Aller au contenu


Photo

Prix des terrains

terrain prix bâtir

  • Veuillez vous connecter pour répondre
15 réponses à ce sujet

#1 MamyMouchette

MamyMouchette
  • Genre: Femme
  • Localisation:Belgique

Posté 24 novembre 2011 - 08:14

Bonjour à tous !

Je ne sais pas ce qu'il en est en France mais chez moi, en Belgique, le prix des terrains est hallucinant : le m² de terrain constructible coute entre 20 et 40 euros...et les terres agricoles ne sont pas moins onéreuses !

Impossible pour ce qui me concerne de devenir propriétaire de mon lopin alors...

L'église possède des terres un peu partout, on peut s'en rendre compte en demandant des informations au service du cadastre. La majorité de ces terrains sont des friches, abandonnées depuis longtemps...

Ne peut-on imaginer s'y installer sans autre forme de procès ? Si "on" envoie la maréchaussée pour nous en déloger, nous réclamerions "asile, asile" comme au moyen-âge dans les églises...

#2 Libelule

Libelule
  • Genre: Femme
  • Localisation:la Gaude (06)
  • Intérêts:partons du principe que tout est intéressant...
    toutes fois prédominent pour moi les sujets tels que la vie, l'amour, la nature, la créativité et la spiritualité.

Posté 24 novembre 2011 - 09:08

bonjour,

c'est très raisonnable en France, il y a certain coin où le m² atteind 100 euros. 20 euros, c'est les coins parmis les moins chers comme l'auvergne ou la creuse...

#3 MamyMouchette

MamyMouchette
  • Genre: Femme
  • Localisation:Belgique

Posté 24 novembre 2011 - 09:31

...Et tu trouves ça raisonnable !? Tu as le moral, toi ! 20 euros le m², ça veut dire que si tu veux construire sur 40 m², faire un potager, un peu d'élevage, un puits, une éolienne...faut compter que tes besoins sont de 1000 m² au moins. Ton terrain te couterait donc 20.000 euros... :(

#4 Libelule

Libelule
  • Genre: Femme
  • Localisation:la Gaude (06)
  • Intérêts:partons du principe que tout est intéressant...
    toutes fois prédominent pour moi les sujets tels que la vie, l'amour, la nature, la créativité et la spiritualité.

Posté 24 novembre 2011 - 09:43

ben disons que je me base sur les références en France... et non bien évidemment que ce n'est pas raisonnable mais c'est pas pret de baisser alors comment faire autrement?
si ce n'est s'y mettre à plusieurs...

#5 obelix

obelix
  • Genre: Homme
  • Localisation:TOULON

Posté 24 novembre 2011 - 09:55

Bonjour,

A titre de comparaison : dans le sud france cote d'azur mais pas en bord de mer le m² coute 100 Euros non viabilise.
Mais le plus souvent le prix est calcule a l'unite de construction : la surface necessaire et suffisante pour pouvoir construire et la cela derape serieusement jusqu'a plus de 200 Euros le m².

Obelix

#6 MamyMouchette

MamyMouchette
  • Genre: Femme
  • Localisation:Belgique

Posté 24 novembre 2011 - 09:57

ben disons que je me base sur les références en France... et non bien évidemment que ce n'est pas raisonnable mais c'est pas pret de baisser alors comment faire autrement?
si ce n'est s'y mettre à plusieurs...


Comment faire autrement ? Ben comme je le propose ci-dessus (dans mon 1er post) : squatter les terrains inoccupés de l'église (...ou de l'état puisque l'état c'est aussi nous !)

#7 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 944 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 24 novembre 2011 - 10:54

L'église ou plutôt certaines communautés religieuses peuvent avoir des parcelles reçues en legs… et ne plus savoir exactement où sont ces lopins partis à la friche. J'avoue que par ici je n'ai jamais entendu parler de ce cas de figure.

Par contre, les ruines et les friches se repèrent facilement. Renseignements pris, il s'agit de parcelles en indivision entre les différents héritiers d'un bien. La encore, il arrive que même le notaire ait perdu la trace de certains d'entre eux.

Les biens en déshérence pourraient aussi se préter à un squatt discret.
http://www.paris.not...cID=330&nID=961

Reste que les élus des collectivités locales et les voisins veillent…

#8 MamyMouchette

MamyMouchette
  • Genre: Femme
  • Localisation:Belgique

Posté 24 novembre 2011 - 11:22

Intéressant, Floyd... Je vais tenter de m'informer en Belgique.

Le prix des terrains rend quasi-impossible - légalement - mes envies de retour vers la nature et j'aime pas ça du tout !

Au sujet des élus et autres voisins vigilants...je ne compte pas m'installer au centre d'un quartier résidentiel, ni faire n'importe quoi, n'importe comment. Je pense que les riverains apprécieront tout autant un terrain occupé (même illégalement) et entretenu plutôt qu'une friche qui sert de dépôts d'immondices aux homo vulgaris polluantibus !

#9 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 3 745 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 24 novembre 2011 - 11:58

On trouve en france des terres agricoles ou boisées pour moins de 5000 € / hectare, du constructible pour 10 € / m² Tout dépend de la pression foncière. Là où je suis on est à 10 000 / hectare pour l'agricole et 18/20 € pour le constructible.

#10 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 944 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 24 novembre 2011 - 12:52

Autre possibilité, les délaissés et autres bouts de terrain près des infrastructures.
Penser à ces lignes et voies ferrées désaffectées ou à ces constructions de routes nouvelles qui laissent des reliquats de quelques centaines de mètres carrés, voire plus.

Pour s'arroger le droit de poser son habitation, quel est le mieux? Prendre des renseignements et faire une demande officielle aux services, ou bien débarquer et s'installer au vu et au su comme si tout était "normal"?

#11 Libelule

Libelule
  • Genre: Femme
  • Localisation:la Gaude (06)
  • Intérêts:partons du principe que tout est intéressant...
    toutes fois prédominent pour moi les sujets tels que la vie, l'amour, la nature, la créativité et la spiritualité.

Posté 24 novembre 2011 - 13:46

mouaif, c'est bien la question que je me pose... c'est vrai que ça semble parfois décourageant. Pour ma part je ne baisse pas les bras, semble-t-il que toi non plus Mamymouchette, alors en attendant d'assouvir ce profond désir de retour à la nature, merci pour vos conseils.

#12 flanar l'ancien

flanar l'ancien

    promeneur égaré

  • Membres
  • 2 753 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ariège
  • Intérêts:8% Minimum.
    Éventuellement, on en discute.

Posté 24 novembre 2011 - 14:28

Le squatt, pour qui ose, est une vraie belle solution tout autant qu'un courageux acte militant.
Il faut néanmoins bien mesurer les risques et conséquences à terme d'une telle démarche.
Voir la fin de ce thread (à partir du post 109): http://www.onpeutlef...tement__st__100

#13 POP

POP

Posté 24 novembre 2011 - 21:54

Pour nous dans la creuse , collé à nos 6hectars de terre agricole, se vendent 10 autres hectare plutôt réservé à des gens dans un projet type eco-village. Le prix est de 5000€ l'hectare.


Pour acheter, il faut partir loin des villes... Et acheter de la terre agricole puis travailler dessus.

Sinon, pour squatter les terrains en friche, cela va arriver.
Je te conseil d'attendre encore un peu. Attendre les faillites en cascade, les guerres, les révolutions...

#14 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 3 745 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 25 novembre 2011 - 08:27

Fuir les villes est vital de toutes les façons.

#15 Niko57

Niko57
  • Genre: Femme
  • Localisation:Dans les vosges chez soi !
  • Intérêts:Chevaux, permaculture, jardin expérimentaux, autonomie...

Posté 25 novembre 2011 - 09:49

Pour nous dans la creuse , collé à nos 6hectars de terre agricole, se vendent 10 autres hectare plutôt réservé à des gens dans un projet type eco-village. Le prix est de 5000€ l'hectare.


Pour acheter, il faut partir loin des villes... Et acheter de la terre agricole puis travailler dessus.

Sinon, pour squatter les terrains en friche, cela va arriver.
Je te conseil d'attendre encore un peu. Attendre les faillites en cascade, les guerres, les révolutions...


Je suis assez d'accord avec toi, pour ma part je cherche depuis pas mal de temps un lieu de paix, et je suis assez méticuleuse, car j'ai des classeurs de toutes mes annonces, triés, par est avec les premier prix et le temps qu'il sont en ventes, le prix de vente finale et le temps mit pour se vendre !

Il y a une perte moyenne de 25% du prix entre le prix affiché et le prix final de vente.

Cela dépend des endroits mais il faut surveiller, et analyser la situation, en 6 mois certainement maison en perdu 40% du prix indiqué ! les terrains constructible restent stable, car les gens aiment bien garder le terrain cela se dégrade moins, et il faut peu d'entretient !

Aujourd'hui tu peux pour 40 000 € avoir un havre de paix avec 2-3 hectares mais il faut chercher !

Mais avec la conjoncture économique l'année prochaine, il semblerai que tout va tomber en immobilière la bulle existante en France va exploser définitivement et on va enfin pouvoir acheter !

Serge Latouche à fait un conférence à Strasbourg sur la décroissance forcé ! et il parle pendant 2h de cette chute ... Alors moi je dis patience ! :)

Observe un peu plus en détails et discute beaucoup avec les vendeurs et tu seras surprises, que le prix indique n'est pas représentatif, les gens pensent vendre cher, car la bulle indique (les medias, l'état, et tout le traalalala) que les prix sont en hausses et élevés, car la demande est très forte et l'offre faible.... (la fameuse rétention du patrimoine ! lol) donc les prix sont hauts, mais l'offre est enorme !!!!! est la demande faible car les gens n'ont plus de sous, et les banques prêtent difficilements (ça aussi c'est un sujet de manipulation ...)


Donc moi je dis il ne faut pas perdre espoir et surtout ne pas acheter maintenant, et attendre, attendre au moins 6 mois !! si tout les acheteurs se mettaient d'accord ainsi alors on finirai par faire un boum !


Mais bon ... il faudrait avoir un pouvoir de communication ...

#16 Yamabushi

Yamabushi
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne(29)
  • Intérêts:Vivre sainement, l'élevage d'oiseaux, l'habitat bioclimatique autonome, l'autarcie mais pas reclus, ... et plein d'autres choses.

Posté 25 novembre 2011 - 12:02

Fuir les villes est vital de toutes les façons.


Et je suis daccord avec toi sur tous les points !
J'étais sous médicaments pour différentes allergies en habitant en ville pendant 8 mois de l'année.
Je suis aller m'installer en campagne et je n'ai plus eu besoin que de 2 mois de traitement et deux fois moins forts.
Depuis que je suis en bretagne, j'ai pris en tout 3 comprimés.
Le chois est vite fait !



Aussi étiqueté avec terrain, prix, bâtir