Aller au contenu


Photo

nourrir les poules


  • Veuillez vous connecter pour répondre
41 réponses à ce sujet

#41 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7524 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 23 septembre 2019 - 09:52

Dans cette ferme morbihannaise, on a adopté un poulailler itinérant

Par Maël FABRE /lundi 9 septembre 2019
 
Deux agriculteurs morbihannais, installés en bio, ont trouvé bottes à leurs pieds avec ce concept venu d’Allemagne : il s’agit d’un poulailler itinérant et autonome. L’objectif ? Que les poules pâturent de l’herbe fraîche dans différents endroits de la prairie.
 
En haut d’un petit bois, au lieu-dit Trévero en Sérent, entre Ploërmel et Vannes, une drôle de caravane est plantée au milieu d’un champ de chicorée, luzerne, trèfles et autre graminées.
« Je viens de la bouger ce matin avec mon tracteur. Non pas de beaucoup, juste de 100 m », explique Benjamin Frezel, agriculteur installé en bio avec son associé, Régis Durand. Les deux paysans louent une ferme achetée il y a un an par Terre de liens, une structure qui permet de faciliter l’accès des paysans à la terre et développer l’agriculture biologique et paysanne.
 

1569230500.jpg
(Photo : Maël Fabre/Ouest-France)

 
Depuis le mois de juillet, Benjamin et Régis sont les heureux propriétaires d’un poulailler itinérant. Fabriqué en panneaux, sur un châssis de remorque, leur habitat sur roues est 100 % autonome. « Il est équipé de panneaux photovoltaïques qui permettent d’alimenter le système qui ouvre et ferme les trappes du pondoir mais aussi la lumière », détaille Benjamin.
 
La caravane mobile peut accueillir jusqu’à 225 poules sur une surface de 20 m² et réparti sur deux étages. « Les poules pondeuses sont lâchées de 9 h jusqu’à la tombée de la nuit sur une parcelle de 2 ha grillagée. Elles vont alors pâturer jusqu’à 50 m autour du poulailler. Chaque soir, elles rentrent et pondent à l’intérieur. Une à deux fois par semaine, je déplace la caravane et elles profitent à nouveau d’une herbe fraîche. Le parcours herbeux est ainsi régulièrement renouvelé. On ne se retrouve pas avec une terre grattée et cela leur offre une alimentation variée », ajoute le paysan.
 
Et pourquoi préférer un poulailler itinérant plutôt que de construire un bâtiment fixe ? « L’idée du départ, c’est que nous sommes insatisfaits de la manière dont sont produits les œufs biologiques calqués sur le modèle conventionnel. Leur production n’est en réalité pas très autonome et on ne prend pas en compte la capacité naturelle de la poule à s’alimenter. Avec ce poulailler itinérant, on peut produire des œufs en valorisant la capacité des poules à trouver elles-mêmes leur nourriture », explique Benjamin.
 
Pour ce qui est de l’eau, une réserve de 1 000 litres traverse le nichoir. Sous le sol alvéolé du premier étage, une bâche retient les fientes et détritus, celle-ci va être enroulée et nettoyée par raclage, puis à grande eau quand cela sera nécessaire. « Je récupère les fientes qui servent ensuite d’engrais dans les champs », ajoute le propriétaire.
Une fois ramassés, les œufs sont stockés dans un conteneur fermé et à température ambiante. Ils sont ensuite conditionnés et calibrés dans un établissement et services d’aide par le travail (ESAT) puis vendu en circuit court à Malestroit.
 
Demain les paysans de Sérent espèrent produire la même capacité d’œufs que dans un poulailler fixe, « soit environ 280 œufs par an et par poule », précisent-ils.
En attendant, avec ce poulailler itinérant, les deux paysans ont investi près de 35 000 € dont une partie est subventionnée. Un pari sur l’avenir qui roule déjà !

 

L'article complet avec + de photos : https://www.ouest-fr...b/91062/page/12



#42 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 23 septembre 2019 - 12:11

Remarquable projet!  Un bémol, il faut un tracteur pour déplacer le poulailler. Mais s'il ne reste que ça à changer…

Ah si peut-être aussi penser à récupérer l'eau de pluie pour abreuver les volailles. Car un réservoir d'un mètre cube c'est aussi une masse importante à mouvoir.