Aller au contenu


Photo

Tom Ogle et le moteur essence très très basse consomation


  • Veuillez vous connecter pour répondre
13 réponses à ce sujet

#1 AMLIGHT

AMLIGHT
  • Genre: Homme
  • Localisation:SAVOIE

Posté 14 septembre 2011 - 14:03

TOM OGLE (1953-1981), http://fr.wikipedia....iki/Thomas_Ogle avait inventé un MOTEUR ESSENCE qui ne consommait pas beaucoup d'essence pour un grand nombre de klms.....mais cela n'avait pas plu au petroliers qui souhaitaient vendre beaucoup d'essence et de grosses voitures grosses consomatrices d'essence...



Tom Ogle était un mécanicien et inventeur américain de génie. Il est l'inventeur, entre autre, d'un système de carburation fonctionnant sans carburateur permettant de faire rouler des voitures longtemps, sur de longues distances, avec un strict minimum d'essence.....son invention breveté et déposé permettait à un moteur V8 américain de rouler sur 329,9 km avec seulement 7,57 litres de super avec un taux de pollution proche de zéro......Oui vous avez bien lu, moins de 3 litres au 100 et sans changements technologiques importants sur la VOITURE....

Son invention, contrairement au carburateur classique (qui prépare un mélange air/essence à brûler), brûlait, elle, les vapeurs d'essence et n'utilisait pas de carburateur. Là ou un moteur classique prend l'essence d'un réservoir, son système prend les vapeurs d'essence dans le réservoir en y laissant le carburant qui est légèrement réchauffé afin de produire plus de vapeurs. Son invention permettait donc de réduire drastiquement la consommation d'essence, en ne consommant pas vraiment l'essence, mais les vapeurs d'essence....ce qui permettait de faire ^plus de KLMS avec moins d'essence et aussi de reduire l'usure du moteur.....

On peut le considérer comme un continuateur des travaux de Charles Nelson Pogue http://www.super-sou...elson_pogue.php

Il déposa en 1979 le brevet de son invention.

Son invention fut amplement médiatisée dans la presse locale d'El Paso et régionale du Texas :

Comme son INVENTION qui était très POPULAIRE mettait en PERIL la VENTE d'ESSENCE des LOBBIES PETROLIERS, quelques voitures ont été équipées de son système, personne ne les a jamais retrouvée....après avoir subit des graves soucis FINANCIERS issus de redressements fiscaux et autres joyeusetés que les Etats vous envoient quand ils veulent vous couler financierment, Il eut à subir une tentative d'assassinat (tir et blessure par impact de balle) devant un bar sans que l'on puisse jamais identifier l'auteur.

Quelques mois plus tard, il fut retrouvé """suicidé"""".

En ANGLAIS : http://www.rexresear...ogle.htm#stuart

Plus d'infos ICI http://www.quanthomm...arburateurs.htm
et pour les BRICOLEURS de GENIE, sans doute la SOLUTION en quelques liens (ANGLAIS) pour que votre VOITURE consomme vraiment moins d'essence,
comme OGLE l'avait fait pour la sienne.

Relativement même principe que L'OGLE CAR, mais pour moteur diésel :

http://www.dailymoti...t=11#from=embed

EN CLAIR......c'est INCROYABLE L'AMPLEUR du MENSONGE et ou du SECRET autour des VOITURES bassent consomation de PETROLE qui existent bel et bien depuis fort longtemps.

Pourquoi, quand on parle de voitures électriques, ne parle-t-on jamais des voitures fabriquées par General Motors - et détruites par celui-ci - qui ont roulé à la fin des années 90 aux Etats-Unis, les EV1 ?

L'EV1 fut la première voiture électrique de série produite par General Motors aux États-Unis et avant la Pontiac G6, fut le seul véhicule de l'histoire de cette société à porter la marque "General Motors". Cette voiture était uniquement disponible en location longue durée et non à la vente.

GM loua plus de 800 voitures EV1 sur les 1100 produites, les véhicules loués devant contractuellement être restitués à GM après le terme de la location de 3 ans. Elles étaient disponibles en Californie et en Arizona et pouvaient être louées et entretenuee chez les concessionnaires Saturn.

Le but de l'EV1 était d'une part, de satisfaire les nouvelles lois californienne sur les véhicules à zéro émission du début des années 1990. Ce programme ZEV (Zero emission vehicule) spécifié qu'en 1998, 2% de tous les véhicules vendus ne devaient émettre aucun gaz polluant. GM dépensa plus d'un milliard de dollars pour développer et commercialiser l'EV1, bien qu'une grande partie de ce coût fut pris en charge par l'administration Clinton

En 2001, GM annula le programme EV1. Malgré des listes d'attente de clients et un retour positif des locataires, GM déclara qu'il ne pourrait écouler assez de voitures pour rendre ce programme rentable et qu'une liste d'attente de 5000 personnes ne générait que 50 clients réellement disposer à louer. Cependant, chaque EV1 offerte à la location, trouva preneur. Le prix du véhicule utilisé pour le calcul des loyers variait de 33 995 $ à 43 995 $, ce qui représentait des loyers mensuels de 299$ à 574$. Un officiel de l'industrie automobile déclara que chaque EV1 coûtait à GM environ 80 000$, incluant les coûts de recherche et de développement. Le prix de location des véhicules dépendait également des remises pratiquées par les états. À l'époque. Le coût de l'électricté utilisée comme énergie du véhicule équivalait à l'époque entre 1/3 et 1/2 du coût équivalent en essence.

Un reportage diffusé sur le chaine publique PUBLIC SENAT en juillet 2006 met en cause les lobbies pétroliers et l'administration Bush pour pousser GM a arréter le programme de l'EV1.

Exigeons de Nicolas Sarkozy d'ouvrir les archives secrètes de l'Elysée afin de faire toute la lumiere sur le jour où JEAN CHAMBRIN, http://www.quanthomm...re/carnet17.htm mécanicien de génie qui a réussi à faire fonctionner sa Citroën DS 21 avec un mélange d'alcool et d'eau du robinet, il est entré à l'Elysée sous un fracas médiatique, cependant son véhicule est introuvable et JEAN CHAMBRIN n'est officiellement ni décédé, ni vivant.

Aux âmes citoyens, il est temps d'agir !!!!

#2 _chaudron_

_chaudron_

Posté 14 septembre 2011 - 23:51

c'est pour moi de la fausse basse consommation, car il va rester de l'essence moins ou plus du tout volatil une fois que les vapeur auront été consommé mais il restera de l'essence et à tous les coups il est pas pris en considération dans le calcul, alors ça me fait penser à un bricolage pour faire parler de soi!

après dans le même principe y'a le pantone simplifié en mettant un bulleur avec de l'essence dedans du coup on peut atteindre de super basse consommation mais toute une partie de l'essence sera inutilisable, d'où l'utilité d'utiliser un carburateur ou autre asperseur avec un pantone ou un montage classique

#3 Gallizour

Gallizour
  • Genre: Homme
  • Localisation:Villelaure

Posté 15 septembre 2011 - 02:18

après dans le même principe y'a le pantone simplifié en mettant un bulleur avec de l'essence dedans du coup on peut atteindre de super basse consommation mais toute une partie de l'essence sera inutilisable, d'où l'utilité d'utiliser un carburateur ou autre asperseur avec un pantone ou un montage classique


Il est vrai que tout les pantone bricolé en france fonctionne en dopage a l'eau alors que l'idée originale de paul pantone est de mettre un carbu et de l'essence avant le réacteur.

#4 _chaudron_

_chaudron_

Posté 18 septembre 2011 - 11:39

j'parle pas du dopage à eau, mais d'utiliser l'essence dans un montage qui fait qu'on va consommer que les vapeur, alors ça va faire un moteur ultra économique qui pollue pas mais on va se retrouver avec un reste d'essence plus lourd qui est inutilisable dans le moteur essence

et on va conter ce qui s'est évaporé dans le calcul de consommation sans prendre en considération le reste d'essence inutilisable, du coup c'est de l'entourloupe ^^

#5 _chaudron_

_chaudron_

Posté 18 septembre 2011 - 11:40

Image IPB

ce montage par exemple

#6 Gallizour

Gallizour
  • Genre: Homme
  • Localisation:Villelaure

Posté 19 septembre 2011 - 11:18

Je ne parle pas de ce montage là qui est le mon tage basique fait par jl naudin mais du montage De Pual Pantone à l'origine qui est un motage sans eau et sans bulleur. Le carbu est avant le réacteur.

#7 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 942 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 19 septembre 2011 - 12:59

Pour le béotien que je suis, le terme de "réacteur endothermique" est un peu abscon.
Ce bout de tuyau à double paroi, me semble être un échangeur de calories prélevées sur les gaz d'échappement et restituées au mélange de ces mêmes gaz brûlés, brassés avec de l'air et des vapeurs d'un liquide (de l'eau).
J'avais cru comprendre que l'efficacité des moteur turbo-compressés supposait un refroidissement conséquent, de l'air introduit dans le carburateur. L'idée étant que la densité des gaz s'accroit avec le refroidissement. J'ai ça sur le moteur turbo-D de la Bx… avec une pompe d'injection bien entendu.

Le schéma indique un processus inverse… pour ces alimentations type Pantone.

Qui peut expliquer quelles réactions chimiques se produisent dans le réacteur et pourquoi sont-elles endothermiques?

Ah, et si je n'abuse pas, comment procède-t-on pour la mise en marche d'un moteur équipé?

#8 _chaudron_

_chaudron_

Posté 19 septembre 2011 - 13:12

Je ne parle pas de ce montage là qui est le mon tage basique fait par jl naudin mais du montage De Pual Pantone à l'origine qui est un motage sans eau et sans bulleur. Le carbu est avant le réacteur.


oui le montage d'origine avec un carbu à la place du bulleur est efficace, le schéma que j'ai mis en photo me fait penser au principe de celui de tom ogle c'est pour ça que je l'ai mis car du coup il utilise pas toute l'essence mais les vapeur, mais ce montage est intéressant pour faire un dopage à eau

#9 Gallizour

Gallizour
  • Genre: Homme
  • Localisation:Villelaure

Posté 19 septembre 2011 - 19:36

Qui peut expliquer quelles réactions chimiques se produisent dans le réacteur et pourquoi sont-elles endothermiques?

Désolé mais je ne peu pas te répondre une seule chose dont je suis sur c'est que sur un diesel ancien cad sans électronique cela fonctionne très bien particulièrement sur les tracteurs agricoles ou il y a très souvent 40% d'économie.

#10 naturel

naturel

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 262 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 19 septembre 2011 - 20:13

hydro-genial

#11 _chaudron_

_chaudron_

Posté 19 septembre 2011 - 20:39

Pour le béotien que je suis, le terme de "réacteur endothermique" est un peu abscon.
Ce bout de tuyau à double paroi, me semble être un échangeur de calories prélevées sur les gaz d'échappement et restituées au mélange de ces mêmes gaz brûlés, brassés avec de l'air et des vapeurs d'un liquide (de l'eau).
J'avais cru comprendre que l'efficacité des moteur turbo-compressés supposait un refroidissement conséquent, de l'air introduit dans le carburateur. L'idée étant que la densité des gaz s'accroit avec le refroidissement. J'ai ça sur le moteur turbo-D de la Bx… avec une pompe d'injection bien entendu.

Le schéma indique un processus inverse… pour ces alimentations type Pantone.

Qui peut expliquer quelles réactions chimiques se produisent dans le réacteur et pourquoi sont-elles endothermiques?

Ah, et si je n'abuse pas, comment procède-t-on pour la mise en marche d'un moteur équipé?


en français ça donne quoi? ^^ sur un simple dopage à eau aucun problème pour la mise en marche, démarrer le moteur avec ou sans le dopage à eau activer ça dépend si on veut que ça tourne comme une patate ou quoi, mais si on trace directe (cad qu'on se retrouve pas directement à un feu rouge) pas de soucis pour laisser le dopage à eau activé

non c'est pas un simple échangeur, ou alors un échangeur ultra efficace car si on enlève la tige ça marche beaucoup moins bien voir ça sert à rien ça fait juste une prise d'air...... et quand le réacteur ne fonctionne pas ça fait juste une prise d'air

après truc endothermique c'est sans doute pour faire style qu'il se passe des trucs cocasse la dedans

toujours est il c'est un montage très très très intéressant pour améliorer le rendement, sur un tracteur le gain n'est vraiment pas négligeable! sur une voiture moderne avec un moteur compliqué ça sert un peu à rien pour la baisse de conso ça servira surtout à arrêter de polluer sans pour autant utiliser de cataliseur

j'ai fait plusieurs dizaine de millier de kms avec un dopage à eau jusqu'à ce que le réacteur ne fonctionne plus, c'était vraiment intéressant surtout sur long trajet pour aller chercher son pain ou aller à son travail à 5kms ça sert absolument à rien par contre.

sinon à l'usage quand le réacteur est monté en température et une fois que le moteur a été décrassé après un peu d'usage du dopage à eau, les gazs d'échappement sentent super bon et ne pique plus du tout !!!! sur route la conso baisse de plusieurs litres

avant de faire le montage j'avais entièrement démonté mon moteur: les chambres de combustion étaient rempli de calamine, puis après un long moment d'usage du dopage à eau j'ai redémonté le moteur: il était tout brillant !


il peut être vraiment très intéressant d'étudier un montage simple à adapter sur beaucoup de véhicule ou sur une série de véhicule, j'ai fais un plan pour ma série de véhicule qui a d'ailleurs été a plusieurs reprise utilisé mais je pense qu'il y'a carrément moyen de l'améliorer pour le rendre encore plus efficace.


le dopage à eau est intéressant pour améliorer la technologie actuel mais c'est pas une solution à la crise. un bon moteur électrique avec une façon cool de stocker l'énergie pourrait être une bien meilleur solution, mais les batteries et autre méthode de stockage actuel ne sont pas top. il y'a bien un projet de supercondensateur qui pourrait supporter un million de cycle et surtout pour un poid et un encombrement équivalent à un réservoir d'essence avoir la même autonomie, mais c'est réservé à un véhicule pour l'instant, ils se gardent jalousement la technologie.

#12 stalimax

stalimax

Posté 07 janvier 2013 - 15:42

je pense qu'il est possible d'expérimenter nous même ce phénomène, je vais essayer de calculer la consommation d'essence nécessaire au fonctionnement d'un moteur si on utilise de la vapeur d'essence plutôt qu'une injection d'essence sous forme de gouttelettes à moins que quelqu'un a déjà les résultats. Ensuite je pense plus judicieux de garder un carburateur pour pouvoir gérer le régime du moteur. Pour l'évaporation d'essence il suffit d'atteindre 39°C pour son évaporation à pression atmosphérique, donc une petite résistance électrique, ou un échangeur avec le liquide de refroidissement ( si moteur à refroidissement liquide) devrait suffire à atteindre cette température, je pense qu'au niveau des flotteurs cela serait possible. Pour l'instant rien de bien compliqué, maintenant nous avons de la vapeur d'essence saturée à injecter. Alors l'injecte t'on directement dans le cylindre ou alors on peut étudier s'il est plus judicieux de la mélanger à de l'air, et pourquoi pas aussi à un peu de vapeur d'eau et là le problème se complique, j'aimerais savoir si certains d'entre vous auraient des diagrammes, ou de la documentation sur la vapeur d'essence. Je sais qu'une très faible quantité d'essence, par exemple un litre dans une citerne suffit à la rendre explosive, quelle énergie se dégage en comparaison à la même citerne avec des gouttelettes en suspensions comme c'est le cas aujourd'hui dans nos cylindres essences. Les paramètres à l'intérieur d'un moteur peuvent influencer le comportement de la vapeur d'essence, par exemple plus un gaz est chaud à l'inverse d'un liquide, plus il est visqueux. Je m'intéresse vraiment à ce phénomène, donc n'hésitez pas à me donner des informations. Aujourd'hui on utilise de la co-génération dans les turbines ( réchauffement du gaz à l'entrée de la chambre de combustion par une injection du gaz chaud sortant pour améliorer le rendement) donc on doit pouvoir faire quelque chose pour le moteur thermique. Au sujet de la voiture électrique, il y a une quantité limite de stockage d'énergie, elle est calculable, je vais me renseigner de ce côté là aussi.



#13 razatega

razatega

Posté 08 janvier 2013 - 11:18

Pour les voitures électriques ne pas oublier , le fameux proto de chez hydroquebec , les "moteurs roues" qui donne des résultats impressionnants,

tellement, que le projet a été abandonné !

 Et il y a aussi le système HHO , qui est intéressant !

 Dans l'idéal serait-il plausible de réunir sur le même véhicule , le système gaz d'essence plus pentone plus hho ???

Il y a encore des expériences à faire !!! Tout n'est pas fait , tout reste à faire !!!



#14 _(re)passant_

_(re)passant_

Posté 13 janvier 2013 - 08:00

En venant sur ce forum on est forcement plus ouvert à certaines idées et on a une grande méfiance vis  vis du capitalisme. Il faut quand même savoir rester critique. Je suis d'ailleurs venu sur ce forum par une discussion sur la voiture à air comprimé MDI. Il a fallu des pages et des pages pour démonter que ça  ne fonctionne pas plus loin que des tours de parking en démo et que c'était une pure arnaque qui durait depuis 15 ans. Et l'arnaqueur crie au complot  des lobbyes depuis 15 ans.

 

Je conduis depuis 1977 J'ai aujourd'hui une Dacia, voiture techniquement pas des plus top d'un volume et poids équivalent à ma première voiture,  une Peugeot 404 : elle consomme 40 % de moins, rien que ça. Les constructeurs européens et japonais on engagé depuis le choc pétrolier de 1974  des investissements énormes pour faire baisser les consommations, les pétroliers ne les ont pas empêché de faire évoluer leur technologie que je sache.

 

Les pays du bloc de l'est n'étaient pas dependants des lobbys  et étaient  à l'affut de toute solution technologique, pour leurs militaires pas pour leur population, ils essayaient TOUT. Si ça marchait ils en aurait fait quelque chose j'en suis persuadé, tout comme de retrouver les dernières recherches de Tesla.   

 

Les moteurs américains d'ancienne génération sont de la très basse technologie- à l'armée j'ai travailé sur des camions US des années 40- dont la consommation était invraissemblable. Ce type de moteur le moindre bricolage suffit à les améliorer.

 

Le bulleur qui traverse le réservoir c'est la première solution utilisée au début de l'automobile vers 1900 si dès cette époque on s'est inspiré du vaporisateur à parfum pour inventer  le carburateur qui s'est généralisé immédiatement. Iil doit y avoir une bonne raison. 

 

"son invention breveté et déposé permettait à un moteur V8 américain de rouler sur 329,9 km avec seulement 7,57 litres de super avec un taux de pollution proche de zéro..." (2.5 litres au 100 pour une voiture d'une tonne et demi  ! )

 

C'est lui qui l'affirme, quelle preuve? qui a mesuré? Sachant qu'un V8 US de cette génération de descendait pas en dessous de 15 litres au 100 kms en conduite économique et pouvait monter à 25l/100 en ville assez vite le gain est invraissemblable. 

 

A ma connaisance le dopage à l'eau a été utilisé d'une manière courante sur les avions de combat à hélice et moteur à pistons de dernière génération soit 1944/45.  


Modifié par (re)passant, 13 janvier 2013 - 08:20 .