Aller au contenu


Photo

Rendre un tour de potier à pied electrique


  • Veuillez vous connecter pour répondre
17 réponses à ce sujet

#1 Corpse Grinder 666

Corpse Grinder 666

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 317 messages
  • Genre: Homme

Posté 31 juillet 2011 - 14:47

je lance une discution nouvelle pour une demande .

voila ma compagne à un tour à pied comme celui dont on parle ici et j'aimerai lui mettre un moteur .
En effet , le pied a tendance à ne pas forcément aller droit lorsqu'il lance la roue (puisqu'il suit cette dernière dans sa course) de ce fait cela agit directement sur le genoux , donc voulant garder ce tour sans en racheter un autre et en ayant moins de problème de santé, il me faudrait lui rajouter un moteur .

Je cherche surtout un moteur 12V capable de faire tourner le tour et de faire une pédale pour varier la vitesse .

Bien que je n'ai pas trouvé de pédale pour l'instant pour faire varier la vitesse, il me faudrait surtout des infos concernant le moteur .
Un moteur 12V (car j'ai trouvé des moteurs utilisé pour l'industrie) facile à trouver mais que doit il avoir comme caractéristiques (couple, Trs/min , A ...etc...) pour me faire tourner cette roue (qui fait tourner la girelle) sachant que je voudrais me diriger (attention il s'agit de chiffres rêvés pas forcément ceux qui seront atteint) à 200tr/min pour la girelle et la possibilité de tourner des la terre jusqu'à 18 Kg ???? :???:

Comment calculer tout ça , même si ce n'est que théorique (car rentre en jeux le rendement du moteur , frottements ... etc...) cela me permettra de ciblé certains moteur .

Merci aux mécanos :calin:

Modifié par Corpse Grinder 666, 31 juillet 2011 - 14:49 .


#2 ezza

ezza

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 709 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:l'Ardèche

Posté 31 juillet 2011 - 17:29

salut Corpse

..... suis partie sur 12v = moteur essuie glace :parano: ...... un truc big courant

et puis suis arrivé la http://smart2000.pag...-electrique.htm

la tournette électrique ......... un début d'info pour ton projet :roll:

#3 Corpse Grinder 666

Corpse Grinder 666

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 317 messages
  • Genre: Homme

Posté 31 juillet 2011 - 17:49

merci ezza pour le lien , mais il s'agit d'une tournette pour l'émaillage (aucune pression juste le pinceau qui passe dessus ;) ) donc le produit réalisé est déja passé au four : donc il y a quasiment plus aucune présence d'eau .
De plus, sur le tour le potier appuie sur la terre pour la mettre en forme donc il y a une véritable pression qui s'exerce et qui risque de freiner le moteur ce que je ne veux pas justement ;)

#4 ezza

ezza

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 709 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:l'Ardèche

Posté 31 juillet 2011 - 19:40

donc pas assez de force/couple, pas simple en 12v (Nb d'ampère)
peut etre en multipliant les moteurs ????

un autre http://smart2000.pag..._electrique.htm
ou la http://tastesandcolo...uperations.html

mais surement trop pt'i
c combien de kilo sur un tour ....... maxi 50kg + la pression du potier

#5 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 942 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 31 juillet 2011 - 20:11

Salut Corpse,
Voilà une bonne raison de faire un saut en Sarthe, que je te montre comment est motorisé le tour de potier dans l'atelier historique dont mon assos à la charge.
Celui qui est illustré sur l'autre topic appartient à ma sœur.

Je serai ravi de t'aider pour la théorie et voire pour la pratique. 200 tours/minutes, c'est bien ça mais c'est une rotation maxi, durant les premières phases techniques du tournage, ensuite on laisse filer…

Ceci dit, le moteur électrique est nécessaire pour lancer la lourde roue d'inertie, plus que pour répondre à l'effort de tournage. En cela le principe est le même que pour un usage au pied.
Il faut tout de même un moteur "coupleux" qui ne doit pas caler au démarrage. Un système d'embrayage s'impose, un peu comme sur une voiture.

Pour la régulation, je ne crois pas qu'un système électronique soit nécessaire. Si le ou la potière maitrise le tour classique, il ou elle aura tôt fait de s'habituer au moteur électrique.
Bien entendu cela n'a que peu à voir avec les tours à moteur electrique et pédale d'aujourd'hui.

18 kg de terre, chapeau c'est presque deux pains de terre, on ne maîtrise pas ça à la première leçon!

#6 Corpse Grinder 666

Corpse Grinder 666

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 317 messages
  • Genre: Homme

Posté 01 aot 2011 - 08:57

ezza : merci pour ces 2 liens : le dernier je ne le connaissais pas ;)

FLOYD : les directions de vitesse/min et de poids ne sont que des directions .
Merci pour l'invite ;)



Je pensais utiliser un petit moteur de 12V comme celui ci .
Je cherche par la même occasion le silence du moteur (il y a déjà assez de bruits, qui est pourtant faible, fait par les différents frottements du tour ;) )
N'y a t'il pas moyen de faire une pédale d'accélération puisque qui soit basé sur le systeme d'éclairage des lampes halogènes ?


Merci vous 2 ;)

#7 ezza

ezza

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 709 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:l'Ardèche

Posté 01 aot 2011 - 18:03

pt'ite synthèse du soir ..... bonsoir :D

houla vaste monde "les Potiers" :o .... mss'ui perdue :biglol:

nombre de tour minute ......... de 0 à 180tr/mn , du maxi 200tr/mn, et d'autre 300tr/m :redeyes: ...c pour crépir la salle :neutre:
rien sur les vitesses "réel" de travail( il y abien que 2 ou 3 vitesse le plus souvent utilisé ???)
et rien trouvé sur des puissance/force

donc ... comment avoir de du couple a faible vitesse, le but c d'avoir un système avec une bonne adaptation (le moins de perte) entre le plateau du tour et le moteur
http://porsche-99x.i...torqueandstrong

le choix du type de moteur et important http://www.energiepl.../page_11531.htm
chercher du coter velo+moteur,un model pour VAE http://systemesembar...png?w=587&h=497
mais reste la démultiplication des Nb de tour, poulie ou engrenage

methode de luxe http://www.brico-inf...n-tour-a-potier
ou plus abordable http://roderveld.com...ijf.php?LANG=FR

mais rien en 12v continu :cpasmafaute:
un convert/ondul 12vdc/230vac :gueulecassee:
ou pourquoi pas l'histoire du vélo assisté (vae) , garder le démarrage avec les pieds, comme ça on règle l'histoire du couple et le moteur du Vae prend la relève pendant le travail ............. jouable :eek5:


divers: :D
roue arrière de 2 cv pour construire un tour http://cheminsdeterr...electrique.html

A+

#8 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 942 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 03 aot 2011 - 23:54

Petite pause le temps d'en causer avec ma potière préférée… Alors 200 tours par minute c'est beaucoup, bon pour le centrage de la terre… après 120 tours, soit deux tours par seconde tout de même suffisent pour "monter' la pièce. Après les finitions se font calmement à vitesse ralentie. Au tourneur d'adapter son travail selon une vitesse qui varie en continu.

C'est bien ça: du couple à bas régime. En deux mots le système, l'astuce que je proposais à Corpse de venir voir, comprend un gros moteur dont l'axe est muni d'un "galet métal" d'environ 8 cm de diamètre qui est appliqué sur un boudin caoutchouc fixé sur la périphérie de la roue d'inertie. On a donc déjà un effet de démultiplication important entre les vitesses de rotation du moteur et celle du tour.
Le "patinage" du galet permet de fait, d'embrayer très progressivement. Le potier n'exerce pas d'action directe sur la roue, il dose juste l'appui sur une pédale d'embrayage. La vitesse de la girelle maxi est cependant vite atteinte. Pour le silence, on peut couper le courant dès la vitesse maxi atteinte. On retrouve le calme d'un tour à pied.
Certes rustique, mais efficace depuis 1945.

#9 Corpse Grinder 666

Corpse Grinder 666

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 317 messages
  • Genre: Homme

Posté 13 novembre 2011 - 19:58

je relance le topic : bon j'ai du prendre mes lunettes pour m'apercevoir que le couple du moteur mis en lien est en "mNm" et non " Nm" ce qui fait une belle différence ...
Bon je recherche de nouveau en 220v , mais le moins energivore possible ....

#10 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 942 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 13 novembre 2011 - 22:13

Outre la puissance, il faut aussi jouer de la calculette pour adapter les vitesses périphériques de rotation…
On disait 120 tours/minutes, donc un point en périphérie du volant se déplace à une vitesse en mètre par minute qui dépend du rayon de ce volant.
On connait la vitesse de rotation du moteur, on peut donc déduire le diamètre du galet nécessaire.
Les maths… un truc de ouf! ;)

Un moteur de lave linge devrait convenir… non?

#11 Corpse Grinder 666

Corpse Grinder 666

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 317 messages
  • Genre: Homme

Posté 14 novembre 2011 - 09:33

Outre la puissance, il faut aussi jouer de la calculette pour adapter les vitesses périphériques de rotation…
On disait 120 tours/minutes, donc un point en périphérie du volant se déplace à une vitesse en mètre par minute qui dépend du rayon de ce volant.
On connait la vitesse de rotation du moteur, on peut donc déduire le diamètre du galet nécessaire.
Les maths… un truc de ouf! ;)

Un moteur de lave linge devrait convenir… non?

Nous sommes d'accord , je le sais bien mais comme les moteurs sont trop faibles en couple (si l'on prend en compte le poids de la terre+eau et la pression exercé pour centré la terre) pour tenir la cadence il faut que je cherche un moteur pas très energivore et qui peux tenir le coup .
Je cherchais le couple d'un moteur de lave linge , mais je ne trouve pas ... même si je pense que ce sera de trop .
Quant au galet et son diametre ou rayon , afin d'en calculer le perimetre pour vérifier au final la vitesse du tours , il faut d'abord que je trouve le moteur , me semble t'il afin d'adapter la grosseur du galet ;)

j'sais pas si je suis clair :grosyeux:

#12 Yamabushi

Yamabushi
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne(29)
  • Intérêts:Vivre sainement, l'élevage d'oiseaux, l'habitat bioclimatique autonome, l'autarcie mais pas reclus, ... et plein d'autres choses.

Posté 14 novembre 2011 - 21:03

C'est dommage, je viens de changer de machine a laver.
Je t'aurai bien donné le moteur qui fonctionnait encore du tonnerre de feu.
Et là au niveau couple il y avait ce qu'il fallait. Sans compter qu'avec la réduction, tu gagnes encore plus en puissance.
Il t'aurait suffit de trouver un variateur.

#13 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 942 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 14 novembre 2011 - 21:14

Je persiste à croire que le volant sert d'accumulateur d'énergie cinétique, que le moteur va progressivement fournir.
Il lui faut un couple assez élevé pour ne pas caler au démarrage quoique qu'on peut toujours aider d'une main ferme sur la girelle pour les premiers tours.

La consommation électrique initiale ne dure pas très longtemps, peut-être même moins d'une minute.
Les éventuelles relances sont aussi très brèves.

Les vitesses de rotation des moteurs électriques sont assez standard, non?

#14 Yamabushi

Yamabushi
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne(29)
  • Intérêts:Vivre sainement, l'élevage d'oiseaux, l'habitat bioclimatique autonome, l'autarcie mais pas reclus, ... et plein d'autres choses.

Posté 14 novembre 2011 - 22:01

Les moteurs de machine a laver sont en monophasé continu donc ils peuvent sans variateur téoriquement tourner jusqu'à une vitesse infinie.
Les moteur de toute façon on tous une limite de vitesse sinon ils exploseraient.
Dans une machine a laver, ce n'est pas le moteur qui consomme le plus. Si je ne me trompe pas c'est seulement 10% de la consommation totale.
Et si on veut utiliser le moteur pour donner une inercie, il faut aussi un moyen de le décoller de la roue une fois l'élandonné sinon il fera ralentisseur une fois sans alimentation.

#15 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 942 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 14 novembre 2011 - 23:06

De vieux souvenirs, mais la vitesse de rotation dépendrait de la fréquence du courant et du type de bobinage…

Tout à fait Yamabushi, il faut un système d'embrayage… pour débrayer le galet une fois la vitesse de service du volant atteinte.

#16 Yamabushi

Yamabushi
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne(29)
  • Intérêts:Vivre sainement, l'élevage d'oiseaux, l'habitat bioclimatique autonome, l'autarcie mais pas reclus, ... et plein d'autres choses.

Posté 15 novembre 2011 - 21:16

Et un systeme de galet comme un pignon de vélo ?
Dans un sens cela entraine et dans l'autre c'est roue libre . . Ce serait faisable ?

#17 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 942 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 15 novembre 2011 - 23:29

C'est sympa de cogiter ensemble… ;)
Un pignon de roue libre rendrait effectivement service une fois la vitesse de service atteinte et le moteur éteint.
C'est au démarrage que le problème se pose encore, car "ça prend dur" un engrenage.
Désolé de revenir sur l'idée d'un embrayage glissant, comme celui des véhicules automobiles. Il faut que cela puisse patiner un peu pour ne pas faire caler le moteur.

#18 Yamabushi

Yamabushi
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne(29)
  • Intérêts:Vivre sainement, l'élevage d'oiseaux, l'habitat bioclimatique autonome, l'autarcie mais pas reclus, ... et plein d'autres choses.

Posté 16 novembre 2011 - 01:26

Et un enbrayage automatique de mobilette ? C'est pas plus facile a adapter ?