Aller au contenu


Photo

Conception toiture plate végétalisée


  • Veuillez vous connecter pour répondre
45 réponses à ce sujet

#21 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 15 septembre 2012 - 07:28

Il faut savoir le prendre le Floyd....
Merci pour ces précisions bien utiles en effet. On voit que mon erreur entre les degrés et les % donne une différence de dénivelé presque du simple au double sur 3m de longueur.
Donc, la fuste dont parle SyL20 est loin d'avoir une toiture plate.
Pour ce qui est de la valeur de la tangente, je sais plus.

#22 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 6667 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 15 septembre 2012 - 09:18

DzC, tu ne parles pas de la pente que tu veux donner à ton toît. Syl20 parle d'un toît "normal" avec 25 à 30 % de pente.Il devrait d'ailleurs se faire engueuler pour ce hors sujet puisqu'on parle ici de toiture plate végétalisée....Floyd, insiste sur le drainage puisque sur du plat évidemment c'est indispensable. Mais oublions les bonnes manières...Alors c'est quoi la pente prévue pour toi DzC? Parce que ça change tout.


Je ne sais pas combien de degrés mais je vais faire une pente tres tres douce.
Deja car je veux un aspect toit "traditionnel", ensuite pour un ecoulement de l eau tout en ayant pas de mal à garder la terre a sa place.
Je dis ça mais j y connais pas grand chose, juste une intuition.

#23 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 15 septembre 2012 - 11:58

Pente et valeur de la tangente c'est pareil…
Pour 100% de pente, angle à 45°, le dénivelé est bien identique à la longueur. (diagonale du carré)
Une calculette de collégien dispose des fonctions trigonométriques simples. On peut également résoudre ces questions de géométrie par le dessin et quelques mesures avec rapporteur et décimètre.

Quelle serait la pente des toitures "traditionnelles" dans ton village, DzC?

Mais tu as raison, il faut que la terre n'est pas tendance à glisser, donc on limite la valeur de la pente et on met en place crochets et barres de bois comme on peut le voir sur les chalets alpins d'autrefois pour retenir la couche neigeuse.

#24 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 6667 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 15 septembre 2012 - 13:34

Quelle serait la pente des toitures "traditionnelles" dans ton village, DzC?



qd je dis "traditionnel" c est pour dire un toit avec 2 pentes.
Sinon on retrouve + ou - la même inclinaison presque partout il me semble...

#25 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 15 septembre 2012 - 18:38

La tuile canal s'accommode d'une pente bien plus faible que l'ardoise. L'une est souvent méridionale, l'autre plus largement répandue depuis le XIXe.

Toiture à deux pentes, cela conduit à deux expositions différentes; par exemple plein sud, qui convient aux sedum, et plein nord ou pousseront plutôt des mousses… Le sens du faitage est donc à prendre en compte dans ton projet.

#26 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 15 septembre 2012 - 22:01

http://www.tuile-the...m/pdf/104vf.pdf
Juste pour info, et hors sujet, la pente des toitures et généralement exprimée en % plus souvent qu'en °.

#27 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 16 septembre 2012 - 08:00

Pour les faibles pentes, les pourcentages sont plus évidents. Les pentes fortes comme 45°… sont données en degrés; je n'ai pas jamais entendu parler d'une pente de 100%.

#28 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 16 septembre 2012 - 08:31

"Les pentes minimales admissibles indiquées dans les tableaux cidessous

sont données en mètre par mètre de projection horizontale

et sont celles du support (et non celles de la tuile en oeuvre)."
Voici ce que dit le fabricant de tuile dont je onne le lien un epu avant. Et il y indique des pentes jusqu'à 50 cm pour une projection horizontale de 100cm. Donc il s'agit bien de %.
J'ai toujours travaillé sur un toit avec une règle et un niveau pour prendre l'horizontale, et un mètre pour prendre la hauteur du dénivelé en bout de règle.


#29 néothé

néothé
  • Genre: Femme
  • Localisation:environ montelimar

Posté 16 septembre 2012 - 12:24

je suis ce post depuis le début mais des problèmes techniques et le fait que je soit peu dispo m'on empeché de répondre
dans mon projet de hangars à réhabiliter, toute les toitures prévues sont en toit terrasse végétalisé;
j'ai prévu une membrane EPDM, parceque mis à part la fabrication, cela reste une solution stable dans le temps et qui ne relargue rien , puisque utilisé à l'origine pour les bassins et compatible avec les poissons(utiliser des liner chimique c'est les voir crever, ce qui en dit long sur ce que ces matières comportent comme produits!)
choisir une végétation intensive plutôt qu'extensive, permet un substrat pauvre en terre, moins épais et donc plus léger (intensive, véritrable jardin avec de la terre arable, mais un poids énorme!)
la pente est très important pour éviter la surcharge en eau, justement parce que pas prévue pour ca, donc je dirais 3% minimum!!! un équilibre entre le fait que le substrat ne dois pas glisser, et un bon écoulement...le sedum n'a aucunement besoin de réserve d'eau, favoriser l’implantation de plantes qui demande de l'eau me semble problématique...en tout cas chez moi avec les sécheresse et canicules récurrentes... mais aussi les périodes de gel...le sedum résiste très bien au deux, il pousse si naturellement qu'on peu le récolter dans la nature, sur un vieux toit etc, on disperse les puisse et la nature fait kle reste
pour moi la couche drainante ce sera de la pouzzolane, qui peu garder des oligaux éléments dans ses aspérités, mais qui ne stock pas l'eau...
je part sur une structure bois, dessus de l'osb 19 milimetre, cet osb fait office de part vapeur, des journeaux ou autre papier qui empêche mon mélange isolant de couler entre les rainures de l'osb, un mélange identique à mes banchage extérieur, paille lavande, chaux aérienne, pouzzelane, charbon de bois, mélange le plus maigre possible, l'eau étant la juste pour que ca se fige dans un mortier de chaux paille, un géotextile anti poinconage, l'EPDM; de nouveau un géotextile, pouzzelane avec un peu de sable terreux, je pense disperser un peu de terreau à la volée, juste en soupoudrage... je disperserais aussi du sedum, récolté par mes soin sur le terrain et alentour, petite balade avec un sceau..

je ne prévois pas de lame d'aire car l'osb est relativement un bon par vapeur, le mélange paille chaux etc, devra sécher avant de placer l'EPDM, il constituera ensuite une épaisseur de 30 cm qui conserve de l'aire dans la pouzzelane et la paille, mais la présence de la chaux en mortier évite le pourrissement, le mélange devrait supporter une certaine dose d'hydrométrie.. il est possible que je fixe du placo en plafond directement sur l'ossature bois par dessous, ce qui peu créer un vide d'aire et une barrière supplémentaire... une bonne aération des locaux, notamment par des fenêtre équipées d'aérateurs fixe, une aération conséquente dans les toilette et dans la salle de bains, des prises d'aire au rez de chaussé pour créer un mouvement naturel de bas en haut...voila pour le coté gestion de l'humidité de l'aire..;ma nouvelle cage d'escalier fera office de "puit canadien" de secoure, entrée d'aire coté sud, se réchauffe ou se refroidi selon la saison dans la cage d'escalier, et entrée secondaire de ventile donnant sur la cage pour le bâtiment... l'aération doit bien fonctionner si je ne prévois pas de lame d'aire entre le mortier et l'osb... au pire selon mes recherches complémentaire, mettrais je un par vapeur par dessus l'osb, sous le mélange mortier chaux paille...

l'EPDM vas remonter sur les coté le long des acrotère et sera chapeauté par du bois ou du zinc...la pente de 3%, orienté sud, donnera dans une goulotte avec une grille qui ne laisse pas passer la pouzzolane, qui elle même communiquera avec 2 ou 3 sorties(sur 6 mètres) relié à des descentes et récupérera l'eau dans un bassin...

voila dans les grandes lignes!! (le bois est calculé par une boite de charpente qui me fait le calcule des charges... )

#30 patrick37

patrick37

Posté 18 septembre 2012 - 08:05

Bonjour Néothé,
Pour la membrane EPDM, le fabricant propose 2 versions, l'une pour la toiture, l'autre pour les bassins et étang. Il y aurait une différence d'épaisseur mais ce n'est pas clair entre 1.02 mm, 1.15 mm et 1.5 mm, les valeurs varient selon les sites de vente. Le prix lui varie du simple au double.
As tu une réponse à ce sujet ? Sur l'acrotére, en vertical il faut coller la membrane au support, as tu trouvé une colle pas trop chère, celle préconisée est hors de prix...
Pour retenir le substrat sur le toit, je pense envelopper du gravier dans du geotextile et faire un gros "boudin" avant le chenau , il fixera le substrat en laissant passer l'eau, les grilles du commerce sont chères , on peut en fabriquer en zinc mais c'est aussi assez cher et je n'ai pas de matériel pour ça (plieuse) As-tu une autre solution? Comment sont fixées tes grilles?
Bonne journée
A+

#31 néothé

néothé
  • Genre: Femme
  • Localisation:environ montelimar

Posté 18 septembre 2012 - 15:21

hello; en fait la version plus épaisse, c'est pour des terrasses de grands bâtiments, plus résistante aux perçage, mais si on met un feutre, (géotextile imprutressible) de part et d'autre...je compte bien prendre la version bassin, qui en plus est plus légère du coup à manier, car vendu d'une seule pièce, en rouleau à monter sur un niveau il faut être organisé, et équipé!!!!
je pense aussi que cette membrane, protégé par le géotextile, plus le substrat, donc pas complètement en prise direct avec les écarts de T° c'est mieux...
on peux coller, tout comme on peu faire monter l'EPDM et passer par dessus l'acrotère, la fixation étant réalisé par le "chapeau" de l'acrotère, en zinc ou bois selon....le surplu extérieur ne dépassant pas ce recouvrement... en interne, des panneaux de bois peuvent aussi être fixé sur l'ossature bois, à travers l'EPDM en hauteur suffisante(20cm je pense), sur la hauteur interne, le substrat lestant le tout et empêchant l'EPDM de glisser..;

ce matériaux encaisse de très grand écarts de T° de toute façons, et dans le temps beaucoup plus résistant que les feuille bituminé..;qui travaille beaucoup entre été et hiver...le fait que ce soit une seul et m^me pièce est intéressant, pas de joint, bien que cette méthode existe aussi, des laies collée ensemble, mais la il faut être confiant dans la colle sur le long terme, et en plus comme tu le dis c'est très cher
les colle sont le genre de colle qui vulcanise si entre deux laies d'epdm, ou genre néoprène, en tout état de cause colle avec beaucoup de solvant, je préfère fixer avec du bois, autre méthode, rouler l'EPDM autour de la planche fixer à l'acrotère verticalement remettre une planche par dessus(avec géotextile entre), reste à gérer les angles, en pliant savamment... et en aillant dessous un isolant qui remonte dans les angles, avec arrondi...pour éviter que l'eau stagne dans les coins.... (finition facilement réalisable avec mon mortier chaux paille...)
en tout état de cause, le substrat doit lester le tout... c'est pourquoi j'envisage de mélanger un sable terreux (non rincé) avec la pouzzolane...et saupoudrer de terreau juste pour apporter un peu de "nourriture" le sedume pousse sur des tuiles sans autres apports que quelques miettes de sable et de débris..

voila à vue de nez ce que je compte faire!!

pour l'écoulement des eaux, un géo textile imputressible pris en sandwitch dans la (les) grille(s), une bande de pouzzolane "stérile' sans autre apport, "comme un drain dans la partie basse de la pente à 3%, sur 20 cm de large au moins, avec 3 évacuations pour 6 mètres linéaires...évacuation à vérifier chaque année....la séparation entre la bande "stérile" et le reste se faisant avec un repli du géotextile, à travers lequel l'eau passe sans problème mais qui retient le substrat, le pli arrivant à fleur...en commencant par le bas, avec la pouzzolane, pour appuyer le pli sur la bande réalisée, peut être quelques galets dans le pli ici et là, pour le maintenir tendu...
pour les grilles, j'aimerai juste aménager 3 écoulements, au fond , peut etre placer une goulotte, mais en recyclant, effectivement les solutions proposé dans le commerce sont cher et il faut calculer comment les relié entre elles, vendue au mètre...en tout cas pas 6 mètres de long tel que j'aurais besoin ..je voudrais éviter, et utiliser juste la pente et 3 évacuation découpées dans l'EPDM, et la on y coupe pas, collées dans les sortie à travers les acrotères...il y a des sorties carré en zinc....prévue en façade pour récupérer...

je n'y suis pas encore, mais c'est l'idée que je m'en fait, pour l'heure encore dans les plans de chienlit avec DDT et bâtiment de France!!

ps, pour fixer les grille, elles seront posée sur les sortie à plat, avec un géo textile dessous, il en existe des assez fin... le tout étant qu'il soit imputressible...vive le recyclage des bouteille plastique qui permet ce genre de matériaux!! ca peut etre de la récup, comme des plaque inox un peu lourde et perforées....le genre qu'on utilise pour faire des marches d'escalier de secoure...la encore, garder un oeil sur la dechetterie, moi des que j'ai acces à mon hangars j'y passe chaque semaine et engrange tous ce qui peu servir!!

Modifié par néothé, 18 septembre 2012 - 15:26 .


#32 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 6667 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 28 septembre 2012 - 19:49

je vais bientot commencer à couvrir mon toit. Donc : toit bois + rouleau bitumineux. Ensuite je mettrais bien un geotextile mais comme
je suis fauché comme les blés j aimerais savoir ce que je peux mettre d approchant ou de pas trop cher.

Ci dessous un site avec qq infos mais commercial donc modo n hesite pas à virer :
http://www.nenuphar....id=22&Itemid=40

#33 _Eric..._

_Eric..._

Posté 28 septembre 2012 - 20:54

En trainant autour des chantiers, tu peux récupérer des chutes, voir plus.

#34 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 29 septembre 2012 - 12:56

je vais bientot commencer à couvrir mon toit. Donc : toit bois + rouleau bitumineux. Ensuite je mettrais bien un geotextile mais comme
je suis fauché comme les blés j aimerais savoir ce que je peux mettre d approchant ou de pas trop cher.

Ci dessous un site avec qq infos mais commercial donc modo n hesite pas à virer :

Si tu es fauché comme les blés, tu aurais mieux fait d'opter pour un toît de chaume.....
En fonction de la pente de ton toît, tu peux bien étendre quelques cm de terre tamisée directement sur ton feutre bitumineux, et planter des sédums ou autres choses du genre. Si la terre ne fout pas le camp à la première pluie, ça doit marcher.
Tu n'as toujours pas pas indiqué la pente de ton toît.

#35 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 6667 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 29 septembre 2012 - 16:07

quel epaisseur doit avoir la couche geotextile ?

Pour la pente de mon toit faut que j aille mesurer...

#36 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 29 septembre 2012 - 20:37

Que veux-tu dire par "couche géotextile"? Tu veux peut-être parler de la couche drainante, qu'on recouvre du géotextile.
Mais suivant la pente de ton toit tu peux essayer d'économiser tout ça. L'eau ruissellera si la pente est assez importante, mais la terre risque de partir un peu. Il faudrait planter trés rapidement et obtenir une végétation qui tienne le coup, au sec, à l'érosion. Sedum, comme ce qui pousse sur les tuiles ou autre plaques.

#37 néothé

néothé
  • Genre: Femme
  • Localisation:environ montelimar

Posté 30 septembre 2012 - 10:51

perso je n'aime pas le rouleau bitumineux, surtout avec une couche de substrat dessus... l'epdm est plus sécurit...
les feutres imputrescible qu'on utilise pour mettre dans les tranchées quand on veux éviter les racines, font très bien l'affaire, faire des tours aux déchetteries et voir régulièrement ce qui est à récupérer, les bennes de dechets de chantier aussi...
pour moi pas de couche drainante non plus, de la pouzzolane fera l'affaire...

#38 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 30 septembre 2012 - 13:19

Il n'y a guère mieux que la pouzzolane pour drainer.

#39 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 30 septembre 2012 - 21:27

La pouzzolane est un produit naturel, extrait de carrières qui démontent des pans entiers d'anciens volcans.
C'est léger, mais ça roule dans des camions malgré tout.

Rencontré ce week-end un pépiniériste de l'Ariège, spécialiste des plantes type sedum.
Un pro comme je vous souhaite d'en croiser.
Voyez sur la toile, il a un site.

En deux mots, il préconise pour le substrat où implanter les sedum un mélange 60% pouzzolane et 40% terreau.

#40 néothé

néothé
  • Genre: Femme
  • Localisation:environ montelimar

Posté 01 octobre 2012 - 10:10

je pense que je vais encore baisser le % de terreau, avec du sable terreux non lavé...ici en Drome le sedum pousse comme du chien dent, cet hiver je vais en collecter et le mettre e, "pépinière" sur le terrain pour pouvoir l'implanter au printemps, les toits eb sont couffi, toutes toitures basse accessible m’intéresseront mais aussi en pleine terre, sur mes sentiers de prédilection du coin, où pousse le lavandin, le serpolet, le thym....et le sedum en très grande quantité!! ensuite je séparerait les mottes, pour dispersion sur la toiture...