Aller au contenu


Photo

Mes recherches sur l'obsolescence (programmée ou pas)


  • Veuillez vous connecter pour répondre
29 réponses à ce sujet

#1 redneck_joe

redneck_joe
  • Genre: Homme
  • Localisation:Belgique
  • Intérêts:Photographie, réparation, restauration, histoire.

Posté 07 mai 2013 - 17:22

J'ai lu dans un journal Belge un article sur l'obsolescence programmée et surtout le fait qu'elle soit de plus en plus reconnue. Le documentaire diffusé sur la chaîne ARTE avait en son temps amené les gens à réfléchir à ce phénomène.

 

A mes heures perdues, j'ai réalisé un petit document dont je vous fais part. Ce dernier est bien entendu ouvert à la discussion, vu qu'il représente mon opinion et pas forcément des vérités incontestables.

 

L'obsolecence.

 

Ce n'est pas un mal si elle est seule en cause. Une technologie est obsolète si cette dernière n'est plus utilisée par la majorité des gens. A titre d'exemple, j'écris en ce moment depuis un ordinateur qui date de 2006. Il est considéré comme obsolète, mais je peux encore l'utiliser. Un modèle plus ancien comme un Commodore 64 est définitivement obsolète, mais pour peu qu'il fonctionne encore, libre à vous de l'utiliser, par nostalgie ou tout simplement parce que vous aimez.

 

Les produits obsolètes sont d'ailleurs très intéressants car ils ne sont pas vendus très cher, certains sont même donnés ou jetés. Ainsi, pas besoin de payer des sommes considérables pour le dernier iPhone, vous pouvez facilement acheter un téléphone portable pour 20 euros, sans tous les gadgets actuels, voire même utiliser un ancien téléphone.

 

Le scandale vient quand l'obsolescence n'est pas seule, mais accompagnée d'une restriction de fonctionnement. Je vais développer ce dernier point.

 

Obsolescence programmée et dysfonctionnement prévu.

 

Ce principe est assez complet car plusieurs dispositifs existent afin de rendre inutilisable un objet et ce dans une période calculée. Loin de moi l'idée de parler de conspiration, mais il faut reconnaitre que la chose est assez choquante.

 

Vous avez des dispositifs grossiers comme des puces qui bloquent le système après un certain nombre de cycles (cas de la fameuse imprimante dans le documentaire, mais aussi des machines à laver) et des dispositifs plus sournois.

 

De nombreuses électroniques modernes ont une faute de conception volontaire. Les plus répandues consistent à placer un composant qui se détériore à la chaleur juste à côté d'un composant qui dégage de la chaleur (condensateur électrolytique près d'une résistance de forte puissance) et ce que les Anglophones appellent le "under-rating", c'est à dire l'emploi d'un composant utilisé  ses limites, limitant ainsi sa durée de vie.

 

On peut également parler des machines à laver dont les roulements sont moulés dans le tambour, rendant leur remplacement impossible sans devoir remplacer la quasi intégralité de la mécanique. Dans le cas des machines à laver, on peut citer l'usage de plastiques au lieu de l'inox pour les cuves. Une cuve en inox ne garde aucune odeur tandis que les cuves en plastique finissent par conserver l'odeur et au final, la machine à laver "sent mauvais" avec une odeur de moisissure désagréable.

 

Je remarque également une véritable arnaque sur le prix des pièces détachées, prix qui ont augmenté de manière considérable depuis moins de 10 ans. Il y a quelques années, j'ai du remplacer une pièce sur un appareil. c'était en 2001 et la pièce, fabriquée aux USA coûtait 50 francs, soit environ 8 euros. J'ai du remplacer une pièce identique en 2012 et le prix était monté à plus de 30 euros pour du Made In China. La véritable arnaque se situe dans une pratique intolérable qui est celle de la pièce détachée dont le prix dépasse le prix de l'appareil dans lequel elle est contenue. Pour moi, cette situation ne peut se justifier, il est anormal de vendre plus 100 euros une pièce détachée d'un objet qui est vendu complet pour 80 euros.

 

C'est véritablement un scandale en trois étapes : On provoque une panne, on décourage financièrement la réparation ou on la rend impossible.

 

Le cas des ordinateurs et autres informatiques.

 

A ce sujet, il y a à boire et à manger. L'accusation que l'on fait à une célèbre marque à la pomme consiste à dire que leurs téléphones ne possèdent pas de batterie remplaçable. C'est faux. Il faut acheter la batterie sur le net, suivre un tutoriel assez complexe mais la vérité est que la batterie est remplaçable, pas par tout le monde (faut être bricoleur) mais c'est possible.

 

Un phénomène que j'ai constaté est le blocquage pur et simple de la machine. Auparavant, si vous possédiez un ancien ordinateur, il était possible de le "gonfler" (mémoire, disque dur) et ça fonctionnait. Certes, l'ordinateur était plus lent, mais il était possible d'aller sur le net et de travailler avec cette machine.

 

J'ai vu la chose arriver sur Mac et plus tard sur PC : Le logiciel refuse de s'installer. Je ne parle pas de logiciels lourds et profesionnels, mais d'un navigateur Internet ou du pilote d'une imprimante qui refuse de s'installer sur certaines machines. Je ne parle pas d'antiquités des années 90, mais bien d'ordinateurs qui ont entre 5 et 7 ans ou de téléphones à plus de 500 euros neufs, inutilisables deux ans plus tard.

 

Certes, il existe des logiciels et des astuces pour contourner ces limitations, mais il est malheureux d'avoir recours à de telles manipulations pour simplement utiliser un objet que l'on a payé.

 

La qualité en baisse des produits.

 

Le cas le plus connu est celui de la fameuse ampoule de Livermore qui fonctionne depuis plus de 100 ans. Ce cas est mal choisi, très mal choisi car la technologie de cette ampoule n'est pas la même et ses conditions d'utilisation sont différentes d'un usage domestique. Par contre, j'ai un constat plus actuel à propos des ampoules électriques à incandescence.

 

Lorsque les ampoules à incandescence ont cessé d'être commercialisées, j'ai fait des stocks sur les vide-greniers. J'ai acheté beaucoup d'ampoules pour un prix dérisoire, des ampoules neuves d'anciens stocks, de marques disparues comme ITT, Claude ou encore MAZDA.

 

Nous avions un luminaire dans le salon. Un jour, j'ai remplacé toutes les ampoules par des modèles à incandescence de marque réputée (Philips) achetées récemment. Une semaine plus tard, une ampoule venait à griller et au bout de deux mois, toutes les ampoules étaient grillées. J'ai recommencé avec des ampoules modernes d'une autre marque (OSRAM) et le phénomène s'est reproduit. J'ai contrôlé la tension qui est normale (230 volts environ). J'ajoute qu'à deux reprises, une ampoule a explosé à l'allumage (projetant du verre dans la pièce), chose que je n'ai jamais vu auparavant.

 

J'ai finalement puisé dans mon vieux stock et installé des ampoules anciennes n'ayant jamais servi. Depuis près de 3 mois, toutes les ampoules sont encore en état de fonctionnement. J'ajoute que cette pièce est sombre et que l'éclairage naturel y est peu présent, la période de l'année influence peu leur nombre d'heures de fonctionnement.

 

La question que je me pose est la suivante : Les industriels auraient-ils récemment réduit la qualité des ampoules à incandescence pour favoriser l'achat de leurs lampes "économiques" ? Je pense que oui.

 

Ma conclusion est que le système nous innonde réellement de produits prêts à être jetés, conçus pour ne pas être réparés et de qualité volontairement moindre.


  • EcliptuX, Gallizour et kiwinette aiment ceci

#2 _strychnine_

_strychnine_

Posté 07 mai 2013 - 17:34

Totalement d,accord...

Et pour parler d'ampoules, les saletés d'ampoules économiques, qui en plus d'être mauvaises pour la santé, difficiles à retraiter, ne durent pas du tout plus longtemps que les ampoules anciennes normales. Et elles ont aussi des comportements bizarres...



#3 redneck_joe

redneck_joe
  • Genre: Homme
  • Localisation:Belgique
  • Intérêts:Photographie, réparation, restauration, histoire.

Posté 07 mai 2013 - 17:41

Les fameuses CFL ou Fluo-compactes contiennent du mercure et du plomb et on parle déjà de risques sanitaires, alors qu'elles sont relativement récentes (il a fallu des années pour se rendre compte des dangers de l'amiante, si on se rend compte si vite des dangers de ces ampoules, ils doivent être sacrement élevés).



#4 _movaizerbe_

_movaizerbe_

Posté 07 mai 2013 - 18:21

bonsoir,

c'est bien que vous puissiez parler de cet obsolescence programmée sans vous énerver. Parce que moi, ça fait des années que ça me revolte :mur:

Mais au delà de l'arnaque commerciale (qui a dit pléonasme?!!!), ce qui me provoque la nausée, c'est cet incroyable gachis de matière première et d'énergie.

Alors je boude et je n'achète plus rien, et le commerce est bien puni, mais j'ai faim!


  • Gallizour et redneck_joe aiment ceci

#5 redneck_joe

redneck_joe
  • Genre: Homme
  • Localisation:Belgique
  • Intérêts:Photographie, réparation, restauration, histoire.

Posté 07 mai 2013 - 18:36

C'est révoltant car ca va à l'encontre de tout ce que la société nous enseigne, à savoir entre autres que l'argent nous permettrait une vie meilleure. Or, c'est révoltant d'acheter un iPhone ou un Mac Book très cher, en se disant "c'est cher car c'est de la qualité et je vais le conserver longtemps" alors que ce n'est pas le cas, pas du tout même...

 

Vous savez, mes chaussures de tous les jours sont des modèles sans marque (chaussures en toile semelle cahoutchouc) achetées 5 euros la paire via Internet. Eh bien, ces chaussures tiennent plus longtemps que des marques comme VANS ou Converse qui coutent 10 à 15 fois plus cher.

 

Je pense que la morale de nos grands parents (acheter de la qualité pour le garder plus longtemps) n'a plus de raison d'être car aujourd'hui, acheter un produit cher ne signifie plus possession d'un objet de qualité.



#6 Panthera Pardhus

Panthera Pardhus
  • Genre: Femme
  • Localisation:entre un jardin et une rivière

Posté 07 mai 2013 - 19:14

@ Movaizerbe: Euh...je crois qu'il faut que tu enlèves l'alimentation de ta liste de non achat, sinon...comment dire...(allez, c'est rien, ça va bien se passer, t'en fais pas  :cageole:  tu veux un peu de quinoa? y'en reste dans la casserole.)



#7 _movaizerbe_

_movaizerbe_

Posté 08 mai 2013 - 07:57

c'est pas l'alimentaire qui me pose problème, c'est la casserole!

L'obsolescence programmée est un stigmate de la perversion du système commercial, qui devrait suffire a motiver l'état pour réorganiser les choses.

Quand le commerce consiste à l'échange d'un bien ou valeur contre un autre bien de même valeur, ça n'a rien de malsain.

Me faire payer une "valeur ajoutée" conçu pour ne pas durer, c'est du vol.

Et le vol, ça devrait être à l'opposé du commerce, non?

Sans régulation et règlement, dans un système d'echange planétaire, on est super vulnérables. Et la vulnérabilité, face a des intelligences économiques colossales et avides, ça nous livre en patûre à des parasites.

Et ces salauds là, pour pouvoir accumuler toujours plus de fric, ils pillent les stocks de la planête sans vergogne (quelqu'un sait qui c'est "vergogne"?).

Je crois que Coluche à le mieux résumer l'affaire: Quand on pense qu'il suffirait que les gens n'achètent plus pour que ça ne se vende plus!

C'est si facile à faire écrouler leur fragile pyramide finalement. Mais en attendant, ma super tondeuse a 10000 euros, elle est toujours en rade!

Arrrrghhhhhhhhhhh!



#8 Panthera Pardhus

Panthera Pardhus
  • Genre: Femme
  • Localisation:entre un jardin et une rivière

Posté 08 mai 2013 - 12:17

Trouvé en vide-grenier l'année dernière deux poêles en inox des années 70 d'une marque française pour 1 euro les deux et une cocotte en fonte noire pour 10 euros (là, c'était un coup de coeur). Il suffit parfois d'être un tout petit peu patient pour faire de jolies trouvailles. (désolée, je connais pas Vergogne non plus  :cpasmafaute: )



#9 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 3 672 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 08 mai 2013 - 12:36

c'est pas l'alimentaire qui me pose problème, c'est la casserole!

L'obsolescence programmée est un stigmate de la perversion du système commercial, qui devrait suffire a motiver l'état pour réorganiser les choses.

Quand le commerce consiste à l'échange d'un bien ou valeur contre un autre bien de même valeur, ça n'a rien de malsain.

Me faire payer une "valeur ajoutée" conçu pour ne pas durer, c'est du vol.

Et le vol, ça devrait être à l'opposé du commerce, non?

Sans régulation et règlement, dans un système d'echange planétaire, on est super vulnérables. Et la vulnérabilité, face a des intelligences économiques colossales et avides, ça nous livre en patûre à des parasites.

Et ces salauds là, pour pouvoir accumuler toujours plus de fric, ils pillent les stocks de la planête sans vergogne (quelqu'un sait qui c'est "vergogne"?).

Je crois que Coluche à le mieux résumer l'affaire: Quand on pense qu'il suffirait que les gens n'achètent plus pour que ça ne se vende plus!

C'est si facile à faire écrouler leur fragile pyramide finalement. Mais en attendant, ma super tondeuse a 10000 euros, elle est toujours en rade!

Arrrrghhhhhhhhhhh!

 

Un état ne jurant que par la croissance ne prendra jamais la moindre mesure contre l'obsolescence, ce serait parfaitement contradictoire.

 

De toute façon quand bien même il y aurait une volonté elle serait parfaitement impossible à mettre en place avec bruxelles et l'europe.

 

Avant de partir dans mes projets de rupture complète avec le système j'ai longtemps pensé que le communisme avait de très bons côtés de ce point de vue là :  Un modèle unique d'objet conçu dans un objectif de durabilité et pas de productions futiles et inutiles.

 

Il y a des centaines de modèles de voitures alors qu'avec 4 ou 5 il y en aurait largement assez : une berline, un petit utilitaire, un plus gros, un pick up ou benne, un 4x4.

 

Ceci est applicable à tous les domaines.



#10 Eric17

Eric17
  • Genre: Homme
  • Localisation:Charente-Maritime
  • Intérêts:Astronomie, ornithologie, travail du bois, vieux gréements, nature, bricolage, lecture, sciences.

Posté 08 mai 2013 - 12:37

C'est révoltant car ca va à l'encontre de tout ce que la société nous enseigne, à savoir entre autres que l'argent nous permettrait une vie meilleure. Or, c'est révoltant d'acheter un iPhone ou un Mac Book très cher, en se disant "c'est cher car c'est de la qualité et je vais le conserver longtemps" alors que ce n'est pas le cas, pas du tout même...

 

Vous savez, mes chaussures de tous les jours sont des modèles sans marque (chaussures en toile semelle cahoutchouc) achetées 5 euros la paire via Internet. Eh bien, ces chaussures tiennent plus longtemps que des marques comme VANS ou Converse qui coutent 10 à 15 fois plus cher.

 

Je pense que la morale de nos grands parents (acheter de la qualité pour le garder plus longtemps) n'a plus de raison d'être car aujourd'hui, acheter un produit cher ne signifie plus possession d'un objet de qualité.

 

Bien que je pense que tu ais raison pour la plupart des objets courants, je ne suis pas d'accord pour les chaussures :P  j'ai vingts ans de Pärabouts et j'en suis à la deuxième paire. Une paire vaut 180€ environ , sur dix ans ça fait 18€ par an et d'exélentes chaussures aux pieds.  Comme quoi la qualité existe encore, même les lacets ne pètent pas au bout de dix ans.

Pour reprendre le sujet du Topic, étant donné que les preuves de malfaçons volontaires de la part des constructeurs existent, ce comportement ne tombe t'il pas sous le coup de la loi ?

En france cela n'existe pas, mais aux States oui, le regroupement de plaintes, je suis étonné que les ricains ne l'aient pas encore fait, en tous cas pas à ma connaissance.

Eric



#11 _movaizerbe_

_movaizerbe_

Posté 08 mai 2013 - 15:14

Il me semble qu'une loi vient d'autoriser les actions de groupe, mais encore faudrait il pouvoir mettre en évidence la volonté d'un constructeur de rendre son matériel obsolescent. Il pourra toujours argumenter que c'est par souci d'économie, le brave homme.

Et si à coté, j'avais le choix d'un matériel plus cher, mais conçu pour durer, je serais content. Sans tomber sous des lois marxistes, il me parait possible qu'un état impose un certain nombre de standart et de contrat clair, pour que chaque consomateur puisse faire son choix en toute conscience.

Et si ce n'est pas possible, tout le monde en traban

"Vente sans conscience n'est que ruine du commerce."



#12 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 807 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 08 mai 2013 - 17:09

Au moins on peut dire qu'aucun ouvrier français ne se rend coupable de fabriquer de la Non-Qualité.
… car nous importons tout et n'importe quoi de l'étranger, y compris des textiles, avec les effets que l'on sait, (effondrement d'une usine glauque, 800 morts…)

J'ai toujours un doute sur la nécessité de cette tendance à placer tout et le reste devant les juges et dans les mains des avocats.
Les coûts que cela induit, tant pour les clients lésés que pour le producteur, sont finalement payés par le contribuable et le client… en clair, chacun de nous.

A choisir, privilégions les ateliers et fabriques les plus locales possibles.

#13 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 3 672 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 08 mai 2013 - 17:40

Bien que je pense que tu ais raison pour la plupart des objets courants, je ne suis pas d'accord pour les chaussures :P  j'ai vingts ans de Pärabouts et j'en suis à la deuxième paire. Une paire vaut 180€ environ , sur dix ans ça fait 18€ par an et d'exélentes chaussures aux pieds.  Comme quoi la qualité existe encore, même les lacets ne pètent pas au bout de dix ans.

Pour reprendre le sujet du Topic, étant donné que les preuves de malfaçons volontaires de la part des constructeurs existent, ce comportement ne tombe t'il pas sous le coup de la loi ?

En france cela n'existe pas, mais aux States oui, le regroupement de plaintes, je suis étonné que les ricains ne l'aient pas encore fait, en tous cas pas à ma connaissance.

Eric

 

Es-tu sûr de l'ortographe ? J'ai trouvé des "paraboots" (398 € la paire quand même) mais pas de "Pärabouts"



#14 Eric17

Eric17
  • Genre: Homme
  • Localisation:Charente-Maritime
  • Intérêts:Astronomie, ornithologie, travail du bois, vieux gréements, nature, bricolage, lecture, sciences.

Posté 08 mai 2013 - 18:24

Es-tu sûr de l'ortographe ? J'ai trouvé des "paraboots" (398 € la paire quand même) mais pas de "Pärabouts"

 

Oui mais tu as eu droit à la version française :rolleyes:

Il ya plusieurs modèles comme dans toutes les marques. Les miennes coutent 180€, c'est un modèle standard que l'on voit souvent. Des chaussures de ville mais qui supportent très bien la campagne, bref des chaussures pour marcher quoi.



#15 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 3 672 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 08 mai 2013 - 18:43

Ok. Je ne mets que des chaussures de montagne donc vu le prix ça doit se réfléchir quand meme mais si elles tiennent 10 ans sans prendre l'eau ça peut etre un bon investissement.

 

Pour l'instant je prends celles que vend... point P. C'est curieux mais c'est ce que j'avais trouvé de mieux en rapport qualité prix. Elles sont coquées et résistent au moins 1 an aux mauvais traitements, surtout à la beche qui bousille les autres semelles en quelques jours. Avec la semelle doublée en ferraille il n'y a pas de risque non plus de se faire transpercer le pied par un clou (trèèèès mauvais).


Modifié par trx, 08 mai 2013 - 18:49 .


#16 _Philbill_

_Philbill_

Posté 09 mai 2013 - 05:22

Nous sommes nous aussi touchés par l'obsolescence programmée...

Après 80 à 90 ans de fonctionnement, cela devient compliqué... Et ne parlons pas des pièces détachées...

fou10.png

Par contre, je suis favorable à une application immédiate de ce concept sur les hommes politiques...

On implante une puce, et après 1 ans de fonctionnement, pan! Ils tombent en panne et zou, à la benne!

(Un an, c'est le temps moyen nécessaire pour qu'ils comprennent comment tirer profit de leur position)...

fou10.pngBIS



#17 _strychnine_

_strychnine_

Posté 09 mai 2013 - 05:38

Nous sommes nous aussi touchés par l'obsolescence programmée...

Après 80 à 90 ans de fonctionnement, cela devient compliqué... Et ne parlons pas des pièces détachées...

 

T'es très optimiste sur les 80-90 ans... Les études faites sur l'espérance de vie en bonne santé  montrent que la bonne santé se met à faire défaut de plus en plus jeune ( le carburant est d'une qualité déplorable, les matériaux s'usent plus vite... ) Rhaaa...

 

Floyd, le problème est que l'on peut penser acheter local, et en fait acheter juste une signature locale. ici, je vois des sacs italiens très chers fabriqués presque de A à Z par des dames dans leur garage, et le patron vient chercher les sacs tous les 15 jours pour que la marque soit cousue en Italie, made in Italy.

Même chose pour certaines chaussures fabriquées à Bonyhad... On voit débarquer les représentants allemands, ou français dans certains hôtels dont on se demande au départ comment ils peuvent subsister dans une petite ville...  Mais il semblerait même que les Hongrois soient devenus trop chers, alors l'Ukraine va faire l'affaire dans un premier temps.



#18 _Philbill_

_Philbill_

Posté 09 mai 2013 - 06:05

Je suis effondré...

Passe encore que mon 4X4 Merc......des ne soit plus aussi fiable qu'avant, il ne me sert en fait qu'à amener mes 2 anglo-arabes à Deauville...

Mais que ma Bentley Mulsanne GT à 300.000 euros soit aussi fabriquée avec quelques pièces chinoises, là je dis non!!!!!!!!!

Et je crie bien fort: MCMCMQ...

(Ma chasse, mon château, merde quoi!....)

fou11.pngTER



#19 Gallizour

Gallizour
  • Genre: Homme
  • Localisation:Villelaure

Posté 09 mai 2013 - 11:30

Pourtant cela serait si simple par exemple un bonus malus de la tva selon la durée de garantie de l'objet. On pourrait aussi imaginer des prix de pièces détachées  abordable, des objets facilement réparable par un bricoleur moyen...

Bon on verra ça dans un autre monde



#20 _movaizerbe_

_movaizerbe_

Posté 09 mai 2013 - 13:50

excellent cette idée de faire varier la tva en fonction de la durée de  garantie!

J'en parle à François, dès qu'il a fini de bouder!


  • Gallizour aime ceci