Aller au contenu


Photo

Eco-dôme en forêt (sud-ouest)


  • Veuillez vous connecter pour répondre
93 réponses à ce sujet

#1 Gaueca

Gaueca
  • Genre: Femme
  • Localisation:64 - Pays Basque

Posté 15 aot 2015 - 13:09

*
MESSAGE POPULAIRE !

Comme promis dans ma précédente intervention ici ( http://www.onpeutlef...ctibleagricole/) , voilà le volet pratico-technique de notre projet : en gros, le terre-à-terre ! bâtir un éco-dôme en terrain forestier.

 

En énumérant les étapes successives de cette construction, j'espère recevoir vos regards concrets ou abstraits sur la mise en œuvre.

Je répondrai, pour ceux qui en ont besoin, à vos questions et tenterai de vous éclairer ou bien de vous re-diriger vers des ressources plus pertinentes que mes connaissances propres.

N'hésitez pas à me solliciter par mp pour que ce fil reste fluide et lisible :) !

 

 

Le projet, donc :

 

QUI ?

 

Deux adultes, mon conjoint et moi. Si mon homme est "à l'ancienne" et cumule pas mal de connaissances techniques ainsi que de vrais moyens physiques, pour ma part, je ne connais pas grand-chose à grand-chose mais le seconde de mon mieux. J'ai de l'endurance (merci le sport !) mais peu de force.

Travaillant tous deux en tant qu'employés, en CDI et à temps plein, nous avons des moyens financiers mais moins de temps que ce que nous voudrions.

 

 

Aussi nos animaux de compagnie : chiens, chats, qui n'ont aucun rôle à jouer dans la construction mais qui font partie de la famille !

 

A venir, d'autres animaux dits "domestiques" récupérés dans le cadre de sauvetages animaliers (par exemple, des poulets sauvés de l'abattoir).

Mais aussi, dans le cadre d'un mini-projet personnel, des rescapés (chatons, chats adultes, chiens adultes, furets, rongeurs) qui seront placés chez nous en famille d'accueil, le temps d'être accueillis et aimés par leur future famille. En effet, je "suis" dans la protection animale à côté du boulot.

 

 

QUOI ?

 

Que souhaitons-nous obtenir ?

Un espace de vie sous forme de dôme dont la particularité sera d'être semi-enterré.

Nous estimons sa surface à environ 40m² pour commencer, qui seront répartis sur une pièce de vie principale et ses annexes.

 

Egalement, un dôme de 10m² pour mon activité d'accueil d'animaux en danger.

Sans oublier un espace de 20m² minimum pour les activités "manuelles" de mon conjoint (espace qui tendra sûrement à s'agrandir par la suite).

 

Un grand espace de permaculture pour nos besoins. Je suis vegan frugivore et consomme énormément de fruits et de verdures; mon homme s'y met de plus en plus, nos besoins vont donc être importants mais nous n'aurons pas de bétail à nourrir dont nous voudrions plus tard consommer la chair. Peut-être simplement quelques volailles (poules, canards, oies) dans le cas où mon conjoint voudrait continuer à consommer des oeufs et surtout pour permettre à ces animaux d'être sauvés de l'abattoir.

 

COMMENT ?

 

Le terrain étant en forte pente, et recouvert d'arbres jeunes ou vieux selon les secteurs, des engins mécaniques vont devoir intervenir. De quoi ôter quelques dizaines de jeunes arbres (moins de 7 ans) du terrain, souches comprises, et un bull pour aplanir un secteur désigné.

 

La terre dégagée par le passage des machines sera utilisée pour la construction du dôme et pour le recouvrir.

 

Le bois trouvera sa place dans les constructions ou sera mis à sécher pour l'an suivant.

 

 

Fait :

 

- l'achat du terrain, qui sera bientôt finalisé.

- les plans des constructions, qui manquent de précision quant aux calculs de hauteur des dômes mais sur lesquels nous sommes d'accord.

- le test du sol (proportion satisfaisante d'argile par rapport au sable, et PH quasi neutre).

 

Bientôt fait :

 

- le passage d'un pelliste (ami) qui va évaluer les coûts et la faisabilité du projet.

- la commande et la livraison de rouleaux de polypropylène nécessaires à la construction (en boudins et non en sacs)

 

A faire :

tout... ou presque !

Mais d'abord :

- des plans précis des constructions

- des designs de permaculture pour notre subsistance

- planter les fruitiers, les haies, grillager et interdire tout passage aux chasseurs et autres promeneurs

- un petit passage amical à la mairie

 

 

 

 

Je suis parfois ahurie devant l'ampleur de la tâche, je me prépare au pire comme au meilleur, mais j'en suis sûre, ce sera une aventure géniale !

 


  • djeck49, r00tslife, Panthera Pardhus et 1 autre aiment ceci

#2 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 154 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 15 aot 2015 - 16:11

Gaueca, je ne sais pas si cela peut t'intéresser, mais il y a aussi la possibilité de faire des dômes en paille (qui ont été évoqués ).



#3 Gaueca

Gaueca
  • Genre: Femme
  • Localisation:64 - Pays Basque

Posté 15 aot 2015 - 16:47

Merci Tis, je ne savais pas pour la paille :)

 

J-e-d-7, nan, le plastique, c'est pas fantastique... mais merci quand même !



#4 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 507 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 15 aot 2015 - 17:55

Un écodôme ou Super Adobe est une construction antisismique à très bas coût, particulièrement adaptée pour les zones dévastées.

Bon alors c'est parfait, tu vas voir ce dont sont capables les engins de terrassements à pneus ou à chenilles!

 

Je voudrais commencer par vous alerter sur la fragilité des sols,  et en particulier sur la difficulté de préserver, maintenir, restaurer, le couvert végétal.

Comme vous avez le terrain en pente et un process lourd, les charrois vont fatalement bousiller une emprise importante.

 

Donc dans le design permaculturel, intégrez ce détail. ;)

A crocus, par exemple, j'estime que l'emprise dégradée atteint de  5 à 6 fois la surface construite sans voirie ni parking pour véhicules.


  • djeck49 aime ceci

#5 Gaueca

Gaueca
  • Genre: Femme
  • Localisation:64 - Pays Basque

Posté 15 aot 2015 - 18:58

J'y ai un peu pensé mais sans tenter de quantifier les dégâts éventuels. Tu re-mets le doigt dessus, avec justesse.

 

J'espère pouvoir réduire au maximum les dégâts, peut-être est-il possible de tasser un peu le sol avec un rouleau ? quoique, je pense que ce serait peine perdue.

C'est clair que décaisser ça va être violent.

 

Préserver les arbres environnant l'habitation sera notre souci principal, car nous comptons sur le réseau des racines pour tenir un minimum le sol autour de ce que nous aurons démoli.

Si on avait le luxe du temps, on aurait laissé reposer le tout plusieurs mois voire un ou deux ans, histoire que les pluies tassent bien le tout.

 

Comme tu dis, heureusement qu'on part sur du superadobe :)



#6 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 507 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 16 aot 2015 - 11:10

Je traine mes bottes sur les chantiers depuis bien longtemps, et même avec une brouette on constate des dégradations durables de la structure du sol.

S'il s'agit de protéger les arbres, je suggère de délimiter un périmètre infranchissable équivalent à la projection verticale du houppier.

 

Dans le plan-masse, il faut intégrer les aires de manœuvres, de stockage temporaires, de stockages durables, les emprises pour échafaudage, grue et cheminements.

Encore, les tranchées pour réseaux souples et réseaux d'évacuation.

Une foule de détails dont généralement personne ne se préoccupe avant d'être dans l'urgence du chantier.

 

A crocus, le chantier sur sol argileux est devenu périlleux avec les pluies. Il a fallu apporter en plusieurs endroits du gravier.

Puis, la production des bardeaux a généré en quantité des copeaux et autres débris de bois qui furent bienvenus épandus au sol pour réduire les glissades et les chutes.

Cet été le sol piétiné est devenu dur comme béton. La marche et le roulement d'une brouette sont toujours contrariés par d'anciennes ornières.

 

Un rouleau… sert à cylindrer ou compacter un sol préalablement nivelé, ni trop sec ni trop humide.

Ce sol devient impropre à toute plantation.


  • r00tslife aime ceci

#7 Gaueca

Gaueca
  • Genre: Femme
  • Localisation:64 - Pays Basque

Posté 16 aot 2015 - 11:14

Très intéressant ce que tu dis. Mon homme, qui suit le fil, va devoir prendre en compte tous ces éléments de réflexion qu'il manie mieux que moi ! d'ailleurs c'est effectivement un point rarement évoqué.

Nous avons participé à un chantier participatif éco-dôme mais sur terrain plat, qui ne nécessitait pas d'entrée d'engin mécaniques lourds du tout. Là, la donne change sur terrain très pentu !



#8 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 154 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 16 aot 2015 - 12:13

Encore un petit pas de côté pour alimenter votre réflexion.

Si mes souvenirs sont bons, cette construction a été faite entièrement à la main sans aucun terrassement mécanique, à flanc de coteau, par Straw d'la Bale à Lausanne :

 

150816124341386785.jpg

http://autoconstruct....over-blog.com/


  • djeck49, r00tslife et Gaueca aiment ceci

#9 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 507 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 16 aot 2015 - 14:55

Belle image, elle présente une MOB avec isolant paille. Une structure légère probablement soutenue pas des pilotis sur plots.

Une alternative intéressante, un autre principe constructif qui n'est pas celui retenu par Gaueca et son homme fort!



#10 djeck49

djeck49

    Expert en Revendication

  • Membres
  • 800 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Angers
  • Intérêts:Tout ou presque. La liberté d'expression en particulier

Posté 16 aot 2015 - 15:20

Gaueca, chapeau !

Que pourrait-on imaginer pour soulager la tâche du remplissage des boudins? C'est un travail galère quand même !

Sinon Gaueca, es-tu parvenu à respecter un peu la loi dans ton projet (autorisations, etc...)? ou bien, et ça ne serait pas pour me déplaire, avez-vous opté pour la désobéissance civile!??



#11 Gaueca

Gaueca
  • Genre: Femme
  • Localisation:64 - Pays Basque

Posté 16 aot 2015 - 18:35

J'aime bien la paille et j'y avais pensé pour la maisonnette de mes petits protégés.

C'est vrai que pour la construction principale on a ce besoin presque vicéral de la faire en terre. Un terrier :)

 

djeck, pour le moment on sera dans le non-respect des lois. Mais on va tenter d'apporter quelquechose, c'est-à-dire ce qu'on est, les compétences que nous avons, à la mairie, parce que si la loi n'est pas notre principal souci (elle en est un mais pas le plus grand), par contre notre environnement social l'est.

 

Je pense essayer de montrer que nous n'avons pas de bâtiment qui soit à proprement parler une habitation. Pointer du doigt le fait que nous sommes sur des constructions sans danger (c'est-à-dire sans risque d'incendie dans les bâtiments, sans inondation, sans souci électrique, etc...), que tout est propre (pas de déchets, pas de décharge publique) et même au contraire que tout est très, très, très respectueux de l'écologie.

Je sais que ça ne va pas plaire à certains décideurs...

Mais un terrain constructible, on ne pouvait pas se permettre. Surtout qu'il nous fallait un hectare et dans un endroit isolé.


Modifié par Gaueca, 16 aot 2015 - 18:36 .


#12 djeck49

djeck49

    Expert en Revendication

  • Membres
  • 800 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Angers
  • Intérêts:Tout ou presque. La liberté d'expression en particulier

Posté 16 aot 2015 - 18:57

Je comprends parfaitement bien la situation. En tout état de cause, il va bien falloir tôt ou tard qu'ils finissent par accepter d'une façon ou d'une autre les habitats comme ceux-ci. Comme aux états-unis avec les caravanes. Car il y a un vrai problème avec le logement. Lorsque nous auront approché le seuil critique, ils décideront d’accepter ouvertement ces solutions, mais moyennant des contre-parties fiscales et financières, directes ou indirectes.

 

Comme par exemple pour les containers... J'ai eu "ouï-dire" que des containers "spécial habitat" pourraient voir le jour bientôt. Et hop, une petite modification des normes, un réajustement dans le droit des assurances, un blabla parlementaire, et on aura la joie de pouvoir construire en container qui initialement coûtait que dalle, en perdant tout le bénéfice tarifaire et écologique du recyclage des containers basiques maritimes au profit de nouvelles boîtes fabriquées pour créer un nouveau marché...

 

Je compte moi aussi désobéir, j'en ai plein les bottes.



#13 _khalil_

_khalil_

Posté 16 aot 2015 - 19:11

il y a mille façons de désobéir, et gaueca nous montre la voie en coutournant le sacro-saint permis de construire...il serait bon de faire un sujet pour savoir de quelle façon on peut désobeir, et les actes de désobeissance dans la vie de tous les jours ( ex : pas d'assurance ) avec comme pionnier Gandhi, martin luther king et henri david Thoreau...



#14 juseppe

juseppe
  • Genre: Homme
  • Localisation:Creuse

Posté 16 aot 2015 - 19:52

ce sujet plairait a FLoyd!!! :bravo:


  • FLOYD aime ceci

#15 djeck49

djeck49

    Expert en Revendication

  • Membres
  • 800 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Angers
  • Intérêts:Tout ou presque. La liberté d'expression en particulier

Posté 16 aot 2015 - 20:04

Pour information, l'assurance habitation n'est plus obligatoire lorsqu'on est propriétaire du bien concerné et qu'on y habite...



#16 Gaueca

Gaueca
  • Genre: Femme
  • Localisation:64 - Pays Basque

Posté 16 aot 2015 - 21:58

Je comprends Floyd pour une raison toute bête : mon père est pareil que toi, Floyd :) ! C'est clair que "la loi" et ses engrenages peuvent représenter du positif comme du négatif et ce n'est pas à prendre à la légère.

 

Je reviens sur ton intervention, Djeck49, au sujet du remplissage : ça n'a pas l'air difficile à la main. Il y a une façon (apprise en chantier) de caler le boudin contre sa cuisse pendant le remplissage. Sinon il suffit de fabriquer un petit portant en bois.

 

Oui, il y a un vrai problème avec le logement. Et avec la loi. Et du coup, avec la société, surtout.



#17 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 507 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 17 aot 2015 - 08:00

Bon en attendant la révolution, comment avance le projet, le plan masse?  ;)



#18 djeck49

djeck49

    Expert en Revendication

  • Membres
  • 800 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Angers
  • Intérêts:Tout ou presque. La liberté d'expression en particulier

Posté 17 aot 2015 - 12:05

Tu sautes une étape Floyd non? Avant le plan masse, encore fait-il avoir dessiné le bâti ! :-) 



#19 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 507 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 17 aot 2015 - 13:28

Les architectes parfois font comme cela, pas tous, pas tout le temps. Les clients aussi hélas oublient de poser ou de se poser toutes les bonnes questions.

 

Mais en professionnel de ma profession, je préfère avoir fait le bilan des atouts et contraintes du terrain, avoir la liste des besoins, obligations, envies et souhaits tant ceux du client que des différents intervenants.

A partir de là, les premières propositions de plan masse en respectant les vues, le relief, la végétation, les sols et sous sols.

 

C'est mieux comme ça et cela évite très souvent des dépenses directes ou des travaux imprévus quand il devient indispensable de "récupérer" une situation mal engagée.



#20 djeck49

djeck49

    Expert en Revendication

  • Membres
  • 800 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Angers
  • Intérêts:Tout ou presque. La liberté d'expression en particulier

Posté 17 aot 2015 - 13:48

Oui en effet, on peux prendre la choses dans ce sens aussi. Surtout si c'est l'environnement qui est défini comme prioritaire.  :bravo:


  • FLOYD aime ceci