Aller au contenu


Moins de pétrole, inquiets ou pas ?

énergie pétrole avenir

  • Veuillez vous connecter pour répondre
16 réponses à ce sujet

#1 _strychnine_

_strychnine_

Posté 21 dcembre 2011 - 07:06

Dans cet article, un expert prédit une baisse rapide de la production de pétrole.
Personnellement, j'ai un peu hâte de voir moins de voitures dans les rues, moins de dingues du volant, j'en ai marre de voir ce gâchis de plastique... Donc ça me réjouit...
Qu'en pensez-vous ?




20 décembre 2011
Le pétrole déclinera peu après 2015, selon un ancien expert de l’Agence internationale de l’énergie




Olivier Rech a élaboré les scénarios pétroliers de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) durant trois ans, jusqu'en 2009. Il conseille aujourd'hui d'importants fonds d'investissements pour le compte de La Française AM, un gestionnaire d'actifs parisien.
Ses pronostics sur l'avenir de la production mondiale de pétrole sont aujourd'hui beaucoup plus pessimistes que ceux publiés par l'AIE...
Image IPB

Olivier Rech, responsable des questions pétrolières au sein de l'Agence internationale de l'énergie de 2006 à 2009.


Quels sont vos pronostics ? Commençons par les pays producteurs en dehors de l'Opep [qui représentent 58 % des extractions et 23 % des réserves mondiales].
Hors Opep, les choses sont claires : sur 40 millions de barils par jour (Mb/j) de pétrole conventionnel extraits des champs existants, on est face à un déclin annuel de l'ordre de 1 à 2 Mb/j.

Selon vous, on est donc proche du déclin de 5 % par an de la production existante évoqué par Shell ?
Oui, c'est à peu près ça.

Et pour la production des pays de l'Opep [42 % des extractions et 77 % des réserves mondiales] ?
C'est plus difficile à dire, les données sont toujours aussi opaques, on reste dans le brouillard. Je remarque néanmoins que les banques Barclays et Goldman Sachs estiment que les capacités de production non-utilisées de l'Opep, notamment celles de l'Arabie Saoudite, sont bien moins importantes que ce qui est annoncé officiellement.

De nombreux nouveaux projets de production sont actuellement en cours de développement. Que faut-il en attendre ?
En effet, il y a de nouveaux projets au large du Brésil, du Ghana et de la Guyane. Le golfe du Mexique est encore loin d'être épuisé. L'Arctique, c'est plus incertain, mais il y a un vrai potentiel pour le gaz naturel. Cependant, il faudra compter encore une décennie avant d'en voir sortir une production significative, éventuellement de pétrole.

Alors le pic et le déclin de la production mondiale de pétrole, c'est pour quand, selon vous ?
Il est toujours délicat d'avancer une date précise. Les taux de récupération des champs existants augmentent. Aux Etats-Unis, la production à terre décline très lentement (il faut dire qu'ils forent comme des fous là-bas). C'est une erreur de sous-estimer le savoir-faire des ingénieurs spécialistes du forage.

Compte tenu de tous ces facteurs capables de retarder un déclin, quelle est votre conclusion ?
On restera certainement en-dessous des 95 Mb/j pour l'ensemble des pétroles conventionnels et non-conventionnels.

Donc, vous êtes nettement plus alarmiste que l'AIE et que Total, le plus pessimiste des groupes pétroliers, qui évoque la possibilité de maintenir la production sur un plateau situé aux alentours de 95 Mb/j jusqu'en 2030.
C'est exact. La production se trouve déjà sur un plateau depuis 2005, autour de 82 Mb/j. Il me paraît impossible d'aller beaucoup plus loin. Puisque la demande, elle, devrait continuer à augmenter (sauf, peut-être, si la crise gagne les économies émergentes), je m'attends à voir les premières tensions d'ici 2013-2015.

Et ensuite ?
Ensuite, d'après moi, ce sera un déclin de la production sur la période 2015 à 2020. Un déclin pas forcement rapide d'ailleurs, mais un déclin, ça semble clair.

Vous dites « pas forcément rapide ». Pourquoi ?
Tout va dépendre du rythme auquel les filières de pétroles non-conventionnels vont pouvoir se développer. La transformation du charbon et du gaz naturel en carburant liquide restera infinitésimale. Pour les biocarburants de première génération, je pense qu'on est déjà proche de la limite maximale. En ce qui concerne la seconde génération, on en est encore au stade des pilotes industriels. Pour arriver à une production significative à l'échelle mondiale, de 2,5 Mb/j mettons, il faudra compter encore un quart de siècle.

Tout cela sera insuffisant pour compenser le déclin des champs existants de pétrole conventionnel, d'après vous ?
Insuffisant, oui.

Source : http://petrole.blog....rgie/#more-3941




#2 Jerry White

Jerry White
  • Genre: Homme
  • Localisation:Normandie
  • Intérêts:Veggie culture

Posté 21 dcembre 2011 - 12:26

Oh bah oui, t'en mieux ,mais bon ne faut il pas plutôt une décroissance choisie qu'un restriction subi , cela peut amener des difficulté grave au niveau de l'alimentation ,les cout de production vont augmenter ,les gens vont s'en prendre aux "étranger" ou dire que çà y est les chinois vont nous bouffer ,putain que les gens sont con .
moi plus de pétrole et ses nuisance me ferai plaisir mais je préfèrerai vraiment que cela soit un choix de société et pas un truc imposé par notre connerie ,çà me fais peur un peu tout de même ... si demain les gens se retrouvent sans viande dans leur assiette ou chocolat ... j'ai peur que cela les rendent marteau ,ils sont déjà pas net ..

l'autre soir j'ai regardé "zombiland" on voit des gros affamé qui se jette sur sur les héros du film ,ca laisse a réfléchir ..

Modifié par leadthump, 21 dcembre 2011 - 12:28 .


#3 _Mathieu_460_

_Mathieu_460_

Posté 21 dcembre 2011 - 12:39

Encore des articles pour justifier la hausse du coût des produits pétroliers et ses dérivés.......

Quoi qu'il en soit, le Monde a l'air de tirer quelques financements de certains partis politiques, comment dire..... le mieux c'est de chercher et lire....

Par ailleurs, le président de la République Nicolas Sarkozy rencontre Éric Fottorino le 9 juin 2010, alors que le journal cherche d'urgence un repreneur, pour interdire la reprise du journal par le trio Bergé-Pigasse-Niel et le met en garde en déclarant que si cette option était choisie, l'État renoncerait à verser 20 millions d'euros pour participer au sauvetage de l'imprimerie du journal...

Source Wikipédia

#4 Nebsio

Nebsio
  • Localisation:44
  • Intérêts:musique, nature, animaux, balades ...

Posté 21 dcembre 2011 - 17:46

moi perso j'ai hâte que le pétrole devienne tellement cher que peu de polleurs sans scrupules pourront l'acheter, même si tout va changer et qu'on ne sait réellement pas vraiment à quoi s'attendre, des émeutes, des pirateries, comme d'autres, je tente de me préparer à l'après pétrole, en produisant moi-même ma nourriture, en essayant d'être le plus autonome possible, car ça arrivera un jour ou l'autre .

on ressent déjà les effets du prix du pétrole, moi perso j'utilise beaucoup moins mon véhicule qu'avant, le plein de gasoil ou le plein de courses ?? le choix est vite fait !!

en selle les amis, y'a de l'herbe à faire brouter à mon poney, ça coute moins cher que le pétrole et c'est nettement plus écologique ^^

faut dire que plus la demande pétrole augmente plus les réserves s'épuisent, donc les chances que la fin du pétrole approchent plus vite que prévu sont inévitables ...

#5 sebashi

sebashi

    Apprenti terrien

  • Membres
  • 343 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Aveyron

Posté 21 dcembre 2011 - 20:00

On se rapproche de plus en plus de la fin du pétrole, c'est bien ... mais globalement la majorité s'en fout, persuadés qu'ils" trouverons une solution ...
Toute notre sociétée est basée sur des infrastructure, une logistique et un souhait de parcourir des grandes distances .... pour l'instant l'énérgie provient du petrole, mais l'éléctricité prendra le relais ...
Les voitures, elles on de l'avenir , elles seront éléctriques, et on ne pourra plus renier le nucléaire du coup ... ça mettra tous les dépendant du transport d'accord ..
C'est pas du tout ce que j'aimerai pour l'avenir, mais voila, la voiture ça arrange bien plus de monde qu'on ne veut le croire, personnellement je mise tout sur le cheval l'année prochaine, la voiture ne me sert plus que pour le stricte nécéssaire, pour les fêtes je bouge même pas parceque faire 600 km pour un week-end, bof ...

Oh bah oui, t'en mieux ,mais bon ne faut il pas plutôt une décroissance choisie qu'un restriction subi

c'est clair, beaucoup (dont moi-même) , on hate que cela arrive, mais les autres, la masse majoritaire en est dépendant

En tout cas pour la fin du plastique c'est cool !

#6 _strychnine_

_strychnine_

Posté 21 dcembre 2011 - 20:50

Je vois qu'on est tous à peu près d'accord. Je suis aussi inquiète de la réaction de ceux qui deviennent agressifs car en manque. Où je vis, un peu moins, car manquer est "habituel"...
Je dois dire que j'ai même la trouille d'aller en France, car je me dis que si une réelle crise commence, avec un euro qui explose en vol, un prix du carburant qui délire, je vais avoir du mal à rentrer chez moi... Vous pouvez rigoler de moi, c'est pas interdit... C'est pas une psychose, c'est juste une lecture de certains économistes réalistes qui m'influence... :smile:
Je n'ai plus envie de bouger. J'ai envie moi aussi d'avoir un cheval ou deux. J'ai l'écurie, déjà...

Modifié par strychnine, 21 dcembre 2011 - 20:51 .


#7 Niko57

Niko57
  • Genre: Femme
  • Localisation:Dans les vosges chez soi !
  • Intérêts:Chevaux, permaculture, jardin expérimentaux, autonomie...

Posté 22 dcembre 2011 - 00:29

moi je pense que c'est pour ce justifier d'un nouvel hold up des conducteurs, et ainsi augmenter les prix en prenant toujours les gens pour des cons !

et je suis comme toi strychine vivement les voitures à quatre sabots

Modifié par Niko57, 22 dcembre 2011 - 00:30 .


#8 naturel

naturel

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 3009 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 22 dcembre 2011 - 12:01

Si le pétrole monte trop haut (en fric) je pense que ce sera encore plus la zizanie en Europe...la voiture est le moyen le plus utilisé,plus tous les produits à base de pétroles..

j'ai entendu à un moment que le d'étroit d'ormuz était fermé...si les Iraniens le ferme...le pétroles explose

#9 Gallizour

Gallizour
  • Genre: Homme
  • Localisation:Villelaure

Posté 22 dcembre 2011 - 16:10

Etre personelement prés je ne sais pas si c'est le problème. Ce qaui est inquiétant c'est le manque d'anticipation de nos sociétés qui risque d'entrainer des famines des émeutes ou des guerre. Ton poney tu risque de te le faire bouffer.

Modifié par Gallizour, 22 dcembre 2011 - 16:11 .


#10 _Henri_

_Henri_

Posté 01 juin 2012 - 07:34

on trouve du pétrole en France, en guyane pour être plus précis....et c'est reparti pour un tour ?

#11 Alban

Alban
  • Genre: Homme
  • Localisation:Loire atlantique

Posté 01 juin 2012 - 13:52

Je suis passé par deux phases ces derniers temps.
En m'intéressant au survivalisme j'ai découvert qu'une de leur préoccupation était la pénurie de pétrole, pensant que cette pénurie mènerait vers un effondrement de la société car :
-Sans pétrole point de monoculture car on ne peut pas alimenter le gros tracteur, ni faire de pesticide issue de la pétrochimie, l’accès aux engrais deviens difficile.
-Plus d'acheminement de nourriture vers les villes et encore moins l'importation depuis d'autres pays car cela nécessite du pétrole.
-les gens crèvent la dalle -> sa tourne aux émeutes etc ...

Cependant en y réfléchissant, c'est une vision très statique de monde. Pour que cela se passe ainsi il faut se dire que les habitudes, les techniques n'évoluent pas. On a tendance à y croire car malgré que beaucoup de nos agissements semblent opposé au bon sens, nous ne changeons rien. Cependant si rien ne change c'est surtout que le changement n'a pas d’intérêt économiquement parlant pour l'instant. Polluer reste plus rentable que de ne pas polluer, alors nous polluons.
Cependant si des comportements respectant l'environnement devenait rentable alors nous changerions nos comportements ...
Pour le pétrole ce serait la même chose : le prix du pétrole n'étant pas encore assez haut, les techniques et les habitudes n'évolue pas, mais une fois que cela posera problème fini la peche en atlantique pour envoyer à perpet' les poissons se faire conditionner pour les renvoyer en france pour être vendue. L'économie énergétique sera rentable.
(en gros on est formaté pour pensé en terme d'argent et non pas de bon sens)

Alors sur un forum très penché décroissance je mérite surement de me faire lapider avec de tel propos mais ça me semble mieux tenir le coup que l'effondrement du à la pénurie de pétrole. Le changement de point de vue c'est fait quand j'ai regardé un débat entre un économiste libéral et un partisan de la décroissance :
http://www.dailymoti...nn_news?start=1

Alors fin du pétrole risque pour la survie, fin du système économique de "croissance infini", enfin un retour au respect de l'environnement ?
Je reste très septique au final, mais s'y préparer ne nous coute pas grand chose.
Plein d'autre débats que je n'ai pas eu le temps de regardé ici : http://www.enquete-d...re-avenir-88340

Vous en pensez quoi ?

Modifié par Alban, 01 juin 2012 - 13:56 .


#12 _Henri_

_Henri_

Posté 01 juin 2012 - 15:15

juste pour compléter la découverte d'or noir au large de la guyane


La découverte de pétrole au large de la Guyane est de très bon augure pour la France. D'autant que les estimations faite par l'opérateur britannique Tullow Oil sont encourageantes : les côtes guyanaises receleraient "au moins" 500 millions de barils.
C'est peut-être une bonne nouvelle pour la France, aux prises avec une sérieuse crise de la dette, comme de nombreux pays européens. Elle pourrait en effet compter dans un avenir proche sur une source de revenus substantielle et… assez inespérée. Impensable il y a encore quelques mois, la découverte de pétrole annoncée le 9 septembre dernier au large des côtes de la Guyane française (Amérique du Sud) serait d'un potentiel d' « au moins 500 millions de barils » d'or noir

Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Pétrole : la Guyane française assise sur 500 millions de barils ? | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique



commentaire d'un journaliste : ces ringards d'écolos, ils se sont encore trompés sur la pénurie de pétrole, et puis il y a encore le gaz de schiste si prometteur....

#13 _G.Lecolo_

_G.Lecolo_

Posté 01 juin 2012 - 15:40

voici une audition du mec de Shell :
En résumé :

- ils sont avant tout des marins
- ils sont des spécialistes de la mer
- il n'y a pas de risque selon leurs études
- ils développent à donf les énergies renouvelables
- bla-bla-bla-bla....

#14 Anonimo

Anonimo

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1615 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ztigania-celtika
  • Intérêts:Les plus divers, mais avant tout l'humain et l'environnement

Posté 03 juin 2012 - 13:09

Perso je ne suis pas inquiet!!..d une part parceque des zones d extration il y en a encore pas mal,(contrairement ce q il disent)
et si encore c etait vrais, q il y en a moins , il feront en sorte de preserver la resourse pour l automobile ,chauffage ,
et petrochimie , et tout ce q on fabrique de nos jours avec le petrole genre : jouets , bacines, poterie , televiseurs ,
mobiliers plastique ; bah!!.. il le feront avec autre chose!!!
IL me parait evident que s il souhaite presever la resource , faut aussi evite que ce soit utiliser pour faire des choses
que l on peut faire avac autres chose! et concentrer la matiere a un usage qui leur paraitreras prioritaire!
..comme le carburant!
a+

#15 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15379 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 03 juin 2012 - 20:01

En se focalisant sur la recherche du seul pétrole et de quelques ressources fossiles du même sous-sol et pas plus renouvelables, on fait au mieux reculer l'échéance d'une génération. Celle-ci risque de dilapider de merveilleuses chaines hydrocarburées qu'il est pratique mais un peu vain de brûler pour le chauffage ou pour le transport.

Le scénario negaWatt échappe à cette pensée réduite; pour la faire courte, il globalise la question de l'énergie et propose de consacrer les ressources les mieux adaptées à chacun des besoins:
- Le pétrole rare sera judicieusement utilisé par la pétrochimie. Les autres utilisations seraient des erreurs fatales.
- Le soleil pour le chauffage
- la bio-masse pour de rares besoins en carburants type gaz liquide.
- l'éolien, l'hydraulique pour les besoins réduits en électricité.

On peut ne pas les suivre dans leurs analyses et dans leurs propositions; on ne pourra pas dire qu'il n'y avait pas d'autres scénarios que le nucléaire ou le pétrole ou le charbon…

#16 l'api-jp

l'api-jp

Posté 09 juin 2012 - 18:12

Le pb, c'est que le pétrole, il yen a tellement PARTOUT que ça m'inquiète quand même. L'utilisation pour les besoins de déplacement est presque anecdotique.
Pour ce qui est du déplacement "individuel", dans l'état actuel des connaissances, je considère que le pb est réoslu.
Pour le transport des marchandises même si on relocalise fortement, ça va quand même coincé. Déplacer un homme 70 kg à 20 km: facile. Déplacer 30 tonnes: plus dur !!!! Dans mon métier de tous les jours: grosse inquiétude.
Quelque soit la production agricole, les besoins de traction sont énormes en puissance. Y pas d'histoire de monoculture ou je sais pas quoi, rien a voir. Ca parait beau de labourer 30 hectares avec un cheval de trait, parlez en à un "ancien" !
Ensiute, les routes ! c'est du pétrole ! Les PCs, l'électroménager, l'enrobage des fils électriques, les bouteilles, les boites, même les médicaments, il y en a partout de cette saloperie.
Et les matières premières: la sidérurgie: fondre l'acier et tirer une barre de fer sans une gouttte de pétrole !
Le bois de construction, poutres, solives, voliges, bardage,etc.... ! Un chène de 1M50 de diam et de 8 tonnes, on le remu pas avec 2 rayons de soleil. Tirer les poutres au passe partout à cheval sur une bille de bois !
Va falloir qu'on se secou et que l'on arrête de se plaindre à chaque fois qu'on travail un peu !

Donc oui, ça m'inète car certaine applications demandent une puissance énergétique très importante

#17 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15379 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 09 juin 2012 - 20:44

On peut dire que tu forces le trait… en évoquant la puissance requise pour un labour. ;)
Il me semblait acquis que le labour était efficacement remplacé par un gestion plus respectueuses du sol, de sa faune, de sa flore, de sa texture.

Pour le trait de scie, je crains que les billes de chêne de 1,50m soient denrées rares depuis longtemps. Dans les Vosges, les scieries de haut-fer étaient mues par la force hydraulique.

Quant à la sidérurgie elle nécessite du carbone, le plus souvent du charbon, jadis ce fut le bois.
Pour autant on sait faire des fours solaires pour les industries de transformation dite de seconde fusion.

Sur ce coup là je ne suis pas pessimiste. Le suis-je d'ailleurs au fond? Tant qu'on a des choses à faire, des techniques à revisiter, des savoir-faire à répandre…



Aussi étiqueté avec énergie, pétrole, avenir