Aller au contenu


Photo

La violence est-elle inéluctable?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
34 réponses à ce sujet

#1 flanar l'ancien

flanar l'ancien

    promeneur égaré

  • Membres
  • 2 711 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ariège
  • Intérêts:8% Minimum.
    Éventuellement, on en discute.

Posté 25 mars 2012 - 19:50

Ici ou ailleurs, nous sommes nombreux à chercher des alternatives communes, à rêver d'un monde idéal, à mettre en avant des exemples de communautés vivant en harmonie.
Nous sommes aussi nombreux, malheureusement, à critiquer l'autre, à lui refuser sa différence.
Souvent, nous croyons -par naïveté sûrement- qu'un modèle est possible, qu'il suffirait de mettre en place quelques idées ou concepts communs (généralement dictés par quelque chose que je définirai comme l'intelligence du coeur) pour que tout aille mieux, pour que le monde ressemble à ce que nous aimerions qu'il soit.
N'avons-nous pas, par prétention peut-être, ou par besoin de se rassurer dans un monde qui ne nous va pas toujours, oublié notre nature? Oublié que l'Homme est faible, bête, fragile...
Je viens de lire un très bon article du Monde qui fait le point sur l'éternelle violence de l'Homme, et cela m'interroge vraiment quant à la possibilité de changer les choses, quant à la possibilité d'avancer vers un monde meilleur.
Notre monde moderne, notre (nos) civilisation(s) contemporaine(s), notre approche du "vivre ensemble" sont-ils de vraies avancées? Avons-nous de réelles solutions pour envisager l'Humanité dans sa globalité au sein d'un monde plus serein, plus sage?
De tout temps, guerres & meurtres, partout sur Terre, ont foisonné.
De tout temps, l'Homme a cru tirer leçon de ces faits pour envisager qu'ils ne se renouvellent pas.
Qu'en est-il?
Sommes-nous tou(te)s de potentiel(le)s barbares?

Le lien vers l'article du Monde pour mieux comprendre ce que je cherche maladroitement à exprimer ici:
http://www.lemonde.f...tors_picks=true

Merci de votre participation.

#2 _strychnine_

_strychnine_

Posté 26 mars 2012 - 06:57

Excellent article comme base de réflexion en effet...
Je pense depuis longtemps que la personne la plus équilibrée du monde est susceptible de devenir un être d'une violence destructrice extrême. Il suffit que la vie, quelqu'un, actionne le bouton " pétage de plomb " que chacun recèle au fond de lui pour que ça se passe.
Une sorte d'endroit sauvage que rien ne pourra jamais détruire.
Vient se surajouter l'esprit de meute. Le besoin de vivre dans une communauté et d'être accepté par elle, de faire partie d'un groupe, pour être protégé. Et pour cela, on reste dans la logique du groupe et du chef, ou de l'excitation collective.
Il y a un film allemand, issu d'une expérience faite aux Etats-Unis, sur l'étude in vivo du fascisme.
https://secure.wikim...Troisième_Vague
http://www.allocine....ilm=134390.html

J'ai l'impression que lorsqu'on veut instinctivement "grandir", accéder à une certaine sagesse, refouler et détruire la part violente en nous, on s'isole et on fuit les autres. On rentre en contemplation. On jeûne. On arrête de parler. Du coup on n'essaye plus de convaincre. Les sages vont s'isoler dans la montagne, que ce soit Jésus, Bouddha ou les autres... On s'intériorise.
Au contact des autres, ce bel édifice se fracture rapidement.
Je crois que les mots ont beaucoup à voir là-dedans. L'incompréhension parce que nous ne mettons pas la même chose sur les mots, ou bien nous voulons trop mettre la même chose sur les mots... :)
  • r00tslife aime ceci

#3 Bastringue

Bastringue
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne

Posté 27 mars 2012 - 21:15

Vie violence
ça va de pair
Les deux se balancent
paradis enfer
chair contre chair
dansent les cadences
d'un tango pervers.....

Nougaro

Tout est violence dans la vie. Naitre, grandir, mourir, aimer.

Après c'est juste la question de savoir comment on peut exprimer cette violence en nous et hors de nous autrement que par l'agressivité.

#4 naturel

naturel

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 260 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 28 mars 2012 - 10:36

Je suis souvent partagé....laissez,agir,laissez,agir,laissez,agir...je me laisse me faire mal tous seul,maintenant

#5 Anonimo

Anonimo

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1 615 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ztigania-celtika
  • Intérêts:Les plus divers, mais avant tout l'humain et l'environnement

Posté 28 mars 2012 - 18:00

Je pense que la voilence humaine existeras toujours chez l humain!
Les sources de la violence chez l humain sont genetiques, l humain nait avec cette capacité puisque comme tout especes
doit avoir recours a cette derniere pour assurer son existance sur la terre .
La nature ne conçoit pas les de lois sastutaires ,regles ecrite decres..
donc dans un monde basique d existence, l agressivite et reactions violantes sont normales pour ce defendre des
predateurs et etre a son tour predateur!
La grosse bourde que la nature a fait a mon sense; (ou alors fruit d un hazard) est le fait que l humain a eu
un cerveaux bcps plus evoluer que d autres especes!! a tel point q il a pu apprendre a metriser des faculter
a priori spontanée !! de ce fait, ayant saisie l agressivité et son pouvoir d infliger a ces congenaires et autres
souffrances par le biais de la violence ; il oeuvre ainsi pour parvenire a ces fins!
L humain est une espece "predatrice" , de ce fait lorsque il y a des disfonctionnements psychiques la notion du
bien et du mal est totalment effacer!! L auto-regulations des instinct primitifs est helas par des; causes diverses
ainsi intermittente.
Dans une societé dite "evoluer " que nous connaissons bien, l humain est aussi un son tour victime de ces faculté "d infliger"
par ces congeneres! par exemple ,
la violence suite a l abus d alcool,
pedophillie ,
drogue,
liste non exostive!
Les deviences crée par des abus divers modifient les esprits , diminuent les naurones ...
dans le cas d une deviance sexuele come la pedophilie ; souvent le bourreaux on etes a leur tour victimes!
Pourquoi cela?
simplement parceque la seconde bourde de la nature est celle d avoir crée une cerveau chez l humain
qui dispose d une facultée dite de "normalisation" de son environement et mode de vie!
c est a dire q il trouve normale de vivre en dehors de regles morales et physiques en acceptant sa condition aussi mostruose soit t elle!...completement abérants!!!!!
Autres raisons de violences la societé "roule ou creve", toujours plus de la part de l individu, ou alors racisme, inégalité
face au lois , inegalité de reussite, logement ,pouvoir d achat ,ecole,culture , reconaissance....
ses chose qui attisent la haine des uns envers les autres ,les problemes sociaux divers.

#6 _Henri_

_Henri_

Posté 29 mars 2012 - 08:02

on est loin de " peace and love" , pourtant cette époque a existé ? c'est vrai que c'était sous substances illicites...

#7 naturel

naturel

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 260 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 29 mars 2012 - 13:34

Qu'est-ce que vous pensez de cette initiative....partant du principe que la violence commence par soi-même,pourquoi pas empêcher les gens de dirent certains mots que certains qualifies "violent"....j'imagine que le mot enculé est proscrit...(pourtant il va bien à certaine personne).

http://leveil2011.sy...an.net/?p=11582

#8 _strychnine_

_strychnine_

Posté 13 aot 2012 - 13:19

Un magnifique coup de gueule de Michael Moore sur les Américains et les armes à feu... ( Sur Courrier international )



http://www.courrieri...olie-meurtriere

Michael Moore : arrêtons notre folie meurtrière !


Depuis que Caïn a pété les plombs et zigouillé Abel, il y a toujours eu des humains qui, pour une raison ou une autre, perdent temporairement ou définitivement la boule et commettent d’indicibles actes de violences. Au premier siècle avant Jésus-Christ, l’empereur romain Tibère prenait plaisir à jeter ses victimes du haut d’une falaise de l’île de Capri, dans la Méditerranée. Au Moyen-Âge, Gilles de Rais, chevalier français et allié de Jeanne d’Arc, perdit un beau jour la raison et finit par massacrer des centaines d’enfants. Quelques décennies plus tard, Vlad l’Empaleur, qui inspira le personnage de Dracula, assassinait les habitants de Transylvanie de manières aussi diverses qu’horribles.

A l’époque moderne, presque toutes les nations ont eu un, voire deux psychopathes auteurs de massacres, quelle que soit la rigueur de leur législation sur les armes à feu – il y a un an, le suprémaciste blanc cinglé Breivik, en Norvège ; le boucher de l’école de Dunblane, en Ecosse ; le tueur de l’Ecole polytechnique de Montréal ; l’auteur du massacre d’Erfurt, en Allemagne… la liste semble infinie.

Et puis vendredi, le 3 août, le tueur d’Aurora. Il y a toujours eu des fous, et il y en a toujours.

Mais il existe une différence entre le reste du monde et les Etats-Unis : chez nous, il y a deux Aurora par jour, 365 jours sur 365. Le fait est qu’au moins 24 Américains se font tuer chaque jour (soit 8 000 à 9 000 par an) par des tueurs munis d’armes à feu. Ces chiffres ne prenant en compte ni les personnes tuées par accident ni celles qui se suicident avec une arme, on peut les multiplier par trois, et on arrive alors à un total de plus de 25 000 morts.

Ce qui signifie que les Etats-Unis sont responsables de plus de 80 % des morts par arme à feu survenues dans les 23 pays les plus riches du monde. Or les habitants de ces pays, en tant qu’êtres humains, ne sont ni pires ni meilleurs que nous, Américains. Alors pourquoi nous ?

Aux Etats-Unis, les conservateurs comme les libéraux sont fermement convaincus de connaître la cause du problème. Et si ni les uns ni les autres ne parviennent à trouver une réelle solution, c’est qu’en fait ils ont tous à moitié raison.
Les Américains de droite pensent que les pères fondateurs des Etats-Unis, par une sorte de décret divin, leur ont donné le droit absolu de posséder autant d’armes qu’ils le souhaitent. Et ils rappellent à l’envi qu’un pistolet ne tire pas tout seul : “Les armes ne tuent pas les gens, ce sont les gens qui tuent les gens.”

Bien sûr, ils savent qu’ils ne sont pas honnêtes intellectuellement. Parce qu’ils savent que les hommes qui ont rédigé le deuxième amendement de la Constitution voulaient uniquement s’assurer qu’il serait possible de réunir une milice de fermiers et de commerçants au cas où les Britanniques auraient décidé de revenir tout saccager.

Mais ils ont à moitié raison lorsqu’ils disent que “les armes ne tuent pas les gens”. Je modifierais un brin leur discours pour mieux rendre compte de la vérité : “Les armes ne tuent pas les gens, ce sont les Américains qui tuent les gens.”

En tout cas, ce sont les seuls du “premier monde” à le faire en masse. Et vous entendrez des Américains de tous horizons invoquer une foule de raisons pour ne pas regarder en face ce qui se trouve réellement derrière ce fait.

Ils diront que c’est la faute des films et des jeux vidéos violents. Or, la dernière fois que je me suis penché sur la question, les films et les jeux vidéo étaient plus violents au Japon qu’en Amérique. Et pourtant, moins de 20 personnes y sont tuées chaque année avec une arme à feu – en 2006, le chiffre est même descendu à deux !

D’autres avanceront que toutes ces tueries tiennent au nombre de foyers brisés. Je suis navré de vous l’annoncer, mais il y a presque autant de foyers monoparentaux au Royaume-Uni qu’ici. Et pourtant, la Grande-Bretagne déplore généralement chaque année moins de 40 meurtres par arme.

Les gens comme moi diront que cela vient du fait que les Etats-Unis ont une culture de l’homme armé, une culture “des cow-boys et des Indiens”, du “tire d’abord et pose des questions ensuite”. Et s’il est vrai que le génocide des Amérindiens constitue somme toute une manière assez moche de fonder un pays, je crois que nous ne sommes pas les seuls à avoir un passé violent ou un penchant pour les génocides. Salut, chers Allemands ! Oui, je parle de vous et de votre histoire, depuis les Huns jusqu’aux nazis, grands amateurs de bons petits massacres (comme les Japonais d’ailleurs, et les Britanniques, qui ont gouverné le monde pendant des siècles – et qui ne l’ont pas fait en plantant des marguerites).

Et pourtant, en Allemagne, une nation de 80 millions de personnes, on ne dénombre qu’environ 200 meurtres par arme à feu chaque année.

Ainsi, tous ces pays (et beaucoup d’autres) sont comme nous. Si ce n’est que chez nous, il y a plus de gens qui croient en Dieu et qui vont à l’église que dans n’importe quel autre pays occidental.

Mes compatriotes libéraux vous diront que si nous avions moins d’armes à feu, nous aurions moins de morts par arme à feu. Et, d’un point de vue mathématique, ils ont raison. Moins de choses mauvaises – moins de calories, de cigarettes, de téléréalité – égale moins de morts. Et si nous avions une législation rigoureuse sur les armes, interdisant les armes automatiques et semi-automatiques, ainsi que la vente de chargeurs qui peuvent contenir des tonnes de munitions, alors les tueurs comme celui d’Aurora ne pourraient pas faire autant de victimes en l’espace de quelques minutes.

Mais là encore, il y a un problème. Au Canada aussi, les armes sont légion (il s’agit principalement de fusils de chasse) – et pourtant le pays ne compte chaque année que quelque 200 morts par arme à feu. Du reste, en raison de sa proximité, le Canada possède une culture très semblable à la nôtre. Les enfants y jouent aux mêmes jeux vidéo violents, ils regardent les mêmes films et les mêmes émissions télévisées, et pourtant, une fois adultes, ils n’essaient pas de s’entre-tuer. Quant à la Suisse, qui se hisse au troisième rang mondial du nombre d’armes par habitant, elle possède malgré tout un faible taux de meurtres par arme à feu.

Mais alors, pourquoi nous ?

Nous, Américains, sommes des tueurs incroyablement bons. Tuer est un moyen de réaliser nos objectifs. Les trois-quarts de nos Etats exécutent leurs criminels – quand les Etats avec le plus faible taux de meurtres sont généralement ceux qui n’appliquent pas la peine de mort.

Notre propension à tuer n’est pas simplement historique (massacre des Indiens, des esclaves, guerre “civile”). Tuer est notre façon de résoudre les problèmes qui nous font peur. C’est l’invasion comme politique étrangère. Bien sûr, il y a l’Irak et l’Afghanistan, mais nous sommes des envahisseurs depuis la “conquête du Far West”, et aujourd’hui nous sommes tellement accros que nous ne savons plus quel pays envahir (Oussama Ben Laden ne se cachait pas en Afghanistan, mais au Pakistan), ni pour quelle raison (Saddam Hussein ne possédait pas d’arme de destruction massive et n’avait rien à voir avec le 11 septembre). Et voilà que, maintenant, nous nous mettons à envoyer au loin des avions sans pilote pour tuer, des avions contrôlés par des hommes sans visage installés dans un luxueux studio climatisé de la banlieue de Las Vegas. C’est une folie.



En VO http://www.theadvert...?nclick_check=1

#9 naturel

naturel

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 260 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 18 septembre 2012 - 08:31

j'arrive pas à vivre....................................................................................................................................................................ou être???????????????????????????????????????

#10 geispe

geispe
  • Genre: Homme
  • Localisation:Strasbourg

Posté 18 septembre 2012 - 09:27

la violence est une question de choix, de décision : on peut décider d'être violent ou de ne pas l'être, non ? elle n'est donc pas inéluctable. reste alors à savoir pourquoi on, décide d'être violent...

#11 naturel

naturel

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 260 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 18 septembre 2012 - 10:34

geispe...les gens qui sont violent savent pourquoi sinon il ne le serait pas....sait la peur de pleins de choses,chaque actions amènes une réaction.
Même parler des peurs ont en à peur...

Beaucoup de gens ont peur....le monde ne (re)tournerait pas comme il le fait depuis si longtemps si plus personnes n'a peur.

#12 l'api-jp

l'api-jp

Posté 25 septembre 2012 - 19:50

Sujet compliqué !
La violence est en nous. Tous le monde peut potentiellement l'être et plus ou moins.
Après, c'est comme la liberté en philo. On a tous une représentation de la violence. Certaines personnes considère des choses violentes et pas d'autres. Une injure; c'est violent ou pas ? une petite tappe sur une joue d'enfant ?. Perso, je préfère de quelqu'un un"ta gueule" franc et claire plutôt qu'un lèche botte qui va me descendre par derrière. J'aime les gens entiers moi et je pardonne volontier quelques abus de langages. D'autres non. J'ai pris des tartes bien méritées gamin et j'ai pas l'impression d'avoir été violenté !
Autre chose: la violence peut se canaliser et être transformé en "combativité" en "niak comme je dis" et quelque fois peut ne pas être vraiment mauvaise !!!!

#13 l'api-jp

l'api-jp

Posté 25 septembre 2012 - 20:41

Finalement, je me dis que la violence est une manifestation psychologique naturel est qu'il ne faut pas culpabiliser si un jour on éprouve une certaine violence.
Le pb est plutôt ce que l'on en fait. Et à mon avis il nous faut trouver un moyen pour l'évacuer avant de comprendre pourquoi on en est arrivé là !!!!!!!!

#14 _patamax74_

_patamax74_

Posté 26 septembre 2012 - 17:24

Notre monde est violent, car nos lois sont violentes.
Notre monde est violent, car le capitalisme est le fondement meme de la violence !!!

le capitalisme est basé sur la notion de rareté des biens. la rareté entraine la cupidité et la convoitise.
Comme les répartitions alimentaires, financieres et économiques sont injustement réparties ; ca engendre de la violence.

mais l'homme, a la base, n'a que tres peu de violence en lui :
hormis les violences a caracteres pathologiques, qu'est qui pourrait pousser un homme a etre violent ?????

Tout simplement, par la cupidité et la convoitise !!!!!
ce qui revient a dire, tout simplement par le capitalisme !!!!

Si notre monde était basé sur l'échange non marchand, si chacun avait sa terre et son toit : il n'ay aurait plus de problemes de violences, car il n'y aurait plus de problemes de cupidité et de convoitise, tout simplement.

Ne resterait qu'a regler les problemes d'egos.
les problemes de couples ou d'attirances sexuelles, qui peuvent entrainer, encore une fois, des problemes d'egos.
les petits problemes de montée de testo chez les uns, et desfois, a regles un ou deux ti coups de poings...........
Mais cela n'irait pas plus loin.


Le probleme c'est le capitalisme.
Et les peuples, croyant qu'ils ne peuvent que subir, se sentent en situation d'echec.
Situation qui les amenent a devenir capitalistes, donc violents, et ceci pour survivre !!!!


On va me dire :

mais pourquoi en afrique, alors qu'ils sont pauvres, ils sont violents ???
Ils sont violents, parce qu'ils convoitent quelque chose :

de l'eau, de la bouffe, une terre, un toit.
et ca, c'est quoi ??????
Bin c'est creer par l'économie de marché, qui assoiffe et affame les africains, voila tout.


on pourrait dire aussi : mais on se bat pour les religions !!!!!!!
et je répond :

Les religions, sont d'abord politiques, puis économiques, et enfin religieuses.
Donc, la religion, elle sert le capitalisme.

le pape ca fait longtemps qu'il ne tient plus parole sur un voeux de pauvreté a ce que je sache !!!
les évèques, enfin, les grands de la religion sont tous riches !!!!
le vatican a sa propre banque !!!!!

Toutes les hautes autorités religieuses, quelles quelles soient, sont avant tout des autorités politiques.
Et la religion, c'est de la politique.
Sinon, on ne verrait pas toutes les missions véreuses des religions visant a coloniser telle ou telle terre, a eradiquer tel ou tel peuple.
On aurait pas entendu dire que le vatican a cacher des nazis apres la gerre, et les autorités religieuses ne seraient pas recu et entendues par les gouvernements politiques !!!!


L'homme n'est pas un ange, c'est certain.
Mais sa violence est en grande majorité due au fait que nos gouvernants les y obligent depuis des siècles.

Modifié par patamax74, 26 septembre 2012 - 17:25 .


#15 l'api-jp

l'api-jp

Posté 29 septembre 2012 - 10:18

Patamax, Quand tu mets le pied dans une merde de chien, c'est la faute au capitalisme ! :roi1:
Je veux bien que le capitalisme soit responsable de plein de problème de notre monde d'aujourd'hui; et qu'il pousse un peu à la violence
l'homme a quand même le dernier mot. A priori on a tous la capacité de se maitriser depuis que l'on a quitté nos ancètres primates !

#16 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1 548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 29 septembre 2012 - 12:35

Je ne voudrais pas te contrarier, l'api-jp, de peur que tu me foutes une mandale, mais nous sommes des primates....Nous avons l'illusion ou la prétention d'être mieux que ces singes dont nous nous croyons les dignes descendants, mais à l'intérieur de notre cerveau, il y a bien quelques morceaux qui n'ont pas beaucoup changé depuis un certain temps.....
Bon, il ne fait aucun doute que notre morale, nos convenances et nos lois "régulent" un peu notre spontanéïté.

#17 l'api-jp

l'api-jp

Posté 30 septembre 2012 - 11:02

Pas d'inquiétude Christian, je n'ai jamais collé de mandale à quiconque (excepté sur un ring peut-être :rolleyes: ) et j'ai bien l'intention de continuer
Nous sommes homo sapiens sapiens et donc légèrement différents des autres catégories de la famille des primates. on a à priori une capacité à faire des raisonnements et par conséquent de comprendre que d'agir avec sa b....tuuuut...,son couteau et son poing peut conduire à aggraver les pb !!!
Ceci dit la violence actuelle a quand même changé de nature en Europe. Sauf exception, on ne se massacre plus à coup de hache et on égorge plus son voisin parce qu'il a une salle tête depuis la fin du moyen age. Par contre, il y a une violence très sournoise et moins spectaculaire dans notre monde de "consommation capitaliste" -> pour toi Patamax

#18 _louise élie_

_louise élie_

Posté 30 septembre 2012 - 18:50

Salut les gars ! ^_^

Selon moi, le capitalisme n'est qu'un symptome ... c'est ce qui se cache derrière le besoin de maintenir ce système qui est problèmatique

on peut dire la même chose de tout système social et politique basé sur la hiérarchie ... le bon vieux contrôle dominant-dominé

mais, on peut aussi dire la même chose d'une réaction vindicative et violente envers une autre comportements violent !
est-ce que triater les autres de ''pourris'' contribue à faire évoluer les choses en soi et à l,extérieur ? ben non... absolumwent pas... pour ça, je plussoie le commentaire de naturel ... la libre expression c'est pas ça ! pas plus que l'argent justifie tout et son contraire...

La violence... mais de quelle violence est-il question au juste ?

Si je jete une assiette contre un mur pour évacuer une émotion trop forte, c'est violent, c'est certain, MAIS c'est salutaire aussi... plutôt qu'accumuler cette énergie négative en moi ... ce qui devrait tout de même m.clairer et me questionner sur ''pourquoi je me sens comme ça'', et me faire chercher à nettoyer ce qui se cache dessous...

par contre, si je me jete sur une autre personne en l'accusant, en lui faisant porter mes peurs c'est une violence innacceptable, inexcusable, menant à la ruine de tous et de tout ... mais qui est sanctionnée, acceptée, endurée, tolérée, par toute forme de société actuelle et par la plupart des individus ...

oussé que vous voyez une réflexion de fond, pédagogique, éducative, sur la question de la violence ?

tant que la violence sera payante ... c'est cet indicateur qui décide si oui ou non la violence est ''inéluctable''

Je souhaite que ce sujet sur la violence demeure pacifique et que nous sachions nous détourner de la violence inter-personnelle qui peut, on le sait, entacher nos propos .

Avec Vous
Louise Élie
Femina sapiens ! ^_^

#19 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1 548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 30 septembre 2012 - 20:40

Peut-on être violent sans être en colère ?

#20 _louise élie_

_louise élie_

Posté 30 septembre 2012 - 21:36

on peut être en colère sans être violent