Aller au contenu


Camarades syndiqués

syndicats

  • Veuillez vous connecter pour répondre
52 réponses à ce sujet

#1 _khalil_

_khalil_

Posté 01 mai 2015 - 09:02

90% des patrons sont syndiqués, alors que simplement 8 % des salariés le sont : les syndicats n'attirent plus les classes laborieuses...Il y a aussi pléthore de syndicats en tout genre, ce qui nuit à la lisibilté des luttes et revendications. Un seul syndicat fort aurait plus de poids !

Ayant toujours été un nomade du travail, le syndicat est pour moi un monde inconnu, avec une image un peu ringarde...

syndicaliste exprimez-vous...en ce jour du muguet.



#2 _Darryl_

_Darryl_

Posté 01 mai 2015 - 11:10

Heu...qu'est ce que tu veux savoir ? Je trouve que les syndicats ne servent pas à grand-chose à part foutre le bordel, à mon avis. Je pense qu'il bosse pour Babylone aussi. Ils créent des (faux) problèmes et puis négocient des (fausses) solutions.


  • Pierre911 aime ceci

#3 _khalil_

_khalil_

Posté 01 mai 2015 - 11:59

Heu...qu'est ce que tu veux savoir ? Je trouve que les syndicats ne servent pas à grand-chose à part foutre le bordel, à mon avis. Je pense qu'il bosse pour Babylone aussi. Ils créent des (faux) problèmes et puis négocient des (fausses) solutions.

notre rapport avec le syndicalisme ? ton opinion, la mienne, les vôtres....déjà il faut être impliqué dans le "monde" du travail, et on peut heureusement le faire autrement...SUD, voilà-t-y pas un beau syndicat ? bon, la tradition et ses cortéges, les avantages acquis à qui ? ..etc...je vis endehors de tout cela, mais p'têt bien qu'il y des gus syndiqués ici ?



#4 _Darryl_

_Darryl_

Posté 01 mai 2015 - 16:20

Mon seul rapport avec "mon" syndicat c'est que j'avais du obligatoirement m'inscrire pour bénéficier des allocations de chômage. Les rares fois où je me rendais dans les bureaux, les employés tiraient la gueule parce qu'ils en ont marre de leurs conditions de travail (c'est un comble !) et qu'ils sont mal payés. 

Mon implication dans le monde du travail....heu....joker !



#5 Pierre911

Pierre911
  • Genre: Homme
  • Localisation:Haute Normandie

Posté 01 mai 2015 - 16:30

Heu...qu'est ce que tu veux savoir ? Je trouve que les syndicats ne servent pas à grand-chose à part foutre le bordel, à mon avis. Je pense qu'il bosse pour Babylone aussi. Ils créent des (faux) problèmes et puis négocient des (fausses) solutions.

 

Je suis assez d'accord avec ça. Et il y a eu aussi tellement de scandales avec les syndicats que je ne suis pas trop étonné que le taux de syndicalisation soit aussi bas.

 

J'ai été routier aux US et, à une époque, c'était une des professions les plus syndicaliser du pays mais après quelques gros, gros scandales il n'y a pratiquement plus de chauffeurs syndicalisés...

 

En plus, les 8% ne représentent peut-etre pas vraiment le nombre de gens qui veulent faire partie d'un syndicat. J'imagine qu'en France, c'est comme aux US, il y a des boites (peut-être même des professions) où tu n'entres pas sans etre syndicaliser.

 

Si j'arrive à m'installer comme éleveur un jour, peut-être je deviendrai membre de la Conf, peut-être. Mais surement jamais je n'irai rejoindre le plus grand syndicat agricole de France qui travaille beaucoup plus pour Babylone que pour les agriculteurs. Et cela depuis très longtemps.

 

Ton idée d'un seul syndicat ne peut pas marcher parce que la plupart des gens veulent protéger leurs propres plates-bandes, pas celles des autres. Après tout, défendre les plates-bandes des autres pourrait fortement nuire à la défense des tiennes.  :rolleyes:



#6 Bastringue

Bastringue
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne

Posté 01 mai 2015 - 19:53

Je suis syndiqué évidemment et même militant. Disons que les syndicats ça sert à rien jusqu'aumoment ou tu as besoin d'eux. Après ça me saoule un peu d'entendre des gens qui tapent sur les syndicats. Les syndicats c'est qui? Juste des gusses qui prennent le risque de s'en prendre plein la gueule pour défendre d'autres gusses, ou des principes, ou simplement le droit.

 

Mais on vit une époque du chacun pour sa gueule. Les syndicats c'est has been.


Modifié par Bastringue, 01 mai 2015 - 19:55 .

  • Gallizour et Anonimo aiment ceci

#7 Gallizour

Gallizour
  • Genre: Homme
  • Localisation:Villelaure

Posté 02 mai 2015 - 07:15

Parler de syndicats en généralisant ce n'est pas très correct. On ne parle pas de la même chose lorsque l'on parle de la CFDT ou de la CNT.

Connaissez vous l'anarcho syndicalisme:

http://cntait89.free...yndicalisme.htm


  • Bastringue aime ceci

#8 Bastringue

Bastringue
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne

Posté 02 mai 2015 - 07:35

J'ai hésité à adhérer à la CNT, mais j'ai choisi SUD afin de monter une section avec un collègue. Pour rappel, il faut être au moins deux pour ouvrir une section syndicale.


  • Gallizour aime ceci

#9 Anonimo

Anonimo

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1615 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ztigania-celtika
  • Intérêts:Les plus divers, mais avant tout l'humain et l'environnement

Posté 02 mai 2015 - 12:15

Je pense qu'il faut une étude plus approfondis sur les syndicat.

Bcps d'entre nous ne se sentent pas concerné simplement parce-que nous sommes en mode et vision alternatives.

Dans l'ordre, 

Les syndicat avait étés fondé au départ dans l’intérêt des salariées, et même si on a du mal a le croire ça en est toujours le cas! 

Apres il y a le "grade" un/de/s l’individu/s qui permet/ent d'avoir plus au moins des actions percutantes avec des résultats divers voir valables.

Toujours en termes de "grades"dans un "système pyramidale";  il peut y avoir un intérêt carriériste personnel qui peut justement avec l'aide de Babylone finit par plus répondre  aux attentes des masses salariales!...et c'est a cause de cancres pareils que le "charisme" perdu  des syndicats  a générer des pertes d’intérêt par son publique. Ce même phénomène on le retrouve en politique ,d'ou les forts taux 

d'abstention!

Il faut néanmoins croire (un peut ) aux syndicat ne serait que pour ne pas tomber plus bas!...je vous laisse le soin d'aller fouiller 

sur le net pour vous rendre compte des grandes avancées sociales que ces derniers ont permis de puis que le capitalisme existe.

Ce pendant un syndicat est un salarié, soumis a des pressions et parfois a des carrières brisé !Le grand capitalisme c'est bien comme

il faut faire pour plier ces derniers.

Le problème c'est que :(surtout en France)  pour un seul œuf pourri ,on balance le panier entier!!

Un syndicat est fort et peut peser dans la balance si on est nombreux , un peut comme en 1936 quand le PCF et syndicat respectifs

ont  obtenue des : congés payer , des réductions de temps de travail, secu, retraites, et j'en passe.Exactement tout ce que nous sommes

en trains de perdre de nos jours ,simplement parce-que tout le monde s'en fout, mais il râle en silence !!!!

Apres il y a aussi le phénomène du "scandale" ,monter de toutes pièces par le capitalisme (merci Gattaz) visant a attirer l'attention

des salariées sur des théoriques dysfonctionnement des syndicats , visant bien-sur a discrédites ces derniers afin de les rendre

au yeux des masses obsolètes et donc la disparition (proche) a terme.

Et la' le patronat dicteras son droit de vie et de mort sur les travailleurs moutons!

Je précise que je ne suis ni salarié , ni syndique,  néanmoins je suis militant dans l'esprit pour la reconnaissance du "travailleur" 

que :au-delas du statut c'est grâce a lui que le monde tourne!!!!


Modifié par Anonimo, 02 mai 2015 - 14:03 .

  • Gallizour, Edenguard40 et nemo32 aiment ceci

#10 nemo32

nemo32
  • Genre: Homme
  • Intérêts:multiples : nature.sciences humaines.société. histoire . techniques . astronomie...etc..etc...

Posté 02 mai 2015 - 15:29

 

 

Je précise que je ne suis ni salarié , ni syndique,  néanmoins je suis militant dans l'esprit pour la reconnaissance du "travailleur" 

que :au-delas du statut c'est grâce a lui que le monde tourne!!!!

 

je pense que ce mode de réflexion est louable mais obsolète .

les syndicats , comme les partis politiques ou la Franc Maçonnerie sont des corporations a géométrie variables .

plus la structure est petite (pyramide) , et plus on se rapproche de la base (adhérents lambdas) , plus on est dans le vrai .

l authenticité et la bonne foi .

 

malheureusement , c est toujours inversement proportionnel au pouvoir relatif du nombre .

je veux dire par la que plus la structure grossit , plus les intérêts particuliers des représentants officiels de la structure  dissolvent  et réduisent les intérêts de l individu de base face aux aléas divers et variés  de ce que l on appelait autrefois la "lutte des classes" .

la tentative de rééquilibrer les rapports sociétaux liés au monde du travail .

nous obtenons , comme souvent , un fracture nette entre la base et une l élite corporative qui s éloigne de la réalité en privilégiant ses intérêts , sa réélection , passe droit divers ; protections , amélioration de qualité de vie (argent) et reconnaissance sociale .

 

c est bien évidement la porte ouverte a toutes les magouilles et arrangements divers avec le (grand ) patronna , qui par le pouvoir de l argents "récupère" et manipule ces néo oligarques syndicalistes , qui n ont même plus la capacité de faire en sorte que la situation cesse de se dégrader .

comment pourrait il en être différemment ? 

l économie et la finance dirigent le monde politique qui "fait" le monde "social".

  le patronna ne représente qu un engrenage qui défends( et c est normal) ses intérêts dans un contexte ou le profit est l unique préoccupation .

les syndicats ne représentent plus la "poulie" qui devait servir de relais pour la redistribution plus équitable des richesses produites grâce au travail de l ouvrier .

 

tout simplement car le statu d ouvrier est sur le point d être éradiqué grâce a la technologie robotique , la mondialisation et la mécanisation .

il faut se rendre compte que grâce a l impression 3D , les machines a commandes numériques et autre .

ne seront nécessaire bientot que des ingénieurs concepteurs informatiques , et ce que l on appelle des techniciens (humains) ; mais très peut d ouvriers .

technicien étant un bien grand mot pour une personne chargée de surveiller une machine et appuyer sur des boutons ...

d ailleur un humain avec un ballait et un seau a la main s appelle en "novlangue" un "technicien de surface" ...

 

bref , il est assez facile de démontrer que mis a part quelques métiers manuels artisanaux indispensables 

la société de demain n auras besoin que de "prestataires "de sévices  services .

C.A.D , des fonctionnaires , des administratifs , des intervenants privés chargés de réguler la machine et faire en sorte que que tout ce joli monde intégré aux "nouvel age" continue sa petite vie confortable ...

mais quid des autres ???(et ils sont nombreux) .

 

l ouvrier d aujourd’hui (esclave moderne) , aura il une utilité demain ? 

fera t on le choix de partager progrès , ressources,  aliments et énergie pour tous ? 

ou faudra il se résoudre a anéantir pour de bon ; (en la laissant crever a petit feu) une partie de la populations .

ceci en pratiquant la politique de l exclusion , et tout en prenant bien soin de verrouiller toutes solutions solidaires et alternatives 

que cela soit dans la production alimentaire (brevet du vivant OGM industrie agro alimentaire , l énergie (libre) etc...

 

au rythme ou vont les choses , l ouvrier d aujourdhui peut aussi servir de pièces détachés pour permettre aux riches de régénérer leurs organes et profiter ainsi plus longtemps de leurs acquis et de leur confortable vie assistée par la technologie  ...

http://www.lefigaro....automatique.php

 

dans l attente de techniques d eugénisme , cultures d organes et bioniques de pointe qui sont en cours de développement accéléré .

 

techniquement ,  sans passer par l étape humaniste et émotive ( c est passé de mode)

mais d un coté "froid" rationnel , scientifique et statistique .une dépopulation massive et provoquée résous l équation de façon très convaincante . (il faudrait quant même garder quelques "esclaves "  en attendant , sois que des singes dressés fassent de  progrès et acceptent de bosser gratos . 

ou que la robotique et des androïdes perfectionnés se chargent du boulot ingrat ...

 

quant on est" évolué "on ne se salit pas les mains on fait bosser les autres  ...(règle N° 1)

 

mais que font les syndicats ?? 

la plupart "marchent" avec le patronna .autant il est facile de faire plonger un petit patron de PME pour faire "genre" 

autant il est prouvé qu avec les lobbys et les groupes plus importants , les syndicats sont "aux ordres" et mangent dans la main du patronna qui subventionne officiellement et officieusement les syndicats .

 

le plus marrant dans tout ça c est que l on n as même pas besoin d argent a terme .

juste le pouvoir de décision ; les terres , les moyens de production et une cohorte de militaires (caste des guerriers); pour faire le ménage et respecter la loi (au début) .et protéger les ressources 

 

ensuite le plus simples est une gestion de type informatique .

chacun son N° d identifiant , argent dématérialisé , population régulée ; puce R.F.I.D et roule ma poule !!

le "meilleur des mondes" sous condition d éliminer tous ces crève la faim de plus en plus nombreux dont on ne sait que faire .

en prenant en compte que toute personne insolvable n est qu un très médiocre consommateur .

ce qui n arrange pas le commerce et la progression "infinie" d un systéme économique et financier a bout de souffle .

 

la fête du travail en 2050 ??   je serait curieux de voir a quoi cela pourrait ressembler ....

 


  • Anonimo aime ceci

#11 _khalil_

_khalil_

Posté 02 mai 2015 - 17:30

tu oublies que les syndiqués de la fonction publique représente 15 % des troupes contre 5 % dans le privé, allez savoir pourquoi ?

La finlande 74 % , et la suéde 71 % de syndiqués...UE 23 % france 8 % .....d'où viennent ces disparités ? certains disent d'un financement opaque...



#12 nemo32

nemo32
  • Genre: Homme
  • Intérêts:multiples : nature.sciences humaines.société. histoire . techniques . astronomie...etc..etc...

Posté 02 mai 2015 - 18:19

 

tu oublies que les syndiqués de la fonction publique représente 15 % des troupes contre 5 % dans le privé, allez savoir pourquoi ?

La finlande 74 % , et la suéde 71 % de syndiqués...UE 23 % france 8 % .....d'où viennent ces disparités ? certains disent d'un financement opaque...

 

je pense qu il s agit d un ajustement local (Franco -Français) et informel (intuitif ) des personne a la réalité .

 

autrement dit on a beau prendre les français pour des cons , car pour le moment ils ferment leur G....

mais ils n en pensent pas moins , ils s adaptent c est tout .mais au lieu de faire un choix collectif il font un choix limité et individuel .

 

exemple simple : 

 

Cas N° 1 - fonction publique = "caste des fonctionnaires " = stabilité d emploi et "relative " tranquillité , statu privilégié par rapport au privé ( je parle des personnes de base , pas les "responsables" divers et variés qui touchent plus de 3000 Euros /mois)

 

cas N° 2 : le privé ou il n est pas très bien vu de faire le mariole et se syndiquer . ce qui mécontente la hiérarchie et rends suspicieux au yeux des "dociles collègues moutonnants" .qui préféreront toujours vous coller une cible dans le dos et ricaner bêtement .  râler en silence plutôt que monter au créneau .

 comprendre que le combat de l un peut bénéficier a tous n est pas évident quant on vit dans la crainte de la perte d emploi , avec un train de vie a assumer , des factures , des crédits une famille .

 sortir du rang n as d autres significations que de se faire mettre a l index dans ces conditions .donc évidement il n y a que peut d élus ....

 

a l opposé pour "une modeste augmentation" , être "bien vu" , évoluer de poste etc ...

 la stratégie de l évitement et c elle choisie par la majorité  . 

c est naturel et explicable , et ça fonctionne très bien . 

c est théorisé par la scientologie , la psychologie et les méthodes de manipulation de base .

diviser opposer , manier habilement la "carotte et le bâton" ....on appelle cela les techniques de management modernes.

 

malheureusement ,par la suite;  ce qui devient la norme dans un étage sociétal , tirera immanquablement le reste de la société vers le bas  !!

 

ce qui devient acceptable dans le privé , s adaptera tôt ou tard dans le public , et en plus , cerise sur le gâteau avec l appuis des syndicats !!

c est d autant plus que facile que la solvabilité de l état surendetté (vendu) ,ne permet plus rentabilité et la perduration des structures publiques mise en concurrence déloyale avec des structures privées régies sur des règles plus "financièrement avantageuses"  pour elles (mais pas pour les employés ...)

 

bhen oui logique !!

c est ça l équité , et le peuple aime l équité !!

donc pourquoi "eux" et pas "nous" ( débat privé /publique) ??

réponse : vous avez raison , tout le monde pareil fin de partie ....alignons le publique sur le privé et que dieu vous préserve (vous et votre emploi)

mais combiens de temps et a que prix ?? 

au prix du chacun pour soi ....

 

ni vu ni connu je t embrouille . a la longue tous perdants sauf les plus malins (dans ce cas c est les plus pourris et les plus retords) , jamais les plus intègres ni les meilleurs a leur poste .ni les plus motivés professionnellement  d ailleurs .cela fait le bonheur des possédants (actionnaires et grand patrons) , ainsi que tous leurs potes de la politique , syndicalistes véreux et tout le reste .

 

pour piste de réflexion : http://mind-bomb.ove...ronautique.html

 

ici vous aurez une analyse sobre d un vécu personnel et un constat alarmant sur la situation actuelle que nous sommes en train de vivre .

je pense que la seule alternative pour tourner le dos définitivement a ce systéme et de recourir par un moyen ou un autre a l accession a la terre , comme moyen de subsistance (la terre appartient a celui qui la cultive et s en nourrit)

pas a celui qui exploite mécaniquement a grands coups d intrants et pesticides pétro-chimiques des surfaces bien trop vaste .

le retour au troc comme moyen d échange vertueux et "équitable" , car agrée librement par les deux parties me parait également une bonne piste pour le futur .

 

mais d ici la il y a du boulot , étant donné que tout est "privé" et que le sens de l histoire reste encore figé sur des schémas hérités et périmés.


Modifié par nemo32, 02 mai 2015 - 18:26 .


#13 Bastringue

Bastringue
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne

Posté 03 mai 2015 - 06:21

nemo32, "le management par la terreur en 10 leçons" a été écrit en septembre 2002 par Sylvain Cascarino. C'est pas mal de citer ses sources.


Modifié par Bastringue, 03 mai 2015 - 06:22 .


#14 Anonimo

Anonimo

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1615 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ztigania-celtika
  • Intérêts:Les plus divers, mais avant tout l'humain et l'environnement

Posté 03 mai 2015 - 09:03

Il aurait étés socialement intéressant d’aligner le privé sur le publique!!

....mais les petits Français sont hélas cons! oui oui une majorité jalouse (privé)  qui a accepter 

de ramer encore + juste pour faire régresser le statut d'une minorité (publique)

Si au lieu de jouer au cons , il se serait un peut entraider ; tout le monde aurait d meilleurs condition de boulot!


  • nemo32 aime ceci

#15 nemo32

nemo32
  • Genre: Homme
  • Intérêts:multiples : nature.sciences humaines.société. histoire . techniques . astronomie...etc..etc...

Posté 03 mai 2015 - 11:06

nemo32, "le management par la terreur en 10 leçons" a été écrit en septembre 2002 par Sylvain Cascarino. C'est pas mal de citer ses sources.

  

merci du détail , mais a la base mon patron ne s appelait pas Sylvain ; mais Jean claude (et le suivant Bruno ...)

du coup j hésite ??

qui dois je remercier pour ces formidables moments de vie vécus en entreprise ? (ça aussi c est pas mal de le préciser) 

Sylvain ou Jean Claude ?

ta lecture attentive t as permis de déceler que je n était pas l auteur de cette sinistre recette  :roi2:


Modifié par nemo32, 03 mai 2015 - 11:17 .


#16 Bastringue

Bastringue
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne

Posté 03 mai 2015 - 12:57

C'est un écrit que beaucoup connaissent. Enfin ceux qui s'intéressent aux méthodes de management.

 

 

Quand le public régresse c'est que le privé va pas tarder à trinquer. Mais c'est compliqué de faire comprendre ça aux gens. Même à l'intérieur du public il y a des gusses qui traitent telle ou telle catégorie de privilégiés parce  qu'ils partent à la retraite à 55 ans. J'ai beau leur expliquer que si on les aligne sur les autres c'est tous les autres qui vont régresser plus tard, mais ça a du mal à passer. C'est toujours plus facile de montrer du doigt telle ou telle catégorie professionnelle que de remettre tout un système en question.

 

La source de tous les maux aujourd'hui c'est les fonctionnaires, ils coutent chers, ils bossent pas et patati et patata. Ce qu'on oublie de direc'est que l'argent qu'ils gagnent ils vont pas le planquer en Suisse ou je sais pas où. Déjà il y a une bonne partie qui repart direct à l'Etat via les impôts, la TVA et tout le pataques (c'est combien qui repart sur un salaire de 1500?) et le reste ils vont le dépenser là où ils vivent.

 

Bon après le problème du public c'est que c'est le royaume des petits chefs incompétents.


Modifié par Bastringue, 03 mai 2015 - 12:58 .


#17 nemo32

nemo32
  • Genre: Homme
  • Intérêts:multiples : nature.sciences humaines.société. histoire . techniques . astronomie...etc..etc...

Posté 03 mai 2015 - 14:55

C'est un écrit que beaucoup connaissent. Enfin ceux qui s'intéressent aux méthodes de management.

 

moi je ne connaissait pas mais j ai appris a connaitre ...

on retombe sur un schéma assez récurrent , d un coté l outil (la technique) et de l autre l usage que l on en fait ..

ce qui est stupéfiant , et c est bien décrit dans le texte , c est que l on privilégie une illusion par rapport aux faits .

 

sur le terrain , cette méthode est contre productive et ne peut être mise en place que grâce aux multiples problématiques liées a l emploi et le turn over des plus médiocres grâce a un taux de chômage élevé .

concrètement , sur le terrain on préférera 2 personnes sous qualifiées payées au SMIC et qui ferment leur bouche .a un ouvrier qualifié payé correctement mais qui pourrait éventuellement,se montrer critique envers une hiérarchie coupée de la réalité (le diplôme et la cooptation par le piston ne remplacent ni l expérience ni la compétence .

NB :  cette méthode n est applicable que pour les structures suffisamment solides financièrement pour se permettre de vivre sur leur image plutôt que sur leurs réels bénéfices (a ne pas confondre avec chiffre d affaire )

on a donc affaire a des "actionnaires" plutôt qu a de réels chefs d entreprise .

sachant qu il est aussi très  facile pour eux de truquer les comptes de l entreprise et faire du chantage a l emploi en raflant subventions publiques de l état , de la région , du département , voir de l Europe !!

l action des syndicats a ce niveau est totalement inefficace .

 

en d autres temps (époque de mon père) , un patron trop margoulin se retrouvait seul ...ou mal entouré 

il n était pas difficile pour un ouvrier compétent de claquer la porte et changer de boutique ..

 

oui mais ça c était avant ..

avant que l on déserte les campagnes pour remplir les usines .

avant que l on remplace les ouvriers par des robots 

avant la mondialisation et le néo libéralisme comme but ultime du capitalisme exaspéré .

 

de cette époque , ou certains patrons se montraient parfois paternalistes et avaient une vision sociale réelles de leur activités .

que reste il ? 

les normes ont changé . a qui la faute ? 

avant il était possible pour un simple ouvrier d accéder a un futur et a la propriété individuelle familiale (logement)

sans qu il ne soit nécessaire que les deux parents aillent au turbin en confiant l éducation des enfants a de tierces personnes .

il n était pas nécessaire d avoir 2 véhicules par famille .

le syndicalisme était une réalité , je le sait mes parents étaient tous deux syndicalistes ..

 

je ne suis pas passéiste , je constate juste que les progrès techniques qui étaient sensés libérer l homme de son asservissement au travail et apporter un mieux être ; n ont pas portés leurs fruits ou plutôt la récolte est "réservée" .

je ne penses pas être ni prophète ni devin , je suis juste suffisamment impliqué dans cette mélasse (jusque au cou !!)

pour affirmer avec certitude que cette arnaque continuelle est une "guerre" contre l humanité entière.

 

avis partagé par de plus intelligents que moi qui l expriment différemment .http://www.entrefile...tre_systeme.htm

 

un guerre subtile c elle du chacun pour soi pour la survie sociale , voir la survie tout court 

une guerre par l exclusion , la surveillance , le contrôle mental , le mensonge et la manipulation .

une guerre contre l éveil des conscience , car la base (de la pyramide) est bien plus nombreuse que ceux qui sont placés au sommet .

d ou la nécessité de faire taire toute contestation et dissidence y compris par le meurtre social et administratif (technique des Francs Maçons) . ou si urgence le meurtre au sens littéral ,  déguisé en suicide ou accident de voiture .

par rapport a mon expérience et ma situation je ne me positionne pas en victime .

j ai eu le choix , mais ... j ai beau me repasser le film a l envers aurais je réagit autrement ? 

aurais je du fermer ma G.... et faire comme les "autres" ? 

mentir , faire semblant , trahir , dénoncer des collègues , intriguer , faire le complaisant et le suce Boules ? 

fermer les yeux , accepter l illusion ...

de toutes façons pour moi il est bien trop tard pour faire machine arrière , je suis sur liste rouge dans bien des domaines le réseau mafieux Franc maçon est très efficace ; bien rodé , au delas des actions de la justice et absolument sans scrupules .

 

pour le fun : http://partagemania....ris-par-la-fin/


Modifié par nemo32, 03 mai 2015 - 15:08 .


#18 _khalil_

_khalil_

Posté 03 mai 2015 - 18:34

 

 

 

Bon après le problème du public c'est que c'est le royaume des petits chefs incompétents.

Public, privé, management, chef incompétent.retraite à 55 ans .c'est quoi ce bordel ?  on vit pas dans le même monde, camarade syndiqué ! taper sur les syndicats : ils m'ont rien fait, c'est pas ma paroisse ? on est un paquet à avoir quitter ce systéme patron/salarié/syndicat/gouvernement...bye, bye



#19 Bastringue

Bastringue
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne

Posté 03 mai 2015 - 18:43

Si on vit dans le même monde, bien sur que si.



#20 _khalil_

_khalil_

Posté 03 mai 2015 - 18:49

prouves- le camarade syndiqué  ! 

c'est une réalité que différents mondes se cötoient..le monde du travail, le monde des woofeurs, le monde des chomeurs, le monde des glandeurs, le monde des stagiaires, le monde alternatif, etc...on a pas tous les mêmes objectifs, les mêmes préoccupations, les mêmes luttes, la même spiritualité, le même humour, le même détachement...la vie est multiple camarade syndique !!!                 es-tu l au moins libre ? as-tu des responsabilités familiales, professionnelles, syndicales ? ...etc

comment peux-tu dire qu'on vit dans le même monde sans me connaitre, et sans me parler d'un matérialisme minimal qui nous unit ?


Modifié par khalil, 03 mai 2015 - 19:16 .