Aller au contenu


Photo

apiculture


  • Veuillez vous connecter pour répondre
278 réponses à ce sujet

#1 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 3 558 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 21 mars 2013 - 21:11

Salut,

 

J'invite ceux qui ont des ruches à 'échanger leurs observations ici suite la visite de printemps.

 

En ce qui me concerne puisque je viens de la faire aujourd'hui il m'en reste 8 sur les 13 que j'avais en fin de saison dernière. 4 sont mortes probablement du harcèlement des frelons asiatiques qui a duré tard jusqu'au début de l'hiver, une, faible, a été réunie à une autre dans un état légrement meilleur. Pas de cadavres dans les ruches mortes, provisons pillées. Une est étrangement très populeuse et très lourde de miel. Les ruches étaient disséminées sur 4 emplacements éloignés de plusieurs KM.

 

Je travaille en langstroth secteur sud est des landes.

 

Mon pote en a quant à lui perdu beaucoup plus, il lui en reste 12 sur les 26 qu'il avait en fin de saison. Un rucher où nous en avions en commun a été particulièrement touché.

 

Cela confirme les problèmes dont nous parlons régulièrement ici

 

 

 



#2 _Philbill_

_Philbill_

Posté 22 mars 2013 - 06:24

J'ai trouvé cet article.

Que pensez-vous de la théorie de cette personne?

Personnellement, je ne connais pas assez le problème pour émettre un avis...

 

 

Frelon contre frelon

 

Un apiculteur landais préconise une méthode originale pour se prémunir des frelons asiatiques : les contrôler plutôt que les détruire

381173_16431275_460x306.jpg
Une fondatrice en train de bâtir son nid où elle a déjà pondu une vingtaine de larves d'ouvrières qui vont à leur tour prendre le relais dans la construction du nid et le nourrissage des larves. PHOTO DR

 

Francis Ithurburu possède une belle maison à la campagne à quelques kilomètres de Biscarrosse. Retraité, il a quelques ruches pour faire son miel, et aussi un nid de frelons asiatiques dans son garage. Un tandem qui n'est pourtant pas réputé faire bon ménage. Mais, ne vous avisez pas de toucher à son nid !

C'est que l'homme a une théorie. Et il ne cache pas que celle-ci ne lui a pas attiré que des amitiés, notamment chez les agriculteurs et apiculteurs, à juste titre très inquiets par ce nouveau fléau qui s'abat sur les Landes depuis quelques années et qui ravage notamment les ruches. La théorie de Francis pourrait se résumer ainsi : le frelon protège du frelon.

Car rien n'énerve plus Francis que la frénésie du piégeage à tous crins qui s'empare de la région depuis l'arrivée de cette nouvelle espèce d'insecte. Au point que la bouteille coupée en deux avec le bec renversé et du vinaigre à l'intérieur n'est pas loin de donner de l'urticaire à l'apiculteur. « C'est stupide et contre-productif. Je n'arrive pas à comprendre que même des collectivités se mettent à subventionner ces pratiques alors que même des scientifiques disent le contraire. »

Ce n'est pas que Francis nourrisse une passion particulière pour le frelon asiatique, même s'il reconnaît que la bestiole « ne manque pas de qualités esthétiques ». Mais surtout « il faut s'habituer à l'idée que l'on ne s'en débarrassera jamais totalement. Par contre, on peut la contrôler », assène l'apiculteur.

Donc, le nid dans le garage, il l'a installé lui-même ! Au nom d'un principe : « la territorialité ». Il explique : « Tous les animaux ont un territoire. Si vous avez un nid dans un endroit suffisamment à l'écart de votre lieu de vie pour que cela ne soit pas dangereux, vous êtes protégés ! Aucune fondatrice ne viendra installer un autre nid à au moins 500 mètres à la ronde ! »

 

Destruction en juillet

 

Une astuce qui, bien sûr, ne s'accommode pas des pièges. « Ça ne sert à rien ! On met des pièges dès le mois de février, mais on ne détruira jamais toutes les fondatrices. On va sélectionner les plus résistantes. Une seule survivante suffira à perpétrer l'espèce », bisque le retraité.

Et rien ne l'horripile plus. Si ce n'est l'habitude de détruire les nids dès le mois de février. « C'est stupide, sauf si le nid présente un danger. Car en détruisant le nid, on laisse de l'espace pour une autre fondatrice qui va s'installer à proximité, mais dans un endroit non identifié ! »

Sa solution : détruire les nids, mais en juillet. « À partir du début de l'été, les fondatrices ne peuvent plus s'installer. C'est le moment de détruire les nids que l'on a repérés et qui, jusqu'à ce moment, n'ont pas pu grossir beaucoup. Du coup, on brise le cycle et on détruit du même coup les larves qu'elles ont pu pondre. »

Bien sûr, la thèse de Francis peut paraître iconoclaste. « Je sais qu'en disant cela, je m'expose à la vindicte populaire », plaisante-t-il.

Mais du côté de certains scientifiques qui pointent depuis longtemps sans rencontrer beaucoup d'échos les méfaits des pièges, très néfastes pour les autres espèces de frelons et autres insectes, l'idée ne paraît pas si absurde. « Je ne suis pas loin d'adhérer à la théorie de ce monsieur », déclare même un chercheur du muséum d'histoire naturelle de Bordeaux
 

Source: http://www.sudouest....381173-3307.php


Modifié par Philbill, 22 mars 2013 - 06:25 .


#3 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 3 558 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 22 mars 2013 - 19:43

J'en pense que c'est se battre contre des moulins à vent. Je ne compte pas rester dans la région donc pour l'instant je maintiens vaille que vaille mon cheptel. J'espère monter à 20 ruches en fin de saison pour en retrouver une douzaine au printemps suivant.

 

Si je vois des nids je les dégommerai à la chevrotine mais ça s'arrêtera là.

 

A mon avis l'apiculture dans les landes s'éteindra dans quelques années.



#4 mb100d

mb100d
  • Genre: Homme
  • Localisation:vaucluse

Posté 22 mars 2013 - 20:46

 combattre le frelon il y a des avancés a lire

 

http://sanitaire-api...=136&Itemid=174



#5 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 3 558 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 10 avril 2013 - 20:16

Premier essaimage de l'année et essaim récupéré in extrémis.

 

Elles m'ont de pris de court, c'est un peu tot pour la saison. Il va falloir très vite penser aux divisions.

 

En tout cas ça fait plaisir de recommencer les activités apicoles, ça fait oublier un instant tous les problèmes ambiants et les épandages de roundup & consors qui ont reprit de plus belle



#6 satya

satya
  • Genre: Homme
  • Localisation:charente limousine

Posté 10 avril 2013 - 20:59

salut a vous

 

pour le frelon asiatique ,peut etre que cela vous interessera .

 

frelon1.jpg

 

 

bien a vous



#7 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 681 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 10 avril 2013 - 22:19

Merci Satya pour nous avoir communiqué cette recette.
Je suppose qu'elle a été publiée dans une revue apicole.
Aurais-tu les références?
Merci encore.

#8 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 3 558 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 11 avril 2013 - 06:03

Merci, j'essaierai.

 

Pour l'instant cette année je n'en ai pas encore vus.



#9 satya

satya
  • Genre: Homme
  • Localisation:charente limousine

Posté 11 avril 2013 - 12:28

salut Floyd

c'est un certain Moilamain qui a publier ça sur le forum de permaculture

"Solutions pour régler le problème les frelons asiatiques, parus dans le bulletin du conservatoire d'aquitaine"

 

a+



#10 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 681 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 11 avril 2013 - 14:49

Merci satya, j'avais rencontré avec plaisir Moilamain à une époque où le frelon asiatique n'était pas encore un problème ici!

le lien vers le forum de permaculture:
http://forum.permacu...?p=10744#p10744

Pas retrouvé la publication du syndicat apicole "l'abeille gasconne" d'où est tiré la photo de l'article.
Je chercherai auprès des apiculteurs sarthois, qui projetteront le film des abeilles et des hommes, à la Flèche, lundi 15/4.

le sinopsis:
http://www.allocine....ilm=209900.html

#11 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 3 558 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 25 mai 2013 - 11:50

Demain récolte de l'acacia , surement que beaucoup d'autres apiculteurs vont faire de meme avec les 2 jours ensoleillées annoncés.

 

Malgré le mauvais temps elle ne s'annonce pas si mauvaise que ça :)



#12 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 3 558 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 22 juillet 2013 - 11:47

Bilan 2013 : Deuxième année calamiteuse pour l'apiculture dans le sud est des landes, si je n'avais pas pour projet de mettre les voiles je pense que j'arrêterais les frais.

 

Récolte de chataignier ce matin, 3 tournées d'extracteur ont suffit, je n'ai même pas pris la peine de peser mais au bas mot 40 kg + 20 d'acacia il y a 2 mois cela nous fait 60 kg cette année.

 

Je vais les déplacer sur le tournesol pour les provisions hivernales demain et ce sera à peu près tout.

 

En revanche et curieusement les essaims ne se portent pas trop mal, j'ai réussi à doubler le cheptel cette année mais les ressources semblent de plus en plus rares par ici. Pas mal de capture d'essaims, pour la grande majorité de petite taille.

 

A ce jour aucun frelon chinois en vue, curieusement là encore.

 

Tout ça pour dire vivement le retour dans les Pyrénées.



#13 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 681 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 22 juillet 2013 - 12:17

Globalement le même constat ici en pays fléchois.
Pas ou peu de frelons, c'est une chance qu'on ne s'explique pas non plus.

Toujours les conséquences d'un hiver long qui a fatigué les abeilles d'hiver. Certaines ruches urbaines, rares, se portent bien.
Pour les autres le colza a fleuri mais à température basse, les acacias furent lavés, le tilleul mieux, et enfin les chataigniers bien fleuris mais avec un pollen vite séché. Le tournesol comme ultime espoir…

Des essaims nombreux, petits, mobiles, peu enclins à entrer dans les ruchettes-pièges, prompts à repartir à l'aventure.
Des apiculteurs ne sachant plus à quel saint se vouer.
Le GDSA insiste pour que la prophylaxie du varroa soit effectuée sous le contrôle d'un Dr. vétérinaire spécialisé comme le veut la réglementation des médicaments vétérinaires.

#14 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 3 558 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 22 juillet 2013 - 12:34

 Le tournesol comme ultime espoir…
 

 

Même si je ne le récolte pas cela me navre profondément d'avoir à les déplacer sur ce genre de culture mais c'est soit ça, soit le sucre à aller acheter à babylone pour l'hiver.

 

La peste ou le choléra.



#15 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 681 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 22 juillet 2013 - 15:43

Le sucre, n'est qu'une source d'énergie, des "calories vides" comme disent les nutritionnistes, sans vitamine, protéine ni minéraux.
Du pollen c'est mieux pour nourrir les larves… et un miel même médiocre pour les adultes.

Une miellée d'automne, avec le lierre en particulier c'est bon à prendre avant l'hivernage!

#16 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 3 558 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 22 juillet 2013 - 16:31

Le lierre est une miellée sans comparaison avec le tournesol et ne permet en aucun cas de constituer des provisions suffisantes pour l'hiver. Pour le sucre je n'ai jamais dis que c'était la panacée et je n'en donne qu'en dernier recours mais c'est toujours mieux que de laisser crever les colonies.

 

L'an dernier j'ai fais un test : 10 ruches au tournesol, autant qui n'y sont pas allées.

 

Sur celles qui y étaient une seule n'a pas passé l'hiver, elles étaient encore blindées en ocobre, quant aux autres 6 sur 10 sont crevées.

 

Pour moi c'est clair et net, dans le coin, pas possible de s'en passer.

 

A une centaine de km à l'ouest, dans la lande, je pourrais avoir de la bruyère mais cela m'ennuie de faire autant de km en camion pour déplacer des ruches, pas vraiment dans la conception que je me fais de l'apiculture et trop de risques de guet appens de police ou gendarmerie.



#17 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 681 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 22 juillet 2013 - 18:59

Les effets redoutables des traitements insecticides de la semence du tournesol, n'auraient donc pas eu d'impact sur tes 10 ruches, l'an dernier.
Mais peut-être que le tournesol était bio?

La bruyère, un bon choix aussi.

Quant au transport sur route de ruches immatriculées (?), quel serait le problème avec les hommes en uniforme?

#18 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 3 558 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 22 juillet 2013 - 19:16

Non, bio, surement pas, hélas.

 

Le problème du transport ne vient pas des ruches en lui meme. Quand tu as des véhicules (très) anciens et que tu tombes sur une embuscade tu y a systématiquement droit et comme il y a toujours quelque chose qui ne va pas eh bien je ne prends plus que les chemins de traverse. Comme il n'y en a pas pour aller vers ce secteur eh bien je ne m'y rends pas. Voilà tout.

 

Enfin, c'est un autre débat.



#19 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 681 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 22 juillet 2013 - 22:41

je vois!
Prendre la route de nuit avec 10 ruches fermées et risquer le pépin mécanique c'est de toute façon une bonne raison d'hésiter.
Quand on roule en principe les abeilles sont calmes et ne risquent pas la surchauffe.

Une remorque-plateau pour 10 ruches, 800kg ça doit passer.

#20 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 3 558 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 23 juillet 2013 - 06:36

Non, la mécanique est très fiable, rien à voir avec celles de maintenant, aucun risque de ce côté là

 

Ce soir je vais probablement les déménager sur le tournesol, si le temps ne vire pas à l'orage.