Aller au contenu


Photo

nourrir les poules


  • Veuillez vous connecter pour répondre
41 réponses à ce sujet

#1 vegan73

vegan73
  • Localisation:Bougorgne du sud bresse

Posté 29 septembre 2011 - 20:52

Bon çà y est je vais avoir 4-5 poules des naines pour les oeufs uniquement.
l'eleveur nous a evidemment conseillé de prendre les sacs tt prêt d'aliments pour poussins.
mais je préfère le faire moi même si possible.
lES poulettes on 3-4 mois.

Pour l'alimentaire je peux avoir feverole, mais, avoine, blé, triticale, pois le tout en bio chez un agri local plus le parcours herbeux 100m2 environ avec vers a volonté plus de la consoude.

Voilà quelle pâté pour ces jeunes poules sachant qu'elles vont vite grandir pour passser a un autre type d'alimentation.

#2 l'ombre

l'ombre

    Summum jus, summa injuria.

  • Membres
  • 2179 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Summum jus, summa injuria.

Posté 29 septembre 2011 - 21:49

tiens un lien

http://www.catalogue...5ba70cc1e044302

c'est des bons en infos inscrit toi :bravo:

ZA+

#3 crepidule

crepidule
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:centre bretagne

Posté 30 septembre 2011 - 09:04

Je passe directement les jeunes poules de l'aliment industriel avant achat au blé bio et au végétal (essentiellement du choux perpétuel). Avant je faisait tout un tas de truc pour passer progressivement à l'alimentation au grain bio et parfois elles le refusaient longtemps. Depuis que je fais ça aucun problème et elles poussent plus vite. le mieux est d'avoir des anciennes qui leur montrent que c'est bon. Mais là il faut gérer le changement de hiérarchie, ce qui n'est pas toujours facile. En ce moment j'ai une petite poule naine en cage car les autres l'attaquaient, j'attends d'en tuer une et d'en mettre d'autre pour la réintégrer.

#4 decroissant

decroissant
  • Genre: Homme

Posté 30 septembre 2011 - 09:16

a 3-4 mois tes poules sont quasi adultes et peuvent avoir une alimentation normale. Moi je leur donne tous les restes de cuisine (épluchure, trognons, reste de repas etc...) et elles ont toujours à disposition un mélange maïs-blé que je passe rapidement au mixer pour moudre légèrement les grains. Et bien sur le parcours herbeux.

Si tu veux te faire une mangeoire automatique pour le grain, jette un oeil sur mon blog, j'en ai fait une avec que de la récup' et elle marche très bien.

#5 marmotte.alu

marmotte.alu

Posté 30 septembre 2011 - 09:56

Pour les notres (ce sont des naines plus décoratives que productives), c'est blé, mais, tournesol par moment (plus pour les faisanes que pour elles) et restes de table.

on les "libère" de temps en temps (quand on est là pour les rentrer) dans la propriété pour qu'elle diversifient et grattent un peu ailleur que dans leur parcours.

rien de bien compliqué les poules (bien moins contraignant que les lapins par exemple)

#6 alex faith

alex faith
  • Genre: Homme
  • Localisation:France de l'ouest
  • Intérêts:vivre tranquille !! vivre pas tres loin de tous mais suffisament pour rester tranquille .

Posté 12 janvier 2012 - 14:25

je donne de l'orge aux poules c'est moins cher et j'ai vu que elles faisaient une meilleure ponte

#7 Gallizour

Gallizour
  • Genre: Homme
  • Localisation:Villelaure

Posté 12 janvier 2012 - 19:48

Dommage de donner un nouriture aussi peu diversifiée je vais a la coop de céréales je prends des déchets de triage dans lesquels il y a du son des herbes diveses des insectes deshydratés...et les poules ont une ponte très correcte . Par contre par rapport à un autre post sur les poussins de mon point de vue il est important d'avoir une alimentation bien équilibré pour la croissance ... donc dans ce cas aliments complets bio parfais pour un adulte un déséquilibre peu être repéré avec moins de dommages.
  • Tis aime ceci

#8 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 4361 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 12 janvier 2012 - 20:28

Ils te les filent gratos ces déchets ?

#9 Yamabushi

Yamabushi
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne(29)
  • Intérêts:Vivre sainement, l'élevage d'oiseaux, l'habitat bioclimatique autonome, l'autarcie mais pas reclus, ... et plein d'autres choses.

Posté 12 janvier 2012 - 21:27

Personellement c'est un mélange que je fais avec orge, avoine, blé et brisures de mais + du gritt et les reste de table + les limaces que mes enfants chassent quand c'est la période.

#10 Gallizour

Gallizour
  • Genre: Homme
  • Localisation:Villelaure

Posté 13 janvier 2012 - 07:58

Ils te les filent gratos ces déchets ?


Oui c'est gratos et en sac ou parfois il faut descendre dans le container.

#11 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 4361 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 13 janvier 2012 - 08:24

Mmm... Je m'arrêterai demander un de ces 4 alors.

#12 _Henri_

_Henri_

Posté 13 janvier 2012 - 10:04

j'ajoute un bloc de mineraux, ou coquille d'huitres et oligo-minéraux....

PS :peut-on leur redonner leur coquille d'oeuf vide, est-ce une bonne habitude, risque de piquer leur oeufs ?

Modifié par Henri, 13 janvier 2012 - 10:06 .


#13 Yamabushi

Yamabushi
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne(29)
  • Intérêts:Vivre sainement, l'élevage d'oiseaux, l'habitat bioclimatique autonome, l'autarcie mais pas reclus, ... et plein d'autres choses.

Posté 13 janvier 2012 - 12:44

si tu donnes les coquilles d'oeufs, il faut que ce soit sous forme de poudre sinon les poules finiront par manger leurs oeufs.

#14 alex faith

alex faith
  • Genre: Homme
  • Localisation:France de l'ouest
  • Intérêts:vivre tranquille !! vivre pas tres loin de tous mais suffisament pour rester tranquille .

Posté 13 janvier 2012 - 15:31

je donne plus le coque de l'oeuf par ce que j'ai eu le probleme oû les poules mageait leurs oeufs apres j'ai du tuer les poules

#15 _Henri_

_Henri_

Posté 13 janvier 2012 - 18:02

bon, ben c'est clair : pas de coquille d'oeuf pour les poules

#16 Yamabushi

Yamabushi
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne(29)
  • Intérêts:Vivre sainement, l'élevage d'oiseaux, l'habitat bioclimatique autonome, l'autarcie mais pas reclus, ... et plein d'autres choses.

Posté 13 janvier 2012 - 21:53

De la coquille d'huitre broyée cela fonctionne très bien ou meme des escargots.
Sauf que j'ai un coq qui bloque la coquille sous sa patte et qui sort la bête pour la manger tranqulement.

#17 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7524 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 21 juin 2012 - 15:40

Une bonne idée trouvée sur le site de l'association ariégeoise L'agence des arbres qui propose aussi des stages de taille douce animés par Alain Pontoppidan :
 

Plantez un arbre à poules

Les poules sont des animaux dotés d'une capacité de défrichage impressionnante, et les poulaillers les mieux enherbées finissent souvent par ressembler à une steppe désolée. Pour y faire renaître un peu de végétation, plantez donc quelques arbres. Et pas n'importe quels arbres, plantez des arbres à poule.

Des mûriers et des poules
Le premier avantage que tireront vos gallinacés de la présence d'un arbre, c'est de disposer d'un coin ombragé en été. Ce qu'elle ne manqueront pas d'apprécier. Elles y trouveront éventuellement un endroit où se percher, si les premières branches ne sont pas trop hautes. Mais ce qui donne toute sa valeur à un tel arbre dans un poulailler, c'est sa capacité à fournir pendant un temps suffisamment long un complément de nourriture fraîche, autrement dit de leur donner des fruits.
La tradition des "arbres à poules" (j'ignore si on leur donne là bas ce nom suggestif), est encore assez répandue dans le sud ouest. Dans cette région les agriculteurs plantent très souvent un mûrier noir dans leur poulailler, ou dans la cour de la ferme, pour le plus grand bénéfice des volailles. Le mûrier noir est un joli arbre, aux larges feuilles raides au toucher, qu'il est totalement déconseillé de planter au dessus d'un banc ou d'une table de jardin, à cause de la quantité de fruits extrêmement salissants qui tombent de sa ramure entre le mois d'août et le mois de septembre. On en faisait jadis un sirop contre l'angine, et on s'en sert encore parfois pour les confitures, mais c'est un fruit en général peu goûté des humains. En revanches les volailles en raffolent, elles y trouvent une source d'aliments frais qui complète harmonieusement leur régime souvent trop riche en graines.


Sureaux, poiriers et groseilliers
Le mûrier noir (et son cousin le mûrier blanc), aime les terrains légers et plutôt secs, il est d'un tempérament assez frileux, on ne peut donc pas le planter partout. Heureusement il existe bien d'autres arbres qui peuvent trouver leur place dans ou à proximité d'un poulailler. Ils doivent avoir pour qualité la rusticité, l'abondance de production, ainsi que la faculté de laisser tomber des fruits au sol pendant une assez longue période.
Le sureau est intéressant parce qu'il pousse à peu près partout, ne coûte rien, et produit beaucoup. Malheureusement il a tendance à réserver ses fruits aux passereaux qui se perchent dans ses branches. Pour que les poules puissent en profiter, il faut couper quelques grappes chaque matin pour les faire tomber au sol, ce qui n'est pas un travail bien fastidieux. Le poirier est également très apprécié, mais on préfère bien entendu en conserver les fruits pour la consommation familiale... à moins de planter un exemplaire dans le poulailler spécialement réservé aux poules. Les variétés vigoureuses comme la poire curé ou la doyennée du comice conviennent bien.
Moins connu, mais tout aussi productif, le cormier ou sorbier domestique donne une quantité de petits fruits à chair un peu astringente en septembre octobre qui sont facilement picorés quand ils deviennent blets. Pensez également aux mures sans épine, cet hybride de mûre américaine qui fructifie sans discontinuer pendant deux mois, entre mi-juin et mi-septembre suivant les variétés. Un ou deux pieds suffisent pour démarrer la plantation. L'extension se fait ensuite à partir des marcottes se formant naturellement à l'extrémité des pousses, qui s'enracinent quand elles touchent le sol. Il faut les planter le long du grillage, ce qui permet de les palisser et de les entretenir. Les fruits qui tombent à l'intérieur sont pour les volailles, ceux qui mûrissent à l'extérieur pour les humains. Dans le même ordre d'idée, on peut profiter de la taille des groseilliers et des cassis pour planter une rangée de boutures autour du poulailler, après avoir travaillé une bande de terre de quatre vingt centimètres à un mètres tout autour du grillage (maturité mai-juin).
Autre grand classique, à réserver aux climats doux, le kaki ou plaqueminier de chine. La plupart des gens se lassent vite de ces fruits à la saveur particulière, et une grande partie de la production pourrit sans avoir été ramassée. En revanches les poules en raffolent.


Inventez votre verger avicole
Au chapitre des arbres à poule, on aurait pu citer le sorbier des oiseleurs (il faut le secouer pour faire tomber les fruits) le pommier, en particulier les variétés à chair tendre comme la transparente de Croncels ou l'astrakan rouge, ou encore le figuier, facile à bouturer et qui ne coûte rien dans les endroits où sa culture est possible. L'idée étant non pas de cultiver un verger pour nourrir des volailles, mais de planter quelques arbres dans ou autour du poulailler, pour compenser, avec le minimum de travail possible, leur manque chronique de nourriture fraîche. A vous de composer avec les moyens du bord, les arbres qui poussent dans votre région, un menu "fruits de saison" qui s'étale sur la plus grande période possible. Sans négliger bien sur votre verger familial !

http://www.agencedes...re_a_poules.htm


Modifié par Tis, 03 dcembre 2014 - 16:03 .


#18 geispe

geispe
  • Genre: Homme
  • Localisation:Strasbourg

Posté 21 juin 2012 - 16:43

je donne plus le coque de l'oeuf par ce que j'ai eu le probleme oû les poules mageait leurs oeufs apres j'ai du tuer les poules

il suffit d'écraser les coquilles dans la main en petits morceaux... afin que la poule ne fasse pas le lien avec un oeuf...
elles ont aussi tendance à plus manger leurs oeufs si elles ont faim...

#19 miki

miki
  • Genre: Homme
  • Localisation:Carcassonne
  • Intérêts:les energies renouvelables
    bricoler sur tout ce que je trouve mais toujours dans un but de récupérer

Posté 21 juin 2012 - 17:07

Les coquilles des œufs leur fournissent un apport important en calcium et elles pondes des œufs plus solides avec une coquille plus épaisse (intéressant si vous voulez séparer les blancs des jaunes)
et si on les écrase bien elles ne mangent pas leur pontes par la suite.
sa marche aussi avec les coquillages mais c'est pas accessible a tout le monde et moins facile à écraser (pis y vaut mieux les recycler les coquilles d’œuf )

#20 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 21 juin 2012 - 19:28

Mes poules en liberté n'ont jamais mangé leurs œufs.
Pourtant je leur redonne les coquilles au sortir de la cuisine, et je n'hésite pas quand je découvre un œuf plus tout à fait frais à le casser au sol, afin qu'elles s'en nourrissent.

Cette pratique qui dure depuis 15 ans contredit toutes les mises en garde de ce topic.

On peut en conclure qu'une poule qui trouve le calcaire et les protéines dont elle a besoin, ne va pas briser et manger ses œufs.
Elle s'y résout uniquement quand sa ration est déficitaire ou carencée.
Y remédier est de la responsabilité de l'éleveur. ;)


  • Gaueca aime ceci