Aller au contenu


Photo

[Ils l'ont fait] Le 115 des particuliers

Entraide

  • Veuillez vous connecter pour répondre
6 réponses à ce sujet

#1 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7532 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 23 fvrier 2013 - 20:47

*
MESSAGE POPULAIRE !

Un an après, qu'est devenu le 115 du particulier ?

 

C'était il y a presque un an. Francetv info vous parlait, le 8 février 2012, du 115 du particulier, une "initiative citoyenne" lancée sur Facebook par deux personnes pour faire héberger des sans-abri chez des gens alors que la France subissait une vague de froid. Leur objectif : donner "un coup de main supplémentaire" au Samu social et à d'autres structures qui viennent en aide aux plus démunis notamment en les hébergeant. A l'origine de leur démarche, cette question "toute bête : pourquoi n'y-a-t-il pas de particuliers volontaires dans les fichiers du Samu social ?", explique Cédric Lebert.

Francetv info fait le bilan, un an après le lancement de cette initiative devenue association, alors que plus d'un appel sur deux au 115, le numéro d'urgence pour les sans-abri, est resté sans réponse en décembre.

 

Un panel de services élargi

A l'origine, le 115 du particulier s'était donné pour mission de trouver temporairement, via le réseau social Facebook, un toit pour ceux qui n'en ont pas, sans se substituer aux travailleurs sociaux, ni même aux associations, mais pour agir en complément. C'est toujours le cas. Sauf que ses missions se sont élargies. "Il ne s'agit plus forcément d'hébergement. Cela peut être un repas, une douche, un don de vêtements, une mise en relation pour un boulot", détaille Brann du Senon, cofondateur de la structure.

Un service pour les démarches administratives a également été mis en place. "Il y a quatre cellules juridiques dans toute la France, indique-t-il à francetv info. Concrètement, ce sont des personnes qui proposent leur aide à des gens qui ont besoin d'être accompagnées pour avoir le RSA [Revenu de solidarité active], les APL [Aide personnalisée au logementou dans un dossier pour un logement."

 

Une communauté plus importante

Le 115 du particulier s'était lancé à partir d'un groupe Facebook. Il a désormais un site web. Ce dernier recense les offres de logement, les dons et les appels à l'aide. "Mais Facebook reste une vitrine, c'est le premier support de communication", indique Brann du Senon. En un an, le nombre d'adhérents au groupe du réseau social a été multiplié par dix, passant d'environ 1 200 à plus de 13 000 membres. "On ne pensait pas que cela allait prendre de telles proportions."

Conséquence de cette croissance : "Nous pouvons agir dans vingt-deux régions", ajoute Brann du Senon, alors que seuls quelques départements et grandes villes étaient couverts l'année dernière.

Le noyau dur du 115 du particulier s'est aussi étoffé. Ils étaient sept à huit personnes à gérer la structure l'année dernière. Ils sont désormais une dizaine, explique celui qui est devenu président-fondateur de l'association Le 115 du particulier. En effet, l'initiative spontanée est devenue une association loi 1901, ce qui n'était pas prévu à l'origine. "Il nous fallait une structure légale", explique-t-il. Cédric Lebert, l'autre cofondateur de l'association a, lui, pris ses distances.

 

Près de 10 000 "coups de main"

Brann du Senon est incapable de chiffrer le nombre de personnes hébergées grâce à son association. Mais il estime qu'entre 9 000 et 10 000 aides de différentes natures ont été fournies.

Surtout, un objectif a été atteint : l'autogestion. "Il y a des coups de main qu'on ne peut pas comptabiliser parce qu'ils ne passent pas par nous, raconte-t-il. Les gens mettent des annonces et ils se répondent directement." Toutefois, il dit intervenir dans les échanges "entre 25 à 50 fois par jour. Ce n'est pas forcément grand chose, juste un coup de fil pour établir le lien entre deux personnes. Mais parfois on se déplace, comme pour cette dame rencontrée lundi qui offre un hébergement dans un appartement isolé en échange d'un gardiennage".

Autre élément de satisfaction : l'ouverture du site à des démarches extérieures. "On est vraiment devenu une plateforme, comme on le souhaitait au début", estime Brann du Senon. En effet, sur le site, on retrouve des initiatives venant aussi bien d'associations, de particuliers isolés ou de personnes regroupées. Dans la rubrique "J'organise", on découvre par exemple un travailleur social d'une association à la recherche de meubles et de couvertures pour un appartement que vient de trouver un sans-domicile. Il y a aussi Alixe, qui participe à des maraudes et "collecte des vêtements (particulièrement chaussettes et vêtements chaud) ainsi que de la nourriture: fruits, pain, yaourt, petites viennoiseries..."

 

De belles histoires

Si l'équipe a parfois connu quelques mésaventures, "on vit aussi de belles histoires, poursuit-il. Par exemple, il y a Yoann, 28 ans. On l'a fait héberger chez une femme. Maintenant, ils sont en couple depuis six mois et ils pensent se marier. En plus, on lui a trouvé un CDI dans le secteur de la démolition".

Et dans la rubrique "Témoignages" du site du 115 du particulier, on peut notamment lire celui-ci : "Nous avons accueilli à la maison Damien et ses chiens. Il a 25 ans et vit à la rue depuis ses 20 ans. Il a mangé, pris un bain et s'est rasé.... Nous avons discuté jusqu'à 3 heures du matin (...). Lorsqu'il s'est levé le lendemain, il avait un grand sourire aux lèvres et nous a dit que ça faisait des années qu'il n'avait pas dormi comme ça. (...) Depuis, dès qu'il nous voit, il nous fait la bise avec son grand sourire. Rien que pour ça on recommencera à héberger des gens car un sourire est plus beau qu'un merci."

 

Louis San

 

http://www.francetvi...ier_204087.html


  • libertie, flanar l'ancien, PATI 5 et 1 autre aiment ceci

#2 flanar l'ancien

flanar l'ancien

    promeneur égaré

  • Membres
  • 2969 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ariège
  • Intérêts:8% Minimum.
    Éventuellement, on en discute.

Posté 23 fvrier 2013 - 23:09

C'est formidable, vraiment!

Puisse cette structure en grossissant ne pas perdre ses valeurs et son vivant optimisme.

Bise, Tis.



#3 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 4443 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 24 fvrier 2013 - 11:59

Ce site est une bonne occasion de constater que même les sdf s'acharnent à rester dans les zones à fort entassement humain. Comparez le nombre de demandes et de propositions dans les départements surpeuplés et dans ceux où l'on respire mieux.


  • flanar l'ancien aime ceci

#4 PATI 5

PATI 5
  • Genre: Homme
  • Localisation:MONTAGNE
  • Intérêts:anti-surconsommation,convivialité ,entraide,partage et fraternité

Posté 24 fvrier 2013 - 13:52

je pense que justement les départements surpeuplés sont les créateurs de chomage et de précarité en toute logique,on croit qu'on va retrouver du travail,on sait qu'il y a des structures d'accueil qu'il n'y a pas en ruralité,lorsqu'on en est arrivé au stade de la clochardisation il est plus "rentable" de faire la manche devant un des bureaux de poste d'une grande ville que devant celui de Trifouillis-les-oies,et puis il y a le regard des autres,des "gens normaux"..Ensuite je pense aussi que la grande majorité des exclus n,a connu que la ville et qu'en sortir même en étant à la rue est pour eux impossible.
  • flanar l'ancien aime ceci

#5 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 4443 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 24 fvrier 2013 - 13:57

Et pourtant... quitter ce genre de lieu ne peut être que salutaire.


  • flanar l'ancien aime ceci

#6 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7532 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 24 fvrier 2013 - 16:18

C'est intéressant ce que vous dites car justement cette association n'a pas été créée au départ par des citadins :

 

Cédric Lebert et Brann du Senon ne se connaissent pas. Le premier est un artiste peintre de 41 ans, qui vit dans une fermette près du Mans après avoir passé quinze ans entre squats et rue.

Le second a 51 ans et vit « dans les bois, en caravane, avec pas grand-chose, du côté de Nemours » en Seine-et-Marne. Il a passé un an à la rue. Parfois, il lui arrive d’héberger des gens dans le besoin, dans la caravane située à côté de la sienne, « pour le coup de main ».

http://blogs.rue89.c...nne-idee-226537

 

 

Et ils se sont débrouillés pour que l'accueil à la campagne se développe rapidement, sans grands moyens :

 

Sur son terrain, situé en Seine-et-Marne, Brann du Senon a également aménagé des caravanes de récupération pour loger les personnes sans-domicile. Un potager et une mini-ferme ont également été créés pour nourrir les résidents, en complément des invendus que des commerçants solidaires partagent. L’intégration dans une communauté, le travail dans le potager permet de retrouver lien social et dignité avant une mise en relation avec des entreprises d’insertion.

 

Les photos et la vidéo de soir 3 le montrent bien : http://gensol.arte.t...ticulier/?all=1


Modifié par Tis, 24 fvrier 2013 - 17:13 .

  • flanar l'ancien et PATI 5 aiment ceci

#7 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7532 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 16 juillet 2015 - 10:51

Conçu pour subvenir à la détresse des plus démunis, le Village du 115 du Particulier lance un appel à la solidarité, plus qu’un appel au don, un rappel à la citoyenneté !

Brann du Senon, à l’initiative du Village du 115 DP et ses résidents s’apprêtent à accueillir la caravane HALEM et des artistes volontaires pour offrir à Villebéon (sud-est de Nemours) et ses alentours un après-midi convivial, musical et photographique avec débats et points d'information.
Le 115 DP accueille pour l'occasion la caravane HALEM 2015, association partenaire de la Fédération Droit Au Logement à laquelle le 115 DP est rattaché.
Concert de country, interprétation de chansons françaises, exposition de photos, dont celles de Ramsiis Project, le 115 DP créé l’événement.
Une action au coeur de laquelle artistes et population voisine se mobilisent pour sensibiliser chacun sur son devoir de citoyenneté.

Le Village du 115 DP ouvre ses portes pour un grand moment de partage.
Plus qu’une association, le 115 Du Particulier est un véritable mouvement. Une dynamique citoyenne entraînante qui propose aux plus démunis l’hébergement, une reconstruction individuelle dénuée de tout formalisme, la réinsertion et une aide alimentaire de quartier. L’instant festif du 29 juillet sera l’occasion de découvrir les lieux, l’équipe, de faire des belles rencontres, d'échanger sur le Sans Abrisme et de nouvelles alternatives de logement, de proposer son aide ou tout simplement de partager toute la richesse et la profondeur humaine que les plus démunis ont à offrir.

HALEM
Association d'Habitants de Logements Éphémères ou Mobiles qui nous racontera son parcours d'environ 3400 km au travers la France avec un vieux camion chargé à toc, batterie de cuisine, barnum, tipi et chapiteau, une bagnole qui fait ce qu'elle peut, une caravane de guingois,un camion "radio" pour enregistrer les moments forts... Le tout parti à la rencontre de ceux qu'on entend jamais... Alors ce jour là, Halem et 115 Du Particulier seront ensemble pour affirmer qu'un TOIT, quel qu’il soit : EST UN DROIT !

 

(...) La communauté du 115 Du Particulier se définit comme Parc d'insertion et s'oriente juridiquement en association agricole et notamment l'exploitation forestière.
Lieu de vie transitionnel dont l'objectif reste la reconstruction. Un pas vers le retour à la citoyenneté par le partage et l'emploi.

 

 

+ d'infos : http://www.le-115-du...LLAGE DU 115 DP


  • libertie et Anonimo aiment ceci



Aussi étiqueté avec Entraide