Aller au contenu


Photo

Déprogrammer le subconscient


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 Frido

Frido
  • Genre: Homme
  • Localisation:La Patrie
  • Intérêts:Écovillage, energie renouvelables, simplicité volontaire.spiritualité, animisme.

Posté 12 octobre 2014 - 19:10

Reprogrammer son subconscient.
 
La science du psychisme humain a depuis quelques années évolué de manière importante avec la compréhension du subconscient et de son rôle dans nos comportements. La première période qui va jusqu’a l’âge de sept ans est celle où l’enfant est comme une éponge qui absorbe l’information, celle qui habituellement lui est transmise par ses parents et le milieu qu’ils lui imposent.  Ce conditionnement se loge ensuite dans son subconscient et le fait réagir de manière instinctive (impulsive) devant des situations particulières.  Bruce Lipton dans sa conférence sur les comportements conditionnés parle de l’homme adulte en général comme étant conscient que cinq pour cent du temps, que le conditionnement de la prime enfance, celui inculqué par ses parents et le milieu dans lequel il a grandit, est ce qui décide à sa place le reste du temps. Il donne pour exemple un enfant qui dit à son ami comment il ressemble à ses parents et que ce dernier se fâche en lui répondant qu’il est complètement différent de ceux-ci. Cet exemple image le côté subconscient de nos comportements qui ne sont visibles que par un tiers parti.  Il parle ensuite de l’effet lune de miel, que de tomber éperdument en amour est de vivre le présent sans faire référence au passé subconscient, comme si l’expérience de la conscience est de laisser tomber toutes les barrières que sont les conditionnements. 
Cet effet lune de miel s’estompe au moment précis ou une pensée apparaît et fait référence au subconscient qu’est la mémoire profonde. La personne ouverte et totale se transforme tout d’un coup en une autre personne fermée et bornée par ses expériences personnelles. Cette fermeture soudaine chez l’un connecte l’autre à son propre subconscient en la forçant a réfléchir, a penser, ce qui la transforme aussi en une étrangère, elle devient à l’image des parents durant son enfance. 
Les deux tourteraux éperdument amoureux deviennent calculateurs et méfiants, la lune de miel est terminée. Ce que Bruce Lipton tente de partager au travers ses conférences, ce sont les possibilités qui s’offrent à ceux qui observent leur comportements en incarnant un tiers parti indépendant, sans complaisance, qui s’ouvrent à la vie au lieu d’être prisonniers de leurs préjugés. 
J’ajoute quant à mes propres recherches que ce qui subsiste toutefois c’est un système immunitaire faisant parti de la mémoire cellulaire en lien avec le cerveau reptilien, les instincts de base qui sont nécessaire à la vie de l’organisme.
Une fois nettoyée du conditionnement artificiel issue d’une culture déconnectée de sa nature originelle, cette mémoire cellulaire devient pleinement effective remplissant son rôle sans interférences inutiles. 
 
Le milieu est tout
 
Pour contrer le conditionnement subconscient il faut sortir du milieu qui l’entretient. Cette supposée zone de confort, qui pour plusieurs ne l’est que parce qu’elle fait partie du connu, peut être un milieu qui fait souffrir mais que la personne ne peut quitter parce que l’inconnu est encore plus abominable à ses yeux. Pourtant c’est dans ce renouveau que réside la liberté, que se trouve le moyen de se défaire de nos chaînes subconsciente. Pour contrer le mal il faut aller résolument vers le bien, de manière douce mais persévérante. Ne pas regarder en arrière c’est de ne pas revenir vers ce que l’on a quitté une fois que le voyage est entrepris. 
 
Les portes temporelles
 
Le titre d’un ouvrage paru il y a quelques années et dont j’ai entendu parlé par des amis qui m’en ont fait un résumé. Ce que j’en ai retenu c’est le fait avéré que deux moments dans la journée sont des portes vers le subconscient, le matin au réveil et le soir juste avant de s’endormir, ces moment ont de particulier que le cerveau est en mode bêta ou thêta au lieu d’alpha durant l’éveil et delta durant le sommeil. Ces termes définissent les ondes cérébrales et ceux qui nous intéressent celles qui permettent de pénétrer le subconscient pour l’influencer. La méthode est aussi décrite par Bruce Lipton dans son entrevue, il explique comment le subconscient est influencé, non pas par des approximations mais des affirmations du genre je suis en santé au lieu de je vais être en santé. Une fois la suggestion implantée le subconscient ajuste l’organisme en conséquence de cet implant subconscient.  Pour  reprogrammer le subconscient il suggère d’utiliser un enregistreur et des écouteurs qui répété en boucle la phrase affirmative que la personne désire implanter. L’état hypnotique est cette mise en mode bêta ou thêta par une tierce personne. Ceux qui méditent de manière correcte peuvent y accéder en tout temps et l’enseignements du Râja Yoga fait mention des possibilités qui s’offrent à ceux qui accèdent à ces sphères mentales autrement inaccessibles. 
 
Le subconscient a des capacités très élargies comparé à la conscience ordinaire qui cherche habituellement dans un spectre restreint une information pertinente alors que le subconscient balaye et emmagasine en un instant  tout le paysage. Les autistes qui font montre de capacités mentales extraordinaires communiquent facilement avec leur subconscient.