Aller au contenu


Photo

Comment se passer de collecte d'ordures ménagères ?

déchets ordures ménagères collecte ramassage coût

  • Veuillez vous connecter pour répondre
19 réponses à ce sujet

#1 Praxis

Praxis
  • Genre: Homme

Posté 28 dcembre 2011 - 21:36

La collecte des ordures ménagères, outre que son coût est en constante augmentation, n'est sans doute pas indispensable pour tout le monde. Je me demande donc s'il est possible de se passer de ce service. Il me semble avoir entendu qu'il est difficile, ou illégal, de résilier ce service, quand bien même on ne s'en sert pas. Quelqu'un aurait-il des informations à ce sujet s'il vous plaît ?

#2 Yamabushi

Yamabushi
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne(29)
  • Intérêts:Vivre sainement, l'élevage d'oiseaux, l'habitat bioclimatique autonome, l'autarcie mais pas reclus, ... et plein d'autres choses.

Posté 29 dcembre 2011 - 00:52

Si quelqu'un en avait, cela m'interresse aussi car je ne fais que 2 poubelles /mois maxi et je pourrais très bien les déposer moi meme à la déchèterie car tout est trié.
Bon d'accord, les rares fois ou ma compagne est là, elle se ratrappe et fait 2 poubelles par jour presque tellement elle a une frénésie d'achat sur-emballé !
Mais je trouve quand meme que plus de 300€ pour 20 poubelles et 6 de tri c'est largement abusé.
Et pourquoi on ne paie pas au nombre de poubelle qu'on fait ?

#3 Miguel

Miguel
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ardennes plus pour longtemps
  • Intérêts:décroissance
    autonomie
    l'avenir de mes enfants

Posté 29 dcembre 2011 - 10:01

En effet la prise de conscience du suremballage et du tri sélectif n'est pas reconnue.
Dans certaine commune il est envisagé une pesé au ramassage des ordures ménagères.
Vu la quantité de déchet que nous consommons, deux poubelles par mois, cela serait intéressant mais connaissant le bon français de nouvelles "attitudes" devraient apparaître : brûlage, mettre dans la poubelle du voisin etc...

#4 Praxis

Praxis
  • Genre: Homme

Posté 29 dcembre 2011 - 10:47

Un article de la presse régionale indiquait récemment que les grandes surfaces auraient l'obligation de récupérer les emballages des produits qu'elles vendent, mais là encore je n'ai pas pu vérifier cette information

#5 Yamabushi

Yamabushi
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne(29)
  • Intérêts:Vivre sainement, l'élevage d'oiseaux, l'habitat bioclimatique autonome, l'autarcie mais pas reclus, ... et plein d'autres choses.

Posté 29 dcembre 2011 - 12:51

L'idéal c'est d'emmener sa poubelle et de la faire peser sur place.
Sauf que là le tarif carburant n'est plus en néga-carbone !
donc création de lieu de collecte de proximité et ensuite ramassage de masse.

#6 Praxis

Praxis
  • Genre: Homme

Posté 29 dcembre 2011 - 16:03

Excellente idée, à condition de réussir à trouver quelques marginaux.

#7 Etyv

Etyv
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Permaculture , faune et flore sauvage, artisanat, bricolage, autonomie, décroissance.

Posté 29 dcembre 2011 - 17:04

La gestion des déchets est un sujet sensible, parfois trop pour les mairies aspirant à satisfaire la majorité de leurs concitoyens. Elle nécessite visiblement de se reposer sur les structures et filières en place conformément à la législation (des abus dans le passé? décharges sauvages ayant abouti à l'implication du Législateur? ... ).

"Les communes ou les établissements publics de coopération intercommunale assurent, éventuellement en liaison avec les départements et les régions, la collecte et le traitement des déchets des ménages." ... ( Code général des collectivités territoriales article L 2224-13) , par exemple. Donc peu de liberté de choix à priori (et de moins en moins...).

Je ne trouve rien de concret sur une quelconque initiative individuelle allant dans le sens de la question posée. Mais ça m'intéresse. A moins de se substituer à l'autorité municipale (ou de le devenir au nom d'un groupe partageant la(les) les même idée(s) pourquoi pas), il parait difficile de s'exonérer des taxes imposées par les élus ou plus exactement les collectivités.

Ceci me rappelle une petite anecdote amusante si je puis dire: Alors que je rentrais chez moi, longeant sur une petite route de campagne deux bacs réservés aux habitants de notre hameau (sur leur participation financière évidemment...) je fus surpris de voir s'y arrêter un inconnu du village proche (d'après la plaque d'immatriculation , ce qu'il me confirma).

Et celui-ci de m'expliquer à grand renforts de moulinets que la poubelle individuelle mise à sa disposition par son maire était 'trop petite' pour les besoins de sa famille... . Prenais-il le problème à l'envers? S'en fichait-il tout simplement ? Divergence d'opinion avec les 'élus' quant au but à atteindre? Problème de communication avec ces derniers? Aurait-il fallu lui faire suivre un stage dans la filière de traitement des déchets pour lui ouvrir l'esprit? Je suis resté avec beaucoup d'interrogations ce jour là, mais aussi avec une certitude: le chemin est long!

#8 ricmo

ricmo
  • Genre: Homme
  • Localisation:Franche Comté

Posté 29 dcembre 2011 - 17:42

Bonjour.
Comment s'en passer, certain ont trouver bien des solutions tout aussi déplorables : Les poubelles publiques, des cimetières, au travail, poubelles du voisin, du coup nombreuses municipalités, débordées de déchets suppriment toutes leurs "poubelles publiques", les nouvelles poubelles sont équipées de cadenas(hilarant!)... du coup toutes ces personnes qui ne veulent pas payer leur déchets s'en délestent un peut partout. Ici en forêt et c'est de pire en pire depuis deux ans et on s'attend à la cata suite aux estimations parvenus et aux futures factures.
Alors je me pose la question du bilan réel de la mise en place du tri sélectif individuel, des forfaits à la levée ou au poids, qui augmentent dans la grande majorité des cas considérablement la facture.
J'ai vu certains barèmes, et jusqu'à 12 levées c'est 157 euros (bac de 120L). C'est le minimum à payer, moins y'a pas! A moins que...
Pour les déchetteries, les notre n'acceptent plus les ordure ménagères.

#9 Praxis

Praxis
  • Genre: Homme

Posté 29 dcembre 2011 - 22:24

Merci pour vos recherches Etyv.

Cela risque effectivement de s'avérer compliqué de s'exonérer de taxe de collecte des déchets, dans la mesure où les employés municipaux se retrouveraient au chômage technique si tous les ruraux les remplaçaient par un compost et un cochon vorace.

Modifié par Praxis, 29 dcembre 2011 - 22:24 .


#10 Yamabushi

Yamabushi
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne(29)
  • Intérêts:Vivre sainement, l'élevage d'oiseaux, l'habitat bioclimatique autonome, l'autarcie mais pas reclus, ... et plein d'autres choses.

Posté 29 dcembre 2011 - 22:56

Je jour ou je peux me passer d'avoir des déchets à mettre à la poubelle, je ne paie plus en leur envoyant un recommandé leur disant que je n'ai pas besoin de leurs services puisque je n'utilise pas ce "service".

#11 Etyv

Etyv
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Permaculture , faune et flore sauvage, artisanat, bricolage, autonomie, décroissance.

Posté 30 dcembre 2011 - 14:02

'My plaisure' comme on dit. Il n'est pas certain que de nos jours beaucoup d'employés municipaux se chargent directement de la gestion des déchets, c.à.d. autrement que de manière comptable, même en milieu rural, et qu'il y aurait un impact négatif sur leur poste si le système en place changeait.

#12 Yamabushi

Yamabushi
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne(29)
  • Intérêts:Vivre sainement, l'élevage d'oiseaux, l'habitat bioclimatique autonome, l'autarcie mais pas reclus, ... et plein d'autres choses.

Posté 30 dcembre 2011 - 14:07

De toute façon, tout est sous-traité et meme sous-traité par les sous-traitants !
C'est une chaine infernale qui n'est prévue QUE pour faire du fric.
Donc oui si on ne produit pas de déchet, il n'y a pas de raison que l'on paie meme si les administrations se chargent de nous soutirer un maximum de fric aussi.

#13 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 994 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 30 dcembre 2011 - 15:22

Il reste peu de territoire sans déchetterie… on s'en aperçoit en les traversant, les dépôts sauvages y sont plus nombreux qu'ailleurs.

Pour la collecte organisée, deux solutions; un service de la collectivité avec ses propres employés ou une prestation confiée après appel d'offres à une entreprise privée. Il est tellement facile de dire que les "communaux" sont payés à ne rien faire, et que le privé coûte excessivement cher.

Par ici, les campagnes de sensibilisation produisent des effets; le volume et le poids collectés en porte à porte vont en diminuant. Pour la première année, la taxe a pu être baissée de 5%.

Toutes les communes ou toutes les EPIC ont longuement phosphoré pour finalement adopter l'un ou l'autre système pour déterminer la taxe demandée à l'habitant usager. Le seul pari tenable consiste à faire confiance au citoyen et le tenant informé de l'évolution des pratiques, des coûts et des dérives constatées.

Peut-on exonérer les habitants exemplaires qui n'ont aucun déchet ménager ni aucun encombrant à confier à la gestion collective?
Sans doute, mais que se passe-t-il le jour ou un besoin ponctuel survient? On demande au voisin?

#14 Yamabushi

Yamabushi
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne(29)
  • Intérêts:Vivre sainement, l'élevage d'oiseaux, l'habitat bioclimatique autonome, l'autarcie mais pas reclus, ... et plein d'autres choses.

Posté 30 dcembre 2011 - 16:31

On emmène soit meme à la déchèterie.

#15 Bastringue

Bastringue
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne

Posté 30 dcembre 2011 - 17:00

Une partie de la taxe pour l'enlèvement des ordures ménagères sert au financement des déchetteries donc je ne vois pas trop pourquoi tu ne paierais pas de taxe.

Ensuite, peut être que toi tu as un endroit pour stocker tes déchets et que tu as un véhicule pour les transporter jusqu'à une déchetterie mais quid des gens qui vivent en appart, n'ont pas de voiture et sont à 15 km de la première déchetterie?

En plus de ça je suis certain que si on décidait de détaxer ceux qui ne produisent pas de déchet on verrait dans le mois qui suit le retour des décharges sauvages.

Modifié par Bastringue, 30 dcembre 2011 - 17:03 .


#16 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 994 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 30 dcembre 2011 - 17:11

Soit, mais cela supposerait qu'un paiement ponctuel soit demandé.
Le personnel de la décheterie se trouverait ainsi chargé d'une responsabilité supplémentaire.

Pour avoir collaboré à la création de deux déchetteries, je sais que ce sont des établissements assez complexes à construire et à gérer dans le respect des normes de salubrité et de sécurité. Les collectivités assument donc des coûts importants tant pour la construction que pour l'exploitation de ces sites.

Une part des matériaux seulement génère une rentrée en termes financiers. Elle ne compense pas intégralement le coût de l'évacuation et du traitement des autres déchets non recyclables. (amiante, ampoules, toxiques…)

#17 Praxis

Praxis
  • Genre: Homme

Posté 30 dcembre 2011 - 17:23

Les déchetteries sont aussi financées par les recettes de la collecte du verre, me semble-t-il, et je ne demande pas pour autant de l'argent en échange de mes bouteilles vides.

Il n'est pas question de savoir si les personnes habitant en appartement peuvent se passer de collecte des déchets mais si les personnes qui s'en passent facilement peuvent s'éxonérer de la taxe relative à ce service.

Certaines communes offrent des lombricomposteurs à leurs ouailles ; certains pays accordent des petites primes aux personnes qui souhaitent acquérir des poules pour réduire la masse des déchets ménagers. Ce type de mesures pourrait sans doute éviter le retour des décharges sauvages.

Modifié par Praxis, 30 dcembre 2011 - 17:24 .


#18 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 994 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 30 dcembre 2011 - 18:17

Pour mettre en route un lombricompostage, il suffit de 10 euros de matériel facile à trouver, d'une demi-heure de bricolage ultra simple et d'une autre demi-heure d'écoute ou de lecture pour en savoir assez.

Je suis toujours étonné qu'il faille prendre les gentils électeurs par la main pour les faire évoluer vers le bon sens.
Je sais aussi ce que coûte ces campagnes d'informations à grand renfort de prospectus et de budget com.
Un mal nécessaire…

Par contre, en l'absence du paiement de la Redevance d'Enlèvement des Ordures Ménagères, comment éviter la resquille, toujours source de ressentiment entre citoyens.

Comme toute redevance, la REOM (Redevance d'enlèvement des Ordures Ménagères) est liée au service rendu.
Son montant varie généralement :

* selon le nombre de personnes dans le foyer,
* selon le volume des bacs ou des sacs remis par l’autorité gestionnaire du service,
* selon le poids des déchets emmenés à l’occasion d’une pesée embarquée.

la suite ici:
http://www2.ademe.fr...m=3&catid=17427

#19 Yamabushi

Yamabushi
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne(29)
  • Intérêts:Vivre sainement, l'élevage d'oiseaux, l'habitat bioclimatique autonome, l'autarcie mais pas reclus, ... et plein d'autres choses.

Posté 30 dcembre 2011 - 21:30

Une partie de la taxe pour l'enlèvement des ordures ménagères sert au financement des déchetteries donc je ne vois pas trop pourquoi tu ne paierais pas de taxe.

Ensuite, peut être que toi tu as un endroit pour stocker tes déchets et que tu as un véhicule pour les transporter jusqu'à une déchetterie mais quid des gens qui vivent en appart, n'ont pas de voiture et sont à 15 km de la première déchetterie?

En plus de ça je suis certain que si on décidait de détaxer ceux qui ne produisent pas de déchet on verrait dans le mois qui suit le retour des décharges sauvages.


Personnellement, je prefaire payer pour mes besoins et pas pour une moyenne haute due a une société de surconsommation.
J'ai pas forcément de quoi stoquer. Juste ma poubelle qui se remplit tout doucement. En plus je dois déjà déposer mes poubelles à 1km donc je trouve que payer plus de 300€ à l'année pour emmener mes 2 poubelles maxi par mois dans un point de regroupement qui souvent est mal vidé c'est très cher payer !

Dans le village ou j'habitais avant je payais la moitier de cette somme et mes poubelles étaient récupéré devant ma maison.
De plus j'avais pris à la codécom un composteur ce qui me permettait d'avoir une taxe minimisé. Et avec les poules, aucun déchets organique ne subsistait.
Dans certaines régions, visiblement, le probleme est pris à l'envers. Et c'est payez et taisez vous.

Modifié par Yamabushi, 30 dcembre 2011 - 21:34 .


#20 Etyv

Etyv
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Permaculture , faune et flore sauvage, artisanat, bricolage, autonomie, décroissance.

Posté 30 dcembre 2011 - 21:43

Je ne crois pas que les communaux soient vraiment critiqués pour leur laxisme de nos jours, sauf peut-être par l'opposition politique (du lieu) lorsque celle-ci devient représentative, et plutôt par idéologie dans ce cas.

Au contraire leurs activités semblent aller dans le bon sens: gestion plus écologiquement durable (comme on dit) des espaces verts par exemple, optimisation des moyens par regroupements en CC, participation à la mise en place de fameuses trames vertes et bleus, meilleures sensibilisation et formation du personnel. Encore faut-il que les moyens puissent suivre les ambitions (de vouloir corriger les erreurs passées et les mauvaises habitudes).

Par contre ont-ils eu un jour (les a-t-on aidé?) une quelconque capacité d'expertise facilitant leur libre-arbitre sur des demandes d'exonération de taxe? Comment juger de la capacité individuelle d'une personne à traiter ses déchets ménagers aujourd'hui, sinon en créant un nouveau service (payant) d'experts en la matière?

Brûler ses propres déchets ne me parait plus envisageable sans vivre en autarcie, c.à.d. hors de la chaîne de consommation. Le marché étant mondialisé, comment s'assurer de la non toxicité des fumées et cendres que l'on génère sinon ?

Le compostage, quelque soit la méthode employée, nécessite de s'approvisionner en fruits et légumes dans les filières bio (ce point de 'détail' est rarement mis en avant) et / ou d'avoir le temps et l'espace pour produire soi-même et sans traitement nocif à l'environnement.

Ne s'appuyer que sur les circuits commerciaux ou d'échanges locaux, en devenir un acteur, semble porteur d'espoir mais ces circuits peuvent-ils eux-mêmes devenir auto-suffisants du jour au lendemain, voire un jour ? J'aime bien le croire.

Aller à la déchetterie 20 kms plus loin (je ne voudrais pas vivre à côté) me conviendrait tant que j'ai les moyens et surtout les capacités physiques de le faire. Ce n'est pas le cas de tout le monde, alors je me sentirais plus individualiste que je ne le souhaite en agissant ainsi.

Payer pour une organisation mise en place malgré moi ne me convient pas non plus car les dérives existent et je ne pourrais jamais tout contrôler même si je le voulais. Il n'y a pas tellement d'alternative en fait, à part aller vivre en ermite isolé loin de tout, créer sa propre communauté ou bien s'expatrier. Et j'aimerais tant pouvoir aboutir à une conclusion différente.



Aussi étiqueté avec déchets, ordures, ménagères, collecte, ramassage, coût