Aller au contenu


Photo

Travailler 20h par semaine


  • Veuillez vous connecter pour répondre
71 réponses à ce sujet

#1 lereveur

lereveur

Posté 26 mai 2012 - 00:25

Des politiciens et des économistes veulent que l’on travaille plus. Pourquoi faire ? Pour la croissance. Et si, à la place de la croissance, on changeait de but. Prenons par exemple le bonheur.

Aujourd’hui nous sommes aux 35h et nous faisons des heures supplémentaires. En fait, on travaille 40h par semaine. Exactement comme il y a 50 ans. Pourtant, entre temps, la production a beaucoup augmenté, tout comme le chômage. C’est complètement absurde !
Si la productivité a augmenté, alors chacun doit travailler moins. Travaillons 35h par semaine !

Plutôt qu’il y ait des travailleurs qui travaillent beaucoup et des chômeurs qui ne travaillent pas du tout, faisons travailler tout le monde. Et donc, travaillons moins. Travaillons 30h par semaine !

Supprimons l’obsolescence programmé de nos appareils, nos voitures, nos maisons. Nous ferons des économies et nous aurons besoin de consommer moins, donc de produire moins, donc de travailler moins. Travaillons 25h par semaine !

Supprimons toutes ces choses dont nous n’avons pas besoin, cette technologie inutile et ne gardons que l’essentiel. Pas besoin d’un écran full-HD quadri-color 3D en-veux-tu-en-voilà. Moins de besoin inutiles, donc moins de consommation, donc moins de production, donc moins à travailler. Travaillons 20h par semaine !

Avoir du temps libre, faire du sport, parler, faire l’amour : autant de choses qui construisent le bonheur. Travailler pour la croissance, non. Travailler pour le bonheur, oui.
  • groslard aime ceci

#2 flanar l'ancien

flanar l'ancien

    promeneur égaré

  • Membres
  • 2 794 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ariège
  • Intérêts:8% Minimum.
    Éventuellement, on en discute.

Posté 26 mai 2012 - 00:30

... faisons travailler tout le monde.


Saut celles & ceux qui ne veulent pas, bien sûr. :siffle:
Et qui ont sûrement tout à fait raison.

#3 Yamabushi

Yamabushi
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne(29)
  • Intérêts:Vivre sainement, l'élevage d'oiseaux, l'habitat bioclimatique autonome, l'autarcie mais pas reclus, ... et plein d'autres choses.

Posté 26 mai 2012 - 00:50

On peut aussi choisir de travailler l'autonomie énergétique et alimentaire pour sois et non pour les autres tout en gardant une marge d'échange pour nous apporter ce que l'on n'est pas capable de faire ou pas suffisamment bien et on sera aussi très heureux.
Car il faut quand meme ouvrir les yeux. Les hommes ont été autonome très longtemps avant de tomber dans le piege de la facilité et sous la domination que quelques-un.
Sachant aussi que de toute façon, on aura quand meme un état qui se nourrira de taxes à gogo d'une façon ou d'une autre.
  • nicole sa tribu et sa ménagerie aime ceci

#4 nicole sa tribu et sa ménagerie

nicole sa tribu et sa ménagerie

    deux mains gauches

  • Membres
  • 1 408 messages

Posté 26 mai 2012 - 03:42

Par contre ne pas oublier les personnes malades ou lourdement handicapées qui doivent être prises en charge par l'ensemble de la communauté si on ne veut pas retourner à des temps plus barbares.

Ne pas oublier l'entretien des biens collectifs; routes, hôpitaux, salles de réunions diverses et variées par la collectivité...

On a tellement séparé les métiers qu'on a oublié qu'une partie de notre argent sert à éviter certaines corvées: montage de digues,nettoyages de rivières...

Dans certains villages ou petites villes ces corvées existent; soit vous participez physiquement à la corvée soit vous participez financièrement.

J'ai trouvé sur un sujet dans "silence ça pousse" de cette semaine, sur le net,une recherche sur d'autres pays européens qui m'a bien plue.

En ville, les habitants adoptent un arbre près de chez eux, ils s'engagent à le surveiller, à nettoyer son pied (détritus, crottes de chiens...) et à fleurir ou planter à sa base.

Je trouve cette expérience intéressante. On se réapproprie un espace en participant à une oeuvre commune. On recommence à se responsabiliser, alors que du fait de la séparation et la spécialisation des tâches (bien orchestrées par un mode d'organisation qui se fissure de toute part). on avait perdu ce sens du service rendu à la collectivité.
Le résumé de mon intervention:
je suis d'accord pour que vous vous recentriez sur votre famille mais n'oubliez pas que vous profitez d'infrastructures (routes, salles de spectacles, ombres des arbres, bancs publics....etc) et qu'il ne serait pas juste d'en profiter sans participer à leur entretien et à leur construction.

Mais une fois cela pris en compte, je suis tout à fait d'accord avec vous.

Si nous arrivions à créer un équilibre entre l'individuel et le collectif, par le partage des sommes de travail et des formations pour des prises en charge de lieux collectifs, je pense que nous aurions une meilleure qualité de vie.
Je suis confiante, les mentalités évoluent.

Modifié par nicole sa tribu et sa ménagerie, 26 mai 2012 - 04:02 .

  • flanar l'ancien aime ceci

#5 Zaou

Zaou
  • Genre: Homme
  • Localisation:Reims

Posté 26 mai 2012 - 05:22

Si les politiques pouvaient penser pareil Ahhhh.

#6 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1 548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 26 mai 2012 - 05:56

Flanar, c'est pas que je te surveille du coin de l'oeil, mais ici, c'est la rubrique " Le boulot, les formations et l'insertion ".
Tout le monde comprend que quand on dit "travail", c'est assez vaste. Mais boulot, c'est plus précis.

#7 flanar l'ancien

flanar l'ancien

    promeneur égaré

  • Membres
  • 2 794 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ariège
  • Intérêts:8% Minimum.
    Éventuellement, on en discute.

Posté 26 mai 2012 - 07:20

Flanar, c'est pas que je te surveille du coin de l'oeil, mais ici, c'est la rubrique " Le boulot, les formations et l'insertion ".
Tout le monde comprend que quand on dit "travail", c'est assez vaste. Mais boulot, c'est plus précis.


Je ne suis pas sûr d'avoir trop compris ce que tu as exprimé, Christian, mais je maintiens mon propos: je revendique le droit de ne pas travailler (ne pas boulotter?) dans le sens que donne lereveur au mot travail (35h, heures supp, chômage...).
Et même si je trouve la réflexion/proposition de Nicole très sensée, je revendique néanmoins le droit, pour ceux qui en feraient le choix, de ne pas participer à l'effort collectif.
Choisir sa vie, et assumer et/ou subir les conséquences de ce choix, me semble une alternative aussi saine ou intéressante qu'une autre. Que ceux qui veulent profiter profitent (que ce soient des capitalistes ou des fainéants finis), que ceux qui se veulent solidaires le soient, que ceux qui ne savent pas envisager leurs vies sans penser au lendemain construisent l'avenir en s'emprisonnant dans le présent, que ceux qui "carpe diem" aient droit aussi d'appliquer leur philosophie de vie.
Disons que je range mes propos dans l'espace "insertion" de la rubrique.
  • Anonimo et sandstorm aiment ceci

#8 Anonimo

Anonimo

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1 615 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ztigania-celtika
  • Intérêts:Les plus divers, mais avant tout l'humain et l'environnement

Posté 26 mai 2012 - 19:46

Rhooo!! ça y est j ai le cafard!!!! :roule:
non mais vous en etes pas bien de parler de cela non??!! je bosse 90 heures par semeine au minimum!! :grognon2:

Naaan !! ..que est beau le proget des 30 -35 heures..moi qui le soutenais en estimant que c etait une grande avancée sociale..
dommage que le capitalisme,le patronat n ont pas jouer le jeux!et le gouvernement de l epoque n ayant pas mis vraiment
le paquet! Je pense un peut comme toi le "reveur" a un details pres qui est le fait que:
si on aime son travail , si cela est une passion ; laisser les gents travailler plus s il le souhaite.
Le debat sur la durée du travail et l envie des travailleurs , etant très vaste et parfois contreversé!
a+

#9 nicole sa tribu et sa ménagerie

nicole sa tribu et sa ménagerie

    deux mains gauches

  • Membres
  • 1 408 messages

Posté 27 mai 2012 - 05:32

Flanard, jusqu'où pouvez-vous aller?
N'y a -t-il pas un moment où vous rendez service à quelqu'un ou à un groupe d'individus?

#10 flanar l'ancien

flanar l'ancien

    promeneur égaré

  • Membres
  • 2 794 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ariège
  • Intérêts:8% Minimum.
    Éventuellement, on en discute.

Posté 27 mai 2012 - 17:53

Bonjour, Nicole and c°.

Vous savez, je ne parle pas spécialement de moi quand je tiens ces propos. Moi aussi, je rêve d'une société idéale où tout le monde participerait, en conscience, dans la joie et la bonne humeur à l'effort collectif. Et concrètement, dans mon quotidien, j'agis le plus souvent possible dans ce sens. Mais quand je confronte les belles idées à une humanité aussi diverse que parfois désespérante, je me dis que la solution ne peut être là, qu'idéaliser les place, fonction et rôle de chacun(e) n'est au final qu'une projection de ses propres choix et que la recherche de mise en application de ce type de société ne peut aboutir en fait qu'à une forme de fascisme ("faire travailler les personnes au RSA" disait l'autre).
Jusqu'où peut-on aller pour être (ou du moins se sentir) libres? Jusqu'à mourir pour ses idées, je crois. L'histoire, ancienne ou récente, l'a montré et le montre. Il n'existe et ne peut exister de modèles applicables à tou(te)s; à grande ou petite échelle, les expériences allant dans ce sens n'ont pu être positives que quand elles concernaient un microcosme limité à des volontaires.
Dès lors, nous sommes condamnés -seul ou en tribu- à nous adapter, comme n'importe quel groupe animal où la loi du plus fort existe, à vivre et laisser vivre, indissociablement.

#11 Anonimo

Anonimo

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1 615 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ztigania-celtika
  • Intérêts:Les plus divers, mais avant tout l'humain et l'environnement

Posté 28 mai 2012 - 09:14

Nous somme des phalènes a la recherche d une lumierère..

#12 l'api-jp

l'api-jp

Posté 03 juin 2012 - 18:21

lereveur; on a une vision très opposé et ça va être très très dur de se mettre d'accord mais on va essayé de discuter par étape:

lereveur dit: "Avoir du temps libre, faire du sport, parler, faire l’amour : autant de choses qui construisent le bonheur. Travailler pour la croissance, non. Travailler pour le bonheur, oui"
- "Avoir du temps libre": 35 heures sur une semaine qui en contient 24 X 7 = 168 ! - 8HX7 pour dormir pour les gros dormeurs = 81 H de liberté: c'est même pas un mi -temps sans compter les 5 semaines de congès payés et tous les jours fériés de l'année
- "Faire du sport". dans un paquet de profession on fait du sport pendant son travail. Perso, je fais bien mes 10 15 km de marche à pieds par jour et je lève bien 4 ou 5 tonnes dans la journée
- Parler. Même moi qui a une profession disons "solidaire", je parle toute la journée, à mes animaux, aux fournisseurs, clients, collègues, techniciens, adiminstration, voisins,etc......
- Faire l'amour. Ah oui, c'est pas évident au boulot, là, je veux bien ! :rolleyes: Mais à moins d'être extrèment prétentieux dans une journée de 24 heures - 7H de travail - 8 de sommeil = 9H pour faire l'amour tous les jours, il y a de quoi faire !!!
-Autant de choses qui construisent le bonheur -> donc on ne peut pas être heureux au travail ! je tiens alors à m'excuser de prendre plaisir à travailler! autant pour moi !
- Travailler pour la croissance non. C'est la dernière chose à laquelle je pense en travaillant. Un médecin qui travail alors, il fait de la croissance ! un enseignant ! un agriculteur qui nourrit la planète ?
- Travailler pour le bonheur, oui. Donc si je suit le niveau de bonheur serait inversement proportionnel à la quantité de travail ! Moi qui croyais que c'était avant tout un équilibre subtil dans la vie entre plein de choses ! Je vous en supplit, ne supprimez pas mon travail, car il est insdipensable à mon bonheur et j'oserai même dire qu'il me permet de "l'exprimer".

PS: Anonimo, je vois qu'on est tous les 2 assez loin des 35 heures !

#13 l'api-jp

l'api-jp

Posté 03 juin 2012 - 19:43

ah si, DSK arrive à faire l'amour en même temps qu'il travail ! :roi1:

#14 Yamabushi

Yamabushi
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne(29)
  • Intérêts:Vivre sainement, l'élevage d'oiseaux, l'habitat bioclimatique autonome, l'autarcie mais pas reclus, ... et plein d'autres choses.

Posté 03 juin 2012 - 20:13

Moi aussi je suis loin des 35h. Meme si certains disent que les prof ne font que 18h(heures effective devant les élèves faisant abstraction des heures de préparations, de réunion, de conseils divers, de recherche. . . .) En général j'évite de regarder le nombre d'heure. Par contre, oui j'aspire aussi a une vie plus citoyenne et à des citoyens nettement plus responsables que maintenant. Je ne pense pas que l'épanouissement de chacun puisse etre lié à une somme de travail ou un décompte d'heure.
Par contre la gène des voisins c'est sur, c'est souent en nombre d'heure de nuisance que cela se compte.

#15 Zaou

Zaou
  • Genre: Homme
  • Localisation:Reims

Posté 03 juin 2012 - 20:45

- "Avoir du temps libre": 35 heures sur une semaine qui en contient 24 X 7 = 168 ! - 8HX7 pour dormir pour les gros dormeurs = 81 H de liberté: c'est même pas un mi -temps sans compter les 5 semaines de congès payés et tous les jours fériés de l'année

Ouais ça fait abstraction des tâches de cuisine/ménage/enfants/bricolage etc ...
Après c'est sur que quand tu fais un boulot épanouissant t'as pas forcément besoin de beaucoup de temps libre ... sauf quand t'as plein de projets que tu veux mener de front :P !

#16 l'api-jp

l'api-jp

Posté 04 juin 2012 - 19:29

Mis à part le ménage, la cuisine est plus dans la catégorie loisir pour moi mais c'est mon côté gourmand! qui aime gratter dans tous les plats ! Les enfants, je suis papa que depuis 3 mois mais pour l'instant, je ne parlerai pas de "tâche" et pour le bricolage, pour moi c'est ma 2ème passion après le boulot!!!!

Autrement pour aller plus loin, 20H de travail par semaine, ça veut dire:
- 20H payées 20H donc un smicard serai au alentours de 580 Euros mensuel
ou:
- 20H payées 35H
Dans les 2 cas, on nage en plein délire !!!!!!!!!!!
600 Euros c'est le loyé à lui seul d'un appart dans une grande ville.
Y a plus d'emploi on travaille à un coup horaire monumental et il faut en rajouter !!!!!!!!!!! :grognon2:
On vit pas sur la même planète ou alors "le virus de la petite maison dans la prairie devient contagieux.

Pour avoir été salarié quasiment 10 ans, je confirme que c'est très facile de se plaindre toute la journée des conditions de travail.
Quand on est de l'autre côté et que 'on veut embaucher, les choses sont bien différentes.

Ex dans mon cas: je prends un salarié 15 jours par an pour me prendre quelque vacances. Jusqu'à présent on avait un crédit d'impot qui prenait en charge 50% du coût du salarié. Depuis quelques mois: niet, il parait que c'est une niche fiscale !!!
Donc un salarié à 1200 E net me coute plus de 3000 Euros !!. et pour 35 heures ! C'est à dire qu'il gagne la même chose que moi en travaillant 2.5 fois moins et que l'état me ponctionne quasi 2X sont salaire. donc une rentabilité de 1pour 5 !!!!!!!!!!
Si je m'appelle TOTAL ou LOREAL pas dur mais je suis un petit paysan, un tout petit patron "occasionnel" comme il y en a tant en france dans d'autres secteurs d'activités. On sort pas 3000 Euros comme ça !!!!!!

Résutat concret, je peux pas financer donc je ne le prendrai plus, Donc il pointra au chomage et je travaillerai un peu plus. et l'état aura niet
Entre nous, je préfererai employé un salarié 15 jours à 40 ou 45 h pour un cout global de 2200 par ex avec 1700 pour lui et 500 pour l'état.
Bilan des recettes pour l'éat, un chomeur en moins mieux rémunéré et un peu de repos pour moi !!!
Les patrons ne sont pas assis sur des lingots

#17 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15 318 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 04 juin 2012 - 21:28

Ah, quelle belle série télévisée, cette "petite maison dans la prairie"…
Une chose est sure, ce n'était pas toujours rose bonbon à cette époque dans l'Ouest profond.
Il y avait des tâches et des responsabilités pour chacun des membres de la famille y compris pour les plus jeunes.
Quant aux galères, les Ingalls en eurent leur part. Ils furent tour à tour paysans et salariés, parfois les deux quand les dettes s'accumulaient…

Papa depuis 3 mois, bravo l'api-jp ;)
Dans une quinzaine d'années il sera temps de voir si le métier de paysan lui plaira autant qu'à toi…

#18 l'api-jp

l'api-jp

Posté 06 juin 2012 - 12:12

Merci floyd, je sais pas si le métier existera encore dans 15 ans !
Tu me fais une super transition sur ce que je voulais dire par la suite. Effectivement, la vie de nos aieux n'était pas spécialement rose. Avant nos dernières décennies de croissance, la vie était rude et le travail très dure et pénible.
Lereveur, en fait, je pense exactement l'inverse de toi, La croissance a eu pour but justement de réduire le temps de travail et la pénibilité en produisant de la technologie et des biens matériels. Donc en fait on travaille beaucoup moins, 35 h contre 39 il y a quelque années et 50 il y a encore plus longtemps. La décroissance a certainement plein de vertus mais pas celle de travailler moins: tous le contraire
Un travail rémunéré ne se partage pas ! C'est la valeur ajouté qui paye les salariés.
Si je mets de l'eau dans mon vin, on pourrait travailler moins que si on fait plus de marge ou que si on réduit notre rémunération. Dans le 2ème cas, on rejoint la décroissance et à mon sens, il vaut mieux cultiver l'art de vivre avec moins plutôt que l'art de rien faire. D'autant plus que pour trouver comment vivre à moins chères, il faut travailler pour obtenir ce résultat !

Sauf que le discours ambiant en france c'est je veux gagner plus en travaillant moins et en améliorant mon confort.

#19 ange1900

ange1900
  • Genre: Femme
  • Localisation:Le Puy en Velay
  • Intérêts:Rando , Huiles essentielles, bricolage, nature

Posté 06 juin 2012 - 14:48

On perd sa vie à essayer de la gagner ........

#20 flanar l'ancien

flanar l'ancien

    promeneur égaré

  • Membres
  • 2 794 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ariège
  • Intérêts:8% Minimum.
    Éventuellement, on en discute.

Posté 06 juin 2012 - 22:44

Ce que je ne pige pas dans ton propos, l'api-jp, c'est pourquoi, après tout ce que tu as décrit plus haut concernant le pied que tu prends à travailler et le bonheur intense que ça te procure, tu as besoin de vacances?