Aller au contenu


Photo

Les anti-ecologistes


  • Veuillez vous connecter pour répondre
69 réponses à ce sujet

#41 _strychnine_

_strychnine_

Posté 01 avril 2013 - 14:11

La technique guerilla fonctionne pas mal. Si vous faites des photos du village avec les déchets, les feux du mec, de façon à ce que cela soit relié à l'entreprise du notable, et faites un site sur le village, qui puisse être référencé avant le site officiel du village en recherche google... C'est très efficace pour le tourisme et les prises de décision.


  • Wan aime ceci

#42 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 807 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 01 avril 2013 - 21:45

L'écologie politique n'a pas bonne presse… sans doute parce que l'écologie s'est voulue et affichée ni de Gauche ni de Droite.

De fortes personnalités, un mode de fonctionnement démocratique et décentralisé, face à un électorat habitué au bi-partisme et à la règle qui lamine les petits partis; rien d'étonnant que même l'histoire de l'écologie soit si méconnue.

Je recommande vivement la lecture de l'ouvrage de Yves Frémion, Histoire de la révolution écologiste, 395 pages, chez HOËBEKE, paru en 2007.
Et si le cœur vous en dit, celui plus facile, de mon ami Roger Cans (du Monde), Petite histoire du mouvement écolo. Seulement 317 pages et paru en 2006.

Modifié par FLOYD, 01 avril 2013 - 21:49 .


#43 gunday

gunday

Posté 08 avril 2013 - 13:42

On ne peut-être écologiste qu'en étant foncièrement anti-capitaliste.

Il me semblait que le fondement du capitalisme était le droit de propriété.
Je ne vois pas ne quoi le droit de propriété sur un terrain empêche celui-ci d'être géré de manière écologique.
Sinon vu que tout les terrains appartiennent à quelqu'un on pourrait même aller jusqu'à dire que l'écologie n'existe pas (et n'a jamais existé).

@al2605, pour le premier message.
Dans ton message, il y a plusieurs types d'avis.
Par exemple l'agriculteur, a qui on impose des normes, des façons de travailler ou autre sous l'excuse de l'écologie. Donc à la longue, l'écologie devient le messager à problème.
Alors que par exemple la réduction des pesticides est avant tout une question de santé publique via la diminution des maladies et la conservation des réserves d'eaux potables.

Pour le second cas, c'est un peu la réaction idiote :
Typiquement pour le roundup, en mettre plus que nécessaire, ça change rien pour la plante, mais au final ça coute plus cher pour la personne et ça met en danger ses proches (davantage de résidu).
Ensuite, il y a une façon de penser : je prend pas de responsabilité, donc ça me concerne pas.
L'exemple est flagrant pour l'appart.


Par contre sur le fait qu'être écolo et de vraiment s'engager dans ce sens, ça a tendance à géner.
Car simplement en faisant de manière écologiques, ils se sentent pointé du doigts pour leurs manquements.
En clair, ça gène, donc on essaye d'éviter.

#44 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 807 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 08 avril 2013 - 15:20

Tout objet "appartient" à celui qui le fabrique… sauf s'il est esclave ou salarié.
Pour avoir l'usage de l'objet fabriqué, quel moyen acceptable? le don, l'emprunt, l'achat… mais pas le vol!

Mettons que l'objet reçu en don vous est utile durablement. Vous appartient-il?
Répondre oui, et le capitalisme est en marche…

Toute fabrication génère des déchets, à qui appartiennent-ils? A celui qui les a co-produit, sans doute, car la collectivité ou l'utilisateur veulent bien accepter l'usage du bien mais pas le reste…

L'écologiste, posera ainsi la question du déchet avant de se prendre la tête avec le droit de propriété.
Pendant qu'il y est, il posera aussi la question de la ressource en matière première et en énergie.

Sont fous, les écolos! :lol:

#45 gunday

gunday

Posté 09 avril 2013 - 12:52

Floyd, pour les déchets, je ne vois pas le problème : si on produit soi-même un objet, on gère soi même les déchets.
Par exemple des copeaux de bois iront au feu ou en paillage.

Si c'est une entreprise qui produit un objet, c'est le rôle de cette entreprise de se charger des déchets. Le prix de la gestion des déchets devraient être compris dans le prix du produit. (tout comme le coût du recyclage devrait être compris dans le prix d'achat)
C'est un principe qui semble logique et qui allie écologie ET capitalisme. Mais c'est un principe tellement simple, qu'il est inenvisageable en France de l'appliquer aussi simplement. Il faut à tout prix le complexifier! (et en prime le rendre bancal, c'est un principe obligatoire)

Pour l'énergie, la logique me semble strictement identique.

Pour l'appartenance du produit, dans le cas d'un salarié, on vous échange du temps de travail contre de l'argent.
Si ce système vous déplait, travaillez par et pour vous-même et revendez vos productions à votre compte. Je ne vois pas la contradiction à ce niveau là.

Quand à la notion de propriété, le terrain sur lequel vous êtes et que vous avez passé les 20 dernières années à l'aménager, à l'améliorer et à le fertiliser, est il à vous? Si oui, c'est du capitalisme. Si non, pourquoi le gardez vous uniquement pour vous?

#46 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 807 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 09 avril 2013 - 14:09

Merci Gunday, je suis TNS-TNA, donc en ce qui me concerne j'ai fait depuis longtemps la distinction d'avec le salariat. ;)
… et je suis locataire.

Ceci dit;
Les écologistes qui s'impliquent "dans la vie de la cité" ne sont pas des farfelus. Fort de leurs connaissances écologiques, ils font valoir de nombreux arguments pour la défense du cadre de vie et de l'environnement au sens le plus général., et pour tous.

J'avais ouvert jadis, un topic pour signaler l'existence de commissions départementales où les assos font valoir leurs argumentations. (CODERSt et autres…)
Je ne suis pas du genre à gémir, plutôt à agir en contribuant ainsi au fonctionnement de cette "démocratie participative" trop souvent méconnue, voire critiquée.

#47 _khalil_

_khalil_

Posté 16 dcembre 2014 - 14:56

L'écologie politique n'a pas bonne presse… sans doute parce que l'écologie s'est voulue et affichée ni de Gauche ni de Droite.
 

çà c'est de l'analyse politique de premier ordre, où je me trompe....


Modifié par khalil, 16 dcembre 2014 - 14:59 .


#48 l'ombre

l'ombre

    Summum jus, summa injuria.

  • Membres
  • 1 945 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Summum jus, summa injuria.

Posté 16 dcembre 2014 - 15:08

Nom formé de deux racines grecques :

  • éco-" correspond au nom "oikos" qui signifie "la maison".
  • logie" correspond au nom "logos" qui signifie "le discours, la parole, la science"

D'après son étymologie "ECOLOGIE" signifie donc : le discours, la science de la maison.

Ce mot est emprunté à l’allemand Ökologie, lui-même composé à partir du grec oikos (maison, habitat) et logos (science, discours). Ce terme apparaît pour la première dans le domaine des sciences naturelles, en Allemagne, en 1866. Le biologiste et philosophe Enrst Haeckel (1834-1919) en est le « créateur ». On lui doit l’idée de la création d’arbres afin de présenter d’une façon pédagogique l’évolution des organismes. Haeckel popularisa la théorie de l’évolution de Charles Darwin (1809-1882). L’Ökologie désignait la science qui étudiait les rapports entre l’animal et son milieu. Par extension, il a été appliqué aux Insectes, aux Oiseaux et à l’Homme. Pour Haeckel (Natürliche Schöpfungsgeschichte, 1867), l’écologie désigne l’étude des relations qui unissent les organismes vivants.

j'ai bon ? :sleep:



#49 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 807 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 16 dcembre 2014 - 22:13

çà c'est de l'analyse politique de premier ordre, où je me trompe....

C'est un constat. Sans doute n'as-tu pas fait le même.

Ce que tu peux en dire m'intéresse.



#50 Anonimo

Anonimo

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1 615 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ztigania-celtika
  • Intérêts:Les plus divers, mais avant tout l'humain et l'environnement

Posté 17 dcembre 2014 - 10:10

Le gros problème des écologistes politicards , c'est qu'il fonctionnent sur le même modèle que les autres.

Le caractère "punitif" des solutions envisagées par les écolos est exactement le même que les autres.Les portiques en Bretagne l'on prouver! 

Toujours faire payer les uns , pour enrichir les autres ,mais surtout ne trouver aucune solution alternative ,ni avant ,ni après!

Logique!!! le but c'est de taxer! 

L auto on est un exemple,

la cheminée aussi, 

chauffage au fioul ,

Pendant des siècles les dirigeants et capitalistes se sont gaver pendant des années, et surtout bouffer le pognon qui aurais servit aujourd’hui a investir dans des solutions alternatives .

Au finale il est bien facile après coup , lorsque le spectre "oleocène" pointe son nez , de dire et mettre  place une taxe sur la pollution du pétrole (1 de plus) que lui n'auguementerars plus .

A défaut de gagner sur la quantité de pétrole ,ils inventent une fiscalité basé sur la "qualité/caractère" a l'occasion polluante du pétrole! ou par exemple le co2 des cheminées !

Tout ceci bien orchestré avec un super cabinet/labo d'analyses ,bien s’arranger aussi avec la presse , et matin paffff!! ..le sentiment de culpabilité envahi les citoyens , qui doivent subir

pour des choix qui n'ont pas eu! 

Toujours et encore dans la manipulation !

Les écorigolos qui sont au pouvoir il ferait mieux de donner des propos pédagogique et bien fondé .Il me parait évident et cela a 65.000000 de Français aussi que se sont pas 4 éoliennes

qui vont alimenter la France en électricité, et voir des voitures!  

Encore une fois je tiens a souligner que "nous et d'autres" ,mais au combien peut nombreux ; avons une vision plus sensible en vers l'environnement que 99% des Français et de la planète n'ont pas!!

Il faut donc imaginer que ces gents la' ne vivrons pas sans patron,sans autos, sans internet ,sans portable , sans partir en vacances, sans télé , sans Nabila , sans ,sans sans !!!

Pour ces gens la' la transition écologique ça veut dire : tout pareil mais sans pollution!! en aucun cas leur traversait a l'esprit que ne pas polluer ,ne pas être esclave ,ils leur  faudrait tout revoir dans leur système

et mode de vie! et d'ailleurs je ne pense pas q'il ai envie de changer et d’être moins esclave.Ni plus ni moins il aiment le pacte avec le diable!De plus ils ont a dire que c'est au pouvoir en place de le faire!!

normale ils on voter pour eux!! ..mais alors c'est dire comme ils ont complètement perdu a l'esprit que c'est le peuple qui décide et qui a le pouvoir!

 

Fin bref , toujours pareil quoi!  


Modifié par Anonimo, 17 dcembre 2014 - 10:12 .

  • l'ombre aime ceci

#51 _khalil_

_khalil_

Posté 17 dcembre 2014 - 10:47

test anti-écologique :

1-Le compost, c’est :
a) un engrais naturel que je peux moi-même fabriquer avec des végétaux ou mes ordures ménagères,
b) un tas d’ordures en décomposition qui attire les pires vermines (taupes, souris, rats, Khmers verts),
c) un billet de train usagé ?

 

2-Une « décharge sauvage », c’est :
a) un lieu de dépôt de déchets illégal,
b) un espace de liberté,
c) un choc électrique de fort voltage

 

 

3-« Tout comme un amoureux de la nature se doit de planter au moins un arbre dans sa vie, tout vrai militant anti-écolo se doit de détruire au moins une fois un radar durant son existence. »


  • l'ombre aime ceci

#52 l'ombre

l'ombre

    Summum jus, summa injuria.

  • Membres
  • 1 945 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Summum jus, summa injuria.

Posté 17 dcembre 2014 - 12:52

test anti-écologique :

1-Le compost, c’est :
a) un engrais naturel que je peux moi-même fabriquer avec des végétaux ou mes ordures ménagères,
b) un tas d’ordures en décomposition qui attire les pires vermines (taupes, souris, rats, Khmers verts),
c) un billet de train usagé ?

 

2-Une « décharge sauvage », c’est :
a) un lieu de dépôt de déchets illégal,
b) un espace de liberté,
c) un choc électrique de fort voltage

 

 

3-« Tout comme un amoureux de la nature se doit de planter au moins un arbre dans sa vie, tout vrai militant anti-écolo se doit de détruire au moins une fois un radar durant son existence. »

les 2 derniers messages sont des plus claire ,j'ai apprécier les nuances et les subtilités et pour tout dire j'ai voter ( un comble ) pour le radar :bravo: qui est un manque flagrant d'intelligence

la réduction de la vitesse des voitures au départ de l'usine :fumeur:  a l'époque des chevaux tous a la même vitesse ( pas la puissance = nuance ) et pour les arbres l'idée est de richelieu >>>de replanter pour garder des forets immense et aussi de réduire les actions de la mer le long du littoral ( pour stopper l'érosion ) et bien d'autres solution que nos intellectuel ont sûrement zapper ( les nettoyages des canaux ,les digues de retenus ,le reboisement ,etc....) écologiste avant l'heure du buzz

Excusez moi pour le glissement  je suis encore brumeux  :sleep:    



#53 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 807 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 17 dcembre 2014 - 14:47

… et bien d'autres solution que nos intellectuels ont sûrement zappé ( les nettoyages des canaux, les digues de retenue, le reboisement, etc....)  

- Le reboisement est une responsabilité de l'état qui réduit parfois les moyens en personnel et augmente les objectifs financiers de l'ONF, et des propriétaires privés soucieux de rentabilité à cours terme.

- L'entretien des canaux est aussi de la responsabilité de l'état.

- Les digues de retenue, sans doute la lutte contre l'érosion des rivages atlantiques, est une responsabilité parfois partagée entre l'état et les communes riveraines.

 

Ces chantiers, travaux et opérations de gestion ont besoins de budgets autant que de compétences.

Les choix faits par les collectivités et par l'état conduisent à supprimer les moyens financiers, les postes techniques et les compétences.

 

Donc je ne vois pas en quoi l'écologie, qu'elle soit science ou politique, doit voir mis sur son dos tous les reproches formulés.

 

Ceci dit, partout en France on trouve des associations et des administrations qui diffusent les informations et les savoir-faire, en matière de compostage, de recyclage, de réparation, de réduction des déchets, de plantation, de transports durables…

Sincèrement, ces actions ne vous sont pas connues???



#54 l'ombre

l'ombre

    Summum jus, summa injuria.

  • Membres
  • 1 945 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Summum jus, summa injuria.

Posté 17 dcembre 2014 - 15:39

63 000 personnes en prison :fumeur: ils pourraient payer leurs dettes en travaillant pour le bien de la collectivité :salut: plutot que de regarder la télévision :rolleyes:


  • Anonimo aime ceci

#55 _khalil_

_khalil_

Posté 18 dcembre 2014 - 15:05

C'est un constat. Sans doute n'as-tu pas fait le même.

Ce que tu peux en dire m'intéresse.

Oui, floyd....Pour faire court, l'écologie politique, connais pas . Je trouve qu'actuellement tout le monde a une conscience écologique, plus ou moins grande, plus ou moins ciblée dans tel ou tel domaine ( énergie, pollution, défense animale,etc...) : insuffisant !...Alors tôt ou tard, les gouvernants en viendront à des mesures coercitives/punitives pour essayer de sauvegarder la planéte...fini le temps où on polluait au nom de la liberté...chacun de nos gestes quotidiens sera contrôlés au nom de l'éthique écologique . ( le feux de cheminée, ou en plein air en est un bon exemple)...



#56 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 807 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 18 dcembre 2014 - 16:14

Heureusement il y a bien longtemps que des mesures (certes perfectibles) sont prises par les pouvoirs publics pour limiter toutes sortes de pollutions et d'atteintes à l'environnement.

De droite ou de gauche les gouvernements successivement se sont attelés à ce travail, luttant contre les lobby et les conservatismes qui jugent toujours que les urgences sont ailleurs et les moyens trop difficiles à voter.

 

Toutes ces décisions sont issues d'une volonté de sauvegarder la planète.

On peut estimer qu'il aurait fallu commencer par les mesures les plus urgentes et que le mieux aurait été que les gens adhèrent spontanément à l'idée de modifier habitudes et comportements, mais hélas…

 

Faute de cette collaboration volontaire de tous, restaient la lutte politique et la sanction du vote.

L'écologie politique existe donc, pour porter des discours et des actes.



#57 _khalil_

_khalil_

Posté 18 dcembre 2014 - 17:26

 

 

Faute de cette collaboration volontaire de tous, restaient la lutte politique et la sanction du vote.

L'écologie politique existe donc, pour porter des discours et des actes.

C'est pas comme cela qu'on va y arriver : si les écolo agissent en faisant voter des lois liberticides, la sanction des votes va leurs retomber dessus ( c'est combien leur % en france) : ne rien faire est le plus sûr moyen de se faire réélire !

j'ai surtout envie de plus d'écologie, et de moins de politique,  voir plus du tout . faire confiance en la conscience des individus, et non de groupes constitués qui prennent les décisions à la place des gens ....la notion de conciterrien !


  • Anonimo aime ceci

#58 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 807 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 18 dcembre 2014 - 19:20

Remarque que nous autres quinqua et sexagénaires n'avons réussi que très partiellement à promouvoir une conscience écologique.

Et ce quelque soit la ou les méthodes employées.

Si la moindre règle commune adoptée et visant à limiter telle ou telle pollution, est perçue comme étant une loi liberticide, le problème est alors plus grave qu'on peut le dire.

 

Si l'écologie, en tant que science t'intéresse, alors comme déjà dit il ne manque pas de groupes de naturalistes qui étudient ensemble tel ou tel biotope, telle ou telle genre animal ou végétal.

Tiens j'ai un bon copain qui s'intéresse au frelon asiatique et qui repère et photographie les nids toujours plus nombreux.

Quand un dossier sérieux arrive sur le bureau du maire ou du président du conseil général, un grand pas est fait.



#59 Anonimo

Anonimo

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1 615 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ztigania-celtika
  • Intérêts:Les plus divers, mais avant tout l'humain et l'environnement

Posté 18 dcembre 2014 - 23:27

Oui, floyd....Pour faire court, l'écologie politique, connais pas . Je trouve qu'actuellement tout le monde a une conscience écologique, plus ou moins grande, plus ou moins ciblée dans tel ou tel domaine ( énergie, pollution, défense animale,etc...) : insuffisant !...Alors tôt ou tard, les gouvernants en viendront à des mesures coercitives/punitives pour essayer de sauvegarder la planéte...fini le temps où on polluait au nom de la liberté...chacun de nos gestes quotidiens sera contrôlés au nom de l'éthique écologique . ( le feux de cheminée, ou en plein air en est un bon exemple)...

 

Désolé khalil , mais ne croit pas surtout que c'est par "exigence écologique " que les gouvernements en viendrons au mesures coercitives !!!! 

D'une part ,chacun de nos gestes et déjà surveiller , et si cela ne feras que croître c'est uniquement par pure oligarchie et avarice ! le pouvoir de vie au de mort! 

D'autre part, rassure-moi!!...t'a pas remarquer que nous somme déjà dans le totalitarisme???

Pour finir ; de la planète ils en on rien a foutre !..seul  les ressource en tout genre les intéressent! et le profits plans de carrières , privilèges ....


Modifié par Anonimo, 18 dcembre 2014 - 23:36 .


#60 Anonimo

Anonimo

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1 615 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ztigania-celtika
  • Intérêts:Les plus divers, mais avant tout l'humain et l'environnement

Posté 18 dcembre 2014 - 23:36

Heureusement il y a bien longtemps que des mesures (certes perfectibles) sont prises par les pouvoirs publics pour limiter toutes sortes de pollutions et d'atteintes à l'environnement.

De droite ou de gauche les gouvernements successivement se sont attelés à ce travail, luttant contre les lobby et les conservatismes qui jugent toujours que les urgences sont ailleurs et les moyens trop difficiles à voter.

 

Toutes ces décisions sont issues d'une volonté de sauvegarder la planète.

On peut estimer qu'il aurait fallu commencer par les mesures les plus urgentes et que le mieux aurait été que les gens adhèrent spontanément à l'idée de modifier habitudes et comportements, mais hélas…

 

Faute de cette collaboration volontaire de tous, restaient la lutte politique et la sanction du vote.

L'écologie politique existe donc, pour porter des discours et des actes.

 

Bonsoir Floyd, 

Pour re-prendre un propos que j'ai développer plus haut , il y a pas d'homme politique qui soit; qui aurait vraiment a cœur l’écologie!

...peut être un petit Maire par-ci par-la ,mais c'est tout! 

Le reste a mon sens c'est souvent de l'initiative des citoyens .toujours peut nombreux a mon avis, qui sont l’énergie d 'une démarche en faveur de l'écologie!

Rien que dans mon environnement proche et large !..personne s'occupe de l’écologie !!mais alors tout le monde s'en contre-balance le coquillards!!!

Pourtant ce sont des gents bien! qui aiment la nature les bêtes les bords de mer ....


  • l'ombre aime ceci