Aller au contenu


Photo

Journée mondiale contre les violences faites aux femmes : « Viol, les


  • Veuillez vous connecter pour répondre
25 réponses à ce sujet

#1 ambre

ambre

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 343 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Cévennes
  • Intérêts:nature, simplicité, création, spiritualité....

Posté 22 novembre 2012 - 00:37

http://resistanceinv...c-participatif/




Voir lien vers texte.....

#2 Anonimo

Anonimo

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1 615 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ztigania-celtika
  • Intérêts:Les plus divers, mais avant tout l'humain et l'environnement

Posté 23 novembre 2012 - 12:53

Les violences au femmes c est qlq chose de plus rependu que l on immagine!
evidament personne en parle voir tres peut!!
Parcontre du foot du foot du footboal!! ...ça tout le temps!!! que est il peuvent nous souler avec cette connerie!
vachement utile a l humanité!

#3 _khalil_

_khalil_

Posté 31 mars 2015 - 11:43

http://www.postedeve...-l-eduquer.html



#4 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 755 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 31 mars 2015 - 12:35

nos tres chers senateurs sont dechainés en ce moment :

 

http://www.huffingto..._n_6974398.html

 

C est surement  leur coté années 60 (Pompidou,Poniatowki,Debré etc...) qui doit resurgir. La tendance vintage fait fureur même en politique !!!  :)

Je rigole mais c est qd même consternant...  :-(


  • Anonimo aime ceci

#5 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 755 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 23 novembre 2019 - 16:33

pas bien actif ce topic...

Peut être temps de l alimenter ?

Je crois que les hommes doivent montrer aux femmes qu ils sont à leur coté dans ce combat contre une situation presqu'incroyable tellement c est grave (nombre hallucinant de feminicides, brutalités, viols)

et se bouger vraiment car on peut pas rester dans cette situation.

 

En direct en ce moment sur RT :

 

 

En France, les lieux où ça bouge (avec un peu de retard, désolé) :

 

https://www.francein...es-de-chez-vous

 

Une emission assez edifiante sur ce sujet :

 

Pour les femmes victimes de violences conjugales, porter plainte est souvent une épreuve supplémentaire. Policiers pas formés, parole mise en doute, minimisation des faits... Malgré le nombre record de féminicides en France, nos institutions tardent à mieux recueillir les victimes.

https://www.francein...7-novembre-2019

 

Voir aussi :

 

https://www.francein...anif-parisienne

https://www.francein...un-mauvais-pere

https://www.francein...ou-des-silences

https://www.francetv...on_3711265.html


Modifié par DzC, 23 novembre 2019 - 18:10 .

  • Chrononaute aime ceci

#6 Bill Imbi

Bill Imbi

    Fan de K. Rott et de Raves Party

  • Membres
  • 1 137 messages
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 23 novembre 2019 - 17:14

Sujet commencé en 2012, y'a 7 ans...

 

Ben à dans 2026 alors....



#7 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 755 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 23 novembre 2019 - 17:26

tjrs aussi constructive à ce que je vois...
J imagine que tu n es pas allée à la manif vu que tu penses que ça sert à rien ?



#8 Bill Imbi

Bill Imbi

    Fan de K. Rott et de Raves Party

  • Membres
  • 1 137 messages
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 23 novembre 2019 - 20:33

Vi c'est ça, vu l'ampleur des dégâts et le temps que ça prend pour que ça s'arrête, c'est pas une énième manif qui règlera le problème...



#9 flanar l'ancien

flanar l'ancien

    promeneur égaré

  • Membres
  • 2 768 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ariège
  • Intérêts:8% Minimum.
    Éventuellement, on en discute.

Posté 23 novembre 2019 - 21:30

"Cette fin de décennie est celle d’un nouveau réveil des femmes. Les Soudanaises, les Kurdes, les Marocaines, les Tunisiennes, les Iraniennes, les Afghanes, les Kurdes, les Chiliennes, les Argentines, les Brésiliennes, les Suisses, et bien sûr, nos intrépides femmes en gilet jaune. Toutes se battent pour leurs libertés, leur avenir, celui de leurs enfants ou de leurs parents. Elles descendent dans les rues du monde entier crier leurs colères, elles ne se laissent plus faire et le font savoir, elles n’ont plus peur."

https://blogs.mediap...ites-aux-femmes



#10 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 357 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 23 novembre 2019 - 22:04

Quand viendra-t-il enfin le jour où les hommes cesseront de nous dire ce que nous devons faire ?


  • FLOYD aime ceci

#11 flanar l'ancien

flanar l'ancien

    promeneur égaré

  • Membres
  • 2 768 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ariège
  • Intérêts:8% Minimum.
    Éventuellement, on en discute.

Posté 23 novembre 2019 - 22:27

Quand viendra-t-il enfin le jour où les hommes cesseront de nous dire ce que nous devons faire ?

 

Quand viendra-t-il enfin le jour où les femmes & les hommes cesseront de créer des antagonismes qui n'ont pas lieu d'être? Tous humains & égaux: hommes, femmes, enfants, quels que soient leurs couleurs de peaux, leurs religions, leurs regards sur le Monde...


  • Chrononaute aime ceci

#12 Bill Imbi

Bill Imbi

    Fan de K. Rott et de Raves Party

  • Membres
  • 1 137 messages
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 23 novembre 2019 - 22:45

...elles n’ont plus peur.

 

... J'en reste estomaquée, j'ai pas de mot...


Modifié par Bill Imbi, 23 novembre 2019 - 22:46 .


#13 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 755 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 23 novembre 2019 - 22:50

Vi c'est ça, vu l'ampleur des dégâts et le temps que ça prend pour que ça s'arrête, c'est pas une énième manif qui règlera le problème...

 

certes mais avoue que là, un pas important semble être entrain d etre franchi, enfin j ai l impression...

 

A l attention de Tis : personnellement j ai pas l impression de dire aux femmes ce qu elle doivent faire.
Apres, je peux m adresser plus ou moins vertement à qqun et cela qu il soit homme ou femme, j essaie de ne pas faire de difference

dans un sens ou dans l autre.

 

Bon vu le ton que prend ce topic, je prefere me retirer..


Modifié par DzC, 23 novembre 2019 - 23:00 .


#14 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 357 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 24 novembre 2019 - 05:41

Liberté, Égalité et Paix c'est un beau rêve que je ne verrai pas de mon vivant.

 

Quant à porter plainte chez les Cognes quand on vit un cauchemar...

 

... encore faudrait-il ne pas craindre la Fraternité des violents, des violeurs et des salauds


  • Bill Imbi aime ceci

#15 Bill Imbi

Bill Imbi

    Fan de K. Rott et de Raves Party

  • Membres
  • 1 137 messages
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 24 novembre 2019 - 16:17

Quand viendra-t-il enfin le jour où les femmes & les hommes cesseront de créer des antagonismes

 

Quand il s'agit d'antagonismes on inclut volontiers les femmes et en premier en plus...

 

Une femme qui dit non est effectivement une belle sal... d'antagoniste à s'opposer comme ça merde quoi, un peu plus de coopération.

 

Les féministes sont toujours honnies, conspuées, raillées... sal... d'antagonistes. Je suis féministe, le revendique, et le clame haut et fort dès que j'en ai l'occasion... Et j’emmerde ceux que ça gêne.

 

J'ai eu à enquêter sur une affaire de harcèlement. Seule femme accompagnée de plusieurs hommes. C'était dans un cadre disons... syndical.

 

Mes chers "coéquipiers", normalement "sensibilisés" ont quand même trouvé le moyen, parmi les premières questions qu'ils se sont posées sur les circonstances de ce harcèlement, de s'interroger disons sur l'aspect physique de la "prétendue" harcelée... Est-elle mignonne, ça pourrait expliquer, et comment s'habillait-elle habituellement....

 

Je ne parle pas de bofs moyens, mais de mecs "engagés"... Bref, je les ai tout de suite mouchés, et devant moi ils n'ont pas trop recommencé, mais à la fin de l'enquête, alors que je pensais qu'eux au moins avaient un peu évolué (et il y avait du chemin à faire), j'ai assisté à une rechute : une des choses que faisait le harceleur, quand une femme nouvelle arrivait dans l’équipe (essentiellement composée d’hommes) il disait à ses collègues ; « celle-là les gars, elle est pour moi »… Et bien un de mes coéquipiers a jugé que ça relevait plutôt du gendre de blagues lourde, pas drôles, mais qui peuvent se comprendre dans un univers masculin…

Prendre les femmes qui arrivent dans un cercle d’homme comme du gibier qu’on se partage, c’est bien naturel, effectivement…

 

Et quand le gibier se rebiffe, bah il créé des antagonismes là où ils n’ont pas lieu d’être…

 

Se battre, s’opposer, devenir antagoniste, c’est faire preuve de peu de camaraderie, d’une absence totale de fraternité.

 

Liberté, égalité, et après si on essayait la sororité ?


Modifié par Bill Imbi, 24 novembre 2019 - 16:18 .

  • FLOYD aime ceci

#16 flanar l'ancien

flanar l'ancien

    promeneur égaré

  • Membres
  • 2 768 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ariège
  • Intérêts:8% Minimum.
    Éventuellement, on en discute.

Posté 24 novembre 2019 - 21:50

Bill imbi,
Je ne sais pas quel est ton passif, ni dans quelle proportion il influe sur ta réalité, mais là t'as parié sur le mauvais cheval. Ou alors je me suis vraiment très mal exprimé.
Je n'ai aucune habitude dans ma vie qui différencie les hommes des femmes (ou les femmes des hommes, puisque l'ordre des mots semble t'importer et participer à t'emporter).
Dans mon monde, dans mes fréquentations, dans mon entourage, les féministes ne sont ni honnies, ni conspuées, ni raillées... Elles sont au contraire respectées, défendues, voire encensées.
Si tes collègues sont cons, je n'y peux rien. Il n'y a que toi, à notre échelle de relation, qui peut les changer... ou en changer.
J'ai travaillé longtemps en librairie, puis en restauration, et je n'ai jamais eu le moindre problème avec mes collègues, qui ont toujours été principalement de sexe féminin. Parce que nous ne créions pas de ce que j'ai appelé antagonismes, càd que nous ne nous identifiions pas différemment. Autrement que par nos compétences... et nos goûts musicaux (par exemple).
La phrase qui t'a estomaquée plus haut est extraite du lien référencé en dessous. Es-tu allée le lire? Je n'ai pas l'impression que la femme qui a posté sur son blog Médiapart soit une chasseuse de gibier attendant le partage. Je crois plutôt que ce qu'elle exprime tend à aller vers la suppression des antagonismes, vers le droit ç la non-différence. Ou à la différence acceptée sans échelle de valeur, de subordination ou de ce que tu voudras.
Sororité? Si tu veux: les mots ont le sens qu'on leur donne. Pour moi, fraternité veut dire "frères et soeurs" (ou 'soeurs et frères", si tu préfères). Revoir la langue française pour la féminiser? Pourquoi pas. Est-ce que ça changera les choses plus qu'une manifestation? Ou surtout plus rapidement? Je n'en sais rien. J'essaie parfois d'utiliser l'écriture inclusive, y compris ici sur OPLF, mais j'ai l'impression que ce n'est pas suivi, que j'attaque des moulins à vent.
Sur FaceBook, je publie sous mon vrai nom: Francis Lejon. Si tu y as un compte, ou si tu y as accès et pas d'allergie notoire à ce (triste mais pratique) site, vas, si tu veux, y voir ma page. Tu pourras constater que la défense du féminisme, ou plutôt la reconnaissance des femmes à leur juste valeur, fait partie de mes combats prioritaires.

  • Breizhfox aime ceci

#17 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 357 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 25 novembre 2019 - 09:18

Minimiser le problème est aussi une violence et le sujet de ce débat ne concerne ni un simple antagonisme, ni les préférences musicales ni l'écriture inclusive.

Le lien choisi par Ambre en 2012 montrait bien l'ampleur des dégâts :
 

En France, 75 000 femmes sont violées chaque année et plus de 150 meurent sous les coups de leur compagnon ou ex-compagnon. A peine 10 % des femmes violées portent plainte et seuls environ 2 % des violeurs sont condamnés.


Le récent rapport de la justice sur les féminicides (qui ne sont qu'une partie du problème) n'est pas encourageant  :
 

L'étude de l'IGJ montre également que le phénomène touche toutes les tranches d'âge sans distinction, et "tout le territoire national, en milieu urbain comme en milieu rural". Et le bilan est édifiant : "85% des auteurs sont des hommes et 83% des victimes sont des femmes". D'ailleurs, le premier facteur de risque retenu par l'étude est le simple fait d'être une femme.

 
Il est vrai que l'inaction des flics et les robins est édifiante :
 

Les mains courantes et les procès-verbaux de renseignements judiciaires ne débouchent sur des investigations que dans 18% des cas. 80% des plaintes transmises au parquet sont classées sans suite. Et pourtant, 15% des auteurs avaient déjà été condamnés pour violences conjugales, dont 77% pour des faits commis sur la même victime.

 

https://www.lexpress...ce_2107697.html

 

En 2019 les salauds sont toujours fraternellement solidaires.


  • Shivaya, FLOYD et Bill Imbi aiment ceci

#18 Breizhfox

Breizhfox

Posté 26 novembre 2019 - 18:01

Minimiser le problème est aussi une violence et le sujet de ce débat ne concerne ni un simple antagonisme, ni les préférences musicales ni l'écriture inclusive.

Le lien choisi par Ambre en 2012 montrait bien l'ampleur des dégâts :
 


Le récent rapport de la justice sur les féminicides (qui ne sont qu'une partie du problème) n'est pas encourageant  :
 

 
Il est vrai que l'inaction des flics et les robins est édifiante :
 

 

https://www.lexpress...ce_2107697.html

 

En 2019 les salauds sont toujours fraternellement solidaires.

Les salauds sont toujours fraternellement solidaires.

 

Oui, la masculinité toxique existe. Sauf que cette notion est devenue une arme, jetée à la face de n'importe quel homme sans le moindre discernement. Lors de son émergence, elle était déjà imprécise – oui, lorsque des humains se rassemblent, il y a souvent un type qui attend de pouvoir toucher le cul d'une femme sans son consentement ou de mettre ses mains là où il ne devrait pas. C'étaient ces types que l'on conspuait comme toxiques. De tels hommes – et bien pires encore – existent. C'est évident. Mais est-ce à dire que tous les groupes humains en contiennent ? Non, pas le moins du monde. Cette « masculinité toxique » est aujourd'hui utilisée indifféremment et brutalement. Il ne s'agit plus d'imprécision, mais bel et bien d'inexactitude.

 

genre on met flanar, les violeurs, les flics; les harceleur et les collègues masculins dans le même panier.

 

La plupart des hommes ne sont pas toxiques. Leur masculinité ne les rend pas toxiques, pas plus que la «  blanchité  » ne rend raciste. Provisoirement, si nous sommes d'accord sur les termes, demandons-nous : est-ce que la masculinité est plus étroitement corrélée à la toxicité que la féminité ? Oui, ipso facto – vu que la notion concerne la masculinité, les hommes en manifesteront davantage que les femmes. Mais il en va ensuite d'un bond logique de conclure que tous les hommes sont toxiques. Les communautés où l'on parle le plus de « masculinité toxique » sont celles où, de mon point de vue, les hommes sont attentionnés, égalitaires et pas du tout toxiques.

Et qualifier ces hommes de toxiques ne rend service à personne. Sauf à ceux qui cherchent à faire leur beurre de la victimisation.

 

Oui c'est drôle : plus le féminisme avance dans une société, plus les hommes sont des salauds. 

 

Ce qui nous mène directement à un sujet dont il n'est pas beaucoup fait mention : la féminité toxique.

 

Les rôles sexués et genrés se sont formés sur des centaines de milliers d'années d'évolution humaine, et même sur des centaines de millions d'années si l'on remonte toute notre lignée animale. Certains aspects de ces rôles sont en pleine et rapide mutation, mais des vérités anciennes demeurent. Des désirs et des appétits historiques persistent. Des hommes hétérosexuels regarderont des femmes, surtout si elles sont a) jeunes et désirables b) s'affichent activement. Un affichage qui attire l'attention.

L'amplification de la désirabilité féminine est un affichage de fertilité et d'urgence sexuelle. Elle attire l'attention masculine, par exemple, en dévoilant de la peau ou en accentuant par des parures des signaux de réceptivité sexuelle. Ce qui, à mon avis, sème le trouble. Non, je ne viens pas de dire qu'une femme l'a bien cherché. Par contre, je dis que, si elle s'affiche, elle sera évidemment regardée.

 

 

Ah oui les femmes ont un pouvoir, tiens :  elles attirent les hommes.

Plus elles sont maquillées ou dénudées d'ailleurs.
 

 

L'amplification de la désirabilité n'est pas, en elle-même, toxique, même si c'est quelque chose que, personnellement, je ne respecte pas ni n'ai jamais respecté. La désirabilité fane, la sagesse s'épanouit – les jeunes femmes sages investiront en fonction. La féminité devient toxique lorsqu'elle crie au scandale et châtie les hommes qui réagissent à un affichage provocant.

 

 

à méditer.

 

Où nous fixons nos limites est une question sujette à bien des désaccords, mais deux grandes lignes font largement consensus : toute femme a le droit de ne pas être touchée si elle n'en a pas envie et les échanges coercitifs entre faveurs sexuelles et possibilité d'avancement professionnel sont inacceptables. Mais, lorsque des femmes portent des vêtements mettant en valeur une anatomie qui est le fruit de la sélection sexuelle et du maquillage indiquant un orgasme imminent, il est toxique – j'insiste, toxique – d'exiger que les hommes ne regardent pas, n'approchent pas et ne demandent rien.

 

Les jeunes femmes ont un énorme pouvoir sexuel. Toute personne honnête avec elle-même le sait : les femmes dans leur primeur sexuelle et correspondant aux normes esthétiques de leur culture ont un pouvoir sans pareil. Qu'elles ne sachent pas le gérer, rien n'est moins sûr. La féminité toxique est un abus de ce pouvoir qui consiste à maximiser sa désirabilité et à réclamer un statut de victime lorsque des hommes hétérosexuels ne vous traitent pas en égales.

Susciter des envies chez les hommes en attirant activement leur regard pour ensuite leur demander de ne pas avoir de telles envies, voilà de la féminité toxique. Asservir les hommes, les émasculer lorsqu'ils affichent leur force – physique, intellectuelle ou autre –, voilà de la féminité toxique. Répéter que les hommes, du simple fait qu'ils sont des hommes, sont toxiques et ensuite faire les étonnées lorsque les relations entre hommes et femmes se tendent, voilà de la féminité toxique. C'est un jeu dont les bénéfices ne vont qu'à peu, quand les coûts sont partagés par tous.

 

Voilà comment simplement créer des antagonismes.

 

https://www.lepoint....9-2285251_2.php

 

C'est une femme qui l'écrit.

* Heather E. Heying est une ancienne professeure de biologie de l'évolution de l'Evergreen State College. Elle a un doctorat en biologie de l'université du Michigan.

 
  • flanar l'ancien aime ceci

#19 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 755 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 26 novembre 2019 - 20:19

 

https://www.lepoint....9-2285251_2.php

 

C'est une femme qui l'écrit.

* Heather E. Heying est une ancienne professeure de biologie de l'évolution de l'Evergreen State College. Elle a un doctorat en biologie de l'université du Michigan.

 

 

 

Interessant l'article.
Je suis toujours surpris par la colère et la rancune que certaines femmes éprouvent vis à vis
des hommes, çàd tous les hommes, ce qui deja est suspect (racisme anti-masculin ?) :
le mâle est l'Ennemi (c est un peu ce qu on ressent en lisant les posts ci-dessus, qu'on peut
retrouver par ex. chez les indigènes de la Republique, en gros l'homme blanc est un esclavagiste ou un colonisateur).
Certes la situation des femmes sur cette planète est globalement difficile, le mâle domine
à peu près partout et abuse de sa position bien au-delà du tolerable (tous les jours, peut-être à qq metres
de chez vous), il est souvent maladroit voire mauvais dans les relations humaines, notament dans une des plus
intenses qui soit, la relation amoureuse, où la femme semble tellement plus investie, sincère, entière
que le pauvre couillu...
Mais face à des femmes qui vous considèrent comme leur ennemi (un salaud confraternel ?) comment va-t'on
pouvoir avancer ???
J'ai aimé les images des manifestations de femmes (samedi dernier) : une majorité de femmes et des hommes
venus les soutenir dans leur combat mais sans doute suis-je trop naïf, 99% de ces hommes etaient surement
des predateurs potentiels...
Souvent j'ai l'impression qu'on ne pourra jamais s'entendre (que d'agressivité et d'antagonismes
definitifs partout dans notre société ces temps-ci ! voir par ex. le contenu de pas mal de topics sur ce forum),
moi-même, je me trouve bien intolerant ou enervé par moment...
Pas simple le vivre ensemble, c'est pourtant là que se situe l'essentiel du "travail" à effectuer à mon avis.

Ci-dessous qq trucs que j'avais scannés, ecrits par des femmes (helas je n ai pas les noms, veuillez m'en excuser) et
+ ou - en en rapport avec le post juste au dessus.

 

191126081809607526.jpg

 

191126081834813237.jpg

 

191126081901973332.jpg
 


Modifié par DzC, 26 novembre 2019 - 20:24 .

  • flanar l'ancien aime ceci

#20 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 357 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 26 novembre 2019 - 21:33

Qu'est-ce que vous ne comprenez pas dans le mot VIOL qui est le sujet de ce débat ?