Aller au contenu


Photo

Lieux d'accueil pour un vagabond

communauté écolieu nomade accueil vagabond difficultés sociales camping solitude squat

  • Veuillez vous connecter pour répondre
38 réponses à ce sujet

#1 délabré social

délabré social
  • Genre: Homme

Posté 18 dcembre 2014 - 23:23

Salut à tous !

Je débarque ici car je pense que certains d'entre vous pourront m'apporter des réponses. Après quelques expériences courtes et instables en 2012 et 2013 suite auxquelles j'ai cru préférable de chercher à m'insérer dans la civilisation, je décide de reprendre ma liberté. Je compte retrouver la vie itinérante que j'ai mise de côté avec peine il y a plus d'un an, composée de marche et de débrouille en solitaire. Cependant, une existence totalement sans attache ne parvient pas à faire sens, et j'ai pour cela besoin de lieux pouvant s'inscrire dans ma démarche, comme des points de repère dans mon errance. Je vais présenter ce que je recherche à court terme et à long terme.

A court terme, je souhaite connaître quelques endroits, quelque part en France ou près de la France, où l'on peut m'accueillir à l'improviste pour quelques semaines, voire un mois, éventuellement pour un hiver si le contact est bon, et me proposer un minimum de cadre de vie, un endroit pour poser une tente, et une activité pour participer à la vie locale sans compétences spécifiques requises. Un truc un peu chiche, un peu communautaire. Je précise que je suis allergique à l'administration publique, que je suis un animal et non pas un dossier géré par l'Etat, et que je veux être accepté sans avoir à prouver que ma génitrice m'a déclaré à la naissance. Par ailleurs, je vis mal les procédures, les codes sociaux, j'ai toujours plus ou moins été à côté de la plaque, et j'ai toujours préféré rester seul en difficulté plutôt qu'affronter les gens et leurs usages ; donc si je sens ma présence incongrue, ou si je ne comprends pas et personne ne m'explique, je me frustre et je trace ma route. Et je veux justement éviter de tomber dans cette solitude sans issue.

A long terme, j'ai un projet en tête : devenir paysan-boulanger en utilisant des blés anciens et autres céréales n'ayant pas subi de modifications génétiques modernes. Au lieu de m'inscrire dans la logique du système, en rédigeant un CV, une lettre de motivation, en faisant le beau et donnant la patte, pour obtenir un statut d'apprenti régi par des problématiques économiques, je voudrais apprendre auprès de personnes qui peuvent recevoir un vagabond et le faire bosser sans formalités. A terme, l'idée serait de pouvoir porter mon projet seul, de trouver un lieu pour me lancer à mon échelle, et il me semble que certains écolieux sont ouverts à ce genre de profil. Ce projet n'est pas prioritaire aujourd'hui, c'est plutôt une sédentarisation possible dans l'avenir, mais cependant je m'intéresse à l'activité. Je n'ai que 23 ans.

Mon objectif présent est de noter des adresses afin de pouvoir trouver refuge, si je sombre dans le vide existentiel de la solitude précaire, ou entreprendre une activité. Peut-être que je serai orienté par les diverses personnes que je rencontrerai, mais en attendant je dois trouver au moins une bonne porte d'entrée dans le circuit. J'ai commencé dans mon coin à repérer quelques lieux sur le net ; en connaissez-vous certains ? Cherché-je dans la bonne direction ? Avez-vous des lieux à proposer qui ne feraient pas trop peur à un petit solitaire renfermé ?

La Ferme Collective du Moulin de Larchat
La Vieille Valette
Les Puits de Lachaud
L'Ecolieu des Crozes-Hauts
L'Oasis de Lentiourel

Je vous remercie pour votre aide !



#2 Anonimo

Anonimo

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1 615 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ztigania-celtika
  • Intérêts:Les plus divers, mais avant tout l'humain et l'environnement

Posté 18 dcembre 2014 - 23:51

Bienvenue a toi délabré social,

Permet moi de te dire que de délabré il n'y a que le système dans le quel on est , en surement moins personnes comme toi!

Tu te trouve ici sur un forum ou les informations , le savoir , la rage , l'amour l'amitié y circulent.

Tu est ici ,un lieux peut être unique , mais en tout cas ou personne ne te jugeras voir même ils viendrons vers toi.

Ce pendant n’hésite pas a faire ta part des choses au niveau des "contactes" , car la richesse ce n'est pas ce qui nous réunit ici; et forcement le moyens manques a certains

 au point de n'avoir accès régulièrement a internet.

Les écolieu et fermes que tu a pu citer plus haut , ce sont des gens qui travaillent régulièrement 10-12 heurs par jours , et donc prendre contacte peut être parfois 

un peut long.

Voila , tiens nous au courant des tes avancées en terme projet.


Modifié par Anonimo, 18 dcembre 2014 - 23:52 .


#3 l'ombre

l'ombre

    Summum jus, summa injuria.

  • Membres
  • 1 978 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Summum jus, summa injuria.

Posté 19 dcembre 2014 - 01:18

Bonjour et que voila un beau message claire et agréable a lire :roi2:

Nous aurons sûrement l'occasion de voir ta griffe et ton expérience de baroudeur :fumeur:

C'est donc avec plaisir que nous répondrons a tes interrogations dans la mesure de nos connaissances :salut:



#4 pelton

pelton
  • Genre: Homme
  • Localisation:ile de france
  • Intérêts:photographie, lecture, marche à pied, observer

Posté 19 dcembre 2014 - 11:42

Bonjour et bienvenu délabré social,

 

Ton court terme me rappelle ma période d'errance et d'itinérance à travers les villes que je traversais. Je cherche des lieux ou on pouvait m'accueillir sur le moment pour une nuit ou deux mais ce ne fut pas tout le temps évident de trouver des lieux ou squat.

 

Au palisir de te lire

 

p.s: je suis preneur aussi de lieu à l'arrache



#5 l'ombre

l'ombre

    Summum jus, summa injuria.

  • Membres
  • 1 978 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Summum jus, summa injuria.

Posté 19 dcembre 2014 - 11:48

délabré social  :salut: juste une question qui pourrait avoir son importance a mes yeux = ton age Si cela ne te gène pas de le donner BJ a +

#6 _Auguste_

_Auguste_

Posté 19 dcembre 2014 - 12:11

Il l'a dit l'ombre. 23 ans.

 

Sinon pour ta demande, il y a un site avec tout un tas de lieux alternatifs. Je n'arrive plus à mettre la main dessus.

 

Ah le voila : http://caravanedesal...ves.weebly.com/


Modifié par Auguste, 19 dcembre 2014 - 12:20 .


#7 l'ombre

l'ombre

    Summum jus, summa injuria.

  • Membres
  • 1 978 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Summum jus, summa injuria.

Posté 19 dcembre 2014 - 12:21

Grave pour moi je suis encore dans le gaz >>>C'est du grand n'importe quoi :grognon2:

 

GS_61a91d4eb0969eda0a5daf01db440006.gif


Modifié par l'ombre, 19 dcembre 2014 - 12:22 .


#8 pelton

pelton
  • Genre: Homme
  • Localisation:ile de france
  • Intérêts:photographie, lecture, marche à pied, observer

Posté 19 dcembre 2014 - 12:25

pour celles et ceux que ça intéresse j'ai ceci

 

http://heterotopies....om/cartographie

 

Une fois que je me suis retrouvé en camtar, je trouvais des lieux ou il y avaient d'autres personnes dans le meme cas que moi. Pour connaitre ces lieux et squat ou on pouvait débarquer comme ça, s'était beaucoup de bouche à oreille


Modifié par pelton, 19 dcembre 2014 - 12:31 .


#9 l'ombre

l'ombre

    Summum jus, summa injuria.

  • Membres
  • 1 978 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Summum jus, summa injuria.

Posté 19 dcembre 2014 - 12:29

pour celles et ceux que ça intéresse j'ai ceci

 

http://heterotopies....om/cartographie

Merci de me découvrir cette partie que je ne connais pas :roi2: "

« Aucune carte du monde n’est digne d’un regard si le pays de l’utopie n’y figure pas. » Oscar Wilde

Excellent  :bravo2: 



#10 pelton

pelton
  • Genre: Homme
  • Localisation:ile de france
  • Intérêts:photographie, lecture, marche à pied, observer

Posté 19 dcembre 2014 - 12:35

sacré Oscar Wilde :rolleyes:



#11 délabré social

délabré social
  • Genre: Homme

Posté 19 dcembre 2014 - 14:06

Bouh, c'est chouette d'avoir autant de réponses ! C'est la première fois que je poste quelque chose sur un forum. :shy: Peut-être bien que je pourrais trouver ma petite place par ici, mais l'expérience sera de courte durée parce qu'en février je n'ai officiellement plus de logement et que ma ruine de PC portable ne rentrera pas dans mon sac. :)

 

Auguste, j'ai déjà traîné un peu sur la Caravane des Alternatives ; le problème c'est que la plupart du temps ce sont des personnes qui décrivent leurs projets et activités sans trop laisser d'ouverture pour un inconnu qui ne se lave pas et qui n'a pas trop de conversation. Je pense qu'il y a un bon nombre de chambres d'hôtes, ou de fermes accueillant des visiteurs la journée pour faire découvrir. Puis, par exemple, j'avais repéré un lieu, la Bergerie des Possibles, présenté comme accueillant, avec plein de valeurs humaines, et plus tard j'ai remarqué sa présence sur le site Campe dans mon jardin, avec des tarifs et la description des services proposés...  :hum:

 

Comme l'entend pelton, l'idée c'est de pouvoir débarquer à l'improviste sans téléphone, sans internet, et aussi sans le contact facile. J'ai déjà vécu en squat pendant plus d'un mois, parce que j'ai eu la chance de me faire aborder spontanément par les gars qui y étaient installés. Je pense que c'est un milieu dans lequel il faut savoir aller vers les gens, et c'est une compétence que je ne possède pas (encore). Voilà pourquoi j'essaie de trouver une porte d'entrée un peu plus fiable que mes qualités relationnelles en situation. Pour plein de choses, je peux avoir confiance en moi et trouver des solutions en fonction de la situation, mais dès qu'il faut impliquer des gens, je suis démuni.



#12 jess

jess

Posté 19 dcembre 2014 - 18:36

Bonjour,

 

Tu vis de quel côté en ce moment?

Quand tu dis que tu cherches un endroit... c'est plutôt un bout terrain où tu peux poser un camion ou tu recherches plutôt quelque chose en dur?

 

Est-ce que éventuellement on peut t'appeler autrement que par le pseudo cité (car je t'avoue que j'ai un peut de mal à t'appeler comme ça, merci.)

 

A+



#13 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 5 478 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 19 dcembre 2014 - 18:47

 

Comme l'entend pelton, l'idée c'est de pouvoir débarquer à l'improviste sans téléphone, sans internet, et aussi sans le contact facile. J'ai déjà vécu en squat pendant plus d'un mois, parce que j'ai eu la chance de me faire aborder spontanément par les gars qui y étaient installés. Je pense que c'est un milieu dans lequel il faut savoir aller vers les gens, et c'est une compétence que je ne possède pas (encore). Voilà pourquoi j'essaie de trouver une porte d'entrée un peu plus fiable que mes qualités relationnelles en situation. Pour plein de choses, je peux avoir confiance en moi et trouver des solutions en fonction de la situation, mais dès qu'il faut impliquer des gens, je suis démuni.

 

Dans plein d endroits tu pourras au moins passer la nuit avec ton camion ou tes chaussures, et les gens sur place, s ils sont deja full, t indiqueront plein d autres lieux où debarquer pour un temps un peu + long.

Si tu passes ds l est contactes moi par MP et je te filerai des plans. Juste un truc, faut pas etre completement sauvage non plus sinon ça va pas le faire.



#14 pelton

pelton
  • Genre: Homme
  • Localisation:ile de france
  • Intérêts:photographie, lecture, marche à pied, observer

Posté 19 dcembre 2014 - 19:38

Dans plein d endroits tu pourras au moins passer la nuit avec ton camion ou tes chaussures, et l'ess gens sur place, s ils sont deja full, t indiqueront plein d autres lieux où debarquer pour un temps un peu + long.
Si tu passes ds l est contactes moi par MP et je te filerai des plans. Juste un truc, faut pas etre completement sauvage non plus sinon ça va pas le faire.


bonsoir dzc,
Quand on est en camtar effectivement tu peux toujours trouver un lieu dans la rue ou autre pour te poser mais en mode pieton pas évident d'arriver à l'arrache dans une ville pour dormir sans avoir au préalable dégoter un lieu ou un contact.
maintenant je peux me tromper mais je suis preneur des sources. Tchusss

#15 délabré social

délabré social
  • Genre: Homme

Posté 19 dcembre 2014 - 22:55

Pour répondre à jess, je suis vers Lille pour un mois, ensuite je pense aller vers le sud. Etant à pied, je pense que marcher vers le soleil hivernal me motivera. Ce n'est pas vraiment le lieu en soi qui m'intéresse, je cherche plutôt la possibilité d'être intégré à quelque chose, d'avoir un cadre un peu plus grand que mon sac à dos, de compter sur des gens et d'aider en retour. Je viens donc tâter le terrain et voir s'il y a des portes auxquelles je peux frapper, voire des projets auxquels me joindre.

Je vois que mon pseudo a du succès ! :roi1: Etre délabré social, dans mon cas, ça représente juste une contestation de l'étiquetage administratif, de la bienséance, des bonnes moeurs... Ils ont voulu faire grandir en moi un bon citoyen raisonnable, et ils ont réussi ; je n'ai pas encore fini de lui régler son compte.

Merci de soutenir notre cause pelton ! :)



#16 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 413 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 20 dcembre 2014 - 08:54

Bienvenue parmi nous Vagabond. As-tu déjà fait du pain et travaillé dans une ferme ?

 

Il y a dans ce que tu recherches quelque chose qui m'intrigue et que j'aimerais que tu m'expliques : pourquoi demander à des inconnus de t'accueillir sans condition (quand tu le voudras, sale et sans prévenir) ?  Cette démarche me semble un peu infantile et n'être acceptable que par certains de tes proches (famille et amis) et non par des gens que tu ne connais pas et qui n'ont aucune raison de te faire confiance à priori.


  • hazy aime ceci

#17 délabré social

délabré social
  • Genre: Homme

Posté 20 dcembre 2014 - 14:02

Merci pour l'intérêt !

J'ai déjà participé à un petit stage de découverte dans une école de boulangerie et de pâtisserie il y a deux ans. Je n'ai jamais vraiment bossé dans une ferme, ce qui s'en rapproche le plus est de m'être occupé de chevaux dans un centre équestre qui ressemblait peut-être davantage à une ferme qu'à un centre équestre classique.

J'admets que ma recherche est probablement inhabituelle sur certains points. Plus haut j'ai fait le choix de présenter mon objectif sans évoquer ma situation relationnelle, non pas parce que je n'aime pas en parler, mais parce que j'aimerais que ma démarche soit valide sans faire appel à la compassion. Mais, pour te répondre Tis, j'ai mes raisons d'avoir rompu tout contact familial et je n'ai jamais réussi à me trouver des amis disponibles sur qui compter sur le long terme. C'est pourquoi j'ai entrepris, au bout de moins d'un an après mon départ, de me sécuriser psychiquement en essayant de m'insérer sur Valenciennes. D'ailleurs je suis arrivé dans le Nord pour une nana qui n'a pas le temps de m'écrire un courriel une fois par mois. Mon point d'attache a finalement été une association qui m'a accompagné, puis une piaule dans une résidence universitaire. Maintenant, ça fait dix-sept mois que je me sécurise, que je réprime ce que j'ai au fond de moi ; et l'existence de lieux où l'on peut m'accueillir ponctuellement sans que je ne passe des mois à naviguer dans la paperasse administrative et à expliquer poliment que j'ai envie de devenir un bon petit soldat, c'est tout ce dont j'ai besoin pour mettre un terme à ces absurdités.

Donner une impression infantile m'ennuie quelque peu étant donné que je pense être plutôt indépendant. J'ai quitté le domicile parental relativement seul et sans argent, j'ai appris à me débrouiller de façon plutôt autonome ; à présent j'échange une situation étudiante confortable et un parcours de formation cadré contre des chaussures et quelques petites adresses pour me poser quand ça ne va pas, envisager de créer des liens et m'investir dans de nouvelles activités. Carence affective ou minimum requis pour la stabilité mentale de presque tout être humain ? Qui fait son sac et se barre seul dans les campagnes sans adresse de retour ni point de chute ?

Qu'on me dise que la vie alternative est réservée à un réseau fermé d'initiés et que venir frapper à leur porte est infantile, et j'arrête de vous importuner. Je peux l'admettre, dans le sens où je me présente comme solitaire et opposé à beaucoup de choses. Quoi qu'il en soit, je suis ici pour chercher une voie parmi les êtres humains, et je reste ouvert.



#18 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 413 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 20 dcembre 2014 - 17:20

Il ne s'agit ni de compassion ni de paperasses mais juste du minimum de respect qui consiste à prendre contact un peu à l'avance avec les gens susceptibles de t'héberger.

Un courriel ou un coup de fil suffisent en général pour expliquer que tu fais un tour de France (ou du monde) et que tu aimerais les rencontrer parce que ce qu'il font t'intéresse.

Avec cela le monde est à toi.

 

PS : Essaies quand tu le pourras de prévoir 2 contacts car il arrivera parfois qu'un problème imprévu se pose.

Arriver sale, si ton hôte est aux champs cela ne posera pas de problème; par contre au fournil ou au point de vente c'est plus gênant.

Et  partir en vélo te donnerait plus d'autonomie et serait moins fastidieux pour traverser les grandes plaines céréalières (j'ai eu fait à pieds en janvier à 19 ans et me suis promis de ne jamais recommencer cette galère !)



#19 délabré social

délabré social
  • Genre: Homme

Posté 20 dcembre 2014 - 20:19

Oh voui ! je pige mieux ce que tu veux dire ! Ce sont des conseils de bon sens, je conçois leur fondement. Je crois que tes remarques me mettent en face de mes propres limites, de ce que je ne peux pas faire à ce stade de mon évolution. Téléphoner à des professionnels, présenter un projet et me faire héberger, je n'en suis pas capable. Je ressens une pression, réelle ou fantasmée, liée à des représentations et valeurs que je ne partage pas. Comment l'exprimer concrètement... Personnellement, je ne vois aucun sens dans l'organisation sociale et les conventions qui m'entourent, mon rêve serait peut-être de rencontrer un groupe d'hommes et de femmes du paléolithique et d'apprendre la vie avec. Le fait de devoir me laver et téléphoner pour qu'on m'accepte me dérange. Je suis un être humain qui aime les autres, qui aime aider, qui aime apprendre, et qui a besoin de très peu. Mais la société me demande d'abord une apparence. Je vis mal de devoir être conforme au modèle de l'homme civilisé acceptable ; je sais le faire, mais avec un malaise à l'intérieur et le désir de m'enfuir. C'est notamment pour cette raison que je ne suis pas en CAP Boulanger aujourd'hui.

Si tout va bien, dans quelques semaines je me tire avec suffisamment de préparation pour n'avoir pas à revenir dans le système, si ce n'est en faisant circuler un peu de monnaie. Je ne veux pas emmener avec moi le citoyen français bien élevé que la société a construit en moi, et ce n'est pas en étant en contact avec des gens qui s'adressent à lui que je vais gagner cette lutte intérieure.

Merci, donc, d'avoir soulevé ces points pratiques qui font apparaître d'importantes limites de ma démarche. Du coup, comme je centre de plus en plus le sujet sur ma personnalité et mes attentes dans la vie, il aurait davantage eu sa place comme une présentation de moi sur le coin des nouveaux venus. Quoi qu'il en soit, la réponse que cette discussion m'apporte est que les lieux existent bien mais que je ne suis peut-être pas personnellement prêt à m'y joindre. Qu'en pensez-vous ?



#20 hazy

hazy

Posté 20 dcembre 2014 - 20:59

l'indépendance, c'est un des rêve, une des illusions de l'adolescence, je crois.

 

Interdépendance n'est pas dépendance.





Aussi étiqueté avec communauté, écolieu, nomade, accueil, vagabond, difficultés sociales, camping, solitude, squat