Aller au contenu


Photo

La dame..euh!! dictatrice de fer est morte


  • Veuillez vous connecter pour répondre
57 réponses à ce sujet

#21 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 11 avril 2013 - 18:10

Ce qu’était le Thatchérisme me fut révélé un matin de rentrée des classes dans un petit village résidentiel du Yorkshire au début des années 1980. Une manière d’épiphanie.
J’accompagnais des amis anglais, conservateurs bon teint, qui inscrivaient leurs enfants dans l’école publique du village. Je fus décontenancé de voir des parents sortir de leur portefeuille des billets de cinq livres et les donner à tel ou tel membre du personnel de l’école. De quelles mystérieuses transactions s’agissait-il ?
Des coupes sombres – et même claires – ayant sérieusement affecté l’enseignement (je ne parle même pas de la suppression de la pinte de lait quotidienne par Thatcher quand elle avait été ministre de l’Éducation et des Sciences au début des années soixante-dix), les écoles durent trouver de nouvelles ressources. D’où, dans cette école comme dans d’autres, la création de clubs de toutes sortes (photo, football, philatélie, aéromodélisme etc.) que les enfants ne pouvaient fréquenter que contre espèces sonnantes et trébuchantes. Comme je me trouvais dans un environnement bourgeois et de droite, je n’entendis aucune récrimination parentale.
Le mythe fondateur de Maggie, c’est sûrement le père qui, épicier et brièvement maire de sa ville, fut le premier membre de la famille à sortir de la condition ouvrière. Sans oublier non plus l’humiliation qu’elle put connaître alors que, étudiante, elle fréquenta un jeune de la haute société. La famille du joli cœur refusa de la recevoir.
Intellectuellement, Thatcher fut un mélange d’idéologie dure et de pragmatisme débridé. Le credode toute son existence est connu : « la société, ça n’existe pas » (There is no such thing as society), sauf, bien entendu, lorsqu’elle reçut diverses bourses durant toute sa scolarité et qu’elle bénéficia, à partir de 1945, de la gratuité totale des soins. Dans le domaine religieux, elle abandonna le méthodisme rigoriste et très petite-bourgeoisie de ses parents pour l’anglicanisme plus établi et plus chic de son riche mari divorcé. Comme parlementaire chevronnée, Thatcher fut une artiste en matière de négociations et de compromis.
Lorsqu’elle parvient au 10 Downing Street, elle rompt avec le consensus d’après-guerre, connu pour les Britanniques sous le nom de “ Butskellism ” , mot-valise forgé à partir de Butler (conservateur progressiste) et Gaitskell (travailliste modéré). L’héritage d’un État providence accepté par la droite, Thatcher va le refuser. En détruisant ce qui coûte et en privatisant ce qui rapporte. À Leeds, pour ne donner que cet exemple, j’ai assisté à une révolution dans les transports publics. Du jour au lendemain, la régie municipale dut laisser la place à des compagnies privées. On vit alors trente sociétés se battre pour le centre de la ville tandis que les quartiers périphériques étaient délaissés. La jungle libérale dans toute sa splendeur.
Par diverses lois et par le naufrage des industries traditionnelles, Thatcher affaiblit un syndicalisme jusqu’alors puissant, et elle insulta la dignité et l’intelligence de la classe ouvrière en criminalisant sa résistance (et le pays importe désormais quarante millions de tonnes de charbon par an). Comme son modèle Churchill dans l’entre-deux-guerres. Elle développa un discours idéaliste sur la réussite par l’effort, la prééminence de la famille (la sienne n’eut rien d’exemplaire link–) et de la propriété privée. Elle s’aligna sur les États-Unis reaganiens, fut hostile à l’Europe tout en sachant très subtilement exploiter les contradictions entre la France et l’Allemagne. Elle glorifia les valeurs de décence (sauf pour faire mourir Bobby Sands à petit feu) et de parcimonie, alors qu’autour d’elle ce ne fut qu’enrichissement fulgurant et corruption. Durant son règne de onze ans, la société britannique devint de plus en plus clivée et violente. Dans ce pays où l’on ne prenait pas forcément garde de fermer la porte à clé quand on partait de chez soi, toutes les habitations furent munies d’alarmes. Uni, le royaume devint désuni, avec des régions partant à la dérive et des millions de chômeurs et de précaires qui ne pouvaient plus se payer un morceau de viande. Les familles se décomposèrent. Je n'en mettrais pas ma main au feu, mais je pense qu'il n'est pas totalement fortuit que les deux grands drames footballistiques des années 1980 (Le Heysel et Sheffield, 140 morts en tout) impliquèrent des équipes anglaises. Le symptôme de maux très profonds.
Pour masquer les dégâts, en particulier ceux concernant les chômeurs, les services de Thatcher inventèrent quatorze (14 !) manières successives de les compter. Preuve que la fille d’épicier pouvait faire dire aux chiffres ce qu’elle voulait. Le nombre des Britanniques propriétaires de leurs maisons augmenta substantiellement, tandis que celui des actionnaires tripla. Tout comme le nombre des familles vivant en dessous du seuil de pauvreté. Les plus pauvres virent leurs revenus baisser de 10% en dix ans ; ceux des plus riches augmentèrent de 60% dans le même temps.
Thatcher citait son père à tout bout de champ, se servant de son enseignement dans ses discours sur la moralité, mais elle ne lui rendait jamais visite. Elle n’a jamais rien dit de sa mère, décédée en 1960, sauf pour mentionner qu'elle lui avait appris à repasser les chemises de son futur mari...
Lorsque son Alzheimer fut rendu public, je fis la proposition suivante dans les colonnes de je ne sais plus quel site de gauche : on prend la Maggie, on la plante toute seule à Piccadilly Circus et là, au nom du libéralisme, de la philosophie de Hayek, de sa propre philosophie, on la laisse se débrouiller.
Je reçus une bordée d'insultes.
http://bernard-gensa...-116941553.html


  • EcliptuX aime ceci

#22 Bastringue

Bastringue
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne

Posté 11 avril 2013 - 18:23

*
MESSAGE POPULAIRE !

(re)passant: "J'en ai simplement assez de payer des impôts pour assister trop de gens qui ne sont pas capables de se bouger"

 

Coût pour l'Etat de l'évasion fiscale : (estimé par le Sénat) entre 30 et 36 milliards d'euros.

 

Coût du RSA : 3,8 milliards d'euro.

 

Tu n'as pas l'impression de te tromper de cible?


  • EcliptuX, libertie, Gallizour et 1 autre aiment ceci

#23 _(re)passant_

_(re)passant_

Posté 11 avril 2013 - 19:27

Non, il y a  simplement deux cibles....



#24 Gallizour

Gallizour
  • Genre: Homme
  • Localisation:Villelaure

Posté 11 avril 2013 - 19:45

Mort de Bobby Sands

Le 5 mai 1981, Bobby Sands meurt à l’hôpital de la prison après 66 jours de grève de la faim. L’annonce de sa mort provoqua de nombreuses émeutes dans les quartiers nationalistes en Irlande du Nord. Deux personnes trouveront la mort à cette occasion (un laitier et son fils). Plus de 100 000 personnes suivirent le cortège lors de ses funérailles. En réponse à une question parlementaire relative à la mort de Bobby Sands, Margaret Thatcher déclara à la Chambre des communes : « Monsieur Sands était un criminel condamné. Il a fait le choix de s'ôter la vie. C'est un choix que l'organisation à laquelle il appartenait n'a pas laissé à beaucoup de ses victimes. » (« Mr. Sands was a convicted criminal. He chose to take his own life. It was a choice that his organisation did not allow to many of its victims. »)

L’impact politique

En plus de Bobby Sands, six autres membres de l'IRA et trois de l'INLA moururent des suites de la grève de la faim. L'image de Bobby auprès de la plupart des républicains irlandais et des sympathisants du groupe terroriste est celle d'un martyr, étant resté ferme face à l'intransigeance du gouvernement londonien. Au-delà, la position du gouvernement britannique a également choqué nombre de nationalistes s’opposant à l'IRA.

Dans les mois qui ont suivi l'agonie puis la mort de Bobby Sands et de ses compagnons, de par sa couverture médiatique, l'IRA a vu les dons et le nombre de ses membres augmenter sensiblement, et une nouvelle vague de violence remarquable par le durcissement des positions tant des nationalistes que des unionistes.

Les 10 grévistes de la faim

  • Bobby Sands (IRA), 27 ans, meurt le 5 mai 1981 après 66 jours de grève de la faim
  • Francis Hughues (IRA), 25 ans, meurt le 12 mai 1981 après 59 jours de grève de la faim
  • Raymond McCreesh (IRA), 24 ans, meurt le 21 mai 1981 après 61 jours de grève de la faim
  • Patsy O'Hara (INLA), 23 ans, meurt le 21 mai 1981 après 61 jours de grève de la faim
  • Joe McDonnell (IRA), 30 ans, meurt le 8 juillet 1981 après 61 jours de grève de la faim
  • Martin Hurson (IRA), 29 ans, meurt le 12 juillet 1981 après 46 jours de grève de la faim
  • Kevin Lynch (INLA), 25 ans, meurt le 1er août 1981 après 71 jours de grève de la faim
  • Kieran Doherty (IRA), 25 ans, meurt le 2 août 1981 après 73 jours de grève de la faim
  • Thomas McElvee (IRA), 23 ans, meurt le 8 août 1981 après 62 jours de grève de la faim
  • Michael Devine (INLA), 27 ans, meurt le 20 août 1981 après 60 jours de grève de la faim

Citations

"Ils n'ont rien dans leur arsenal impérial tout entier qui puisse briser l'esprit d'un Irlandais si celui-ci ne veut pas être brisé." (They have nothing in their whole imperial arsenal that can break the spirit of one Irishman who doesn't want to be broken)

"Notre vengeance sera le rire de nos enfants." (Our revenge will be the laughter of our children.)

"J'étais seulement un enfant de la classe ouvrière d'un ghetto nationaliste, mais c'est la répression qui a créé l'esprit révolutionnaire de liberté. Je ne me résoudrai qu'à la libération de mon pays, jusqu'à ce que l'Irlande devienne une république souveraine, indépendante et socialiste." (I was only a working-class boy from a Nationalist ghetto, but it is repression that creates the revolutionary spirit of freedom. I shall not settle until I achieve liberation of my country, until Ireland becomes a sovereign, independent socialist republic)

"Chacun, Républicain ou autre, a son propre rôle particulier à jouer." (Everyone, Republican or otherwise has their own particular role to play.")

 

 

Cette charogne est morte c'est la bonne nouvelle de la semaine.


Modifié par Gallizour, 11 avril 2013 - 19:47 .

  • EcliptuX aime ceci

#25 _(re)passant_

_(re)passant_

Posté 11 avril 2013 - 20:18

: « Monsieur Sands était un criminel condamné. Il a fait le choix de s'ôter la vie. C'est un choix que l'organisation à laquelle il appartenait n'a pas laissé à beaucoup de ses victimes. »
 

"................. Je ne me résoudrai qu'à la libération de mon pays, jusqu'à ce que l'Irlande devienne une république souveraine, indépendante et socialiste." (I was only a working-class boy from a Nationalist ghetto, but it is repression that creates the revolutionary spirit of freedom. I shall not settle until I achieve liberation of my country, until Ireland becomes a sovereign, independent socialist republic)

La réponse  de Margareth Thatcher est la bonne, on ne l'a pas tué, il a choisi

 

Pour la deuxième citation (je ne sais pas faire de multicitation) on oublie simplement qu'il y a en Irlande du Nord une population qui refuse l'indépendance et se considère comme anglaise (descendants du prolétaria anglais venu au XIX eme siècle) . On en fait quoi? On les vire sur des critères ethnicos-religieux comme les pied-noirs d'Algérie?


Modifié par (re)passant, 11 avril 2013 - 20:19 .


#26 Panthera Pardhus

Panthera Pardhus
  • Genre: Femme
  • Localisation:entre un jardin et une rivière

Posté 11 avril 2013 - 20:37

*
MESSAGE POPULAIRE !

'Re)Passant, je te souhaite (vraiment très sincèrement, il n'y a aucune ironie dans mes propos) de ne jamais, ni toi ni tes proches, en être réduits, quel que soit le motif à devoir te laisser mourir de faim pour essayer de faire valoir un de tes droits que l'on aura bafoué.

Si malgré tout c'était le cas, sache je soutiendrai ton combat du mieux que je peux, quelque que soit mon opinion personnelle sur ce que tu considéreras comme un droit.


  • EcliptuX, cerise, libertie et 2 autres aiment ceci

#27 polaris

polaris
  • Genre: Homme
  • Localisation:Sud

Posté 11 avril 2013 - 21:37

syndrome de stockholm peut être ?


Modifié par polaris, 11 avril 2013 - 21:37 .


#28 Panthera Pardhus

Panthera Pardhus
  • Genre: Femme
  • Localisation:entre un jardin et une rivière

Posté 11 avril 2013 - 21:51

syndrome de stockholm peut être ?

 

Ben non.



#29 polaris

polaris
  • Genre: Homme
  • Localisation:Sud

Posté 11 avril 2013 - 22:03

destiné aux afficionados de la madame of course



#30 Panthera Pardhus

Panthera Pardhus
  • Genre: Femme
  • Localisation:entre un jardin et une rivière

Posté 11 avril 2013 - 22:07

Oups, sorry.... (je vais là, hein... :parking-a-boulay: )



#31 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 12 avril 2013 - 09:16

'Re)Passant, je te souhaite (vraiment très sincèrement, il n'y a aucune ironie dans mes propos) de ne jamais, ni toi ni tes proches, en être réduits, quel que soit le motif à devoir te laisser mourir de faim pour essayer de faire valoir un de tes droits que l'on aura bafoué.
Si malgré tout c'était le cas, sache je soutiendrai ton combat du mieux que je peux, quelque que soit mon opinion personnelle sur ce que tu considéreras comme un droit.

 

Mouip, le genre de raisonnement à ranger avec le membre qui affirmait que les suicides chez France Telecom était un coup monté des syndicats ou le journaliste alakon qui se démandait pourquoi un gars s'était immolé devant l'entrée d'une agence de Pole Emploi. C'est vrai quoi, c'est leur faute, ils l'ont choisi...

 



#32 gunday

gunday

Posté 12 avril 2013 - 10:34

2012 ce n'est pas 2010:
il suffit de taper sur le net benfice total 2012 et tu as 200 réponses!
https://www.google.f...rErCp0AXrr4DQCQ

Et en tapant écologie et danger dans google, j'ai plus de 5 millions de réponses.
Conclusion l'écologie est dangereuse.
C'est un nouveau mode de démonstration appelé démonstration google. :grognon2:

Pour 2012, en lisant les comptes de résultats, je vois que Total a payé entre 13 et 14 milliards d'impôts.
Par contre, je n'ai pas trouvé les chiffres pour la France, ni pour les impôts, ni pour le bénéfice, mais j'ai pas lu le rapport annuel. (je sais pas si il est déjà publié!)

 

 

(re)passant: "J'en ai simplement assez de payer des impôts pour assister trop de gens qui ne sont pas capables de se bouger"
 
Coût pour l'Etat de l'évasion fiscale : (estimé par le Sénat) entre 30 et 36 milliards d'euros.
 
Coût du RSA : 3,8 milliards d'euro.
 
Tu n'as pas l'impression de te tromper de cible?

L'évasion fiscale est souvent considéré comme la conséquence d'une fiscalité trop élevé et totalement instable. (vous avez vu que la personne que vous haïssez a simplifié et stabilisé la fiscalité outre-manche?)
Le RSA n'est qu'une des aides comprises dans le principe de solidarité français.

De plus je pense que (re)passant n'attaque pas le principe de la solidarité, mais la logique qui fait que certains individus préfèrent ne rien faire plutôt que de se bouger.

 

Mouip, le genre de raisonnement à ranger avec le membre qui affirmait que les suicides chez France Telecom était un coup monté des syndicats ou le journaliste alakon qui se démandait pourquoi un gars s'était immolé devant l'entrée d'une agence de Pole Emploi. C'est vrai quoi, c'est leur faute, ils l'ont choisi...

Je vais sûrement en faire réagir quelques un, mais les personnes se suicidant le choisissent eux-même. C'est d'ailleurs la définition du suicide, sinon ça s'appelle un meurtre.
Ensuite, j'ai toujours eu du mal à comprendre l'intérêt de se suicider pour son travail. Si il est détestable, pourquoi ne pas en chercher un autre?



#33 ambre

ambre

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 343 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Cévennes
  • Intérêts:nature, simplicité, création, spiritualité....

Posté 12 avril 2013 - 11:12




Ensuite, j'ai toujours eu du mal à comprendre l'intérêt de se suicider pour son travail. Si il est détestable, pourquoi ne pas en chercher un autre?

 

Eh ben bravo gunday, au moins on est sur que tu n'as jamais travaillé à l'usine ou à la chaine.......Heu en faire un autre de travail??Ah bon t'as déjà essayer à 20 ans de bosser autrement sans aucun diplôme????Parce que moi je l'ai vécu et je peux te dire que j'avais pas le choix.....Faites attention à ce que vous dites......

 

 

Et puis tu as l'air de sous entendre que dans la série de suicides à France Télécom, France Télécom n'est pas responsable????? Et ben moi non je considère que France Télécom est entièrement responsable, ne plus supporter son travail au point de se suicider, si...Moi j'appelle çà un meutre mais France Télécom ne sera jamais puni bien entendu......

 

Facile ce que tu dis, en fait le gros bonhomme assis derrière son bureau toute la journée avec son gros cigare dirait la même chose que toi.......


Modifié par ambre, 12 avril 2013 - 11:34 .

  • Anonimo aime ceci

#34 _movaizerbe_

_movaizerbe_

Posté 12 avril 2013 - 12:01

bonjour,

s'il ne doit y avoir qu'une seule liberté pour un être humain, c'est le choix de vivre ou pas, pas de quoi s'embrouiller. J'ai faillit penser que les suicides professionnelles n'avaient rien à faire sur un topic autour de la dépouille de Mme Tatcher, mais finalement...ben si!

Tatcher est décédèe, mais les valeurs économiques qu'elle défendaient ne se sont jamais si bien portées.

Et on ne saura jamais si les désespoirs qu'elle a personnellement provoqué, par ses choix politiques et démocratiques, sont compensés par les redressement financiers qu'elle a opérée dans une Angleterre exangue.

Sa personnalité a contribué à empêcher l'emergence d'autres alternatives, et je sens confusément que l'europe n'a put devenir une Europe sociale, à cause de son opposition à Delors, entre autre.

Il n'y a pas à se réjouir de son décès, mais j'aurais préféré qu'elle non-vive.

voilà comment pense un petit homme avec un p'tit cigare!


  • libertie et ambre aiment ceci

#35 _(re)passant_

_(re)passant_

Posté 12 avril 2013 - 12:22

...Et on ne saura jamais si les désespoirs qu'elle a personnellement provoqué, par ses choix politiques et démocratiques, sont compensés par les redressement financiers qu'elle a opérée dans une Angleterre exangue.

 

Voila une réponse équilibrée.



#36 gunday

gunday

Posté 12 avril 2013 - 13:32

Eh ben bravo gunday, au moins on est sur que tu n'as jamais travaillé à l'usine ou à la chaine.......Heu en faire un autre de travail??Ah bon t'as déjà essayer à 20 ans de bosser autrement sans aucun diplôme????Parce que moi je l'ai vécu et je peux te dire que j'avais pas le choix.....Faites attention à ce que vous dites......

Non effectivement je n'ai pas travaillé à la chaîne.
Par contre, même sans diplôme, il y a moyen de trouver du travail. Et j'ai plusieurs cas dans mon entourage qui on trouvé du travail sans diplôme. (et j'ai déjà eut des offres de CDI durant mes jobs d'été)
Ensuite, ne pas avoir de diplôme à 20 ans n'empêche pas de prendre des cours du soir ou par correspondance pour obtenir un diplôme à 25 ans, voir un second à 30 ans, etc.


 

Et puis tu as l'air de sous entendre que dans la série de suicides à France Télécom, France Télécom n'est pas responsable????? Et ben moi non je considère que France Télécom est entièrement responsable, ne plus supporter son travail au point de se suicider, si...Moi j'appelle çà un meutre mais France Télécom ne sera jamais puni bien entendu......

Quoi que tu puisses en dire, j'estime que le suicide est avant tout un geste personnel (c'est d'ailleurs ce qui le rend si dur à diagnostiquer)
Au niveau de FT, il y a une énorme responsabilité au niveau de leur rse.
Il semble d'ailleurs établi qu'il y a eu des pratiques très mauvaises au niveau du management.
Mais dire que FT est entièrement responsable me parait un raccourci un peu simpliste. (les causes de ce genre de geste sont souvent nombreuses et complexes)

#37 _(re)passant_

_(re)passant_

Posté 12 avril 2013 - 14:29

"Ensuite, ne pas avoir de diplôme à 20 ans n'empêche pas de prendre des cours du soir ou par correspondance pour obtenir un diplôme à 25 ans, voir un second à 30 ans, etc"

 

Pour avoir tenté et raté ainsi  un bac +3 comptabilité finance sans être allé jusqu'au bac je peux te dire que c'est costaud et qu'il faut être très lucide sur ce qu'on vise. On peut doper un niveau, au delà c'est une vie de moine avec des taux d'échec très élevés. Je peux développer!  



#38 ambre

ambre

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 343 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Cévennes
  • Intérêts:nature, simplicité, création, spiritualité....

Posté 12 avril 2013 - 15:46

Alors d'abord à 20 ans je ne pouvais pas prendre de cours du soir, je bossais trop.......Et puis quand je ne bossais pas je faisais autre chose qui me plaisait...(les radios libres vous connaissez, et ben j'ai préféré y participer activement durant des années (et je ne regrette pas du tout)plutôt que de prendre des cours du soir pour bosser pour une société à laquelle je n'ai jamais cru.......

 

D'autre part puisqu'il faut qu'on en arrive là, tu ne sais pas à qui tu t'adresse gunday, car justement moi j'ai fait une tentative de suicide et suis restée 10 jours dans le coma....T'as jamais entendu parler du harcèlement moral????? Ca te dit?????Ou tu veux vraiment quue j'étale ce que je sais dessus???

 

Quand à ce que je faisais à 20 ans, franchement j'avais autre chose à foutre (des choses bien plus intéressantes) qu'à projeter de travailler dans une société pourrie jusqu'à la& moelle (mon avis sur cette société était le même à 20 ans......

 

 

A 20 ans j'étais très proche de Guattarri (radio tomate c'est lui aussi ou je participais) et aussi de Deleuze puisque j'allais à toutes ses conférences à Vincennes, et ben çà m'a apporté bien plus (que de l'argent entres autres).... mon père m'avait proposé maths sup ou l'école Boule(à la condition que je reste dans la famille et il en était hors de question), j'ai tout refusé jusqu'à la sainte famille, peut être que j'avais un coeur que la raison n'a pas.....


Modifié par ambre, 12 avril 2013 - 15:58 .


#39 Bastringue

Bastringue
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne

Posté 12 avril 2013 - 17:44

gunday: "L'évasion fiscale est souvent considérée comme la conséquence d'une fiscalité trop élevée"

 

Pauvres riches à qui on veut piquer leur pognon....

 

C'est du foutage de gueule ce que tu écris. Le gars qui gagne 1500 euros, une fois qu'il a payé son loyer, ses charges, sa TVA, ses impots, sa taxe d'habitation il lui reste quoi à la fin du mois? Et il faudrait aller pleurer sur le sort de celui qui gagne des millions parcequ'on va lui en prendre la moitié?


  • Gallizour et Anonimo aiment ceci

#40 libertie

libertie
  • Genre: Femme
  • Localisation:au bout de mon coeur

Posté 12 avril 2013 - 18:57

*
MESSAGE POPULAIRE !

Ben oui Bastringue, c'est mathématique un gars qui gagne par an plus d'un million d'euros. S'il paye 50% d'impôt il ne lui en restera que 500 000 à la fin de l'année.  Il n'arrivera pas avec ça à couvrir ses frais : la voiture de luxe, la maison de luxe à entretenir, le personnel de maison, les restos, l'entretien de la piscine, le jardinier etc.... 

Alors il décidera de partir. Finalement c'est peu... 

Il ne se rendra pas compte que certaines personnes vivent avec 1000 euros par mois et qu'une fois qu'ils ont tout payé il ne leur reste presque rien pour vivre....ou ...survivre....  

 

Merci madame Thatcher.... 

 

 

Concernant le harcèlement moral souvent du à des méthodes de management ou à l'immobilisme de certains face à des situations conflictuelles, ou à des problème de stress etc, oui cela peut entraîner le suicide. 

Même si on considère que les personnes sont libres de passer à ou non à l'acte, il faut juste savoir que c'est une réelle souffrance personnelle, une douleur indescriptible avec des crises d'angoisse qui peuvent entraîner des douleurs physiques très intenses;  dans le cadre du travail qui fait que la personne n'arrive pas à voir le bout d'un tunnel.  La personne se dit alors que la seule façon d'arriver s'en sortir et de dénoncer en même temps ce qu'elle vit est de se suicider sur son lieu même de travail. 

 

Nous sommes tous des humains.   Exemple de harcèlement moral qui entraîne ce genre de chose: s'entendre en permanence dire que les choix que l'on effectue au quotidien sont mauvais, même s'ils sont tout à fait corrects, et normaux.  Je connais parfaitement cela également. 

Exemple dés que l'on dit quelque chose , on est dénigré sans arrêt et souvent derrière notre dos, on monte les gens les uns contre les autres (diviser pour mieux régner) ; on isole la personne à abattre; on émet des doutes quant  à ses compétences (même si ce n'est pas le cas ..) on la met au placard, ne lui donnant aucun travail; on ne lui adresse plus la parole, même plus dire bonjour; etc.... Les méthodes sont très connues et sont réelles. La douleur est telle chez la personne qui subit qu'elle arrive au boulot la boule au ventre;  elle peut être victime de crises d'angoisse qui entraînent des palpitations, des crises de panique;  de peur; la moiteur des mains, etc... 

Il faut travailler pour donner à manger à ses enfants à sa famille, il faut endurer, il faut arriver à avancer jusqu'au jour où on n'arrive plus à avancer, on ne peut plus mettre un pied devant l'autre.  Où on est tellement mal que l'on ne voit plus rien ni personne , où on devient insupportable pour nos enfants et ou les proches doivent subir notre mal être tellement présent qu'à leur tour ils craquent. Et là tout s'effondre. Du coup le seul moyen de ne plus souffrir à la fois moralement et physiquement est de disparaître .. ET si on choisit le lieu où l'on travaille pour agir ainsi c'est pour dénoncer les problèmes que l'on rencontre.  

Cela peut arriver à tout le monde. Il suffit d'être en face d'une personne nocive,  perverses, vicieuse ou d'être pris dans l'engrenage de méthodes de management inadaptées pour que la spirale devienne infernale. 

La grande  majorité des suicides au boulot est le témoignage de cette souffrance au long cour. C'est aussi la plupart du temps de vrais appels à l'aide parce qu'on n'a pas réussi à avoir une épaule compatissante sur laquelle s'épancher.  Nous pouvons tous un jour en arriver là. 

Des personnes perverses et vicieuses capables de faire leurs coups en douces il en existe malheureusement c'est souvent une simple question de pouvoir et de jalousie... et/ ou de méthodes de management qui cassent l'employé pour le faire ployer sous les ordres et en faire un parfait petit soldat. 


  • EcliptuX, cerise, ambre et 1 autre aiment ceci