Aller au contenu


Photo

GAZ de schiste


  • Veuillez vous connecter pour répondre
72 réponses à ce sujet

#61 _G.Lecolo_

_G.Lecolo_

Posté 05 mars 2013 - 07:44

Le film de Kowalski montre bien qu'une mobilisation de la population peut arrêter les monstres.

Les dégâts commencent dès l'exploration avant l'exploitation. Les gaziers comptent sur le flou juridique, la nouveauté et la méconnaissance du sujet par les citoyens pour agir rapidement.

 

http://www.dailymoti...-1_news?start=0

 

http://www.dailymoti...-2_news?start=4

 

Sinon, on est bon pour gazland :

 

http://www.dailymoti...rom=embediframe

 

CHB_Affiche16MarsA4-726x1024.jpg

 

sources et



#62 _strychnine_

_strychnine_

Posté 05 mars 2013 - 11:19

Le gaz de schiste, pas si inépuisable que ça... Ça risque de déchanter... Ce serait bien que ça déchante très vite, histoire que ça ne commence pas chez nous...

http://www.bulletins...lites/72437.htm

 

 

 

Gaz de schiste en Amérique du Nord : une étude provocatrice prévoit son déclin dans les 10 ans

 

Alors que grâce aux avancées récentes en matière de production d'énergie - en particulier pour le gaz et l'huile de schiste - les Etats-Unis annoncent en fanfare une nouvelle ère d'abondance voire d'indépendance énergétique, des voix s'élèvent pour en dénoncer les limites.

Selon le géologiste canadien J. David Hughes, ancien directeur recherche à la Geological Survey of Canada, les analyses publiques les plus poussées sur les contraintes économiques, environnementales et géologiques de l'exploitation de ces ressources en Amériques du Nord sont plus pessimistes que l'administration américaine pour deux raisons principales :
- Premièrement, les puits d'exploitation d'huile et de gaz de schiste s'épuisent très rapidement, les meilleurs sites ont déjà été pompés et on ne s'attend pas à en découvrir d'autres. Cette diminution de la productivité par puits nécessite d'intensifier le forage pour seulement maintenir la production, ce qui limite le potentiel à long-terme de ces ressources.
- Deuxièmement, bien que les sables bitumineux, puits de pétrole en eau profonde, schistes bitumineux, gaz de houille et autres ressources énergétiques carbonées non conventionnelles existent en grandes quantités, leur exploitation nécessite d'énormes efforts logistiques et financiers qui interdisent l'augmentation d'échelle de la production pour répondre aux besoins du marché; les vastes gisements de ces ressources sont divisés en "poches" de petites tailles.

Après son démarrage en 2006, la production états-unienne de gaz de schiste a commencé à s'envoler grâce au développement des systèmes de fracture hydraulique et de forage horizontal - une technologie qui utilise des liquides à très haute pression pour percer la roche qui emprisonne le gaz. Le gaz de schiste représente désormais 40% du gaz domestique aux Etats-Unis soit 9.7 milliards de mètres cube par an. Une projection publiée en décembre par l'Energy Information Administration (EIA), un organisme gouvernemental états-unien, suggère que cette part va atteindre 50% de la production du pays d'ici 2040.

Le Dr. Hughes affirme que ces projections ne sont pas réalistes car elles ne prennent pas en compte le fait que la plupart des puits perdent 15% de leur productivité initiale en quatre à six ans. Pour atteindre les chiffres de l'EIA malgré ces pertes, il faudrait creuser plus de 70.000 puits supplémentaires par an d'ici 2040. Cette cadence effrénée deviendrait trop coûteuse et hors de portée à partir de 2019 puis s'ensuivrait d'une forte chute de la production.

L'étude du Dr. Hughes, partiellement financée par le Post-Carbon Institute une association californienne ouvertement contre le gaz de schiste, est vertement critiquée par le lobby du gaz de schiste états-unien. Daniel Whitten, un porte-parole de l'America's Natural Gas Alliance, affirme que les conclusions du Dr. Hughes s'opposent à plusieurs études gouvernementales et académiques, "qui toutes prévoient une abondante production de gaz naturel sur plusieurs générations." Andrew Miall, professeur de géologie à l'Université de Toronto qui a produit une étude indépendante du rapport du Dr. Hughes, affirme que ce dernier ne représente qu'une opinion minoritaire et que les résultats traités dans le rapport en question démontrent seulement que le gaz de schiste ne s'écoule pas librement.

 

David Hughes : géologue, ancien directeur recherche à la Geological Survey of Canada, membre du Post Carbon Institute

- Rapport accessible en ligne : Drill Baby Drill, Can unconventionnal fuels usher in a new era of energy abundance ? J. David Hughes, Feb. 2013 Post Carbon Institute.http://www.postcarbo...rill-baby-drill/
- Article du 19 février du Globe and Mail : Geologist's provocative study challenges popular assumptions about 'fracking' http://redirectix.bu...iques.com/E9S6S



#63 ambre

ambre

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 343 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Cévennes
  • Intérêts:nature, simplicité, création, spiritualité....

Posté 09 mai 2013 - 23:54

Pour ceux qui habite près dans les Pyrénées près de la côte Basque je les plainds;

 

 

L'exploration du gaz de schiste autorisée sur la côte basque


L'autorisation d'explorer du gaz de schiste par fracking sur 47.940 hectares de terre et mer, entre Sopelana et Bermeo, provoque un tollé en Pays Basque sud.

Le ministère espagnol de l'Industrie a autorisé des forages exploratoires de gaz de schiste par fracturation hydraulique sur la côte basque, au grand dam des associations de défense de l'environnement et des municipalités concernées.

Le ministère de l'Industrie a donné à l'entreprise Frontera Energy Corporation l'autorisation d'explorer du gaz par frackingsur 47.940 hectares de terre et mer, entre Sopelana et Bermeo(Biscaye). Le permis du projet d'exploration, nommé "Geminis", sera en vigueur pendant six ans, selon le quotidien El Correo.

Les réactions ne se sont pas fait attendre. La municipalité dePlentzia, située entre Sopelana et Bermeo, vient de se déclarer "zone libre de fracking", avec le soutien de toutes les forces politiques du Conseil municipal (Groupe indépendant, Bildu et Parti nationaliste basque). D'autres municipalités, telles que Gatika, Getxo et Gorliz, s'apprêtent à adopter des motions similaires.

En avril, le parlement régional de Cantabrie, où six permis d'exploration de gaz de schiste ont été accordés depuis 2011, a également voté à l'unanimité contre la fracturation hydraulique.

En Espagne, le Conseil supérieur des Corps des ingénieurs des mines a récemment défendu l'exploration de gaz de schiste par fracturation hydraulique. Dans un rapport, il estime que les réserves de gaz de schiste présentes dans le sous-sol de la Péninsule ibérique (principalement le Pays Basque et Cantrabrie, le sud des Pyrénées, la vallée de l'Ebre ou du Guadalquivir), correspondent à 39 années de la consommation actuelle de l'Espagne, un pays qui importe 99% de ses hydrocarbures et présente un taux de dépendance énergétique de 75%.

Or, la fracturation hydraulique, la seule technique utilisée à ce jour pour extraire du gaz de schiste, est une technologie très controversée. Le gaz de schiste est emprisonné dans les roches. Pour l'extraire il faut fracturer la roche. La fracturation hydraulique consiste à injecter dans cette roche de très grandes quantités d'eau sous pression, à laquelle on a ajouté du sable et certains composants chimiques.

De nombreuses associations et études alertent des conséquences environnementales de ce procédé. Aux États-Unis, il y a eu plusieurs constats de "fuites" importantes de gaz dans l'environnement, et de contamination de nappes phréatiques superficielles par du gaz et des fluides de fracturation. L'énorme quantité d'eau nécessaire ainsi que l'accroissement des émissions de méthane sont également invoqués parmi les défauts de cette technologie.



#64 ambre

ambre

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 343 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Cévennes
  • Intérêts:nature, simplicité, création, spiritualité....

Posté 12 septembre 2013 - 02:49

Gaz de schiste : le gouvernement multiplie les incohérences !
http://blogs.mediapa...es-incoherences
http://static.mediap...oposition_3.jpg

#65 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 282 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 12 septembre 2013 - 16:13

Gaz de schiste : le gouvernement multiplie les incohérences !
http://blogs.mediapa...es-incoherences
http://static.mediap...oposition_3.jpg

incohérents dans leurs declarations mais tres coherents sur le fond.

Assez bien exprimé ici :

http://www.editionsl...2355220524.html


Modifié par DzC, 12 septembre 2013 - 16:24 .

  • ambre aime ceci

#66 SHERLIE

SHERLIE
  • Genre: Homme
  • Localisation:CARAÏBES
  • Intérêts:pour quel placement?

Posté 12 septembre 2013 - 19:41

A mon avis il n'y a pas d'incohérence gouvernementale et même s'il y en avait une  le profit engendré couvrirait (et couvrira) largement celle-ci,le système est tellement pourri qu'on ne peut penser autrement.Je crois fermement que face à autant de mensonges et de tromperies il apparait inutile de continuer à discuter avec les fossoyeurs de la planète,il faut et nous devons nous élever sans cesse contre ceux qui veulent l'argent et le pouvoir au détriment de notre Terre et de ses locataires.Dire" non" est notre arme,utilisons-la ... :grognon2:


  • AmarantheZ aime ceci

#67 _G.Lecolo_

_G.Lecolo_

Posté 23 janvier 2014 - 09:42

La Commission européenne a adopté mercredi une recommandation qui laisse la voie libre à l'exploitation du gaz de schiste en Europe à condition de respecter des "principes communs" minimaux, notamment sanitaires et environnementaux.

media_l_6421442.jpg © ap. media_l_6421443.jpg © getty.

"Le gaz de schiste suscite des espoirs dans certaines régions d'Europe, mais également des inquiétudes. La Commission répond aux demandes d' action en formulant des principes minimaux que les Etats membres sont invités à suivre afin de tenir compte des aspects environnementaux et sanitaires et de donner aux exploitants et aux investisseurs la prévisibilité nécessaire", a expliqué le commissaire chargé de l'Environnement, Janez Potocnik.

Au grand dam des organisations de défense de l'environnement et à l'encontre du souhait du Parlement européen, la Commission européenne a refusé d'imposer des normes juridiques contraignantes concernant l'exploration et l'exploitation de cette source d'énergie. Les recommandations de Bruxelles sont "totalement insuffisantes pour protéger les populations et l'environnement des risques posés par l'extraction de ces hydrocarbures", a estimé l'ONG Les amis de la Terre.

Elle a dénoncé dans un communiqué "le manque absolu de courage de l'Union européenne qui, face aux pressions des lobbies, a renoncé à prendre des mesures concrètes dans ce domaine". "Un site ne pourra être sélectionné que si l'évaluation des risques démontre que la fracturation hydraulique à haut débit n'entraîne la libération directe d'aucun polluant dans les nappes phréatiques", recommande notamment la Commission.

Les Etats devront également s'assurer que les installations pour exploiter le gaz de schiste soient "construites de manière à éviter des fuites à la surface et des déversements dans le sol, l'eau ou l'air". Les évaluations d'impact sur l'environnement devront être menées avec "le maximum de transparence", insiste le texte de la Commission. Les autorités nationales devront ainsi informer le public des produits chimiques utilisés durant la fracturation hydraulique.

Les Etats membres de l'Union sont simplement invités à appliquer les principes formulés dans un délai de six mois et, à compter de décembre 2014, à informer chaque année la Commission des mesures qu'ils auront mises en place. Le développement du gaz de schiste dans l'UE est controversé. Certains pays (Royaume-Uni, Danemark, Pologne, Roumanie) développent des projets d'exploration, mais la France et la Bulgarie ont interdit l'exploitation. L'Allemagne a banni la fracturation hydraulique dans les zones riches en eau de son territoire.

media_xll_6421384.jpg

 

7sur7.be

 

L'article mentionne "le manque de courage" de la commission européenne face au lobbies... c'est quoi la différence avec la corruption?



#68 SHERLIE

SHERLIE
  • Genre: Homme
  • Localisation:CARAÏBES
  • Intérêts:pour quel placement?

Posté 23 janvier 2014 - 12:38

On sait bien que la comm européenne adore les lobbies et sait excellemment leur faire plaisir,enrésumé ce qui est écrit ci-dessus signifie : faites ce que vous voulez  ...Et bien entendu en Slovénie ,pays du'' commissaire européen chargé de l'environnement''  Potocnik (je me marre...) la fracturation est autorisé,et les ''avantages en nature'' aussi peut-être???



#69 SHERLIE

SHERLIE
  • Genre: Homme
  • Localisation:CARAÏBES
  • Intérêts:pour quel placement?

Posté 29 janvier 2014 - 12:24

http://r.orange.fr/r...-s_2803200.html



#70 hazy

hazy

Posté 29 janvier 2014 - 12:52

 

L'article mentionne "le manque de courage" de la commission européenne face au lobbies... c'est quoi la différence avec la corruption?

 

 

la différence, c'est qu'on les a pas chopés :(                    ( valable au présent et, je crains, au futur )


  • Gallizour aime ceci

#71 ambre

ambre

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 343 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Cévennes
  • Intérêts:nature, simplicité, création, spiritualité....

Posté 29 janvier 2014 - 16:32

L'Intercollectif Gardéchois est heureux de vous convier à assister à la projection en avant-première du film No Gazaran, de Doris Buttignol et Carole Menduni, qui aura lieu au cinéma Regain, à Barjac, le 4 février, à 20 h 30 (entrée 5 euros). Carole Menduni sera présente. Veuillez trouver ci-joint l'affiche.

A cette occasion, vous aurez la possibilité de déguster une soupe confectionnée et servie par les membres des collectifs anti gaz de schiste, à 19 h (5 euros), réservation (pour la soupe seulement) au 04 66 24 56 56 ou bibliotheque-barjac@orange.fr avant le 3 février.

A la suite de la projection, nous pourrons poursuivre la discussion sur le sujet du gaz de schiste.

Cordialement

L'Intercollectif Gardéchois


======================


SITE DE VIGILANCE ET D'ALERTE DES COLLECTIFS « ANTI GAZ ET HUILES DE SCHISTE » GARDOIS
http://www.bassindales.fr/

Twitter: https://www.twitter.com/bassindales

Rejoignez-nous sur Facebook: bassindales

le site du collectif 07 : http://www.stopaugazdeschiste07.org/

Numéros de vigilance
Véhicules, camions ou travaux suspects? Mouvements sur terrain? Contactez les numéros d'alerte ci-dessous. Notez bien ces numéros et gardez-les précieusement sur vous! Avant tout signalement, précisez: lieu et/ou direction.

Gard: 06 95 60 22 27 - Ardèche: 06 23 66 15 51



#72 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 699 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 29 janvier 2014 - 20:52

La soupe aura été cuite dans un four solaire et maintenue chaude dans une marmite norvégienne… 

… enfin je suppose.  ;)

 

OK, je sors…  ;)



#73 supertomate

supertomate

Posté 31 janvier 2014 - 11:19

Et les gens viendront à la fête à pied.