Aller au contenu


Photo

A quoi sert il d'apprendre l'histoire et la géographie ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
158 réponses à ce sujet

#21 _Darryl_

_Darryl_

Posté 12 septembre 2015 - 14:20

Pourquoi faudrait-il faire un choix entre la solution du 18ème siècle et l'école d'aujourd'hui ?  :rolleyes:



#22 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 184 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 12 septembre 2015 - 15:22

Personne n'a envie de revenir aux pratiques du XVIIIe, conservatrices et monopolistiques.

Les écoles de la République ont permis la diffusion des savoir pratiques et techniques en dehors de ces patrons esclavagistes.

 

Alors il faut sans doute faire évoluer  l'école, toutes les écoles mais on doit se souvenir aussi de toutes les erreurs passées pour ne pas être tentées de les reproduire.

Actuellement on met en avant l'alternance et l'apprentissage comme étant la solution au chômage… Je crois que l'on se trompe d'objectifs et de moyens.


  • Lorrinepr aime ceci

#23 alexandre

alexandre
  • Genre: Homme
  • Localisation:tarn, lavaur .

Posté 13 septembre 2015 - 08:57

En lisant vos réponses, je me rend compte que nous sommes tous au moins d'accord sur un point : Il faut plus de matières pratiques à l'école.

Mais pour qu'il y ai plus de pratique il faudrait supprimer ou réduire certaines matières existantes. Pourquoi décider alors que l'apprentissage de l'histoire serait plus important que la connaissance du sol, que le dessin serait plus important que la menuiserie ou qu'apprendre à utiliser cette satané flûte en musique est plus fondamentale qu'un bon cours de krav maga ?

 

 

 

@ alexandre, n'ai-je pas lu plus haut que ton enfant est inscrit à l'école ? Pourquoi tenir un discours exactement contraire à tes actes ?  :rolleyes:

 

Actuellement pas de possibilité d'école alternative chez nous et l'école à la maison est encore en questionnement. Peut être ai-je aussi le vague espoir de changer le système de l’intérieur, et c'est pour ça que j'ai été impliqué dans les délégués de parents d'élève pendant 3 ans .

Néanmoins le bilan reste très mitigé, car nous avons fait beaucoup d'administratif ( paillassons devant les portes, auvent, serrures qui coincent ...) , peut être même réussi à forcer la mairie à ouvrir une école plus grande ( 5 ans de retard ), mais rien sur l'éducatif car l'équipe enseignante était fermée à tout changements. Disons le clairement, légalement les parents n'ont aucun poids dans le système éducatif officiel.

Je ne ferais pas partie des délégués de parents cette année mais je vais directement proposer un projet pédagogique à la directrice pour l'année prochaine.



#24 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 184 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 13 septembre 2015 - 09:31

Le Krav maga, littéralement Combat rapproché) est une méthode d'autodéfense d'origine juive tchécoslovaque. Au delà de la comparaison avec l'apprentissage de la flûte à bec, on voit bien qu'établir un programme oblige déjà à définir des objectifs. Les craintes renouvelées de notre société du XXIe, obligent-elles à choisir entre Culture et Autodéfense?

 

Et de même on peut se demander si la serrurerie serait mieux que la menuiserie, le jardinage mieux que la poterie, la danse moins utile que la marche nordique ou le théâtre.

Une chose me parait toujours indispensable à l'école primaire, apprendre le vivre ensemble, les principes de la coopération, la gestion de tâches d'intérêt collectif.

 

Les véritables apprentissages peuvent être poursuivis durant les années du collège, si l'envie en est venue lors des initiations réalisées à l'école et hors de l'école dans le cadre des temps d'animations périscolaires (TAPs) ou dans les clubs et autres associations.

 

On voit qu'une large part de l'autodétermination de l'enfant dépend bien de la diversité de son environnement. L'enfant ne peut se contenter d'apprendre le métier de son papa ou de se consacrer à l'activité que la maman a rêvé de pratiquer quand elle, était petite ou non. 

 

Réfléchir aussi aux effets parfois pervers de la mode; le macramé est un truc génial comme la peinture sur soie… mais passés de mode!



#25 noir

noir
  • Genre: Homme

Posté 13 septembre 2015 - 10:26

"je vais directement proposer un projet pédagogique à la directrice pour l'année prochaine."

Un projet qui ira de la PS au Cm2?

Un projet qui intégrera toutes les matières?

un projet qui tiendra compte du BO et des nouveaux programmes?

 

ou juste une thématique pour l'année?



#26 djeck49

djeck49

    Expert en Revendication

  • Membres
  • 800 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Angers
  • Intérêts:Tout ou presque. La liberté d'expression en particulier

Posté 13 septembre 2015 - 12:28

Je ne vais pas être constructif... Mais je le dis quand même. :-) 

A quoi ça sert?

A légitimer le pouvoir en place. Rien de plus.



#27 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 184 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 13 septembre 2015 - 12:54

Tu penses à l'histoire et à la géo? ou aux programmes développés par l'école primaire, ses professeurs et les pédagogues qui œuvrent?



#28 _Darryl_

_Darryl_

Posté 13 septembre 2015 - 12:56

 

 

Actuellement pas de possibilité d'école alternative chez nous et l'école à la maison est encore en questionnement. Peut être ai-je aussi le vague espoir de changer le système de l’intérieur, et c'est pour ça que j'ai été impliqué dans les délégués de parents d'élève pendant 3 ans 

Vouloir changer le système de l'intérieur est une erreur. Après tout, les personnes qui décident comment doit fonctionner l'école font comme elles veulent. Soit tu adhères et tu y inscris ton enfant soit tu fais autrement. Il y a déjà un topic sur le sujet de l'école à la maison mais pas de topic sur "pas d'école du tout"  :rolleyes: Mes enfants ont eu cette incroyable possibilité mais j'ai fait en sorte que les circonstances s'y prêtent et je ne vivais pas dans "mon" pays (celui dans lequel j'ai un numéro tatoué sur le front  ;) ).

Je te remets la vidéo de l'interview de André Stern, déjà postée ailleurs. Si ça peut t'aider...



#29 _Darryl_

_Darryl_

Posté 13 septembre 2015 - 13:22



#30 djeck49

djeck49

    Expert en Revendication

  • Membres
  • 800 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Angers
  • Intérêts:Tout ou presque. La liberté d'expression en particulier

Posté 13 septembre 2015 - 14:07

Floyd, je pense à l'ensemble... l'histoire est sublimée par ceux qui ont à charge le programme scolaire.

Pour la géo, je ne me souviens pas avoir fais des cours de géo sans histoire. ("sans histoires" dans les deux sens :), car j'ai fait toute ma scolarité en ZEP! sauf mes 2 années de BAC).

Désormais que je jouis de mon sens critique et que je vais en bibliothèque, je me rends compte que tout m'a été raconté à l'école sous le principe du mensonge par omission, voire du mensonge volontaire. C'est pourquoi je parle de légitimer les pouvoirs.

 

J'ai été pas mal pesté par les profs, car je posais trop de questions auxquelles il était soit interdit de répondre, soit trop délicates à traiter.

 

Ces exemples ne sont pas là pour troller et ne restent que des exemples pour agrémenter mon argumentaire :

 

Pourquoi m'a-t-on parlé du massacre des nazis mais pas de la barbarie française en Algérie? (par exemple)
Pourquoi m'a-t-ton parlé du grand empereur napoléon, sans me parler des autorisations horribles qu'il a donné?
Pourquoi ne m'a-t-on jamais parlé des Kanaks et de ce qu'on leur a fait?
Et le Génocide Vendéen du temps de l'après révolution?
Et le Génocide Arménien?
Et les colonies?
Et les essais nucléaires en Polynésie et en Algérie?

Et les sois-disant pauvres paysans que les rois "pillaient" avec la dîme et autres contributions, alors que j'ai lu plusieurs articles qui font état de fêtes à pâques qui duraient plusieurs jours où les paysans et leur famille étaient nourris allègrement.
Et la palestine qui est un sujet littéralement interdit? (parfait exemple de Géo-politique, quand on voit le conflit et les évolutions de territoires)
 

Je pourrais continuer longtemps... Ce n'est pas à vous que je pose ces questions, mais lorsque j'ai compris qu'elle resteraient sans réponses, j'ai été en bibliothèque.
 

En fait, l’Histoire en tant matière scolaire ne devrait être que le reflet de la vérité. Pas celle d'un groupe d'éditeurs et d'imprimeurs.

Les profs n'y sont pour rien (un chouia quand même, comme partout où l'on accepte un peu de collaborer).

Je discutais avec une professeur des écoles, toute neuve qui vient de prendre son poste en Français et elle n'adhère pas du tout à ce système. Selon elle, les textes choisis et les méthodes ne sont pas adaptés. Mais elle a conscience en fait que le but n'est pas qu'ils soient adapté. Elle a pris conscience de tout ça et souhaiterai proposer autre chose à ses élèves en moins agressif, mais elle n'est pas encore titulaire et est inspectée régulièrement. Elle ne fera donc rien. La boucle est bouclée!

J'ai appris à chercher la vérité en fuyant les textes officiels. L'école est obligatoire et ce n'est pas que pour "lettrer" les enfants.

Le programme scolaire d'histoire actuel est une censure passive mais une censure quand même.
 


Modifié par djeck49, 13 septembre 2015 - 14:09 .

  • nemo32 aime ceci

#31 djeck49

djeck49

    Expert en Revendication

  • Membres
  • 800 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Angers
  • Intérêts:Tout ou presque. La liberté d'expression en particulier

Posté 13 septembre 2015 - 14:11

Je me pose vraiment la question pour mon bébé. Quels mode scolaire devrais-je choisir pour lui. Mais je ne permettrai pas qu'on lui racontes des histoires incomplètes ou mensongées



#32 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 184 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 13 septembre 2015 - 14:48

J'ai indiqué déjà plus haut l'intérêt de poursuivre un peu ses études pour précisément dépasser l'âge scolaire et son histoire illustrée pour les gosses.

Si au collège le latin n'est pas choisi, ou plus enseigné, rapidement personne n'aura accès aux textes en version originale.

 

Les traductions existent bien sûr, mais elles trahissent parfois volontairement l'objectif de l'auteur.

Alors je préfère lire le De Bello Galico de Jules César pour avoir l'occasion de comprendre comment l'empire romain parvient à écraser les peuples d'une nation autonome.

Car le résultat, Alésia et les antiquités que Vercingétorix balance sur les pieds de Jules, c'est bon pour amuser les lecteurs d'Astérix.

 

Ceci dit, ne traumatise pas trop tôt ton héritier, djeck, avec les horreurs dont tu as dressé une liste hélas ni exhaustive ni définitive.

 

Personne n'a encore tenté de répondre à une question posée; quelle sera la limite des besoins réels en instruction et connaissances, d'un futur citoyen?

Ne risque-t-on pas de produire pour le coup volontairement des gens peu lettrés et à la culture tronquée, dès la seconde génération?

Car pour l'instant ce sont des parents éduqués, conscients, cultivés, alertés qui tentent cette aventure. Réussiront-ils à donner le niveau qu'ils ont acquis à leur progéniture?


Modifié par FLOYD, 13 septembre 2015 - 14:49 .


#33 djeck49

djeck49

    Expert en Revendication

  • Membres
  • 800 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Angers
  • Intérêts:Tout ou presque. La liberté d'expression en particulier

Posté 13 septembre 2015 - 15:03

Nous ne devrions pas parler de "niveau", même si je sais combien il est parfois difficile de trouver le terme exact :)

Est-il également utile de rappeler que si le droit à l'éducation scolaire est égal pour tout le monde, il ne se vérifie pas sur le terrain. En effet, pour traiter d'autres sujets, encore faut-il pouvoir poursuivre ses études.

On a tort de penser que c'est une question uniquement de moyens financiers. Le contexte est déterminant. Quelqu'un qui n'a pas compris l’intérêt d'un bon "niveau" ( ;) ) de culture pour son enfant ne va pas naturellement chercher à en favoriser son développement.

Actuellement, Mini-djeck49 est à la crèche mais seulement 3 jours par semaine. Il commence les bébé nageurs à la fin du mois et nous nous envisageons l'éveil musical dans pas longtemps. A la crèche, alors que la puéricultrice n'avait pas eu 1 heures mon bébé dans les bras, elle m'a conseillé de ne pas ajouter l'éveil musical, car "ça va le fatiguer"... Ou : "Comment deviner les capacités d'un enfant qu'on ne connait pas". On verra bien et on s'adaptera...

Le problème est là entre-autre : L'immobilité et le refus de la possibilité d'un échec. Considérer l'échec comme une malédiction qui ne s'en va plus si on l'a rencontré...

Pour être proche du système de formation par ma femme (illettrisme), qui n'adhère pas non plus au système de l'éducation nationale, je pense qu'il faut d'avantage donner les armes pour encourager l'apprentissage, plutôt que de dicter ce que l'on veut voir appris.


Modifié par djeck49, 13 septembre 2015 - 15:04 .


#34 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 184 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 13 septembre 2015 - 15:16

Excuses pour le terme niveau; il y a longtemps que les pédagogues utilisent un autre langage tel que aptitude, capacité à, acquis…

Nous sommes bien d'accord sur les impacts du contexte social. Il y a aussi ceux qui s'empressent  de dire à leurs enfants que les études "ça ne sert à rien"… puis remplacent le jeu et l'enthousiasme par le travail physique et la contrainte. Si déjà l'école de la République sauve ces enfants-là !

 

Mais as-tu vérifié les compétences de la puéricultrice= diplôme ou pas?  ;)

 

Ne sois pas comme le père d'Amadeus…  :lol:



#35 _Darryl_

_Darryl_

Posté 13 septembre 2015 - 15:30

 

 

Actuellement, Mini-djeck49 est à la crèche mais seulement 3 jours par semaine. Il commence les bébé nageurs à la fin du mois et nous nous envisageons l'éveil musical dans pas longtemps. A la crèche, alors que la puéricultrice n'avait pas eu 1 heures mon bébé dans les bras, elle m'a conseillé de ne pas ajouter l'éveil musical, car "ça va le fatiguer"... Ou : "Comment deviner les capacités d'un enfant qu'on ne connait pas". On verra bien et on s'adaptera...

C'est pas vraiment dans le sujet mais j'aimerais dire que la crèche n'est pas un milieu propice pour un bébé. Déjà, il faut le faire vacciner comme une tête de bétail et entre le masque que la puéricultrice porte devant les parents et son réel comportement quand les parents sont partis, il y a un monde !! Après, c'est clair que les parents n'ont pas forcément le choix mais c'est à éviter si possible. L'éveil musical pour un bébé ? A quoi ça sert ?

 

 

Personne n'a encore tenté de répondre à une question posée; quelle sera la limite des besoins réels en instruction et connaissances, d'un futur citoyen?

Ne risque-t-on pas de produire pour le coup volontairement des gens peu lettrés et à la culture tronquée, dès la seconde génération?

Car pour l'instant ce sont des parents éduqués, conscients, cultivés, alertés qui tentent cette aventure. Réussiront-ils à donner le niveau qu'ils ont acquis à leur progéniture?

 

 

Tu prends vraiment les profs pour des génies ? Non seulement ils sont hyper spécialisés dans leur domaine de formation et ne connaissent rien d'autre et d'autre part, ils ne sont capables que de répéter ce qu'ils ont appris et ça, n'importe quelle personne curieuse peut le faire aussi sans compter que sur pas mal de sujets, les profs mentent, probablement sans le vouloir. 

Concernant les futurs citoyens, à mon avis, vu comme c'est en train de se passer, la société pourra se passer de la plupart des citoyens pour faire tourner son business  :rolleyes:



#36 djeck49

djeck49

    Expert en Revendication

  • Membres
  • 800 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Angers
  • Intérêts:Tout ou presque. La liberté d'expression en particulier

Posté 13 septembre 2015 - 15:37

Je serai le plus heureux des hommes, si mon fils se plaisait à être le nouvel Amadeus ! :-) 

Pour la puéricultrice, il s'avère qu'elle est plutôt compétente... Imagine le froid si je me mets à exiger l'ensemble des diplômes, demande qu'on ne pourrait pas me refuser en plus !

 

Dans la série, "rien ne vaut un métier manuel et les intellectuels ne servent qu'à nous emmerder avec leur ingénieries" est un grand classique bien de chez nous.

Mais pour en revenir au sujet principal, la matière scolaire (version éduc nationale) "histoire-géo" a cette particularité vicelarde de fabriquer des esprits dopés à la fausse connaissance. Il est donc difficile de faire entendre raison à quelqu'un qui croit savoir mais qui ne se demande jamais d'où viennent ses "connaissances".

L'éveil musicale pour bébé n'est qu'un support (parmi tant d'autres) pour attiser ses sens naturels mais ça change du dessins ou du macramé. Il y a une sorte de noblesse dans la discipline de la musique (ça n'engage que moi). Etant moi-même musicien, j'aimerai bien partager autour de ce thème. 



#37 _Darryl_

_Darryl_

Posté 13 septembre 2015 - 15:54

OK, pourquoi pas mais je pense que tu peux faire ça toi-même et puis ce n'est qu'un bébé, pourquoi vouloir absolument capter son attention à cet âge ? Je serais ravie que tu crées un topic sur ce sujet  ;)

 

Une puéricultrice qui travaille en crèche est toujours diplômée sauf cas très exceptionnel et ceci ne veut pas dire qu'elle encadre ton enfant avec affection et bienveillance, crois moi bien. De plus, la crèche est un milieu très anxiogène et extrêmement bruyant. Il est faux et stupide de penser qu'un bébé de 0 à 3 ans a besoin d'être socialisé parce qu'il n'est émotionnellement pas près pour ça. Il ressent la vie en groupe comme une agression. Je ne dis pas que TU es stupide. Je dis que les psychologues (bien diplômés pourtant) disent des imbécillités avec leur sempiternelle socialisation.

 

 

 

 "histoire-géo" a cette particularité vicelarde de fabriquer des esprits dopés à la fausse connaissance. Il est donc difficile de faire entendre raison à quelqu'un qui croit savoir mais qui ne se demande jamais d'où viennent ses "connaissances".

Entièrement d'accord avec toi. C'est une honte d'enseigner autant d'âneries et en plus de se la péter parce qu'on a un diplôme universitaire qui atteste autant de fausses connaissances.  :rolleyes:



#38 _TheRoom_

_TheRoom_

Posté 13 septembre 2015 - 16:14

Je pense qu'il faut se garder d'accabler les professeurs. Ils ont bon dos et c'est un peu facile de rejeter tout ce qu'ils représentent et font. Comme dans tout corps de métier il y a les compétents, les personnes ouvertes, les passionnés, bref les bons profs et puis les autres.

 

Il y a à boire et à manger dans l'éducation nationale. Il est vrai qu'elle va de mal en pis mais en attendant d'utopiques réformes (improbables ?) il faut faire avec ; prendre ce qui est bon et pallier ses lacunes, à sa manière : et c'est là qu'interviennent les apprentissages personnels, qui sont les plus importants selon moi. C'est le travail personnel, les intérêts, les passions, qui font la culture d'un individu, pas l'éducation nationale.

 

Qu'on soit clair je ne défends pas l'éducation nationale. Mais inversement dire "les profs sont des crétins finis avec leurs diplômes qui ne servent à rien" n'est pas très juste. Il faut composer avec ce qui est disponible, suivant les particularités de l'enfant.

 

 

je pense qu'il faut d'avantage donner les armes pour encourager l'apprentissage

 

C'est exactement le fond de ma pensée.

 

PS : Pour être honnête je doute que les profs enseignent davantage d'anneries que les parents privilégiant d'autres méthodes d'enseignement. La "fausse connaissance" n'est pas l'apanage des enseignants malheureusement.


Modifié par TheRoom, 13 septembre 2015 - 16:46 .


#39 _Darryl_

_Darryl_

Posté 13 septembre 2015 - 16:46

 

PS : Pour être honnête je doute que les enseignants enseignent davantage d'anneries que les parents privilégiant d'autres moyens d'apprentissages. La "fausse connaissance" n'est pas l'apanage des profs malheureusement.

 

Oui mais alors, à quoi sert l'enseignement officiel si c'est pour transmettre des informations erronées ? Mon petit doigt me dit que c'est dans un but (caché) précis.


  • djeck49 aime ceci

#40 _TheRoom_

_TheRoom_

Posté 13 septembre 2015 - 17:16

L'apprentissage officiel permet à l'enfant d'acquérir une base de connaissances généralistes. Cet apprentissage est inévitablement et pernicieusement lié à l'évolution de la société. D'une manière ou d'une autre il y a une forme de propagande sous-jacente. On ne va pas former des inadaptés au monde marchand :rolleyes:. Donc d'après moi les connaissances acquises sont davantage orientées qu'éronnées.

 

Cependant je doute que les gamins soient chamboulés par les informations érronées du programme scolaire. Ils vont de toute manière oublier la quasi totalité du programme. Le jour où ils reprendront leur apprentissage, historique par exemple, ils auront la capacité de s'orienter intellectuellement comme ils l'entendent.

 

J'émets d'énormes doutes sur le système scolaire, mais je pense que le caractère fallacieux des enseignements est vraiment le dernier de ses soucis. Le problème est bien plus profond et je crois inextricable. J'ai du mal à cerner les évolutions possibles d'une école qu'on doit adapter à la société.


Modifié par TheRoom, 13 septembre 2015 - 17:34 .