Aller au contenu


Photo

Notre expérience d'instruction hors école


  • Veuillez vous connecter pour répondre
97 réponses à ce sujet

#21 flanar l'ancien

flanar l'ancien

    promeneur égaré

  • Membres
  • 2 732 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ariège
  • Intérêts:8% Minimum.
    Éventuellement, on en discute.

Posté 09 janvier 2013 - 13:54

Même si je suis un peu hors-sujet, et qu'éduquer ses enfants à la maison me semble quelque chose de formidable, il ne faut pas oublier, pour celles & ceux qui n'ont pas les moyens physiques ou pratiques de mettre en oeuvre ce type d'approche éducative, qu'il existe (il y en a peu et elles sont malheureusement parfois chères) de vraies écoles alternatives, dont les préoccupations et méthodes éducatives rejoignent tout à fait les pistes évoquées dans ce thread:

[quote/] Développer son autonomie et son esprit critique, apprendre à apprendre : c’est le credo des écoles alternatives. En France, 20 000 élèves expérimentent les pédagogies alternatives – Freinet, Montessori ou Steiner – dans une centaine d’établissements. Des méthodes d’apprentissage qui ont fait leur preuves depuis plus d’un siècle, mais peinent à se diffuser dans l’Éducation Nationale. Vincent Peillon saura-t-il s’en inspirer pour son projet de refondation de l’école ? Petit tour d’horizon de ces pédagogies qui pourraient ré-enchanter l’école.[/quote]

Un bon article ici

 

Par ailleurs me vient à l'idée qu'il pourrait être sympa de réinventer la fonction de précepteur. Sous forme de woofing par exemple: intégrer à la famille une personne à même de participer à l'éducation des gamin(e)s, qui apporterait un regard extérieur et permettrait d'éviter le potentiel écueil du bout de la lorgnette (aka je fais inconsciemment de mon enfant le prototype de ce que je voudrais être)


  • ronnykingfew aime ceci

#22 laurely

laurely
  • Genre: Femme
  • Localisation:france à la campagne
  • Intérêts:apprentis-sages...
    instruction hors école
    et le reste aussi

Posté 09 janvier 2013 - 18:01

Bonjour

 

Les écoles alternatives... vaste sujet pas hors-sujet du tout ! Si nous avions eu une école alternative assez proche de chez nous, et pas trop cher (mais y'en a-t-il ?) nous y serions allés voir... Et si cela nous avait plu, Louis y serait allé, déjà pour essayer. Et plus si affinités.

en fait, c'est un de nos regrets : de ne pas avoir pu faire essayer à Louis une école différente. Nous y avons pensé plusieurs fois (avant la naissance, puis 2 fois) et y pensons encore (il y a bien un collège alternatif à 60km de chez nous), mais il faudrait que nous déménagions... et que nous puissions payer... et si nous déménageons ce n'est pas là que nous avons envie d'aller...

 

C'est à penser avant d'acheter un terrain ou une maison... selon ses choix pour l'instruction de ses enfants.

 

Après, ça pose plein de questions...

les différentes pédagogies appliquées selon les établissements... la marge de liberté laissée ou pas par l'Education Nationale, tant au niveau des méthodes que des contenus, que de l'organisation et du règlement intérieur... la liberté de l'enfant d'y aller à la carte ou pas...

 

Pour moi l'instruction en famille n'est pas la solution idéale

en tous cas dans le contexte actuel

mais... la solution idéale n'existe pas encore en France...

Or quand on a un enfant on ne peut attendre

et l'ief a été la meilleure solution pour nous.

Maintenant c'est vrai qu'il faut pouvoir,

et en avoir envie

et ne pas faire trop d'erreurs qui pourraient nuire à l'enfant.

Même s'il y a des choses qu'on aurait aimé pouvoir faire autrement, ou plus, ou mieux,

Nous sommes tous les trois super contents de notre choix, et d'avoir persisté.

Ceux qui connaissent Louis l'apprécient,

Certain(e)s sont parfois surpris des discussions qu'ils ont avec lui,

ils peuvent parler avec lui "comme avec un adulte"

Je ne sais pas si c'est bien ou pas... c'est comme ça...

Certain(e)s m'ont dit qu'ils le trouvent gentil, intelligent et cultivé.

Il n'est pas doué en anglais, certes...

Mais ce n'est pas pire que s'il avait été à l'école publique...

Je suis contente qu'il n'ait pas été pris dans les mailles de l'éducation nationale et de son bourrage de crâne.

 

Sinon, je sais qu'il y a des non-sco qui recoivent des jeunes filles au pair, il y en aussi qui pratiquent le woofing. Ce sont de bonnes idées.

 

a bientôt



#23 laurely

laurely
  • Genre: Femme
  • Localisation:france à la campagne
  • Intérêts:apprentis-sages...
    instruction hors école
    et le reste aussi

Posté 09 janvier 2013 - 21:57

Faut que je vous précise un peu : on a jamais pris de cours par correspondance.

Et en ce moment le temps d'études qui ressemble à du scolaire (dans le contenu et les techniques de travail) représente grand maximum 2 heures par jour, 5 jours par semaine, pas toute l'année.



#24 razatega

razatega

Posté 10 janvier 2013 - 13:13

Je ne peux m'empècher de dire combien ce sujet me touche, étant moi-même"un percécuté de l'éducation nationnal " !

 Encore une fois je rejoint ophidelo, moi aussi mes mauvais rêves sont toujours dans un context "scolaire ",

Il me plais de dire que l'intelligence , ce n'est pas de savoir répéter comme un perroquet , ce qu'on t'a

appris mais de savoir t'en servir dans les différentes actions de ta vie !

En cela on s'apperçois que l'on forme les enfants à COPIER ce qu'on leur apprend , mais surtout pas à développer

leurs propre singularités et donc capacité créatrice , ho combien importante !

 Même si nous avons mis notre fils dans le système scolaire, nous ne lui avons pas mis la pression, de plus nous avons vécu dans différents pays ,

et pour nous (et lui surtout ) les meilleurs moments étaient en Autriche !!! et les pires moments .....en France !!!

 Eduquer son enfant à la maison n'est pas une tâche aisée, et cela implique de remettre en question nos propre conditionnement,

et en cela je trouve que c'est courageux ! C'est pour cela que je te félicite laurely de cette démarche car elle va contre vent et marrées,

mais vu comme va le monde ..... c'est ce chemin là qu'il faut prendre !

Et merci de cette leçon de courage :rolleyes:  !


  • flanar l'ancien aime ceci

#25 laurely

laurely
  • Genre: Femme
  • Localisation:france à la campagne
  • Intérêts:apprentis-sages...
    instruction hors école
    et le reste aussi

Posté 12 janvier 2013 - 10:32

Bonjour,

et merci, razatega.

Cependant un bémol : nous sommes plutôt conciliants avec l'inspection académique... les familles qui refusent les contrôles et qui tiennent tête à l'IA sont bien plus courageuses que nous !

Pour nos premiers contrôles de l'IA, quand Louis était petit, nous avons refusé certaines modalités. Nous avons refusé que le contrôle ait lieu dans leurs locaux et que Louis soit seul avec eux. Il était trop jeune pour cela. Par la suite, progressivement, nous avons accepté de nous plier à leur fonctionnement. Pour plusieurs raisons. La manière dont ça se passe nous convient à peu près (pourvu que ça dure), mais je pense qu'on a de la chance, car dans un autre département cela pourrait être bien plus difficile...



#26 lorlane

lorlane
  • Localisation:orne

Posté 12 janvier 2013 - 16:31

le notre n'ayant que 2 ans nous n'avons pas encore de contrôles mais il est clair que c'est la chose que nous craignons le plus, nombre de témoignage de familles sur le net sont catastrophiques de ce point de vue, action en justices, amendes et compagnie. je me rappel avoir lu qu'un enquêteur avait un jour demand à un enfant s'il connaissait zidane, comme si c'était un gage d'ouvertur sur le monde !!! et non pas de repli sectaire des parents...

 

moi qui suis assez "radical" par rapport à la "norme", je me dit qu'il va quand même falloir pas mal courber l'échine histoire de pas trop s'attirer d'ennuie...



#27 laurely

laurely
  • Genre: Femme
  • Localisation:france à la campagne
  • Intérêts:apprentis-sages...
    instruction hors école
    et le reste aussi

Posté 13 janvier 2013 - 17:24

Salut !

 

Tout d'abord se prendre la tête le moins possible avec ça à l'avance. Ca prend assez la tête le moment venu. (Sûr, c'est facile à dire... j'en sais quelque chose... mais vraiment, je regrette de ne pas avoir été totalement zen par rapport à ça, surtout avant les 6 ans et donc avant les contrôles.)

Franchement au niveau maternel, dans un environnement où l'enfant peut découvrir et experimenter des choses, s'il a des jeux, des livres, du matériel divers (mais rien d'extraordinaire n'est nécéssaire), des parents à l'écoute et coopératifs, d'autres zozos avec qui jouer de temps à autre et plus si affinités... il n'y a pas besoin d'organiser d'instruction. Le gamin continue d'apprendre comme il l'a toujours fait : naturellement, à son rythme, donc éfficacement.

Et si on flippe pour le premier contrôle, se rappeller que c'est normalement un contrôle "pour du beurre" puisqu'il doit être la base de référence pour les suivants.

Et si on flippe quand même... ben ça dépend de ses propres projets... pour faire du comme-à-l'école, une mise à niveau des connaissances et capacités de l'enfant quelques semaines avant le contrôle... dans le cas contraire, on peut, si on veut, lister ce que fait l'enfant (peinture, regarder "il était une fois la vie" et autres...) et ce qu'il sait (compter jusqu'à tant, jouer aux petits chevaux...)...

Cela aide à se rendre compte que s'il ne sait pas certaines choses comme à l'école, il en sait bien d'autres...

 

Pas facile de généraliser sur les contrôles de l'IA...

Déjà ça dépend des familles : selon les méthodes (de l'école à la maison tout-comme-à-l'école avec horaires et programmes stricts... à l'apprentissage autonome... en passant des organisations entre les 2...), selon les convictions et leur force...

Ensuite ça dépend des contrôleurs, selon les académies et les personnes : les textes de loi et les circulaires ne sont pas appliqués tout à fait de la même façon, les méthodes de contrôle ne sont pas les mêmes, les réactions aux demandes ou exigences des familles non plus, ni les idées des personnes...

Enfin, ça dépend de la communication entre les familles et les contrôleurs. Et comment elle se construit...

Je dirai qu'il peut être bon au premier contrôle de se montrer fort dans ce choix d'ief et dans ses convictions personnelles quand à l'éducation des enfants. Pour montrer qu'on sait ce qu'on veut et qu'on ne se laissera pas marcher sur les pieds. Ca peut calmer des ardeurs à vous remettre sur les rails de l'école. Maintenant un peu de souplesse (comme avec les enfants : ne pas lâcher, mais négocier les limites si besoin) peut aider aussi. Un équilibre à créer... pas de méthode miracle, ça dépend des cas.

Après, c'est à chacun de voir jusqu'où il veut, peut aller pour défendre ses convictions si elles vont à l'encontre de son contrôleur.

Je touche du bois, je n'ai pas eu les emmerdes dont tu parles, mais oui, ça existe : contrôles abusifs, contrôleurs psycho-rigides... j'en lis souvent des témoignages, c'est affligeant, surtout qu'au milieu il y a les gamins et que ça va parfois très très loin (comme des placements provisoires).

 

Sinon, pour en revenir au début, quitte à se prendre la tête, autant le faire éfficacement : on peut s'informer, lire des forums, adhérer à une ou des assos de défense de l'instruction en famille, s'inscrire à une liste de discu, un groupe... on peut prendre contact avec des familles ief (du coin si y'en a)... on peut participer activement à la défense de l'ief en donnant un coup de main aux assos pour tenter de tirer les IA voire le gouvernement vers du mieux plutôt que les laisser aller vers du pire... Sachant qu'avec un et encore plus avec plusieurs enfants on a pas que ça à faire... mais c'est investir pour eux et pour les suivants aussi...

 

a+


Modifié par laurely, 13 janvier 2013 - 17:27 .

  • flanar l'ancien et Catarineta Tchi Tchi aiment ceci

#28 ambre

ambre

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 343 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Cévennes
  • Intérêts:nature, simplicité, création, spiritualité....

Posté 17 janvier 2013 - 16:23

Marc a mis sur son site un livre gratuit pour ceux qui apprennent à leurs enfants en dehors de l'école;

 

http://tahin-party.org/cbaker.html


  • laurely et Catarineta Tchi Tchi aiment ceci

#29 laurely

laurely
  • Genre: Femme
  • Localisation:france à la campagne
  • Intérêts:apprentis-sages...
    instruction hors école
    et le reste aussi

Posté 02 fvrier 2013 - 11:42

Bonjour,

 

Je viens de survoler le pdf d'insoumission à l'école obligatoire et je suis curieuse de le relire... mais entre tout le reste et les autres trucs, j'ai pas trop de lire en ce moment. Mais bon, ce sera mon prochain. Merci beaucoup pour le lien.

 

Alors sinon... En fait, j'aurais pas mal de trucs à vous raconter, mais je ne sais pas par quel bout commencer... Je vais présenter vite fait comment Louis étudie depuis que je n'intervenais plus sur le forum... (j'avais déjà écrit pas mal de trucs à propos des premières années en 2007/2008 et de ma façon de voir l'école, la vie et la non-sco, si ça vous intéresse ça se retrouve facile).

Jusqu'à la "6e", pour ce qui dans les études de Louis ressemble à l'école telle que nous la connaissons aujourd'hui, nous avons utilisé des manuels parascolaires. Genre 1h par jour. Mais les sources informelles d'éveil et d'apprentissage ont été très importantes, les plus importantes je crois. Jeux vidéos de civilisation (America, pharaon...), de découverte, de réflexion... jouets (legos...) livres et vidéos documentaires, films, théâtre (en vidéo) sorties bibliothèque, festival de théatre de rue, un peu d'expos, de spectacles, beaucoup de balades, de lectures, de recherches partagées sur internet, dans le dictionnaire, de discussions avec nous et d'autres, petits et grands... des jeux de société, et j'en oublie...

3 jeux notables :
Lire pour jouer
SOS animaux
Time Line

Peu à peu nous avons utilisé des manuels scolaires, achetés d'occase et parfois un peu anciens, donc anciens programmes, mais on s'en fiche. Ce que je voulais c'est que Louis comprenne comment les élèves scolarisés étudient. Au départ, je lisais le cours et je l'aidais beaucoup dans les exercices.  On ne les faisait pas tous, et certains seulement à l'oral. Petit à petit il a pris son autonomie, et maintenant il bosse seul la plupart du temps. Ne sachant pas si nous pourrions/pourrons continuer l'ief, nous voulons qu'il connaisse un peu le fonctionnement scolaire. Tous ses potes actuels sont scolarisés, il a l'occase de parler avec eux école avec eux... Il fait pas mal de sport.

 

Maintenant vous me dites si vous avez envie que j'aborde tel ou tel thème... relationnel (Louis/nous/amis/proches/famille/contrôles/club/autres), méthodes, supports, école de la vie... ou que sais-je encore ou questions précises comme ça je saurai de quoi vous causer...

 

a plus



#30 flanar l'ancien

flanar l'ancien

    promeneur égaré

  • Membres
  • 2 732 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ariège
  • Intérêts:8% Minimum.
    Éventuellement, on en discute.

Posté 10 fvrier 2013 - 19:44

Un PDF (20 pages) intéressant, intitulé "Non-sco". Réflexions et expériences:

 

http://infokiosques....ge-par-page.pdf


  • Catarineta Tchi Tchi aime ceci

#31 laurely

laurely
  • Genre: Femme
  • Localisation:france à la campagne
  • Intérêts:apprentis-sages...
    instruction hors école
    et le reste aussi

Posté 26 fvrier 2013 - 10:10

Bonjour

 

J'ai commencé à relire "Insoumission à l'école obligatoire" (j'en suis qu'au début). C'est effectivement un bon livre qui pose plein de très bonnes questions et dénonce, au-delà de l'école les travers de la société... meme si je ne suis pas d'accord avec tout ce qui est énoncé, c'est bien pour moi de le relire maintenant, ça me secoue un peu alors qu'en famille on envisage la scolarisation éventuelle de Louis d'ici 1 à 3 ans...

 

Catherine Baker va très loin dans l'aute sens, notre refus de l'école c'est de la gnognotte comparé à ses positions contre l'instruction même, les diplômes...

J'aime sa critique de l'école et de son rôle dans la société. J'ai plus de mal avec son refus de l'instruction... je ne suis pas sûre de donner le même sens qu'elle à ce mot... J'ai peur que sans instruction du tout la société devienne celle présentée dans le film Idiocraty... ou pire une société où seuls les élites dirigeantes seraient instruites, elles détiendraient seules le savoir et auraient donc encore plus de pouvoir...

 

des extraits :

"Partout, on enseigne de gré ou de force « pour le bien de l’humanité ». Partout, tu trouveras, sous toutes les latitudes, les mêmes règles scolaires : on te fait entrer dans le troupeau des gens nés la même année que toi, on t’oblige à écouter quelqu’un, ce quelqu’un que tu n’as pas choisi qui ne t’a pas choisie est payé pour te mettre, quels qu’en soient les moyens, certaines choses dans le crâne, lesquelles choses sont choisies par les États qui, en fin de course, sélectionnent par les diplômes la place qu’ils t’assignent dans leur société. Ton espace est aussi clôturé que ton temps : tu ne peux participer d’aucune manière à la vie de ceux qui ne sont pas en âge d’être scolairement conscrits."

 

"Avant même de former l’esprit, on forme le corps qui doit se lever, s’asseoir, manger, chier, pisser, dormir aux heures convenues."
 

Elle dénonce aussi, dans la foulée, les horaires, le travail salarié, l'emprise de l'Etat sur les individus, le contrôle social... Elle cite divers auteurs et bouquins... Ce n'est pas seulement pour "ceux qui apprennent à leurs enfants en dehors de l'école"... c'est pour tous, pour penser la société.

 

a+


Modifié par laurely, 26 fvrier 2013 - 10:15 .


#32 flanar l'ancien

flanar l'ancien

    promeneur égaré

  • Membres
  • 2 732 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ariège
  • Intérêts:8% Minimum.
    Éventuellement, on en discute.

Posté 26 fvrier 2013 - 23:31

*
MESSAGE POPULAIRE !

Je suis assez d'accord avec l'idée de supprimer l'instruction et les diplômes. 
 
Pour moi, les diplômes sont des mégabouzes destinées à gonfler nos egos et à créer une hiérachisation sur des critères préétablis, faussant dès le départ les choix et brimant toute potentielle liberté d'être: Tu as été bien sage, tu as mis tes petites croix dans les bonnes cases, alors nous t'offrons la possibilité de t'intégrer dans ce monde où il n'y a pas de place pour tout le monde où tu seras mieux armé pour survivre car nous te permettrons d'écraser les autres ne serait-ce que par ton fort pouvoir consumériste.
L'apprentissage de la valeur du diplôme étant la notation à l'école où dès 6 ans on t'apprend qu'il y a des différences et que seuls ceux que tes maîtres jugeront les meilleurs seront récompensés et promis à un avenir meilleur.
 
Pareil pour l'instruction, qui est d'ailleurs un mot qui n'existe quasiment plus, remplacé par le pompeux "éducation" pour te faire croire que l'Etat s'occupe de tout: Ne t'inquiète pas pour tes enfants, nous les prenons en charge et en ferons de bons petits citoyens soumis et respectueux des pouvoirs en place.
Une fois le B.A.ba appris (lire, compter, écrire -pratiques qui peuvent tout à fait être acquises en famille), l'instruction se transforme en apprentissage d'une certaine conception des choses: la science, l'histoire/géographie, la physique, etc. ne sont enseignés qu'à travers le rideau épais de la connaissance reconnue, et il est strictement interdit d'essayer de lever le moindre coin du tissu pour voir ce qu'il peut éventuellement y avoir de l'autre côté.
La curiosité est la seule chose qui devrait être apprise aux enfants, et aussi leur donner les moyens de la satisfaire (bibliothèques, cours libres genre café-citoyen pour les mômes, etc.)
C'est la vie -la vie du gamin, pas celle qu'on lui fait croire qu'il vit- qui lui apprendra tout, soutenu tant par sa famille que par sa tribu que par une société responsable et impliquée.
 
Aujourd'hui, on t'apprend à être retraité, c'est tout. 

  • Zaou, Shivaya, Catarineta Tchi Tchi et 1 autre aiment ceci

#33 Catarineta Tchi Tchi

Catarineta Tchi Tchi
  • Genre: Femme
  • Localisation:Centre
  • Intérêts:Pensée alternative, alimentation, instruction, énergétique et médecines alternatives, relation corps-esprit, relations humaines.

Posté 09 mars 2013 - 13:01

Merci Flanar, je partage ton point de vue et suis contente de le lire ici.

 

Bonjour Laurely,

J'ai lu ton topic avec un très grand intérêt puisque j'ai retiré mon fils de la 6eme en décembre dernier. Je l'ai aussi lu avec beaucoup de plaisir ! Ton témoignage soulève les doutes et les reflexions qui me parcourent depuis que j'ai pris cette décision (j'ai deux fils, le premier est toujours scolarisé en CM1).

 

J'ai passé l'inspection par la mairie avec un très grand succès. L'adjointe au maire a beaucoup discuté avec mon fils et était complètement convaincue de la pertinence de notre choix. Mais j'ai reçu de l'inspection académique un avis de contrôle au collège de la grande ville voisine. Ils me demandent d'écrire à la principale pour lui expliquer comment je procède et je suis censée attendre sa convocation.

Si tu as des conseils (toi ou d'autres) à me donner, je suis preneuse !

 

Sinon, je ne m'épanche pas trop sur notre propre expérience de l'ief pour ne pas créer de digression sur ce fil, ceci dit, si ça vous intéresse, je peux créer un fil pour témoigner des raisons (violence à l'école) de notre décision et des différentes expériences que nous traversons.


Modifié par Catarineta Tchi Tchi, 09 mars 2013 - 13:02 .


#34 laurely

laurely
  • Genre: Femme
  • Localisation:france à la campagne
  • Intérêts:apprentis-sages...
    instruction hors école
    et le reste aussi

Posté 09 mars 2013 - 22:49

Bonsoir

 

Salut Catarineta Tchix Tchix ! (ça  me fait penser à Astérix ton pseudo)

Ca dépend de vos choix familiaux et de vos limites...

 

Vous pouvez faire free style... laisser aller jusqu'à recevoir une convoc' plus précise... et plus si volonté...

 

Sinon, si vous en avez envie ou besoin : à discuter en famille pour se mettre plus ou moins d'accord, en tous cas pour savoir ce que chacun en pense :

 

Est-ce que ça vous gène/vous arrange/vous est égal que le contrôle de l'instruction se passe dans un collège ?

Est-ce que vous avez une idée de comment devrait se dérouler le contrôle selon vous ? des propositions, des exigeances ?

Avez-vous des infos sur comment se passent habituellement les contrôles dans le département ?

Accepterez-vous les tests sur le contenu des connaissances ? Oraux ? Ecrits ? Pas du tout ? en individuel ? en collectif s'il y a d'autres non-sco qui y viennent ?

Avez-vous envie de leur expliquer à l'avance par écrit ou pas ? succintement ou dans les détails ?

Avez-vous envie ou pas de leur montrer des "travaux" ?

Acceptez-vous de laisser votre enfant avec eux hors de votre présence ?

Avez-vous des éxigeances de date ? de durée maximum du contrôle ?

Voulez-vous savoir comment eux voient le déroulement du contrôle, qui sera présent de leur côté ? Négocier avec eux ou pas ?

etc.

 

A partir de là tu pourrais envoyer une réponse contenant les éléments de vos décisions et cogitations que tu juges bon de fournir. Et les questions auxquelles tu souhaites une réponse de leur part.

 

Ce qui m'étonne c'est qu'ils te disent de t'adresser à la principale du collège... Nous, nous n'avons été qu'en contact avec l'inspecteur d'académie avant les contrôles...
Mais bon... tu peux envoyer à l'un ou à l'autre ou aux deux...

 

Moi je vois les choses comme ça... Si tu en ressens le besoin : poser les choses avant qu'ils te les imposent... ce qui ne les empechera peut-être pas d'essayer (ou pas) mais vous serez plus assurés dans vos choix et votre attitude.

 

A bientôt


Modifié par laurely, 09 mars 2013 - 23:01 .


#35 Catarineta Tchi Tchi

Catarineta Tchi Tchi
  • Genre: Femme
  • Localisation:Centre
  • Intérêts:Pensée alternative, alimentation, instruction, énergétique et médecines alternatives, relation corps-esprit, relations humaines.

Posté 09 mars 2013 - 23:27

Merci de ta réponse Laurely :smile:

 

 

Est-ce que ça vous gène/vous arrange/vous est égal que le contrôle de l'instruction se passe dans un collège ?

Ca m'est égal.

 

 

Est-ce que vous avez une idée de comment devrait se dérouler le contrôle selon vous ? des propositions, des exigeances ?

Non.

 

Avez-vous des infos sur comment se passent habituellement les contrôles dans le département ?

Non.

 

Accepterez-vous les tests sur le contenu des connaissances ? Oraux ? Ecrits ? Pas du tout ? en individuel ? en collectif s'il y a d'autres non-sco qui y viennent ?

Déjà je trouve que le contrôle censé tester (peut etre) les connaissances de mon fils arrive un peu tôt. En effet, nous en sommes à deux mois d'IEF. Et même si les programmes de français et maths sont quasiment finis. Les lacunes qu'a mon fils relève encore de sa période scolaire.

Donc si test de connaissances il y a, ce sera encore sur ce qu'il a appris à l'école. Je trouve ça inutile.

 

 

Avez-vous envie de leur expliquer à l'avance par écrit ou pas ? succintement ou dans les détails ?

Leur expliquer comment nous procédons (mon fils et moi) ne me dérange pas. C'est assez simple, j'ai repris les programmes. J'ai fait l'acquisition de certains manuels scolaires (ceux que je sentais) et d'autres livres qui me semblent plus adéquates tels que le bled, le bescherelle et modifié la liste de lecture de livres.

 

 

Avez-vous envie ou pas de leur montrer des "travaux" ?

Pourquoi pas...

 

Acceptez-vous de laisser votre enfant avec eux hors de votre présence ?

Non. Car il est un peu trauma de ce qu'il a vécu à l'école, autant de ce qu'il a vécu auprès de ses camarades que de la réaction du collège.. donc j'ai bien peur que s'ils tirent sur cette corde sensible, j'ai moi même à rattrapper encore la chose par la suite.

 

Avez-vous des éxigeances de date ? de durée maximum du contrôle ?

Nous ne sommes pas disponibles tout le temps, je peux leur spécifier ?

 

Voulez-vous savoir comment eux voient le déroulement du contrôle, qui sera présent de leur côté ? Négocier avec eux ou pas ?

Oui.

 

Je précise que je vis seule avec mes enfants. Je ne sais pas si ça joue, mais pour m'affirmer, si cela s'avère nécessaire, bah c'est toute seule comme une grande. Toutefois le père est d'accord avec moi, même si je sais que si on le titille, il voudra volontiers que son fils retourne à l'école.

 

Je m'apprête justement à travailler sur la réponse à donner à la Directrice du collège... tes conseils sont les bienvenus :)


Modifié par Catarineta Tchi Tchi, 09 mars 2013 - 23:28 .


#36 laurely

laurely
  • Genre: Femme
  • Localisation:france à la campagne
  • Intérêts:apprentis-sages...
    instruction hors école
    et le reste aussi

Posté 10 mars 2013 - 00:56

eh mais attends ! tu as raison, c'est super tôt ! ça rime à pas grand chose...

j'avais pas fait trop attention aux dates... t'as descolarisé en décembre 2012 et il veulent te faire un contrôle dès maintenant ? ... c'est des rapides !

peut-être que tu pourrais négocier de repousser ce contrôle en fin d'année scolaire ou carrément pour 2013-2014...

on en reparle demain (enfin tout à l'heure !)

 

bonne nuit !



#37 laurely

laurely
  • Genre: Femme
  • Localisation:france à la campagne
  • Intérêts:apprentis-sages...
    instruction hors école
    et le reste aussi

Posté 10 mars 2013 - 07:37

bonjour

 

Catarineta, plusieurs pistes à mon avis

tu peux : téléphoner ou faire un courrier à l'Inspection pour leur dire ce que tu penses : ton fils était scolarisé jusqu'en décembre et tu penses que que ce contrôle arrive trop tôt, qu'il serait judicieux de le repousser à plus tard, en fin d'année scolaire, car vous êtes au tout début de l'IEF et ce contrôle reviendrait presque à évaluer le travail à l'école, comme tu le dis. Tu peux expliquer rapidement votre façon de vivre l'IEF.

après, selon leur réponse, tu aviseras.

 

ou tu peux : répondre à leur courrier sans parler de ça. Et alors votre contrôle aura peut-etre lieu plus tôt mais vu la situation, il pourrait juste consister à présenter votre état d'esprit et façons de faire. Ca peut être cool. A ce moment là tu précises ce que tu veux ou pas pour le déroulement du contrôle. C'est a toi de voir ce que tu leur annonces à l'avance.

 

en général à propos du contrôle : en théorie il sert à constater qu'il y a instruction donnée et progrès. On est pas obligés de suivre le programme. L'objectif posé par les textes de loi est : arriver à un niveau similaire aux enfants scolarisés à 16 ans. Alors si ton fils suit le programme, tu n'auras pas de soucis avec ça.

 

Si tu comptes continuer l'ief, tu as intérêt à adhérer à une asso ief : leda ou laia ou cise sont les trois grandes connues mais il y en a d'autres. Il y a aussi des forums, des listes de discu...

 

a+


  • EcliptuX aime ceci

#38 Zaou

Zaou
  • Genre: Homme
  • Localisation:Reims

Posté 10 mars 2013 - 07:53

Il y a des cas d'inspecteurs qui en jugeant un niveau scolaire "insuffisant"  ~2 mois après le début de l'IEF en concluait que c'était de la faute aux parents et exigeaient le retour à l'école ! Il faut se méfier de ces contrôles "trop" rapides qui partent souvent avec un préjugé.


  • EcliptuX aime ceci

#39 _strychnine_

_strychnine_

Posté 10 mars 2013 - 08:17

Reste à savoir en effet si la Principale du collège ne prend pas cette instruction à la maison comme une affaire personnelle. Comme c'est assez frais.

Je te conseillerais bien  par précaution de demander les brochures du CNED, de les remplir entièrement, prêtes à poster, et au cas où tu sens trop de crispation et d'enjeux biaisés, tu sors ton joker.

C'est l'Education Nationale sans les violences physiques. C'est pas idéal, mais parfois dans un premier temps un compromis qui fait passer la pilule plus facilement de part et d'autres.



#40 laurely

laurely
  • Genre: Femme
  • Localisation:france à la campagne
  • Intérêts:apprentis-sages...
    instruction hors école
    et le reste aussi

Posté 10 mars 2013 - 08:58

Catarineta le contrôle est-il prévu dans le collège où était scolarisé ton fils ou pas ? (ou alors j'ai loupé l'info) si oui, effectivement, la principale en fait peut-être une affaire personnelle...