Aller au contenu


Etes-vous éveillée (é) ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
64 réponses à ce sujet

#1 _Henri_

_Henri_

Posté 21 dcembre 2012 - 11:30

A lire cet article, à part quelques éveillées(é), le changement c'est pas pour maintenant ?

Notre supposée intelligence ne changera aucunement nos dépendances : tout ce que touche l'homme est destructeur ? pas porteur de vie ?

faut-il tjrs aller au bout de l'impasse pour voir qu'on fait fausse route ? nos systémes de vie ne font que satisfaire à court terme nos besoins physiologiques (peu importe les autres espéces et la terre), Une autre conscience est nécessaire, qui commence ?

 

 

J'aurai 53 ans demain. Ce sont mes parents qui ont façonné le monde dans lequel je vis.

Je pourrais leur en vouloir d'avoir gaspillé, pollué, marchandisé tout ce qu'ils touchaient. Je pourrais leur en vouloir d'avoir sacrifié sur l'autel du progrès les traditions que leur avaient légué leurs propres parents. Je pourrais leur en vouloir d'avoir négligé les conséquences de leur course à la modernité... Mais je ne leur en veux pas.

Pourquoi ? Parce que je me dis, par exemple, que ceux qui ont découvert le pétrole et ses innombrables applications devaient, à l'époque, crier au miracle (avec quelques gouttes d'un liquide fossile puant et inutile on a pu remplacer presque tous les objets du quotidien par des objets plus légers, moins chers et plus solides). Parce que je me dis que ceux qui travaillaient dans les laboratoires pharmaceutiques et inventaient de nouveaux médicaments devaient se prendre pour des bienfaiteurs de l'humanité. Parce que je me dis que les agriculteurs férus de produits phytosanitaires et les industriels de l'agro-alimentaire pensaient peut-être avoir trouvé le remède à la faim dans le monde...

Tous y ont cru et ont vécu grassement de ces trente glorieuses qui devaient être une époque enthousiasmante.

Mais la déconvenue n'a pas tardé... et ma génération en est le fruit. Le pétrole pollue tout, les médicaments, l'agriculture intensive et la nourriture industrielle tuent des gens par milliers et le progrès a montré ses limites.

C'est à ma génération que j'en veux. C'est elle qui a découvert dans quelle impasse nos parents avaient naïvement jeté le monde, c'est elle qui aurait dû faire machine arrière, tout de suite, mais elle n'a rien fait... Sans doute parce qu'il y avait trop à perdre.

Quarante ans... Voilà quarante ans que nous perpétuons un système nocif et destructeur. Quarante ans que nous nous y accrochons désespérément, quarante ans que nous refusons de voir la vérité en face.

Mis à part quelques éveillés (dont j'espère faire partie), l'immense majorité de ma génération fait encore front, encore en 2012, pour refuser le changement : l'agriculture bio progresse à pas de fourmi, la médecine naturelle est systématiquement dénigrée, les énergies renouvelables sont encore des gadgets et l'écologie fait 2% aux élections...

Alexandre Imbert Alternative santé

 



#2 _chaudron_

_chaudron_

Posté 21 dcembre 2012 - 12:04

40ans, c'est à mon sens faux, ça fait bien plus de temps que se développe un système (cancer?) pas adapté, ou on écrase la planète, système basé sur l'esclavage, sur la domination.

 

c'est sûr que les dernières années ça s'est développé plus fort, 

 

je pense pas que ça soit nécessaire d'en vouloir à qui que ce soit (c'est plus facile de s'en prendre à l'exterieur qu'à l'interieur et voir les problèmes directement chez nous), mais on peut apporter des solutions.



#3 _Philbill_

_Philbill_

Posté 21 dcembre 2012 - 12:07

Tout dépend si l'on parle d'éveillé, comme étant celui ou celle qui a conscience de la destruction de la terre par l'humain, par rapport à la masse des endormis qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez consumériste, ou bien parle t'on des éveillés sur un plan spirituel et là, ce n'est plus du tout la même chose... Et ils ne sont vraiment pas nombreux...



#4 Noohmsul

Noohmsul

Posté 21 dcembre 2012 - 15:07

Je suis d'accord avec ce que dit l'article, dans le sens où l'on ne peut pas en vouloir à des gens de s'être trompés. L'erreur est humaine. Par contre on peux en vouloir aux gens qui n'ont pas su reconnaitre leurs erreurs ni en tirer leçon...


  • pitibonom aime ceci

#5 Frido

Frido
  • Genre: Homme
  • Localisation:La Patrie
  • Intérêts:Écovillage, energie renouvelables, simplicité volontaire.spiritualité, animisme.

Posté 21 dcembre 2012 - 18:39

Salut

Nous pourrions dire, a la lecture de ce texte, que l’enfer est pavé de bonnes intentions.

Puisque les mayas sont à l’honneur en ce jour de fin de cycle, rappelons que plusieurs peuples croient en un univers cyclique où le passé trouve sa source dans l’avenir.

Cela pour dire que ceux qui vivent dans ce système sont ceux qui l’auront créé, que le fait de naître ou de mourir n’a rien a voir avec un début qui apparaît de nulle part et une fin sans lendemain. La physique quantique renseigne d’ailleurs sur ces aspects ,illogiques, des croyances anciennes.

 

Nous récoltons ce que nous semons



#6 Gd - Georges

Gd - Georges
  • Genre: Homme
  • Localisation:Voies d'eau en France
  • Intérêts:Tout sauf sport, tendance, opinion publique, compétitivité etc..

Posté 15 avril 2013 - 10:07

II y a 50 ans que le Cub de Rome a mis sur le tapis tout celà... Nous savions, nos gouvernants et décideurs savaient....

 

On oubli que la France a été la pionnière en ce qui concerne les énergies renouvelables durant les années 70 (en particulier le solaire thermique). Projets saboté par le liberal Giscard d'Estaing qui a promu le nucléaire...

 

C'était la guerre froide, et toutes les énergie étaient concentrées pour faire tomber le bloc de l'est.... Et ils ont réussi.

 

Ce bloc de l'est était le seul rempart qui empêchait les ultra liberalistes de donner libre cours à leur offensive mondiale.... Pour une croissance infinie !



#7 _(re)passant_

_(re)passant_

Posté 15 avril 2013 - 12:24

L'hyper consommation j'en ai pris conscience autour de 1978, j'avais donc 22 ans, j'ai eu une succession de flashs* puis une période de mouise financière qui m'a fait reconsidérer l'indispensable et le futile (garder mon petit logement...)  

 

 

*J'allais aux sports d'hiver à relativement bon marché par le CE de mon  employeur, sur un remonte-pente je me suis dit "mais qu'est ce je fous là? Monter et descendre inlassablement une pente est absurde même si le paysage est beau..." Je suis redescendu immédiatement et j'ai rendu skis et chaussures au loueur, prétexé une urgence familiale à la collectivité qui m'hébergeais et je suis rentré par le premier train possible  le soir ou le lendemain. Je n'y suis jamais retourné.      


Modifié par (re)passant, 15 avril 2013 - 12:29 .


#8 denis17

denis17
  • Localisation:chaniers 17

Posté 15 avril 2013 - 12:28

Je suis aussi en accord avec ce texte, avec tout de même quelques bémols, car nos parents commencaient à savoir. Bien sur, me direz vous, les moyens de communications et d'informations n'étaient pas les même.
Des gens "éveillés", il y en a, malhereusement trop souvent dispersés dans divers forum / associations...
Ce qui arrive est en partie de notre faute car nous (le peuple) laissons faire. Que pouvons nous y faire d'ailleur, car les lois ont été faite par ceux qui les utilisent. Sans contre pouvoir, le pouvoir est seul maître à bord.
Denis

#9 _(re)passant_

_(re)passant_

Posté 15 avril 2013 - 12:44

"Nos parents" savaient-ils et quoi il y a 40 ans ? Dans mon souvenir il y avait deux tendances opposées, parfois chez la même personne: à la fois une appétence pour l'hyper consommation  et le souvenir vivace des pénuries de la guerre et de la presque pauvreté quasi-généralisée d'avant 1939 qui incitait à la parcimonie par reflexe.    

 

Pour comprendre le reflexe de consommation ostentatoir il faut lire Vleben "Théorie de la classe de loisir" . Ce n'est pas un auteur facile car le style est très lourd=> traduit de l'anglais-américain, mais l'auteur pensait en norvégien ce qu'il écrivait en anglais. Son livre est très bien résumé en un seul chapitre clair  dans "comment les riches détruisent la planète".

    


Modifié par (re)passant, 15 avril 2013 - 12:51 .


#10 ambre

ambre

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 343 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Cévennes
  • Intérêts:nature, simplicité, création, spiritualité....

Posté 15 avril 2013 - 21:06

Celui qui est réveillé ne le dira pas........



#11 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 807 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 16 avril 2013 - 11:05

Si c'est par crainte ou par égoïsme, ne pas parler de "son éveil", des enjeux et des moyens, si on en a la possibilité, revient à de la complicité.

Sur ce forum s'expriment plusieurs générations, ce qui est en soi une richesse pour la discussion.
Je suis de la génération qui aura bénéficié des 30 glorieuses pour arriver à l'âge de travailler après le premier choc pétrolier en 1974.

Impossible donc de faire peser la responsabilité de la situation actuelle sur la génération de mes parents ou de mes grands parents.
J'ai hérité de la "planète" dans un état de santé qui se dégradait, j'espère avoir pu contribué à freiner cette évolution.

Il reste beaucoup à faire, en particulier pour passer un relais à plus jeune. Cette génération qui devra mettre les "bouchées doubles" pour éviter le regret de ce que l'on présente trop souvent comme l'âge d'or du XXe, les années 50, 60, 70.

Age d'or, du moins en ce qui concerne notre hexagone dans ses étroites limites physiques et intellectuelles. Ce qui est peu.

#12 _(re)passant_

_(re)passant_

Posté 16 avril 2013 - 11:20

Age d'or.... Il y avait bien deux choses de positives en France:

 

La certitude que demain on vivrait un peu mieux (jusqu'en 1970 mieux = vie simplement plus facile et pas forcément l'hyper consommation).

 

Du travail pour tous, et un logement correct accessible dès qu'on sortait des bas salaires.

 

Le pire qui me semble oublié: Une société pesante à tous les niveau, contrôle social et obligations, crainte du quant-dira-t-on....    



#13 ambre

ambre

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 343 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Cévennes
  • Intérêts:nature, simplicité, création, spiritualité....

Posté 16 avril 2013 - 11:41

Je parle de l'éveil spirituel, çà n'a rien à voir avec de la complicité, ce n'est pas parce qu'ils ne le disent pas (qu'ils sont éveillés) qu'ils ne sont pas actifs......

 

(re) passant, tu n'es pas obligé d'avoir peur du quand dira t'on........Et tu dis;un logement correct accessible dès qu'on sortait des bas salaires.

 

Donc dés que l'on a un bas salaire il serait normal de ne pas avoir de logement correct et accessible????? Bonjour le capitalisme......


Modifié par ambre, 16 avril 2013 - 11:41 .


#14 _(re)passant_

_(re)passant_

Posté 16 avril 2013 - 12:24

Je ne porte aucun jugement de normalité, juste un constat. Tu ne me comprends décidément pas: la peur du  quant-dira-t-on était présente à tout les niveaux de la société, ce n'est pas une peur personnelle.

  

 

Ce quant-dira-t-on était omniprésent mais ce n'éatit pas le même selon les milieux.

 

 

  



#15 ambre

ambre

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 343 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Cévennes
  • Intérêts:nature, simplicité, création, spiritualité....

Posté 16 avril 2013 - 12:30

Bien sur c'est une peur collective mais c'est avant tout une peur personnelle, rien ne t'oblige à t'en débarrasser.......Non, on ne doit pas se comprendre......

 

Ma soeur par exemple à un médecin de famille totalement incompétent, et ben elle ne veut pas le quitter parce que c'est le médecin qui s'occupe de ses enfants depuis qu'ils sont tout petits et que çà ne se fait pas.....Je connais aussi un homme qui n'ose pas danser (en public) parce qu'il a peur qu'on le regarde et qu'on se moque. Qu'est ce que c'est que çà???? Il n'y a pas pire névrose que la peur, et le monde d'aujourd'hui en est bourré, la peur c'est ce qu'il y a de pire, c'est ce qui nous paralyse et nous empêche de vivre.......Alors libérons nous en et bon courage à tous ceux qui prennent cette voie, ils ne seront pas perdants car c'est la liberté qu'il y a au bout......La liberté absolue


Modifié par ambre, 16 avril 2013 - 12:45 .


#16 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 807 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 16 avril 2013 - 14:29

Ce sont les 30 glorieuses qui ont fait le boom économique et technologique dont il faut le reconnaitre, nous avons profité.
D'accord avec toi (re)passant, pour qu'on se souvienne de cette société bien pensante et pesante qui prévalait.

Les suites de mai 1968, ont donné à nos générations un élan et une liberté différente. On peut égrener une succession de dates importantes pour des lois et des combats victorieux.

A quelques années d'une retraite si le concept existe toujours, je suis à la fois inquiet et rassuré par l'évolution des temps.
Des prises de conscience, de la créativité, de l'esprit d'entreprise, du goût pour le collectif, j'en vois assez pour espérer un futur comme je l'ai moi-même rêvé dans les années 80.

Je suis plus circonspect quant aux montées intégristes, croix et croissant, et à la prolifération de nouveaux riches sans grande culture ni ambition.

#17 Frido

Frido
  • Genre: Homme
  • Localisation:La Patrie
  • Intérêts:Écovillage, energie renouvelables, simplicité volontaire.spiritualité, animisme.

Posté 16 avril 2013 - 20:59

Avons nous réellement profité de cette abondance ?
 
Dans les faits je constate qu’elle nous a rendus plus inconscients.
 
L’éveil est, selon moi, de réaliser qu’en fin du compte c’est toujours de nous mêmes que l’on abuse. Ce qui est un incitatif majeur pour arrêter.


#18 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 807 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 17 avril 2013 - 00:30

Sans le boom technologique et économique, sans une certaine abondance de biens, je crains que nous serions nombreux à n'être plus de ce monde.
Usés par le travail, atteints par les maladies bactériennes, tués lors d'une troisième guerre mondiale… avant d'avoir acquis quelques lueurs de sagesse.

Je sais aussi que l'abus de loisirs forcés, les maladies virales ou à prion et le terrorisme nous pendent sous le nez pour les décennies qui sont déjà commencées.

#19 _Philbill_

_Philbill_

Posté 17 avril 2013 - 05:45

Je ne sais pas si nous sommes éveillés, mais ce qui est certain, c'est que la conscience individuelle est largement endormie... Et je ne parle pas de la conscience collective devant en découler, qui elle, présente les symptômes d'une parfaite narcolepsie...

 

La pollution chronique et par endroits irrémédiable hypothèque grandement toute chance d'évolution de notre passage sur cette planète que nous détruisons méthodiquement, voire scientifiquement...

Les systèmes politiques et modèles sociaux que l'on nous propose, de quelque bord que ce soit s'avèrent vains, inutiles et pour certains largement utopiques.

La prise de conscience individuelle est le seul chemin possible, associée quotidiennement à des actes posés qui deviennent la réalité. Et l'addition, la mutualisation de ces prises de conscience pourra peut-être produire "l'effet papillon" (dans un sens opposé au chaos) et disséminer autour de nous une relation harmonieuse et durable au vivant, une empreinte positive à notre façon de concevoir notre relation à la vie.

Un brouillard sombre recouvre la terre. Soyons de toutes petites bougies qui résistent individuellement puis regroupons nous, partageons, mutualisons (J'aime bien cette idée...), et si la lumière brille de plus en plus, il n'y a pas de raison pour que l'obscurité ne recule pas!



#20 _(re)passant_

_(re)passant_

Posté 17 avril 2013 - 08:01

 

Avons nous réellement profité de cette abondance ?

 

 

Au minimum nous travaillons beaucoup moins. J'ai retrouvé et gardé des contrats de travail de mon père datants du millieu des années 50  quand il  a cessé d' être artisan et essayé plusieurs métiers. La semaine de 45 heures sur 6 jours était la règle (le samedi 5 heures avec 1/2 heure de pause) et seulement deux semaines de congés payés. La journée raccourcie du samedi semblait être même un progrès récent.


Modifié par (re)passant, 17 avril 2013 - 08:04 .