Aller au contenu


Photo

Prix libre

aider travailler rémunération

  • Veuillez vous connecter pour répondre
16 réponses à ce sujet

#1 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15 152 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 21 janvier 2015 - 16:49

Le prix libre est un mode de détermination de la rémunération  qui s'inscrit dans une démarche saine, pacifique et aidante. 

 

Recevoir ce que la personne a réellement envie de donner en contrepartie d'un travail, d'une prestation, l'important c'est que cela vienne du cœur.

Pas de barème, de taux horaires, de pourcentage, de smic, de cotisation…

 

Le principe est séduisant: il a des avantages, sans doute quelques inconvénients.

Retours, avis, analyse, proposition… allez-y c'est à votre bon cœur. ;)

 



#2 Edica

Edica
  • Genre: Femme
  • Intérêts:la vie avec un grand V, la solitude, la nature, les animaux,la Beauté à trouver, peindre, sculpter, bidouiller...

Posté 21 janvier 2015 - 18:29

ah ah! de mon côté c'est tout vu.

Si je tiens compte qu'on ne vit pas dans un monde de bisounours et que la majorité de l'humanité est soit manipulable à souhait soit manipulatrice, en attendant des siècles meilleurs où le discernement et la sagesse seront rois et reine, je préfère des prix affichés et des arrangements éventuels, voire du marchandage dans certaines situations (j'adore marchander en vrai :shy: ).



#3 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15 152 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 22 janvier 2015 - 11:00

Le marchandage est une autre approche du problème de la fixation du prix.

Une pratique qui se propage à nouveau, ceux qui ont des sous, du pouvoir d'achat, une rémunération fixe et régulière, ne s'en privent pas.

Mais elle n'est pas sans risque:

- Ceux qui négocient naïvement avant n'en n'auront que pour leur argent.

- Ceux qui négocient après, quand le paiement est dû, laissent attendre le règlement, demandent encore une ristourne, exigent un supplément dans la prestation.

Ils seront vite classés parmi les mauvais clients, les chiens, chez qui il ne faut pas mettre les pieds. Avec une étiquette comme celle-là, ils ne trouveront plus ni l'artisan ni le commerçant sérieux et serviable.

Qu'ont-ils gagné?

Mais ceci est déjà un hors-sujet.

 

Le libre prix, qui pratique?



#4 _khalil_

_khalil_

Posté 22 janvier 2015 - 11:10

le libre prix se pratique chez les laveurs de vitre au carrefour, chez les pompiers pour le calendrier, chez les guerisseurs quand ils sont débutants, chez les serveurs au resto, etc....

par contre jamais vu chez les dentistes, médecin etc...



#5 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15 152 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 22 janvier 2015 - 11:23

Pourboires et gratifications placent le "généreux donateur" dans une situation de supériorité.

Pas vraiment l'idée d'un élan du cœur, qui suppose sans doute une certaine parité, l'égalité entre les personnes.



#6 l'ombre

l'ombre

    Summum jus, summa injuria.

  • Membres
  • 1 977 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Summum jus, summa injuria.

Posté 22 janvier 2015 - 11:54

? j'ai pas tout compris


Modifié par l'ombre, 22 janvier 2015 - 11:55 .


#7 Edica

Edica
  • Genre: Femme
  • Intérêts:la vie avec un grand V, la solitude, la nature, les animaux,la Beauté à trouver, peindre, sculpter, bidouiller...

Posté 22 janvier 2015 - 12:48

Pourboires et gratifications placent le "généreux donateur" dans une situation de supériorité.

Pas vraiment l'idée d'un élan du cœur, qui suppose sans doute une certaine parité, l'égalité entre les personnes.

"généreux donateur" ou "donateur redevable" pour service rendu. Cela dépend de l'ego de chacun. De toute façon, c'est sûr on est dans ce cas pas dans l'élan du cœur. Est cadeau, c'est un cadeau. Un partage, un don. Bref, ce concept est de l'Amour. On attend rien en retour. Rien à voir avec les bisness divers. 

 

C'est pour cela que les bisness, quels qu'ils soient, au prix "comme on veut" me font sourire amèrement. Tu donnes et tu bosses ailleurs du coup ou tu fais payer. Il n'y a pas de tabou à vivre de ses qualités si on y arrive. Mais la franchise de l'objectif doit être bien comprise tant pour celui qui fait que pour celui qui reçoit.



#8 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15 152 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 22 janvier 2015 - 13:03

…la franchise de l'objectif doit être bien comprise tant pour celui qui fait que pour celui qui reçoit.

C'est sans doute là le nœud du problème.

Mais l'objectif est "oplf compatible".



#9 _khalil_

_khalil_

Posté 22 janvier 2015 - 13:14

c'est le prinzip qu'on applique dans un sel !



#10 Edica

Edica
  • Genre: Femme
  • Intérêts:la vie avec un grand V, la solitude, la nature, les animaux,la Beauté à trouver, peindre, sculpter, bidouiller...

Posté 22 janvier 2015 - 13:14

Je n'ai pas compris Floyd. :pingus: "oplf compatible"?????



#11 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15 152 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 22 janvier 2015 - 14:01

La formule qui résume le site et le forum oplf, est en haut à droite sur la page d'accueil:

http://www.onpeutlefaire.com

"… participer à l'émergence d'une nouvelle terre"

Quelque chose au delà du pays des bisousnours, des kalachnikov et du prolétariat… enfin si j'ai bien compris.  ;)

 

D'où l'idée qu'un véritable "élan du cœur" pourrait être un des bons moyens et qu'il est donc en phase avec oplf.



#12 Edica

Edica
  • Genre: Femme
  • Intérêts:la vie avec un grand V, la solitude, la nature, les animaux,la Beauté à trouver, peindre, sculpter, bidouiller...

Posté 22 janvier 2015 - 15:33

Tu ouvres une discussion sur les "prix".

L'Amour, les élans du cœur n'ont rien à voir avec le commerce (Réf. prix).

Et dans ma petite tête de nigaude susceptible de n'avoir rien pigé à l'esprit d'oplf, je me tiens au concept du commerce.

A la limite, le hic est dans l'association du mot "prix" et "libre". Ils ne vont pas ensemble, à mon sens.

Bon ben je retourne à mes comparaisons avec les Bisounours, moi. Tchuss!



#13 Edica

Edica
  • Genre: Femme
  • Intérêts:la vie avec un grand V, la solitude, la nature, les animaux,la Beauté à trouver, peindre, sculpter, bidouiller...

Posté 22 janvier 2015 - 16:07

"Prix libre"  et "don" ne parlent pas de la même chose pour moi. :marteau2: ô esprit oplf entre dans ce corps please!



#14 Panthera Pardhus

Panthera Pardhus
  • Genre: Femme
  • Localisation:entre un jardin et une rivière

Posté 22 janvier 2015 - 16:34

Floyd, je suppose que ton topic fait suite aux échanges qui ont eu lieu ici: http://www.onpeutlef...e-2#entry243911

 

Le prix libre - on reste dans une notion d'échange de bien ou de savoir contre rémunération - permettrait peut-être certaines choses.

Réfléchir à ce que l'on achète et remettre en avant la réelle valeur d'un travail, d'une fabrication, d'un service. Parce qu'à force d'avoir l'habitude d'acheter de la merde (sans forcément savoir que ça en est) à bas prix, on pense que tout prix bas est un dû et on ne sait plus mesurer l'effort physique ou/et intellectuel pour proposer ce bien ou ce service.

Le vendeur serait encouragé à produire le meilleur qu'il puisse proposer pour s'assurer une clientèle fidèle et un revenu correct.

 

Resteront bien sûr comme points négatifs les clients comme les vendeurs peu scrupuleux, avides de bas prix et de gains conséquents à moindre effort.

 

Pour le don, c'est pas compliqué. En haut à droite de votre page d'accueil préférée, vous avez un tit bouton-clic. Vous appuyez, vous entrez le chiffre que vous voulez, hop c'est magique, vous venez de faire un don :)



#15 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15 152 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 22 janvier 2015 - 21:02

Tu supposes avec justesse, Panthera P.

 

Les échanges et les avis sont intéressants, à ma connaissance le thème n'avait pas été abordé encore.

Comme toujours, le préalable consiste à se mettre d'accord sur le vocabulaire.

 

"Prix", c'est un mot fourre-tout pour couvrir ce qui se cache dans la "contrepartie" de l'échange.

Ce peut être des euros, des unités SEL, une prestation compensatoire, un sourire de la crémière, … peu importe si les deux partenaires y trouvent en confiance, durablement leur compte.



#16 Edica

Edica
  • Genre: Femme
  • Intérêts:la vie avec un grand V, la solitude, la nature, les animaux,la Beauté à trouver, peindre, sculpter, bidouiller...

Posté 24 janvier 2015 - 07:46

J'apprends qu'un supermarché coopératif et à but non lucratif (mouais...) va ouvrir ses portes sur Paris en Octobre 2015!

 

LA LOUVE, ça s'appelle.

 

Premier supermarché participatif en France. Les meilleurs produits (bios) issus de circuits courts et une juste rémunération des producteurs, Le tout vendus au prix les plus bas. L'idée vient de New York avec la coopérative Park Sloppe Food Coop.

 

Il faut des souscripteurs - consommateurs. Ils paient une souscription pour l'année et s'engagent à donner 3 heures de leur temps par mois au supermarché. Ce qui devrait donner des milliers d'heures de travail bénévole et tirer les prix vers le bas puisqu'il n' y a quasi plus de salarié voire pas du tout.

 

Tout ça parait super joli mais me pose des interrogations:

Quels sont les salaires des fondateurs de la coopérative et ceux qui y travaillent ? Plus bas de 15 à 40% que la moyenne (comme leurs produits)?

Surfer sur la vague de la crise collective est aussi une belle niche au niveau marketing non?

 

Je sais, je vois le mal partout vous me direz.

 

Enfin bon, pour info, pour devenir membre actif de la louve: www.cooplalouve.fr



#17 Edica

Edica
  • Genre: Femme
  • Intérêts:la vie avec un grand V, la solitude, la nature, les animaux,la Beauté à trouver, peindre, sculpter, bidouiller...

Posté 24 janvier 2015 - 07:54

Ah j'oubliais! C'est comme le concept des PRODUITS SUSPENDUS

Un commerçant-artisan reçoit des dons des clients et ainsi ils peut offrir à une personne dans le besoin ses prestations ou son produit. Cette personne a des bons qui lui sont remis par les services sociaux.

 

A mes yeux, dans ce concept, les clients donateurs sont reellement animés par la Beauté. Mais ce n'est pas eux que les médias mettent en lumière, c'est le commerçant (alors qu'il n'offre rien en vérité). Voilà une réalité qui, oui, me rend toute chose et me permet aujord'hui de descendre de mon nuage (euh de bisounours?...).

 

Bon sur ce, je vous embrasse bien fort Panthera et Floyd. C'est cadeau! Biz