Aller au contenu


Photo

Notre Dame des Landes - action citoyenne -on s'y met tous

lettre au Président

  • Veuillez vous connecter pour répondre
407 réponses à ce sujet

#41 _strychnine_

_strychnine_

Posté 07 novembre 2012 - 19:46



http://www.romandie....71120121920.asp
On a souvent plus d'infos sur la politique française en général en suivant les journaux suisses ou belges...

Notre-Dame-des-Landes: nouveaux heurts entre gendarmes et militants anti-aéroport


NOTRE-DAME-DES-LANDES (France / Loire-Atlantique) - De nouveaux heurts ont opposé mercredi matin les gendarmes et les militants anti-aéroport sur la commune de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) où est prévu un projet contesté de transfert de l'aéroport de Nantes, a-t-on appris de sources concordantes.

En milieu de matinée, la préfecture de Loire-Atlantique indiquait que trois opposants avaient été interpellés et six gendarmes légèrement blessés. De leur côté, les opposants signalaient l'usage de grenades assourdissantes par les forces de l'ordre.

140 gendarmes ont été envoyés pour tenter de rétablir la circulation sur une route départementale passant en plein centre de la zone du projet et comportantsept barrages d'opposants depuis plusieurs jours selon la préfecture.

Alors qu'ils intervenaient pour sécuriser l'intervention de déblaiement des services départementaux, les gendarmes ont été agressés par une quarantaine d'opposants avec notamment des bouteilles incendiaires, des frondes et des projectiles métalliques, a indiqué la préfecture.

En milieu de matinée, cinq des sept barrages avaient été dégagés et 70 gendarmes supplémentaires avaient été envoyés en renfort.

Dans un communiqué publié en fin de journée mercredi, la préfecture a indiqué que la circulation avait pu être rétablie temporairement en cours d'après-midi sur la RD281, route secondaire qui traverse la zone d'aménagement du futur aéroport. La circulation a pu être rétablie entre 13H00 et 16H00, heure à laquelle un obstacle a de nouveau été mis en place sur la RD281, précise le communiqué.

Le préfet de Loire-Atlantique condamne avec la plus grande fermeté ces agressions commises contre les forces de l'ordre, les services publics et les entreprises qui travaillent au rétablissement des conditions normales de circulation, selon le communiqué.

Les expulsions de tous les occupants -et opposants au projet- sans droits ni titres, pour la plupart proches des mouvements anti-capitalistes, qui occupent depuis deux ou trois ans pour les plus anciens des fermes désaffectées ou des cabanes qu'ils avaient construites, ont débuté le 9 octobre, et plus massivement, depuis le 16 octobre.

Un pic d'intensité dans les affrontements entre les forces de l'ordre et une centaine d'ex-squatters a été atteint le 30 octobre.

Une manifestation de réoccupation est programmée le 17 novembre, sur les lieux, avec notamment la participation d'Europe Ecologie-Les Verts.

Le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, dont la concession a été attribuée au groupe Vinci dans le cadre d'un partenariat public-privé, a vocation à remplacer l'actuel aéroport de Nantes en 2017. Il est défendu par l'UMP et le PS majoritaire dans les collectivités locales concernées.

S'y opposent, outre des agriculteurs et propriétaires qui refusent leur expropriation, des jeunes occupants anti-capitalistes, EELV, le MoDem ou le Parti de Gauche.



#42 karuna44

karuna44
  • Genre: Homme
  • Localisation:Pays nantais
  • Intérêts:Permaculture et alternatives

Posté 07 novembre 2012 - 20:31

Le clip d'un groupe chouette, Bred'Irie sur ce qui se passe ces derniers temps sur la Zad.
http://www.youtube.c...&v=HquPeRdIYZI#!

Et un petit reportage des derniers jours d'attente d'expulsion à la cabane du FarOuezt :

Modifié par karuna44, 07 novembre 2012 - 21:30 .


#43 _G.Lecolo_

_G.Lecolo_

Posté 07 novembre 2012 - 23:30

A Rennes, samedi prochain, le 10 novembre, y'aura un pique-nique place de la mairie à midi.

Pour les piétons, possibilité de venir se rassembler à la gare dès 10h30.

Pour les vélos et les tracteurs, deux convois venant du nord et du sud :

- un convoi Sud partira à 11h depuis l’Ecomusée de la Bintinais
route de Noyal-Chatillon, ou Rennes-Métropole 4 av Fréville, selon les sources, à vérifier.

- un convoi Nord partira depuis la voie C7 entre les lieu-dits
Bel-Air et la Victoire en Betton, (près du centre de réadaptation), ou Conseil Régional av. Patton Rennes, selon les sources, à vérifier

12h00 GRAND RASSEMBLEMENT ET PIQUE NIQUE PLACE DE LA MAIRIE
- Prises de paroles d’acteurs de la lutte contre la construction
d’un aéroport à Notre-Dame-des-Landes.
- Amenez de la terre (dans un sac, une brouette, une remorque)
pour contribuer à une action symbolique

19h00 REUNION PUBLIQUE POUR LA MANIF DE RÉOCCUPATION
Réunion pour la manif de réoccupation de la ZAD du 17 novembre (1)
19h00 à la Maison de la Grève, 37 rue Legraverend, Rennes (2)


Appel à mobilisation lancé par le Collectif 35 contre l’aéroport de NDDL
et COPAIN 35 (Collectif des Organisations Professionnelles Agricoles
INdignées par le projet d’aéroport)


affiche
  • libertie aime ceci

#44 karuna44

karuna44
  • Genre: Homme
  • Localisation:Pays nantais
  • Intérêts:Permaculture et alternatives

Posté 08 novembre 2012 - 14:59

Daniel Mermet consacre son émission de jeudi 8 et vendredi 9 novembre de "Là-bas si j'y suis" à la lutte contre l'aéroport.

http://www.franceint...t-pas-l-avion-1

#45 _Henri_

_Henri_

Posté 08 novembre 2012 - 17:38

Môsieur le prefet fait la différence entre les bons et les mauvais activistes .
Christian t'es l'homme de la situation ?


Le préfet de région, Christian de Lavernée, veut distinguer "riverains, agriculteurs, qui forment l'opposition institutionnelle, et les activistes, anarcho-libertaires, qui ont baptisé Notre-Dame-des-Landes, "le plus grand squat à ciel ouvert d'Europe



#46 _strychnine_

_strychnine_

Posté 10 novembre 2012 - 18:17





http://www.romandie....01120121800.asp

Manifestation à Rennes contre le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes


RENNES - Entre 500 personnes selon la police, 3.000 à 3.500 selon les organisateurs, ont manifesté samedi à Rennes contre le projet de transfert de l'aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-Landes, réclamant le maintien des terres agricoles et dénonçant le bétonnage et un projet obsolète.

Parallèlement, une autre manifestation était organisée à Paris, à laquelle environ 700 personnes, selon la police, ont participé, dont le sénateur écologiste Jean-Vincent Placé et le député vert Denis Beaupin.

On est là parce qu'on pense que ce projet est un non-sens complet, sur le plan écologique et économique, a déclaré ce dernier.

C'est un sujet de désaccord connu, acté entre nous et les socialistes, a-t-il poursuivi, assurant que leur geste ne remettait pas en cause la solidarité gouvernementale.

Ces deux manifestations étaient organisées avant un nouveau rassemblement, samedi 17, à Notre-Dame-des-Landes.

A Rennes, tous les organisateurs ont appelé à une grande mobilisation pour cette nouvelle action, alors que sur le terrain se multiplient depuis mi-octobre des heurts entre opposants, certains occupant des fermes et des cabanes, et forces de l'ordre.

En début d'après-midi, un cortège de manifestants, suivi d'une centaine d'agriculteurs au volant de leurs tracteurs, a défilé dans le centre de la capitale bretonne et rejoint plusieurs centaines de personnes rassemblées sur le parvis de l'Hôtel de ville.

De nombreux manifestants portaient des tournesols, des drapeaux d'EELV, du Front de gauche ou du NPA notamment.

Symboliquement, de la terre a été déversée sur la place. C'est de la terre qu'on veut, des gens qui peuvent en vivre, c'est pas du bitume, pas des avions, a commenté une oratrice, perchée sur la benne d'un tracteur.

Halte au saccage du bocage, La terre aux paysans, pouvait-on lire sur des banderoles accrochées sur des barrières ou sur des tracteurs. Mais aussi, comme à Paris, Non à l'Ayraultport.

Défendu par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, ancien maire de Nantes, le projet va couvrir 1.650 hectares, avec une surface à bitumer de 750 ha dans un premier temps, a dit un organisateur.

Encourager la disparition de terres agricoles par la création de cet aéroport est incohérent et irresponsable, a déclaré Gaëlle Rougier, conseillère régionale EELV à la région Bretagne, qui a fustigé la destruction du bocage, de la lande, de la forêt et des zones humides.

Pour Patrick Anne, un porte-parole du Collectif 35 contre Notre-Dame-des-Landes, le projet est inacceptable dans la mesure où il y a déjà un aéroport à Nantes, un à Rennes, un à Angers, un à Saint-Nazaire.

Appelant à être nombreux samedi prochain, Marie et Camille, qui vivent sur place, ont assuré que tant que nous sommes là, ni les travaux, ni la destruction de la forêt ne pourront commencer.

Vinci dégage, ont aussi scandé des manifestants. La concession du projet, qui a vocation à remplacer l'actuel aéroport de Nantes en 2017, a été attribuée à ce groupe dans le cadre d'un partenariat public-privé.

Le projet est défendu par l'UMP et le PS majoritaire dans les collectivités locales concernées. S'y opposent, outre des agriculteurs et propriétaires qui refusent leur expropriation, des jeunes occupants anti-capitalistes, EELV, le MoDem ou le Parti de gauche.


(©AFP / 10 novembre 2012 17h57)



#47 _G.Lecolo_

_G.Lecolo_

Posté 11 novembre 2012 - 08:16

Bonjour,
Il y a un piège à lire la presse officielle ; celui, récurent d'y voir une guéguerre politique, en l'occurence ici entre EELV et le PS... Dans le fonds et sur le terrain, il n'est pas question de cela...et c'est pourtant ce qui ressort de la majorité de ce genre d'articles... Moi j'y ai vu des citoyens venus en soutien aux locaux, venus affirmer leur désaccord face à un projet nuisible.
Il y avait 105 tracteurs sur la place et aux abord de la mairie, venus du 44 et du 35.
Il n'y a pas eu de tension, mise à part celle de la gendarmerie, habillée en robocops armés et armurés, venue vers 10h45 devant la gare, faire un encerclement, filtrage, contrôle de papiers, fouilles du petit groupe naissant. Des retraités et mères de famille ont été choqués d'êre traités comme de potentiels délinquants/terroristes.
Sur la place de la mairie, il y avait une cantine à "prix libre".
Il a été rappelé que la majorité des propriétaires (85%) n'ont toujours pas cédé; ceux qui ont vendu "à l'amiable" (ahah) l'ont fait sous la pression de menace de payer plus d'avocat que ne leur rapporterait la vente, voire de se retrouver devant les tribunaux (imaginez un pépé de 70 balais à qui on dit ça)

Il a été rappelé le soutien pour samedi prochain sur place, le besoin de matériaux pour reconstruire (possibilité à Rennes de le confier à la maison de la grève) ; covoiturage possible, en particulier le samedi matin sur le parking du centre commercial du sud de Rennes, près de la jardinerie.

Des légumes! pas du bitume!

Un peu de dub sous créative commons

#48 _strychnine_

_strychnine_

Posté 11 novembre 2012 - 09:36

C'est bien d'avoir un ou des reporters sur place... Ça remet les choses en place.
Des légumes, pas du bitume....

#49 _G.Lecolo_

_G.Lecolo_

Posté 11 novembre 2012 - 12:43

Ouais, je sais pas qui c'étaient les personnes avec des méga-appareils photos, les caméras professionnelles.. tout ce qu'on a trouvé dans les grands sites "d'information" (...), c'est du copié/mal collé de leur confrères. Des vidéos de mauvaise qualité qui ne montrent pas tout.

Entre autre, on a croisé une autre marche, en soutien des migrants, et on est allé les rejoindre, eux étaient canalisés par la police, on s'est retrouvé mélangés un moment, puis leur cortège est reparti vers le centre ville avec les percus qui nous accompagnaient :smile: comme le relate quelqu'un ici
Un mi-reportage ici

PS : si quelqu'un a des photos des robocops à la gare...
Il en existe une vidéo, mais comme la cam était sur un casque des forces de l'ordre...

#50 _G.Lecolo_

_G.Lecolo_

Posté 12 novembre 2012 - 08:08

L'avis d'un pilote Air France qui bossent sur l'aéroport actuel de Nantes relève l'inutilité d'un nouvel aèroport.
Ce n'est pas que la lubie de quelques "dangereux activistes", donc... :smile:
http://www.dailymoti..._webcam?start=3

#51 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 6 891 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 12 novembre 2012 - 10:48

Un évènement intéressant s'est passé mercredi dernier :

Les zadistes et sympathisant.e.s qui leurs font face sont moins nombreux et surtout beaucoup moins bien équipés. Tout le monde a en esprit la défense du Far-Ouezt jusqu'à là préservé des saccages perpétrés sur la ZAD depuis maintenant plus de 20 jours par les chiens de garde de Vinci et de sa filiale AGO.
Les tirs de Flash-balls sont limités par la présence continue de plusieurs journalistes qui peuvent témoigner à tout moment de violences policières. Les flics cherchent à nous blesser sans témoin et un de nos camarades est atteint par un tir tendu de flash-ball dans la jambe juste au dessus de la rotule.
Les dégénérés casqués n'hésitent pas à lancer de nombreux jets de gaz au dessus de nos épaules. Certaines cartouches de lacrymos nous tombant directement sur la tête. Plusieurs grenades assourdissantes explosent parfois tout près de nous..
Plusieurs fois d'affilé l’atmosphère est rendue irrespirable par les gaz. Protégées par l'épais écran de fumée, les forces terroristes de l’État saucialo-fasciste continuent leur progression sur la route.
Au niveau du chemin de la Chèvrerie, les Play-Mobiles prennent une nouvelle barricade grâce à leur appareillage guerrier sophistiqué et à leur supériorité numérique, forçant les zadistes et sympathisant.e.s à se replier derrière une nouvelle barricade proche de la maison du Far-Ouezt. L'hélico de la gendarme déboule avec son fracas rotatif, mais une fusée éclairante est lancée en sa direction et il fait demi-tour.


Le récit complet d'un zadiste : http://blogs.mediapa...ire-sarrete-ici

On peut lire aussi le témoignage d'Angevines de passage sur la ZAD le même jour : ici

#52 ambre

ambre

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 343 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Cévennes
  • Intérêts:nature, simplicité, création, spiritualité....

Posté 15 novembre 2012 - 09:59

Manifestation de réoccupation le 17 novembre 2012

la manif de réoccupation sera le 17 novembre. Elle partira de Notre-Dame-des-Landes à 11h
Nous vous invitons à relayer l’appel, le tract et l’affiche le plus largement et le plus rapidement possible, afin que chacun-e puisse s’organiser pour venir.
Pour ceux qui sont dans le coin, ils sont disponibles à la Vache-Rit (lieu-dit Les Domaines, Notre-Dame-des-Landes) et à B17 (Nantes). Sinon, ils sont téléchargeables en bas de cette page. Nous appelons tous les collectifs et individuEs qui soutiennent ce projet à commencer à mobiliser et s’organiser dès maintenant à ce sujet. Voir les RDV tractage et collage dans les environs
Voir le sommaire qui récapitule toutes les infos sur cette manif.
Pour tous contacts : reclaimthezad@riseup.net. Image IPB
APPEL POUR LA MANIFESTATION DE REOCCUPATION, 17 novembre 2012, sur la Zone A Défendre

Notre-Dame des Landes, Face aux expulsions
Manifestation de réoccupation !
Pour reconstruire - contre l’aéroport !
Fourches, poutres, planchettes, clous et outils en main...
Rendez-vous le 17 novembre dans la matinée.
Des occupant-e-s de la zad et collectifs solidaires, qui ne lâcheront rien
Lire l’appel complet

Documents joints

Modifié par ambre, 15 novembre 2012 - 09:59 .


#53 Anonimo

Anonimo

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1 615 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ztigania-celtika
  • Intérêts:Les plus divers, mais avant tout l'humain et l'environnement

Posté 15 novembre 2012 - 12:04

J'aimerait tant m y rendre!si ça avit etes le dimanche ça aurait etes plus facile!
G.LECOLO TU Y VAS??
a+

#54 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 6 891 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 15 novembre 2012 - 12:20

Samedi ne sera que le 1er jour de la réoccupation.

L’objectif premier de la journée du 17 novembre est bel et bien d’aller reconstruire un lieu de lutte et d’organisation sur la ZAD, et non pas de s’affronter avec la police. A ce titre, tout un chacun, quel que soit son âge et sa mobilité est invité à venir participer à cette manifestation populaire. Nous sommes confiant quant au fait d’arriver à notre objectif. Au vu de la mobilisation massive autour de cette manifestation et de notre détermination, nous estimons qu’ils commettraient une erreur regrettable en essayant de nous en empêcher. Le préfet lui-même a récemment indiqué que les forces de l’ordre ne pouvaient contrôler entièrement la zone !
(...)
Vous êtes tou-te-s invitées à rester le week-end et plus si possible.
Samedi soir il y aura une scène ouverte sur le lieu d’arrivée de la manif. Dans le week-end, il y aura des discussions, des débats et des ateliers, avec notamment des actions de plantation d’arbres dimanche. Le programme est en cours de préparation et sera précisé sur place. Les constructions se poursuiveront aussi.
Une assemblée aura lieu dimanche à 10h30 sur le lieu de la réoccupation pour parler des perspectives de ce lieu et des suites du mouvement.


Plus d'infos : http://zad.nadir.org....php?article601

#55 _G.Lecolo_

_G.Lecolo_

Posté 15 novembre 2012 - 15:10

@ anonimo (je t'envoie un MP), il y a du covoiturage prévu à 9h30 sur le parking du centre commercial sud de Rennes. Je peux filer les 06 en MP pour ceux qui veulent aller en car.

Il est rappelé que cette rencontre se veut festive, familiale, citoyenne, non récupérée par quelques groupes que ce soient.
Europe-Ecologie-les verts, l’art de la compromission ou comment tuer l’écologie politique

#56 _strychnine_

_strychnine_

Posté 15 novembre 2012 - 18:12

Vous nous raconterez...
Excellent ton lien, lecolo...

#57 néothé

néothé
  • Genre: Femme
  • Localisation:environ montelimar

Posté 16 novembre 2012 - 10:30

le choix radical n'est pas le mien, ca ressemble trop à la lois du plus fort, et de toute façon à ce jeu dangereux ce sont les petits qui perdent...
EELV est un des rares parti politique qui est vent debout contre le projet NNDL, si les écolos politique ne peuvent pas défendre ce pourquoi ils existent!!ce serait un comble!
il est difficile de choisir la voie du courage politique, de rester à l'intérieur du système pour le changer de l'intérieur, les positions sont claire et affirmées travailler ensemble n'est pas une compromission, convaincre de l’intérieur est complémentaire de la lutte des associations....encore une fois, on tape sur ceux qui défendent des valeurs d'écologie, cela me semble toujours aussi inapproprié!! l'engagement d'EELV contre NNDL est un combat équivalent à celui contre la gare tgv allan montélimar, chacun choisi sa manière de lutter, mais au font c'est la lutte qui compte! et nous n'avons pas les memes sources, les écolos politiques n'ont rien lâché sur le font, les ministres travailles et on un devoir de réserve, mais les copains du mouvement parlent pour eux....en attendant canfin et duflot bossent... mais bon, je ne suis presque plus là!! rires, chut, pas d'avis divergeants ici!!

#58 _Henri_

_Henri_

Posté 16 novembre 2012 - 10:57

allez Cécile encore un effort :


Mme Duflot était hostile à la construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes (Loire-Atlantique), lorsqu'elle était secrétaire nationale d'Europe Écologie-Les Verts (EELV). Devenue ministre, elle ne dévie pas de sa ligne et s'offre même le luxe de mettre les pieds dans le plat. «Il y a un désaccord sur ce projet-là, qui est un désaccord ancien. (…) Mon désaccord sur ce point est connu par le premier ministre», a-t-elle dit mercredi sur RTL. «Je ne crois pas que sur des projets aussi compliqués la répression et le manque de dialogue, ce qui est le cas, soient la bonne méthode», a-t-elle ajouté à propos des expulsions des opposants au projet de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.



#59 _G.Lecolo_

_G.Lecolo_

Posté 16 novembre 2012 - 11:01

Néothé, tu es la bienvenue, en tant qu'être humain venu en soutien.
On te demande juste de laisser tes banderolles EELV (et le discours politicien ambigu) à la maison.

#60 _strychnine_

_strychnine_

Posté 16 novembre 2012 - 17:37

Des pilotes contraints de passer au-dessus de Nantes pour géner les riverains et les inciter à réclamer NDDL
http://www.lemonde.f...91768_3244.html


Notre-Dame-des-Landes : le projet qui divise depuis quarante ans
LE MONDE | 16.11.2012 à 11h36 • Mis à jour le 16.11.2012 à 14h37 Par Rémi Barroux


Abonnez-vous
à partir de 1 €
Réagir Classer Imprimer Envoyer
Partager facebook twitter google + linkedin



Image IPB

Le projet a presque 50 ans : l'idée de créer un aéroport à Notre-Dame-des-Landes, à une vingtaine de kilomètres au nord de Nantes, est née en 1963. Depuis le début, promoteurs et adversaires du projet s'opposent, arguments contre arguments.

  • La saturation du trafic
Pour les autorités et pour Vinci Airports, gestionnaire de l'aéroport Nantes-Atlantique et de ses voisins de Saint-Nazaire et de Rennes, l'aéroport actuel est quasiment saturé. "Nous avons enregistré 3,25 millions de passagers en 2011 et nous dépasserons les 3,5 millions en 2012, explique Eric Delobel, directeur général adjoint chargé du futur aéroport chez Vinci Airports. Les prévisions de saturation pour 2020, avec 4 millions de passagers, risquent de se vérifier plus rapidement." Neuf millions de passagers annuels seraient attendus en 2050.
Pour les opposants, la saturation n'est pas à l'ordre du jour. "La capacité actuelle de l'aérogare est de 4 millions de passagers et elle peut être agrandie", explique la Coordination des associations opposées au projet d'aéroport. Surtout, insiste-t-elle, les prévisions ne prennent pas en compte la crise du pétrole et l'avenirincertain du transport aérien.
Alors que Nantes-Atlantique connaît 40 000 mouvements d'avions annuels, l'Aéroport du Grand-Ouest (AGO), nom officiel du projet de Notre-Dame-des-Landes, permettrait d'en recevoir 100 000. Les opposants avancent l'exemple de l'aéroport de Gatwick, près de Londres, qui accueille 280 000 mouvements annuels et 34 millions de passagers sur une surface plus réduite que l'actuel aéroport nantais. "L'éruption du volcan islandais, qui a en partie paralysé le trafic aérien européen en 2010, a entraîné la multiplication par trois du trafic à Nantes, sans que cela ne paralyse l'aéroport", rappellent-ils.
  • Des pistes trop petites
Image IPB

"Les deux pistes d'AGO permettront d'accueillir des gros-porteurs, comme l'A380, ce qui n'est pas possible sur la piste unique de Nantes Atlantique", explique M. Delobel. Faux rétorquent les opposants. Alors que Vinci avait projeté une piste de 3 600 m, elle ne fera plus que 2 900 m, soit la même dimension que celle de l'aéroport actuel.
Mais l'hypothèse de construction d'une deuxième piste à Nantes-Atlantique, proposée par certains, se heurte aux difficultés d'étendre le territoire de l'actuel aéroport, situé en zone urbaine et à 5 km de Nantes.
  • Les nuisances sonores
Le déplacement de l'activité aéroportuaire réduira les nuisances sonores, disent les promoteurs du projet. "Actuellement, près de 300 000 personnes entendent les avions qui survolent Nantes, elles ne seront plus que 15 000", avance le préfet de Loire-Atlantique, Christian de Lavernée. En fait, 42 000 personnes résident dans la zone d'exposition au bruit ; elles seraient 900 à Notre-Dame-des-Landes.
L'ancienne maire de Bouguenais, la commune sur laquelle se trouve Nantes-Atlantique, Françoise Vergère (ex-socialiste, aujourd'hui conseillère générale Parti de gauche) rejette cet argument : "Les avions sont moins bruyants aujourd'hui et les voitures sur le périphérique font plus de bruit." Selon elle, les avions qui survolent Nantes ne seraient pas obligés de le faire.
Thierry Masson, pilote de la compagnie Régional-CAE, filiale d'Air France, représentant d'un collectif de 200 pilotes, estime lui aussi que les trajectoires actuelles ne sont pas justifiées : "Alors qu'on passait par le sud , et qu'on devrait privilégier cette approche puisque la plupart des mouvements se font vers le sud, la tour de contrôle nous oriente vers le nord, s'étonne-t-il. Nous pensons que c'est pour inciter le grand public à souhaiter le déménagement de l'aéroport."
  • Des emplois en plus ?
Si M. Delobel ne souhaite pas s'avancer sur le sujet, il affirme que "la construction de l'aéroport générera 4,5 millions d'heures de travail qui profiteront d'abord à desentreprises locales". Selon lui, l'augmentation du trafic générera 700 créations d'emplois par million de passagers supplémentaire.
La préfecture, elle, évoque un millier d'emplois en plus, sachant que l'actuelle plate-forme aéroportuaire emploie entre 2 000 et 2 500 personnes. Prudente, la CGT Loire-Atlantique reconnaît que "les militants sont partagés". Le syndicat préfère évoquer les droits des salariés du futur chantier et insister sur le fait que l'ouverture du nouvel aéroport ne doit pas signifier la fermeture de Nantes-Atlantique, dont la piste est utilisée par Airbus pour acheminer des éléments d'avions.
  • L'impact agricole
Vinci s'est entendue avec trente des quarante exploitations agricoles concernées par le projet d'AGO, qui représente au total 1 640 hectares. Selon la préfecture,"35 exploitations sur les quarante concernées vont poursuivre leur activité grâce, notamment, aux terres libérées hors emprise de l'aéroport". Les opposants dénoncent la destruction d'une centaine d'emplois agricoles directs et l'artificialisation des sols, pour laquelle le département est déjà au-dessus de la moyenne nationale.
Lire aussi La bataille de "Notre-Dame-des-Colères"
Lire aussi Entretien avec le sénateur vert Ronon Dantec
Lire aussi L'Ayraulport ou l'encombrant dossier du premier ministre
Voir notre portfolio Notre-Dame-des-Landes, le nouveau Larzac ?
Rémi Barroux Chronologie

1963 La Délégation interministérielle à l'aménagement du territoire et à l'attractivité régionale (DATAR) commence à envisager divers projets d'aéroports, notamment pour décentraliser le trafic de la région parisienne.
1965 La préfecture de Loire-Atlantique décide de commencer la recherche d'un siteaéronautique pour les régions Bretagne et Pays de la Loire.
1968 Le site de Notre-Dame-des-Landes est identifié comme site préférentiel, notamment grâce à sa situation au nord de Nantes et aux possibilités de desserte routière.
1972 Création de l'Adeca (Association de défense des exploitants concernés par l'aéroport).
1974 Premières acquisitions foncières par les pouvoirs publics.
2000 Création de l'Acipa (Association citoyenne intercommunale des populations concernées par le projet d'aéroport).
Février 2008 Le projet d'aéroport est déclaré d'utilité publique.
Décembre 2010 Signature du contrat de concession avec Vinci.
2017 Date prévue de mise en service de l'aéroport du Grand-Ouest.



Et sur l'occupation du terrain par le partie écologiste, un article de Romandie http://www.romandie....61120121604.asp