Aller au contenu


Manifestations pacifiques brimées


  • Veuillez vous connecter pour répondre
9 réponses à ce sujet

#1 _strychnine_

_strychnine_

Posté 06 avril 2012 - 10:26

Je viens de lire un article qui m'a choquée et tiens à vous le faire partager : http://www.collectif...trie.fr/?p=3468

Communiqué de presse
Militant dans l’Hérault, une folie ?
Un communiqué commun de la section de Loupian et du comité régional Languedoc Roussillon de la Ligue des droits de l’homme nous apprend que, le 26 mars 2012, un militant défenseur de l’environnement a fait l’objet d’un arrêté du maire de sa commune, confirmé deux jours plus tard par le préfet de l’Hérault, ordonnant son admission en soins psychiatriques.
Ce militant, qui manifestait par une action non-violente son opposition à un projet de déclassement d’une zone Natura 2000 dans sa commune, a été hospitalisé aux motifs allégués qu’il présentait des troubles mentaux « qui compromettent la sûreté des personnes ou portent atteinte, de façon grave, à l’ordre public », troubles qui se manifestaient par « des propos désobligeants et insultants » et par le fait qu’il s’était « cadenassé à une grille de protection de la mairie ».
La motivation ahurissante de cet arrêté, censée caractériser un trouble grave à l’ordre public – à moins que le préfet de l’Hérault ne considère que des propos désobligeants ne compromettent … la sûreté des personnes ! – révèle une dérive inquiétante : après les placements en garde à vue et les poursuites judiciaires de plus en plus fréquents, le pouvoir exécutif s’est trouvé une nouvelle arme contre les militants actifs, l’hospitalisation contrainte en psychiatrie.
Ce militant, au mépris de ses droits les plus élémentaires, a été placé à l’isolement pour avoir refusé le traitement que l’on voulait lui imposer, a été interdit de tout contact avec ses proches pendant plusieurs jours, et a eu le plus grand mal à obtenir communication des décisions le concernant !!
Les organisations signataires, membres du collectif « Mais c’est un homme », dénoncent l’usage inadmissible par l’autorité administrative de ce pouvoir d’internement – survivance archaïque au regard des législations de nombreux autres pays européens – à des fins coercitives et les atteintes graves ainsi portées aux libertés et aux droits sociaux.
Elles exigent la mainlevée immédiate de la mesure de soins psychiatriques imposée à ce militant, encore hospitalisé à ce jour malgré un certificat médical récent favorable à la levée de celle-ci.

LDH Ligue des droits de l’Homme
Sud Solidaires – Santé Sociaux
Advocacy France
Syndicat de la Magistrature
Union syndicale de la psychiatrie (USP)
Cercle de réflexion et de proposition d’actions sur la psychiatrie (CRPA)
Collectif des 39 « Quelle hospitalité pour la folie ? »



La France est réellement en train de tomber du côté obscur. Les préfets qui en arrivent à faire enfermer en psychiatrie des militants pacifistes enchaînés ( donc par essence incapables de faire du mal à qui que ce soit physiquement ) à des grilles...
Ce préfet a des médecins à sa botte qui vont signer un internement...
C'est quoi ce bordel ? :grognon2:

#2 _Henri_

_Henri_

Posté 06 avril 2012 - 10:51

c'est révoltant....puisse un jour cette révolte s'exprimer

#3 Gallizour

Gallizour
  • Genre: Homme
  • Localisation:Villelaure

Posté 06 avril 2012 - 11:49

Que se vayan todos
Mare de ces fachos!

#4 ambre

ambre
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Cévennes
  • Intérêts:nature, simplicité, création, spiritualité....

Posté 06 avril 2012 - 11:57

On nest plus dans un pays démocratique, ceux qui le croient encore sont aveugle...Après les ordis des journalistes qui travaillaient sur l'affaire Bettencourt, aujourd'hui c'est ceux des journalistes qui travaillaient sur l'affaire Takiedine qui ont été volé. C'est comme croire en la version officielle en ce qui concerne l'affaire Merah, c'est du délire, rien ne se tient. Entre parenthèses, çà date pas d'aujourd'hui les internements psychiatriques abusifs......

#5 Anonimo

Anonimo

Posté 06 avril 2012 - 13:50

Cela deviens grave!! Les gents ne se rendent meme pas compte a quel point leurs cerveau son lobotomiser
par les "manipulateurs". Quand il m arrive de expliquer a certains dans quel systeme il se trouvent et les dérives qui
en découlent ; il me regardent comme si j etait un extraterrestre!! Presque je passe pour un fous!
Ton lien strychine prouve a quel point le pouvoir en place exerce le totalitarisme déguiser!
a
+

#6 _strychnine_

_strychnine_

Posté 06 avril 2012 - 14:08

Ce qui me choque le plus, c'est que des médecins participent à cette mascarade, que les proches ne puissent pas voir la personne, et qu'au départ, on veuille mettre le manifestant sous camisole chimique... Les internements abusifs ont toujours existé, mais des internements pour avoir manifesté sans geste de violence, c'est un retour à un âge qui fait peur...

Autre lien mentionnant l'internement demandé par le maire de Loupian : http://www.monde-sol...php?article5855
Autre lien expliquant que depuis la nouvelle loi du 5 juillet 2011, TOUS les troubles à l'ordre public peuvent être psychiatrisés... http://justice.eelv....-psychiatrique/

Communiqué de presse d’EELV Languedoc Roussillon du 2 avril 2012
Lundi 26 mars 2012, inquiété par le déclassement éventuel d’une zone Natura 2000 de Loupian (Hérault), ce militant défenseur de l’environnement a entamé une action non violente dans les locaux de l’hôtel de ville en s’enchaînant à un puits. Bien que l’action se soit déroulée dans le calme, les élus, les gendarmes et les pompiers ont décidé de son hospitalisation d’office.

Aujourd’hui 2 avril, la section locale de la Ligue ses Droits de l’Homme du Nord du Bassin de Thau déclare que ce militant est toujours hospitalisé ! Les psychiatres viennent de décider sa sortie possible… à condition que le préfet la valide !

Depuis la promulgation de la nouvelle loi du 5 juillet 2011, tous les « troubles à l’ordre public » peuvent être psychiatrisés, ce qui entraîne une privation de liberté et de toute communication pendant au moins 48h.

EELV Languedoc-Roussillon demande la libération immédiate de ce militant écologiste victime d’un enfermement indigne d’un état de droit.

EELV renouvelle sa demande d’abrogation de la loi du 27 juin 1990 et celle du 5 juillet 2011.

Aliènor Bertrand, Porte parole EELV Languedoc Roussillon



#7 Anonimo

Anonimo

Posté 06 avril 2012 - 17:42

C est fort compréhensible que tu soit choquée strychnine, il y a de quoi et je pense d autres aussi!
Helas de nos jours touts contestataires qui soutiens meme la verité mais opposé a un discourt officiele des
autorités en place ; passe pour un perturbateur fous , dangereux , voir criminel !car il derenge la biblique parole
de nos oligarches! Un perturbateur faut vite le faire taire, car il risquerait d eveiller les consciences!!
en laissant installer le doute quant a la veracité de la parole des "dictateurs"

#8 Gallizour

Gallizour
  • Genre: Homme
  • Localisation:Villelaure

Posté 06 avril 2012 - 18:12

On devrait tous aller s'enchainer aux grilles des préfectures!
La populace dort.

#9 ambre

ambre
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Cévennes
  • Intérêts:nature, simplicité, création, spiritualité....

Posté 06 avril 2012 - 18:56

En tout cas merci strychnine pour l'info que j'ai diffusé ici;

http://www.dazibaoue...e.php?art=29370

Les commentaires sont sans appel.

#10 Anonimo

Anonimo

Posté 06 avril 2012 - 20:10

On devrait tous aller s'enchainer aux grilles des préfectures!
La populace dort.


OK!! je passe te prendre?!!! :roule: