Aller au contenu


Photo

Apocalypse climatique ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
94 réponses à ce sujet

#21 Gallizour

Gallizour
  • Genre: Homme
  • Localisation:Villelaure

Posté 26 mars 2013 - 20:12

Bof personnellement je n'en sais rien l'hiver dernier il à fait -15° en Provence mais peut-être que cela se réchauffe. De toutes façon cela ne m'empêchera pas d'essayer de réduire au maximum mon empreinte écologique.



#22 laurely

laurely
  • Genre: Femme
  • Localisation:france à la campagne
  • Intérêts:apprentis-sages...
    instruction hors école
    et le reste aussi

Posté 27 mars 2013 - 10:01

Bonjour

 

ouaip... pas vue cette vidéo en 1er lien mais je me suis penchée sur le sujet il y a qques temps...

et je ne crois pas qu'il y ait vraiment réchauffement climatique apocalyptique...

le catastrophisme à ce sujet m'agace un peu en fait, quand des gens meurent de froid, faim pauvreté en ce moment, en France et ailleurs...

 

changements climatiques oui, comme depuis toujours : le climat change...

 

changement climatique "anormal" ou pas ? vers du plus chaud, du plus froid ?

ça se discute et il n'y a pas consensus chez les scientifiques... Il y a intérêts, parti pris, méthodes ...

Les relevés des données, les modèles utilisés par le Giec sont critiqués et mis en doute par d'autres... un lien, parmi d'autres, à contre courant : les erreurs du giec Vincent Courtillaud vidéo 1/6

 

et si oui... causes anthropiques ?

pas sûre du tout que l'homme soit responsable de grand-chose dans les "changements climatiques" en vérité,

 

si c l'activité solaire (éruptions...) qui joue un rôle primordial cause des changements climatiques on n'y peut pas grand-chose...

 

n'arrivant pas à déméler ce sac d'embrouilles, n'ayant pas les connaissances et le niveau pour être sûre à 100 % des conclusions des uns ou des autres....

je me dis que de toute façon s'il y a changements entrainant des drames écologiques et humains

soit les causes nous dépassent,

soit, elles sont liées à nos modes de vie, qui, de gré ou de force avec la crise présente et la déch' à venir vont changer...

 

comme c'est dit dans le post au-dessus, en réduisant notre empreinte écologique, on va dans le bon sens... alors on continue individuellement et faut réussir à le faire collectivement aussi...

et, réchauffement climatique ou pas, anthropique ou pas, on y gagnera de toute façon à vivre dans la simplicité, à polluer moins et à protéger la nature. Et la planète et les humains aussi.

 

a+

ciao


Modifié par laurely, 27 mars 2013 - 10:02 .

  • Shivaya aime ceci

#23 _movaizerbe_

_movaizerbe_

Posté 27 mars 2013 - 12:24

bonjour,

je vais sans doute m'attirer quelques foudres, mais j'ai le paratonnerre solide.

La planête alterne des phases de glaciations et de réchauffement, jusqu'a l'ultime réchauffement.

A priori, depuis les dinosaures, nous sommes dans une phase de réchauffement, c'est naturel. Mais il y a plus d'un siècle de données météo qui permettent de voir que la vitesse de ce réchauffement ne peut pas être naturel, et comme en même temps l'industrialisation a fait son oeuvre, on connait le coupable.

Les chiffres données, qui ne sont que des spéculations, prévoient quelques degrés de plus d'ici la fin du siècle, mais il s'agit d'une moyenne, calculée sur un échantillon immense. Dernièrement, les scientifiques semblent s'accorder sur 2 ou 4 °C.

Chez moi, qu'il fasse 25 ° en été ou 27 °, ça ne change pas grand chose. Mais aux pôles, l'amplitude est bien plus grande, avec les problèmes de fonte qu'on connait.

De tels écarts de températures, la planête en a connus beaucoup, mais étalés sur des millions d'années, au rytme géologiques, et les écosystèmes s'y adaptent.

Les ours blancs me semblent être très représentatifs de l'impossibilité de la Vie de s'adapter sur 2 ou 3 générations.

J'aime pas être pontifiant, mais je ne voudrais pas qu'on revienne en arrière à se disputer autour du réchauffement climatique. On peut comprendre que tous ces gaz délétères relachés dans l'atmosphère depuis 1 siècle se sont accumulés autour de la couche d'ozone, augmentant ainsi l'effet de serre.

enfin, disons que j'aurais du mal à comprendre que les énergies fossiles, accumulées patiement depuis la première plante, il y a 500millions d'années, puissent être dégazées en un instant sans conséquence.

On peut discuter des chiffres, mais pas de l'urgence fondamentale qu'il me semble y avoir. Même si c'était 1 degré de plus en 100 ans, et qu'on arrète tout de suite toutes émissions de carbone, l'inertie écologique nous conduirait vers un réchauffement inédit.

Et dans un siècle, j'éspère sincèrement pouvoir me dire: "t'es vraiment un sale con pessimiste!"


  • Shivaya aime ceci

#24 Michel

Michel

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1 531 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:38

Posté 28 mars 2013 - 10:56

Ils nous gonflent à la télé avec leurs racontades à propos de réchauffement de la même façon qu'ils nous ont gonflée avec le trou d'ozone il y a quelques années en arrière. Ils ne parlent plus, ils ont bouché peut-être?

Aussi ils nous ont raconté que les moteurs à essence son polluant et les diesel pas du tout.

On avais aussi le droit d'apprendre que la nuage de Tchernobyl s'arrêter à la frontière... et plains d'autre choses.

Il ne faut pas écoutes tout sa, parce-que c'est sont que des racontades et rien d'autre.

En attendant les ET s'occupent bien de notre réacteur-Soleil depuis des milliards d'années: - alimentent en combustibles, entretiennent, évacuent les déchets, e.t.c....

Regardez :

 

 

Si les ET font fondre les glaciers de l’Atlantide, sa veut dire qu'il faut les fondre, pour éviter que la Terre se retourne /  bascule:

 



#25 Gallizour

Gallizour
  • Genre: Homme
  • Localisation:Villelaure

Posté 28 mars 2013 - 12:16

Mets les sous titres!



#26 _Philbill_

_Philbill_

Posté 28 mars 2013 - 12:25

Voici peut-être bien une réponse aux divergences "réchauffement/glaciation"...

 

Nos hivers seront-ils plus froids dans un monde plus chaud ?  

 

 

3149582_3_7eff_au-nord-de-belfast-le-25-

 

Importantes chutes de neige sur les îles britanniques, coupures d'électricité en cascade sur l'ensemble du Royaume-Uni, aéroports paralysés à New York, Philadelphie ou Washington... La vague de froid qui, depuis mi-mars, touche l'Europe et l'Amérique du Nord est "tout à fait exceptionnelle, par sa durée et son étendue", assure Patrick Galois, prévisionniste à Météo-France.

Elle s'inscrit dans la foulée d'un hiver 2012-2013 plutôt froid, s'inscrivant lui-même dans une suite de plusieurs hivers assez rigoureux. "En France, depuis 2008, les hivers sont soit franchement, soit légèrement en dessous de la moyenne des trente dernières années", résume M. Galois.

 

Sur les deux à trois dernières décennies, ajoute le climatologue Christophe Cassou, chercheur (CNRS) au Centre européen de recherche et de formation avancées en calcul scientifique (Cerfacs), "on ne constate pas en Europe de tendance significative au réchauffement en hiver, au contraire des autres saisons". Selon M. Cassou, cette singularité tient surtout à "la grande variabilité naturelle de la saison hivernale".

 

De récents travaux vont plus loin et suggèrent que la réduction de la banquise arctique, particulièrement marquée depuis 2007, facilite la formation de hautes pressions atmosphériques dans l'Arctique. Or cette configuration favorise la phase négative d'une oscillation de l'atmosphère appelée Oscillation nord-atlantique (NAO) – on parle d'une NAO négative – fréquemment associée à des descentes d'air polaire sur l'Europe et l'Amérique du Nord.

 

UN LIEN AVEC LA BANQUISE

 

La vague de froid actuelle est précisément attribuée à ce phénomène. Avec le réchauffement en cours, le déclin de la banquise arctique, déjà très engagé, semble inéluctable. En septembre 2012, un nouveau record a été battu. Est-ce à dire que les hivers européens et américains sont condamnés à être plus froids dans un monde plus chaud ?

Une étude conduite par Vladimir Pethoukov (Potsdam Institute for Climate Impact Research) et publiée voilà près de trois ans dans Journal of Geophysical Research le soutient. Daté de l'automne 2010, le communiqué annonçant sa publication a même été triomphalement réexpédié tel quel à la presse, lundi 25 mars – manière pour l'institut de recherche allemand de mettre en avant le succès prédictif au moins apparent des travaux de son chercheur.

 

"Depuis, plusieurs études suggérant un lien entre la récurrence récente de NAO négatives et l'englacement réduit de l'océan Arctique ont été récemment publiées, dit David Salas y Mélia, chercheur au Centre national de recherches météorologiques (Météo-France, CNRS). Mais il n'y a aujourd'hui aucun consensus dans la communauté scientifique."

Ainsi, pour Christophe Cassou, "un effet de la banquise arctique sur les hivers européens a plus de chances d'être sensible au début de l'hiver qu'au mois de mars".

Stéphane Foucart

 

Source: http://www.lemonde.f...49280_3244.html


Modifié par Philbill, 28 mars 2013 - 12:26 .


#27 Frido

Frido
  • Genre: Homme
  • Localisation:La Patrie
  • Intérêts:Écovillage, energie renouvelables, simplicité volontaire.spiritualité, animisme.

Posté 28 mars 2013 - 18:02

Salut
 
voici un autre pavé dans la marre.
 
 
Pôle shift
 
Il s’agit d’un phénomène qui se serait déroulé a quelques reprises et qui implique un déplacement de l’axe polaire, habituellement à l’intérieur de trente degré. Les implications géologiques sont énormes et peuvent voir des changements majeurs au niveau des continents. Certains scientifiques parlent de la dérive des continents comme ayant été des phénomènes très rapides qui se seraient stabilisés par la suite pour sembler se dérouler sur des millions d’années. La manière actuelle de calculer ne tiendrais pas compte de ce mécanisme récurent. 
 
En 1953 Albert Einstein avait évoqué le basculement de la lithosphère, il résumait ainsi le processus:  Un dépôt continuel de glace s’opère dans les régions polaires. Cette glace ne se répartit pas de manière égale autour du pôle. La rotation de la Terre agit sur ces dépôts dyssymétriques imprime une force centrifuge qui agit sur la croûte rigide de la Terre. Cette force centrifuge induit, à partir d’un certain seuil, un déplacement de la croûte terrestre sur le reste du globe. Les conséquences d’un tel déplacement ont du être considérable sur l’ensemble de la planète.  “Le mécanisme du déplacement de la croûte terrestre aurait pour effet de déplacer les régions polaires vers l’équateur “
 
Nous savons qu’un axe imaginaire est tracé par le mouvement de la terre sur elle même et son 
inclinaison saisonnière dans sa course autour du soleil.  Si une ligne était tracée elle sortirait au niveau des deux pôles qui sont les lieux où la rotation se fait le moins sentir. Par contre, a l’équateur la force centrifuge est forte au point de voir la terre se renfler d’une quarantaine de kilomètre à ce niveau.  Un changement d’axe, un déplacement des pôles, verrait en plus d’une fonte catastrophique et rapide des glaces, ce renflement diminuer tout à coup et voir des zones émergées être submergées et à l’endroit qui se retrouverait alors à l’équateur de nouveaux continents émerger des océans. Tout cela semble se dérouler de manière très rapide, quelques jours, comme le démontre certaines trouvailles, dont les mammouths congelés  vivants en Sibérie et les forêts tropicales gelées. en antarctique . L’antarctique se serait déjà trouvé a 3000 km du pôle actuel, jouissant d’un climat chaud. 
 
L’équilibre de la planète est précaire et il semble que ce déplacement d’axe peut survenir après une fonte majeure des glaces, ce qui déplace des masses et dé balance l’équilibre. Bien que cela peut sembler peu de choses sur le court terme, un autre déplacement de masses est le fait de l’exploitation minière et la construction des infrastructures humaines, des quantités énormes ont ainsi été déplacées ce qui ajoute au déséquilibre et à la possibilité d’un déplacement de l’axe polaire par un mouvement de la lithosphère. La Terre est une toupie qui montre présentement de signes d’instabilité.
 
Puisque tous les épisodes précédents semblent s’être déroulés à l’intérieur de trente degré et que les zones les plus touchées sont celles près des côtes, il est conseillé de déménager dans les hauteurs et vers le nord. 
 
Je ne suis pas le seul à évoquer l’importance d’une connaissance axée sur les questions fondamentales comme étant la solution à une situation difficile et imprévue.  Lorsque je parle d’homme souches en référant aux cellules souches de l’organisme, je souligne l’adaptabilité des peuples primitifs qui savent combler l’essentiel et vivre contentés malgré les difficultés d’un environnement pauvre en ressources.  Ceux qui survivront aux évènements catastrophiques seront ceux qui de nos jours ne sont pas reconnus et respectés malgré qu’ils sont les plus respectueux de la nature. 


#28 _Philbill_

_Philbill_

Posté 29 mars 2013 - 05:59

Frido, lorsque tu écris:

"Un autre déplacement de masses est le fait de l'exploitation minière et la construction des infrastructures humaines"

Je souhaite également rajouter au triste et pitoyable inventaire des humains les explosions nucléaires souterraines.

Depuis 1945 jusqu'à leur interdiction en 1996, soit en l'espace d'une cinquantaine d'années, ce sont 1.500 essais souterrains qui ont eu lieu, à des profondeurs allant jusqu'à plus de 2000 m... Nous avons donc rajouté à l'activité sismique naturelle des mouvements artificiels de l'écorce terrestre du fait de l'énorme puissance délivrée par l'explosion de ces engins...

Et je ne parle pas, par conséquence directe de ces essais, des 1.500 "poches" de radioactivité intense, hautement toxique et incontrôlable confinée sous nos pieds. En tout état de cause, nous avons aussi empoisonné la terre en profondeur.

Dans l'éventualité d'un déplacement ou d'une bascule des pôles et du champ magnétique, nous n'avions pas besoin de cette folie qui se rajoute au passif humain...



#29 Bastringue

Bastringue
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne

Posté 29 mars 2013 - 20:30

Marrant de constater que même sur ce site il reste des sceptiques quant aux origines du réchauffement climatique et qui doutent même du dérèglement du climat. Le lobby du pétrole a eu grandement raison d'investir des dizaines de millions de dollar pour sortir des études bidons, ça a fini par semer le doute.



#30 Gallizour

Gallizour
  • Genre: Homme
  • Localisation:Villelaure

Posté 30 mars 2013 - 07:34

Le lobby du pétrole a eu grandement raison d'investir des dizaines de millions de dollar pour sortir des études bidons, ça a fini par semer le doute.

Bien sur que le loby pétrolier pousse à la roue mais pour moi les doutes persistes l'étude du climat n'est pas une science exacte et il y a eu avant la révolution industrielle des variations climatique rapide donc je ne suis sur de rien.

Le petit age glaciaire par exemple:

 

http://fr.wikipedia....t_âge_glaciaire

 

et quand on te dis qu'une vague de froid est du au réchauffement je comprends plus rien.

 

http://tempsreel.nou...climatique.html


Modifié par Gallizour, 30 mars 2013 - 07:40 .


#31 _strychnine_

_strychnine_

Posté 30 mars 2013 - 09:38

Dans le cas présent, les études sont financées soit par l'industrie du pétrole ( pas de réchauffement climatique global ), soit par l'industrie nucléaire ( réchauffement climatique global )... Et au milieu, quelques indépendants comme pouvait l'être Marcel Leroux, qui disent qu'on ne peut pas savoir ni prévoir, mais que le truc du CO2, c'est un peu une grosse connerie de foutaise... Il y a des endroits où ça réchauffe, des endroits où ça refroidit et ça c'est observé par les climatologues sur le terrain. Pour les variations brutales de température, c'est pas super nouveau non plus. Une des pires années fut l'hiver 44-45 http://www.meteo-par...ique/annee/1945 ...

Les climatologues ne peuvent pas estimer la meteo à 3 semaines, ils ne savent pas établir de modèle saisonnier fiable, mais à part ça, ils seraient capables de parler pour dans 50 ans... L'histoire de la marmotte et du chocolat quoi...

Je ne nie pas que ça occupe bien les foules hein... Et ça habitue ces dites foules à vivre encore plus petitement, ça les habitue à un avenir sombre, à ne pas s'étonner de la misère, ça les habitue surtout à choisir de considérer comme normal que certaines populations seront sacrifiées.

Perso, je ne crois pas, ni à une série d'études bidons, ni à l'autre.. Je ne suis pas du genre croyant...


  • laurely aime ceci

#32 _movaizerbe_

_movaizerbe_

Posté 30 mars 2013 - 17:24

Perso, je ne crois pas, ni à une série d'études bidons, ni à l'autre.. Je ne suis pas du genre croyant...

Mais alors, surt quoi se base t'on pour se faire un avis sur des sujets si complexes qu'ils dépassent le citoyen basic?



#33 Bastringue

Bastringue
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne

Posté 30 mars 2013 - 17:25

Tu dis n'importe quoi strychnine, dis moi quelles études ont été financées par l'industrie nucléaire?

 

Gallizour: "Et quand on dit qu'une vague de froid est du au réchauffement"

 

Moi non plus je n'y comprends pas grand chose. Mais j'imagine que si le Golf Stream devait s'arrêter un jour à cause du réchauffement, on aurait beaucoup plus froid ici alors qu'il ferait beaucoup plus chaud ailleurs.

 

Moi tout ce que je vois, c'est que les hivers sont beaucoup plus doux que quand j'étais gamin. Il y a beaucoup moins de gelée qu'avant, et plus de pluie aussi.



#34 Panthera Pardhus

Panthera Pardhus
  • Genre: Femme
  • Localisation:entre un jardin et une rivière

Posté 30 mars 2013 - 19:04

Je pense que le terme "changement" est plus adapté que réchauffement (trop galvaudé par les mass-médias sans véritable explication) ou refroidissement (encore plus incompréhensible depuis qu'on nous a bassiné avec le réchauffement)

Apocalypse pourrait convenir si on s'en tient à l'origine du mot  (dévoilement).

Les choses bougent et nous n'y comprenons pas grand-chose, sauf que notre espèce y est pour beaucoup. Et le fait est qu'on est bien emmerdés, maintenant.

Quoiqu'il advienne, il nous faudra nous adapter, faire preuve d'imagination, de solidarité, de créativité. Le réveil sera douloureux pour beaucoup. Je commence à croire que nous sommes l'espèce la plus inadaptée à cette planète, voire la plus stupide...(Panthera en mode "pas tendre avec ses congénères" et pas tendre avec elle-même, vu qu'elle bloque grave sur certains points et qu'elle fait du sur place - et que ça l'énnnnnnnnnerrrrrrrrveuh!!!)



#35 Michel

Michel

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1 531 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:38

Posté 30 mars 2013 - 22:16


  • laurely aime ceci

#36 Anonimo

Anonimo

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1 615 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ztigania-celtika
  • Intérêts:Les plus divers, mais avant tout l'humain et l'environnement

Posté 31 mars 2013 - 17:16

Personnelement je soupçone toutes ces emissions et documentaires d'etre a la solde du capitalisme.biensur il y a du vrais mais que de mieux que jouer sur le catastrophisme pour faire peur, pour faire evoluer les masses envers de choix bien definits.

La terre changer de puis son premier jour d'existence ,et ce jusque a son dernier!

Alors il est illusoire et naif de croire que nous vivros éternelement a l'identique!!..tant par le clima et morfologie terrestre

que part notre mode vie!

Biesur notre mode de vie accelére des phenomenes  comme le rechauffement, mais juste on l'accelere !!.. on l'as pas

créer! de toutes façons donque nous l'aurions subit!

Alors comment survivre ?

sans doute nous avons un gros effort a faire, mais cela ne seras pas possible sans une décroissance forte , et un changement radicale immediat!!..autrement dit jamais!

Sauf une catastrophe immence visant l'extermination totale de la vie humaine ......

oufff!! ...quel scenario! :euh:



#37 laurely

laurely
  • Genre: Femme
  • Localisation:france à la campagne
  • Intérêts:apprentis-sages...
    instruction hors école
    et le reste aussi

Posté 31 mars 2013 - 20:08

Bonsoir,

 

Etonnant et intéressant ce reportage Michel. Je me demandais pourquoi tu l'avais mis dans ce sujet, mais finalement c'est en plein dedans ! J'aime beaucoup la philosophie énoncée sur la fin.



#38 Eric17

Eric17
  • Genre: Homme
  • Localisation:Charente-Maritime
  • Intérêts:Astronomie, ornithologie, travail du bois, vieux gréements, nature, bricolage, lecture, sciences.

Posté 01 avril 2013 - 11:22

Pour une information complémentaire sur ces pyramides : http://balkanologie..../index2298.html



#39 Frido

Frido
  • Genre: Homme
  • Localisation:La Patrie
  • Intérêts:Écovillage, energie renouvelables, simplicité volontaire.spiritualité, animisme.

Posté 01 avril 2013 - 17:37

Salut
 
La catastrophe semble désormais inévitable, les gouvernements sont maintenant déconnectés de leur peuple tout comme les citoyens le sont de leurs corps.  
 
Nous voyons clairement une fermeture qui se traduit par des frontières plus étanches et des lois plus répressives. Les riches se barricadent et les armées se rangent du côté de ceux qui les paient le mieux. En cette époque pré apocalyptique, les divertissements atteignent un degré de raffinement élevé tout en apportant à ceux qui les consomment de moins en moins de concret. 
Le joueur devant sa console de jeu est un super héros aux pouvoirs infinis, qui se retrouve ailleurs comme un raté sans avenir.  Pour avoir troqué la réalité pour un rêve de pacotille, l’homme moderne se réveille soudain de ce rêve pour voir le monde s’écrouler devant ses yeux.
IL s’est cru bien intelligent avec toutes ses inventions et elles lui servent aujourd’hui a voir bien calé dans son fauteuil sur un écran géant haute définition qu’il commande a distance, la terre finir de se consumer aux feu de ses ambitions démesurées. 
 


#40 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 977 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 03 avril 2013 - 07:22

L'Europe ne bénéficiant plus de l'influence du courant se verrait alors confrontée à un climat digne de celui du Canada selon les prévisions les plus optimistes. En annihilant le rôle régulateur des principaux courants marins de la planète, le réchauffement climatique entraînerait en fait un net refroidissement du climat ( peut-être synonyme d'une nouvelle période glacière pour les plus pessimistes ) et cela bien au-delà du simple espace européen.

 

Lien : http://www.glaciers-...ulf_Stream.html