Aller au contenu


Photo

Les Moissons du futur


  • Veuillez vous connecter pour répondre
17 réponses à ce sujet

#1 EcliptuX

EcliptuX
  • Genre: Homme
  • Localisation:sur Terre
  • Intérêts:la Vie et les gens :)

Posté 20 octobre 2012 - 21:35

Venez réagir au billet publié sur le blog : Les Moissons du futur à la suite de ce topic.

#2 _strychnine_

_strychnine_

Posté 21 octobre 2012 - 07:03

La video est non visionnable dans mon pays... Ou Uk, ou Nl, ou Usa... :ponpon:

#3 _G.Lecolo_

_G.Lecolo_

Posté 21 octobre 2012 - 08:09

La video est non visionnable dans mon pays... Ou Uk, ou Nl, ou Usa... :ponpon:


As-tu garder un windows dans un placard pour utiliser ça?
Edit : désolé mais ça doit pas marcher non plus en dehors de la france...)

Modifié par G.Lecolo, 21 octobre 2012 - 08:21 .


#4 EcliptuX

EcliptuX
  • Genre: Homme
  • Localisation:sur Terre
  • Intérêts:la Vie et les gens :)

Posté 21 octobre 2012 - 10:05

Tu peux trouver le doc sur des réseaux torrents facilement :)

#5 _strychnine_

_strychnine_

Posté 21 octobre 2012 - 10:34

Si c'est un documentaire Arte, je viens de le trouver sur agoravoxTV


#6 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1 548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 27 octobre 2012 - 08:25

J'ai beau chercher, je n'arrive plus à visionner le documentaire. Dommage. Quelqu'un a-t-il une solution ? Hors tv.
Juste une remarque quand même, de mémoire, il me semble que l'INRA, qui expérimente l'agroforesterie depuis 30 ans, parle d'augmenter considérablement le profit en vendant du noyer, un bois précieux, mais pas vraiment de diminuer les intrants. Si la fertilisation est la même qu'en grande culture moderne, le gros avantage de l'agroforesterie, telle que présentée ici, serait donc, avant tout, économique.
En allemagne, la technique de culture du soja sur un sol "préparé" par une culture de seigle et trèfle, sans labour, semble cohérente et efficace. La théorie de la "bouse de corne" donne, elle, une impression surprenante quand on voit passer le gigantesque tracteur en arrière plan....

Modifié par christian ardèche, 27 octobre 2012 - 08:26 .


#7 _strychnine_

_strychnine_

Posté 27 octobre 2012 - 09:09

Si tu ne veux pas bénéficier de la VOD ni regarder le reportage dans les temps ( 7 jours après la diffusion sur ARTE ), il suffit de chercher un tout petit peu ( en 2 parties )
http://rutube.ru/vid...5/#.UIuWCMfX6zQ
http://rutube.ru/vid...3/#.UIuWhMfX6zQ

#8 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 019 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 27 octobre 2012 - 09:26

Le point de vue de Marie-Monique Robin sur son blog :
 

lettre aux pirates de la toile…

Dans ce billet, je voudrais faire œuvre de … pédagogie et m’adresser aux … pirates de la toile.
Mon film Les moissons du futur a été diffusée sur la RTBF (Belgique) le 25 septembre, avec une catch-up de sept jours (l’équivalent de ARTE +7). Cette diffusion était géolocalisée, mais a été largement piratée par des internautes de bonne volonté qui m’ont faire l’honneur d’apprécier mon film au point de contourner la géolocalisation pour le mettre à disposition du plus grand nombre.
Encore une fois, je suis heureuse de ce choix, car il confirme que Les moissons du futur sont appelées à faire le tour du monde, comme Le monde selon Monsanto qui fut piraté aux quatre coins du monde… Toutefois, j’ai dû agir, avec la RTBF, pour faire retirer le documentaire de Daily Motion et de You Tube, car ce piratage, disons « intempestif », me mettait en grande difficulté avec ARTE, qui diffusera le documentaire, demain, à deux reprises, à 16 heures 55 et à 20 heures 50.
Je m’explique : pour pouvoir réaliser mes enquêtes au long cours, j’ai besoin du soutien financier de chaînes comme ARTE, sans lesquelles je n’aurais plus qu’à changer de métier.
Pour Les moissons du futur, j’ai, d’abord enquêté pendant trois mois, puis j’ai voyagé dans dix pays (quatre continents) avec un caméraman et un ingénieur du son, j’ai monté pendant seize semaines avec une monteuse, fait travailler un musicien, des comédiens pour les doublages, sans oublier le matériel qu’il faut louer : la caméra, le matériel son, le studio de montage, l’étalonnage, le mixage, les sous-titrages. Bref, tout cela a un coût (élevé) car l’information de qualité nécessite des moyens.
Si le film est piraté avant sa diffusion « légale » sur les chaînes qui ont contribué à son financement, son audience sera moindre ( ah ! l’audimat) et je risque de perdre le soutien des télévisions, sans lesquelles, encore une fois, je ne pourrais pas réaliser ce genre de films.
J’ai donc dû envoyer une dizaine de requêtes pour violation des droits de propriété intellectuelle à des sites, et surtout à Daily Motion et You Tube, qui avaient hébergé mon film J’ai constaté que le premier réagissait assez rapidement ; quant au second, il est carrément sourd aux demandes, ce qui m’étonne fortement…
Certains « pirates » ont bien compris mes arguments. C’est ainsi que j’ai écrit un mail très « pédagogique » au Cercle des volontaires qui avait mis Les moissons du futur en ligne sur son site que je vous invite à découvrir. Aussitôt, Raphaël Berland m’a répondu pour s’excuser (et retirer le film !) Du coup, il m’a demandé s’il pouvait m’interviewer et j’ai , bien sûr, accepté. Il a mis cet entretien, tourné avec les moyens du bord, sur le Cercle des volontaires, avec une reprise sur Agoravox :
http://www.cercledesvolontaires.fr
http://www.agoravox.tv
Par ailleurs, je vous invite à lire le reportage de Sophie Vernet-Caillat paru dans Rue 89 qui a interviewé Olivier de Schutter, le rapporteur des Nations Unies pour le droit à l’alimentation (voir son interview sur ce Blog) :
http://www.rue89.com...ue-robin-236114
Enfin, le Huffington Post m’a demandé de rédiger une tribune pour présenter mon film et livre. Celle-ci sera publiée demain !
http://www.huffingtonpost.fr/

Lundi 15 octobre 2012


Source et photos du tournage au Kenya et au Sénégal, avec Frédéric Pardon, ingénieur du son et Olivier Chambon, caméraman : http://robin.blog.ar...es-de-la-toile/



#9 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1 548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 27 octobre 2012 - 10:40

Voilà qui est clair. Il faut bien trouver l'argent quelque part pour faire un documentaire comme ça.
De toute manière, je n'obtiens toujours rien avec les liens Strynine. Mauvaise manoeuvre ?
Sans télé, j'espère que, aprés la rediffusion sur arte, on pourra le revoir pendant une semaine. Mais peut-on le mémoriser ? J'suis pas doué.
Je viens de lire le rapport du père De Schutter, y'a du contenu...

#10 _strychnine_

_strychnine_

Posté 27 octobre 2012 - 10:44

Elle a tout à fait raison de souligner qu'il est nécessaire pour continuer la lutte de pouvoir être diffusée.
C'est pour cela que ceux qui peuvent bénéficier de la VOD peuvent continuer de la soutenir en regardant sur le site d'Arte. En France, il a été possible de voir cette video sur le site pendant 7 jours tout de même, gratuitement. C'était encore valable quand Ecliptux a mis le lien.

EDIT : les liens fonctionnent bien. il y en a aussi en Youtube, il y en a sur les torrents, sur les sites de partage... Et sur le site officiel, en location pour 2,99 euros http://www.artevod.c...issons_du_futur

#11 ambre

ambre

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 343 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Cévennes
  • Intérêts:nature, simplicité, création, spiritualité....

Posté 27 octobre 2012 - 12:12

J'ai regardé la vidéo, c'est super enthousiasmant.......Ce qu'elle explique le long de la vidéo, c'est que la chimie est devenue obsolète et que le retour au bio est inévitable. J'ai bien aimé ce qui se passe en ce moment dans certains coins d'Afrique avec l'agroforesterie; On a apporté des graines pour planter des arbres aux paysans ruinés. Arbres dont les feuilles servent d'engrais et de nourritures aux bêtes, et ces paysans sont maintenant heureux et vivent sans la peur de la faim. Moi qui considèrent les africains comme mes amis, çà me fait chaud au coeur.

#12 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1 548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 27 octobre 2012 - 12:18

Sur quoi as-tu regardé la vidéo Ambre ?

#13 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 019 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 28 octobre 2012 - 11:29

Je viens de revoir ce documentaire passionnant grâce aux 2 liens vers rutube donnés par Strychnine.
C'est un peu plus long à apparaître que sur le site d'Arte mais le film est complet. :smile:

Pluriculture au Mexique ou au Japon, agroforesterie au Malawi, méthode du push-pull au Kenya - des plantes repoussent herbes et insectes nuisibles au maïs, quand d'autres les attirent... Partout, des petits producteurs à la conscience aiguë témoignent des bénéfices vertueux de leur (re)conversion à l'agriculture biologique : lutte contre l'érosion, la pollution et les émissions de gaz à effet de serre, fertilisation des sols, mais aussi rendements nettement accrus au fil des années. Tous plaident et s'organisent pour l'autosuffisance et la souveraineté alimentaire, à travers des circuits courts, tandis que se dessine une nouvelle alliance entre producteurs et consommateurs. De leur côté, les experts insistent : l'agroécologie de demain devra mêler savoir-faire paysan et savantes innovations dans cette révolution nécessaire pour nourrir la planète.


Un autre point important n'est pas suffisament souligné par cette présentation c'est que toutes ces méthodes ne sont réellement optimisées que dans des fermes combinant l'association traditionnelle polyculture et élevage. Ce que l'on voit bien dans le film grâce aux images tournées au Mexique, au Kenya, au Malawi et au Japon.

#14 ambre

ambre

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 343 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Cévennes
  • Intérêts:nature, simplicité, création, spiritualité....

Posté 28 octobre 2012 - 12:55

J'ai vu la vidéo sur arte Christian.....

#15 ambre

ambre

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 343 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Cévennes
  • Intérêts:nature, simplicité, création, spiritualité....

Posté 30 octobre 2012 - 15:04

Interview de Marie Monique Robin sur le film;



http://www.cercledes...ssons-du-futur/


#16 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 019 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 03 novembre 2012 - 09:25

Juste une remarque quand même, de mémoire, il me semble que l'INRA, qui expérimente l'agroforesterie depuis 30 ans, parle d'augmenter considérablement le profit en vendant du