Aller au contenu


Photo

Rénovation d'habitats troglodytes berbères pour un écovillage

écovillage troglodyte berbère tunisie économie solidaire fromagerie

  • Veuillez vous connecter pour répondre
80 réponses à ce sujet

#81 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 314 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 28 fvrier 2019 - 10:33

A propos des figuiers de Barbarie évoqués par Salah pour retenir le sol dans les pentes, ils présenteraient beaucoup d'autres avantages, à condition de les planter à l'abri du vent et des gelées (ils supportent jusqu'à - 5°C ) :

 

Face aux sécheresses, à la hausse des températures et à la dégradation des sols, la culture des figuiers de barbarie gagne peu à peu du terrain. Au Mexique, où il est né, sa consommation atteint 6,4 kg par an et par habitant. Mais le Brésil compte aussi plus de 500.000 hectares de plantations de cactus, principalement pour le fourrage, et la plante est également cultivée en Afrique du Nord et en Ethiopie. 

En plus de fournir une source de nourriture, le figuier de barbarie stocke de l'eau dans ses branches, ce qui en fait, selon la FAO, "un puits botanique capable de fournir jusqu'à 180 tonnes d'eau par hectare, soit assez pour abreuver cinq vaches adultes" en cas de sécheresse.

Et les avantages ne s'arrêtent pas là: le cactus améliore la qualité des sols, favorise les plantations d'orge et pourrait même, selon des recherches préliminaires, aider à limiter les émissions de gaz à effet de serre en réduisant la méthanogénèse des ruminants lorsqu'il est intégré à leur alimentation.

La plante a quand même quelques limites. Elle ne supporte pas le gel, qui peut provoquer des dégâts irréversibles, et n'aime pas non plus les trop fortes chaleurs: à partir de 30 degrés, sa croissance commence à ralentir.

https://www.lexpress...nu_1965271.html

 

L'industrie cosmétique et les magazines de mode européens et américains vantent les propriétés antirides de l'huile de figue de Barbarie, tirée des pépins, et des études scientifiques ont aussi révélé les multiples vertus nutritionnelles et médicinales de cette plante. Les fleurs, riches notamment en vitamine C, calcium et magnésium, se consomment en tisanes. Et la pulpe du fruit sert pour des confitures, des jus ou du vinaigre.

A l'exception des épines dont on ne tire rien, la plante peut ainsi être entièrement utilisée et valorisée.

 

(...) Le père de Fethi se réjouit aussi d'avoir pu planter des pistachiers entre les cactus-raquettes, source de revenus supplémentaires.

 

(...) Dans les endroits où de l'orge a été plantée entre les rangées de figuiers, les rendements à l'hectare de la céréale ont été multipliés par sept, souligne le Pr Khodir Madani, directeur d'un laboratoire universitaire de recherche.

https://www.lepoint....9-2293574_3.php

 

La FAO lui a d'ailleurs consacré un dossier très détaillé mais dont certaines informations seront à modifier si l'on veut cultiver en bio :

http://www.fao.org/3...8fr/I7628FR.pdf