Aller au contenu


Photo

Surpeuplement de la Terre


  • Veuillez vous connecter pour répondre
48 réponses à ce sujet

#41 zen33fr

zen33fr
  • Genre: Homme
  • Localisation:Cantal

Posté 29 dcembre 2013 - 17:17

Je me questionne sur le lien qu'il y a ou non entre les difficultés croissantes d'ivg et la demande croissante des "gestation pour autrui" (GPA).

Cela semble tellement s'inscrire dans la marchandisation de l'humain que je ne serais pas surpris qu'on organise les difficultés d'ivg pour favoriser et satisfaire un nouveau marché.


Modifié par zen33fr, 29 dcembre 2013 - 17:18 .


#42 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15 152 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 29 dcembre 2013 - 18:50

Un soucis avec la GPA?

#43 Aska

Aska

Posté 02 fvrier 2014 - 04:14

Le problème quand je parle de ce sujet là en société, c'est qu'on me regarde avec des yeux ronds quand j'énonce ma pensée.

C'est plutôt simple, normalement les populations sont régulées entre elles : la prédation des uns sur les autres, et donc la diminution d'une population en faveur d'une autre, ou sa disparition si famine il y a, font que les populations animales et végétales s'équilibrent. Même les déséquilibres extérieurs finissent, au final, par s'auto réguler (grandes extinctions par ex).

Or aujourd'hui, est apparue sur Terre une espèce prédatrice dont rien ne semble pouvoir réguler sa croissance démographique. Dans l'ensemble, les humains combattent la famine par les culture et les élevages, et leurs infrastructures et technologies les protègent de quantité de désastres naturels (épisodes climatiques ou pandémies).

Nous sommes déjà très nombreux sur Terre. Il y a quelques années j'aurais été tenté de dire que nous l'étions trop. Aujourd'hui il est évident que c'est le train de vie, et le mode de vie, des pays "développés" qui sont en faute, et non uniquement le nombre d'individus. Nous ne pouvons pas faire vivre 7 milliards d'êtres humains comme des européens/américains/autres-complétez.

Peut être nous faut t-il décroître de manière générale, revoir notre mode de consommation, stopper la combustion de nos ressources pour en établir un cycle, changer nos habitats, etc.
Et surtout arrêter de proliférer. Surtout.
Et c'est là que le bât blesse ! C'est là qu'on me regarde de travers, parce que si certains se posent la question, beaucoup se détournent d'en trouver une réponse.

Osons, déshumanisons nous un court instant et parlons de nous comme de la simple espèce animale pas-plus-sacrée-qu'une-autre que nous sommes. Dans le paragraphe qui suit, je me détache complètement de ce que je peux ressentir, et livre un petit paragraphe du bouquin dont je parlais a mon arrivée. C'est une analyse froide, sans détours, sans âme, d'un cerveau reptilien. C'est très âpre comme analyse, très noir, et pourtant c'est le fond véritable de ma pensée, c'est ma conviction profonde, et c'est peut-être un exercice auquel chacun devrait se livrer, en mettant artificiellement de coté cette inhibition qu'on appelle l'empathie grâce à un riche outil : le cynisme dévergondé.

Le problème de la surpopulation aujourd'hui....
------------------------------------------------------------------

C'est le problème d'un monde sans conflit mondial, quelques guerres font leurs quotas de morts, mais il n'y en a pas assez.
Les maladies non plus ne déciment plus par millions, la médecine marche trop bien.
Grâce à elle également, beaucoup d'individus qui auraient du mourir, survivent.
L'apprentissage de la tolérance et la diffusion progressive d'idées de sagesse éteignent peu à peu les incendies internes.

C'est le problème d'une espèce dont l'intellect sacralise la vie.

C'est le problème d'une espèce qui a trop de connaissances pour son propre bien. Une espèce qui marche sur la voie de l'auto-destruction. Elle enfle, et elle enfle, elle brûle et engloutit.
Les seules limites de cette folle expansion ne sont au final que celles de son bout de caillou dans l'univers. Pour échapper à notre propre vague de destruction ici-bas, nous ne serons pas à temps un peuple de l'espace, et c'est tant mieux pour lui ? Au final, le tout sera de savoir si notre apogée/agonie aura coupée avec elle(s) la branche sur laquelle nous nous étions assis.

Modifié par Aska, 02 fvrier 2014 - 04:31 .


#44 _Darryl_

_Darryl_

Posté 08 aot 2014 - 11:08

 

 

C'est le problème d'un monde sans conflit mondial, quelques guerres font leurs quotas de morts, mais il n'y en a pas assez.
Les maladies non plus ne déciment plus par millions, la médecine marche trop bien.
Grâce à elle également, beaucoup d'individus qui auraient du mourir, survivent.

:gueulecassee:  :hum:

 

Dis donc, ça plane super haut !!  Voilà le résultat quand on croit le discours officiel de "zexperts" ! :wobble: Avant Pasteur et depuis que le monde ne connaît plus de conflits (ha bon ?) les humains étaient décimés par millions......alors comment avons-nous fait pour envahir la totalité de la terre ??? Et t'as oublié de mentionner les génocides  :sourire:, les catastrophes naturelles et le déluge. Tiens, oui au fait, comment Noé s'y est-il pris ?

 

Plus haut, je lis quelques propos édifiants sur les femmes qualifiées de "poules pondeuses" qui "gâchent leur jeunesse" (ben oui, les pauvres, elles ne pourront jamais se payer un tailleur Channel et une Rolex) et simultanément je vois des échanges sur l'IVG et la PMA. Je crois rêver. L'être humain est-il à ce point névrosé qu'il parle de sa propre espèce comme d'un troupeau de vaches laitières ?

 

Surpopulation ? Depuis quand les naissances et les décès sont-ils encodés dans la matrice ? Comment fait-on pour comparer les chiffres puisqu'ils n'existaient pas avant les années 1800 (environ). Dans ces années là, qui déclarait les naissances et qui tenait les registres ? 


  • Hysope aime ceci

#45 l'ombre

l'ombre

    Summum jus, summa injuria.

  • Membres
  • 1 977 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Summum jus, summa injuria.

Posté 08 aot 2014 - 12:18

Tout les prêtes de la planète tenaient un registre des naissance qui sont tous  micro-filmés depuis des années par les USA via les mormons

2003 >

Documents originaux - environ 2,4 millions de bobines de microfilms contenant de 2 milliards noms qui ont été tracées - sont enfermées derrière des portes 14 tonnes dans le Vault Granite Mountain Records , un dépôt à température contrôlée conçu pour survivre à un impact nucléaire qui est intégré dans la chaîne de montagnes Wasatch, à environ 20 miles au sud-est de Salt Lake City.

 

SOURCES


Modifié par l'ombre, 08 aot 2014 - 12:19 .


#46 _Darryl_

_Darryl_

Posté 08 aot 2014 - 18:54

:arf: Ça fait combien de temps qu'il y a des prêtes sur toute la planète ? 

Et attends, lis ça (copier dans ton lien) :

 

 

  • qui a les noms des personnes décédées qui avaient une carte de sécurité sociale et dont la mort a été signalé à l'Administration de la sécurité sociale après 1962 (lorsque la base de données a commencé); et l' Indice des statistiques vitales , qui a naissance, de décès, de baptême et de mariage enregistrements pour sélectionner les localités au Mexique et en Scandinavie.

En 2001, l'Eglise des SDJ a collaboré avec la Fondation Ellis Island pour construire l'American Immigration Family History Center et le site Web Ellis Island , qui a les noms de 22 millions de passagers et membres d'équipage qui sont arrivés à New York par Ellis Island entre 1882 et 1924 .

C'est marqué noir sur blanc : après 1962 lorsque la base de données à commencé. Je me demande s'ils ont compté les esclaves africains...

 

On découvre également : "les personnes décédées qui avaient une carte de sécurité sociale et dont la mort a été signalée"


Modifié par Darryl, 08 aot 2014 - 18:58 .


#47 l'ombre

l'ombre

    Summum jus, summa injuria.

  • Membres
  • 1 977 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Summum jus, summa injuria.

Posté 08 aot 2014 - 20:02

Les autres civilisations compte pas :roule:   les systèmes "ziggourat" 4000 ans avant JC :salut: la plus vieille écriture connu



#48 Hysope

Hysope

Posté 08 janvier 2015 - 21:30

Plus haut, je lis quelques propos édifiants sur les femmes qualifiées de "poules pondeuses" qui "gâchent leur jeunesse" (ben oui, les pauvres, elles ne pourront jamais se payer un tailleur Channel et une Rolex) et simultanément je vois des échanges sur l'IVG et la PMA. Je crois rêver. L'être humain est-il à ce point névrosé qu'il parle de sa propre espèce comme d'un troupeau de vaches laitières ?
 

 

Totalement d'accord, ça me choque de lire ça, ou de lire que les gens qui souhaitent avoir des enfants sont forcément stupides, aliéné par les normes de la société et de futurs mauvais parents... Je suis jeune, je n'ai pas encore d'enfants, je prévois d'en faire, même plusieurs (choc !) et j'estime ne pas correspondre à cette description. D'ailleurs, si on suivait ce raisonnement, tous les gens instruits, écolos et qui essaient de ne pas se laisser emporter par la société de consommation n'auraient aucun enfant.

Même si je ne suis pas d'accord, je peux comprendre que l'on puisse voir comme solution une baisse de la natalité (même si ce n'est plus celle des pays occidentaux qui compte maintenant), mais dans ce cas, il y a peut-être d'autres façons de le dire...



#49 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15 152 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 08 janvier 2015 - 21:52

On peut remarquer que le nombre actuels des écolos instruits et en âge de procréer, ne laisse pas redouter de baby-boom.

Donc l'impact planétaire de ces heureux enfants à naitre restera très  limité.

Je te souhaite Hysope une famille nombreuse et en bonne santé.