuria.

Posté 19 mars 2015 - 16:06

Extrudeuses   et bivis2.jpg



#32 l'ombre

l'ombre

    Summum jus, summa injuria.

  • Membres
  • 1 946 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Summum jus, summa injuria.

Posté 19 mars 2015 - 16:08

Photo sortie du plastique fondu ou l'eau est pulvériser pour refroidir celui-ci

 

 

Extrud2_0.JPG


Modifié par l'ombre, 19 mars 2015 - 16:10 .


#33 Panthera Pardhus

Panthera Pardhus
  • Genre: Femme
  • Localisation:entre un jardin et une rivière

Posté 19 mars 2015 - 18:18

Oui ça c'est grosso-modo mais quand on rentre dans le process j'aimerais savoir quelles sont les machine qui rentrent dans la chaine de production.

 

Je pense que n'importe quelle recherche sur le net peut apporter des réponses plus précises à tes questions.



#34 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 307 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 15 aot 2015 - 12:13

Contre les plages jonchées de déchets, un opérateur de téléphonie tunisien a incité les baigneurs à les nettoyer en échange d'une connexion Wifi durant tout l'été 2014.
La première solution face au problème des ordures est d'en produire moins, en évitant par exemple le suremballage. Seulement, quand ces déchets existent et finissent à l'air libre avant de rejoindre les mers et océans, la pollution est désatreuse. L'action de cet opérateur de téléphonie a donc été un joli coup de communication qui a également permis de nettoyer une partie du littoral tunisien tout en sensibilisant les baigneurs. Séduit par la carotte, ils se sont mis à faire un geste citoyen qui semble élémentaire mais qui n'est malheureusement pas automatique pour tout le monde... Adieu déchets jonchant la plage, bonjour ondes électromagnétiques...

http://www.fne.asso....es-propres.html


  • Anonimo aime ceci

#35 mido66

mido66
  • Genre: Homme
  • Localisation:Agadir
  • Intérêts:écologie,simplicité, partage

Posté 15 aot 2015 - 18:08

Les bouteilles plastique peuvent être transformée en bobines fil pour un coût ridiculement bas



ce système peut être fais de façon industriel, j'ai vu une vidéo ils traitaient plusieurs bouteilles en même temps mais je ne la trouve plus

Modifié par mido66, 15 aot 2015 - 18:10 .


#36 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 307 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 19 avril 2016 - 10:18

Des machines open-source pour recycler le plastique à la maison !

03_plastic_Dave_Hakkens.jpg

9 avril 2016
 
Et s’il était possible de transformer localement, en toute simplicité, ses détritus plastiques en objets utiles ? C’est le pari fou du designer néerlandais Dave Hakkens et de son projet Precious Plastic : des machines dont il fournit gratuitement les plans de construction pour réaliser chez soi des robots qui permettent de recycler les détritus plastiques en objets utiles…
 
85% du plastique produit dans le monde n’est pas recyclé. De récentes études nous informent des dégâts faramineux sur la vie marine de la pollution micro-plastique. Une quantité prodigieuse de déchets plastiques termine sa route dans nos océans chaque année. National Geographic avance même le chiffre astronomique de 5250 milliards de petits morceaux de plastique, dont 269 000 tonnes qui flotteraient en surface. L’impossibilité de réellement quantifier cette pollution en fait une hypothèse basse. Ce plastique hâterait l’extinction de quelques 700 espèces marines pour cause d’ingestion de ces déchets.

Transformer à la maison ses déchets plastiques en objets utiles
S’il est urgent de revoir en profondeur les modes de production, pour stopper la problématique à la source, il faut également étudier la manière de réutiliser le plastique déjà fabriqué, au moins le temps de la transition. C’est en ce sens que Dave Hakkens a imaginé une série d’outils techniques libres et locaux qui permettraient de recycler le plastique à petite échelle. Les machines créées par l’ingénieur néerlandais ambitionnent de fabriquer chez soi des objets à partir des déchets plastiques domestiques.
Pour ce faire, il a conçu un kit complet en ligne à télécharger gratuitement en vue créer soi-même ses machines. L’homme propose quatre types de machine, constructibles à un coût faible, faciles à reconstruire et constituées de matériaux simples disponibles dans les magasins de bricolage. Le « kit » inclut les plans, des vidéos détaillant les étapes de fabrication et fournissant des informations détaillées sur le plastique (ses propriétés, notamment relative à la température de fonte, les précautions à prendre, etc.)

Complémentaires, les quatre machines permettent un recyclage de la matière, auquel l’ingéniosité et la créativité donneront une forme aboutie. La broyeuse, bien sûr, réduit en confetti ou copeaux les détritus, qui constituent donc la matière première. Le compresseur permet de fondre le plastique et de fabriquer des objets compacts, de plus ou moins grandes dimensions : il peut s’agir d’objets formés (corbeille à fruits, par exemple) ou de blocs destinés à être travaillés pour lui donner une forme particulière. L’injection transforme des confetti plastiques en de petits objets moulés, à travers une étape de fonte. Quant à l’extrudeuse, elle transforme des confettis plastiques en un câble fin susceptible d’être utilisé dans une imprimante 3D.

Une telle invention gagne à être diffusée le plus largement possible, non seulement pour prévenir la pollution plastique, mais encore pour offrir la possibilité de se fournir en objets gratuits des populations démunies et qui pourraient convertir aisément la pollution environnante en objets d’usage courant (seaux, vaisselle, meubles à assembler, etc.). Loin des démarches de recyclage ou de collecte de déchets observables en Occident, une majorité de pays du monde n’a tout bonnement aucune politique environnementale : gouvernements corrompus et entreprises extractives peinent à fixer des objectifs écologiques pour préserver leur nature. Si bien que les ordures sont le plus souvent jetées dans des décharges qui contaminent les sols en profondeur, les rivières et la mer. Cette invention de Dave Hakkens a l’avantage de permettre de fabriquer des objets à coût nul (si l’on excepte bien sûr le coût initial investi dans la fabrication des machines), raison pour laquelle il trouverait aisément sa place dans des repair-cafés ou des ateliers collaboratifs.

Sources : Precious Plastics / site de Dave Hakkens / News.NationalGeographic.com.

https://mrmondialisa...r-le-plastique/



#37 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 807 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 19 avril 2016 - 21:46

La plasturgie, ce sont des polymères complexes, des adjuvants chimiques et des secrets de fabrications. 

Comment passer d'un discours critique sur des produits jugés douteux, (perturbateurs endocriniens)  à une technologie home-made qui serait spontanément toute bonne?



#38 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 452 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 20 avril 2016 - 08:25

je ne sais pas si cette technologie devient considérée comme toute bonne mais il me semble qu eviter que ce plastique se retrouve en terre,à la mer, incinéré et l utiliser pour la

fabrication d objets (qui du coup eviteront en partie l achat d objets neufs) me semble tres positive.

C est un peu comme l huile de friture vs le gas oil. ça reste polluant etc... mais au moins du petrole n est pas extrait et l huile usagée connait un 2eme usage.


  • Tis aime ceci

#39 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 807 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 20 avril 2016 - 09:57

Nous sommes bien d'accord DzC, éviter des pollutions doit rester une priorité tout comme le réemploi.

Mais la chimie très particulière des matériaux plastiques ne supporte pas - à mon avis-  le bricolage.

 

Le PE, les anti-UV et toutes ces molécules issues de la dégradation dont le grand public ne sait rien (ou si peu) restent au contact des aliments et de l'utilisateur.

Ces dangers dont il faut  être conscient, ne doivent  pas être occultés par  le discours de la générosité.



#40 ANOUAR76

ANOUAR76

Posté 28 septembre 2016 - 17:04

Bonjour,

Je cherche quelqu'un qui peut être un technicien ou un ingénieur en plasturgie ou un connaisseur du domaine et précisément en recyclage du plastique pour me dire si on utilise des produits chimiques dans le processus de lavage du PET broyé?