Aller au contenu


êtes-vous "sur la route"

Kerouac

  • Veuillez vous connecter pour répondre
34 réponses à ce sujet

#1 _khalil_

_khalil_

Posté 16 dcembre 2014 - 18:14

Les fous, les marginaux, les rebelles, les anticonformistes, les dissidents... Tous ceux qui voient les choses différemment, qui ne respectent pas les règles. Vous pouvez les admirer ou les désapprouver, les glorifier ou les dénigrer. Mais vous ne pouvez pas les ignorer. Car ils changent les choses. Ils inventent, ils imaginent, ils explorent. Ils créent, ils inspirent. Ils font avancer l'humanité. Là où certains ne voient que folie, nous voyons du génie. Car seuls ceux qui sont assez fous pour penser qu'ils peuvent changer le monde y parviennent.

Jacques Kerouac, Sur la Route


#2 rastaratata

rastaratata
  • Genre: Homme
  • Localisation:Tout au bout, à droite

Posté 16 dcembre 2014 - 18:36

ça, c'est un bon bouquin, un qui m'a plu en tout cas

Et comme je n'ai rien à me mettre sous les yeux en ce moment, je vais même le ressortir, merci khalil

 

:conduite:



#3 Anonimo

Anonimo

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1 615 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ztigania-celtika
  • Intérêts:Les plus divers, mais avant tout l'humain et l'environnement

Posté 16 dcembre 2014 - 21:09

Sa a l'air intéressant!..je le chercherais!


Modifié par Anonimo, 16 dcembre 2014 - 21:10 .


#4 _khalil_

_khalil_

Posté 17 dcembre 2014 - 11:00

petit passage pour anonimo et rastatega...

 

"

"Tu vois, mon pote, on vieillit et les ennuis s’accumulent. Un jour, toi et moi, on sera en train de déambuler dans une ruelle, tous les deux, au coucher du soleil, et de fouiller les poubelles.

- Tu veux dire qu’on finira comme de vieux clochards ?

- Pourquoi pas, mon pote ? Naturellement on y arrivera si on en a le désir, avec tout ce que ça comporte. Il n’y a rien de mal à finir de cette façon. Tu passes toute une vie sans t’occuper de ce que veulent les autres, y compris les politiciens et les richards, et personne ne se soucie de toi et tu te défiles et tu frayes ta propre route." J’approuvai. Il en venait à la résolution taoiste par la voie la plus simple et la plus directe. "Quelle est ta route, mon pote ? C’est la route du saint, la route du fou, la route d’arc-en-ciel, la route idiote, n’importe quelle route. C’est une route de n’importe où pour n’importe qui n’importe comment. Où qui comment ?" Nous hochâmes la tête sous la pluie. "Merrrde, et il faut faire gaffe à sa pomme. Ce n’est pas un homme qui ne galoppe pas, écoute ce que dit le docteur. Je vais te dire, Sal, carrément, peu importe où j’habite, ma valoche dépasse toujours par-dessous le lit, je suis prêt à partir ou à me faire virer. J’ai décidé de laisser tout me filer entre les doigts. Tu m’as vu, toi, m’évertuer et me crever le cul pour réussir et tu sais, toi, que c’est sans importance et que nous avons le sens du temps, la façon de le ralentir et d’arpenter et de savourer et de se contenter des voluptés du nègre antique, et que sont les autres voluptés ? Nous autres, nous savons." On soupirait sous la pluie. Elle tombait d’un bout à l’autre de la vallée de l’Hudson, cette nuit-là. Les grands quais internationaux le long du fleuve vaste comme la mer en étaient inondés, les vieux pontons des vapeurs de Poughkeepsie en étaient inondés, les vieux Lac des sources de Split Rock en était inondé, le mont Vanderwacker en était inondé.

- C’est ainsi, dit Dean, que je déambule dans l’existence, je la laisse me promener.



#5 rastaratata

rastaratata
  • Genre: Homme
  • Localisation:Tout au bout, à droite

Posté 17 dcembre 2014 - 13:03

J'ai retrouvé le bouquin, merci khalil. Il est un peu destroy, plein de poussière, mais il a sourit quand je l'ai eu en main. Moi aussi...



#6 l'ombre

l'ombre

    Summum jus, summa injuria.

  • Membres
  • 1 977 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Summum jus, summa injuria.

Posté 17 dcembre 2014 - 15:35

http://fr.scribd.com...La-Route#scribd



#7 passagerdusol

passagerdusol

Posté 24 novembre 2015 - 15:38

ce bouqin là, y'a environ dix ans, mon père me l'a mis entre les mains alors que j'avais déjà le sac à dos sur les épaules prêt à déguerpir.........je crois que je vais esayer de mettre la main dessus......

 

......ça fait une dizaine d'années que je n'arrive plus à me poser, faut que je bouge, ça me colle à la peau, dès que je reste plus d'une semaine au même endroit, mes jambes me disent "fout le camp", c'est comme une irritation, c'est nerveux, ça grouille sans cesse.......

 

rien que d'en parler, j'ai envie de voir du monde et me tapper mille bornes....deux mille ou plus encore.....à pied, avec un âne ou deux, voir sans, à vélo, en roulotte.....et trouver, sincèrement, l'endroit où on ne me considèrera plus comme une bête sauvage sortit du moyen âge......entourré de mes semblables

 

'tin j'en ai ma claque.......et pourtant je suis dans une cabane de 12m2 avec poêle à bois, charpente autoportée, de quoi pioncer à 3 ou 4, le gaz que je vais chercher à vélo, chiotte sec à l'extérieur, un puit dans le bas de la friche, de quoi faire des courses bio ou non ou encore la récup' à 3 bornes de tout côté, seulement voilà, même si je suis dans un bled qui fait de la promotion sur une grande radio pour sa phyto à 0%, bah j'ai l'impression de faire tâche......

 

 

au fait, y'a un film sur jack kerouac, ou du moins sur moment de sa vie, quand il se faisait prêter une cabane, le nom du film c'est "big sur", même si bien sûr rien de vaut un bouquin pour faire travailler l'imagination.


  • Anonimo et Natura aiment ceci

#8 _khalil_

_khalil_

Posté 24 novembre 2015 - 18:53

passagerdusol, çà fait du bien de te lire...j'ai eu cette vie d'errance aussi .



#9 _Darryl_

_Darryl_

Posté 25 novembre 2015 - 23:52

Les fous, les marginaux, les rebelles, les anticonformistes, les dissidents... Tous ceux qui voient les choses différemment, qui ne respectent pas les règles. Vous pouvez les admirer ou les désapprouver, les glorifier ou les dénigrer. Mais vous ne pouvez pas les ignorer. Car ils changent les choses. Ils inventent, ils imaginent, ils explorent. Ils créent, ils inspirent. Ils font avancer l'humanité. Là où certains ne voient que folie, nous voyons du génie. Car seuls ceux qui sont assez fous pour penser qu'ils peuvent changer le monde y parviennent.

Jacques Kerouac, Sur la Route

tout ça c'est bien joliment écrit mais ce n'est pas vrai. Les marginaux ne changent pas la société parce que ce n'est pas leur but et sauf erreur de ma part, je n'ai jamais entendu parler d'un marginal, rebelle, etc qui a apporté un quelconque changement. La société fonctionne tel un train fou qui fonce droit vers le mur et les marginaux sautent du train.

 

 

 

ça fait une dizaine d'années que je n'arrive plus à me poser, faut que je bouge, ça me colle à la peau, dès que je reste plus d'une semaine au même endroit, mes jambes me disent "fout le camp", c'est comme une irritation, c'est nerveux, ça grouille sans cesse.......

 

Je suis comme ça depuis toujours, sans cesse en train de penser à partir ailleurs. Quand j'étais môme je vadrouillais partout et la seule chose qui m'intéressait c'était de ne pas être chez moi et de voir comment ça se passait chez les autres. Je ne me sens réellement vivante que quand je fais ma valise et que je voyage. Là, ça fait 7 ans que je suis bloquée et je n'en peux plus ! Rien que dans mon propre pays j'ai déménagé 28 fois en 24 ans !!! J'ai vécu dans 7 pays différents et je n'ai pas envie du tout que ça s'arrête. C'est grave ? 


  • Shivaya aime ceci

#10 Natura

Natura
  • Genre: Non spécifié

Posté 26 novembre 2015 - 01:05

ça fait des neurones en surplus, et du coeur à l'infini : "trop intelligent pour être heureux" ? Un bouquin à lire certes mais vivez surtout pour sûr ! 

 

en vous souhaitant que votre nombril fasse la taille de votre curiosité, en tout respect, je vais faire la mienne de vie en mouvement sans cessant, vive le vent, vive les marionnettes, vive les bêtes pas trop bêtes,

 

c'est quoi la vie ? s'en foutre plein la gueule les uns les autres au risque d'oublier, pour son p'tit belly ? Le vent m'appelle, j'm'en vais flotter avec lui



#11 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 773 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 26 novembre 2015 - 08:38

Je suis comme ça depuis toujours, sans cesse en train de penser à partir ailleurs. Quand j'étais môme je vadrouillais partout et la seule chose qui m'intéressait c'était de ne pas être chez moi et de voir comment ça se passait chez les autres. Je ne me sens réellement vivante que quand je fais ma valise et que je voyage. Là, ça fait 7 ans que je suis bloquée et je n'en peux plus ! Rien que dans mon propre pays j'ai déménagé 28 fois en 24 ans !!! J'ai vécu dans 7 pays différents et je n'ai pas envie du tout que ça s'arrête. C'est grave ? 

 

tu es peut etre simplement nomade dans l ame...ou euh tres instable ?

Le probleme du voyageur, qu il l'ait tjrs été ou qu'il le soit devenu, c est le jour où il doit se sedentariser (pour une raison x ou y, fonder une famille etant une des + classiques) : pas du tout facile voire problematique.

Peut-etre devrais tu reflechir sur le fait de tjrs avoir besoin de te projeter plus loin (dans le temps ou l espace). Travailler un peu sur le moment present, ne pas rêver tjrs sur un ailleurs meilleur ou plus riche en

experiences,rencontres (etc...) nouvelles.

Maintenant  (et en reponse à ta question finale) si tu trouves ton compte dans ce mode de vie, que tu dors bien, te reveilles avec de la joie dans le coeur, et a l impression de t enrichir (intellectuellement,culturellement,spirituellement,humainement etc...) alors surtout ne change rien !



#12 _khalil_

_khalil_

Posté 26 novembre 2015 - 08:47

Hé, chére darryl, j'ai fait plus fort.  .déménagé 56 fois..14 maisons rénovées...5 pays.  .le passager du vent..c'est le plaisir de découvrir le monde, les gens....et retour à la case départ : 7 ans dans le même lieu : l'âge et la violence du monde !

j'aimerai bien poursuivre cette discussion sur le virus de la bougeotte ! sinon comme dit natura, le vent m'appelle...



#13 _Darryl_

_Darryl_

Posté 26 novembre 2015 - 10:37

 

 

tu es peut etre simplement nomade dans l ame...ou euh tres instable ?

Instable ? Bah, non, je ne crois pas. C'est la routine qui me tue, lol, voir toujours les mêmes gens, les mêmes quartiers, les mêmes rues, je trouve ça ennuyeux. J'adore découvrir d'autres cultures, d'autres paysages, d'autres langues. Les langues, c'est comme des musiques différentes.

 

C'est comme faire toujours le même boulot, se lever à la même heure, faire exactement la même chose tous les jours, ne pas pouvoir sortir de sa fonction et des tâches déterminées. Je suis d'une curiosité insatiable mais c'est généralement mal perçu.

 

 

 

Hé, chére darryl, j'ai fait plus fort.  .déménagé 56 fois..14 maisons rénovées...5 pays. 

 

wouaw, tu déballes encore tes cartons ?? C'est fou ce que tout ce bordel accumulé est encombrant quand on a la bougeotte, non ? Je m'en tiens pourtant au minimum mais je trouve que c'est déjà trop. Question rénovation, là, je ne voudrais plus retenter l'expérience, financièrement, ça m'a totalement engloutie.

 

 

 

 7 ans dans le même lieu : l'âge et la violence du monde !

C'est la deuxième fois que je vis cette phase de 7 ans mais celle-ci est terriblement pénible. Pourquoi tu dis "l'âge de la violence du monde" ?



#14 Panthera Pardhus

Panthera Pardhus
  • Genre: Femme
  • Localisation:entre un jardin et une rivière

Posté 26 novembre 2015 - 13:57

"l'âge et la violence du monde"

cad, Khalil est désormais un pépé d'âge respectable qui n'a pas trop envie de se prendre un coup de kala au détour d'un concert ou un drone us largué sur sa tronche par inadvertance.

Donc, il a posé son auguste popotin dans son chez-lui depuis 7 ans.


  • Anonimo aime ceci

#15 _(re)passant_

_(re)passant_

Posté 26 novembre 2015 - 14:35

Je suis assez conformiste, pas d'originalité apparente. Sauf sur un point : Si cela fait bientôt  40 ans que je travaille cela en fait plus de trente que je ne fais que de l'intérim. J'ai besoin de bouger, de changer, de voir d'autres gens, d'autres lieux et quartiers. J'ai besoin de me sentir libre après une fin de mission ne serait-ce que quelques jours et de repartir toujours à Zero.  


Modifié par (re)passant, 26 novembre 2015 - 14:35 .

  • Panthera Pardhus aime ceci

#16 passagerdusol

passagerdusol

Posté 26 novembre 2015 - 15:32

.......quelques fois il m'arrive de me sentir comme un sale gosse, celui qui attend avec impatience son joujou et le jette au bout d'une semaine......
 
donc j'ai bien l'impression d'être consumériste, peut être pas au même degrès que certains/certaines, mais consumériste de la bougeotte et constamment insatisfait........crise de la trentaine....?
 
un roulottier anglais rencontré en Ariège me disait que c'était dû à une certaine constellation, Saturne si mes souvenirs sont bons, et même s'il me paraît possible que quand on a choisi de tout lâcher, que la bonne étoile du voyageur nous tend l'oreille, et que nous sommes peut être ouverts à d'autres...choses...j'ai eu du mal à y croire....comme si chaque routard/routarde étaient sous l'emprise d'autres forces...pourquoi pas..........
 
 
 

ça fait une dizaine d'années que je n'arrive plus à me poser, faut que je bouge, ça me colle à la peau, dès que je reste plus d'une semaine au même endroit, mes jambes me disent "fout le camp", c'est comme une irritation, c'est nerveux, ça grouille sans cesse.......

Je suis comme ça depuis toujours, sans cesse en train de penser à partir ailleurs. Quand j'étais môme je vadrouillais partout et la seule chose qui m'intéressait c'était de ne pas être chez moi et de voir comment ça se passait chez les autres. Je ne me sens réellement vivante que quand je fais ma valise et que je voyage. Là, ça fait 7 ans que je suis bloquée et je n'en peux plus ! Rien que dans mon propre pays j'ai déménagé 28 fois en 24 ans !!! J'ai vécu dans 7 pays différents et je n'ai pas envie du tout que ça s'arrête. C'est grave ?

 
il y a ceux qui sont chez eux partout, et d'autres qui sont chez eux nulle part, je suis de ces derniers......."Robyn Davidson"

#17 _khalil_

_khalil_

Posté 26 novembre 2015 - 16:15

"l'âge et la violence du monde"
cad, Khalil est désormais un pépé d'âge respectable qui n'a pas trop envie de se prendre un coup de kala au détour d'un concert ou un drone us largué sur sa tronche par inadvertance.
Donc, il a posé son auguste popotin dans son chez-lui depuis 7 ans.

cad quand j'avais 30 ans, on pouvait encore aller en afghanistan en combi vw...alors maintenant, juste un A/R en belgiquistan et c'est compliqué . Et puis çà permet d'entretenir un jardin sur un moyen terme..je plante bq de fruitiers...au cas où!

 

7 ans c'est un cycle comme dirait l'ami Geispe



#18 _Darryl_

_Darryl_

Posté 26 novembre 2015 - 22:57

Oui, t'as raison, c'est un cycle.

 

A propos, on écrit  Belgikistan :rolleyes: c'est plus authentique  :tongue: 

 

@passagerdusol

 

 

 

que c'était dû à une certaine constellation, Saturne si mes souvenirs sont bons, 

 

 Saturne est le dieu Chronos, le maître du temps. C'est elle qui fait vieillir et qui freine l'évolution d'une personne. Elle contraint à la réflexion et à la planification.

 

 

Elle met 29 ans à effectuer son cycle. Cela signifie que tous les 7 ans, nous sommes confrontés à notre passé, qu’il soit familial, héréditaire ou qu’il résulte de nos actes et attitudes personnels.

Le 1er cycle de saturne commence à la naissance et se termine aux environs de notre trentième anniversaire. Durant ces trente années, chacun devra éventuellement briser les limites de saturne : tout d’abord celles rencontrées sous l’image père – autorité, puis, dans les restrictions, les traditions familiales et sociales. Si ce travail sur soi n’a pas été fait dans cette 1ère phase d’évolution, on transportera ce bagage dans le cycle suivant où il se manifestera de façon beaucoup plus négative.

http://www.avenue-de...cycles-saturne/



#19 passagerdusol

passagerdusol

Posté 27 novembre 2015 - 16:14

Ouais bin si Chronos voulait bien me lâcher la grappe, la réflexion et la planification c'est bien joli mais si ça continue je vais partir à pied direction le népal et me faire moine dans une grotte !



#20 Natura

Natura
  • Genre: Non spécifié

Posté 28 novembre 2015 - 19:37

vous vous êtes déjà demandé ce que cela pouvait être d'être un arbre ?

ou tout autre plante, sinon immobile, lente lente lente et au même endroit ?